Étapes des hémorroïdes et méthodes de leur traitement

En règle générale, toute maladie se développe progressivement: des premiers signes aux manifestations cliniques. Les stades de développement des hémorroïdes passent également par ce chemin, qui peut prendre d'un mois à plusieurs années, se transformant progressivement en une forme chronique, qui n'est traitée que par chirurgie. Souvent, les hémorroïdes à un stade précoce sont difficiles à identifier par elles-mêmes. Mais s'il y a des signes tels que des écoulements sanglants pendant la selle ou une sensation de corps étranger dans l'anus, vous devez sonner l'alarme. Une visite opportune chez un médecin et un diagnostic établi aideront non seulement à éliminer les symptômes du stade initial des hémorroïdes, mais également à identifier leurs causes.

La première étape des hémorroïdes

Cette période n'est caractérisée que par l'apparition de la maladie. Souvent, les hémorroïdes du stade initial ne se manifestent pas clairement. Les hémorroïdes ne sont pas visibles de l'extérieur, elles sont situées sous le tissu cutané. Le patient peut ne ressentir qu'une gêne, de légères démangeaisons ou des brûlures. Dans certains cas, les hémorroïdes de stade 1 se font sentir par l'apparition de sang dans les selles. Pour beaucoup de gens, faire face à un tel problème pour la première fois est une surprise plutôt désagréable..

Habituellement, le premier stade des hémorroïdes n'est pas une raison pour qu'une personne consulte immédiatement un médecin.Par conséquent, la maladie reste sans attention et sans traitement en temps opportun. Cela est dû au fait que les hémorroïdes se développent de manière latente et pendant une longue période en rémission (repos), ne provoquent pas de sensations aiguës et douloureuses. Les gens commencent le traitement des hémorroïdes au stade initial par eux-mêmes, à la maison. La grande majorité utilise les conseils d'amis ou choisit un médicament dans une pharmacie à sa discrétion. Étant donné que la maladie est intrinsèquement calme pendant longtemps, le traitement des hémorroïdes du premier stade s'arrête, car les gens l'oublient pendant un certain temps..

Mais c'est loin d'être correct, le traitement des hémorroïdes aux premiers stades doit être complet et constant, en utilisant des méthodes de traitement conservatrices et traditionnelles. Pour obtenir un résultat efficace, la prévention est nécessaire: refus d'un travail physique acharné, inclusion dans le menu quotidien d'aliments riches en fibres, boire beaucoup de liquides, etc..

Traitement de la 1ère étape avec des médicaments

Si vous n'avez pas encore consulté un médecin et ne savez pas comment traiter les hémorroïdes de stade 1, utilisez des suppositoires rectaux spéciaux, des pommades, des comprimés et d'autres médicaments: Anusol, Proctosedil, Hepatrombin G, Relief, etc..

Seul un proctologue doit diagnostiquer, établir un diagnostic et faire des recommandations.

L'action des médicaments:

  • soulager la douleur;
  • éliminer le processus inflammatoire;
  • détendre les parois du rectum;
  • normaliser la circulation sanguine dans la zone à problème.

Traitement avec des remèdes populaires

Des méthodes de traitement alternatives sont utilisées avec des médicaments. Par conséquent, les gens s'intéressent à la façon de guérir le stade initial des hémorroïdes à l'aide de remèdes populaires. Vous pouvez faire des bougies au miel et aux pommes de terre, faire des microclysters avec des décoctions d'herbes, boire du jus de rowan avec du sucre et bien plus encore..

Le traitement avec des médicaments et des remèdes populaires sans ordonnance d'un médecin ne doit être effectué que dans des cas exceptionnels. Cela ne devrait pas être long, uniquement pour un soulagement rapide de la douleur..

Deuxième stade des hémorroïdes

Vous pouvez distinguer les hémorroïdes de stade 2 en tombant périodiquement des hémorroïdes. Ces symptômes sont associés à des efforts pendant le mouvement de l'intestin. La cause est la constipation persistante.

La perte de nœuds est également typique des stades 3 à 4 de la maladie. Mais à la deuxième étape, ces nœuds peuvent être ajustés indépendamment, ce qui ne peut pas être fait dans les périodes 3 et 4. Maintenant, le sang apparaît non seulement sur le papier hygiénique et les excréments, mais aussi sur les sous-vêtements pendant le calme.

Soulever des poids s'accompagne également de saignements de l'anus. La sensation de remplissage constant des intestins est particulièrement préoccupante, ce qui entraîne une constipation psychogène. Tous ces signes, ainsi que les symptômes initiaux de la période précoce, caractérisent les hémorroïdes du deuxième stade, qui aggravent encore la vie d'une personne.

Traitement de stade 2 avec des médicaments

Pour que le traitement donne des résultats positifs, en plus du traitement complexe, des séances de coagulation infrarouge, de sclérothérapie, une ligature au latex avec des injections thérapeutiques sont ajoutées. En cas de saignement, les médecins prescrivent des gouttes d'Eskuzan, des injections d'Etamsilat, Detralex, pour les applications de soulagement de la douleur avec une pommade au méthyluracile, du gel Neuflan, etc. Il existe des moyens éprouvés pour arrêter le sang.

N'utilisez que les produits que votre médecin vous a prescrits individuellement en fonction de votre état de santé..

Traitement avec des remèdes populaires

Lorsque les hémorroïdes augmentent en taille, le traitement de la deuxième étape des hémorroïdes peut être complété par des lotions à la propolis, des plateaux avec des herbes médicinales (écorce de chêne, camomille, collection antihémorroïde), des bougies glacées. Pour les microclysters, prenez de l'huile d'argousier ou d'églantier, de l'huile de poisson.

La troisième étape des hémorroïdes

En progressant de plus en plus, la maladie prend de nouveaux virages, aggravant les symptômes primaires et est appelée hémorroïdes externes. Lorsque le troisième stade des hémorroïdes est arrivé, les hémorroïdes commencent à tomber constamment, non seulement pendant les efforts et les selles, mais aussi avec peu d'effort physique. Le stade 3 des hémorroïdes diffère du stade 4 en ce que les nœuds externes sont toujours susceptibles de réduction manuelle.

Pour les trouver, il suffit de s'allonger ou de se tenir dans une position genoux et de sentir avec les doigts. Leur emplacement peut être comparé au cadran d'une horloge: 3, 7 et 11.

Pendant cette période, une thrombose des veines et des vaisseaux sanguins dans la région pelvienne, des pincements et une inflammation des hémorroïdes apparaissent. Il ne suffit pas de savoir comment traiter les hémorroïdes de stade 3 à l'aide des outils disponibles. L'apparition de complications nécessite un examen qualifié et un traitement sérieux, sinon la maladie passera au stade 4, qui met la vie en danger.

