TOP 20 des causes de douleur du côté droit chez l'adulte

Lorsque les gens parlent de douleur du côté droit, ils signifient souvent différentes conditions et maladies associées à l'une ou l'autre localisation et cause.

Le problème peut être causé par un traumatisme, un processus inflammatoire aigu, une exacerbation d'une maladie chronique et d'autres raisons. Dans tous les cas, lorsque le patient s'inquiète de la douleur douloureuse du côté droit, le médecin effectuera certainement des mesures de diagnostic pour exclure les pathologies nécessitant une attention médicale immédiate..

Il existe un certain nombre de signes qui permettent de comprendre la nature des changements dans le corps qui ont conduit à l'état où le patient a un gémissement dans le côté droit.

La nature de la douleur

La douleur du côté droit a plusieurs signes qui aident à déterminer sa cause. En termes d'intensité et de caractère, les types suivants sont distingués:

  • douleur aiguë, caractérisée par une apparition soudaine, une intensité - un symptôme de colique hépatique avec maladie biliaire;
  • une douleur sourde apparaît progressivement, persiste pendant longtemps - cela se produit avec des maladies chroniques des organes péritonéaux;
  • une douleur douloureuse de faible intensité se produit avec une inflammation chronique de la membrane muqueuse du gros intestin (colite) et de la vésicule biliaire (cholécystite chronique);
  • crampes douloureuses caractérisées par des périodes d'intensité élevée et faible - provient d'un spasme dans les intestins.

Selon la localisation du syndrome douloureux, il existe:

  • douleur dans l'hypochondre - le foie et la vésicule biliaire sont situés à droite, par conséquent, les maladies de ces organes provoquent des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen et sous l'arc costal;
  • douleur dans l'abdomen moyen - manifestation d'une pathologie dans le côlon ascendant du gros intestin (colite);
  • la douleur dans le bas-ventre apparaît dans les maladies des organes: appendice (appendicite), ovaires et leurs appendices chez la femme (annexite, ovariite), inflammation du caecum, chez l'homme, des douleurs dans le bas-ventre à droite apparaissent également en raison d'un piégeage d'une hernie inguinale;
  • la douleur au niveau du nombril accompagne l'inflammation de l'intestin grêle (entérite);
  • les maux de dos dans le côté droit peuvent être une manifestation d'une pleurésie thoracique inférieure (inflammation de la plèvre qui tapisse les poumons et la poitrine) ou d'un abcès hépatique (foyer purulent).

L'apparition de la douleur peut être influencée par des facteurs de provocation:

  • prise alimentaire: les aliments frits et gras provoquent des crises de douleur avec des calculs biliaires et une hépatite (inflammation du foie);
  • blessures: un coup violent, une commotion cérébrale du foie et de la vésicule biliaire s'accompagnent d'une douleur aiguë, ce qui peut indiquer un organe rompu;
  • activité physique: une douleur lancinante en marchant, en courant, en sautant indique une péritonite possible (inflammation des tissus tapissant les organes du péritoine).

Causes de la douleur du côté droit: maladies possibles

La douleur dans le côté peut être aiguë ou douloureuse, constante ou survenant périodiquement, passant d'elle-même ou persistant pendant une longue période, malgré les mesures prises. La douleur peut changer de caractère: terne s'aggrave soudainement et devient vive et forte, et, au contraire, la douleur aiguë se transforme en douleur de faible intensité. Vous devez informer votre médecin de tout cela..

Étant donné que la situation où le côté droit fait mal peut être critique, il est impossible de reporter la visite à l'hôpital, et en cas de douleur intense, en particulier en cas d'augmentation de la température corporelle, de faiblesse générale, de diminution de la pression artérielle, d'augmentation de la fréquence cardiaque, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin.

Maladies du foie et des voies biliaires

  1. La maladie des calculs biliaires est une maladie caractérisée par la formation de calculs dans la vésicule biliaire et les canaux. La douleur associée aux calculs biliaires est souvent sourde, douloureuse, irradie vers l'omoplate droite et l'épaule. Il y a une augmentation de la douleur pendant le stress, une violation du régime alimentaire, des tremblements et un changement brusque de temps. Avec la progression de la maladie, il y a une douleur intense, coupante et lancinante dans le côté droit par le haut, irradiant vers la région de l'omoplate droite, l'épaule. une crise aussi douloureuse est appelée colique biliaire. Lors d'une crise, les patients sont agités, se précipitent, crient ou gémissent. Des vomissements, des nausées peuvent survenir.
  2. L'hépatite est une inflammation aiguë ou chronique du foie causée par des virus, l'abus d'alcool, des maladies auto-immunes et des toxines. Toute hépatite se caractérise par une pâleur, une faiblesse, une légère augmentation de la température corporelle, une perte de poids, un manque d'appétit, un jaunissement de la peau, des démangeaisons, des douleurs du côté droit sous les côtes.
  3. La cholécystite (acalculeuse) est une inflammation de la vésicule biliaire. Le principal symptôme de la cholécystite est la douleur dans l'hypochondre droit. Il augmente avec l'utilisation abondante d'aliments épicés et gras, d'alcool, d'eau gazeuse. Peut donner à l'épaule droite, à l'omoplate. Chez la plupart des patients, il s'accompagne de vomissements, de nausées, d'éructations, de peau amère et de démangeaisons.
  4. La dyskinésie biliaire (BAD) est une violation de la conduction de la bile dans l'intestin. Avec une hypotension de la vésicule biliaire, la douleur du côté droit est généralement douloureuse, constante, se manifestant parfois uniquement par une sensation de lourdeur sous les côtes à droite. Ils surviennent une heure après avoir mangé. Dans le même temps, les patients peuvent ressentir des nausées et une faiblesse. Avec l'hypertension de la vésicule biliaire, des douleurs sont notées dans le côté droit sous les côtes et près du nombril, de nature forte, paroxystiques, coupantes, similaires aux coliques biliaires. Apparaissez une demi-heure après avoir mangé. Le plus souvent, la DVP accompagne l'évolution de la cholécystite.

Maladies de l'estomac et du duodénum

  1. L'ulcère duodénal. Le principal symptôme est une douleur dans le côté droit de l'abdomen par le haut. Cela peut être douloureux, crampe, coupant, parfois faible, terne. L'ulcère se caractérise par des douleurs périodiques, dont l'apparition est remplacée par une période de repos relatif. Symptômes associés: brûlures d'estomac, éructations, nausées et vomissements, constipation.
  2. La duodénite est accompagnée de douleurs douloureuses dans le côté droit sous les côtes deux heures après avoir mangé. La douleur peut irradier (donner) à l'omoplate droite, au dos, elle peut être encerclante. De plus, les patients peuvent être dérangés par des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations amères, de la faiblesse, de la transpiration, de la diarrhée.
  3. Gastrite. Il se caractérise par de légères douleurs périodiques sourdes dans le côté droit sous les côtes et le sternum, apparaissent plus souvent deux heures après avoir mangé, ou à jeun le matin. Les patients se plaignent d'une perte d'appétit, d'éructations d'air acide, de constipation ou de diarrhée.
  4. Une hernie diaphragmatique est un déplacement d'une partie de l'œsophage, de la partie supérieure de l'estomac et parfois de l'intestin à travers un trou dans le diaphragme dans la cavité thoracique. Avec cette maladie, il peut y avoir une douleur sourde à la ceinture qui apparaît après un repas copieux, avec une toux, en position couchée. Réduit la douleur des éructations, des respirations profondes, des vomissements.

Maladies du rein et de la vessie

  1. La glomérulonéphrite est une inflammation des reins d'origine immunitaire. Les enfants et les jeunes tombent plus souvent malades. Avec la glomérulonéphrite, la douleur est ressentie dans les côtés droit et gauche, dans le bas du dos, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle et de la libération d'urine rouge. Les patients se plaignent d'essoufflement, d'augmentation de la pression artérielle, d'œdème du visage le matin. En l'absence d'œdème, le poids corporel peut augmenter en raison de la rétention d'eau dans le corps.
  2. La pyélonéphrite est une inflammation infectieuse des reins. La douleur associée à la pyélonéphrite survient plus souvent d'un côté. Si le rein droit est touché, une douleur intense et douloureuse est notée dans le côté droit du dos, dans le bas du dos, elle peut faire mal dans le côté droit de l'abdomen par le bas. Les principales manifestations de la pyélonéphrite: augmentation de la température corporelle le soir, miction douloureuse, soif constante, pâleur avec cernes sous les yeux, gonflement du visage le matin, maux de tête et vomissements. L'urine est évacuée avec une odeur désagréable, trouble.
  3. L'urolithiase se manifeste par une douleur sourde et sourde dans la région lombaire, des mictions fréquentes, du sang dans les urines, en particulier après l'effort. Le passage d'un calcul rénal à travers l'uretère s'accompagne d'une douleur aiguë sévère irradiant dans le bas du dos - le patient est agité, se précipitant. Voici comment se produit la colique rénale.

Maladies intestinales et pancréatiques

  1. L'entérite est une inflammation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle. Une douleur dans le côté inférieur droit (dans la région iliaque droite) apparaît lorsque l'iléon est touché. Avec l'entérite, la nature de la douleur peut être constante ou paroxystique. Accompagné de grondements dans l'estomac, de ballonnements, de diarrhée.
  2. L'appendicite commence par l'apparition de douleurs aiguës, souvent du côté droit sous les côtes. Peu à peu, la douleur descend vers le nombril puis vers la région iliaque. Dans le même temps, la température augmente, il peut y avoir des nausées et des vomissements, une faiblesse et une diminution de l'appétit.
  3. Une hernie inguinale à droite s'accompagne d'une douleur aiguë transitoire du côté droit et de l'aine, qui apparaît après un effort physique et la levée de poids, et irradie vers la jambe. De plus, lors d'une crise de douleur du côté droit par le bas, une saillie apparaît, disparaissant en position couchée..
  4. La pancréatite est une inflammation aiguë ou chronique du pancréas. Elle se caractérise par l'apparition d'épisodes de douleurs intenses aux ceintures, accompagnées de vomissements, qui n'apportent pas de soulagement. Avec la défaite de la tête du pancréas, la douleur dérange dans le côté droit. Un assombrissement de l'urine, une jaunisse, des matières fécales légères (presque blanches), des démangeaisons sont également observés.

