Dessin de douleurs dans le bas de l'abdomen chez la femme

Les gynécologues pensent que les douleurs abdominales basses chez les femmes sont la raison la plus courante de traitement. Cependant, en raison de la nature du symptôme, il n'est pas immédiatement possible de nommer la raison avec confiance. Le plus souvent, un examen avec palpation des organes génitaux internes est nécessaire. Parfois, une consultation avec un chirurgien ou un neurologue est nécessaire.

Le bas-ventre reflète les manifestations de changements physiologiques et de maladies à la fois des organes reproducteurs et de la vessie et des intestins. Un traitement correct ne peut être prescrit qu'après un examen complet.

Le mécanisme de la douleur

Les causes des douleurs abdominales basses chez la femme peuvent être associées à des modifications d'un organe dense (parenchyme), tel que les ovaires, ou à des formations creuses (vessie, trompes de Fallope, utérus, intestins). En conséquence, le mécanisme du syndrome douloureux est différent..

Les maladies des ovaires s'accompagnent d'un élargissement de l'organe, d'un étirement de la capsule pourvue de terminaisons nerveuses douloureuses. Dans les organes creux, le rôle principal est joué par la contraction spastique de la couche musculaire ou son hyperextension (atonie).

Par conséquent, dans la première variante, le patient décrit la nature de la douleur comme douloureuse, sourde, constante, augmentant progressivement à mesure que les appendices augmentent. Et dans le second - plus souvent sous forme de crampes, périodiques, aggravées par l'excitation, les mouvements, l'effort physique. Les douleurs éclatantes provoquent une augmentation rapide de la taille de l'organe en raison d'un œdème, d'une inflammation.

Avec une augmentation lente, les femmes ressentent une lourdeur sourde, une pression dans la zone de pathologie. Un autre mécanisme du syndrome douloureux est associé aux adhérences et à l'étirement excessif des ligaments environnants. Les adhérences se forment à la suite d'une inflammation chronique avec épanchement dans le péritoine, comme une complication après la chirurgie.

Les douleurs d'adhésion accompagnent le péristaltisme intestinal, la vie sexuelle, les selles. L'appareil ligamentaire fixe les muscles et les organes dans un état sédentaire. L'entorse du ligament interne ressemble à une douleur tiraillante.

Une autre variante de la douleur provoque une irritation des feuilles du péritoine et une inflammation locale. En même temps, les douleurs sont assez fortes, mais elles sont constamment au même endroit, elles ne rayonnent nulle part. Si une fille a une douleur dans le bas de l'abdomen, en l'absence de signes d'inflammation, cela est associé à une augmentation du tonus et de la tension de l'utérus. Douleur associée à la période de menstruation (algoménorrhée).

La nature du syndrome douloureux est ressentie et tolérée de différentes manières par les femmes jeunes et matures, qui ont accouché et n'ont pas accouché. Le seuil de sensibilité de la douleur permet à certains de supporter une douleur aiguë, tandis que d'autres sont hantés s'ils ont parfois mal au côté. L'évaluation subjective est complétée par d'autres symptômes et résultats d'examen. Considérez ce qui peut faire mal dans ce domaine.

Douleur émanant du système digestif

Des douleurs dans le bas de l'abdomen dans le corps des femmes et des hommes peuvent survenir en raison d'une perturbation des intestins. Sur la droite se trouve la projection de l'appendice, angle iléo-caecal formé par la jonction du jéjunum et du caecum.

C'est là que part une annexe, appelée appendice. Le caecum large et court descend sous la crête iliaque de l'os pelvien. Le maigre se trouve derrière elle. Dans la région iliaque gauche se trouve la partie sigmoïde et droite du gros intestin.

Attaque d'appendicite

L'appendicite est une maladie inflammatoire paroxystique avec une lésion locale de l'appendice. En cours chronique, il se propage aux parties adjacentes de l'intestin et à la partie adjacente du péritoine.

La maladie peut être causée par:

  • indigestion chronique avec stagnation à l'intérieur de l'appendice;
  • changements adhésifs dans la cavité abdominale, adhérences avec d'autres organes;
  • atonie intestinale avec constipation prolongée;
  • l'action spécifique de l'infection par la fièvre typhoïde, la tuberculose;
  • traumatisme à l'abdomen;
  • violation de la perméabilité en cas de consommation de noix, de cosse de graines;
  • structure anormale.

L'image classique commence par des douleurs à l'estomac, de la fièvre, des vomissements. Rappelle une intoxication alimentaire. Après 2 à 3 heures, la douleur «descend» dans la région iliaque droite et s'intensifie en une attaque prononcée. Irradiation possible du bas vers l'hypochondre droit, vers le nombril, le bas du dos, l'anus.

Normalement, l'appendice a une position différente, ce qui rend le diagnostic difficile. Une déviation vers le haut est caractéristique d'une attaque chez une femme enceinte. Habituellement, sur fond de douleur, une douleur locale est observée à la palpation, une tension des muscles abdominaux. Troubles des selles (diarrhée ou constipation).

Si la douleur devient pulsatile, "saccadée", alors un processus suppuratif (appendicite phlegmoneuse ou gangreneuse) doit être attendu. Il y a des situations de douleur sourde modérée que les femmes endurent sans demander de l'aide médicale.

