Formes et types d'ulcères d'estomac

22 novembre 2016, 15:39 0 2.359

  • 1 Types d'ulcère gastrique
    • 1.1 perforé
    • 1.2 Stressant
    • 1.3 Antral
    • 1.4 Cardiaque
    • 1.5 Médicinal
    • 1.6 Chronique
    • 1.7 calleux
    • 1.8 Peptique
    • 1.9 Miroir
    • 1.10 Endocrinien
  • 2 formes d'ulcères d'estomac
    • 2.1 Lumière
    • 2.2 Moyenne
    • 2.3 Sévère

Un ulcère gastro-duodénal est une inflammation des tissus gastriques avec formation de défauts profonds dans la surface, la sous-muqueuse et la couche musculaire de la paroi. La défaite se produit dans le contexte de l'impact négatif de divers facteurs qui déterminent les types de lésions ulcéreuses.

Types d'ulcère d'estomac

L'ulcère gastroduodénal est souvent asymptomatique, mais des exacerbations avec un tableau clinique prononcé sont possibles. Si le diagnostic et le traitement sont retardés, la maladie peut s'aggraver et des complications peuvent survenir. Les ulcères sont classés dans les types suivants:

  • Perforé ou perforé - grave compliqué. Se produit lors d'exacerbations de la maladie, progression de l'inflammation avec destruction, nécrose tissulaire.
  • Stressant - aigu avec ulcères superficiels et multiples formés lors d'une surcharge émotionnelle, d'un choc, d'un traumatisme grave, d'anxiété.
  • Antral - aigu avec des douleurs nocturnes sévères. Il affecte plus souvent les jeunes.
  • Cardiaque - complexe, accompagné de saignements. Traité chirurgicalement.
  • Médicinal. Il affecte la membrane muqueuse avec une utilisation excessive de médicaments. Il se caractérise par une incohérence des symptômes: chez certains patients, le stade initial s'accompagne de saignements et chez d'autres - de troubles dyspeptiques.
  • Chronique - forme actuelle à long terme avec ulcères non cicatriciels pendant plus de 30 jours.
  • Callous - une forme avec des lésions cicatricielles qui ont des bords et un fond denses et rugueux.
  • Peptique - dépendant de l'acide, affectant les couches muqueuses et plus profondes. Raisons: Helicobacter pylori, malnutrition.
  • Miroir - défaite simultanée des parois antérieure et postérieure de l'estomac avec formation de deux foyers d'inflammation.
  • Endocrinien - forme aiguë symptomatique qui se produit dans le contexte du développement du syndrome de Zollinger-Elyson.
Retour à la table des matières

Perforé

Elle se caractérise par l'apparition d'une plaie traversante dans la paroi de l'estomac, qui fait communiquer la cavité de l'organe avec le péritoine. La perte de débris alimentaires de l'estomac se produit, provoquant une inflammation sévère et une infection du tissu abdominal.

15% des lésions ulcéreuses sont perforées. Chaque 6 cas est mortel.

  • exacerbation;
  • transition vers le stade chronique;
  • perturbations du régime alimentaire;
  • dépression profonde et chocs violents.
  • choc douloureux courant pouvant durer jusqu'à 6 heures;
  • un calme imaginaire avec une diminution de la douleur, qui est causée par la brûlure des récepteurs nerveux;
  • langue blanche;
  • péritonite purulente;
  • vomissements fréquents;
  • saignement.

Stressant

Il se forme lors de forts chocs nerveux avec activation de l'hypothalamus. Dans le contexte de la dépression développée, la production d'une hormone augmente, ce qui contribue à réduire la sécrétion et la qualité du mucus protecteur. Les parois commencent à corroder le suc gastrique agressif et les plaies qui en résultent ne peuvent pas guérir en raison d'une augmentation de la concentration d'histamine. Simultanément au déséquilibre acide-peptique, l'apport sanguin à l'organe est perturbé. Symptômes:

  • douleur aiguë et coupante;
  • saignement;
  • excréments noirs;
  • vomissements avec caillots sanguins.

La mortalité dépend de l'évolution, du type de complications, de la rapidité du diagnostic et du traitement, et est de 3 à 5%.

Antral

L'ulcère gastroduodénal affecte le pylore - l'antre, situé à la frontière de la transition de l'estomac dans le duodénum. Les jeunes reçoivent souvent ce formulaire. Symptômes:

  • un déséquilibre à la hausse de l'acidité;
  • augmentation des vomissements de l'acide;
  • brûlures d'estomac;
  • douleur paroxystique;
  • gravité.

Le traitement est effectué dans un complexe de médicaments. La chirurgie est indiquée en cas d'urgence.

Cardial

Les ulcères sont situés dans la section correspondante de la partie supérieure de l'estomac. Elle se caractérise par des exacerbations saisonnières. Manifestations:

  • douleur après avoir mangé;
  • amertume en bouche;
  • éructations régulières;
  • lourdeur avec un estomac vide;
  • plaque et gonflement de la langue;
  • signes de pleurésie.

Les formes légères et moyennes sont guérissables avec des médicaments et sévères - avec la chirurgie.

Médicinal

La pathologie est causée par l'utilisation fréquente de médicaments tels que:

  • corticostéroïdes;
  • les salicylates à base d'acide acétylsalicylique;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.

C'est asymptomatique. Au stade de l'exacerbation, le tableau clinique est fortement aggravé. Manifestations:

  • saignement;
  • douleur intense au poignard.
Retour à la table des matières

Chronique

Cette phase commence par un cours long et lent avec des défauts non cicatrisants (non cicatriciels). Elle survient dans 32% des cas. Le stade est difficile à diagnostiquer. Symptômes:

  • maux d'estomac persistants;
  • brûlures d'estomac sévères;
  • augmentation des nausées avec vomissements après avoir mangé;
  • gravité;
  • douleurs aiguës.

La forme chronique s'aggrave au printemps et en automne.

Kalleznaya

La forme est dangereuse en raison du risque élevé de malignité. Il se forme dans le contexte d'une évolution chronique de la maladie et se situe dans la moindre courbure de l'estomac. Les défauts sont ouverts et ne cicatrisent pas. Symptômes:

  • exacerbations plus fréquentes en dehors de la saison;
  • intensification de la douleur, des nausées et des vomissements.

Il est traité par chirurgie et les symptômes sont soulagés par des méthodes conservatrices.

Peptique

Le défaut est généralement situé sur la membrane muqueuse du corps de l'estomac. Les raisons:

  • subi une intervention chirurgicale dans le tube digestif;
  • Infection à Helicobacter pylori;
  • intoxication médicamenteuse.
  • douleur aiguë et poignard à jeun;
  • augmentation des nausées;
  • vomissements et diarrhée avec du sang;
  • perte de poids rapide;
  • refus de manger.

Miroir

Elle se caractérise par la formation d'un défaut qui affecte plusieurs couches des parois antérieure et postérieure en même temps, avec une inflammation accrue des tissus de l'estomac. Manifestations:

  • douleur puissante à long terme indépendamment de la prise alimentaire;
  • intensification des douleurs abdominales lors de la marche;
  • longs défauts de guérison.
Retour à la table des matières

Endocrine

Formé en raison d'une forte augmentation de la production de suc digestif, qui est causée par une augmentation de la concentration de gastrine. Peu propice aux traitements médicamenteux et chirurgicaux. La douleur, les brûlures d'estomac, les nausées, les vomissements apparaissent instantanément sous une forme aiguë

Formes d'ulcères d'estomac

L'ulcère se présente sous trois formes, qui sont mutuellement transitoires.