Maladies gynécologiques

  1. Une grossesse extra-utérine entraîne l'apparition de douleurs intermittentes dans le bas de l'abdomen, contre lesquelles des taches du tractus génital peuvent apparaître. Plus la grossesse se développe, plus la douleur devient forte, commençant à irradier vers l'omoplate et le rectum. Si le tube se rompt, il s'accompagne de douleurs très vives et de saignements internes, qui entraînent souvent une perte de conscience.
  2. L'annexite est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope. Avec cette maladie, une attaque de douleur aiguë dans le bas-ventre à droite ou à gauche se produit, elle peut donner au bas du dos. L'attaque est très similaire à la colique rénale. L'annexite chronique peut causer des douleurs du côté droit pendant les rapports sexuels.
  3. L'apoplexie (rupture) de l'ovaire entraîne une douleur intense dans le bas de l'abdomen, qui peut être accompagnée de nausées et de vomissements, d'une perte de conscience. L'apoplexie ovarienne survient très souvent au milieu du cycle menstruel (pendant l'ovulation). Les rapports sexuels ou l'activité physique peuvent provoquer une rupture.
  4. Le kyste ovarien (endométroïde) se manifeste par la survenue d'une douleur constante et douloureuse dans le bas de l'abdomen, qui s'intensifie pendant la menstruation. Lorsqu'un kyste se rompt, se tord ou suppure, les patients ressentent une douleur aiguë au poignard.

Diagnostique

Les mesures diagnostiques commencent par un examen physique et un entretien avec le patient.

Lors du diagnostic, il est pris en compte:

  • la nature et l'intensité, l'évolution du syndrome douloureux;
  • sa localisation;
  • histoire générale du patient;
  • le comportement du patient lors de l'activation de sensations désagréables;
  • symptômes supplémentaires et leurs manifestations;
  • le patient prend-il des médicaments.

Les méthodes d'imagerie matérielle sont utilisées comme outil de diagnostic différentiel:

  • radiographie;
  • Échographie - la gynécologie, l'urologie, les intestins sont examinés;
  • IRM - pour exclure la diverticulite, diagnostiquer les néoplasmes de diverses natures, les hernies et les tumeurs de la colonne vertébrale, les modifications des têtes articulaires de l'articulation de la hanche;
  • interventions chirurgicales diagnostiques laparoscopiques et générales de cavité.

Comment traiter la douleur du côté droit et que faire?

Étant donné que la douleur du côté droit est un symptôme, il n'est pas nécessaire de la traiter, mais la maladie qui l'a provoquée. À quelle fréquence prenons-nous des analgésiques ou des antispasmodiques dans n'importe quelle situation. Et combien de fois les chirurgiens ou les gynécologues réprimandent-ils les patients pour ne pas avoir immédiatement demandé de l'aide? Mais toute maladie est plus facile à traiter au tout début et non au stade de développement de complications graves.

Dans le traitement des maladies décrites, toutes les méthodes disponibles en médecine moderne sont utilisées:

  • refus de gras, frit, épicé - avec des maladies de la vésicule biliaire;
  • exclusion des fibres grossières, des épices - pour les maladies intestinales;
  • faim complète pendant plusieurs jours - avec pancréatite aiguë;
  • pour l'inflammation dans n'importe quel domaine - antibiotiques;
  • pour les maladies oncologiques - radiothérapie, chimiothérapie et radiothérapie;
  • avec l'herpès zoster - médicaments antiviraux, les seuls efficaces dans cette pathologie;
  • antispasmodiques et analgésiques - tout comme un élément de traitement complexe;

L'intervention chirurgicale est une mesure extrême et parfois la seule efficace pour lutter contre la pathologie:

  • appendicite;
  • torsion des jambes de la tumeur ovarienne;
  • son apoplexie;
  • grossesse extra-utérine;
  • maladie de calculs biliaires;
  • certaines formes de maladie de Crohn;
  • tumeurs du mamelon Vater.

La question de savoir pourquoi le côté droit fait mal n'a pas de réponse définitive. Il y a de nombreuses raisons à ce phénomène - des troubles de la vésicule biliaire, des intestins et du foie, à l'inflammation des organes génitaux. Un examen et un diagnostic complets aideront à poser un diagnostic..

Pourquoi le côté droit fait-il mal

Mais vous connaissez les hommes - il est très difficile de les persuader de partager leurs impressions. Depuis plusieurs années maintenant, la partie inférieure de la jambe de son mari est.

Ce symptôme désagréable peut se manifester de différentes manières: la douleur du côté droit sur le côté est vive, tirante, apparaissant avec un mouvement actif ou au repos. Pourquoi cela se produit-il et comment comprendre quand il est temps de consulter un médecin? Nous racontons avec le chirurgien GMS Clinic Bulat Yunusov.

Pourquoi le côté droit peut-il faire mal?

Les causes de ce symptôme sont généralement liées aux organes internes. «C'est un signe que quelque chose situé sur le côté droit de l'abdomen souffre», explique Bulat Yunusov, chirurgien aux cliniques et hôpitaux GMS. «La cause des lésions de ces organes peut également être différente, par exemple, inflammation, processus oncologiques, traumatismes, conséquences d’opérations antérieures, troubles neurologiques».

Cependant, ce symptôme peut avoir d'autres raisons. «La sensation désagréable du côté droit peut être de nature musculaire, surtout si elle survient après l'effort. Si la personne tombe sur le côté droit, la douleur peut être associée à une contusion musculaire ou à une blessure, comme une myosite. Les calculs biliaires peuvent également provoquer des picotements désagréables sur le côté. Les calculs ferment les conduits, ce qui entraîne un gonflement de la vessie et, par conséquent, la survenue d'une cholécystite calculeuse, c'est-à-dire un processus inflammatoire. Tout cela, bien sûr, s'accompagne de douleur », a commenté un spécialiste invité d'un autre centre médical. Considérez les principales causes de douleur du côté droit.

Maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal

La douleur et les crampes du côté droit peuvent être causées par tout un tas de processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal. «Il s'agit, par exemple, de l'appendicite, de la diverticulite, de la colite, de la gastro-entérite, des ulcères de l'estomac et du duodénal», explique Bulat Yunusov.

Le plus souvent, avec ces diagnostics, la douleur est ressentie comme douloureuse, modérée, avec une intensité progressivement croissante. Avec l'appendicite, la douleur peut augmenter lors de la marche, de la toux, du changement de position du corps et diminuer au repos. En outre, avec ce diagnostic, il y a une augmentation de la température, des nausées, des vomissements..

Avec un ulcère d'estomac, la douleur devient plus perceptible après avoir mangé des aliments gras, épicés ou frits, de l'alcool, ainsi qu'un effort physique intense. Des symptômes supplémentaires peuvent inclure des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements..

Avec la colite (inflammation des intestins), la douleur peut être tiraillante ou paroxystique. La maladie est également accompagnée de diarrhée, fièvre, faiblesse générale, maux de tête, mucus dans les selles.

Avec diverticulite (saillie des parois intestinales), une douleur aiguë est ressentie à droite du nombril, la température augmente et une diarrhée apparaît (avec du sang et du mucus).

Avec la gastro-entérite (inflammation de la membrane muqueuse de l'estomac et de l'intestin grêle), la douleur du côté droit s'accompagne d'un manque d'appétit, de nausées, de vomissements, de crampes abdominales, etc..

Avec la pancréatite (inflammation du pancréas), la douleur commence soudainement et est constante et intense. Parfois, il peut «céder» sur le côté gauche ou s'aggraver après avoir mangé des aliments lourds, gras ou épicés.

Maladies du système urinaire

Souvent, le côté droit fait mal à cause des organes du système excréteur. «Il s'agit notamment de la lithiase urinaire et de la pyélonéphrite», explique Bulat Yunusov.

La pyélonéphrite est une maladie inflammatoire des reins, dans laquelle, en plus de la douleur dans le côté droit, une faiblesse, des nausées, des vomissements, un pouls «sautant», une bouche sèche, une température élevée peuvent également survenir.

La douleur latérale avec lithiase urinaire peut être constante ou ondulée, terne ou aiguë, elle ne peut que déranger au repos ou s'intensifier lors de la marche. Cela dépend de l'emplacement de la pierre, mais parfois la douleur peut d'abord être ressentie dans la région lombaire (la soi-disant «colique rénale»), puis seulement «s'installer» dans le côté droit.

Maladie du foie

«La douleur dans le côté droit peut survenir avec des lésions du foie et des organes du système hépatobiliaire», explique Bulat Yunusov. "Ces maladies comprennent la cholécystite, la jaunisse obstructive, les kystes hépatiques, l'hépatite, la cirrhose." Tous ces diagnostics sont caractérisés par une douleur assez vive du côté droit, qui peut "irradier" vers l'épaule, le cou ou l'omoplate droite.

Souvent, du côté droit en bas, cela fait mal chez les femmes en raison de dysfonctionnements des organes pelviens. «Ces troubles au travail comprennent les maladies inflammatoires (salpingite, salpingo-ovariose) et non inflammatoires (kyste du corps jaune, tumeurs ovariennes, endométriose, kystes ovariens, grossesse extra-utérine)», note Bulat Yunusov.

Avec la salpingite (inflammation des trompes de Fallope) et la salpingo-ovariite (inflammation des trompes de Fallope et des ovaires), la douleur est le plus souvent ressentie comme une traction dans la région de l'aine, mais elle peut aussi «céder» du côté droit ou gauche. S'accompagne de fièvre, de nausées, de maux de tête sévères, de pertes vaginales et pire pendant les rapports sexuels.

Avec les kystes de l'ovaire ou du corps jaune, la douleur tirée ou lancinante est principalement localisée dans le bas de l'abdomen ou le bas du dos, mais peut également être ressentie du côté droit..

Avec l'endométriose, la douleur est le plus souvent aiguë, des crampes, et peut disparaître et revenir. Il se ressent, en règle générale, dans le bas de l'abdomen, du côté gauche ou droit (plus près du bas du dos).

Réaction à l'exercice

Parfois, le côté droit ne fait pas du tout mal en raison de dysfonctionnements dans le travail des organes internes (dont nous avons discuté ci-dessus). Si vous avez ressenti de la douleur à droite pendant (ou immédiatement après) une activité physique, il y a de fortes chances que ce soit:

  • Spasme musculaire dû à une faiblesse musculaire du dos ou du péritoine.
  • Spasme du diaphragme. Il est le plus souvent rencontré en courant: une respiration rapide provoque une contraction plus rapide du diaphragme, ce qui peut provoquer des spasmes et «dégager» une douleur du côté droit.
  • Fonction hépatique améliorée. Cet organe est considéré comme le dépôt «de sang» du corps. Pendant l'exercice, le foie peut augmenter légèrement de volume et «appuyer» sur sa capsule externe, où se trouvent de nombreuses terminaisons nerveuses, ce qui ressemblera à une douleur du côté droit. Et un tel inconfort peut également survenir en raison d'une mauvaise alimentation: par exemple, si avant l'entraînement, vous avez "dépassé" les glucides ou les graisses. Dans ce cas, pendant la leçon, le foie sera obligé de travailler avec une charge accrue, ce qui peut également provoquer un syndrome douloureux..