La maladie ne disparaît pas, mais devient chronique. Un "sac" restrictif d'adhérences est formé autour du processus. Il retarde la formation d'une péritonite diffuse. Les douleurs réapparaissent avec une intensité variable. Traitement chirurgical uniquement.

la maladie de Crohn

La maladie n'a pas de cause exacte. Les changements pathologiques sont exprimés sous la forme de zones d'inflammation granulomateuse (grumeleuse), alternant avec le tissu intestinal normal. La région du caecum est l'une des localisations les plus courantes.

L'inflammation est caractérisée par une lésion traversante de la paroi, la formation de fissures rugueuses, d'ulcères, de passages fistuleux entre les organes, de processus cicatriciels et suppuratifs. La maladie persiste longtemps avec des rechutes même après 20 ans.

La tendance à la maladie des femmes a été établie:

  • avec des antécédents familiaux chargés (les proches sont malades);
  • longue «expérience» du tabagisme et de l'alcoolisme;
  • faible immunité en raison de maladies infectieuses chroniques.

Des crampes sévères dans le bas-ventre à droite avec une iléite indiquent un processus actif. Ils s'intensifient après avoir mangé, l'excitation. Ils peuvent avoir un caractère éclatant permanent. De plus, les patients s'inquiètent pour:

  • ballonnements;
  • selles molles fréquentes (éventuellement mélangées avec du pus et du sang);
  • nausée et vomissements;
  • manque d'appétit, perte de poids;
  • légère température;
  • la faiblesse.

Colite ulcéreuse non spécifique

La maladie commence par le rectum et «monte» plus loin le long du gros intestin. La nature de l'inflammation reste incertaine. L'ulcération de la muqueuse ne s'étend pas aux couches profondes de la paroi. Le plus souvent, les femmes à faible immunité sont malades, dans un contexte d'utilisation à long terme de médicaments toxiques, avec une hérédité dysfonctionnelle.

  • crampes dans la région et le côté iliaque gauche, aggravation associée à la nourriture, défécation, activité physique;
  • tendance à la diarrhée;
  • impuretés de pus, de mucus et de sang dans les selles;
  • augmentation modérée de la température;
  • perte de poids, faiblesse.

La complication la plus courante est l'hémorragie intestinale. La thérapie utilise de puissants anti-inflammatoires, des hormones. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire en cas d'urgence.

Diverticulose

La maladie est causée par une structure perturbée de la paroi intestinale. Les saillies sacculaires enflammées deviennent la cause de douleurs de traction dans le bas-ventre. Ils sont formés:

  • chez les femmes âgées présentant une atonie et une tendance à la constipation;
  • avec un manque d'eau et de fibres;
  • chez les personnes obèses ayant une faible activité physique;
  • en présence d'anomalies dans le développement de la paroi intestinale;
  • avec processus athérosclérotique prononcé dans les artères de la cavité abdominale avec atrophie intestinale.

Les diverticules peuvent provoquer des douleurs intermittentes dans la zone de projection sur la paroi abdominale. Des spasmes sévères se produisent avec une inflammation de ces formations, une torsion, qui forme une obstruction intestinale partielle. La thérapie comprend des médicaments anti-inflammatoires intenses. Avec la menace de péritonite et d'obstruction, une opération est effectuée pour retirer les diverticules.

Cancer du colon

L'adénocarcinome affecte le plus souvent le sigmoïde et le rectum.Par conséquent, le diagnostic différentiel est effectué lorsqu'il n'est pas clair pourquoi le bas-ventre fait mal chez les femmes de la région iliaque gauche. Le cancer ne peut être détecté à un stade précoce que par des signes indirects, car il ne provoque pas de douleur intense.

Les patients vont chez le médecin avec des plaintes:

  • constipation;
  • ballonnements;
  • température incompréhensible;
  • minceur.

Dans le contexte de la croissance tumorale, des douleurs constantes apparaissent dans la région iliaque gauche et du côté d'une nature terne, ne dépendant pas de la nutrition et de l'activité physique. La thérapie comprend l'utilisation d'une combinaison de cytostatiques avec irradiation de la zone cancéreuse et des ganglions lymphatiques voisins. La question du traitement chirurgical et du montant de l'intervention est décidée par une commission..

Douleur et miction altérée

L'inflammation de la vessie et de l'urètre (cystite et urétrite) est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Cela est dû à la particularité de la structure et de l'emplacement: le canal urétral est court, large, se trouve près de l'anus et du vagin.

Si le bas-ventre d'une femme fait mal en même temps que des coupures pendant la miction, une envie fréquente, vous devez penser à une inflammation des voies urinaires inférieures. Habituellement, les douleurs tirent dans la nature, constantes, épuisent le patient, provoquent une insomnie.

Une inflammation sévère est accompagnée de flocons de mucus dans l'urine, de stries sanglantes. Si la douleur est irradiée vers le côté droit ou gauche du bas du dos, la pyélonéphrite doit être exclue. L'inflammation du bassin rénal s'accompagne également d'une dysurie, une sensation de brûlure dans le très bas de l'abdomen.

Le traitement est généralement long. Combine des phytopréparations qui rincent la vessie, l'utilisation d'un volume important d'agents liquides et antibactériens. Non sans consulter un gynécologue. Souvent, l'inflammation des organes génitaux et de la vessie est souvent combinée et soutenue l'une l'autre..