Traitement médicamenteux

Le traitement conservateur des hémorroïdes de stade 3 est inefficace. Les médicaments ne sont utilisés que comme distraction. Parmi une grande variété de médicaments antihémorroïdaux, des médicaments tels que Proctosedil, Hepatrombin G, Prednisolone, Troxevasin, Mafinid, etc. donnent de bons résultats..

Pour éliminer les causes, et avec elles les symptômes, le traitement n'est effectué que chirurgicalement (désarterisation, hémorroïdectomie). La médecine moderne ne s'arrête pas, de nouvelles technologies de traitement indolores se développent chaque année.

Hémorroïdes étape 4

Les hémorroïdes de stade 4 sont une forme avancée et sévère de la maladie. Les hémorroïdes de cette période tombent constamment et ne peuvent pas être repositionnées. De plus, ils ont de grandes tailles et des formes différentes. Vous pouvez les voir même lorsqu'une personne est dans un état calme, ne se fatigue pas et ne soulève pas de poids..

Très souvent, le quatrième stade est compliqué par des maladies concomitantes acquises dans le contexte de cette maladie: thrombose, nécrose, saignement prolongé apparaît.

Par conséquent, une forme sévère d'anémie apparaît. Lorsque les hémorroïdes de stade 4 se sont développées, le traitement est effectué uniquement par chirurgie utilisant la chirurgie par ondes radio ou la coagulation au laser.

Autres traitements pour les hémorroïdes

  1. Voie pathognomique. Identification et élimination des causes de la maladie.
  2. Régulation du tractus gastro-intestinal et élimination de la constipation. Des préparations enzymatiques, des fibres alimentaires et une consommation abondante de liquides sont prescrites. Tels que: Nutriklinz, Agiolax, Fiberlax, qui améliorent le péristaltisme et adoucissent le mouvement des matières fécales à travers le côlon.
  3. Amélioration du tonus veineux. Des médicaments phlébotropes sont prescrits: Venoruton, Detralex 500, Glivenol, etc. Leur utilisation régulière permet de réduire la douleur, de réduire la fréquence des écoulements sanguins, de soulager l'inflammation des hémorroïdes.

Conseils utiles

L'apparition de la maladie peut être évitée si la personne est informée par des conseils et des recommandations professionnels, même si elle exerce un travail sédentaire pendant une longue période. Et dans le cas des hémorroïdes dans certaines circonstances, les recommandations suivantes aideront à faciliter son évolution au stade aigu. Pour prévenir la maladie et réduire la douleur lors de douleurs aiguës, vous devez suivre ces conseils:

  • mange correctement;
  • surveiller l'hygiène de la région rectale;
  • combattre la constipation et les troubles fréquents des selles;
  • n'abusez pas des boissons alcoolisées;
  • ne soulevez pas de poids;
  • faire des exercices physiques spéciaux plusieurs fois dans la journée.

Le stade initial des hémorroïdes

Facteurs provoquant le développement des hémorroïdes. Symptômes de la manifestation de la maladie au stade initial. Traitement de la maladie à domicile..

Hémorroïdes 3 étapes et son traitement

Caractéristiques des hémorroïdes de stade III. Traitements radicaux. Complications et caractéristiques de la période postopératoire..

Hémorroïdes de stade 1

Caractéristiques de l'évolution des hémorroïdes stade 1. Manifestations cliniques de la maladie. Méthodes traditionnelles de traitement. Méthodes de thérapie conservatrice..

Hémorroïdes stade 2

Pourquoi les hémorroïdes se produisent-elles? Symptômes de la manifestation de la maladie. Caractéristiques distinctives des hémorroïdes de stade 2. Effectuer des mesures thérapeutiques..

4 stade des hémorroïdes

Caractéristiques des hémorroïdes à différents stades de développement. Manifestations cliniques des hémorroïdes de stade 4. Traitement chirurgical des hémorroïdes.

Hémorroïdes à un stade précoce

Groupe à risque d'hémorroïdes. La manifestation de la maladie à un stade précoce de développement. Méthodes de traitement de la maladie. L'utilisation de remèdes populaires pour les hémorroïdes.

Caractéristiques, symptômes et traitement de chaque stade des hémorroïdes

Parmi les maladies proctologiques, les hémorroïdes sont les plus connues et les plus souvent diagnostiquées. Elle est caractérisée par une expansion vasculaire dans la couche cellulaire interne et externe du passage anal..

La maladie est classée selon les critères suivants: en fonction de son évolution (aiguë et chronique) et de sa forme (elle peut être externe, interne et combinée).

En clinique, il existe 3 degrés de la maladie: période prodromique, forme aiguë et chronique. La forme chronique (avec des veines internes dilatées) comprend 4 stades de développement des hémorroïdes.

Les facteurs sont provocateurs

Les principales raisons de l'apparition d'hémorroïdes comprennent:

  • sauts constants de pression vasculaire dus à des dommages mécaniques;
  • structure congénitale des vaisseaux du passage anal;
  • réduction du tonus des parois veineuses en raison d'infections antérieures;
  • intoxication de nature endogène et exogène;
  • exercice physique;
  • marcher longtemps ou rester dans la même position;
  • grossesse;
  • troubles des selles;
  • tumeurs, maladies du système génito-urinaire et de la cavité abdominale.

Brèves caractéristiques des formes de la maladie

Il existe les formes d'hémorroïdes suivantes:

  1. Période prodromique. À ce stade, la maladie commence à se développer lentement, la durée de cette période peut être de plusieurs jours ou années. Les principaux symptômes comprennent une sensation de maladresse, la présence d'un corps étranger dans le rectum. Des démangeaisons dans l'anus peuvent également survenir. Mais la plupart des patients ne font pas attention à de tels phénomènes et le médecin détermine l'apparition de la maladie après avoir interrogé le patient. Un inconfort peut être observé occasionnellement ou constamment à partir de facteurs négatifs, en cas de troubles des selles (constipation, diarrhée).
  2. Stade aigu. Peu à peu, la période prodromique se transforme en un tableau clinique de la maladie avec une augmentation de la gravité des symptômes. Il est possible de déterminer le diagnostic lorsque des écoulements sanguins du rectum apparaissent, qui peuvent être d'intensité variable, apparaissent lorsqu'ils sont provoqués (abus d'aliments salés, frits, fumés et épicés, alcool, tentatives). Mais parfois, il y a une évolution aiguë de la maladie avec des manifestations inflammatoires caractéristiques, un gonflement et un pincement des ganglions.
  3. En moyenne, après 3 jours de saignement, la maladie progresse et est chronique. De plus, chaque saignement sera associé à une exacerbation du stade chronique.

Stades de la maladie chronique

En substance, la forme aiguë de la maladie est une attaque ponctuelle, elle n'a pas de stade. Les hémorroïdes externes sont une étape du type interne de la maladie et se caractérisent par une gravité accrue des symptômes.

L'examen est une étape importante du traitement, car le choix du traitement approprié dépend du degré de développement de la maladie..