Comment déterminer pourquoi votre côté droit fait mal

Bien sûr, vous ne pouvez pas faire un diagnostic précis par vous-même. Cependant, vous pouvez vous en faire une idée, en commençant par la douleur exacte de votre côté droit. «Dans les maladies aiguës, la douleur survient soudainement, augmentant en intensité sur une courte période (des heures, parfois des jours)», explique Bulat Yunusov. - Si la cause est une maladie chronique, le syndrome douloureux est soit permanent, soit ondulé par nature, ne différant pas en grande intensité. ".

Il est également important de rechercher des symptômes supplémentaires. «Pour déterminer correctement la cause de la douleur du côté droit, il est nécessaire d'écouter la nature de cette douleur. Par exemple, les douleurs musculaires sont généralement sourdes et douloureuses, a commenté le spécialiste invité. - Cependant, les douleurs musculaires peuvent être aiguës, car en plus des muscles du côté droit, il y a des articulations intervertébrales, qui peuvent être une source d'inconfort. Avec une maladie de calculs biliaires ou une cholécystite aiguë, une température accrue se joint à la douleur. Cette situation peut être appelée «douleur plus» - douleur et température. L'inconfort causé par la colique rénale peut aussi être «douleur plus», mais déjà douleur et mictions fréquentes ou présence de sang dans les urines. Douleur causée par des problèmes intestinaux - douleur et diarrhée ".

Que faire si votre côté droit vous fait mal

Comme vous pouvez le voir, la douleur latérale peut être le symptôme d'une grande variété de problèmes de santé. Par conséquent, vous ne devez pas l'ignorer - assurez-vous de consulter un médecin. «Il n'est pas toujours possible de déterminer la gravité de la maladie à l'origine de la situation par la nature du syndrome douloureux. Cela s'applique tout d'abord aux personnes âgées et aux patients souffrant de diabète sucré - les maladies graves de la cavité abdominale peuvent être effacées (le syndrome de la douleur peut ne pas s'exprimer du tout ou disparaître complètement), explique Bulat Yunusov. - Ainsi, si les douleurs abdominales ne disparaissent pas en quelques heures et s'accompagnent de fièvre, nausées, vomissements, perte d'appétit, troubles des selles (constipation ou diarrhée), inconfort urinaire, baisse de la pression artérielle, alors la seule solution correcte est une consultation en personne docteur ".

Puis-je prendre des médicaments si vous ressentez une douleur intense au côté droit? Oui, mais avec précaution. «Vous ne devriez pas recourir à la prise d'analgésiques par vous-même, car cela peut« maculer »le tableau clinique de la maladie, ce qui conduira à une formulation intempestive du diagnostic correct», explique Bulat Yunusov. - La seule chose est qu'il est possible de prendre des antispasmodiques (par exemple, no-shpy): ces médicaments soulagent les spasmes des muscles des organes internes et visent à éliminer la cause du syndrome douloureux; dans les maladies inflammatoires, ils ne donnent généralement pas d'effet analgésique ".

En général, les médecins ont une attitude négative envers l'automédication. «À la maison, il est impossible de garantir un soulagement de la douleur sans nuire au corps dans son ensemble. Vous pouvez atténuer la sensation d'inconfort, ne soulageant ainsi votre tourment que temporairement. De plus, par l'automédication, de manière totalement involontaire, vous pouvez paralyser un autre organe, ce qui n'avait initialement rien à voir avec une douleur du côté droit. Le traitement à domicile n'est pas un remède sûr. ".

La meilleure solution est de prendre rendez-vous avec un médecin généraliste et de discuter de votre état avec lui. Parfois, le problème peut être résolu «à distance». "Comprendre les conditions qui s'accompagnent d'un parcours en forme de vague avec une douleur sourde pendant longtemps, éventuellement avec une consultation à distance", résume Bulat Yunusov.

Douleur douloureuse dans le côté droit

Lorsque les gens parlent de douleur du côté droit, ils signifient souvent différentes conditions et maladies associées à l'une ou l'autre localisation et cause. Le problème peut être causé par un traumatisme, un processus inflammatoire aigu, une exacerbation d'une maladie chronique et d'autres raisons. Dans tous les cas, lorsque le patient s'inquiète de la douleur douloureuse du côté droit, le médecin prendra certainement des mesures diagnostiques pour exclure les pathologies nécessitant une attention médicale immédiate. Il existe un certain nombre de signes qui permettent de comprendre la nature des changements dans le corps qui ont conduit à l'état où le patient a un gémissement dans le côté droit.

Causes de douleur dans le côté droit

L'un des points clés du diagnostic d'une maladie est la description de la nature du syndrome douloureux et des plaintes qui l'accompagnent. La douleur du côté droit est souvent associée à des maladies du tube digestif: foie, voies biliaires, intestins, appendice. Une autre cause du problème peut être une inflammation du système urinaire, une lithiase urinaire. La douleur peut être une conséquence de la pathologie du système respiratoire, en particulier la pneumonie du côté droit, la pleurésie, le pneumothorax. Chez la femme, une douleur douloureuse du côté droit peut survenir en raison d'une inflammation des appendices, de la présence d'une apoplexie, d'un kyste ou d'une tumeur ovarienne, ou en cas de grossesse extra-utérine. Une telle douleur est localisée dans l'hypogastre.

La douleur dans le côté peut être aiguë ou douloureuse, constante ou survenant périodiquement, passant d'elle-même ou persistant pendant une longue période, malgré les mesures prises. La douleur peut changer de caractère: terne s'aggrave soudainement et devient vive et forte, et, au contraire, la douleur aiguë se transforme en douleur de faible intensité. Tout cela doit être dit au médecin. Étant donné que la situation où le côté droit fait mal peut être critique, il est impossible de reporter la visite à l'hôpital, et en cas de douleur intense, en particulier en cas d'augmentation de la température corporelle, de faiblesse générale, de diminution de la pression artérielle, d'augmentation de la fréquence cardiaque, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin.
La cause de la douleur peut être associée à d'autres pathologies: hernie de la paroi abdominale antérieure, zona, maladie de Crohn, maladies du pancréas, radiculopathie vertébrale et certaines autres maladies et leurs complications. Par conséquent, en présence de douleur, seul un médecin peut établir un diagnostic précis en utilisant diverses méthodes et techniques de recherche diagnostique, y compris en laboratoire et instrumentale..

Douleur dans les maladies du foie et des voies biliaires

Les pathologies suivantes peuvent entraîner des douleurs:

  • Cholélithiase;
  • Dyskinésie biliaire;
  • Cholangite;
  • Hépatite d'étiologie variée;
  • Cirrhose;
  • Abcès du foie;
  • Foie congestif;
  • Tumeurs, métastases.

La douleur associée à ces maladies est localisée dans l'hypochondre droit, s'intensifie souvent en raison de la consommation d'aliments gras et frits. La cholécystite aiguë, la cholangite, les coliques hépatiques sont accompagnées de douleurs aiguës. De telles pathologies nécessitent une attention médicale immédiate. Douleurs douloureuses dans les processus inflammatoires chroniques, les tumeurs, la dyskinésie peuvent être transmises au dos, sous l'omoplate, dans certains cas, il y a de l'amertume dans la bouche, des crises de nausée, des vomissements. Avec l'hépatite et l'obstruction des voies biliaires, la jaunisse se développe. L'examen échographique, le diagnostic informatique, la détermination des paramètres biochimiques et cliniques du sang aident au diagnostic.

Douleur causée par une pathologie du pancréas

Dans la pancréatite aiguë, la douleur dans le haut de l'abdomen et le dos inquiète, dans de nombreux cas supposant un zona dans la nature. La maladie se développe généralement en raison de la consommation d'alcool associée à l'utilisation d'aliments gras et frits. L'évolution est sévère, la mort est possible, dans certains cas, un traitement chirurgical est nécessaire.

Les tumeurs de la tête du pancréas et du mamelon de Vater se manifestent par des douleurs dans l'hypochondre droit, une jaunisse, des démangeaisons de la peau, une hépatomégalie.

Douleur abdominale basse

Ci-dessous, sur le côté droit, la douleur se produit avec une appendicite aiguë, une pathologie gynécologique et des maladies intestinales. En plus de la douleur, l'appendicite s'accompagne d'une augmentation modérée de la température, des nausées, des vomissements et une seule diarrhée sont possibles. La douleur commence souvent dans l'épigastre, puis descend dans la région de l'aine. Il existe un certain nombre de symptômes qui peuvent aider à diagnostiquer la maladie. Dans le diagnostic, des modifications du test sanguin, caractéristiques de l'inflammation, aident. Des symptômes similaires peuvent se développer avec une iléite terminale, une inflammation de la section terminale de l'iléon..

Pour la pathologie gynécologique, en plus des douleurs douloureuses dans la région suprapubienne et iliaque, des pertes vaginales, des symptômes d'intoxication, de la fièvre sont caractéristiques.

Au cours du diagnostic, l'une des maladies suivantes peut être détectée:

  • annexite,
  • salpingo-ovariite,
  • grossesse extra-utérine,
  • Kystes de l'ovaire,
  • tumeurs des appendices,
  • apoplexie ovarienne.

Zona

La maladie est de nature infectieuse et est causée par un virus qui conduit également au développement de la varicelle. La maladie est caractérisée par une douleur intense le long du tronc nerveux affecté. Quelques jours après le début de la douleur dans la zone d'innervation, une éruption cutanée vésiculeuse apparaît, souvent de nature zona. La douleur dure généralement jusqu'à un mois, mais parfois la névralgie post-herpétique dure des mois, voire plusieurs années.

Aide et traitement de la douleur du côté droit

Une douleur aiguë intense nécessite toujours une attention médicale urgente. Il est impératif d'être examiné dans une situation où la douleur est douloureuse et ne disparaît pas pendant plusieurs heures. De nombreuses pathologies, se manifestant par des douleurs latérales, peuvent avoir des conséquences sanitaires graves voire dangereuses: péritonite, saignements, passage du processus à un processus chronique, infertilité et autres.