Douleur avec des violations dans la région génitale

Les gynécologues divisent la douleur dans le bas de l'abdomen chez les patients en fonctionnelle (physiologique) et organique. Les raisons fonctionnelles sont causées par un sous-développement temporaire des organes génitaux chez les filles, en raison de la menstruation, de la grossesse. Ils sont associés à l'anxiété, à l'hypothermie, au début de l'activité sexuelle..

Les causes organiques se manifestent toujours par une évolution aiguë ou chronique de la pathologie de l'utérus, des appendices. Les douleurs sont de nature différente, peuvent être accompagnées de saignements utérins, de pertes vaginales.

Différences entre les douleurs physiologiques et organiques:

  • absence de lien clair avec l'action précédente, apparition et disparition spontanées;
  • nature à court terme;
  • intensité modérée;
  • santé relativement satisfaisante.

Douleur physiologique chez la femme

Pour comprendre pourquoi une fille a mal au ventre avant et pendant chaque menstruation, les gynécologues devront étudier le fond hormonal, le régime de la patiente. Algoménorrhée primaire - associée à des troubles fonctionnels causés par le sous-développement des systèmes endocrinien et nerveux.

Chez les filles, la production de prostaglandines, œstrogènes, qui augmentent les contractions de l'utérus, augmente. Souvent observé avec surcharge à l'école, faible activité physique, mauvaise alimentation (café, sandwichs, frites), avec stress émotionnel.

Dans 75% des cas, le diagnostic est défini comme «syndrome prémenstruel». En plus de la douleur, quelques jours avant la période des règles, il y a:

  • maux de tête et nausées;
  • vertiges et évanouissements;
  • vomissement;
  • les glandes mammaires gonflent et font mal.

Pendant la grossesse, des sensations douloureuses sont causées par l'étirement de l'appareil ligamentaire. Le plus souvent, ils dérangent les femmes primipares de plus de 25 ans ayant une mauvaise forme physique.

Il est impossible d'exclure la survenue d'une maladie aiguë ou l'exacerbation d'une maladie chronique dans le contexte de la grossesse.Par conséquent, chaque femme enceinte est tenue de surveiller attentivement son bien-être et d'informer le médecin de tout changement..

Douleur pendant l'ovulation - survient le 14-15e jour du cycle menstruel normal. Ils durent plusieurs heures ou jours. Les femmes trouvent des douleurs de traction régulières dans le bas de l'abdomen, intensifiées pendant les rapports sexuels. Ils sont causés par des changements hormonaux avec une augmentation du flux sanguin vers l'ovaire. Habituellement unilatéral. Les femmes ont besoin d'une observation par un gynécologue.

Douleur dans la pathologie des organes génitaux chez la femme

Les douleurs organiques, en fonction des modifications pathologiques de l'utérus et des appendices, sont provoquées par: l'hypothermie, un travail physique intense, le sport, une tension nerveuse accrue, l'utilisation de contraceptifs intra-utérins.

Adénomatose (endométriose) - causée par la prolifération de l'épithélium de la couche interne de l'utérus dans le muscle. Les femmes nullipares de plus de 30 ans et stériles sont les plus touchées. Les symptômes sont associés à une douleur de traction constante au-dessus du pubis, des saignements menstruels prolongés, des pertes vaginales brunes.

L'épithélium forme des «poches». Le sang menstruel y pénètre et exerce une pression sur les tissus environnants. Par conséquent, pendant la menstruation, la douleur s'intensifie, irradiant vers l'aine et le bas du dos..

Les médicaments hormonaux sont utilisés pour la thérapie.

Maladies inflammatoires (endométrite, annexite) - accompagnées d'éclatement ou de crampes constantes de douleur. Avec annexite (inflammation de l'ovaire), la douleur est unilatérale. Il y a irradiation du sacrum, du bas du dos, l'état général s'aggrave.

Le risque d'inflammation est le plus élevé chez les femmes:

  • subi un curetage diagnostique et un avortement;
  • refuser un long traitement.

Les fonctionnalités supplémentaires incluent:

  • faiblesse, vertiges;
  • douleur musculaire;
  • augmentation de la température;
  • odeur désagréable des pertes vaginales dues au mélange de pus;
  • insomnie;
  • irritabilité.

Chez 60% des femmes, l'inflammation est causée par une infection sexuellement transmissible. Le traitement doit prévoir un arrêt temporaire des rapports sexuels et un examen du partenaire.

Anomalies congénitales et acquises - chez les filles, elles sont détectées lors d'une première menstruation douloureuse (infection du vagin, du col de l'utérus). L'accumulation de sang dans la cavité provoque une expansion et une douleur constante. Chez la femme adulte, la rétention sanguine est facilitée par la flexion de l'utérus (rétrodéviation), l'adhérence dans la cavité (synéchie).

Les filles doivent être montrées à un gynécologue et examinées d'urgence. Pour les femmes, des exercices spéciaux sont sélectionnés, s'il est impossible de corriger la situation, une opération est effectuée.

Les tumeurs génitales chez les femmes - ont une croissance bénigne et une évolution maligne. Les bénins comprennent les kystes, les fibromes. En grandissant, ils étirent l'organe et provoquent des douleurs éclatantes. Dans le même temps, le mécanisme implique un étirement des ligaments, des adhérences (dans l'inflammation chronique).