Facile

Aggrave une fois tous les 1 à 3 ans. Elle se caractérise par une douleur modérée qui disparaît rapidement avec le traitement. Défauts superficiels. Il se déroule avec des symptômes légers. Adaptable au traitement avec régime et respect du régime pendant une semaine. La phase de rémission est longue.

Moyenne

L'ulcère s'aggrave deux fois par an en automne et au printemps. Elle se caractérise par une douleur intense, des vomissements et des troubles de la défécation. Les défauts sont profonds et saignants. Les symptômes disparaissent dans les 2 semaines avec le respect des recommandations, du régime et du régime du médecin.

Lourd

Elle est souvent exacerbée et se caractérise par une douleur intense qui ne disparaît pas longtemps. Les défauts sont profonds avec des bords rugueux et ne guérissent pas longtemps. Une personne perd rapidement du poids en raison d'un manque d'appétit. Un ulcère sévère est le plus dangereux, car il entraîne de graves complications et est sujet à la malignité.

Types d'ulcères d'estomac

Une maladie chronique telle qu'un ulcère a de nombreuses variétés. Cela est dû à différentes causes de l'occurrence, à la différence du tableau clinique et à l'emplacement du défaut. Les ulcères symptomatiques sont distingués, qui surviennent à la suite du stress, de la prise de médicaments lourds, de troubles endocriniens. Par localisation, ils sont regroupés en gastrique, intestinal, combiné et miroir. Selon la manière dont la maladie se manifeste et se déroule, ils émettent une sténose pylorique aiguë, non compliquée, exacerbée, pénétrante. En termes de taille, les défauts peuvent se former de petit à gigantesque (seulement 4 gradations). Il existe également des ulcères calleux, peptiques, avec le syndrome de Zollinger-Ellison.

Le portail d'information Etozheludok.ru contient des informations complètes sur l'estomac et les maladies associées, et propose également de comprendre comment éviter ou guérir cet organe. Notre objectif est de donner à une personne tous les outils pour maintenir un estomac sain à tout âge..

Portez une attention particulière au fait que toutes les informations sur le portail sont purement informatives. Toute auto-médication est lourde de conséquences. Tout d'abord, une consultation avec un gastro-entérologue est importante!

Classification des ulcères d'estomac et de leurs types

En gastro-entérologie, il existe plusieurs types d'ulcère gastrique, dont les plus courants impliquent la division des ulcères d'estomac en fonction de signes tels que les causes de l'apparition de la maladie, l'implication dans le processus pathologique d'une partie particulière de l'estomac, le volume des néoplasmes et la nature de l'évolution.

Sur la base de ces classifications, les tactiques d'élimination de chacune des variétés d'un tel trouble seront déterminées..

Classification selon la nature du flux

Selon la façon dont la maladie évolue, elle est divisée en aiguë et chronique.

L'ulcère gastrique aigu est la forme la plus courante de la maladie qui affecte les personnes en âge de travailler. Cela diffère en ce que les symptômes apparaissent complètement soudainement. La durée du cours est en moyenne de plusieurs semaines. Les principaux symptômes de ce type sont:

  • syndrome douloureux prononcé, qui peut se manifester à la fois à jeun et après avoir mangé. S'étend souvent à tout l'abdomen et peut également être ressenti dans l'hypochondre droit et gauche, les avant-bras et le bas du dos;
  • brûlures d'estomac sévères;
  • éructations avec une odeur désagréable;
  • lourdeur dans l'estomac et satiété rapide de la nourriture;
  • attaques de nausées, se terminant souvent par des vomissements, qui soulagent la personne;
  • perte de poids;
  • trouble du sommeil.

L'élimination de la maladie est réalisée de manière intégrée, en utilisant des techniques conservatrices et chirurgicales. La thérapie consiste à prendre des médicaments, à suivre un régime alimentaire modéré, à utiliser la médecine traditionnelle et à effectuer une intervention médicale. Cela sauvera non seulement le patient de la maladie, mais empêchera également la formation de complications graves et potentiellement mortelles..

Contrairement à la forme aiguë, l'évolution chronique de la maladie la plus courante des organes du tractus gastro-intestinal est caractérisée par une alternance de périodes d'exacerbation et de rémission. Un tableau clinique caractéristique n'apparaît qu'avec les rechutes, qui sont souvent de nature saisonnière et s'expriment dans la période automne-printemps. Une évolution similaire est observée chez 32% de tous les patients atteints d'ulcère gastroduodénal. Une caractéristique est que cette forme conduit très souvent au développement de complications. Le traitement d'une telle maladie est conservateur, mais avec la formation de conséquences - chirurgicales.

La forme chronique de l'ulcère gastrique, en fonction de la fréquence des exacerbations, est divisée en:

  • fréquents - des rechutes de l'expression des symptômes sont observées plus de deux fois par an;
  • rare - l'exacerbation survient une fois dans l'année.

À partir de l'ulcère lui-même, la maladie passe par plusieurs étapes:

  • exacerbation active - exprimée par des signes typiques;
  • la formation d'une cicatrice qui apparaît après la guérison de l'ulcère;
  • rémission - une amélioration temporaire de l'état du patient.

Séparation étiologique de la maladie

La classification de l'ulcère gastroduodénal implique la division de la maladie en fonction des causes de survenue. Ainsi, la maladie est:

  • stressant;
  • choc;
  • médicinal.

Un ulcère d'estomac médicamenteux se forme dans le contexte d'une utilisation prolongée et incontrôlée de certains groupes de médicaments, en particulier:

  • corticostéroïdes - ces médicaments entraînent une violation de l'intégrité de la membrane muqueuse;
  • les salicylates, qui contiennent de l'acide acétylsalicylique;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. La conséquence de l'utilisation prolongée de ces médicaments est l'apparition d'ulcères et d'érosions non seulement sur l'estomac, mais également sur d'autres organes du tractus gastro-intestinal, en particulier dans le duodénum;
  • les anticoagulants;
  • nitrofuranes.

Souvent, ce type se traduit par des hémorragies, qui se manifestent par un changement de teinte des matières fécales, ainsi que par un syndrome douloureux intense. La tactique de thérapie pour ce type de maladie est la sélection individuelle des médicaments pour chaque patient..

Un ulcère d'estomac stressant se forme dans le contexte de plusieurs facteurs, dont le principal est l'activation de l'hypothalamus. Pour cette raison, en conjonction avec un état dépressif, une production accrue d'hormone adrénocorticotrope se produit dans le corps. Cela entraîne une diminution de la production et de la qualité du mucus gastrique. En outre, ces hormones empêchent la restauration des tissus membranaires, affectent une diminution du niveau d'histamine et une altération de la circulation sanguine dans la membrane muqueuse de cet organe. Dans ce contexte, la formation du principal facteur pathologique - un déséquilibre du métabolisme acide-peptique, qui devient la cause du développement de lésions ulcéreuses.

Les défauts de nature stressante se forment sous l'influence de conditions extrêmes de la part du système nerveux. Les principaux symptômes d'une telle maladie sont une apparition brutale et aiguë de la douleur. Le taux de mortalité par ulcères de stress est maintenu à 5%.