Il est loin d'être toujours possible d'utiliser des analgésiques en cas de douleur latérale. Dans un certain nombre de pathologies, cela peut fausser le tableau clinique de la maladie, rendant difficile le diagnostic ou retarder la visite chez le médecin, réduisant considérablement les chances de succès du traitement..
Le traitement dépend de la nosologie. Dans certaines maladies, l'accent est mis sur la diététique, dans d'autres, sur les médicaments, et dans les situations les plus difficiles, un traitement chirurgical est indispensable..

  • La diététique est efficace pour les maladies chroniques des voies biliaires et du foie. Dans une telle situation, vous ne pouvez pas manger gras, frit et épicé. Avec des problèmes constants avec les intestins, vous devez abandonner l'excès de fibres grossières, d'épices, de produits qui contribuent à la formation de gaz. La nutrition est d'une importance particulière dans la pancréatite aiguë - pendant les premiers jours, le patient doit mourir de faim, puis il est transféré à un régime strict, en l'élargissant progressivement à mesure que la condition s'améliore.
  • Dans le traitement des processus inflammatoires causés par une infection bactérienne, des médicaments du groupe des antibiotiques sont utilisés, le zona est traité avec des agents antiviraux, en présence d'oncopathologie, un traitement complexe est prescrit, y compris la chimiothérapie et la radiothérapie. En tant que traitement symptomatique, des médicaments ayant des effets analgésiques et antispasmodiques sont prescrits.
  • Une intervention chirurgicale est nécessaire pour l'appendicite, l'apoplexie ovarienne, la grossesse extra-utérine, l'hémorragie interne, en tant que traitement radical des tumeurs de localisation différente.

Causes de la douleur du côté droit et méthodes de traitement

Quels organes sont à droite

Du côté droit du corps humain se trouvent de nombreux organes importants. À une violation de leur activité, l'apparition de douleurs dans le côté droit est associée.

Le tronc est divisé en deux zones anatomiques. C'est la poitrine et l'abdomen. Sur le côté droit de la poitrine se trouve un organe très important du système respiratoire - le poumon droit. À l'extérieur, la cavité thoracique est recouverte de muscles qui entourent les côtes, la colonne vertébrale et le sternum. Par conséquent, une douleur dans le côté droit peut survenir en raison de lésions des poumons, de la plèvre, des côtes et des muscles..

Les organes suivants sont situés dans l'abdomen droit:

Vésicule biliaire, voies biliaires.

Rein droit et glande surrénale.

Partie du petit et du gros intestin.

Ovaire droit et trompe de Fallope chez la femme.

Vessie (moitié droite).

Zone de transition de l'estomac dans le duodénum.

Comment et ce qui peut faire mal du côté droit

Lorsque le côté droit fait mal en raison de l'apparition de pathologies dans le système pulmonaire, cela peut indiquer le développement d'une pneumonie ou d'une pleurésie. De plus, des douleurs thoraciques peuvent survenir en cas de névralgie intercostale ou de blessures aux côtes..

Avec les maladies des poumons et de la plèvre, la douleur du côté droit s'accompagne d'une forte fièvre et d'une toux sévère. Dans ce cas, la douleur du côté droit est considérablement augmentée lors d'une crise de toux. Lorsqu'il y a une lésion étendue de la plèvre, il devient douloureux pour une personne de respirer. Cela est dû au fait que la plèvre enflammée s'étire et affecte les récepteurs de la douleur. En conséquence, la respiration devient superficielle et un essoufflement apparaît..

La névralgie intercostale est rare. Avec cette pathologie, la douleur du côté droit se propage entre les côtes et se caractérise par un «lumbago». Une telle maladie ne met pas la vie en danger, mais en même temps, elle donne au patient un grand inconfort..

Le traumatisme thoracique est diagnostiqué rapidement, en raison du fait qu'il survient dans des situations extrêmes. Les principales causes de douleur du côté droit de l'abdomen sont les maladies du foie et de la vésicule biliaire. Dans ce cas, les pathologies hépatiques dérangent rarement avec une douleur aiguë. En règle générale, il y a une sensation de satiété à droite et la personne se sent constamment mal..

Les douleurs aiguës du côté droit sont typiques des maladies de la vésicule biliaire, en particulier la cholécystite et la maladie des calculs biliaires. Des symptômes supplémentaires de la pathologie du système biliaire sont un goût persistant d'amertume dans la bouche, des nausées récurrentes et parfois des vomissements de bile.

Vous pouvez suspecter une pancréatite si la douleur est de nature zona et capture les deux hypocondries. Les douleurs sont intenses. Dans le même temps, les vomissements n'apportent pas de soulagement. Une exacerbation est généralement observée après l'ingestion d'aliments gras, frits et épicés.

Des douleurs du côté droit au milieu et au bas de l'abdomen indiquent très souvent le développement de pathologies intestinales. Cela peut être une colite, un syndrome du côlon irritable, etc. Habituellement, de telles pathologies s'accompagnent d'une production accrue de gaz et d'un grondement constant dans l'abdomen. De plus, des problèmes de selles surviennent lorsque la constipation est remplacée par la diarrhée..

Lorsque le côté droit fait mal et que la douleur du côté droit irradie vers le bas du dos, le développement de processus inflammatoires dans le rein droit est probable. Pyélonéphrite ou lithiase urinaire la plus fréquemment diagnostiquée. Lorsque les calculs commencent à se déplacer dans les uretères, ils provoquent une douleur intense, presque insupportable. Dans ce cas, le syndrome douloureux augmente avec n'importe quel mouvement. Un symptôme supplémentaire est une perturbation urinaire. Parfois, lorsque le côté droit fait mal pour cette raison, du sang peut apparaître dans l'urine..

La pyélonéphrite chronique se caractérise par une douleur tiraillante et persistante du côté droit. En période d'exacerbation, la température augmente, la douleur peut s'intensifier. De plus, des douleurs musculaires et articulaires peuvent survenir.

Le côté droit de la région iliaque fait souvent mal dans le contexte du développement de la maladie de Crohn. Il s'agit d'une pathologie très dangereuse, caractérisée par la formation d'ulcères sur la paroi de l'intestin grêle. Cela entrave la digestion des aliments, en conséquence, des selles molles avec un mélange de mucus et de sang apparaissent plusieurs fois par jour..

Une attaque aiguë d'appendicite se manifeste le plus souvent par une douleur du côté droit. Le syndrome douloureux est généralement aigu, poignardant. Il apparaît d'abord dans la région iliaque, puis se déplace vers l'abdomen inférieur droit. Avec une douleur intense, des vomissements et de la fièvre surviennent.

Chez la femme, une douleur dans le côté droit de l'abdomen peut survenir en raison d'une inflammation de l'ovaire. S'ils deviennent fréquents ou persistants, vous devriez consulter votre gynécologue. Un diagnostic probable dans ce cas peut être une otite moyenne ou une salpingite..

Pourquoi le côté droit fait-il mal dans le bas-ventre

Une douleur modérément intense dans le bas de l'abdomen à droite peut être le symptôme des pathologies suivantes:

  • Chez la femme, inflammation de l'appendice droit. Des symptômes supplémentaires peuvent inclure une perturbation du calendrier menstruel et l'apparition d'un écoulement brunâtre..
  • Chez les hommes, le développement de la prostatite et de l'adénome. En règle générale, la douleur irradie vers la zone située au-dessus du pubis ou de l'aine.

Les douleurs de traction sont inhérentes aux processus chroniques. Typiquement, ce syndrome douloureux peut être associé à une lente augmentation de la taille de certains organes, à la formation d'adhérences et à une tension des ligaments. De telles douleurs sont tout à fait tolérables, de sorte que les patients se rendent rarement chez le médecin en temps opportun, ce qui est une erreur.

Des douleurs constantes et douloureuses épuisent une personne, ce qui laisse une empreinte sur son apparence. Ce syndrome douloureux interfère avec le repos complet la nuit, provoque constamment de l'inconfort et perturbe les performances. Il est possible d'établir la cause des sensations de douleur uniquement sur la base de diagnostics, car elles sont inhérentes à de nombreuses pathologies. Il peut s'agir de pyélonéphrite, de kyste ovarien, de glomérulonéphrite, d'annexite droite, de dyskinésie biliaire, de cholélithiase, etc..

Si, après les opérations, il y a une douleur lancinante dans le bas de l'abdomen, c'est un symptôme très dangereux. Il indique le début de la suppuration dans la plaie opératoire. En règle générale, dans cette condition, une augmentation de la température est observée. Pour éviter les complications, il est nécessaire de réopérer, sinon une septicémie se produira.

Une douleur vive dans le bas de l'abdomen peut indiquer une attaque aiguë d'appendicite. Dans ce cas, il est nécessaire d'appeler de toute urgence une ambulance. Mais, en plus de cela, des douleurs aiguës peuvent être causées par toute exacerbation de maladies chroniques des organes abdominaux. Ils se produisent également avec une constipation prolongée, le développement de maladies infectieuses, un traumatisme abdominal.

Une douleur aiguë et une perte de conscience peuvent être accompagnées d'une torsion du kyste de l'ovaire droit chez la femme. Ce syndrome douloureux du côté droit est grandement accentué par les moindres mouvements du corps. La grossesse extra-utérine se distingue par des symptômes similaires, son signe avant-coureur est une douleur éclatante dans le bas-ventre. Lorsque des douleurs de traction sont observées dans le bas de l'abdomen pendant une longue période, alternant avec des crises de douleur aiguës, cela peut indiquer une complication de la maladie de Crohn, qui se traduit par une rupture d'une section séparée de l'intestin grêle.

Des douleurs de couture périodiques dans le côté droit sont notées en présence de diverticules intestinaux. Le gonflement de l'intestin grêle peut être une anomalie congénitale ou se produire pour diverses raisons.

Comment diagnostiquer la maladie

Si une douleur apparaît dans le côté droit de l'abdomen, il est nécessaire de consulter un thérapeute dès que possible. Même si la douleur survient périodiquement et est de nature sourde, vous ne devez pas reporter une visite chez le médecin. Même un léger retard peut compliquer le traitement ultérieur..

Après avoir examiné et palpé l'abdomen, le médecin posera certainement certaines questions auxquelles il faut répondre avec précision. Cela permettra de faire un diagnostic préliminaire, sur la base duquel des examens complémentaires seront prescrits..

