Pourquoi les femmes ressentent-elles des douleurs abdominales basses??

La douleur tirante dans le bas de l'abdomen chez la femme, qui survient périodiquement ou dans des conditions paroxystiques, indique des maladies des organes pelviens ou les raisons sont des irrégularités menstruelles.

Des accès périodiques de douleur dans le bas de l'abdomen peuvent survenir pour diverses raisons. Il s'agit très probablement d'une maladie aiguë ou chronique et lente des organes situés dans le petit bassin, des organes génitaux féminins ou d'une douleur associée aux phases du cycle menstruel.

  1. L'origine de la douleur
  2. Raisons internes
  3. Maladies gynécologiques
  4. Problèmes fonctionnels
  5. Conclusion

L'origine de la douleur

La douleur abdominale apparaît pour des raisons internes ou externes. Les influences externes les plus courantes sont:

  • coups;
  • des ecchymoses;
  • blessure ou chirurgie;
  • des brûlures;
  • compression ou compression.

Il est clair qu'en frappant l'abdomen, les organes internes sont sujets à des ecchymoses, des hémorragies multiples, des troubles de l'intégrité tissulaire et un œdème. La capsule de l'organe s'étire et la douleur apparaît. Le fait est que les organes parenchymateux eux-mêmes n'ont pas de terminaisons nerveuses douloureuses, par conséquent, seule la capsule externe fait mal lorsque l'organe est agrandi en raison d'un œdème, d'une hémorragie des tissus de l'organe lui-même.

Les plaies à pénétration profonde dans l'environnement interne nécessitent une assistance opérationnelle immédiate. Ils sont pleins de pertes de sang abondantes, qui mettent en danger la mort du patient. Après un traitement chirurgical, l'intégrité de l'organe est restaurée, mais sa fonction peut être partiellement perdue ou altérée. Par conséquent, les conséquences post-plaies ou postopératoires se font souvent sentir pendant longtemps, il y a une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen.

Des brûlures étendues se reflètent non seulement sur la peau, mais également sur les organes internes, leur état. Si une grande zone est touchée, tout le corps en souffre, car une brûlure se développe, le système de désintoxication ne peut pas faire face à l'élimination des produits de dégradation des tissus. La motilité intestinale peut être perturbée, la libération de bile dans le canal biliaire principal.

Avec une compression prolongée des organes abdominaux, de nombreuses toxines sont produites, l'action mécanique entraîne une violation de l'apport sanguin et un gonflement. Cela provoque des douleurs de traction dans le bas de l'abdomen chez les femmes qui aiment porter des sous-vêtements serrés ou galbants, ou des vêtements, des corsets pendant une longue période.

Raisons internes

Dans cette section, il est proposé de considérer les causes de nature organique qui provoquent des douleurs de traction dans le bas-ventre chez la femme. Étant donné que de nombreux organes vitaux sont situés dans cette zone, un trouble du travail de l'un d'entre eux peut entraîner l'apparition d'un syndrome douloureux persistant. Notez que les causes internes peuvent être cachées dans un dysfonctionnement organique des organes ou dans leur trouble fonctionnel..

Des problèmes organiques, c'est-à-dire des maladies, peuvent survenir dans les intestins, les organes du système génito-urinaire, les organes génitaux internes et l'espace abdominal.

Les maladies du tube digestif, plus précisément de sa partie inférieure, provoquent souvent des douleurs dans le bas-ventre chez la femme. Les raisons de cela résident dans les maladies:

  • gros intestin;
  • inflammation de l'appendice;
  • diverses pathologies de la région sigmoïde;
  • déséquilibre de la microflore.

Les lésions inflammatoires de la paroi du côlon sont appelées colite. Au cours du développement de l'inflammation sur la paroi interne du gros intestin, se forment d'abord de petits foyers d'inflammation, puis, à mesure que le processus s'aggrave, des ulcères endommageant les couches les plus profondes de l'intestin. Les processus digestifs sont perturbés, des ballonnements apparaissent, une sensation de ballonnements, des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen.