Les ulcères de choc se développent dans le contexte de:

  • dommages graves au corps par des brûlures, raison pour laquelle une brûlure se forme;
  • blessures graves et étendues. Dans la plupart des cas, cela concerne le cerveau;
  • crise cardiaque et accident vasculaire cérébral.

Le traitement dans de tels cas vise principalement à éliminer la maladie sous-jacente, après quoi ils commencent à traiter l'ulcère gastroduodénal..

Classification de localisation

Types d'ulcères d'estomac en relation avec le lieu de formation du foyer du processus pathologique, consiste en la séparation de la maladie en fonction de l'implication de l'une ou l'autre section de cet organe, ainsi que de la grande ou petite courbure de l'estomac.

La localisation la plus courante de la maladie est la section la plus basse - l'antre, à l'endroit où l'estomac passe dans le duodénum. Le deuxième nom de ce type de maladie est un ulcère pylorique. Cette zone est le dernier point par lequel la nourriture passe de cet organe à d'autres parties du système digestif. Cette forme se rencontre souvent chez les jeunes et représente environ 10% de tous les cas de lésions ulcéreuses. Les symptômes de la maladie sont:

  • une augmentation de l'acidité de l'acide chlorhydrique;
  • épisodes de nausée, accompagnés de vomissements fréquents;
  • brûlures d'estomac sévères;
  • manifestation ondulante du syndrome de la douleur;
  • lourdeur dans l'estomac.

Pour le traitement, dans la plupart des cas, des médicaments sont utilisés. Les opérations chirurgicales sont indiquées si le traitement conservateur est inefficace ou si des complications se développent.

Plusieurs fois moins souvent des lésions ulcéreuses du pylore de l'estomac, il existe une pathologie du service cardiaque. Un tel diagnostic est souvent posé chez les hommes. Il se déroule en trois étapes - légère, modérée et compliquée. Selon le stade, des symptômes tels que:

  • spasmes de douleur paroxystique qui s'intensifient après avoir mangé;
  • l'apparition d'un goût amer dans la bouche;
  • éructations persistantes;
  • gonflement et apparition d'un revêtement blanc sur la langue.

Les deux premières étapes sont traitées avec des médicaments et pour éliminer les plus difficiles, une intervention médicale est nécessaire.

Un ulcère gastro-duodénal se forme sur la couche supérieure de la membrane muqueuse. C'est souvent une complication après un traitement opérable. D'autres facteurs prédisposants peuvent être - une infection par la bactérie Helicobacter pylori ou la prise de certains médicaments.

Le tableau clinique est exprimé dans la manifestation:

  • douleur aiguë et coupante, qui se forme à jeun ou avec de longues pauses entre les repas;
  • nausées et vomissements fréquents. Les vomissements peuvent contenir des impuretés sanguines;
  • une forte diminution du poids corporel, qui est due à un manque complet d'appétit;
  • trouble des selles, qui se manifeste par la diarrhée.

L'élimination d'un tel ulcère peptique est complexe..

Autres types de maladies

Il existe plusieurs classifications de la maladie qui ne sont incluses dans aucun des groupes décrits ci-dessus..

Ce type est un ulcère d'estomac miroir. La formation d'un défaut ulcéreux commence avec le début de l'inflammation de la membrane muqueuse. Sous l'influence du suc gastrique acide, une dépression apparaît, qui peut recouvrir plusieurs couches de la paroi de cet organe à la fois. Cette forme de la maladie tire son nom du fait que deux foyers du processus pathologique apparaissent simultanément, situés l'un en face de l'autre.

Le principal symptôme d'un ulcère miroir est un syndrome douloureux sévère qui ne disparaît pas longtemps. La douleur apparaît indépendamment de la prise alimentaire. On note également l'apparition de sensations douloureuses lors de la marche. Le traitement de ce type de trouble est chirurgical.

L'ulcère de l'estomac calleux est l'une des formes les plus dangereuses de l'ulcère gastroduodénal, car il est le signe d'une maladie précancéreuse. Il n'a pas de symptômes spécifiques et se traduit par les symptômes habituels d'une maladie similaire. Fondamentalement, le développement se produit dans le contexte de l'évolution chronique de l'ulcère. L'élimination est uniquement opérable, car la thérapie conservatrice n'apporte pas le résultat souhaité.

L'ulcère gastrique endocrinien a un tableau clinique typique et se forme en raison d'une augmentation de l'acidité du suc gastrique. Assez difficile de répondre aux traitements médicamenteux et chirurgicaux.

Un ulcère d'estomac perforé est l'apparition d'un trou traversant dans la paroi de cet organe, ce qui entraîne l'apparition d'un processus inflammatoire dans le péritoine. Cette évolution de la maladie passe par plusieurs étapes:

  • choc douloureux - caractérisé par une manifestation intense de symptômes;
  • faux soulagement de la condition;
  • développement d'une péritonite purulente - si le patient ne reçoit pas de soins chirurgicaux à temps, il y a une forte probabilité de décès.

Classification des ulcères d'estomac selon la taille des néoplasmes:

  • un petit ulcère qui n'atteint pas 0,5 cm de volume;
  • moyen - pas plus d'un centimètre;
  • grand - jusqu'à trois cm;
  • géant - plus de trois cm.

Selon la profondeur de pénétration dans les tissus de l'estomac, de tels ulcères se distinguent:

  • superficiel - avec un léger défaut de paroi;
  • Profond.

En fonction du nombre d'ulcères:

  • Célibataire;
  • plusieurs.

En outre, il existe plusieurs options pour l'évolution de la maladie - typiques, avec manifestation de symptômes caractéristiques, atypiques - dans lesquelles il n'y a pas d'expression du syndrome douloureux et d'autres signes.

Symptômes de l'ulcère de l'estomac, schémas thérapeutiques, médicaments

Un ulcère de l'estomac est une pathologie chronique, souvent récurrente, dont le principal symptôme est la formation d'un défaut ulcéreux dans la paroi de l'estomac, pénétrant dans la sous-muqueuse. Cette pathologie se déroule avec des périodes alternées d'exacerbation et de rémission..

Dans les pays développés, l'incidence de la maladie est d'environ 10 à 15% parmi la population, et ce sont de très grands nombres. Il existe également une tendance à la croissance de la pathologie chez les femmes, bien que l'on croyait auparavant qu'un ulcère de l'estomac est une maladie à prédominance masculine. La plupart des personnes âgées de 30 à 50 ans souffrent de cette pathologie..

Pourquoi et comment l'ulcère se développe?

