Exacerbation de l'ulcère duodénal

L'exacerbation de l'ulcère duodénal est la période de la maladie, au cours de laquelle il y a une forte aggravation du tableau clinique et, par conséquent, une détérioration du bien-être du patient. Dans ce cas, une intervention médicale urgente est nécessaire, car il existe un risque élevé de développer des complications concomitantes..

Les cliniciens notent que les périodes d'exacerbation les plus courantes sont observées au printemps et en automne. Pendant ces saisons, le corps manque de vitamines et de composants utiles, ce qui peut aggraver certaines affections, en particulier l'ulcère duodénal.

Étiologie

Le plus souvent, un ulcère duodénal se développe à la suite d'une exposition à la bactérie Helicobacter pylori. En outre, la maladie a d'autres facteurs de développement:

  • stress constant, fatigue, irritabilité, dépression;
  • hérédité;
  • acidité élevée du suc gastrique;
  • inflammation du duodénum;
  • détérioration de l'immunité due à d'autres maladies;
  • prise de médicaments à long terme;
  • mauvaise nutrition.

Si une personne a déjà eu un ulcère, il est tout à fait possible que la maladie se transforme en une forme chronique et s'aggrave périodiquement. L'exacerbation de l'ulcère duodénal survient le plus souvent en raison d'une violation du régime alimentaire prescrit par le médecin. En outre, la maladie peut reprendre pour les raisons suivantes:

  • boire de l'alcool même à petites doses;
  • ajouter une grande quantité d'aliments gras, frits et fumés à l'alimentation;
  • boire des boissons qui irritent les muqueuses;
  • traumatisme à l'abdomen;
  • empoisonnement avec des produits chimiques;
  • brûlure chimique du tube digestif;
  • inflammation d'autres pathologies du tractus;
  • prendre des médicaments «lourds»;
  • activité physique accrue;
  • maladies auto-immunes du tractus gastro-intestinal;
  • interventions chirurgicales dans l'estomac;
  • stress sévère.

Classification

L'exacerbation de l'ulcère duodénal est divisée par les scientifiques en plusieurs formes. Chaque type de maladie est formé sur la base d'indicateurs.

La fréquence de l'inflammation est distinguée:

  • rechute fréquente - plus de 3 inflammations par an;
  • exacerbations rares - moins de 1-2 inflammations par an.

Par le facteur quantitatif, il y a:

  • défaut unique;
  • nombreux vices.

Par le site de l'inflammation et sa force:

  • ulcère aigu dans la zone du bulbe ou de la zone post-bulbeuse;
  • inflammation profonde ou superficielle des parois des organes.

Avec une exacerbation d'un ulcère, le tableau clinique du patient devient plus prononcé. La détérioration et l'augmentation des symptômes sont perceptibles.

Symptômes

Au stade de la rémission, le patient ne ressent aucun symptôme. Cependant, si la maladie commence à s'aggraver, les signes de la maladie deviennent plus prononcés. Les cliniciens ont identifié les symptômes suivants d'une exacerbation d'un ulcère duodénal:

  • douleur;
  • brûlures d'estomac et éructations;
  • ballonnements;
  • nausée et vomissements;
  • dysfonctionnements du tube digestif;
  • l'état psycho-émotionnel s'aggrave;
  • perte de poids drastique.

Plus précisément, vous pouvez déterminer l'inflammation de la maladie par la douleur. Avec une exacerbation d'un ulcère, le patient ressent une gêne au cœur, au dos et sous l'omoplate. Une telle localisation de la douleur est due au fait que le long des terminaisons nerveuses, le symptôme change le lieu de localisation, créant une gêne dans tout le corps.

Les gastro-entérologues disent que lorsque la maladie réapparaît, il faut faire attention à la douleur dans la région du nombril. Cela signalera une ré-inflammation de l'ulcère..

La douleur peut s'intensifier à jeun, pendant plusieurs heures après avoir mangé ou la nuit. En phase de rémission, le patient peut ressentir des douleurs dues à un dysfonctionnement de la nutrition, au stress ou à l'utilisation de drogues illicites..

Diagnostique

Seul le médecin traitant doit diagnostiquer la maladie, même si le patient n'est pas la première fois confronté à une telle maladie et que les symptômes sont très prononcés. Pour un diagnostic correct, le patient doit subir plusieurs examens par des méthodes de laboratoire et instrumentales..

Tout d'abord, le médecin doit examiner le patient, découvrir le tableau clinique. Ce n'est qu'alors que le patient peut être envoyé pour des tests de laboratoire. Dans le cadre de cette méthode, le patient doit réussir:

  • analyse du sang, de l'urine et des matières fécales;
  • chimie sanguine;
  • déterminer le niveau d'acide chlorhydrique.

La méthode instrumentale vous permet de déterminer le plus précisément possible l'emplacement et la profondeur des dommages aux organes. Pour cela, le médecin prescrit le passage:

  • FEGDS;
  • Échographie du péritoine.

Traitement

L'exacerbation de l'ulcère duodénal se traduit par des symptômes caractéristiques, mais l'auto-traitement peut gravement nuire au corps et provoquer le développement de complications.

Dans le traitement de la maladie, le patient doit suivre le complexe de traitement prescrit, qui comprend:

  • régime;
  • médicaments;
  • médecine traditionnelle (avec l'autorisation d'un médecin).

Les médecins ont rarement recours à un traitement chirurgical. Seulement si le traitement conservateur est impuissant, la maladie est régulièrement exacerbée, des cicatrices grossières ou un long processus de guérison se produit.

La base de tout traitement conservateur est la médication. Faire face à une exacerbation d'un ulcère duodénal peut aider des médicaments puissants qui auront un effet direct sur la cause de la pathologie. S'il s'agit de la bactérie Helicobacter pylori, le patient doit changer de médicament régulièrement. Ces changements de traitement sont associés à la «dépendance» de l'infection à un certain type d'antibiotique.

La pharmacothérapie de base comprend les médicaments suivants:

  • antibactérien;
  • pour réduire le taux élevé d'acide chlorhydrique;
  • protéger la membrane muqueuse;
  • antispasmodiques;
  • vitamines et mineraux.

Renforcez l'effet des médicaments avec un régime. Les restrictions alimentaires vous permettent d'établir le travail du tube digestif.

Pendant la période d'exacerbation de la maladie, le patient ne doit pas manger d'aliments qui augmenteront le niveau d'acide chlorhydrique. Afin de ne pas provoquer de complication, les médecins interdisent l'utilisation de tels produits:

  • soda et alcool;
  • assaisonnements chauds, sauces et épices;
  • toute nourriture frite;
  • café et thé fortement infusé;
  • soupes chaudes riches de viande, poisson et champignons;
  • pain noir et petits pains à la levure.

Dans ce cas, certains légumes affectent négativement la muqueuse gastrique. Le régime interdit l'utilisation du chou blanc, des radis, des haricots, des asperges, des pois, du maïs. Les aliments indésirables comprennent également les fruits à peau dure et à chair ferme..

Au stade de la rémission, il vaut mieux privilégier:

  • premiers plats végétariens et lait;
  • viande maigre (bien cuite);
  • pain blanc d'hier;
  • bouillie.