Les manifestations peuvent porter l'image d'une crise aiguë avec torsion du kyste, rupture. Dans ce cas, la douleur est unilatérale, accompagnée de vertiges et de nausées, un choc est possible. Avec des fibromes, des saignements utérins sévères, des signes d'anémie s'ajoutent à la douleur.

Les tumeurs malignes des appendices s'accompagnent d'une localisation bilatérale, intensité au stade II-III. Des signes d'intoxication cancéreuse apparaissent:

  • la nausée;
  • manque d'appétit;
  • perdre du poids;
  • troubles hormonaux;
  • la faiblesse.

La douleur unilatérale est causée par un cancer de la trompe de Fallope. Les premiers symptômes comprennent un écoulement aqueux intermittent, abondant. Un sarcome utérin est détecté lors de l'examen des saignements utérins. La tumeur est caractérisée par une croissance rapide, une douleur accrue et des métastases.

Grossesse tubaire avec rupture - accompagnée d'un syndrome de douleur soudaine d'un côté de l'abdomen, des étourdissements sévères, une perte de conscience est possible causée par une hémorragie interne. La femme a un retard dans ses règles, signes secondaires de grossesse.

Pourquoi un examen gynécologue est-il nécessaire??

Pour toute douleur dans le bas de l'abdomen chez la femme, les spécialistes doivent exclure les modifications des organes génitaux. Par conséquent, les femmes sont référées à une consultation et un médecin examine l'hôpital sur place..

Avec l'inflammation des appendices, la palpation est très douloureuse d'une part, l'un des organes est agrandi, le tissu est pâteux. L'endométrite est indiquée par un utérus élargi et ramolli, des douleurs à la palpation. Lorsqu'une trompe de Fallope se rompt avec saignement interne, un renflement du fornix postérieur du vagin est révélé.

L'évaluation de l'état des filles et des jeunes femmes souffrant de douleurs dans le bas-ventre est importante pour résoudre le problème de la préparation à la conception, du déroulement de la grossesse et de la naissance d'une progéniture en bonne santé. Pour les femmes âgées, l'exclusion opportune de la pathologie garantit la capacité de travailler et une vie active après la ménopause.

Pourquoi ça fait mal dans le bas de l'abdomen chez les femmes

Les douleurs abdominales basses sont familières à de nombreuses femmes. Ces sensations sont débilitantes, débilitantes, douloureuses, peuvent vous faire sortir du régime de travail et même conduire à une invalidité temporaire..

Habituellement, les femmes associent un symptôme similaire aux pathologies du système génito-urinaire et se tournent vers un gynécologue. Plus souvent, l'apparition de sensations douloureuses est due à des pathologies infectieuses et inflammatoires du petit bassin, moins souvent - troubles chirurgicaux et neurologiques.

Si les femmes éprouvent des coupures et des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen, il est urgent de consulter un médecin. Le manque de traitement opportun et approprié peut provoquer le développement de complications graves.

Pourquoi les femmes ont-elles des douleurs abdominales basses

Chez les femmes représentantes, le syndrome de la douleur se forme pour des raisons organiques et fonctionnelles..

Les facteurs organiques sont:

  • Maladies gynécologiques (myome, kyste ovarien, endométriose, annexite, apoplexie ovarienne, endométrite, etc.);
  • Troubles chirurgicaux aigus;
  • Maladies du tractus urogénital (pyélonéphrite, cholécystite, cystite, appendicite);
  • Utilisation d'un contraceptif intra-utérin (DIU);
  • Conditions associées à la grossesse (signes d'implantation embryonnaire extra-utérine, complications de l'avortement médicamenteux, décollement placentaire prématuré, menace de fausse couche).

Les douleurs abdominales basses sont la plainte la plus courante en pratique gynécologique. Ce symptôme n'est pas spécifique, car il peut survenir avec diverses maladies et troubles pathologiques, que seul un médecin peut traiter..

Les causes fonctionnelles de la douleur abdominale comprennent:

  • Troubles du cycle menstruel - saignements utérins pathologiques, algodisménorrhée (règles douloureuses);
  • Stagnation du flux menstruel (hématomètre, courbure de l'utérus);
  • Sensations douloureuses causées par le début de l'ovulation.

Une variété de douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen chez les femmes

Les principales caractéristiques des sensations douloureuses comprennent leur localisation, leur gravité et la présence de manifestations cliniques concomitantes..

Les douleurs à l'estomac sont:

  • Sharp et pointu;
  • Stupide;
  • Permanent;
  • Palpitant;
  • Paroxystique.

Par la présence et la nature des symptômes concomitants, on peut supposer le développement d'une maladie particulière:

  • Une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen chez les femmes associée à des saignements utérins en dehors des règles se produit souvent avec une inflammation des organes génitaux;
  • L'apparition de douleurs associées à des nausées, des troubles de l'appétit et des vomissements est un signe de dysfonctionnements dans le fonctionnement des organes digestifs;
  • Des douleurs dans le bas-ventre chez la femme, accompagnées de problèmes urinaires (envie fréquente, sensation de vessie pleine) peuvent être une manifestation de pathologies du système urinaire;
  • La douleur associée à la fièvre est le signe d'une maladie infectieuse des organes pelviens. En outre, la présence d'une infection peut être indiquée par la survenue d'un écoulement vaginal pathologique;
  • Douleur dans l'abdomen inférieur droit chez la femme, qui augmente et diminue périodiquement - un signe typique d'appendicite.