Infection à Helicobacter pylori (Helicobacter pylori)La principale raison du développement de la maladie. Cette bactérie enroulée cause 45 à 75% de tous les ulcères d'estomac. La source de l'infection est une personne malade ou un porteur de bactéries. Le microbe peut être transmis par:
  • salive (avec un baiser)
  • vaisselle sale
  • eau contaminée par les aliments
  • instruments médicaux mal stérilisés (par exemple, un fibrogastroscope)
  • de la mère au fœtus
En raison de la prise de médicamentsLa deuxième cause la plus fréquente de l'apparition de la pathologie. Ces médicaments comprennent:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens non sélectifs - acide acétylsalicylique (aspirine), diclofénac, indométacine, ibuprofène, kétoprofène, butadione;
  • corticostéroïdes - prednisolone, dexaméthasone, bétaméthasone, méthylprednisolone;
  • cytostatiques - imuran, azathioprine, fluorouracile;
  • préparations de potassium - chlorure de potassium, panangin, asparkam;
  • antihypertenseurs à action centrale - réserpine.
En tant que complication de diverses maladies chroniques
  • hyperparathyroïdie
  • tuberculose
  • la maladie de Crohn
  • l'insuffisance rénale chronique
  • Diabète
  • sarcoïdose
  • cancer des poumons
  • hépatite virale chronique
  • cirrhose du foie
  • pancréatite
  • Bronchite chronique
  • maladie cœliaque
  • syphilis
À la suite de maladies et d'affections aiguës (appelées «ulcères de stress»)
  • toutes sortes de chocs
  • brûlures étendues
  • gelure
  • état septique
  • insuffisance rénale et hépatique aiguë
  • traumatisme
Raisons sociales
  • émotions négatives
  • stress constant
  • erreurs grossières en nutrition
  • abus d'alcool et de cigarettes
  • bien-être financier

Quels sont les types d'ulcères d'estomac?

La localisation distingue:Par le nombre de lésions ulcéreuses:Par taille de défaut:Par étapes de développement:
  • partie cardiaque
  • partie sous-cardiale
  • le corps de l'estomac (le long de la courbure plus ou moins grande)
  • antrum
  • pylorique
  • Célibataire
  • plusieurs
  • petit - jusqu'à 0,5 cm
  • moyen - 0,6-1,9 cm de diamètre
  • grand - 2-2,9 cm
  • géant - plus de 3 cm
  • stade actif
  • stade de guérison
  • stade cicatriciel (cicatrice rouge ou blanche)
  • stade de rémission

Symptômes de l'ulcère de l'estomac

Les signes de pathologie peuvent être assez variés, ils dépendent de la taille et de la localisation du défaut, de la sensibilité individuelle à la douleur, de la phase de la maladie (exacerbation ou rémission), de la présence de complications, de l'âge du patient et de la pathologie concomitante.

La douleur est le principal symptôme d'un ulcère d'estomac. Le syndrome de la douleur a certaines caractéristiques:

  • la douleur peut être précoce (dans les deux premières heures après avoir mangé, si le défaut est localisé dans le corps ou le cardia de l'estomac), tardive (plus de deux heures, généralement avec localisation dans le pylore), à ​​jeun ou faim (perturbée avant les repas) et la nuit (apparaît généralement pendant seconde moitié de la nuit);
  • la douleur peut apparaître et disparaître, en fonction de l'activité du processus inflammatoire;
  • la douleur a tendance à s'aggraver au printemps et à l'automne;
  • par nature, il peut être tranchant, coupant, tirant, poignardant, terne et ainsi de suite;
  • la douleur disparaît après la prise de médicaments antisécrétoires et d'antiacides;
  • son intensité est différente, du léger malaise aux sensations insupportables;
  • ressent généralement une douleur dans l'épigastre, le côté gauche de la poitrine, derrière le sternum, le bras gauche ou dans le dos. La localisation atypique de la douleur est l'hypochondre droit, la région lombaire, le petit bassin.

Il faut se rappeler qu'environ 20% des patients ne ressentent pas de douleur. Cela se produit généralement à un âge avancé, avec un diabète sucré, en prenant des AINS.

Autres signes d'ulcère gastroduodénal:

  • les brûlures d'estomac sont une sensation de brûlure dans la région épigastrique. La raison de son apparition est la pénétration de contenu gastrique acide agressif dans la lumière de l'œsophage;
  • nausées et vomissements - causés par une motilité gastrique anormale. Les vomissements surviennent quelques heures après avoir mangé et procurent un soulagement;
  • éructations - un jet involontaire soudain d'une petite quantité de suc gastrique dans la cavité buccale. Il se caractérise par une sensation aigre ou amère dans la bouche. Les éructations se produisent en raison d'une perturbation du sphincter cardiaque.
  • diminution de l'appétit - apparaît en raison d'une violation de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal, ou une personne refuse délibérément de manger en raison de la peur de la douleur;
  • constipation - retard des selles pendant plus de 2 jours. Se lever en raison d'une sécrétion accrue d'acide chlorhydrique et de la rétention de produits dans l'estomac;
  • une sensation de lourdeur dans l'abdomen qui survient après avoir mangé;
  • saturation rapide;
  • sensation de ballonnement.

Complications

Comme beaucoup d'autres maladies, les ulcères d'estomac peuvent entraîner des complications, parfois assez dangereuses. Ceux-ci inclus:

Pénétration

La pénétration est la destruction de la paroi de l'estomac, tandis que le bas de l'ulcère devient l'organe situé à proximité. Il s'agit généralement du pancréas. L'acide chlorhydrique et la pepsine détruisent sa structure, provoquant une pancréatite destructrice aiguë. Les premiers symptômes de pénétration sont des douleurs abdominales sévères, de la fièvre et une augmentation de l'alpha-amylase sanguine.

Perforation

La perforation est la destruction de la paroi de l'organe et l'entrée de son contenu dans la cavité abdominale ou l'espace rétropéritonéal. Elle survient dans 7 à 8% des cas. La violation de l'intégrité du mur peut provoquer de lourdes charges, un travail physique pénible, l'utilisation d'aliments gras et épicés et la consommation d'alcool. Le tableau clinique est caractérisé par tous les signes de péritonite diffuse (faiblesse générale, douleur dans l'abdomen partout, intoxication et autres).

Une radiographie abdominale verticale permet de diagnostiquer la perforation gastrique! Sur elle, vous pouvez voir l'illumination en forme de disque (gaz) sous le dôme du diaphragme..

Malignité

La malignité est la dégénérescence d'un ulcère en cancer de l'estomac. Cette complication survient rarement, chez environ 2-3% des patients. Il est à noter que les ulcères duodénaux ne se transforment jamais en tumeur maligne. Avec le développement du cancer, les patients commencent à perdre du poids, ils ont une aversion pour la viande et leur appétit est réduit. Au fil du temps, des symptômes d'intoxication cancéreuse apparaissent (fièvre, nausées, vomissements), pâleur de la peau. Une personne peut perdre du poids jusqu'à la cachexie (épuisement complet du corps).

Sténose du portier

La sténose pylorique survient si le défaut ulcéreux est localisé dans la région pylorique. Le gardien est la partie la plus étroite de l'estomac. Des rechutes fréquentes entraînent des cicatrices de la muqueuse et un rétrécissement de la région pylorique. Cela conduit à une perturbation du passage des aliments dans les intestins et à sa stagnation dans l'estomac..

Il y a 3 étapes de sténose pylorique:

  • compensé - le patient a une sensation de lourdeur et de plénitude dans la région épigastrique, les éructations fréquentes sont aigres, mais l'état général reste satisfaisant;
  • sous-compensé - les patients se plaignent que même un petit repas provoque une sensation de satiété et de lourdeur dans l'abdomen. Les vomissements sont courants et procurent un soulagement temporaire. Les patients perdent du poids, ont peur de manger;
  • décompensé - l'état général est grave ou extrêmement difficile. La nourriture consommée ne passe plus dans les intestins en raison de la constriction complète du gardien. Des vomissements abondants, répétés, surviennent immédiatement après avoir mangé de la nourriture. Les patients sont déshydratés, ils subissent une perte de poids, un déséquilibre électrolytique et pH, des crampes musculaires.