Lors d'une exacerbation de la maladie, le médecin prescrit au patient le régime le plus léger. Par conséquent, le menu du patient devrait inclure des céréales hachées, des soufflés à la viande, des escalopes, des boulettes de viande et du poisson cuit dans un bain de vapeur. Au stade de l'inflammation, il est également indésirable de manger des fruits ou des légumes..

Les patients atteints d'ulcère duodénal doivent également respecter les règles générales de nutrition et d'alimentation quotidienne:

  • vous devez manger au moins 6 fois par jour;
  • seulement de petites portions;
  • la nourriture doit être de température modérée;
  • réduire la quantité de sel dans les plats;
  • après le soulagement, le patient est autorisé à manger des fruits et légumes mûrs dans une peau douce;
  • diluer tous les jus sucrés avec la moitié de l'eau.

Pour le traitement des ulcères avec des remèdes populaires, le patient doit absolument consulter un médecin. La médecine traditionnelle au moment de l'exacerbation conseille l'utilisation de tels moyens:

  • mon chéri;
  • graines de plantain;
  • propolis;
  • collection d'herbes.

Il convient de noter que la médecine traditionnelle ne peut que réduire l'intensité des symptômes, protéger la membrane muqueuse contre des dommages supplémentaires et aider les médicaments à faire face à leur tâche. Mais ces fonds ne peuvent garantir un rétablissement complet..

Complications

Les manifestations répétées d'un ulcère peuvent entraîner les conséquences suivantes:

  • saignement;
  • perforation;
  • pénétration;
  • la formation de tumeurs malignes;
  • déformation de la structure cellulaire.

La prévention

Un patient qui a eu un ulcère duodénal doit assumer la responsabilité de sa santé. Afin de ne pas provoquer d'exacerbations répétées, le patient doit respecter des règles simples que le médecin prescrit:

  • réduire l'activité physique;
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • mangez plus de céréales et de plats liquides;
  • essayez de manger correctement et de manière fractionnée;
  • faire frire moins les aliments et cuire, cuire et cuire à la vapeur davantage
  • consommez plus de vitamine A et B1.

De telles mesures préventives aideront à prévenir une exacerbation de cette pathologie gastro-entérologique et d'autres maladies gastro-intestinales..

L'ulcère duodénal

Un ulcère duodénal est une maladie chronique de nature récurrente, dont les manifestations sont la formation d'un ulcère, concentré dans la paroi de l'organe affecté.

Il dure longtemps, alternant des périodes de rémission avec des exacerbations. Contrairement aux lésions érosives de la muqueuse, les ulcères sont des défauts plus profonds qui pénètrent dans la sous-muqueuse de la paroi intestinale.

Le duodénum dans le corps humain joue un rôle important dans le processus de digestion. Il est situé au tout début de l'intestin, il y a donc une absorption active des nutriments et un traitement de la masse alimentaire. Cette partie de l'intestin n'est pas à l'abri du développement de nombreuses maladies..

Le duodénum est en grande partie responsable de la dégradation des aliments dans l'intestin grêle. Ses parois contiennent des glandes qui sécrètent du mucus. Le duodénum est presque entièrement situé dans l'espace rétropéritonéal. Cette partie du système digestif régule le taux de vidange intestinale. Ses cellules produisent un secret de cholécystokinine en réponse aux stimuli acides et gras qui entrent de l'estomac avec le chyme..

Le duodénum joue un rôle important dans le processus de digestion. Tous les sucs digestifs et enzymes sont mélangés dans sa cavité.

Causes de l'ulcère duodénal

Les causes des ulcères duodénaux ne sont pas entièrement comprises..

Un facteur important influençant le développement de la maladie est le stress et la tension nerveuse, les facteurs hormonaux, les troubles du système surrénalien, les troubles de la production des hormones sexuelles et digestives. Des facteurs héréditaires affectent également le développement de l'ulcère gastroduodénal: si l'un des parents avait un ulcère, la prédisposition de l'enfant à tomber malade augmente de 20 à 40% des cas. Souvent, la maladie se développe sous l'influence de la bactérie nocive Helicobacter Pylori.

Lorsque la résistance naturelle de la muqueuse gastrique à l'action du suc gastrique diminue, un ulcère d'estomac se développe. L'ulcère duodénal survient en raison de l'agressivité accrue de la pepsine et de l'acide. Avant le développement de la maladie, des changements structurels pathologiques se produisent toujours dans l'échange tissulaire de la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum..

La prise de certains médicaments (en particulier les anti-inflammatoires non stéroïdiens) peut également provoquer une ulcération.

Les rechutes de l'ulcère gastroduodénal surviennent souvent en raison de saignements et de la violation par les patients des prescriptions du médecin. Une mauvaise alimentation est un facteur défavorable. Le tabagisme et l'abus d'alcool sont également préjudiciables à la santé humaine..

Symptômes

Un ulcère duodénal est caractérisé par un certain nombre de symptômes distinctifs. Cependant, les signes de la maladie n'apparaissent généralement que lors d'une exacerbation. Pendant la période de rémission, la maladie est le plus souvent asymptomatique..

Les principales manifestations cliniques des ulcères duodénaux sont les suivantes:

  1. Douleur. Les sensations désagréables sont localisées dans le haut de l'abdomen. C'est le symptôme le plus courant de l'ulcère. L'apparition de la douleur est directement liée à la faim. L'inconfort disparaît après avoir mangé. C'est pourquoi l'inconfort dans l'ulcère duodénal est appelé «douleurs de la faim». Les sensations désagréables peuvent varier dans la nature de la manifestation. La douleur peut être intense, perçante ou assez modérée, douloureuse. Parfois, ils donnent au dos ou au cœur.
  2. Faim. De nombreux patients affirment qu'une sensation désagréable de faim survient quelques heures après avoir mangé..
  3. Douleur nocturne. Avec un ulcère du duodénum, ​​des réveils nocturnes peuvent être observés, provoqués par une douleur intense dans l'abdomen. Selon les statistiques, l'inconfort du sommeil est l'un des principaux symptômes de l'ulcère duodénal. Ce symptôme est observé chez près de 80% des patients. Cette symptomatologie est déclenchée par un processus physiologique, car à 2 heures du matin, la synthèse d'acide chlorhydrique atteint son apogée dans l'estomac. Le corps réagit à l'augmentation de l'acidité avec douleur et réveil.
  4. Flatulences, éructations, brûlures d'estomac. Ces manifestations sont causées par une activité motrice altérée de l'intestin et de l'estomac, ainsi que par des modifications inflammatoires de la membrane muqueuse. À la suite de tels processus, le contenu acide de l'estomac commence à être jeté dans l'œsophage, le brûlant et provoquant des sensations extrêmement négatives.
  5. Ballonnements, nausées, vomissements. Ces manifestations sont généralement caractérisées par un ulcère duodénal élevé. Si la pathologie s'accompagne d'une inflammation de la bile ou du pancréas, la bile est observée dans le vomi.
  6. Vomissements avec du sang. Ces symptômes caractérisent le stade avancé de la maladie. Du sang peut également être observé dans les selles du patient. La présence de traces de sang indique une condition dangereuse - une hémorragie interne. Il est très dangereux d'ignorer de tels symptômes, car le risque de décès est élevé..
  7. Trouble de l'appétit. Le patient peut éprouver un appétit «loup» causé par une succion constante dans la région épigastrique et une sensation de faim. Manger de la nourriture atténue légèrement les symptômes désagréables. Certaines personnes ont peur et aversion pour la nourriture. Cette clinique est causée par une douleur intense qui survient après avoir mangé.