Il existe 4 degrés de gravité de la forme chronique des hémorroïdes:

  1. Première étape (initiale). Pour la clinique de la maladie au stade 1 des hémorroïdes, un saignement de la lumière de l'anus est caractéristique. Il n'y a pas de prolapsus des hémorroïdes. En raison d'une diminution de l'élasticité des veines et des modifications dystrophiques de leur couche musculaire, il y a un renflement de certaines zones du rectum. À ce stade, la maladie est déterminée par anoscopie.
  2. Deuxième étape. La maladie est déterminée par le prolapsus des ganglions avec la possibilité de leur réduction dans le rectum. Dans ce cas, des saignements peuvent survenir. Avec une augmentation des troubles dystrophiques dans les muscles veineux, avec des selles ou un effort intense, les ganglions du rectum peuvent tomber. Une fois que l'influence du facteur provoquant est terminée, les nœuds reviennent indépendamment à l'intérieur du canal anal.
  3. Troisième étape. À partir de ce stade, la maladie devient externe lorsque les nœuds ne sont pas réduits d'eux-mêmes après la fin de l'effet provoquant. Le patient installe les veines dans le rectum avec ses mains. Ceci se caractérise par des saignements sévères, des brûlures, une inflammation périodique et une douleur aiguë dans l'anus..
  4. La quatrième étape des hémorroïdes est la plus grave, se réfère à la forme externe. Le prolapsus des ganglions du passage anal se produit avec un léger changement de pression à l'intérieur de la cavité abdominale. Les changements peuvent se manifester par un changement de position du corps, une toux ou des gaz. Dès que le patient place lui-même les veines à l'intérieur du rectum, les hémorroïdes ne sont pas toujours fixées à l'intérieur, elles retombent et ressemblent à des bosses. Avec le frottement et les blessures aux parois vasculaires, le patient développe des saignements sévères et persistants de l'anus. Une atteinte et une inflammation des ganglions sont souvent observées. Des saignements abondants peuvent provoquer une anémie sévère, entraînant une insuffisance cardiaque, une insuffisance respiratoire et d'autres complications.

Sur la photo, les symptômes de chaque stade des hémorroïdes - de l'initiale au 4e

Caractéristiques du traitement de la maladie à différents stades

Les caractéristiques et les méthodes de traitement des hémorroïdes dépendent directement du stade de la maladie.

La phase initiale est assez simple

Au stade initial de la maladie, le patient ne présente pratiquement aucun signe ni symptôme. Pour le traitement des petits nœuds, un traitement conservateur est prescrit, qui le plus souvent ne dure pas longtemps..

Pour réduire l'inconfort, vous pouvez utiliser des remèdes populaires (bougies à base de pommes de terre ou de miel, lavements à base de jus de pomme de terre, argile, propolis, produits de camomille).

La manifestation initiale de la maladie doit être traitée en temps opportun afin qu'elle n'entre pas au stade 2.

Deuxième étape - la question est pire, mais toujours réversible

Comme déjà mentionné, la deuxième étape des hémorroïdes est caractérisée par une augmentation des symptômes..

Dans ce cas, un médicament ou une médecine traditionnelle est prescrit. Si la maladie et les causes qui l'ont provoquée ne sont pas éliminées à temps, il passe à l'étape suivante.

Des médicaments vaso-renforçants sont prescrits, le saignement est arrêté avec des médicaments cicatrisants.

Dans le même temps, en plus des suppositoires rectaux, des lotions d'herbes médicinales peuvent être utilisées sur la zone rectale, qui ont un effet apaisant et anti-inflammatoire (lotions de calendula, de sauge et de camomille).

L'inconfort peut être réduit en prenant des bains de siège avec une décoction de propolis, en utilisant des bougies glacées.

Des bains à la camomille, à l'écorce de chêne et une collection spéciale peuvent vous aider. Pour les microclysters, l'huile d'églantier, l'huile d'argousier ou l'huile de poisson est utilisée.

Ces traitements peuvent être utilisés en l'absence de complications..

Si le traitement médicamenteux est inefficace, le médecin prescrit des procédures mini-invasives - photocoagulation, cryothérapie, installation d'anneaux en latex sur les nœuds.

En cas de saignement, des injections de Detralex, Etamzilat, Eskuzan gouttes sont prescrites, le gel Neuflan, la pommade méthyluracile sont recommandés pour éliminer la douleur.

Les hémorroïdes de stade 3 sont déjà très douloureuses

Le patient se plaint de démangeaisons, de douleurs dans l'anus, de saignements et d'inconfort.

Les complications à ce stade incluent la thrombose du nœud avec une atteinte supplémentaire et une inflammation. Un traitement sérieux est nécessaire, parfois une intervention chirurgicale, une ligature ou une résection des ganglions peuvent être prescrites.

Les experts conseillent d'utiliser un traitement complexe, où, en plus de la chirurgie, des médicaments sont prescrits.

En cas de perte fréquente de nœuds, des suppositoires et des onguents rectaux sont prescrits. Vous pouvez utiliser des méthodes folkloriques (lubrifier les hémorroïdes avec du jus de chélidoine, couper une ampoule).

Si la patiente ne fait pas attention aux symptômes de la maladie ou n'est pas traitée correctement, elle passe à l'étape suivante.

La quatrième étape est très dangereuse!

Hémorroïdes 4 stades - le degré le plus avancé de la maladie dans lequel le patient présente toujours des symptômes désagréables (démangeaisons, douleur, sensation de brûlure dans la région anale).

Des saignements se produisent à chaque selle, ce qui peut être grave avec une anémie supplémentaire.

La coagulation au laser est utilisée, accompagnée de la prise de médicaments, de pommades et de crèmes qui éliminent la douleur et l'inflammation.

D'autres méthodes de traitement de la maladie comprennent:

  1. Normalisation de la digestion, régulation du tractus gastro-intestinal. Enzyme signifie que beaucoup de fibres alimentaires liquides sont recommandées. Les médicaments comprennent Feyberlax, Agiolax, Nutriclins.
  2. Augmentation du tonus vasculaire. Les médicaments phlébotropes sont recommandés (Detralex, Venoruton, Glivenol, etc.).

Afin de prévenir la manifestation initiale de la maladie, une personne doit prendre des mesures préventives élémentaires et, si des hémorroïdes apparaissent, s'occuper de l'élimination de ses causes et de ses symptômes.

Pour prévenir la maladie et réduire la douleur pendant la période aiguë des hémorroïdes, vous devez bien manger, observer les règles d'hygiène, éliminer la constipation ou la diarrhée, éviter l'effort physique, ne pas abuser d'alcool et pratiquer une gymnastique spéciale.

4 étapes des hémorroïdes et leur traitement

Dans l'article, vous en apprendrez davantage sur les stades des hémorroïdes, les manifestations cliniques de chacune, le diagnostic, le traitement de la maladie avec des médicaments, les opérations mini-invasives et radicales, la prévention.