Saignement

Les saignements gastro-intestinaux se produisent en raison de la destruction de la paroi vasculaire au bas de l'ulcère (voir les causes des saignements de l'anus). Cette complication est assez fréquente (environ 15% des patients). Cliniquement, il se manifeste par des vomissements de «marc de café», de craie et des signes généraux de perte de sang..

Les vomissements de "marc de café" tirent leur nom du fait que le sang pénétrant dans la lumière de l'estomac entre dans une réaction chimique avec l'acide chlorhydrique. Et en apparence il devient brun-noir avec de petits grains.

Melena est des selles goudronneuses ou noires (voir les causes des selles noires). La couleur des selles est également due à l'interaction du sang avec le suc gastrique. Cependant, il faut se rappeler que certains médicaments (suppléments de fer, charbon actif) et baies (mûres, myrtilles, cassis) peuvent noircir les selles.

Les signes courants de perte de sang comprennent une pâleur générale, une diminution de la pression artérielle, une tachycardie et un essoufflement. La peau se couvre de sueur moite. Si le saignement n'est pas contrôlé, la personne peut perdre trop de sang et mourir..

Comment identifier une maladie?

Pour suspecter un ulcère gastro-duodénal, le médecin est aidé par les plaintes du patient et les antécédents de la maladie. Cependant, afin de diagnostiquer avec précision la maladie, les thérapeutes prescrivent un certain nombre de procédures spéciales..

Méthodes de détection des ulcères d'estomac:

  • Hémogramme complet - Réduction du nombre d'érythrocytes et d'hémoglobine (anémie), augmentation de la VS
  • Fibroesophagogastroduodénoscopie (FEGDS) - À l'aide d'un tube en caoutchouc spécial avec une caméra (fibrogastroscope), le médecin peut voir de ses propres yeux l'état de la membrane muqueuse du tube digestif. En outre, cette méthode vous permet de biopsier la paroi de l'organe, c'est-à-dire d'en pincer un petit morceau.
  • Radiographie de l'estomac avec contraste - La technique est aujourd'hui quelque peu dépassée. Son essence est la suivante: le patient boit un mélange de baryum contrasté. Ensuite, le radiologue prend une série de photos qui montrent comment le contraste se déplace le long de la membrane muqueuse. Le modèle d'ulcère est généralement décrit comme un «symptôme de niche».
  • Mesure du pH et surveillance quotidienne du pH de l'acide gastrique - Il s'agit d'une technique invasive et douloureuse qui vous permet d'évaluer l'agressivité du suc gastrique par rapport à la membrane muqueuse.

Méthodes de détection d'Helicobacter:

  • Sérologique - Détection d'anticorps sanguins dirigés contre H. pylori
  • Test respiratoire à l'uréase aux radionucléides - Basé sur l'excrétion de l'urée par le microbe, qui est libérée avec l'air. La technique est sûre, pour détecter Helicobacter, il vous suffit de respirer dans un récipient spécial.
  • Test fécal - Détection de l'antigène Helicobacter dans les selles, utilisé pour déterminer l'efficacité du traitement
  • Test rapide d'uréase - Effectué après fibrogastroscopie. Le morceau de membrane muqueuse qui en résulte est testé avec un indicateur spécial qui détecte H.pylori

Traitement de l'ulcère de l'estomac

Le traitement de cette maladie est multi-composants. L'éradication (destruction) d'Helicobacter pylori, la réduction de l'acidité du suc gastrique, l'élimination des symptômes désagréables (brûlures d'estomac, nausées) et la prévention des complications sont obligatoires.

Thérapie antibiotique

Lorsque la connexion de l'ulcère peptique à Helicobacter pyloris a été prouvée, le traitement n'est pas complet sans antibiotiques. Auparavant, on pensait que le traitement devait durer jusqu'à la disparition complète du microbe, ce qui a été confirmé par:

  • test sanguin pour les anticorps
  • semis
  • test d'uréase pour FGDS

Ensuite, il s'est avéré que toutes les espèces d'Helicobacter ne causaient pas la maladie et que leur destruction complète ne pouvait pas être réalisée, car lorsqu'ils meurent dans le duodénum et l'estomac, ils se déplacent plus bas dans les intestins, entraînant une inflammation et une dysbiose sévère. Une réinfection est également possible lors de l'utilisation d'ustensiles courants et pendant la procédure EGD, qui ne doit être effectuée que sur des indications strictes.

À ce jour, il est conseillé d'effectuer 1 ou 2 traitements antibiotiques, si après le premier traitement la bactérie n'est pas morte, un autre schéma thérapeutique est choisi, les médicaments suivants sont utilisés:

  • Macrolides (clarithromycine)
  • Pénicillines semi-synthétiques (Amoxicilline)
  • Tétracycline
  • Dérivés du nitroimidazole (métronidazole) en cas d'infection avérée par Helicobacter

Médicaments antisécrétoires

  • Antiacides - Almagel, maalox, sucralfat, keal. Ils enveloppent la membrane muqueuse, neutralisent également l'acide chlorhydrique et ont un effet anti-inflammatoire..
  • Bloqueurs des récepteurs H2-histamine - Ranitidine, rhinite, famotidine, quamatel. Les bloqueurs des récepteurs de l'histamine interfèrent avec l'action de l'histamine, interagissent avec les cellules pariétales de la membrane muqueuse et améliorent la sécrétion du suc gastrique. Mais ils ont pratiquement cessé d'être utilisés car ils provoquent des symptômes de sevrage (lorsque les symptômes réapparaissent après l'arrêt du traitement).
  • Bloqueurs de la pompe à protons - Omeprazole, Omez, Pantoprazole, Rabeprazole, Esoméprazole, Lansoprazole, Controllers, Rabelok, Nexium (voir une liste plus complète des ulcères duodénaux). Bloquer H + / K + -ATPase ou la pompe à protons, empêchant ainsi la formation d'acide chlorhydrique.
  • Analogues synthétiques de la prostaglandine E 1 Misoprostol SiteTech. Inhibe la sécrétion d'acide chlorhydrique, augmente la formation de mucus et de bicarbonates.
  • Les bloqueurs sélectifs des récepteurs M-cholinergiques (pirentsipine, gastrocépine) réduisent la production d'acide chlorhydrique et de pepsine. Utilisé comme traitement adjuvant pour la douleur intense, parmi les effets secondaires de la bouche sèche et des palpitations.

Moyens qui augmentent la protection de la membrane muqueuse

  • Sucralfate (Venter) - crée un revêtement protecteur au bas de l'ulcère
  • La carbénoxolone sodique (biogastron, ventroxol, caved-s) aide à accélérer la récupération de la membrane muqueuse.
  • Subcinate de bismuth colloïdal - De-nol. Forme un film peptide-bismuth qui tapisse la paroi de l'estomac. De plus, l'ion bismuth a un effet bactéricide contre Helicobacter.
  • Les prostaglandines synthétiques (enprostil) stimulent la régénération cellulaire et la production de mucus.