L'ulcère duodénal compliqué par des saignements est le plus fréquent chez les hommes. Et en règle générale, à l'âge de 40 à 50 ans. Il s'agit d'une condition assez complexe dans laquelle le taux de mortalité est très élevé. Le saignement se développe à la suite de lésions neutrophiques sur les parois du duodénum. La pathologie peut entraîner: hypovitaminose, surmenage physique, psycho-émotionnel, lésions vasculaires dans la région gastroduodénale, traumatisme abdominal.

Cette pathologie est caractérisée par les symptômes suivants:

  1. La présence de saignements. Cela peut être massif ou insignifiant. Cette dernière condition survient le plus souvent dans le contexte de l'abus de drogues. Un petit ulcère peut saigner quotidiennement. Le patient perd du sang avec des matières fécales. Les selles peuvent même ne pas devenir noires. Avec des saignements mineurs chez une personne, dans la plupart des cas, il n'y a aucun symptôme, à l'exception d'une fatigue sévère.
  2. Changement de selles. Avec des saignements massifs, des symptômes extrêmement caractéristiques apparaissent. Il y a des nausées désagréables, de la diarrhée, parfois un léger frisson. Les selles molles deviennent noires. Dans certains cas, les patients s'évanouissent après la défécation.
  3. Vomissements de sang. Parfois, des caillots foncés peuvent être trouvés dans le vomi. Ils caractérisent l'effet de l'acide chlorhydrique sur l'hémoglobine.
  4. Réactions compensatoires. Avec une perte de sang importante, une diminution catastrophique du volume sanguin est observée. En conséquence, le patient développe certaines réactions compensatoires, qui se manifestent par des spasmes vasculaires, une chute rapide de la pression et une pâleur de la peau. L'électrocardiogramme diagnostique l'hypoxie myocardique.
  5. Collapsus vasculaire. Les saignements massifs sont rapides. Le patient développe des étourdissements, une faiblesse excessive, une tachycardie. Habituellement, la pathologie est accompagnée d'une fièvre légère (environ 37,5-38 C).
  6. Syndrome de la douleur. Le plus souvent, l'inconfort qui épuisait le patient avant l'apparition des saignements disparaît complètement. Si la douleur continue de tourmenter une personne, le pronostic s'aggrave considérablement..

Perforation ulcéreuse

Le développement progressif des foyers ulcéreux contribue à l'amincissement progressif de la paroi intestinale et à la formation d'une plaie traversante - un trou à travers lequel une partie du contenu non digéré de l'intestin grêle s'infiltre dans la cavité abdominale.

L'état du patient à ce moment se détériore fortement:

  • il y a une douleur vive et aiguë dans l'abdomen, à cause de laquelle une personne est incapable de bouger;
  • la perte de conscience est possible;
  • augmentation intense de la température corporelle;
  • bouche sèche et sensation de soif augmentent;
  • sueur froide;
  • pâleur de la peau;
  • les doigts deviennent froids;
  • sensibilité accrue de la peau de l'abdomen au toucher;
  • la pression artérielle chute rapidement.

La perforation de l'ulcère est l'une des complications les plus dangereuses en termes de conséquences. Seule une assistance médicale opportune peut arrêter le processus pathogène et prévenir ses conséquences..

En l'absence de traitement, dans le contexte de la propagation du contenu intestinal dans la cavité abdominale, un développement intensif de bactéries se produit. Le plus souvent, le résultat d'une complication est une péritonite, dans laquelle une personne meurt dans les 4 heures.

La fréquence des exacerbations et les types d'ulcères dans le duodénum

L'ulcère gastroduodénal de 12 ulcères duodénaux est caractérisé par une évolution cyclique: les périodes d'exacerbation des symptômes sont remplacées par des intervalles de rémission (accalmie du processus). L'exacerbation dure de plusieurs jours à 1,5 à 2 mois. Les remises peuvent être courtes ou longues. Pendant la période de calme de la maladie, les patients se sentent absolument en bonne santé même sans suivre le régime alimentaire et les recommandations médicales. La maladie est exacerbée le plus souvent au printemps et en automne..

Par la fréquence des exacerbations:

  • ulcère duodénal avec exacerbations rares - la manifestation de symptômes aigus ne se produit pas plus d'une fois en deux ans;
  • ulcère duodénal avec manifestations fréquentes - l'exacerbation survient au moins une fois par an.

Par le nombre d'ulcères formés sur la muqueuse duodénale:

  • Célibataire;
  • plusieurs.

Au lieu de localisation de la formation défectueuse:

  • dans la partie élargie du duodénum - section bulbeuse;
  • dans le département post-lucide.

Par la profondeur de la lésion de la paroi duodénale:

  • ulcères profonds;
  • superficiel.

Au fil du temps, un ulcère duodénal peut avoir des manifestations mineures sous forme d'inconfort dans le haut de l'abdomen ou de légers troubles digestifs qui disparaissent rapidement. Si vous n'y prêtez pas attention à temps et ne prenez pas les mesures nécessaires, la maladie progresse et entre dans un stade aigu..

Diagnostique

Malgré la gravité des symptômes, un médecin doit diagnostiquer la maladie en question. Dans le cadre des activités de diagnostic, les procédures suivantes sont effectuées:

  1. Antécédents médicaux. On demande au patient à quelle fréquence la douleur survient, à quoi elle peut être associée (par exemple, avec de la nourriture ou une activité physique), ce qui aide à se débarrasser de la douleur.
  2. Anamnèse de la vie. Il est impératif de savoir quelles pathologies ont été diagnostiquées plus tôt, si l'un des proches avait un ulcère duodénal, si le patient a une duodénite.
  3. Recherche en laboratoire:
    • tests sanguins et urinaires généraux;
    • analyse des selles;
    • chimie sanguine;
    • analyse du suc gastrique - le niveau d'acidité est déterminé.
  4. Recherche instrumentale:
    • le patient doit subir FEGDS - cela aide le médecin à voir l'état de la membrane muqueuse du duodénum et de l'estomac, prélever un petit fragment de la membrane muqueuse pour examen du point de vue histologique (la nature de la formation défectueuse est déterminée - maligne / bénigne);
    • examen échographique des organes abdominaux.

Traitement de l'ulcère duodénal

Au premier soupçon d'ulcère duodénal, il est nécessaire de rechercher une aide médicale, pour la recherche et le traitement nécessaire, pour éviter d'éventuelles complications dangereuses, à développement rapide et beaucoup plus difficiles à guérir..

Pour le traitement des ulcères duodénaux, des schémas thérapeutiques spéciaux à 3 ou 4 composants ont été développés pour empêcher la progression de la maladie. Le médecin traitant de chaque patient sélectionne le schéma thérapeutique individuellement, en fonction de la cause de la maladie et des résultats de l'étude. Les médicaments pour le traitement peuvent être pris sous forme de comprimés et sous forme d'injections..

Habituellement, le traitement dure 14 jours..

Traitement médical

L'ulcère duodénal est traité aujourd'hui avec les groupes de médicaments suivants.