Pourquoi les hémorroïdes ont des stades

La maladie hémorroïdaire passe par plusieurs étapes de son développement, car elle évolue progressivement. La formation d'hémorroïdes s'accompagne de la sortie de sang dans les veinules situées sur les plis de la peau et de la membrane muqueuse de la région anorectale.

Les cavités veineuses débordent de sang, entraînant des saillies sous-cutanées (nœuds externes des hémorroïdes) ou des formations se produisent à l'intérieur du rectum sous la membrane muqueuse (nodules internes). Suivi par des fissures anales, des saignements, des pincements de bosses.

Les hémorroïdes augmentent en taille, se déplacent vers le canal anal, ce qui provoque des blessures lors de la défécation ou un simple mouvement imprudent. Inflammation, gonflement, douleur apparaît.

Les signes cliniques des hémorroïdes internes et externes étant très similaires (à l'exclusion de la localisation des ganglions), seul un proctologue peut déterminer les stades de la maladie hémorroïdaire à l'aide d'un examen digital du rectum ou avec un rectoscope selon les signes suivants:

  • pour le premier degré, il y a une légère bordure des hémorroïdes lorsqu'elles sont blessées, une gêne dans l'anus;
  • le deuxième stade des hémorroïdes est diagnostiqué par l'apparition d'un prolapsus d'hémorroïdes avec tension lors des selles, qui saignent, mais se mettent en place d'elles-mêmes après la disparition des efforts supplémentaires;
  • une caractéristique de la troisième étape est la nécessité d'une réduction manuelle des formations caverneuses tombées;
  • au quatrième stade des hémorroïdes, les nœuds tombent avec la muqueuse rectale, ne pas réinitialiser.

La nécessité de diviser la maladie en stades est associée au choix d'un traitement adéquat pour une période spécifique de progression des hémorroïdes.

Stades de la maladie hémorroïdaire

Pour la forme externe des hémorroïdes de tous les stades, les symptômes généraux sont caractéristiques:

  • protrusion du nœud dans l'anus;
  • tension des hémorroïdes au moment de la défécation;
  • l'apparition de caillots sanguins;
  • inconfort, démangeaisons, brûlure de la région anorectale;
  • douleur dans l'anus en bougeant, toux.

Les hémorroïdes internes ne sont pas visibles, elles sont localisées par voie intrarectale. Principales caractéristiques communes:

  • saignements pendant les selles;
  • douleur lors des selles;
  • sensation de vidange incomplète du rectum;
  • inconfort dans la région anale.

Les formes combinées d'hémorroïdes sont courantes.

Première étape

L'apparition de la maladie, en règle générale, se déroule de manière latente.Par conséquent, les hémorroïdes du stade initial sont souvent chroniques. Une personne commence à ressentir un inconfort constant dans la zone anorectale, remarque des gouttes de sang sur du papier toilette. La durée de la période varie d'un mois à plusieurs années. Il convient de souligner qu'il est possible de résoudre le problème au stade initial à l'aide d'une alimentation équilibrée, en normalisant les selles, en menant une vie active et en abandonnant les mauvaises habitudes..

Les manifestations cliniques des hémorroïdes sont individuelles pour chacun. Les brûlures et les démangeaisons de l'anus s'expliquent par l'apparition de fissures anales, verrues, qui peuvent être associées à la formation d'hémorroïdes, ou peuvent être le symptôme d'une autre pathologie: infections génitales ou tumeurs. Les premiers nodules dans l'anus augmentent progressivement de taille, de nouveaux se forment. Le processus pathologique s'accompagne d'une inflammation, de la douleur se joint, d'une infection secondaire.

Les nodules sous-cutanés gonflent et peuvent s'ouvrir lorsqu'ils sont blessés lors des selles ou en marchant pendant une longue période. Les nodules rectaux au tout début ressemblent à des foyers d'inflammation de la muqueuse cyanotique, qui finissent par se transformer en hémorroïdes.

Pour chaque stade de la maladie hémorroïdaire, le coloproctologue sélectionne la méthode de traitement optimale. La première étape des hémorroïdes implique un traitement conservateur en combinaison avec des recettes folkloriques à la maison. Dans les cas difficiles, il est parfois possible d'utiliser la sclérothérapie ou la photocoagulation infrarouge.

La base du traitement médicamenteux est la venotonique (phlébotonique). Le médicament le plus efficace Detralex est basé sur des bioflavonoïdes, qui peuvent renforcer et protéger la paroi veineuse de la région anorectale. Le médicament améliore la microcirculation, soulage la congestion dans les cavités du rectum et de l'anus, c'est-à-dire favorise la résorption des nœuds déjà formés ou en formation. Venarus, Troxevasin, Phlebodia 600 ont le même effet complexe sur les vaisseaux de la zone quasi-rectale..

Si les hémorroïdes sont aiguës, douloureuses, des AINS (AINS) sont utilisés, des médicaments soulagent l'inflammation et la douleur: Voltaren, Nurofen, Brufen, Diclofenac. Dans les cas graves, les hormones sont utilisées dans un cours de courte durée: prednisolone, hydrocortisone.

Pour la prévention de la thrombose, on utilise des anticoagulants à action directe et indirecte qui fluidifient le sang: Aspirine, Xarelto, Warfarine, Sinkumar, Markumar.

Pour la normalisation des selles - Phytomucil, comprimés de Séné, Senade, Bisacodyl.

Le stade initial des hémorroïdes est efficacement traité avec des suppositoires et des pommades - les médicaments soulagent rapidement la douleur, dissolvent les ganglions et régénèrent les tissus. Les bougies les plus populaires sont: Relief, Gepatrombin G, Anusol, Ultraprokt, Natalsid, suppositoires à l'huile d'argousier, propolis. Parmi les onguents, l'héparine, l'hydrocortisone et l'huile d'argousier sont considérées comme la meilleure option. La nomination de suppositoires et de pommades résout un certain nombre de problèmes à la fois:

  • arrêter le processus inflammatoire;
  • prévention des saignements;
  • relaxation des parois du rectum;
  • normalisation de la microcirculation dans le canal anal;
  • cicatrisation de la muqueuse rectale lésée ou de la surface du nodule externe.

Le traitement médicamenteux comprend l'utilisation de solutions antiprurigineuses avec de la novocaïne et du menthol pour soulager la gêne anale. Si les démangeaisons sont une conséquence du stress, des pilules sédatives sont prescrites - Novopassit, Persen, Seduxen.