La durée et la fréquence des manifestations de la douleur indiquent une évolution chronique ou aiguë de la maladie existante. Par exemple, l'apparition de douleurs aiguës qui durent plusieurs heures peut être le signe d'une exacerbation de la pathologie chronique..

Dans tous les cas, un médecin qualifié peut établir la cause exacte des épisodes douloureux après un examen préliminaire et l'obtention des résultats des diagnostics matériels et de laboratoire..

Douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen pendant la menstruation: causes d'apparition

L'algoménorrhée est considérée comme la principale cause de douleur avant la menstruation. Habituellement, cette pathologie est observée chez les jeunes filles. Il est associé à la restructuration du fond hormonal et à la formation du système reproducteur. En outre, la douleur est causée par le syndrome prémenstruel, la courbure utérine, l'endométriose et la maladie inflammatoire pelvienne..

La douleur après la menstruation apparaît dans le contexte de l'endométriose de l'utérus, de l'endométrite chronique et des kystes de l'endomètre, qui augmente après la menstruation.

Douleur pendant l'ovulation

Des sensations douloureuses pendant la période ovulatoire apparaissent au milieu du cycle. Dans ce cas, des douleurs de tiraillement et des saignements vaginaux mineurs sont observés. Ce syndrome douloureux est considéré comme la norme, il ne nécessite donc pas de traitement spécial..

Douleur après l'intimité

Après un rapport sexuel, les douleurs abdominales peuvent être le résultat d'une frustration (insatisfaction). Une autre cause fondamentale du syndrome de la douleur est divers processus pathologiques: endométrite chronique, adhérences dans le bassin, cervicite, annexite, endométriose, dommages au vagin dus à des rapports sexuels difficiles, néoplasmes tumoraux des organes génitaux.

Douleur dans l'abdomen chez la femme enceinte

Presque toutes les femmes pendant la gestation notent l'apparition de sensations douloureuses. Les tiraillements et les douleurs mineures sont considérés comme la norme pour toute période de gestation. Si le syndrome douloureux devient aigu, fort ou crampe, vous devez consulter un médecin.

La douleur chez les femmes enceintes est classée comme non obstétricale et obstétricale. Les douleurs causées par des troubles des organes digestifs sont considérées comme non obstétriques. Les douleurs obstétriques sont celles qui se forment en cas de menace de fausse couche et de décollement placentaire.

Que faire pour les douleurs à l'estomac

Pour les douleurs dans le bas-ventre de toute localisation et intensité - ne tardez pas à consulter un spécialiste. De tels signes peuvent être la manifestation d'une maladie grave, de complications dangereuses..

Pour découvrir la cause de l'état pathologique, un examen complet est effectué, qui comprend un certain nombre de tests de diagnostic:

  • Analyse d'urine;
  • Examen clinique du sang;
  • ECG, CTG;
  • Échographie des reins, du foie, du petit bassin;
  • Vérification des frottis du vagin, du canal cervical.

Compte tenu de la nature, de la gravité de la pathologie détectée et de l'état de santé du patient, le médecin sélectionne le traitement approprié. En suivant les recommandations du médecin, vous pouvez éviter le développement d'effets secondaires et vous débarrasser rapidement de l'inconfort..

Vidéo: 409 Douleurs abdominales basses chez les femmes

Attention! Cet article est publié à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un matériel scientifique ou un avis médical et ne peut pas servir de substitut à une consultation en personne avec un médecin professionnel. Consulter des médecins qualifiés pour le diagnostic, le diagnostic et la prescription de traitement!

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez la femme

La douleur dans le bas de l'abdomen est la raison la plus courante pour laquelle une femme demande l'aide d'un médecin. Ces douleurs sont un signe assez vague et peuvent survenir pour des raisons tout à fait naturelles ou être le résultat de divers types de maladies..

Seul un médecin est capable d'identifier la cause exacte de la douleur douloureuse dans le bas-ventre chez la femme.

Dans la très grande majorité des cas, la cause de la douleur douloureuse dans le bas-ventre est le processus inflammatoire qui se développe dans le corps de la belle moitié de l'humanité. Les maladies se manifestent de différentes manières, en fonction des caractéristiques individuelles spécifiques de la maladie et du stade de son développement. Un inconfort douloureux peut survenir avec le temps après des chirurgies ou des blessures précédentes.

Quoi qu'il en soit, vous devriez toujours consulter un médecin. Prendre rendez-vous avec un spécialiste au moindre soupçon de pathologie.

Douleur chez les femmes de nature douloureuse dans le bas de l'abdomen: causes

Les médecins divisent conditionnellement toutes les causes de sensations douloureuses chez les femmes du bas-ventre en deux groupes:

Le premier groupe comprend:

  • Douleurs douloureuses dues au début de l'ovulation;
  • Douleur associée à des irrégularités variables sur plusieurs cycles.

Le deuxième groupe de causes de douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen chez les femmes comprend généralement:

  • La douleur peut survenir avec un détachement prématuré du placenta pathologiquement dangereux, la menace d'une fausse couche, une grossesse extra-utérine, après un avortement et diverses opérations gynécologiques;
  • Porter un dispositif intra-utérin comme méthode de contraception;
  • Maladies des organes responsables de la fertilité: kystes ovariens, fibromes utérins, endométriose, endométrite, apoplexie ovarienne, torsion de la jambe du kyste ovarien;
  • Pathologies des organes du système urinaire.