Médicaments qui réduisent la production d'acide gastrique

Les leaders de ce groupe appartiennent aux bloqueurs de la pompe à protons, qui ralentissent la sécrétion d'acide chlorhydrique:

  • Produits à base d'oméprazole - omez, gastrozole, bioprazole, demeprazole, lomak, zerocid, crismel, zolser, omegast, perdk, omezol, omitox, omepar, zhelkizol, peptikum, omipix, promez, peptikum, risek, ort, romsec, sopral, ultraphanol, chélicide, cisagast, chelol.
  • Médicaments à base de pantoprazole - contrôle, sanpraz, nolpaza, peptazole.
  • Préparations de lansoprazole - Helicol, Lanzap, Lansofed, Lanzotop, Epicur, Lancid.
  • À base de rabéprazole - zulbex, zolispan, pariet, ontime, hairabezol, rabelok.
  • Ésoméprazole - Nexium.

Les bloqueurs des récepteurs H2-histamine ont pratiquement cessé de traiter l'ulcère gastroduodénal, car ils provoquent un syndrome de sevrage (avec une interruption brutale de la prise, les symptômes de la maladie reviennent).

  • Ce sont la ranitidine (histac, rannisan), la famotidine (quamatel, ulfamide, gastrsidine), la cimétidine (belemet).

Les bloqueurs sélectifs des récepteurs M-cholinergiques (gastrocépine, pirentsipine) réduisent la production de pepsine et d'acide chlorhydrique. Ils sont utilisés comme adjuvants pour les douleurs intenses. Peut provoquer des palpitations et une bouche sèche.

Moyens qui augmentent les propriétés protectrices de la membrane muqueuse

  • Le sucralfate (Venter) forme un revêtement protecteur au bas de l'ulcère.
  • La carbénoxolone sodique (ventroxol, biogastron, caved-s) accélère la récupération de l'épithélium muqueux.
  • Le sous-citrate de bismuth colloïdal (de-nol) forme un film sur l'ulcère.
  • Les prostaglandines synthétiques (enprostil) stimulent la formation de mucus et la régénération cellulaire.

Autres drogues

  • Médicaments qui calment le système nerveux central. Tranquillisants (seduxen, elenium, tazépam), antidépresseurs (amitriptyline), sédatifs (ténoten, préparations de valériane, voir sédatifs).
  • Les inhibiteurs centraux des récepteurs de la dopamine (métoclopramide, raglan, cérucal) normalisent l'activité motrice intestinale.

Le cours du traitement de l'ulcère peut prendre de deux à six semaines, selon la taille du défaut, l'état général du corps.

Il convient de noter qu'un médecin compétent doit être en mesure de contrôler le processus de traitement et d'évaluer ses résultats pour prescrire le traitement des ulcères duodénaux, sélectionner des médicaments et des schémas pour leur administration..

Régime

Tous les patients atteints d'ulcère gastroduodénal doivent suivre le régime alimentaire, adhérer à un régime, si possible, éliminer le stress nerveux, renoncer aux boissons alcoolisées et au tabagisme.

Les aliments destinés aux patients atteints d'ulcère gastroduodénal doivent être hachés finement (pas grossiers), chauds (ni chauds ni froids), non salés, non gras et non épicés. Le patient doit manger environ 5 fois par jour, en petites portions, l'apport calorique quotidien total doit être d'environ 2000 kcal. Les aliments doivent être bouillis ou cuits à la vapeur.

Il est bon de prendre des eaux bicarbonatées et des thés apaisants comme boisson, notamment: Borjomi, Essentuki n ° 4, thé à la menthe ou à la mélisse et autres.

Aliments et plats pouvant être utilisés pour l'ulcère gastroduodénal:

  • Croûtons et pain séché;
  • Légumes et fruits, frais ou cuits (betteraves rouges, pommes de terre, carottes, courgettes);
  • Produits laitiers (lait, pas de fromage cottage gras, pas de crème sure grasse, kéfir);
  • Poisson faible en gras ou plats de celui-ci (sandre, perche et autres);
  • Viandes non grasses (lapin, poulet, veau);
  • Divers types de bouillie (sarrasin, flocons d'avoine, riz et autres);
  • Plats cuisinés avec des huiles végétales (olive, argousier et autres);
  • Soupes légères aux légumes;

Pour l'ulcère gastroduodénal, il est interdit d'utiliser:

  • Divers aliments en conserve;
  • Viandes et poissons gras (porc);
  • Friture;
  • Nourriture salée;
  • Plats épicés;
  • Fruits qui augmentent l'acidité de l'estomac (agrumes, tomates et autres);
  • Produits fumés;
  • Choucroute (choucroute, tomates, concombres);
  • Pain de seigle et pâtisserie.

Traitement antibiotique des ulcères duodénaux

Le traitement de l'ulcère peptique avec des antibiotiques est apparu à partir du moment où la participation incontestable au développement de la maladie des micro-organismes Helicobacter pylori a été prouvée. Dans les premiers stades de l'utilisation des antibiotiques, on pensait que la guerre devait être menée jusqu'au bout, c'est-à-dire la disparition complète du microbe, qui a été confirmée par une culture, un test d'uréase pour FGDS ou un test sanguin pour les anticorps contre les bactéries. Plus tard, il s'est avéré que tous les types d'Helicobacter ne causent pas de maladie, qu'il n'est pas réaliste de détruire tout Helicobacter, car lorsqu'il meurt dans l'estomac et le duodénum, ​​il se déplace vers les intestins inférieurs, provoquant une dysbiose et une inflammation puissantes..

La réinfection est également possible lors de l'utilisation des ustensiles de quelqu'un d'autre ou partagés et du même FGDS, qui ne doivent donc être effectués que selon des indications strictes..

Néanmoins, aujourd'hui, il est conseillé d'effectuer un ou deux traitements avec des médicaments antibactériens (amoxicilline, clarithromycine ou tétracycline) en cas d'infection avérée par Helicobacter. Si après un traitement antibiotique la bactérie n'est pas morte, vous ne devez pas répéter ce médicament. Un autre schéma thérapeutique est choisi.

Schéma de traitement de l'ulcère

Schéma d'éradication de Helicobacter pylori de la première rangée:

  • Inhibiteur de la pompe à protons double dose deux fois par jour (p.ex., 40 mg d'oméprazole ou d'ésoméprazole deux fois).
  • Clarithromycine 500 mg deux fois par jour ou Josamycine 1000 mg deux fois par jour.
  • Amoxicilline 1000 mg 2 fois par jour.
  • De-nol 240 mg deux fois par jour.

Schéma de la deuxième rangée (en l'absence de dynamique FGDS de la taille de l'ulcère)

  • Inhibiteur de la pompe à protons en double dose 2 fois par jour (similaire au schéma 1)
  • De-nol 240 mg deux fois par jour.
  • Métronidazole 500 mg trois fois par jour.
  • Tétracycline 500 mg 4 fois par jour.

Avant de commencer le traitement, Helicobacter pylori est détecté par des tests sanguins immunologiques (anticorps dirigés contre l'agent pathogène). Contrôle - détection des antigènes d'Helicobacter dans les selles. Le test d'uréase respiratoire n'est pas très informatif.

La durée du traitement d'éradication est de 10 à 14 jours. Avec l'inefficacité du traitement successivement avec 1 et 2 schémas, le typage d'Helicobacter pylori est effectué et sa sensibilité aux médicaments est établie.