Le spécialiste s'intéressera tout d'abord à la date de survenue des douleurs, qu'elles soient constamment présentes ou périodiques, ainsi que de leur durée. Vous devrez vous rappeler si la douleur survient soudainement ou s'aggrave progressivement. Il sera également important de caractériser les sensations de douleur aussi précisément que possible - qu'elles soient sourdes, éclatantes, crampes, coupantes, pointues, etc..

Si possible, vous devez nommer les facteurs qui provoquent la douleur du côté droit, les intensifier ou les affaiblir. Il sera nécessaire d'indiquer le lieu d'apparition de la douleur, ainsi que les endroits où le syndrome douloureux irradie, les signes supplémentaires qui l'accompagnent.

Au stade initial du diagnostic, des analyses de sang, de matières fécales et d'urine sont obligatoires. Selon leurs indicateurs, la présence de processus inflammatoires est détectée ou rejetée. Pour comprendre l'état des organes abdominaux, une échographie est effectuée. Une radiographie d'ensemble peut également être nécessaire. S'il y a un soupçon que la douleur est associée à des pathologies du système digestif, un examen endoscopique de l'estomac est effectué avec un prélèvement de matériel pour la biopsie. Afin de diagnostiquer avec précision les pathologies du système génito-urinaire, il est nécessaire de réaliser des tests urinaires supplémentaires selon Nechiporenko et un ensemencement bactériologique des sécrétions. Dans les situations difficiles, une IRM ou une tomodensitométrie peut être nécessaire. Si vous suspectez une pathologie rectale, une coloscopie est effectuée.

Comment traiter la douleur du côté droit

Il est important de se rappeler que rien ne peut être fait pour soulager vous-même la douleur du côté droit de l'abdomen. Il est strictement interdit d'appliquer un coussin chauffant sur l'estomac en cas de douleur intense. Vous pouvez essayer de soulager la douleur intense avec une compresse froide avec de la glace. Cela ralentira le développement de l'inflammation et réduira les saignements internes..

Il est important d'arrêter de prendre des analgésiques avant qu'un diagnostic ne soit posé ou l'arrivée d'un ambulancier spécialiste. Le fait est que les analgésiques peuvent modifier les symptômes et rendre le diagnostic difficile. Alternativement, les remèdes populaires ne doivent pas être utilisés, car ils sont souvent inefficaces pour la douleur dans l'abdomen droit..

La douleur aiguë nécessite toujours une attention médicale urgente. Dans la plupart des cas, l'hospitalisation est effectuée pour une intervention chirurgicale. En cas de douleurs abdominales sévères chez la femme enceinte, des soins gynécologiques sont nécessaires. Lorsque des douleurs légères commencent à déranger, il est recommandé de consulter un thérapeute dès que possible. Ce n'est qu'après avoir consulté un spécialiste et établi un diagnostic qu'il sera possible de prendre toutes les mesures pour soulager la douleur.

Douleur dans le côté droit: quelles sont les raisons et comment s'en débarrasser

Quand pouvez-vous vous débrouiller seul et quand courir chez le médecin.

La douleur dans le côté droit sert souvent de signal de la présence de maladies des organes internes, cependant, un inconfort peut survenir chez des personnes pratiquement en bonne santé. Si la douleur est assez rare, il ne devrait y avoir aucune raison de s'inquiéter, mais si elle survient régulièrement, vous devriez consulter un spécialiste.

Maladies possibles des organes internes

Le plus souvent, une douleur aiguë dans le côté droit de l'abdomen survient en raison d'un dysfonctionnement de la vésicule biliaire en raison d'un excès de bile dans le corps. L'apparition d'infections provoque une inflammation de l'organe en raison d'une consommation excessive d'aliments lourds et indigestes. Les principaux symptômes de la cholécystite sont une douleur brûlante dans l'hypochondre droit, qui peut souvent irradier vers l'épaule, l'omoplate. Dans le contexte de la douleur, des vomissements et des nausées sont notés. L'inflammation chronique de la vésicule biliaire est caractérisée par une douleur sourde et un jaunissement de la peau et de la sclérotique en raison d'un dysfonctionnement de l'organe et de la formation de calculs biliaires..

Le foie est souvent à l'origine de douleurs à droite sous les côtes. La maladie la plus courante est l'hépatite A, qui peut survenir après avoir mangé des aliments et de l'eau de mauvaise qualité. En plus de l'hépatite, le foie peut être détruit par les médicaments et l'alcool, ce qui peut également causer de la douleur. La douleur dans le foie est de nature terne et se fait sentir à l'intérieur de l'abdomen, pas à sa surface.

Une douleur dans l'hypochondre droit peut survenir après avoir mangé des aliments lourds et très gras

Les problèmes de pancréas sont également une cause fréquente de douleur du côté droit. Les sensations douloureuses sont aiguës, irradient souvent vers le dos et continuent en position couchée. Le soulagement vient si le patient s'assoit et se penche un peu en avant. Avec la pancréatite, des effets tels que nausées, vomissements et frissons sévères peuvent survenir..

Lors de l'inflammation de l'appendice, une douleur survient dans le côté inférieur droit de l'abdomen ou dans le nombril. Si vous ressentez un inconfort de cette nature, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Le diagnostic des maladies de la cavité abdominale est impossible sans examens spéciaux et examen spécialisé.

Soulagement des douleurs abdominales

Dans de nombreux cas, si une douleur dans le côté droit survient, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour un diagnostic. L'auto-administration de médicaments ne peut qu'aggraver la condition ou n'apporter qu'un soulagement temporaire. Pour soulager la maladie, il est nécessaire de suivre un régime, d'exclure les aliments frits, gras, épicés et fumés des aliments afin de réduire la charge sur le foie et le pancréas. Avant le diagnostic, il est préférable de n'inclure que les aliments cuits à la vapeur et bouillis dans l'alimentation. Il faut aussi faire plus de promenades au grand air, sortir et marcher plus souvent. Ne soulevez pas de poids lourds pendant les périodes douloureuses. Vous pouvez boire un cours de vitamines et de médicaments immunomodulateurs.

Le traitement de la maladie de la vésicule biliaire est souvent fait avec des antibiotiques, des antispasmodiques et des médicaments cholérétiques.

Si vous ressentez une douleur au côté droit, vous ne devez pas prendre d'analgésiques ni faire d'injections, surtout si vous allez consulter un médecin. La localisation de la douleur est très importante pour le diagnostic des maladies abdominales. En l'absence de douleur, il sera difficile pour le médecin de poser un diagnostic correct..

- L'appendicite est une inflammation de l'intestin. Cela se produit de manière aiguë, nécessite une intervention chirurgicale urgente. Le patient se plaint de douleurs abdominales aiguës, de nausées et peut vomir. La douleur est soulagée en se couchant sur le côté droit, au début la douleur apparaît près du nombril, si vous ne fournissez pas d'aide à temps, cela peut être fatal.

Cela ne se produit pratiquement pas chez les enfants de moins de 3 ans. Plus souvent chez les hommes d'âge moyen.

L'appendicite peut être confondue avec les ulcères d'estomac, la pancréatite, l'obstruction intestinale, la colique rénale, la rupture de l'ovaire et la grossesse extra-utérine. Naturellement, le médecin doit faire le diagnostic. Dans tous les cas, vous devez appeler une ambulance. Avant leur arrivée, vous devez:

1. Ne pas nourrir ni boire.

2. N'anesthésiez pas l'abdomen jusqu'à ce qu'un médecin soit examiné - cela peut brouiller l'image. Autrement dit, ne donnez pas d'analgine, de kétorol, de nurofène et autres.

3. N'utilisez pas de coussin chauffant, de chaleur sèche, de compresses sur le ventre.

4. Ne donnez pas de laxatifs et d'agents antimicrobiens, ne donnez pas de lavements.

Il convient de rappeler que l'appendicite est toujours enflammée après un festin abondant, c'est une maladie «bien nourrie». L'attaque se produit le soir ou la nuit, très rarement - tôt le matin.

Le traitement est uniquement chirurgical, une hospitalisation est toujours nécessaire.

Douleur dans le côté droit. Maladies accompagnées de douleur du côté droit de nature variée

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

La douleur dans le côté droit ou dans le dos est l'une des causes courantes de préoccupation et d'attention médicale chez les patients. Ce symptôme accompagne le développement de nombreuses maladies de divers organes. Certains d'entre eux sont très dangereux et peuvent entraîner la mort. C'est pourquoi, si la douleur survient dans le côté droit, il est impératif de consulter un médecin pour en déterminer les causes.

La douleur localisée dans le côté droit, avec différentes maladies, diffère par sa nature et sa localisation.

La nature de la douleur du côté droit

Dans certains cas, l'emplacement de la douleur correspond à l'emplacement de l'organe affecté. Les douleurs sont de nature différente: sourdes et douloureuses, aiguës et vives, constantes ou périodiques. Cette douleur survient lorsque le pancréas est affecté (pancréatite).

Parfois, la douleur apparaît si le péritoine est impliqué dans le processus inflammatoire. En même temps, son emplacement est bien déterminé. Il est plus communément décrit comme piquant, tranchant ou poignardant. L'intensité augmente avec les changements de position, la course, la marche, la levée d'un bras.

Si vous ressentez une telle douleur du côté droit, il est nécessaire d'exclure les maladies chirurgicales:

  • appendicite;
  • perforation de l'estomac ou ulcère duodénal;
  • intussusception et volvulus.

Si la douleur survient lorsque le diaphragme est endommagé (la cause peut être une hernie), elle augmente avec la respiration et la toux et la transmet au bras (au niveau des épaules).

L'une des manifestations de la douleur du côté droit peut être la colique ombilicale. Il se manifeste par des crampes aiguës, périodiques, causées par une augmentation du péristaltisme ou une distension intestinale. Elle survient plus souvent pendant ou après les repas. Il se fait sentir dans la zone près du nombril, tandis que des nausées, une pâleur, des vomissements sont notés. La colite et l'entérocolite s'accompagnent de l'apparition de coliques ombilicales. Une douleur de type colique prolongée et sévère dans l'hypochondre droit signale des maladies du foie et des voies biliaires (hépatite, cholécystite, dyskinésie biliaire).

La douleur «reflétée» devrait être répartie dans une catégorie distincte. C'est la douleur des organes internes qui est dirigée vers des zones spécifiques de la peau. Dans les maladies du foie et de la vésicule biliaire, il peut donner à l'omoplate, et dans les maladies du pancréas et du duodénum, ​​il donne au dos et au bas du dos, et se fait également sentir sous les côtes à droite et à gauche.