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes pendant la grossesse

Pendant la période de portage du bébé, la santé de la mère est sous contrôle très étroit. Une femme éprouve un sentiment d'anxiété pour toute sensation inhabituelle. Ne paniquez pas immédiatement et «préparez-vous au pire». Les sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen pendant la gestation peuvent avoir des causes physiologiques naturelles normales. Dans ce cas, il n'y a aucune menace pour la santé de la maman et du bébé..

Une femme doit informer le médecin de tout changement de santé, de l'inconfort qui en résulte. Seul un médecin peut marquer le «i» et établir la véritable cause sous-jacente de la douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen chez la femme enceinte.

Tous les types de sensations douloureuses dans le bas-ventre chez une femme enceinte sont divisés en deux groupes:

  • Obstétrique, survenant en cas de décollement placentaire prématuré, de menaces de fausse couche, ainsi qu'en cas de grossesse extra-utérine;
  • Non obstétrique, associé à l'étirement des muscles et des ligaments de l'abdomen, à diverses pathologies chirurgicales, à des dysfonctionnements du tube digestif, au déplacement des organes internes.

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes avec décollement prématuré du placenta

Les facteurs provoquant un décollement placentaire prématuré sont:

  • Gestose sévère (toxicose tardive). Dans ce contexte, le fonctionnement normal des reins et du cerveau de la mère est perturbé, la pression artérielle est également déstabilisée;
  • Traumatisme abdominal;
  • Le cordon ombilical est trop court;
  • Anomalies pendant le travail.

Le décollement placentaire prématuré s'accompagne d'une douleur intense dans l'abdomen. Ils sont suivis de signes d'hémorragie interne potentiellement mortelle. Il est important que l'assistance médicale soit fournie en temps opportun. Sinon, la mort fœtale intra-utérine et de graves complications physiologiques et psychologiques pour la mère sont possibles..

Douleur chez la femme pendant la grossesse, causée par des entorses et des muscles abdominaux

À mesure que le fœtus grandit, la taille de l'utérus augmente naturellement. L'ampleur de la charge sur les ligaments qui le soutiennent augmente plusieurs fois. Les muscles abdominaux s'étirent pendant la grossesse. De plus, l'utérus qui grossit commence progressivement à presser les organes situés à côté. Tous ces processus internes se donnent avec des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen. Ils ne sont pas trop prononcés et ne causent pas beaucoup d'inconfort à la future mère. Les sensations douloureuses peuvent prendre de l'élan au moment de la divergence des os pelviens.

Douleurs abdominales basses chez les femmes enceintes extra-utérines

La grossesse extra-utérine est un diagnostic terrible pour chaque femme. Il s'agit d'un état pathologique grave chez la femme, entraînant de nombreuses complications et se manifestant dans les premiers stades par des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen. Cette pathologie se développe en cas de mauvaise perméabilité des trompes de Fallope. Avec un développement similaire des événements, l'œuf fécondé n'a aucune chance d'atteindre l'utérus lui-même et commence à pénétrer dans la trompe de Fallope. 2-4 semaines après ce processus, l'œuf fécondé détruit la section du tube, après quoi de fortes douleurs apparaissent dans le bas de l'abdomen (gauche ou droit). Ensuite, les sensations de douleur affectent le bas du dos et la région rectale. Le bien-être général d'une femme s'aggrave, on observe une sensation d'épuisement, de léthargie, des étourdissements et des accès de nausée. En quelques jours seulement, des saignements internes abondants se développent, ce qui est extrêmement dangereux pour la vie de la fille. Avec ce développement des événements, la jeune femme doit être transportée d'urgence à l'hôpital pour une intervention chirurgicale..

Plus une femme réagit tôt à l'apparition de douleurs dans le bas-ventre et se rend à la clinique, moins il y a de risques de complications catastrophiques.

Douleur chez la femme pendant la grossesse causée par une pathologie chirurgicale aiguë

Ces pathologies, malheureusement, peuvent se développer pendant la période de mise au monde. Cela peut être une pancréatite, une appendicite, une occlusion intestinale, etc..

Il est extrêmement difficile de diagnostiquer ces types de maladies en fin de grossesse. Une femme éprouve une douleur de nature différente selon la maladie.

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes présentant une inflammation aiguë des appendices

La salpingo-ovariite (en termes simples - inflammation des appendices) dans l'écrasante majorité des cas se trouve après l'accouchement, des raclures gynécologiques ou des avortements. Aux premiers stades du développement de la maladie, la douleur peut être légère et de courte durée. Lorsque l'infection se propage aux organes pelviens, une péritonite (en d'autres termes, une inflammation du péritoine) peut survenir. À ce stade, le tableau clinique devient difficile. La douleur s'intensifie, des frissons, une perte de force apparaît, la température corporelle augmente, la santé générale se détériore. Dans cette situation, il est recommandé d'appeler une ambulance et de livrer d'urgence le patient à l'hôpital.

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes atteintes d'apoplexie ovarienne

Une apoplexie (en d'autres termes, une hémorragie) de l'ovaire est détectée en cas de rupture d'un follicule mature et de migration d'un ovule sain normal. Ce processus peut se produire après un entraînement intense, la levée de poids ou après une intimité. Tous les signes de la maladie sont identiques aux symptômes d'une pathologie tout aussi dangereuse - une grossesse extra-utérine. La seule différence est qu'il n'y a pas de retard dans la menstruation. En cas d'hémorragie ovarienne, le patient a besoin d'une hospitalisation immédiate et de l'aide d'un chirurgien.