Les schémas avec la lévofloxacine ne sont actuellement possibles que dans les régions de la Fédération de Russie où la sensibilité d'Helicobacter reste à ce médicament..

Si l'ulcère duodénal n'est pas associé à une infection à Helicobacter pylori, le traitement est effectué avec des médicaments qui réduisent la production de suc gastrique. Après 7 à 14 jours de thérapie combinée, le traitement est prescrit pendant cinq semaines supplémentaires.

Que faire lors d'une attaque d'ulcère gastroduodénal?

Si une crise d'ulcère gastroduodénal vous survient soudainement et que vous n'avez pas la possibilité d'appeler un médecin, vous devez respecter certaines règles:

  1. Offrez-vous la paix, prenez congé du travail et allongez-vous. En cas de frissons nerveux, des comprimés de valériane peuvent être pris.
  2. Buvez tout antispasmodique qui se trouve dans votre armoire à pharmacie à domicile - no-shpu, papaverine, buscopan ou duspatalin. Il faut se rappeler que les premiers médicaments ne sont pas sélectifs, par conséquent, avec les muscles lisses, ils dilatent également les vaisseaux. Ceci est lourd avec une baisse de la pression artérielle, donc un léger vertige peut se développer..
  3. Prendre des antiacides liquides, qui enveloppent les parois de l'estomac et du duodénum, ​​aide bien. En dernier recours, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude, qui doit être pris littéralement à la pointe d'un couteau. Cependant, vous ne devez pas abuser de la soude, car après un certain temps, cela provoquera un nouveau cycle de synthèse d'acide chlorhydrique et la condition pourrait empirer..
  4. Vous pouvez manger des aliments mous et enveloppants, tels que la bouillie de riz ou la semoule. Le premier jour après une attaque, vous ne devez pas manger de légumes et de fruits, même bouillis, ainsi que du pain frais et des produits à base de viande (à l'exception de la volaille bouillie). Les soupes riches et épaisses ne sont pas non plus recommandées, ce qui peut provoquer une crise de pancréatite réactive..
  5. Dès que l'occasion se présente, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un médecin et de suivre un traitement complet pour l'ulcère duodénal.

Malgré le fait que les crises d'ulcère gastro-duodénal peuvent se reproduire assez souvent, aucune d'elles ne peut être ignorée. Souvent, leur symptomatologie est similaire aux crises de pancréatite ou de calculs biliaires, qui peuvent rapidement entraîner la mort sans soins médicaux adéquats..

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle a plusieurs recettes qui soulagent considérablement l'état du patient même pendant les périodes d'exacerbation de l'ulcère duodénal. Mais il est important de comprendre qu'ils ne sont pas une panacée et ne peuvent devenir garants de l'introduction de la pathologie au stade de la rémission ou de la guérison complète..

Important: avant d'utiliser tout moyen de la catégorie de la médecine traditionnelle, vous devez consulter votre médecin.

Médicaments traditionnels utilisés dans le traitement des ulcères duodénaux:

  • Mon chéri. Vous pouvez simplement le manger tous les jours sous sa forme pure - les avantages seront déjà fournis. Mais il est préférable de mélanger le miel et l'huile d'olive dans des proportions égales (par exemple, 500 ml chacun) et de les conserver au réfrigérateur. Une demi-heure avant un repas, vous devez manger une cuillère à soupe du médicament - il y aura 5-6 de telles réceptions par jour. La durée du traitement est de 14 jours, puis une pause est faite pendant 10 jours et le cours peut être répété.
  • Graines de plantain. Ils doivent être brassés dans de l'eau bouillante (10 g de graines de plantain pour 100 ml d'eau), laisser infuser pendant une demi-heure. Vous devez prendre le remède dans une cuillère à soupe une heure avant les repas - il peut y avoir un maximum de 3 réceptions de ce type par jour.
  • Propolis. Vous devez prendre 150 g de ce produit, le broyer autant que possible et verser 1 kg de beurre fondu. Mélangez le tout jusqu'à ce que la propolis soit complètement dissoute (si nécessaire, vous pouvez le faire dans un bain-marie) et prenez 1 cuillère à café une heure avant les repas trois fois par jour. La durée du traitement est de 30 jours, puis vous devez faire une pause de 3 semaines. Le médicament est conservé au réfrigérateur.
  • Collection d'herbes. Il est très utile pour l'ulcère duodénal de boire des préparations à base de plantes. Par exemple, vous pouvez effectuer les opérations suivantes:
    • racine de réglisse + camomille + renouée commune + graines de fenouil. Tous les composants sont pris dans des proportions égales, puis une cuillère à soupe du mélange est versée avec de l'eau bouillante (250 ml), infusée pendant 20 minutes. Schéma d'accueil: 200 ml de bouillon prêt à l'emploi matin et soir. La durée du traitement est de 20 jours;
    • racine de pissenlit + racine d'élécampane + bourse de berger + chicorée - le tout pris en quantités égales. Prenez une cuillère à soupe de la collection et versez plus de 400 ml d'eau froide, laissez reposer une heure. Ensuite, prenez le produit obtenu et faites bouillir pendant 10 minutes. Après avoir filtré, il doit être consommé avant chaque repas, 2 cuillères à soupe, au moins 3 fois par jour;
    • herbe de blé rampante + racine de pissenlit + écorce de nerprun - tout est pris en quantités égales. Ensuite, une cuillère à soupe de la collection est versée avec un verre d'eau bouillante et infusée pendant 8 heures. Vous devriez prendre ½ tasse le soir et pour améliorer le goût de l'infusion, vous pouvez y ajouter du miel ou du sucre.

Complications de l'ulcère peptique

  1. Saignement. Manifesté par des vomissements avec du sang ou comme du «marc de café», ainsi que des selles noires et goudronneuses;
  2. Perforation (percée) de l'ulcère. Exprimé par une douleur aiguë au centre ou à droite sous le sternum. Le contenu des intestins pénètre dans la cavité abdominale;
  3. Pénétration (percée cachée). Lorsqu'une rupture se produit, le contenu de l'intestin pénètre dans les organes voisins en raison d'adhérences survenues plus tôt. Elle se caractérise par une douleur intense, irradiant souvent vers le dos. Les conditions décrites ci-dessus nécessitent une intervention chirurgicale immédiate, sinon le patient peut mourir. Si des symptômes de saignement apparaissent, le patient doit être couché sur le côté, appliqué sur la région épigastrique et appelé d'urgence une ambulance. Il est strictement interdit de manger, de boire, de prendre des médicaments;
  4. Rétrécissement du portier. Cela se produit en raison des cicatrices de l'ulcère en voie de guérison, qui interfèrent avec le passage des aliments à travers la lumière intestinale. Traitement chirurgical.

La prévention de la récidive de l'ulcère gastroduodénal est une bonne nutrition, le rejet de l'alcool et du tabagisme, la prévention du stress, des procédures de physiothérapie, l'utilisation d'eaux minérales.

La prévention

La prévention de l'ulcère duodénal a 2 objectifs: prévenir une augmentation de la libération d'acide chlorhydrique et prévenir l'infection par Helicobacter pylori.