Les symptômes ci-dessus sont accompagnés de selles dérangées, d'une envie fréquente et douloureuse de déféquer. Cela aggrave encore les douleurs de traction..

L'inflammation de l'appendice ou de l'appendicite se développe de manière aiguë déjà au dernier stade ou avec un cours fulminant. Une augmentation progressive des symptômes est plus fréquente. Ceux-ci incluent des douleurs qui ont les caractéristiques de terne, de tiraillement, de douleur. Ils sont généralement renforcés à droite, dans la région iliaque du bas-ventre. La capacité de travail diminue progressivement, les crises douloureuses deviennent plus longues, se prolongent. Les patients prennent des analgésiques, qui produisent d'abord un effet approprié, puis la douleur devient persistante et n'est pas soulagée par des agents pharmacologiques..

Les irritations du côlon sigmoïde, la section terminale, peuvent initialement se signaler par des douleurs sourdes et douloureuses. Cependant, ils se concentrent très rapidement dans la région du plancher pelvien, qui est un critère diagnostique pour le diagnostic différentiel de la maladie. De la même manière, les processus tumoraux du gros intestin se manifestent, ou des métastases qui se développent dans cette zone à partir d'autres organes..

La dysbactériose peut se développer à la suite d'une alimentation inadéquate et déséquilibrée, d'une alimentation unilatérale, de la prise de médicaments qui ont un effet déprimant sur la microflore intestinale normale et de maladies intestinales infectieuses. Subjectivement, le patient se plaint d'une sensation de ballonnements, de ballonnements dans l'abdomen, de douleurs ou de tiraillements dans le bas de l'abdomen, d'une perte d'appétit, de selles irrégulières, qui peuvent être mélangées avec du mucus, du sang, ont une odeur putride.

L'inflammation, l'irritation des uretères se produit en raison de la pénétration d'agents pathogènes de processus infectieux depuis l'urètre ou en tant que complication de la glomérulonéphrite, de la pyélonéphrite. La douleur peut être troublante lorsque les calculs quittent les reins par des voies naturelles..

La péritonite ne se manifeste pas toujours comme un syndrome douloureux puissant et diffus. Il peut se développer progressivement, à un rythme lent. En même temps, une douleur douloureuse et tiraillante dans tout le bas de l'abdomen devrait vous obliger à consulter un médecin pour obtenir de l'aide..

Maladies gynécologiques

Une douleur sourde, éclatante et régulière peut être le signe de problèmes dans la région génitale féminine. La grossesse extra-utérine devient l'un des diagnostics les plus dangereux. Il y a des signes subjectifs de grossesse dans cette condition. Une femme peut ressentir des nausées le matin, des changements dans les préférences gustatives, un gonflement des glandes mammaires, un arrêt des règles. Le test de grossesse est positif. Cependant, à mesure que l'ovule se développe dans la trompe de Fallope, des sensations douloureuses apparaissent du côté où se trouve l'œuf fécondé, qui a envahi la muqueuse tubaire.

La grossesse extra-utérine est un diagnostic chirurgical et est soumise à un traitement chirurgical dans un hôpital. Le retard de l'opération menace la vie de la femme. Par conséquent, en présence d'un syndrome douloureux persistant dans le bas-ventre, il est nécessaire de consulter un gynécologue pour obtenir des conseils..

Les maladies inflammatoires des organes génitaux internes ne sont pas moins dangereuses. Maladies des ovaires - ovariite, annexite, inflammation de la muqueuse utérine - endométrite, toutes ces maladies sont dangereuses pour la santé de la femme, y compris fertile. La douleur en cas d'ovariose ou d'annexite unilatérale est le plus souvent localisée du côté de l'appendice atteint. Si le processus est bilatéral, la douleur se propage dans tout le bas de l'abdomen, elle peut être si grave qu'une femme perd sa capacité à travailler, le repos au lit doit être observé.