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes dues à la torsion des jambes du kyste ovarien

Les vaisseaux sanguins passent le long du pédicule du néoplasme. Lorsque sa torsion ne se produit pas plus de quatre-vingt-dix degrés, l'écoulement du sang à travers les veines s'arrête, tandis que le sang artériel continue de couler. En conséquence, le néoplasme augmente en taille et se développe avec les organes adjacents. Le patient commence à ressentir de légères douleurs dans le bas de l'abdomen.

Lorsque le kyste est tordu de plus de trois cent soixante degrés, le sang artériel cesse de couler dans le néoplasme. Les cellules de kyste meurent. Ce processus se manifeste par une douleur intense dans le bas de l'abdomen après l'intimité. Les sensations douloureuses sont renforcées par une augmentation de la température corporelle, des frissons, une pâleur de la peau, des accès de nausées et de vomissements. La situation ne peut être corrigée qu'à l'aide d'une opération chirurgicale..

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes dues à des fibromes utérins

En soi, les fibromes utérins sont un néoplasme bénin qui peut se développer de manière asymptomatique dans le corps féminin pendant une longue période de temps. Les signes de pathologie n'apparaissent que lorsque les nœuds myomateux atteignent des tailles impressionnantes. Avec ce développement d'événements, l'utérus commence à presser les organes adjacents et la femme commence à ressentir des douleurs dans le bas-ventre. Les fibromes peuvent être traités avec des médicaments ou une intervention chirurgicale. Avant de «passer sous le bistouri» d'un chirurgien, vous devriez consulter un spécialiste expérimenté et hautement qualifié en contactant une clinique de traitement des fibromes. À ce jour, une méthode absolument non traumatique pour une femme et une méthode extrêmement efficace de traitement des fibromes utérins est pratiquée - l'embolisation des artères utérines. Le médecin bloque la circulation du sang à travers les artères dans la tumeur, ce qui entraîne la mort de la tumeur. L'utérus continue de fonctionner normalement en raison du flux sanguin provenant des artères des ovaires et des petits vaisseaux sanguins. Il convient de noter que le traitement des fibromes avec la méthode d'embolisation de l'artère utérine est efficace à tout stade de la maladie. Dans le même temps, une amélioration de l'état de la patiente est observée après un cycle menstruel. La menstruation devient régulière, les douleurs douloureuses dans le bas-ventre disparaissent, la fonction reproductrice est complètement rétablie.

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes à la veille des règles et immédiatement pendant celles-ci

Les douleurs dans le bas de l'abdomen à la veille des règles sont causées par un changement des niveaux hormonaux. Dans la très grande majorité des cas, ces douleurs sont ressenties par de très jeunes femmes qui viennent d'entrer en âge de procréer. Leur fond hormonal n'est pas encore complètement stabilisé et leurs organes génitaux ne se sont pas complètement développés. Des douleurs dans le bas de l'abdomen avant la menstruation sont notées chez la moitié des adolescents.

En outre, la cause de douleur douloureuse chez une femme dans le bas-ventre avant le début des règles peut être une courbure pathologique de l'utérus ou une endométriose.

Une poussée hormonale dans les premiers jours de la menstruation est presque toujours accompagnée de douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen. Ce processus est considéré comme tout à fait naturel et ne devrait pas être alarmant..

Douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes après un rapport sexuel

Très souvent, les femmes se tournent vers un gynécologue pour se plaindre de douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen qui surviennent pendant ou après un contact sexuel.

Ce n'est qu'après l'examen, selon les résultats des tests reçus, que le médecin peut établir la cause fondamentale d'une telle douleur.

Ils peuvent avoir pour conséquence:

  • processus inflammatoires des organes du système reproducteur féminin. Dans le même temps, une femme peut ressentir des sensations douloureuses à la fois au moment de l'intimité intime et après. Un écoulement anormal du tractus génital est également caractéristique, ayant une teinte brune, verdâtre, jaunâtre, ainsi qu'une odeur forte et très désagréable. Dans ce cas, le développement du processus inflammatoire est "évident". La fille se voit prescrire un traitement antibactérien;
  • stase veineuse. Nous savons tous que lors de l'excitation sexuelle, le sang se précipite vers les organes génitaux. Si, après un tel processus, la jeune femme ne ressent pas de satisfaction, c'est-à-dire un orgasme, il y a stagnation du sang dans les organes du système reproducteur, l'écoulement du sang est extrêmement lent. En ce moment, la femme a une sensation de lourdeur et de douleur dans le bas-ventre. Pour éviter que de telles situations ne se produisent, vous devez faire confiance à votre partenaire et être libéré sexuellement. Si vous ne pouvez pas faire face à une telle tâche par vous-même, vous pouvez demander conseil à un sexologue ou à un psychothérapeute;
  • maladie adhésive. Dans le petit bassin, des adhérences peuvent survenir après des avortements, une chirurgie, des processus inflammatoires dans les organes du système reproducteur féminin. Le processus d'adhésion peut être accompagné de douleurs douloureuses dans le bas-ventre pendant les rapports sexuels, d'un effort physique, avec des mouvements brusques. Pour éviter l'apparition de douleur après l'intimité, vous devez choisir la position optimale pour le sexe, ce qui élimine la tension des adhérences. Si, dans n'importe quelle position, une douleur apparaît, il est recommandé de séparer les adhérences par la méthode laparoscopique..