Afin d'éviter une augmentation de l'acide chlorhydrique, il est nécessaire d'abandonner les boissons alcoolisées et de fumer, d'exclure le stress neuro-émotionnel, en mangeant, d'exclure de votre régime les aliments qui augmentent l'acidité (épicés, salés, frits). Afin de prévenir l'infection par l'infection à Helicobacter pylori, il est nécessaire d'utiliser de la vaisselle propre (ne pas boire dans une tasse après quelqu'un d'autre, ne pas utiliser la cuillère ou la fourchette de quelqu'un d'autre, même avec la famille), car cette infection se transmet par la salive d'une personne infectée.

En présence de gastrite chronique et / ou duodénite, leur traitement médicamenteux et diététique en temps opportun.

Prévoir

L'ulcère gastro-duodénal simple, avec un traitement approprié et le respect des recommandations diététiques et de style de vie, a un pronostic favorable, avec une éradication de haute qualité - guérison et guérison de l'ulcère. Le développement de complications dans l'ulcère gastroduodénal complique l'évolution et peut conduire à des conditions potentiellement mortelles.

Signes et traitement de l'exacerbation de l'ulcère duodénal

L'exacerbation de l'ulcère duodénal est observée principalement chez les patients qui n'adhèrent pas au régime thérapeutique et protecteur, ne respectent pas le régime prescrit, abusent de l'alcool ou sont exposés à un stress fréquent et sévère. Les facteurs énumérés peuvent conduire à une exacerbation de l'ulcère gastroduodénal chronique.

En plus de ces raisons, la saisonnalité joue un rôle important dans la pathogenèse de l'exacerbation de l'ulcère peptique. Les crises d'exacerbation surviennent souvent chez les patients hors saison - printemps, automne. Les médecins expliquent une circonstance similaire par une diminution de la résistance générale du corps pendant la saison froide. Au printemps, l'état d'hypovitaminose est impliqué dans la pathogenèse du développement des exacerbations.

L'ulcère gastroduodénal chronique est caractérisé par une évolution ondulante caractéristique: le stade d'exacerbation est remplacé par un stade de rémission - une diminution de la douleur et d'autres symptômes.

Formes possibles d'exacerbations

Les symptômes cliniques de l'exacerbation de l'ulcère duodénal sont variés, montrant des différences.

  1. Par la fréquence d'apparition, il est habituel de distinguer les ulcères qui sont rarement récurrents. La forme souvent exacerbée est caractérisée par la survenue de rechutes plus de 4 fois par an.
  2. Par le nombre de formations ulcéreuses, on distingue un seul ulcère et plusieurs lésions des muqueuses.
  3. Selon la localisation et la profondeur de pénétration dans les tissus du duodénum, ​​l'ulcère se subdivise en une lésion au niveau du bulbe ou dans le fer à cheval du duodénum.
  4. La défaite de la membrane muqueuse est superficielle et profonde..

Quelle est la différence entre une rechute et une rémission?

Le stade de rémission stable dans l'ulcère gastroduodénal présente des caractéristiques cliniques distinctives de la phase d'exacerbation du processus ulcéreux.

S'il y a une exacerbation de l'ulcère duodénal, les symptômes cliniques seront prononcés, accompagnés de signes de dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal. Lorsque la maladie entre en phase de rémission, aucun symptôme aigu sévère n'est observé, l'état du patient reste relativement satisfaisant. Au stade de la rémission, le patient peut ne pas présenter de signes cliniques indiquant la présence d'un processus ulcéreux.

Douleur abdominale avec ulcère

La douleur dans la région épigastrique du côté droit est une caractéristique caractéristique des lésions ulcéreuses du duodénum..

Périodiquement, avec une exacerbation, le patient ressent une douleur dans la région interscapulaire ou dans la région du cœur. Ce qui se passe est dû au mouvement de la douleur le long des troncs nerveux vers d'autres parties du corps humain, créant de fausses sensations, généralement appelées irradiation. Selon l'observation des gastro-entérologues, une caractéristique de la douleur duodénale avec toute irradiation est une douleur dans la partie centrale de l'abdomen dans le nombril. Si l'irradiation est caractérisée par une nature variable, peut apparaître et disparaître, alors autour du nombril la douleur persiste constamment.

Douleurs affamées

Le plus souvent, une douleur dans l'épigastre est observée chez une personne qui n'a pas pris de nourriture depuis longtemps, a faim. Peut-être l'apparition de telles douleurs quelques heures après avoir mangé. Dès que le patient prend une petite quantité de nourriture, la douleur disparaît. Si le patient a consommé des aliments qui ne sont pas recommandés pour l'ulcère gastroduodénal, ou a trop mangé, les sensations douloureuses deviennent plus intenses.

Souvent, les patients se plaignent au médecin traitant de ne pas pouvoir dormir la nuit en raison de douleurs épigastriques intenses. Les crises de douleur sont extrêmement fortes et prolongées. Ce qui se passe est dû à l'effet de l'acide chlorhydrique sur la membrane muqueuse d'un estomac vide ou des intestins, corrodant la surface de l'ulcère.

Pendant la période de rémission, le patient peut provoquer une aggravation de la maladie s'il rompt le régime alimentaire, prend de l'alcool, des médicaments contre-indiqués. Une personne a une exacerbation de l'ulcère duodénal.

Désordres digestifs

Les perturbations du fonctionnement normal du système digestif sont caractérisées par des signes:

  1. L'apparition de flatulences, de ballonnements.
  2. L'apparition d'éructations aigres.
  3. Nausées et vomissements abondants, après quoi le patient se sent mieux. Dans certains cas, les patients, essayant de se débarrasser des sensations douloureuses, provoquent eux-mêmes des nausées.
  4. Constipation chronique durant plusieurs semaines.
  5. L'apparition dans les selles d'impuretés sanguines ou de sang latent.

Détérioration générale

Étant donné que l'exacerbation de l'ulcère gastroduodénal est difficile, elle affecte l'état général, les patients deviennent irritables et fatigués, se plaignent d'insomnie, de dépression. Cela dit, l'appétit des patients en souffre rarement. La diminution de la quantité de nourriture prise est due à la peur de la douleur après avoir mangé. Les signes d'augmentation du syndrome asthénique sont décrits..

Principes de traitement

Le traitement de l'ulcère duodénal est effectué par des méthodes conservatrices ou chirurgicales.

Le traitement conservateur comprend l'adhésion à un régime strict, la prise de médicaments et, si souhaité, la médecine alternative. Avec une exacerbation, lorsque les symptômes énumérés apparaissent, le traitement est effectué en milieu hospitalier.

Si le traitement médicamenteux s'est avéré inefficace pendant une longue période ou si le patient a développé de graves complications, les médecins décident de pratiquer une intervention chirurgicale sur l'intestin grêle. Les opérations sont souvent effectuées avec des déformations cicatricielles grossières du bulbe duodénal.

Si le patient est dans un état de rémission stable, il mène une vie normale. Dans le même temps, il est conseillé de se protéger du stress et de la surcharge, d'éviter l'alcool et le tabagisme. Dans les conditions remplies, si l'ulcère duodénal s'aggrave, le traitement se déroule beaucoup plus rapidement, la cicatrisation est plus intensive.

Régime alimentaire pour ulcère gastro-duodénal

Si une personne a un ulcère duodénal au stade aigu, il est important de connaître la liste des produits alimentaires qui devront être abandonnés. De tels produits ont un effet irritant sur la membrane muqueuse de l'estomac et des intestins, aggravent l'état.