Autres drogues

  • Sédatifs (Tenoten, Valériane), antidépresseurs (amitriptyline). tranquillisants (seduxen, elenium, tazepam).
  • Prokinetics - dompéridone, motilium, métoclopramide, cérucal, itopride, apprêt. Améliore la motilité du tube digestif, facilitant le passage des aliments dans les intestins.
  • Antispasmodiques - Mebeverin (duspatalin), drotavérine, no-shpa. Éliminer les spasmes des cellules musculaires de la paroi de l'estomac, réduire le syndrome douloureux.
  • Probiotiques - Enterojermina, bifiform, linex (voir liste des probiotiques). Prescrit pour une antibiothérapie.

La durée du traitement des ulcères d'estomac est de 2 à 6 semaines, en fonction de l'état général et de la taille du défaut.

Schémas thérapeutiques

La destruction de H. pylori favorise une meilleure cicatrisation de l'ulcère. C'est la première étape du traitement de l'ulcère gastro-duodénal. Il existe deux schémas thérapeutiques antibiotiques principaux. Ils sont prescrits étape par étape, c'est-à-dire que les médicaments de la première ligne n'ont pas fonctionné, puis ils essaient le deuxième schéma.

1ère ligne d'éradication (dans un délai d'une semaine):

  • Inhibiteurs de la pompe à protons 20 mg deux fois par jour.
  • Pénicillines semi-synthétiques (amoxicilline) 1000 mg deux fois par jour ou dérivés nitroimidazole (métronidazole) 500 mg également deux fois par jour.
  • Macrodides (clarithromycine) 500 mg deux fois par jour.

En cas d'échec, la 2ème ligne d'éradication est proposée (1 semaine):

  • Inhibiteurs de la pompe à protons 20 mg deux fois par jour.
  • Dérivés de nitroimidazole (métronidazole) 500 mg également trois fois par jour.
  • Sous-citrate de bismuth (De-nol) 120 mg 4 fois par jour.
  • Tétracyclines (tétracycline) 0,5 g 4 fois par jour.

Actuellement, les médecins développent de nouvelles méthodes de traitement de la pathologie. Un vaccin contre Helicobacter est déjà en cours de test. Pour une meilleure cicatrisation du défaut muqueux, des cytokines, des peptides de tréfoyle et des facteurs de croissance sont utilisés.

Nutrition des patients

Il y a deux exigences principales pour la nourriture: elle doit être complète et préserver la membrane muqueuse des dommages chimiques et physiques. Il est recommandé de manger 5 à 6 fois par jour, en petites portions. Les plats doivent être finement hachés ou liquides, ni chauds ni froids, bouillis ou cuits à la vapeur (voir l'article détaillé sur la nutrition - ce que vous pouvez manger pour les ulcères et la gastrite).

Que pouvez-vous manger?

Ce qui doit être catégoriquement exclu?

  • soupes de céréales visqueuses (avoine, semoule, riz)
  • viandes maigres (dinde, poulet, veau) sans peau ni fascia, poisson
  • bouillie de purée liquide
  • crème, fromage cottage
  • œufs à la coque, omelette à la vapeur
  • beurre
  • gelée, purée de pommes de terre, mousses, compotes de fruits et baies
  • mon chéri
  • pain et pâtisseries
  • certains légumes et fruits - chou, légumineuses, tomates, radis, groseilles à maquereau, dattes, agrumes, etc.
  • sauces, épices
  • nourriture en boîte
  • thé, cacao, café
  • bouillons de viande
  • de l'alcool
  • frit, fumé, salé, épicé

Traitement avec des remèdes populaires

Le lait frais, le soda, la décoction de racine de calamus, tous les types de noix, la poudre de pois et le jus de carotte aideront à soulager les brûlures d'estomac (voir médicaments contre les brûlures d'estomac). Le jus de pomme de terre frais est utilisé pour neutraliser l'acide chlorhydrique dans le suc gastrique. Pour ce faire, vous devez râper les racines et filtrer la masse résultante à travers une étamine. Prendre un demi-verre de jus de pomme de terre une heure avant le petit déjeuner pendant une semaine.

Promouvoir la guérison et les traitements à base de plantes. Les médecins recommandent des infusions d'épilobe, d'achillée millefeuille, d'épilobe des marais, de feuilles de fraise et de pomme, de graines de lin, de bourgeons de tremble, de champignon de bouleau chaga.

Les propriétés curatives sont également possédées par une collection spéciale de fines herbes, qui inclut le rhizome d'élecampane, les fleurs de camomille, l'achillée millefeuille, la chélidoine, l'herbe sèche des marais, les graines de lin, la racine de réglisse, les cynorrhodons. Toutes les herbes doivent être bien lavées, séchées et couvertes d'eau bouillante. Il est conseillé de prendre une cuillère à soupe 10 minutes avant les repas. Un résultat positif ne vous fera pas attendre.

Types d'ulcères d'estomac

Un ulcère de l'estomac est une maladie chronique dans laquelle des défauts apparaissent dans la paroi de l'estomac, c'est-à-dire les ulcères eux-mêmes. Au cours du processus de la maladie, d'autres organes du système digestif peuvent être affectés: souvent, des ulcères se forment non seulement dans l'estomac lui-même, mais également dans le duodénum. Certaines études suggèrent que les ulcères duodénaux sont quatre fois plus fréquents que les ulcères d'estomac. La propagation des ulcères d'estomac peut entraîner des complications potentiellement mortelles. En règle générale, avec un ulcère, les périodes d'exacerbation alternent avec des périodes de rémission..

Les ulcères d'estomac et duodénaux sont similaires à bien des égards en termes d'apparence et de symptômes. Par conséquent, en Russie, les experts combinent souvent ces maladies et parlent d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal.

Types d'ulcères

  • aigu
  • chronique
  • associé à une infection
  • non associé à une infection (idiopathique)
  • en tant que maladie indépendante (ulcère gastro-duodénal essentiel)
  • ulcères symptomatiques de l'estomac et du duodénum (médicinaux, «stressants», avec pathologie endocrinienne, avec d'autres maladies chroniques des organes internes), qui surviennent dans le contexte d'autres maladies
  • ulcères d'estomac (coupes cardiaques et sous-cardiaques, corps de l'estomac, antrum, canal pylorique)
  • ulcères duodénaux (bulbes, section postbulbaire)
  • ulcères combinés de l'estomac et du duodénum

Dans ce cas, les ulcères peuvent être situés sur la courbure la plus petite ou la plus grande, les parois antérieure et postérieure de l'estomac et du duodénum..
  • ulcères solitaires
  • ulcères multiples
  • petits ulcères (jusqu'à 0,5 cm de diamètre)
  • ulcères de taille moyenne (0,6-1,9 cm de diamètre)
  • gros ulcères (2,0 - 3,0 cm de diamètre)
  • ulcères géants (plus de 3,0 cm de diamètre)

Causes d'occurrence

En règle générale, cette maladie est causée par des troubles qui entraînent un déséquilibre entre les facteurs agressifs de l'environnement gastrique et les mécanismes de protection de la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum. Un certain nombre de substances peuvent être attribuées à des facteurs agressifs: par exemple, l'acide chlorhydrique, qui est produit par l'estomac, les acides biliaires formés dans le foie et entrant dans le duodénum, ​​le contenu du duodénum, ​​qui pénètre dans l'estomac. Ces substances sont généralement neutralisées par le mucus des cellules muqueuses. En outre, les experts se réfèrent à une circulation sanguine normale et à une restauration rapide des cellules muqueuses en facteurs de protection..