Les stades initiaux des hémorroïdes dans de rares cas permettent l'utilisation de techniques mini-invasives comme méthode de traitement. L'indication est formée de gros nœuds internes simples sans tendance à se propager, à saigner, à une forme combinée de pathologie. Recommander l'élimination radicale par:

  • l'introduction d'un sclérosant dans le nœud lui-même, suivie de la coagulation des composants protéiques des parois internes, du blocage des vaisseaux sanguins qui lui fournissent du sang, avec le développement d'un processus inflammatoire aseptique (utilisé: Thrombovar, Sotradekol, Polidocanol);
  • photocoagulation infrarouge - utilisation d'un faisceau infrarouge pour un effet local sur les jambes des veines hémorroïdales du rectum, coagulation (coagulation), perturbation de l'apport sanguin au cône hémorroïdal, qui meurt progressivement et disparaît.

Au stade initial, vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle à la maison:

  • infusions d'alpiniste, camomille, ortie;
  • bains avec une décoction de feuilles de bouleau, permanganate de potassium;
  • bougies maison à base d'huile d'argousier, de miel, de pommes de terre, de glace;
  • lavements avec décoctions d'herbes médicinales;
  • betterave, carotte, jus de rowan.

De telles procédures aident à soulager l'inflammation. Tout rendez-vous doit être convenu avec le médecin traitant.

Deuxième étape

La conséquence des hémorroïdes non traitées dans le temps est un état limite entre une forme compliquée et non compliquée de la maladie. Ignorer les maigres symptômes de la première période conduit à la progression du processus pathologique, sa transformation en un processus chronique. À ce stade de la maladie hémorroïdaire, il n'est plus possible de faire face au problème uniquement avec une alimentation et un mode de vie sain. Tout l'arsenal de la pharmacothérapie et des technologies mini-invasives est connecté.

Les hémorroïdes de la deuxième étape ont trois caractéristiques distinctives:

  • constipation persistante;
  • prolapsus périodique des hémorroïdes, qui peuvent revenir à leur place par elles-mêmes;
  • saignement pendant les selles et toute autre force excessive.

La sensation de remplissage constant des intestins est particulièrement préoccupante, ce qui entraîne une constipation psychogène. Tous ces signes, ainsi que les symptômes initiaux de la période précoce, caractérisent le deuxième stade de la pathologie, ce qui réduit considérablement la qualité de la vie humaine..

La maladie hémorroïdaire du 2ème degré est proposée pour un traitement complexe: médicaments, thérapies alternatives et techniques mini-invasives sont impliqués.

L'essence de la prescription de médicaments pour administration orale est de ralentir la progression de la maladie. À cette fin, tous les mêmes venotoniques sont prescrits, qui sont à la base du traitement et au stade initial du développement de la pathologie: Detralex, Venarus, Troxevasin, Troxerutin, Venoruton, Antistax, Hemoroidin.

En raison du prolapsus des hémorroïdes, compliqué par des saignements, les hémostatiques se joindront - médicaments qui arrêtent la sous-coupe, préviennent la thrombose: Ditsinon, Litovit B, Proctonis.

Les analgésiques sont associés à des anti-inflammatoires: Ketanov, Nise, Paracetamol.

Les laxatifs sont prescrits avec beaucoup de précaution (perte de ganglions avec risque de pincement), ils ont un effet doux, appartiennent au groupe des prébiotiques: Duphalac, Normase, Mucofalk.

Parmi les médicaments à action externe (suppositoires, liniments), les plus efficaces sont les angioprotecteurs aux propriétés cicatrisantes: Ultraproct, Relief Advance, Proctosan, Posterisan Forte.

Les recettes à base de plantes peuvent toujours être utiles dans le traitement, mais avec un effet minimal. La manière d'utiliser est importante. Au deuxième stade, les hémorroïdes sont utilisées:

  • serviettes en gaze imbibées de propolis, d'huile d'argousier, de calendula;
  • bains à l'écorce de chêne, camomille, préparations pharmaceutiques spéciales anti-hémorroïdaires;
  • bougies faites maison en glace, miel, aloès pour arrêter les saignements, soulager l'inflammation, prévenir les infections secondaires.

Avec prudence à la maison, vous pouvez utiliser des microclysters d'eau chaude avec de l'argousier ou de l'huile de rose musquée, avec des solutions de vitamines liposolubles en ampoule de pharmacie: D, E, A.

En fonction de la gravité des hémorroïdes, l'accent dans la deuxième période est mis sur l'utilisation d'innovations mini-invasives. En plus de la coagulation infrarouge et de la sclérothérapie de première étape, une procédure de ligature au latex est utilisée. L'essence de la technique est de serrer la base du nœud rectal avec un anneau en latex avec son retrait du système de nutrition, suivi d'un séchage, de la mort.

Troisième étape

Si le diagnostic et le traitement approprié n'ont pas été effectués à temps, les stades de développement des hémorroïdes se remplacent successivement. Il arrive une période de complications, lorsque les hémorroïdes rectales deviennent visuellement visibles en raison du prolapsus constant des nœuds.

Pour que le nœud «tombe» littéralement à l'extérieur de l'anus, un minimum d'effort ou de tension suffit. Cependant, à ce stade, les nœuds peuvent encore être ajustés à la main. Il n'est pas difficile de les trouver. Les hémorroïdes tombées sont localisées sous forme de chiffres sur le cadran: 3, 7, 11 heures. Il existe un risque de contrefaçon, d'infection. La douleur, l'incapacité à bouger calmement, les saignements constants compliquent la vie d'une personne. Il est obligé de demander de l'aide aux médecins.

La troisième étape des hémorroïdes n'implique pas de traitement médicamenteux. Il n'y a qu'un seul remède: la chirurgie. Parfois, des procédures mini-invasives sont utilisées; dans la période postopératoire, un complexe de médicaments est utilisé.

La thérapie conservatrice est inefficace, elle est utilisée comme auxiliaire en préparation de l'opération pour soulager la gravité du processus ou comme distraction pendant très peu de temps.

Prescrire des médicaments: Proctosedil, Gepatrombin G, Prednisolone, Troxevasin, Mafenid - en fonction des symptômes dominants. Venotonique après un examen détaillé du patient, afin de ne pas provoquer de spasme vasculaire: Ascorutin, Detralex, Phlebodia 600. La forme de prise du médicament est choisie par le médecin.

En période postopératoire, les éléments suivants sont prescrits:

  • phlébotonique: Troxevasin, Troxerutin, Detralex;
  • analgésiques et anti-inflammatoires (AINS): Nise, Nurofen, Diclofenac;
  • hémostatiques pour prévenir les saignements: Ditsinon, Vikasol;
  • cicatrisation stimulante: Salofalk, Propolis DN;
  • immunomodulateurs: Polyoxidonium, Genferon;

La liste peut être élargie en fonction des manifestations cliniques.

Tous les stades des hémorroïdes, à l'exception du stade initial, sont traités à l'aide de technologies mini-invasives. La troisième étape utilise les techniques recommandées dans les deux premières avec l'ajout de:

  • brûler les cônes hémorroïdes avec un laser, suivi de leur remplacement par du tissu conjonctif;
  • désarterisation - ligature des artères fournissant du sang aux cônes variqueux, suivie de leur dépérissement.