Localisation de la douleur du côté droit

Lorsqu'il y a une douleur douloureuse dans le côté droit du bas-ventre?

Si votre côté droit fait mal dans le bas de l'abdomen, alors que la douleur est douloureuse, terne, alors vous devriez suspecter certaines maladies.
Chez la femme, il peut s'agir des pathologies suivantes:

  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • appendicite;
  • annexite du côté droit;
  • kyste de l'ovaire;
  • dyskinésie des voies biliaires de type hypotonique;
  • cholélithiase.

En outre, la douleur dans le côté droit en dessous peut manifester le moment de l'ovulation de l'ovule de l'ovaire.

Chez les hommes, la douleur apparaît souvent dans le bas de l'abdomen à droite avec les maladies suivantes:

  • pyélonéphrite;
  • glomérulonéphrite;
  • appendicite;
  • cholélithiase;
  • maladie de lithiase urinaire;
  • dyskinésie biliaire hypotonique.

Mais assez souvent chez les hommes, la cause d'une telle douleur peut également être une hernie inguinale..

Maladies accompagnées de douleurs dans le côté droit

Maladies de l'estomac et du duodénum

Gastrite. Il se caractérise par de légères douleurs périodiques sourdes dans le côté droit sous les côtes et le sternum, apparaissent plus souvent deux heures après avoir mangé, ou à jeun le matin. Les patients se plaignent d'une perte d'appétit, d'éructations d'air acide, de constipation ou de diarrhée.

La duodénite est accompagnée de douleurs douloureuses dans le côté droit sous les côtes deux heures après avoir mangé. La douleur peut irradier (donner) à l'omoplate droite, au dos, elle peut être encerclante. De plus, les patients peuvent être dérangés par des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations amères, de la faiblesse, de la transpiration, de la diarrhée.

L'ulcère duodénal. Le principal symptôme est une douleur dans le côté droit de l'abdomen par le haut. Cela peut être douloureux, crampe, coupant, parfois faible, terne. L'ulcère se caractérise par des douleurs périodiques, dont l'apparition est remplacée par une période de repos relatif. Symptômes associés: brûlures d'estomac, éructations, nausées et vomissements, constipation.

Hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme

Maladies du foie et des voies biliaires

L'hépatite est une inflammation aiguë ou chronique du foie causée par des virus, l'abus d'alcool, des maladies auto-immunes et des toxines. Toute hépatite se caractérise par une pâleur, une faiblesse, une légère augmentation de la température corporelle, une perte de poids, un manque d'appétit, un jaunissement de la peau, des démangeaisons, des douleurs du côté droit sous les côtes.

La maladie des calculs biliaires est une maladie caractérisée par la formation de calculs dans la vésicule biliaire et les canaux. La douleur associée aux calculs biliaires est souvent sourde, douloureuse, irradie vers l'omoplate droite et l'épaule. Il y a une augmentation de la douleur pendant le stress, une violation du régime alimentaire, des tremblements et un changement brusque de temps. Avec la progression de la maladie, il y a une douleur intense, coupante et lancinante dans le côté droit par le haut, irradiant vers la région de l'omoplate droite, l'épaule. une crise aussi douloureuse est appelée colique biliaire. Lors d'une crise, les patients sont agités, se précipitent, crient ou gémissent. Des vomissements, des nausées peuvent survenir.

La cholécystite (acalculeuse) est une inflammation de la vésicule biliaire. Le principal symptôme de la cholécystite est la douleur dans l'hypochondre droit. Il augmente avec l'utilisation abondante d'aliments épicés et gras, d'alcool, d'eau gazeuse. Peut donner à l'épaule droite, à l'omoplate. Chez la plupart des patients, il s'accompagne de vomissements, de nausées, d'éructations, de peau amère et de démangeaisons.

La dyskinésie biliaire (BAD) est une violation de la conduction de la bile dans l'intestin. Avec une hypotension de la vésicule biliaire, la douleur du côté droit est généralement douloureuse, constante, se manifestant parfois uniquement par une sensation de lourdeur sous les côtes à droite. Ils surviennent une heure après avoir mangé. Dans le même temps, les patients peuvent ressentir des nausées et une faiblesse. Avec l'hypertension de la vésicule biliaire, des douleurs sont notées dans le côté droit sous les côtes et près du nombril, de nature forte, paroxystiques, coupantes, similaires aux coliques biliaires. Apparaissez une demi-heure après avoir mangé. Le plus souvent, la DVP accompagne l'évolution de la cholécystite.

Maladies du pancréas

Une maladie intestinale

L'appendicite commence par l'apparition de douleurs aiguës, souvent du côté droit sous les côtes. Peu à peu, la douleur descend vers le nombril puis vers la région iliaque. Dans le même temps, la température augmente, il peut y avoir des nausées et des vomissements, une faiblesse et une diminution de l'appétit.

L'entérite est une inflammation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle. Une douleur dans le côté inférieur droit (dans la région iliaque droite) apparaît lorsque l'iléon est touché. Avec l'entérite, la nature de la douleur peut être constante ou paroxystique. Accompagné de grondements dans l'estomac, de ballonnements, de diarrhée.

Une hernie inguinale à droite s'accompagne d'une douleur aiguë transitoire du côté droit et de l'aine, qui apparaît après un effort physique et la levée de poids, et irradie vers la jambe. De plus, lors d'une crise de douleur du côté droit par le bas, une saillie apparaît, disparaissant en position couchée..

Maladies du rein et de la vessie

La pyélonéphrite est une inflammation infectieuse des reins. La douleur associée à la pyélonéphrite survient plus souvent d'un côté. Si le rein droit est touché, une douleur intense et douloureuse est notée dans le côté droit du dos, dans le bas du dos, elle peut faire mal dans le côté droit de l'abdomen par le bas. Les principales manifestations de la pyélonéphrite: augmentation de la température corporelle le soir, miction douloureuse, soif constante, pâleur avec cernes sous les yeux, gonflement du visage le matin, maux de tête et vomissements. L'urine est évacuée avec une odeur désagréable, trouble.

La glomérulonéphrite est une inflammation des reins d'origine immunitaire. Les enfants et les jeunes tombent plus souvent malades. Avec la glomérulonéphrite, la douleur est ressentie dans les côtés droit et gauche, dans le bas du dos, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle et de la libération d'urine rouge. Les patients se plaignent d'essoufflement, d'augmentation de la pression artérielle, d'œdème du visage le matin. En l'absence d'œdème, le poids corporel peut augmenter en raison de la rétention d'eau dans le corps.

Le reflux vésico-urétéral se développe avec la pyélonéphrite. Le reflux vésico-urétéral est caractérisé par l'apparition de douleurs dans le côté droit par le bas ou dans le bas du dos pendant la miction, en raison du reflux d'urine de l'uretère dans le rein.

L'urolithiase se manifeste par une douleur sourde et sourde dans la région lombaire, des mictions fréquentes, du sang dans les urines, en particulier après l'effort. Le passage d'un calcul rénal à travers l'uretère s'accompagne d'une douleur aiguë sévère irradiant dans le bas du dos - le patient est agité, se précipitant. Voici comment se produit la colique rénale.

Maladies respiratoires

La pneumonie est une inflammation des poumons. Lorsque le lobe inférieur est touché, la douleur du côté droit est caractéristique, à la fois par le haut et partout. Il y a un début aigu avec une forte fièvre et toux, essoufflement, faiblesse, transpiration. Plus fréquent chez les enfants.

La pleurésie est une inflammation des feuilles pleurales entourant le poumon. La douleur avec pleurésie diaphragmatique irradie vers le côté droit, accompagnée de douleur lors de la déglutition et de hoquet douloureux. La position forcée du patient est caractéristique - assis avec une inclinaison vers l'avant.

Maladies gynécologiques

L'annexite est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope. Avec cette maladie, une attaque de douleur aiguë dans le bas-ventre à droite ou à gauche se produit, elle peut donner au bas du dos. L'attaque est très similaire à la colique rénale. L'annexite chronique peut causer des douleurs du côté droit pendant les rapports sexuels.

Le kyste ovarien (endométroïde) se manifeste par la survenue d'une douleur constante et douloureuse dans le bas de l'abdomen, qui s'intensifie pendant la menstruation. Lorsqu'un kyste se rompt, se tord ou suppure, les patients ressentent une douleur aiguë au poignard.

L'apoplexie (rupture) de l'ovaire entraîne une douleur intense dans le bas de l'abdomen, qui peut être accompagnée de nausées et de vomissements, d'une perte de conscience. L'apoplexie ovarienne survient très souvent au milieu du cycle menstruel (pendant l'ovulation). Les rapports sexuels ou l'activité physique peuvent provoquer une rupture.

Une grossesse extra-utérine entraîne l'apparition de douleurs intermittentes dans le bas de l'abdomen, contre lesquelles des taches du tractus génital peuvent apparaître. Plus la grossesse se développe, plus la douleur devient forte, commençant à irradier vers l'omoplate et le rectum. Si le tube se rompt, il s'accompagne de douleurs très vives et de saignements internes, qui entraînent souvent une perte de conscience.

Infarctus du myocarde abdominal

Étirer les muscles de la paroi abdominale

L'étirement des muscles de la paroi abdominale à droite en raison d'un stress sur les muscles non comprimés entraîne l'apparition ultérieure de douleurs dans le côté droit pendant le mouvement.

La myosite, ou processus inflammatoire dans le tissu musculaire, est la cause d'une douleur croissante dans la zone du muscle affecté. Cette douleur s'aggrave avec la pression et le mouvement..

Zona

Douleur dans le côté droit de l'enfant

Chez les jeunes enfants, il est assez difficile de déterminer «où» ça fait mal et «comment» ça fait mal. Vous pouvez soupçonner une douleur si l'enfant est agité, refuse de téter, hurle. La posture avec les jambes pliées vers le ventre est caractéristique. L'enfant pousse, parallèlement à cela, il peut y avoir des régurgitations, une tension des muscles abdominaux. Si les maladies chirurgicales aiguës sont exclues, cette condition est appelée colique infantile..

Les jeunes enfants plus souvent avec des douleurs abdominales de n'importe quel point de localisation vers la zone près du nombril. Les enfants plus âgés peuvent clairement identifier où se trouve leur douleur.

Une cause fréquente et dangereuse de douleur du côté droit d'un enfant peut être l'appendicite. Dans ce cas, la douleur est d'abord ressentie au-dessus ou près du nombril, puis descend. Il peut y avoir des nausées et des vomissements, une légère augmentation de la température corporelle, de la diarrhée. Les enfants refusent le plus souvent de manger. Avec l'appendicite, l'enfant ne peut pas se coucher sur le côté gauche.