Il existe une autre raison au développement des ulcères d'estomac: l'infection par la bactérie Helibacterpylori. Les micro-organismes ont été découverts en 1983 par des scientifiques australiens. Certains experts considèrent H. pylori comme un rôle essentiel dans le développement des ulcères d'estomac. Les bactéries agissent simultanément sur la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum de différents côtés. Tout d'abord, les micro-organismes produisent un certain nombre d'enzymes qui endommagent la barrière protectrice de la membrane muqueuse. De plus, ils produisent des cytotoxines.

Lorsque les micro-organismes commencent à se propager dans la muqueuse gastrique, une gastrite antrale superficielle et une duodénite peuvent se développer. En raison de ce processus, le niveau de gastrine augmente, puis la sécrétion d'acide chlorhydrique augmente..

En outre, un excès d'acide chlorhydrique pénètre dans le duodénum, ​​créant un climat favorable au développement de l'infection. À l'avenir, tout cela conduit à l'apparition d'un ulcère..

Selon les statistiques, en raison de l'infection à H. pylori, environ 80% des ulcères duodénaux et 60% des ulcères d'estomac surviennent..

De plus, un certain nombre de facteurs contribuent au développement de la maladie et à son exacerbation:

  • stress neuro-émotionnel à long terme ou fréquemment répété, stress;
  • augmentation de l'acidité du suc gastrique;
  • la présence de gastrite chronique, de gastroduodénite;
  • violation du régime alimentaire;
  • la présence de mauvaises habitudes (fumer, boire des boissons alcoolisées);
  • l'utilisation de certains médicaments (acide acétylsalicylique, butadione, indométacine, etc.);
  • prédisposition génétique.
Relativement rarement, adénocarcinome, carcinoïde, invasion des tumeurs des organes voisins, sarcome, léiomyome, diabète sucré, corps étrangers dans l'estomac, maladie de Crohn, lymphome, syphilis, tuberculose et infection par le VIH peuvent entraîner des ulcères d'estomac.

Les premiers signes d'un ulcère d'estomac

Comme nous l'avons déjà dit, un ulcère est une maladie chronique. Par conséquent, les symptômes de la maladie se manifestent le plus clairement pendant la période d'exacerbations. Dans les cas non compliqués, les exacerbations peuvent durer de 3 à 4 à 6 à 8 semaines et les rémissions - de plusieurs semaines à plusieurs années.

Le principal symptôme de l'exacerbation de l'ulcère gastro-duodénal est une douleur dans la région épigastrique (entre les arcades costales sous la poitrine). Des sensations désagréables peuvent également affecter la moitié gauche de la poitrine, l'omoplate gauche, ainsi que la colonne thoracique ou lombaire..

Symptômes de l'ulcère de l'estomac

Selon la maladie, les douleurs suivantes peuvent survenir:

  • immédiatement après un repas (avec des ulcères des parties cardiaques et sous-cardiaques de l'estomac);
  • une demi-heure à une heure après avoir mangé (avec des ulcères du corps de l'estomac);
  • douleur tardive (2-3 heures après avoir mangé), douleur «affamée» qui survient à jeun et disparaît après avoir mangé, ainsi que des douleurs nocturnes (avec ulcères du canal pylorique et du bulbe duodénal).

En règle générale, l'inconfort disparaît après la prise de médicaments antisécrétoires et antiacides..

Avec une exacerbation de l'ulcère gastro-duodénal, les éructations acides, les nausées et la constipation sont également courantes. De plus, les vomissements du contenu acide de l'estomac ont toujours été considérés comme un signe de la maladie. Elle apporte souvent un soulagement et est donc souvent induite artificiellement par les patients. Mais maintenant, c'est relativement rare..

Avec une exacerbation, une perte de poids brutale est souvent notée. En effet, malgré l'appétit habituel et parfois accru, les patients mangent moins souvent pour éviter les douleurs.

Il arrive souvent que la douleur s'intensifie de manière saisonnière - au printemps et en automne. Sous l'influence de facteurs défavorables (par exemple, comme le stress physique, la prise de médicaments qui réduisent la coagulation sanguine, l'abus d'alcool), des complications peuvent survenir. Ceux-ci incluent des saignements, perforation et pénétration de l'ulcère, la formation d'une sténose cicatricielle-ulcéreuse du pylore, la malignité de l'ulcère.

Des symptômes cliniques lors de l'exacerbation de l'ulcère gastroduodénal peuvent survenir dans d'autres maladies: par exemple, la gastrite chronique et la duodénite avec syndrome de dyspepsie fonctionnelle. Par conséquent, le diagnostic doit nécessairement être confirmé par d'autres méthodes de recherche..

Variétés d'ulcères gastriques et duodénaux

Parmi les médecins du monde, il n'existe pas de classification unique de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal, qui conviendrait dans la même mesure aux scientifiques. L'ulcère de l'estomac fait référence à des maladies polymorphes, souvent sujettes à la chronicité et au développement de complications. À différentes périodes, les scientifiques ont proposé de nombreuses classifications, qui ont été construites selon divers critères cliniques, pathomorphologiques et pathogéniques pour les troubles de l'estomac et du duodénum. La gradation du processus ulcératif est similaire aux conditions pathologiques de l'ulcère sigmoïde.

La littérature occidentale étrangère contient souvent le terme ulcère peptique. Les médecins et chercheurs occidentaux distinguent clairement dans la pratique les concepts d'ulcère gastrique peptique et d'ulcère duodénal peptique. L'abondance des classifications de la maladie souligne une fois de plus à quel point les gradations décrites sont incomplètes et imparfaites..

Classification de l'Organisation mondiale de la santé

Selon cette classification, les types de maladie sont divisés:

  • Ulcère de l'estomac.
  • L'ulcère duodénal.
  • Aiguë, avec emplacement non spécifié.
  • Développé sur le ventre après résection.

Pour la pratique clinique quotidienne, une telle classification des défauts de l'estomac et du duodénum est insuffisante. Il est d'usage de l'utiliser à des fins de comptabilité et de tenue de statistiques médicales. Pour que la classification soit adaptée à la pratique, il est nécessaire d'affiner et d'élargir les listes, il est nécessaire de prendre en compte la localisation de l'ulcère dans le rectum ou le côlon sigmoïde..

Classification actuelle

Une classification courante utilisée à des fins pratiques est la suivante.

Principes généraux de classification

  1. Caractéristiques cliniques et morphologiques générales de la maladie, coïncidant avec la nomenclature proposée par l'Organisation mondiale de la santé.
  2. Ulcère gastroduodénal, affectant principalement l'estomac.
  3. Lésions du duodénum.
  4. Ulcère gastroduodénal, qui a un emplacement non spécifié - lésions ulcéreuses affectant les deux organes en même temps, ou lorsqu'il n'est pas possible d'établir de manière fiable l'emplacement exact de la lésion ulcéreuse. Souvent, la cause est une irradiation de la douleur avec des lésions du côlon sigmoïde.
  5. Peptique, qui se développe chez les patients ayant déjà subi une résection gastrique. La variété est également appelée gastrojéjunale ou ulcère de l'anastomose, qui relie le reste de l'estomac à l'intestin grêle..

Classification clinique

La classification clinique de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal prévoit la division des ulcères en aigus et chroniques. Les aigus incluent ceux diagnostiqués pour la première fois qui n'ont pas atteint «l'âge» de trois mois. Les processus qui datent de plus de trois mois ou qui se développent à plusieurs reprises sont généralement classés comme chroniques.