Le principal inconvénient est la forte probabilité de rechute, car les méthodes mini-invasives ne suppriment pas la cause de la pathologie, mais éliminent simplement les conséquences.

Il s'agit d'une mesure extrême, mais la principale façon de traiter le troisième stade des hémorroïdes. Il existe deux principaux types d'excision des cavités hémorroïdaires: l'hémorroïdectomie et l'hémorroïdopexie.

Classique Milligan-Morgan. Pendant l'opération, toutes les hémorroïdes sont enlevées avec la membrane muqueuse, tandis que la plaie n'est pas suturée, elle guérit d'elle-même. La méthode est efficace, ne donne pratiquement pas de rechutes, mais elle présente des inconvénients:

  • la durée de la chirurgie et de la rééducation;
  • grande perte de sang;
  • risque de complications.

Parfois, l'hémorroïdectomie est réalisée sans excision muqueuse, ce qui est moins douloureux et traumatisant..

L'opération de Longo au troisième stade des hémorroïdes est plus efficace: une partie de la muqueuse rectale est retirée au-dessus de la ligne dentée, suivie de la traction des hémorroïdes pour fermer la plaie, en les fixant à la paroi intestinale, ce qui perturbe la nutrition, conduit au remplacement de la cavité par du tissu conjonctif.

L'inconvénient est le coût élevé de l'opération.

Quatrième étape

Une caractéristique des hémorroïdes de stade 4 est le développement de complications graves: thrombose avec nécrose des tissus entourant l'anus, saignement prolongé et incontrôlé, suppuration.

Les changements pathologiques au quatrième stade des hémorroïdes sont caractérisés par des grappes de formations hémorroïdales entourant l'anus, douloureuses, saignantes, thrombosées, sujettes à une violation. Ce degré de développement de la maladie se distingue par la grande taille des cavités, qui ne peut être corrigée par aucun moyen. Ils sont douloureux et saignent sans raison apparente, même au repos..

La quatrième étape est traitée uniquement par hémorroïdectomie radicale ou hémorroïdopexie; les médicaments sont utilisés lors de la préparation à la chirurgie et pendant la rééducation. Par exemple, pour le soulagement de l'anémie - préparations de fer: Totem, Ferro-Folgamma, Fenuls, Maltofer (gouttes), Ferrum-Lek (sirop).

De plus, un ensemble de mesures à tous les stades du traitement des hémorroïdes implique:

  • identification et élimination des causes de la pathologie (examen clinique et de laboratoire complet);
  • normalisation du système digestif, prévention de la constipation, des enzymes sont utilisées: Nutriklinz, Agiolax, qui améliorent le péristaltisme et adoucissent le mouvement des matières fécales à travers le côlon.

Grâce à ce schéma de traitement, l'efficacité à différents stades des hémorroïdes atteint plus de 95%.

L'importance de voir un médecin à l'heure

La clé du succès du traitement des hémorroïdes à tous les stades est le diagnostic rapide, c'est-à-dire une visite immédiate chez un médecin lorsque les tout premiers signes de la maladie apparaissent. La détermination du degré de pathologie est cruciale dans ce cas. Il est déraisonnable de permettre la progression des hémorroïdes à un point tel que la chirurgie radicale reste la seule option de traitement, d'autant plus que cela peut entraîner des complications indésirables, à la fois au premier et au quatrième stade:

  • thrombophlébite;
  • atteinte de la cavité par le sphincter avec nécrose;
  • perte de sang incontrôlée avec le développement de l'anémie;
  • infection secondaire avec développement d'abcès, de fistules;
  • fissures dans le canal anal;
  • proctite, paraproctite;
  • dermatite, eczéma de la zone anorectale.

Par conséquent, vous ne devez pas diagnostiquer et prescrire un traitement de manière indépendante, même au stade initial de la maladie. La santé et la vie coûtent plus cher qu'une indépendance excessive.

La prévention

Le développement du stade initial de la maladie hémorroïdaire peut être évité et le traitement peut être facilité en suivant des règles simples:

  • équilibrer le régime;
  • observer l'hygiène de la zone anorectale;
  • contrôler la constipation ou la diarrhée;
  • n'abusez pas d'alcool;
  • traiter raisonnablement une activité physique intense;
  • pendant la journée pour faire des exercices spéciaux qui corrigent l'hypodynamie, mode de vie «sédentaire»;
  • tout traitement, même les remèdes populaires, doit être convenu avec le médecin.

Stades des hémorroïdes

Les hémorroïdes diffèrent dans le tableau clinique différent à différents degrés d'inflammation. En médecine, les types et les degrés d'hémorroïdes sont classés en détail - cela est fait pour la sélection la plus précise du traitement.

Formes cliniques de la maladie

La forme externe des hémorroïdes est caractérisée par la formation d'hémorroïdes à la surface de l'anus près de l'anus. L'inflammation des ligaments des veines est une conséquence de la congestion sanguine dans le petit bassin.

Lorsqu'un thrombus apparaît dans les foyers d'inflammation, un gonflement et une douleur intense se développent. Les hémorroïdes sont ressenties par un épaississement avec une peau fine. Le saignement se développe lorsque la peau sur le nœud devient plus mince et le caillot sanguin gonfle.

Symptômes de la forme externe:

  • formations pinéales autour de l'anus;
  • nœuds élargis pendant les mouvements de l'intestin;
  • syndrome douloureux et circulation sanguine lors des selles;
  • inconfort et brûlure;
  • douleur perçante lors du mouvement;
  • au toucher - douleur intense.

Avec la forme interne des hémorroïdes, les nœuds ne diffèrent pas visuellement, ils sont situés sous les membranes intestinales et ne sont généralement pas accompagnés de douleur. Les premiers signes de pathologie dans les premiers stades sont des gouttes de sang mineures après la vidange.

Symptômes de forme interne:

  • douleur à la selle ou après;
  • écoulement de sang;
  • sensation de vidange incomplète;
  • l'apparition de bosses volumineuses;
  • démangeaisons et inconfort dans l'anus.

Les symptômes des hémorroïdes compliquées sont des ganglions prolabés et des caillots sanguins..

Plus le degré de la maladie est élevé, moins les méthodes de traitement sont conservatrices.

La première étape des hémorroïdes

Avec les hémorroïdes de 1 degré, un léger saignement de l'anus est observé - le patient peut le remarquer sur du papier toilette après la vidange. Au repos, les saignements dérangent rarement. La défécation peut être accompagnée de douleurs lancinantes.

Le tableau clinique dépend du type d'hémorroïdes. En cas de pathologie externe, une petite bosse apparaît juste au niveau de l'anus. La bosse ne diffère pas par la douleur et les gros volumes. En cas de pathologie interne, seul un saignement mineur est observé.

Méthodes de traitement

La thérapie de la première étape est effectuée avec les méthodes les plus douces. L'efficacité est démontrée par des

thérapie, y compris les médicaments:

  • anti-douleurs;
  • cicatrisation des plaies;
  • anti-inflammatoire;
  • hémostatique;
  • venotonique.