L'endométrite est une maladie grave qui peut survenir comme complication après des interventions chirurgicales si les règles d'asepsie ont été violées lors des manipulations. En règle générale, les douleurs tiraillantes, sourdes et aiguës sont intenses, accompagnées de symptômes d'intoxication générale, d'hyperthermie avec un nombre assez élevé. Cette maladie doit également être traitée en milieu hospitalier, car le non-respect du régime menace de perte de fertilité et de complications potentiellement mortelles, pouvant aller jusqu'à la péritonite..

Tumeurs de la couche musculaire de l'utérus - les fibromes sont caractérisés par une augmentation intense de la masse de l'utérus, qui commence à appuyer sur les organes voisins. En conséquence, le syndrome douloureux apparaît, au début il est plutôt faible, inexprimé. À mesure que la masse de l'organe augmente, la douleur devient de plus en plus tenace, tirant vers le bas, interférant avec le sommeil.

Problèmes fonctionnels

Souvent, ces phénomènes douloureux se produisent chez les femmes au début des étapes du cycle menstruel. Une sensation de satiété, accompagnée de diverses douleurs de traction, peut survenir pendant l'ovulation. Cela est dû à la maturation du follicule avec l'ovule et à sa libération dans la lumière de la trompe de Fallope. Le fait est que la douleur peut apparaître juste au moment de l'étirement de la capsule externe du follicule. Chez certaines femmes, il présente des caractéristiques fortes, son étirement et sa rupture difficile, le patient ressent l'apparition de douleurs dans le bas de l'abdomen du côté des appendices, là où l'œuf mûrit.

C'est à ce moment qu'une sensation persistante de douleur dans le bas de l'abdomen apparaît. Le phénomène peut perturber pendant plusieurs jours, généralement pas plus de deux ou trois. Le plus souvent, ce processus est typique pour les jeunes filles, lors de la formation du cycle. Au fur et à mesure que les phénomènes cycliques se stabilisent, les organes acquièrent l'élasticité nécessaire, la douleur disparaît progressivement.

Lorsque le cycle menstruel habituel change pour une raison quelconque, interne ou externe, le corps peut également réagir avec la douleur. Ils sont de nature terne, comme si «tirer» les organes internes, peuvent être localisés au centre du bas-ventre ou se déplacer vers la droite ou la gauche. Dépend des caractéristiques individuelles de l'évolution du cycle menstruel. Lors d'un saignement physiologique, la douleur peut s'aggraver. Cela est dû aux contractions spastiques du myomètre, qui aident à rejeter la muqueuse utérine hypertrophiée vers l'extérieur.

Les experts définissent la position normale de l'utérus dans la cavité abdominale comme antéflexio. Cela signifie qu'il y a une légère inclinaison vers l'avant du corps de l'organe. Avec un arrangement appelé rétroflexio, c'est-à-dire se pencher en arrière, des phénomènes de stagnation du sang menstruel à l'intérieur du corps de l'utérus peuvent se produire. Le cycle menstruel se déroule normalement et le rejet des caillots sanguins, des morceaux de membrane muqueuse est difficile en raison de problèmes anatomiques. Il y a des douleurs douloureuses et tiraillantes dans la projection de l'utérus.

Les petites ruptures des vaisseaux sanguins dans les ovaires ne sont pas si rares en pratique gynécologique. Des maladies inflammatoires, des blessures, des changements hormonaux dans l'environnement interne du corps peuvent y conduire. Une petite hémorragie peut être ressentie comme des douleurs floues et tiraillantes. Un écoulement important de sang sous la membrane externe provoque une réaction douloureuse aiguë et aiguë.

Conclusion

Toute douleur tiraillante, vive et sourde doit alerter la femme et consulter un médecin. Si le gynécologue ne trouve pas les pathologies correspondantes, il orientera définitivement le patient pour une consultation avec d'autres spécialistes spécialisés: chirurgiens, gastro-entérologues, thérapeutes. En aucun cas, il ne faut oublier que les femmes ont beaucoup plus de raisons qui entraînent des douleurs dans l'abdomen, en particulier dans son tiers inférieur.