La dyskinésie biliaire chez les enfants est une cause assez fréquente de douleur du côté droit. N'oubliez pas la pyélonéphrite et la glomérulonéphrite, ainsi que la gastrite et l'ulcère gastrique, qui sont devenus des maladies assez courantes dans l'enfance et s'accompagnent de l'apparition de douleurs dans le côté droit..

Les helminthiases sont l'un des problèmes de l'enfance (et pas seulement). Il convient de noter que des maladies bien connues telles que l'ascaridiase (ascaris) et l'entérobiose (oxyures) à certains stades de développement s'accompagnent également de douleurs dans l'abdomen, et du côté droit en particulier.

Douleur dans le côté droit pendant la grossesse

Il convient de mentionner séparément les femmes enceintes. Toute douleur pendant cette période nécessite une attention particulière de la part de la femme elle-même et du médecin. Pendant la grossesse, le corps féminin est sujet à l'émergence de nouvelles maladies et à l'exacerbation de maladies chroniques. La douleur du côté droit pendant cette période peut indiquer le développement d'une hépatite, d'une dyskinésie biliaire, d'une pyélonéphrite, d'une appendicite et d'autres maladies pouvant être dangereuses pour la vie de la femme et du fœtus. L'urrolithiase chez la femme enceinte se manifeste par une envie d'uriner encore plus fréquente et des crises de douleur aiguë. En début de grossesse, une douleur du côté droit par le bas peut indiquer le développement d'une grossesse extra-utérine.

Dans tous les cas, toutes ces conditions nécessitent une attention médicale immédiate..

Quel médecin dois-je contacter pour une douleur dans le côté droit?

Étant donné que la douleur du côté droit peut être un symptôme de diverses maladies, vous devez contacter des médecins de différentes spécialités pour sa présence, en fonction de la maladie présumée. En conséquence, la définition d'un médecin spécialiste à consulter en cas de douleur dans le côté droit dépend de la nature du syndrome douloureux et des symptômes qui l'accompagnent..

Ci-dessous, nous donnons une liste de médecins qui doivent être consultés pour la douleur dans le côté droit, en fonction de sa nature et des symptômes qui l'accompagnent:

  • Si la douleur du côté droit est associée à de la fièvre, une forte détérioration de la santé au fil du temps, c'est la raison d'un appel immédiat à une ambulance, car cela indique une maladie grave nécessitant un traitement d'urgence..
  • Avec une localisation claire de la douleur à un certain point sur le côté droit, son intensification lors du changement de posture, de la marche, de la course ou de la levée des mains, ainsi que de sa nature brûlante, tranchante et coupante, il est nécessaire de contacter un chirurgien (inscription), et en cas d'urgence, donc comment une douleur de même nature peut être le signe d'une pathologie sévère (appendicite aiguë, perforation d'un estomac ou ulcère duodénal, volvulus, pancréatite, etc.), nécessitant un traitement immédiat et, en conséquence, appeler une ambulance.
  • La douleur dans la partie supérieure du côté droit, de nature terne, aggravée par la toux, la respiration, après un repas copieux, en décubitus dorsal, diminuant après des éructations, une inspiration profonde et des vomissements et irradiant vers la main droite, nécessite également une visite chez un chirurgien (mais planifiée), car il s'agit le plus souvent d'un symptôme d'une hernie qui est traitée par chirurgie.
  • Douleur sourde, douloureuse, pas trop intense dans le côté droit sous les côtes et le sternum, apparaissant 1 à 2 heures après avoir mangé ou à jeun, associée à des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations aigres ou amères, une perte d'appétit, de la diarrhée ou de la constipation nécessitent une visite chez un gastro-entérologue (inscrivez-vous) ou un thérapeute (inscrivez-vous), car ces symptômes indiquent la présence d'une gastrite ou d'une duodénite.
  • Douleur dans le côté droit de toute nature qui apparaît périodiquement plusieurs fois par jour (douleur, crampes, coups de couteau, coupure, terne, etc.), s'atténuant d'elle-même et associée à des brûlures d'estomac, des éructations, des nausées, des vomissements, de la constipation, nécessite de contacter un thérapeute ou un gastro-entérologue, puisque ces symptômes sont généralement accompagnés d'un ulcère gastrique ou d'un ulcère duodénal.
  • Si la douleur du côté droit est vive, des crampes, survient périodiquement, plus souvent après ou pendant les repas, irradie vers le nombril et peut être associée à des nausées, des vomissements, des grondements dans l'abdomen, des ballonnements et une peau pâle, alors vous devriez consulter un gastro-entérologue ou thérapeute, car ces symptômes sont généralement déclenchés par une colite et une entérocolite.
  • Douleur dans le côté droit sous les côtes, présente constamment ou occasionnellement, associée à des démangeaisons cutanées, une diminution de l'appétit, une faiblesse et une légère augmentation de la température corporelle, nécessite de contacter un médecin spécialiste des maladies infectieuses (inscription) ou un hépatologue (inscription), car de tels symptômes indiquent la présence Hépatite A.
  • Douleur sourde et douloureuse dans la partie supérieure du côté droit, irradiant vers l'omoplate et l'épaule, s'intensifiant ou même devenant poignardante et coupante avec le stress, les changements de temps ou les tremblements, associée à des nausées ou des vomissements, nécessite de contacter un chirurgien, un thérapeute ou un gastro-entérologue, car des symptômes similaires indiquent une maladie des calculs biliaires. Dans ce cas, vous devez savoir que si une personne souhaite recevoir un traitement conservateur, vous devez contacter un thérapeute ou un gastro-entérologue, et si le patient souhaite retirer la vésicule biliaire ou des calculs chirurgicaux, vous devez vous rendre chez le chirurgien..
  • Douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre droit, qui ne disparaît pas avec le temps, aggravée par l'utilisation d'aliments gras et abondants, d'alcool, de boissons gazeuses, irradiant vers l'épaule droite et l'omoplate, associée à une sensation de lourdeur dans l'hypochondre, avec des vomissements, des nausées, des éructations amères, nécessite une visite chez un médecin généraliste ou un gastro-entérologue, car ces symptômes indiquent une cholécystite ou une dyskinésie biliaire.
  • En cas de douleur aiguë intense, coupante, de poignard dans le côté droit, associée à un assombrissement de l'urine, des démangeaisons cutanées et des selles de couleur claire, vous devez consulter un chirurgien ou un gastro-entérologue, car de tels symptômes indiquent une pancréatite.
  • Une douleur aiguë périodique dans le côté droit, irradiant vers l'aine et la jambe, provoquée par un effort physique, nécessite de contacter un chirurgien, car de tels symptômes indiquent une hernie inguinale.
  • Douleur dans le côté droit du dos, qui peut être associée à des douleurs dans le bas du dos, des douleurs lors de la miction, un œdème au visage, des maux de tête, de la fièvre, du sang dans les urines, nécessitent de contacter un néphrologue (inscription) ou un urologue (inscription), car ces symptômes indiquent une maladie rénale. Si, pour une raison quelconque, il est impossible de consulter un néphrologue ou un urologue, vous pouvez contacter un thérapeute ou un chirurgien.
  • Si la douleur est localisée dans la partie supérieure du côté droit ou irradie vers le côté droit, et en même temps est associée à une forte fièvre, une toux, un essoufflement, une transpiration abondante, un hoquet douloureux ou des douleurs thoraciques lors de la déglutition, vous devez alors consulter un médecin ou un pneumologue (inscription), puisque de tels symptômes indiquent une maladie pulmonaire.
  • Si une douleur dans le côté droit apparaît chez une femme pendant les rapports sexuels, et en dehors des rapports intimes, il existe diverses douleurs dans le bas de l'abdomen, associées à des écoulements sanguins ou inflammatoires du vagin, aggravées pendant la menstruation, l'effort physique ou les rapports sexuels, alors vous devriez consulter un gynécologue ( s'inscrire), car de tels symptômes indiquent des maladies des organes génitaux.
  • La douleur dans le côté droit, augmentant avec le temps, s'aggravant avec la pression et le mouvement, non combinée avec d'autres symptômes visibles, nécessite de contacter un médecin ou un traumatologue orthopédique (inscription), car cela indique le développement d'une myosite.
  • Une douleur très intense du côté droit, qui ne disparaît pas avec le temps, qui est constamment présente et associée à des éruptions cutanées vésiculeuses dans les côtes, nécessite une visite chez un médecin généraliste, un spécialiste des maladies infectieuses ou un dermatologue (inscription). De plus, un thérapeute, un spécialiste des maladies infectieuses ou un dermatologue peut prescrire une consultation avec un allergologue-immunologiste (inscription).
  • Une douleur apparaissant périodiquement dans le côté droit peut également être un signe d'helminthiase (ascariose ou entérobiose), et dans de tels cas, vous devez contacter un médecin spécialiste des maladies infectieuses, un parasitologue (inscription) ou un helminthologue.
Les femmes enceintes en cas de douleur dans le côté droit doivent consulter les mêmes médecins que les femmes non enceintes. Et les enfants doivent être emmenés voir les mêmes médecins que les adultes, uniquement pour les enfants (par exemple, un gastro-entérologue pédiatrique, un chirurgien pédiatrique, un spécialiste des maladies infectieuses pédiatriques, un pédiatre (inscription), etc.).

Quelles études un médecin peut-il prescrire pour la douleur du côté droit?

Étant donné que la douleur du côté droit peut être causée par diverses maladies, la liste des examens pour ce symptôme est très variée et, dans chaque situation spécifique, dépend de la nature de la douleur et des symptômes qui l'accompagnent qui indiquent la défaite de l'un ou l'autre organe. Vous trouverez ci-dessous une liste d'examens et de tests qu'un médecin peut prescrire pour différents types de douleur du côté droit et les symptômes associés..

Ainsi, avec une sensation de brûlure sévère, vive, coupante ressentie à un certain point du côté droit, aggravée par un changement de posture, la marche, la course ou la levée des mains, le médecin prescrira sans faute une numération formule sanguine complète, un test sanguin biochimique (amylase, activité de la phosphatase alcaline, AST, ALAT, lipases, urée, créatinine, bilirubine dans le sang), analyse d'urine générale, ainsi qu'échographie des organes abdominaux (inscription), ECG (inscription), et parfois radiographies des organes abdominaux (inscription) avec contraste.