Ils peuvent être à la fois systémiques et locaux, sous forme de suppositoires et de pommades. Les préparations locales éliminent le complexe symptomatique et les préparations systémiques éliminent la cause des hémorroïdes. Parmi les techniques instrumentales, les proctologues prescrivent la sclérothérapie et la photocoagulation. Ces techniques favorisent la liaison des nœuds et de leurs parois pour éviter la thrombose et les saignements..

Hémorroïdes de stade II

Les hémorroïdes du 2e degré ont un complexe clinique et symptomatique plus prononcé. À ce stade, les nœuds veineux commencent à faire saillie, mais sont attirés seuls dans l'anus. Le bombement est accompagné d'un léger saignement.

Dans un complexe symptomatique:

  • perte de nœuds;
  • écoulement de sang après la vidange ou au repos;
  • écoulement muqueux de l'anus au repos;
  • démangeaisons et brûlures, desquamation de la peau autour de l'anus.

La perte de nœuds survient après un effort physique, des mouvements brusques, ainsi qu'à la suite de la constipation.

Traitement

Dans la deuxième étape, l'ensemble suivant de mesures thérapeutiques est efficace:

  • thérapie symptomatique conservatrice;
  • coagulation infrarouge;
  • ligature de suture;
  • ligature avec anneaux en latex.

La ligature de tout type est une technique peu invasive visant à augmenter l'efficacité du traitement médicamenteux. Pas besoin d'aller à l'hôpital pour une ligature.

La procédure est caractérisée par l'imposition de sutures ou d'un anneau en latex sur le nœud veineux, bloquant ainsi l'accès au sang et aux nutriments. En quelques semaines, le nœud se dessèche et une petite cicatrice reste sur le site de ligature.

La coagulation avec un rayonnement infrarouge entraîne une atrophie de l'hémorroïde en brûlant les veines, ce qui fait que le nœud ne reçoit pas de sang et meurt. Une coagulation laser ou électrique peut également être prescrite. Comment traiter le deuxième stade des hémorroïdes dans un cas individuel, le médecin traitant vous prescrira en fonction des résultats du diagnostic.

La troisième étape des hémorroïdes

Les hémorroïdes de grade 3 s'accompagnent d'un prolapsus des ganglions veineux hémorroïdaires, mais contrairement au deuxième degré, elles ne se rétractent pas d'elles-mêmes. Pour leur réduction, des procédures spéciales ou une auto-réduction manuelle sont nécessaires. Le prolapsus s'accompagne de saignements après un effort physique intense, des mouvements brusques. Complexe symptomatique:

  • saignement au repos et après l'acte de défécation;
  • démangeaisons et desquamation de la peau;
  • fissures et plaies anales;
  • inconfort;
  • douleurs lancinantes;
  • incontinence sphinctérienne.

Le contenu muqueux avec des impuretés sanguines en différentes quantités est sécrété par l'anus. Des quantités insignifiantes indiquent un amincissement de la muqueuse du nœud, en grande quantité - à propos de la libération d'un thrombus à l'extérieur.

Thérapie

Dans la troisième étape, le traitement conservateur montre rarement son efficacité et n'est donc prescrit que pour éliminer les symptômes et l'inconfort. Le traitement comprend les techniques suivantes:

  • ligature avec du latex;
  • résection rectale selon la méthode Longo;
  • suppression rapide.

La résection est une méthode alternative et est utilisée dans les cas où l'excision chirurgicale des ganglions n'est pas possible. L'opération consiste à suturer la muqueuse prolabée. Pendant l'opération, une partie de la membrane muqueuse est retirée et suturée. Une légère couture reste à la place du nœud.

La dernière étape des hémorroïdes

Les hémorroïdes de grade 4 réduisent considérablement la qualité de vie du patient. Dans le même temps, les ganglions veineux tombent également, mais il est impossible de les corriger manuellement ou en utilisant des procédures de réduction spéciales. Symptômes du 4ème degré:

  • saignement constant avec augmentation des saignements après une selle;
  • perte de nœuds sans possibilité de repositionnement;
  • incontinence rectale;
  • syndrome de douleur aiguë;
  • blessures et fissures dans l'anus.

La peau autour de l'anus est constamment peignée par le patient, ce qui se heurte à l'ajout d'une infection secondaire. Les caillots sanguins formés présentent un danger pour la circulation des organes pelviens.

Traitement

Le traitement des hémorroïdes de la dernière étape est effectué par une méthode chirurgicale. L'opération pour enlever les ganglions est appelée hémorroïdectomie et nécessite un séjour en milieu hospitalier. Les nœuds sont enlevés et la zone touchée de la membrane muqueuse est suturée avec un type d'opération fermée. Avec une hémorroïdectomie ouverte, la plaie est laissée ouverte après le retrait du nœud.

L'hémorroïdectomie ouverte est dangereuse avec des complications:

  • saignement, rétention urinaire temporaire;
  • selles retardées, fissure anale;
  • fistule du rectum, structure du canal anal;
  • hématome, incontinence sphinctérienne;
  • prolapsus et infection intestinaux.

Avec une opération fermée, les complications se développent beaucoup moins fréquemment et ne sont pas si dangereuses. Parmi eux figurent le syndrome de la douleur après la chirurgie, les saignements, les abcès, les œdèmes tissulaires. Si le régime de réhabilitation n'est pas suivi, les coutures divergent. La rééducation nécessite de trois à six semaines de soins hospitaliers avec des analgésiques et une alimentation douce.

Le moyen le plus simple de traiter les hémorroïdes est dans les premiers stades, jusqu'à ce qu'ils soient compliqués par une thrombose et un prolapsus sans possibilité de réduction. Quel schéma thérapeutique convient à un cas individuel est décidé par le médecin traitant en fonction des résultats des diagnostics de laboratoire et instrumentaux.

Combien de degrés d'hémorroïdes

Les stades des hémorroïdes se distinguent par la gravité de la manifestation de la maladie et la présence de certains signes, sur la base desquels, le patient est sélectionné le traitement nécessaire. À partir du moment du début du processus pathologique jusqu'à l'apparition des premiers symptômes et plaintes, plusieurs mois ou années peuvent s'écouler..

Classification des hémorroïdes et de ses types

Les hémorroïdes sont une maladie assez courante qui survient à la fois dans la population adulte et chez les enfants. La pathologie fait référence aux affections vasculaires et un proctologue est impliqué dans son traitement. Cette maladie se caractérise par une violation de l'élasticité des parois des veines hémorroïdales et une inflammation du rectum, qui s'accompagne de l'apparition de cônes.