  1. Boissons alcoolisées, très gazeuses et sucrées.
  2. Épices chaudes, assaisonnements, sauces salées.
  3. Tous les aliments frits, y compris les légumes, les plats de poisson.
  4. Café et boissons caféinées.
  5. Bouillons de champignons ou de viande riches.
  6. Pain noir moulu grossièrement, pâte fraîche.

La liste listée doit être exclue de l'alimentation quotidienne lors d'une exacerbation, en état de rémission persistante.

Vous trouverez ci-dessous une liste d'aliments et d'aliments préférés pour les ulcères.

  1. Soupes de légumes et de lait.
  2. Viande maigre bouillie, poisson bouilli ou cuit au four.
  3. Le pain doit être mangé hier.
  4. Plats de céréales.

Il n'est pas recommandé de manger des légumes crus contenant des fibres grossières - radis, chou, haricots, maïs.

Les principes de la thérapie nutritionnelle

La nutrition des patients souffrant d'ulcère gastroduodénal est construite selon les règles.

  1. Le nombre de repas pendant la journée est d'au moins cinq.
  2. La quantité de nourriture par portion ne doit pas dépasser la taille de la soucoupe.
  3. La température des aliments est de 30 à 35 degrés. Ne mangez pas d'aliments froids ou trop chauds.
  4. La quantité de sel dans l'alimentation est réduite au minimum ou elle est abandonnée.
  5. Une condition préalable à la nutrition au stade de l'exacerbation est une consistance alimentaire mécaniquement épargnée - les plats doivent être râpés.
  6. Les fruits et baies sont autorisés en petites quantités, complètement mûrs, à peau douce ou pelés.
  7. Les jus sucrés concentrés sont dilués avec de l'eau.

Traitement médical

Avec une exacerbation de la maladie, les médecins prescrivent un groupe de médicaments:

  1. Antiacides - réduisent le niveau d'acidité du suc gastrique, créent une protection pour la muqueuse gastrique.
  2. Substances médicinales qui réduisent l'activité sécrétoire de l'estomac - inhibiteurs de la pompe à protons, bloqueurs des récepteurs de l'histamine.
  3. Médicaments antibactériens pour la destruction de l'agent causal de l'ulcère gastroduodénal.

La durée des soins intensifs en période aiguë varie de 2 semaines à 2 mois. Le patient peut être hospitalisé dans le service de gastro-entérologie, de chirurgie ou de thérapie. Avec le syndrome douloureux sévère, des médicaments antispasmodiques myotropes, des analgésiques sont prescrits. Pour la constipation prolongée, des laxatifs sont prescrits. Les médicaments pour traiter une exacerbation d'un ulcère ne sont nécessaires que sous la surveillance d'un médecin. L'auto-activité dans ces domaines entraîne des conséquences désastreuses. Au lieu d'une amélioration, vous pouvez obtenir une situation où l'ulcère commence à s'aggraver beaucoup plus souvent..

Il est permis d'utiliser la médecine alternative en thérapie complexe - ils raccourcissent la durée de la cicatrisation de l'ulcère, réduisent la douleur et l'inconfort dans l'abdomen.

Pour le traitement, vous pouvez utiliser du miel, il suffit d'utiliser la délicatesse sous sa forme pure en petites quantités. Un mélange de miel et d'huile d'olive est considéré comme un remède plus efficace. Conserver dans un endroit frais.

Un certain nombre de plantes médicinales apportent des avantages - calendula, décoction de plantain, achillée millefeuille. Vous pouvez préparer des préparations médicinales spéciales à partir d'herbes séchées pour le traitement.

Symptômes et traitement de l'ulcère duodénal

Selon les statistiques, les maladies du système digestif sont un problème courant qui touche près de 10% de la population. Les principales raisons de leur apparition sont des erreurs de nutrition (manger des aliments gras, des collations), ainsi qu'un stress fréquent, qui est très caractéristique d'une personne moderne..

Les pathologies courantes du tractus gastro-intestinal sont des lésions ulcéreuses de l'estomac et des intestins, en particulier du duodénum. Un ulcère duodénal est une lésion importante de la muqueuse gastrique résultant d'une exposition à des substances agressives (acides et pepsine) qui composent le suc gastrique et la bile.

Principales causes et facteurs de risque

Il y a 2 raisons principales pour le développement de l'ulcère gastroduodénal. Il:

  1. Effets indésirables des acides sur la membrane muqueuse du duodénum. Si la sécrétion sécrétée par l'estomac contient une quantité accrue d'acide chlorhydrique, elle, pénétrant dans la région intestinale, ronge les tissus de la membrane muqueuse de l'organe, ce qui conduit à la formation d'ulcères douloureux et profonds;
  2. Infection bactérienne. L'agent causal de la pathologie peut être la bactérie Helicobacter Pylori, qui conduit également au développement d'une gastrite. Une fois dans le corps humain, le micro-organisme est fixé sur les parois de la membrane muqueuse de l'estomac et des intestins à l'aide de flagelles spéciaux. Pendant une longue période, la microflore pathogène peut rester inactive, cependant, sous l'influence de certains facteurs, une augmentation rapide du nombre de bactéries commence. Au cours de leur vie, ces micro-organismes sécrètent des substances nocives qui ont un effet néfaste sur les cellules de la couche épithéliale de l'intestin, à la suite desquelles des ulcères se forment sur la membrane muqueuse..

Causes secondaires

Le risque de développer un ulcère duodénal augmente en présence des facteurs indésirables suivants:

  1. Dépendance à l'alcool et au café fort, tabagisme;
  2. Une mauvaise alimentation, dans laquelle de longues périodes de jeûne alternent avec une suralimentation;
  3. Manger des aliments malsains pour le tractus gastro-intestinal, tels que les aliments gras et frits, les épices, les boissons gazeuses, etc. Ces produits augmentent le niveau d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique, contribuent à sa production excessive;
  4. Maladies chroniques du système digestif, en particulier gastrite, considérée comme une affection pré-ulcéreuse;
  5. Stress et surmenage chronique;
  6. Sécrétion excessive de suc gastrique déterminée génétiquement;
  7. Prise incontrôlée de médicaments antibactériens, anti-inflammatoires et hormonaux.

Symptômes et manifestations de l'ulcère duodénal

Dans les premiers stades de développement, l'ulcère duodénal peut avoir une évolution asymptomatique, dans laquelle la pathologie ne cause aucun inconvénient au patient, à l'exception d'un léger inconfort (par exemple, une lourdeur dans l'abdomen) qui survient après avoir mangé. Au fil du temps, il y a des signes tels que:

  1. Douleur paroxystique ou douloureuse, dont le foyer est localisé dans la partie supérieure ou médiane de l'abdomen. Le plus souvent, le syndrome douloureux se manifeste après un repas, la nuit ou le matin. La douleur survient soudainement, dans un certain temps ses manifestations augmentent, puis l'inconfort disparaît;
  2. Éructations aigres ou amères, goût désagréable dans la bouche;
  3. Reflux;
  4. Nausées et vomissements (le plus souvent, les vomissements se produisent 1 à 2 fois, la quantité de masses sécrétées est modérée, après les vomissements, il y a un soulagement temporaire);
  5. Augmentation de la formation de gaz (flatulences), sensation de satiété dans les intestins;
  6. Changements de selles (constipation ou diarrhée, ou ces conditions alternent);
  7. Une sensation soudaine de faim, dans laquelle une personne se sent mal, des nausées sans vomissements, parfois des douleurs.