Pourquoi une femme a-t-elle une distension dans le bas de l'abdomen.

La pratique médicale montre que les femmes éprouvent plus souvent que les hommes une gêne abdominale. Cela est dû à l'emplacement des organes pelviens.

Des douleurs éclatantes peuvent survenir en raison de processus pathologiques ou en raison de la physiologie. Il n'est pas toujours possible de déterminer indépendamment ce qui a causé la sensation désagréable.

En cas d'inconfort à long terme, il est recommandé de consulter un spécialiste et de subir un examen.

  1. Causes pathologiques
  2. Facteurs physiologiques
  3. Que faire

Causes pathologiques

La première chose à laquelle les médecins font attention lorsqu'ils les traitent avec des douleurs dans le bas de l'abdomen est le fonctionnement du système reproducteur. Chez les femmes, l'inconfort est souvent associé au travail de ces structures..

Les processus inflammatoires (métrite, annexite, salpingite) ou les infections latentes deviennent les causes de la sensation d'éclatement.

En outre, la pression peut créer des néoplasmes (fibromes, kystes, polypes). La pathologie peut être déterminée à l'aide d'une échographie et d'un frottis vaginal.

Une femme peut ressentir une pression dans la partie inférieure du péritoine en raison de maladies intestinales (entérocolite, colite, appendicite). L'augmentation des flatulences causées par des raisons pathologiques provoque toujours une gêne.

Les maladies intestinales sont souvent accompagnées de selles dérangées, de ballonnements et peuvent être associées à la prise alimentaire.

La douleur causée par des pathologies rénales peut être localisée dans le bas de l'abdomen. Souvent, ces maladies s'accompagnent d'une violation de l'écoulement de l'urine, d'un lumbago dans le bas du dos et d'une augmentation de la température corporelle..

Facteurs physiologiques

Vous pouvez parler de la sensation de plénitude dans le bas de l'abdomen chez les femmes pendant la grossesse. La croissance de l'utérus avec le fœtus provoque le déplacement des organes. Plus la période est longue, plus les sensations d'éclatement sont lumineuses.

Ce processus est physiologique et ne nécessite aucun traitement. Après la naissance du bébé, tous les organes déplacés retourneront à leur position d'origine.

Les raisons physiologiques des douleurs pressantes et de la distension dans le bas de l'abdomen chez les femmes comprennent un changement cyclique des hormones.

Dans la deuxième phase, de la progestérone est produite, ce qui détend les muscles musculaires. Ce processus s'accompagne d'une diminution de la motilité intestinale, propice aux ballonnements..

Différents régimes alimentaires, une alimentation malsaine, une violation de la routine quotidienne ainsi qu'une détresse émotionnelle peuvent affecter la fonction intestinale. Cet organisme signale immédiatement son mécontentement quant au fait qu'il commence à faire mal et à augmenter la production de gaz..

Que faire

Important! Si vous ressentez une sensation de plénitude dans le bas de l'abdomen, accompagnée de vomissements et d'une forte fièvre, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre vous-même à l'hôpital.

Les moyens d'éliminer les symptômes désagréables sont sélectionnés en fonction des raisons qui les provoquent.

Si la sensation de pression est causée par des flatulences, une augmentation de la production de gaz ou une perturbation de l'intestin, des agents carminatifs et des préparations enzymatiques doivent être pris..

Lorsque des symptômes désagréables sont provoqués par des maladies de la région génitale féminine, le traitement est prescrit par le gynécologue après l'examen. La gamme de médicaments est assez large, vous devez donc déterminer la cause de la distension.

La maladie rénale provoquant une pression dans le péritoine est corrigée par un néphrologue. L'auto-traitement de telles pathologies est inacceptable, car il menace de complications.

Si la sensation de plénitude dans l'abdomen ne provoque pas de gêne grave et disparaît en peu de temps, la femme peut la lier indépendamment à certains processus (alimentation, menstruation, grossesse, voyage).

Avec une anxiété constante, il est nécessaire d'être examiné pour exclure des maladies graves.