Dans quels cas, des douleurs douloureuses dans le bas-ventre chez les femmes devraient servir de raison de consulter un médecin

Vous pouvez vous abstenir d'aller chez le médecin si les douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen sont de nature ponctuelle et que vous êtes sûr que la raison de leur apparition est un facteur physiologique normal. Nous parlons de douleur pendant la menstruation ou pendant la période prémenstruelle. Dans ce cas, vous pouvez vous débarrasser de la sensation d'inconfort en suivant un certain nombre de recommandations simples:

  • Prenez une douche tiède (pas chaude). Cela aidera à soulager le spasme, les douleurs dans le bas de l'abdomen cesseront progressivement;
  • Allongez-vous en position embryonnaire. Vous devez vous allonger d'un côté, replier vos jambes vers vous et détendre votre corps autant que possible;
  • Faites du Pilates ou du yoga. Pendant l'entraînement, les organes internes seront massés et le syndrome douloureux disparaîtra;
  • Appliquez un coussin chauffant chaud sur le bas de l'abdomen.

De tels événements ne peuvent être réalisés que si vous êtes sûr à 100% de ne pas avoir de problèmes de santé. Sinon, la condition ne peut qu'empirer..

Si les tiraillements dans le bas de l'abdomen s'accompagnent d'autres symptômes désagréables qui vous inquiètent, vous devez immédiatement consulter un spécialiste et subir l'examen médical nécessaire. Vous devez vous rendre à la clinique dans les cas où, avec des douleurs dans le bas-ventre, sont observées:

  • Décharge anormale au milieu du cycle avec impuretés sanguines, teinte jaunâtre, verdâtre, avec une odeur désagréable;
  • Faiblesse, perte de force, vertiges;
  • Nausées Vomissements;
  • Pâleur de la peau;
  • Toute irrégularité dans le cycle menstruel: écoulement abondant ou peu abondant pendant la menstruation ou dans la période qui les sépare;
  • Sensation constante de fatigue;
  • Augmentation de la pression artérielle;
  • Évanouissement;
  • Manque d'appétit;
  • Envie fréquente d'uriner, etc..

Un examen de routine par un gynécologue est la meilleure prévention de toutes les maladies du système reproducteur chez la femme.

La femme enceinte doit suivre de près tout changement de l'état de santé normal. Après tout, elle est responsable non seulement d'elle-même, mais aussi de la santé de son bébé. Étant dans une position intéressante, une femme ne doit en aucun cas manquer les examens programmés avec un médecin. Un tel comportement frivole de la femme enceinte peut avoir des conséquences graves et parfois irréparables..

N'ayez pas peur de poser à nouveau au médecin une question qui vous intéresse. Consultation possible par e-mail.

De cet article, nous pouvons conclure que les douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen chez les femmes sont assez fréquentes. Les raisons qui les provoquent sont extrêmement variées. Seul un médecin peut établir la nature exacte de la douleur sur la base des résultats de l'examen. L'automédication peut entraîner des conséquences catastrophiques, des complications graves et une longue durée de traitement et de rééducation.

Il est probable que la douleur dans le bas de l'abdomen chez la femme ne soit pas une conséquence de la pathologie et dans un proche avenir, la fille lui dira au revoir pour toujours, mais d'autres options sont également possibles. Inutile de deviner le marc de café et de risquer votre santé. Aujourd'hui, il existe un grand nombre de cliniques où vous pouvez obtenir une assistance qualifiée au plus haut niveau. Prenez rendez-vous avec un médecin, faites-vous tester, faites-vous tester et dormez bien. Dans le cas où une pathologie serait néanmoins diagnostiquée, le médecin prescrira le traitement optimal. Plus la maladie est détectée tôt, plus le traitement sera facile. De plus, avec une visite opportune chez un médecin, le développement de complications après une maladie est exclu..

Quoi qu'il en soit, votre santé est entre vos mains. Prenez-en soin et subissez régulièrement des examens préventifs.

  1. Savitsky G.A., Ivanova R.D., Svechnikova F.A.Rôle de l'hyperhormonémie locale dans la pathogenèse du taux d'augmentation de la masse des ganglions tumoraux dans le myome utérin // Obstétrique et gynécologie. - 1983. - T. 4. - S. 13-16.
  2. Sidorova I.S. Fibromes utérins (aspects modernes de l'étiologie, de la pathogenèse, de la classification et de la prévention). Dans le livre: Myome de l'utérus. Ed. EST. Sidorova. M: MIA 2003; 5-66.
  3. Meriakri A.V. Épidémiologie et pathogenèse des fibromes utérins. Sib Med Zhurn 1998; 2: 8-13.
  4. Bobrov B.Yu. Embolisation des artères utérines dans le traitement des fibromes utérins. L'état actuel du numéro // Journal of Obstetrics and Women's Diseases. 2010. N ° 2. S. 100-125
  5. B. Yu. Bobrov, SA Kapranov, VG Breusenko et al.Embolisation de l'artère utérine: une vision moderne du problème. "Radiologie diagnostique et interventionnelle" Volume 1 n ° 2/2007