Avec une douleur sourde dans la partie supérieure du côté droit, aggravée par la toux, la respiration, après un repas copieux, en décubitus dorsal, diminuant après des éructations, une inhalation profonde et des vomissements et en donnant à la main droite, le médecin peut prescrire un test sanguin et urinaire général, une échographie des organes cavité abdominale et radiographie avec contraste des organes abdominaux. Si cela est techniquement faisable, une imagerie par résonance magnétique ou calculée peut être prescrite (inscription).

Avec une douleur sourde et douloureuse dans le côté droit sous les côtes et le sternum, qui peut apparaître 1 à 2 heures après avoir mangé ou à jeun, associée à des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations aigres ou amères, une diminution de l'appétit, de la diarrhée ou de la constipation, le médecin prescrit les examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Fibrogastroduodénoscopie (FGDS) (inscription);
  • Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique;
  • Détection d'Helicobacter Pylori dans le matériel recueilli pendant l'EGD;
  • La présence d'anticorps contre Helicobacter Pylori (IgM, IgG) dans le sang;
  • Niveaux sériques de pepsinogènes et de gastrine;
  • La présence d'anticorps dirigés contre les cellules pariétales de l'estomac (IgG totales, IgA, IgM) dans le sang.
Les mêmes études et analyses ci-dessus sont prescrites lorsque la douleur dans le côté droit qui apparaît plusieurs fois par jour, disparaît d'elle-même, ayant n'importe quel caractère (douleur, crampes, coups de couteau, coupure, terne, etc.), qui peut être associée à des brûlures d'estomac, des éructations, nausées, vomissements, constipation.

Dans la pratique, dans la plupart des cas, le médecin prescrit un test sanguin général, un test sanguin pour la présence d'anticorps contre Helicobacter Pylori et une fibrogastroduodénoscopie, car ces examens permettent de diagnostiquer la gastrite et la duodénite avec une grande précision. L'imagerie par résonance calculée ou magnétique peut être prescrite à la place de la fibrogastroduodénoscopie, si cela est techniquement possible, si une personne ne peut pas subir de FGDS. Une analyse du taux de pepsinogènes et de gastrine dans le sang est généralement prescrite comme alternative à l'EGD s'il est possible de la réaliser, mais en pratique, cette étude n'est pas utilisée très souvent, car elle doit presque toujours être effectuée dans un laboratoire privé moyennant des frais. Mais une analyse des anticorps dirigés contre les cellules pariétales de l'estomac n'est prescrite qu'en cas de suspicion de gastrite atrophique, et souvent à la place d'EGD lorsqu'une personne ne peut pas la passer.

Avec une douleur aiguë de crampes dans le côté droit, apparaissant avec une douleur dans l'ombilic, survenant périodiquement après ou pendant les repas, associée à des nausées, des vomissements, des grondements dans l'abdomen, des ballonnements et une peau pâle, le médecin prescrit les tests et examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Analyse des matières fécales pour les œufs de vers;
  • Analyse des matières fécales pour la scatologie et la dysbiose;
  • Semer des excréments sur Clostridia;
  • Un test sanguin pour la présence d'anticorps contre Clostridia;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Coloscopie (inscription) ou sigmoïdoscopie (inscription);
  • Irrigoscopie (radiographie de l'intestin avec un agent de contraste) (inscription);
  • Test sanguin pour la présence d'anticorps cytoplasmiques antineutrophiles et d'anticorps anti-saccharomycètes.
Tout d'abord, le médecin prescrit un test sanguin général, des tests de vers fécaux et une scatologie, une échographie des organes abdominaux et une coloscopie. Ces études permettent généralement d'initier le diagnostic et le traitement. Cependant, en cas de doute, une irrigoscopie peut également être prescrite. Si vous pensez que la douleur du côté droit est associée à la prise d'antibiotiques, une culture de matières fécales pour Clostridia et un test sanguin pour la présence d'anticorps contre Clostridia sont prescrits. Si l'irrigoscopie, la coloscopie ou la sigmoïdoscopie ne peut être effectuée pour une raison quelconque et que le patient est suspecté de colite ulcéreuse ou de maladie de Crohn, un test sanguin est prescrit pour la présence d'anticorps cytoplasmiques antineutrophiles et d'anticorps anti-saccharomycètes.

En cas de douleur dans le côté droit, associée à des démangeaisons et un jaunissement de la peau, une diminution de l'appétit, une faiblesse et une légère augmentation de la température corporelle, il est nécessaire de consulter un médecin spécialiste des maladies infectieuses ou un hépatologue, car ces symptômes indiquent un risque élevé d'hépatite. Le médecin prescrit sans faute des tests sanguins pour détecter l'hépatite, tels que:

  • Test sanguin pour les anticorps anti-virus de l'hépatite B (Anti-HBe, Anti-HBc-total, Anti-HBs, HBsAg) par ELISA;
  • Test sanguin pour la présence d'anticorps contre le virus de l'hépatite C (Anti-HAV-IgM) par ELISA;
  • Test sanguin pour la présence d'anticorps contre le virus de l'hépatite D (Anti-HAD) par ELISA;
  • Test sanguin pour la présence d'anticorps contre le virus de l'hépatite A (Anti-HAV-IgG, Anti-HAV-IgM) par ELISA.
De plus, un test sanguin biochimique (bilirubine, AST, ALAT, phosphatase alcaline, protéine totale, albumine) et un coagulogramme (APTT, TV, PTI, fibrinogène) sont nécessaires.

Si des anticorps anti-virus de l'hépatite C ou B ont été trouvés dans le sang, le médecin prescrit un test sanguin pour déterminer la présence du virus par PCR, ce qui permettra d'évaluer l'activité du processus et de choisir un traitement.

Avec une douleur sourde et douloureuse dans la partie supérieure du côté droit, irradiant vers l'épaule et l'omoplate, qui augmente avec le stress, les changements de temps, en mangeant des aliments gras et abondants, de l'alcool, des boissons gazeuses ou des tremblements, devenant poignardant et coupant, et est combiné avec des nausées, des vomissements ou éructations amères, le médecin prescrit un test sanguin général, un test urinaire général, une échographie des organes abdominaux, une cholangiopancréatographie rétrograde, ainsi qu'un test sanguin biochimique (bilirubine, phosphatase alcaline, élastase, lipase, AST, ALT). Si cela est techniquement faisable, une imagerie par résonance calculée ou magnétique est également prescrite..

En cas de douleur intense, coupante et de poignard dans le côté droit, associée à un assombrissement de l'urine, des démangeaisons cutanées et des selles légères, le médecin doit prescrire un test sanguin et urinaire général, une analyse biochimique des matières fécales (amylase dans le sang et l'urine, élastase pancréatique, lipase, triglycérides, calcium), scatologie, échographie des organes abdominaux et, si cela est techniquement possible, IRM. Ces études peuvent diagnostiquer une pancréatite.

Avec une douleur périodique dans le côté droit et en même temps dans l'aine, irradiant vers la jambe, provoquée par un effort physique, le médecin prescrit un test sanguin général, une échographie des organes abdominaux et effectue également un examen externe et, dans certains cas, produit une radiographie des intestins et des organes urinaires avec contraste.

Lorsque la douleur dans le côté droit est localisée dans le dos, associée à des maux de dos, des douleurs lors de la miction, un œdème au visage, des maux de tête, de la fièvre, du sang dans les urines, le médecin doit prescrire une échographie des reins (inscription), une analyse d'urine générale, une détermination générale concentration de protéines et d'albumine dans les urines quotidiennes, analyse d'urine selon Nechiporenko (inscription), test de Zimnitsky (inscription), ainsi qu'un test sanguin biochimique (urée, créatinine). En outre, le médecin peut prescrire une culture bactériologique de l'urine ou un grattage de l'urètre pour identifier l'agent pathogène causal du processus inflammatoire, ainsi que la détermination par PCR ou ELISA des microbes dans le grattage de l'urètre. Si une glomérulonéphrite est suspectée, le médecin peut en outre prescrire les tests suivants:

  • Anticorps contre la membrane basale des glomérules des reins IgA, IgM, IgG (anti-BMC);
  • Anticorps cytoplasmiques antineutrophiles, ANCA Ig G (pANCA et cANCA);
  • Facteur antinucléaire (ANF);
  • Anticorps contre le récepteur de la phospholipase A2 (PLA2R), IgG totales, IgA, IgM;
  • Anticorps pour compléter le facteur C1q;
  • Anticorps contre l'endothélium sur les cellules HUVEC, IgG totales, IgA, IgM;
  • Anticorps protéinase 3 (PR3);
  • Anticorps contre la myéloperoxydase (MPO).
Lorsque la douleur est localisée en haut du côté droit, associée à une forte fièvre, une toux, un essoufflement, une transpiration abondante, un hoquet douloureux ou une douleur thoracique lors de la déglutition, le médecin prescrira tout d'abord un test sanguin général, un test urinaire général, une radiographie pulmonaire (inscription) et une microscopie. crachats de crachats. Si la maladie est difficile à traiter, le médecin peut prescrire des tests sanguins, des expectorations et des lavages bronchiques pour la présence de chlamydia, de streptocoques, de mycoplasmes et de champignons Candida, afin de comprendre exactement quel micro-organisme a provoqué le processus infectieux et inflammatoire..

Pour la douleur du côté droit pendant les rapports sexuels chez une femme, le médecin vous prescrira les tests et examens suivants:

  • Échographie des organes pelviens (inscription);
  • Analyse d'urine générale;
  • Analyse sanguine générale;
  • Frottis vaginal pour la flore (inscription);
  • Tests d'infections génitales (inscription) (gonorrhée (inscription), syphilis (inscription), uréplasmose (inscription), mycoplasmose (inscription), candidose, trichomonase, chlamydia (inscription), gardnerellose, bactéroïdes fécaux, etc.), à identifier qui donnent des pertes vaginales, des raclures de l'urètre ou du sang;
  • Colposcopie (inscription).
Avec une douleur très intense du côté droit, associée à des éruptions cutanées vésiculeuses dans les côtes, le médecin peut prescrire un test sanguin pour les anticorps anti-herpèsvirus. Cependant, avec cette pathologie (zona), les tests ne sont généralement pas prescrits, car l'image visible et les plaintes du patient suffisent à poser un diagnostic.

De plus, avec une douleur apparaissant périodiquement et disparaissant indépendamment dans le côté droit, quels que soient les symptômes qui l'accompagnent, le médecin peut prescrire un test de selles ou de sang pour identifier les helminthes (ascaris ou oxyures).

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.