Classification selon l'évolution de la maladie

  1. Évolution latente - lorsque le patient ne ressent pas subjectivement les symptômes cliniques d'un ulcère. Dans ce cas, le diagnostic de l'ulcère gastroduodénal devient une découverte diagnostique lors de l'examen d'un processus pathologique dans le côlon sigmoïde..
  2. Évolution légère - dans laquelle les manifestations cliniques sont effacées, les rechutes de la maladie n'apparaissent pas avant plusieurs années.
  3. La maladie de gravité modérée se caractérise par l'apparition de rechutes environ 1 à 2 fois par an.
  4. Avec une évolution sévère de la maladie, les rechutes se produisent plus souvent que trois fois par an, l'incidence des complications est extrêmement élevée.

Gradation des phases de la maladie

  1. La phase d'exacerbation des ulcères gastriques et duodénaux est caractérisée par une détérioration de l'état, une augmentation des symptômes cliniques et l'apparition d'un syndrome douloureux sévère. Souvent, une exacerbation se produit à l'automne ou au printemps et est déclenchée par une violation du régime alimentaire, le stress, la prise de médicaments qui irritent l'estomac.
  2. Pendant le traitement, une phase subaiguë ou décoloration se produit.
  3. La rémission est une période de disparition des symptômes aigus du bien-être clinique du patient.

Classification morphologique

Sur la base d'une analyse histologique, les professionnels de la pathologie proposent une classification basée sur des critères morphologiques:

  1. La maladie peut être aiguë et chronique.
  2. En termes de taille, les défauts peuvent être petits (jusqu'à un demi-centimètre de diamètre), moyens (de demi à un centimètre) et grands (dont la taille atteint trois centimètres de diamètre). Les ulcères d'un diamètre supérieur à 3 centimètres sont appelés géants.

Classement des étapes

  1. Un ulcère actif provoque des symptômes cliniques aigus, saigne abondamment et entraîne un certain nombre de complications.
  2. L'ulcère cicatriciel est progressivement resserré par le tissu conjonctif, le saignement s'arrête, l'épithélium est restauré.
  3. Le stade de la cicatrice rouge est caractérisé par la formation de granulations actives, bien fournies et facilement endommagées. Par conséquent, il est possible de développer une rechute ou un saignement à partir de granulations..
  4. La phase de cicatrice blanche est caractérisée par la formation de tissu conjonctif cicatriciel grossier contenant peu de vaisseaux sanguins et de nerfs.
  5. Ils considèrent également la catégorie des défauts qui ne guérissent pas pendant longtemps..

Classification de l'emplacement

Par localisation, les processus sont divisés en gastrique et duodénal. Chaque espèce est divisée en plusieurs sous-espèces..

Ulcères d'estomac

  1. Dommages à l'estomac cardiaque.
  2. Processus dans la partie sous-cardiale de l'estomac.
  3. Ulcère affectant le corps de l'estomac.
  4. La défaite de l'antre.
  5. Lésion de petite ou grande courbure.

Ulcères duodénaux

Dans le duodénum, ​​le processus ulcéreux peut se développer dans le bulbe ou dans la région postbulbaire. L'ulcère affecte la paroi antérieure ou postérieure du duodénum. Localisation séparée par petite et grande courbure.

Classification des violations des fonctions physiologiques du système gastroduodénal

Lors de l'établissement de la classification, les troubles fonctionnels affectant la motilité et l'activité sécrétoire des organes sont pris en compte.

  1. Perforation - perforation - une violation traversante de la paroi dans la zone de dommages à l'estomac ou au duodénum. Le suc gastrique et les débris alimentaires s'écoulent de l'estomac dans la cavité abdominale libre ou dans l'espace rétropéritonéal. Une exacerbation dangereuse se produit, avec le développement de laquelle le compte se poursuit pendant des heures. Si aucune assistance n'est fournie, une péritonite se développe à temps, un abcès abdominal.
  2. Pénétration - processus de germination progressive d'un défaut dans les organes ou tissus adjacents, au prir, au foie, au pancréas, à la paroi du côlon ou du côlon sigmoïde.
  3. Sténose de la section pylorique de l'estomac ou de l'une des sections du duodénum. Cela devient une conséquence d'une érosion cicatrisée étendue. Selon ses formes cliniques, la sténose est subdivisée en une forme compensée, sous-compensée et décompensée. Avec une forme compensée, les fonctions motrices et d'évacuation de l'intestin ne souffrent pas. Au stade clinique sous-compensé, il y a une violation partielle de l'évacuation des aliments digérés dans l'intestin grêle. La forme décompensée empêche l'élimination des aliments de l'estomac, conduit au développement de processus de putréfaction à l'intérieur. Intervention chirurgicale requise.

Les types courants d'ulcères d'estomac sont décrits en détail dans la révision de la Classification clinique internationale des maladies 10. Cette classification reflète les variétés pathogéniques, morphologiques et cliniques de l'ulcère gastrique.

Ulcères atypiques et symptomatiques

En plus des groupes principaux, la classification de l'ulcère gastroduodénal comprend les anomalies aiguës causées par l'exposition à des facteurs chimiques (par exemple, les hormones stéroïdes, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les hormones thyroïdiennes).

Les formes atypiques surviennent avec un syndrome douloureux non standard ou pas du tout, mais présentent d'autres symptômes cliniques.

Les processus causés par l'exposition à des facteurs de stress ne sont pas classés comme ulcère gastroduodénal, ils sont considérés comme des symptômes d'autres maladies aiguës ou chroniques. Les manifestations sont cicatrisées lorsqu'un facteur défavorable est éliminé, ne sont pas sujettes à une rechute, si l'impact d'un facteur agressif n'est pas répété.

  1. Avec les brûlures thermiques courantes de la peau, une pathologie appelée ulcère de Kurling est observée.
  2. L'ulcère de Cushing est une conséquence d'un grave traumatisme cranio-cérébral ouvert ou fermé, d'opérations neurochirurgicales, d'accidents vasculaires cérébraux..
  3. Les processus ulcéreux dans l'estomac et parfois sont causés par le développement d'un infarctus aigu du myocarde, d'une maladie septique, conséquence de blessures graves.
  4. Des lésions médicinales peuvent se développer sous l'influence d'un certain nombre de médicaments.
  5. Les lésions endocriniennes surviennent lorsque les fonctions hormonales du corps sont perturbées.

Le développement de processus ulcératifs aigus ou chroniques est possible, qui accompagnent un long cours d'un certain nombre de conditions pathologiques chroniques affectant d'autres organes.

  1. Maladies non spécifiques affectant le système respiratoire et les tissus pulmonaires.
  2. Maladies vasculaires - athérosclérose vasculaire des organes, hypertension, lésions rhumatismales.
  3. Les défauts de l'estomac et de l'intestin grêle sont de nature hépatogène, sont observés avec des lésions hépatiques.
  4. Le même tableau clinique accompagne le développement de la pathologie pancréatique.
  5. Les ulcères hémorragiques aigus accompagnent souvent l'insuffisance rénale chronique, une maladie grave.

Les défauts de la muqueuse gastrique sont compliqués par la polyarthrite rhumatoïde - une maladie systémique des articulations et du tissu conjonctif.