Quels sont les stades des hémorroïdes et comment les distinguer? En médecine, cette condition pathologique est divisée en 4 étapes, qui diffèrent par le lieu de localisation des hémorroïdes:

  1. Hémorroïdes internes.
  2. Externe ou externe.

Dans le premier cas, la maladie est caractérisée par la formation de nœuds à l'intérieur du rectum. Au stade initial du développement, les nœuds sont petits, ils ne procurent donc pas beaucoup d'inconfort. Ils se retrouvent le plus souvent lors d'un sondage lors d'un rendez-vous chez un proctologue. Les premiers stades des hémorroïdes peuvent être traités indépendamment à l'aide de pommades spéciales et de remèdes populaires.

Le type externe de la maladie est causé par le prolapsus des hémorroïdes. Cette symptomatologie ne passe jamais inaperçue, car elle apporte beaucoup d'inconfort et de douleur au patient. Une telle saillie de cônes est déjà observée à partir du deuxième stade de la maladie, mais en fonction de la négligence, elle présente des symptômes différents..

Comment apparaît le stade initial des hémorroïdes?

La première phase du développement des hémorroïdes passe généralement inaperçue, car elle ne présente aucun signe particulier. En raison de cette latence, la pathologie se retrouve le plus souvent à des stades ultérieurs, à commencer par les deuxième et troisième.

Au premier stade, les hémorroïdes sont si petites qu'elles ne causent pas d'inconfort. Cependant, il existe une symptomatologie spécifique par laquelle on peut soupçonner un problème naissant..

Voici à quoi ressemble le stade initial des hémorroïdes:

  • parfois après une selle dans l'anus, il y a une sensation de brûlure et des démangeaisons, qui disparaissent d'elles-mêmes;
  • sensation de vidange incomplète (comme s'il y avait quelque chose dans la partie inférieure du rectum);
  • gouttes de sang sur du papier ou des matières fécales, mais au premier stade, cela est rarement observé.

Conformément à l'augmentation du nœud interne, les symptômes répertoriés deviennent plus visibles et apparaissent plus souvent. L'inconfort dans l'anus est retracé après chaque sortie aux toilettes, surtout s'il s'accompagne de la libération de matières fécales trop denses.

Comment arrêter ces hémorroïdes? La phase initiale du traitement nécessite de commencer par ajuster le régime alimentaire. Le traitement de la maladie est complexe et s'effectue à domicile.

Symptômes des hémorroïdes de stade 2

Les hémorroïdes de stade 2 se distinguent par des signes plus évidents qui sont déjà difficiles à manquer. Mais même ils sont souvent laissés sans surveillance et la visite chez le médecin est reportée..

Cette phase de la maladie est caractérisée par le schéma d'évolution suivant:

  1. Les protubérances augmentent considérablement et je commence à tomber périodiquement. Ils doivent être ajustés avec un doigt, ce qui apporte une gêne et une douleur supplémentaires.
  2. Les exacerbations deviennent plus fréquentes.
  3. Les brûlures et les démangeaisons n'apparaissent pas seulement après les selles. Cela se produit en raison de la fuite constante de liquide inflammatoire, qui irrite la peau autour de l'anus..
  4. Il y a une sensation de corps étranger dans l'intestin.
  5. La constipation augmente.
  6. Le sang devient constant après vidange. Les saignements sont plus intenses qu'au stade 1.

Peu de temps avant la troisième phase de développement, le nombre de cônes augmente et certains d'entre eux deviennent perceptibles même sans palpation. Le traitement de stade 2 des hémorroïdes nécessite un traitement plus sérieux. La thérapie doit comprendre des médicaments et un régime.

Hémorroïdes 3 et 4 étapes

L'avant-dernière phase des hémorroïdes présente les mêmes symptômes. La maladie progresse de manière plus aiguë et passe rapidement au dernier stade. Il est impossible de le laisser sans traitement, car cela peut entraîner une aggravation du processus inflammatoire dans le rectum, qui comporte un certain nombre de complications.

Les hémorroïdes de stade 3 sont accompagnées de douleurs constantes, de brûlures et de démangeaisons sévères. Les hémorroïdes commencent à tomber régulièrement avec toute activité physique. Si dans la phase 2, les cônes externes peuvent être ajustés avec un doigt, dans la troisième phase, cela n'est pas autorisé.

Le dernier stade de la maladie est caractérisé par une saillie constante des bosses. Il est impossible de les ranger à l'intérieur. Les symptômes apparus précédemment deviennent intenses et constamment dérangeants. Le patient ne peut ni s'asseoir ni marcher pendant une longue période, car les nœuds tombés provoquent un inconfort et une douleur sévères.

Les hémorroïdes de stade 4 sont toujours accompagnées d'une rupture des ganglions et de saignements, de sorte que les patients peuvent souffrir d'anémie. De plus, cette phase de développement est caractérisée par une infection, une suppuration et l'apparition d'une nécrose..

Caractéristiques du traitement des hémorroïdes en fonction du stade

Le traitement des hémorroïdes dépend en grande partie du stade de son développement et de la présence de symptômes. La phase initiale de la maladie est la plus facile à traiter. Pour ce faire, il suffit d'utiliser des suppositoires spéciaux et d'ajuster le régime alimentaire..

De plus, le stade 1 des hémorroïdes est parfaitement maîtrisé à l'aide de la médecine traditionnelle. Efficaces sont les bains utilisant des décoctions à base de plantes, des microclysters à la camomille et des bougies à base de miel et de pommade à l'héparine.

Au début du stade 2, lorsque les nœuds internes augmentent et commencent à tomber périodiquement, des remèdes populaires sont également utilisés. Les compresses et les bains aux herbes à effet anti-inflammatoire sont excellents..

Si la médecine traditionnelle n'aide pas, le traitement doit être complété par des suppositoires rectaux et des onguents spéciaux. Un spécialiste devrait prescrire des médicaments.

Le traitement des hémorroïdes de stade 3 et du dernier est complexe et est effectué sous la surveillance d'un médecin:

  1. Le régime est en cours d'adaptation. Tous les produits fortifiants sont exclus de l'alimentation, ainsi que les marinades, cornichons et produits de boulangerie frais. Le patient a besoin de manger pour éviter la constipation et le compactage des matières fécales.
  2. Régime de consommation. Boire beaucoup de liquides est important pour les hémorroïdes..
  3. Médicaments. Les bougies ne peuvent pas être utilisées aux étapes 3 et 4. Assurez-vous d'utiliser des pommades et des comprimés anti-inflammatoires pour améliorer le travail du système vasculaire..
  4. Intervention chirurgicale. Ce traitement consiste en une réduction instrumentale des cônes. En outre, on peut montrer au patient une ligature avec des anneaux en latex, une photocoagulation infrarouge et une résection muqueuse en utilisant la méthode Longo.

Le dernier stade des hémorroïdes, compliqué de suppuration, nécessite l'utilisation d'antibiotiques. Le plus souvent, une telle maladie négligée est traitée exclusivement à l'aide d'une intervention chirurgicale - hémorroïdectomie.