Degrés de développement et caractéristiques

Les symptômes et les manifestations des ulcères duodénaux dépendent directement de la gravité de la pathologie. Avec une forme légère, le patient ne ressent pas d'inconfort sévère, avec un degré modéré, une douleur intense et d'autres manifestations de la maladie peuvent survenir, avec une forme sévère de l'évolution, des complications dangereuses pour la santé se développent souvent.

GravitéManifestations et signes
Forme légèreLe patient ne ressent pas de douleur intense, les crises sont modérées et de courte durée, surviennent, le plus souvent, après un festin abondant, accompagnées de l'utilisation d'une grande quantité de nourriture et d'alcool. D'autres symptômes tels qu'une lourdeur dans l'abdomen, des flatulences, des brûlures d'estomac peuvent également être présents. Ces manifestations sont également bénignes. Les signes d'ulcère duodénal surviennent pendant des périodes d'exacerbations qui ne durent pas plus de 5 à 7 jours et ne surviennent pas plus d'une fois en 2 ans. Pendant les périodes de rémission, les symptômes désagréables n'apparaissent pas.
Diplôme moyenAvec un ulcère duodénal de gravité modérée, le patient développe des symptômes tels qu'une douleur intense, des nausées avec des épisodes de vomissements et une indigestion. Les périodes d'exacerbation sont observées pendant environ 2 semaines, se produisent environ 1 à 2 fois par an.
Stade sévèreLes symptômes de l'ulcère gastroduodénal deviennent de plus en plus intenses, réduisant la qualité de vie du patient, pendant les périodes d'exacerbation, le bien-être du patient se détériore considérablement. La douleur devient plus intense et prolongée, le patient s'inquiète de la constipation ou de la diarrhée constante, des accès de nausée, des éructations, une sensation de brûlure à l'intérieur. Les périodes d'exacerbations durent 2 semaines ou plus, se produisent à des intervalles de 4-5 mois. À ce stade du développement de la maladie, le risque de complications augmente considérablement.

Classification et types

Il existe différents critères de classification selon lesquels plusieurs types d'ulcères duodénaux sont distingués. Ainsi, en fonction des signes disponibles, les formes de flux suivantes sont distinguées:

  1. Latent, dans lequel il n'y a pas de symptômes du processus pathologique;
  2. Léger, dans lequel le patient est préoccupé par des plaintes mineures;
  3. Moyenne, lorsque le tableau clinique devient plus détaillé;
  4. Sévère, dans laquelle il existe un risque de développer des complications graves.

Selon la phase du cours, il existe 3 périodes de développement de l'ulcère duodénal:

  1. La phase d'exacerbation, accompagnée de symptômes sévères, d'une détérioration significative du bien-être du patient (l'intensité des symptômes dépend de la gravité de la pathologie). Le plus souvent, cette période se produit lorsqu'elle est exposée à un ou plusieurs facteurs défavorables, tels que le stress, la diminution de l'immunité, la violation des principes de l'alimentation;
  2. La phase subaiguë est une période d'amélioration qui se produit avec un traitement bien organisé;
  3. La rémission est une période au cours de laquelle il n'y a pas de manifestations cliniques de pathologie.

Selon le développement des ulcères duodénaux, on distingue les variétés suivantes:

  1. Actif. Avec cette forme, des ulcères douloureux aigus se forment sur la membrane muqueuse du duodénum, ​​qui peuvent saigner, provoquer le développement d'une inflammation sévère;
  2. Des cicatrices. La couverture épithéliale de l'organe est restaurée avec le temps, les ulcères guérissent et à leur place se forment des cicatrices constituées de tissu fibreux;
  3. Cicatrice rouge. Les tissus de la formation de la cicatrice sont imprégnés de capillaires, qui les alimentent activement en sang. Pour cette raison, la cicatrice a une teinte rouge vif, une structure dense, cependant, avec le moindre impact sur elle, la cicatrice peut saigner;
  4. Cicatrice blanche. Au fil du temps, le tissu cicatriciel se densifie, le nombre de capillaires et de terminaisons nerveuses diminue.

Les taux de guérison des ulcères varient. Cela dépend du traitement effectué, des caractéristiques du corps du patient (dans certains cas, les ulcères ne guérissent pas pendant une très longue période).

Complications possibles et conséquences dangereuses

En l'absence de traitement pour l'ulcère duodénal, des complications dangereuses peuvent survenir, telles que:

  1. Développement de saignements. Le plus souvent, cette complication survient lors de périodes d'exacerbations, mais elle peut également se développer lors de moments de rémission, par exemple après une suralimentation, un effort physique excessif ou un stress;
  2. Perforation des parois du duodénum, ​​accompagnée de la perte de fonctionnalité de cette partie de l'intestin;
  3. Sténose du gardien et perturbation des processus de promotion des aliments;
  4. Développement de la suppuration. Une inflammation tissulaire prolongée entraîne la formation d'abcès - des foyers purulents. Cette condition est très dangereuse, car si l'intégrité de l'abcès est violée, son contenu, ainsi que la circulation sanguine, se propage dans tout le corps, provoquant un empoisonnement toxique;
  5. Dégénérescence d'un ulcère en tumeur cancéreuse maligne. Malgré le fait que cette complication soit extrêmement rare, de tels cas ont été diagnostiqués. Les néoplasmes oncologiques constituent une menace sérieuse pour la vie humaine, par conséquent, les maladies qui peuvent conduire à leur développement nécessitent un traitement rapide.

Mesures diagnostiques

Pour poser un diagnostic, le médecin doit interroger le patient, identifier les plaintes qui le dérangent, les circonstances dans lesquelles elles sont survenues, la durée des symptômes. De plus, un certain nombre d'études instrumentales et en laboratoire seront nécessaires:

  1. Radiographie et fibrogastroscopie pour évaluer l'état des tissus de l'estomac et des intestins, pour détecter les lésions. Détermination de leur localisation et de leur taille;
  2. Test sanguin pour le niveau d'hémoglobine pour détecter les saignements internes;
  3. Examen des selles pour déterminer la présence d'un ulcère hémorragique;
  4. Etude du suc gastrique pour la teneur en acide chlorhydrique afin de déterminer la cause possible du développement du processus ulcéreux.

Méthodes de traitement des ulcères duodénaux

Avec une maladie telle que l'ulcère duodénal, les symptômes et le traitement dépendent directement du stade de développement et de la gravité de la maladie. Le plus souvent, le patient reçoit un traitement conservateur complexe, la chirurgie n'est utilisée que dans les cas graves et la menace de complications..

La thérapie conservatrice comprend des moments tels que la prise de médicaments prescrits par le médecin traitant, le respect des principes d'un mode de vie sain (bon repos, activité physique modérée, le rejet des mauvaises habitudes), l'adhésion à un régime.

De plus, vous devez constamment surveiller votre propre santé et renforcer le système immunitaire. Ceci est important pour éviter le développement de rechutes de la maladie associées à l'activation d'Helicobacter Pylori. Le régime mis au point par le médecin devra être observé tout au long de la vie et, en cas d'exacerbation, le patient aura besoin d'un régime plus strict. L'assouplissement des restrictions est possible pendant les périodes de rémission.