Pourquoi peut-il y avoir de la douleur dans l'anus?

La douleur dans l'anus est un phénomène désagréable et souvent dangereux qui peut se développer pour plusieurs raisons. Un tel symptôme délicat est typique des maladies du rectum, du système reproducteur masculin et féminin, des organes internes, des lésions infectieuses et parasitaires et de l'oncologie. Il est dangereux de supporter une douleur dans l'anus, dans tous les cas, le patient doit être examiné par un médecin, des procédures de diagnostic prescrites, seulement après avoir évalué leurs résultats, choisissez une méthode de traitement.

Lorsqu'une personne a une douleur dans l'anus, les conditions préalables à une telle manifestation sont associées à l'influence de deux types de facteurs - qualité non pathologique ou pathologique. Un temps important passé en position assise, une activité physique minime, une alimentation de mauvaise qualité, des influences externes sur l'anus, un traumatisme à la zone «délicate» sont considérés comme des facteurs non pathologiques. Une sensation douloureuse ou un syndrome dans l'anus, dans sa région ou à proximité peut survenir comme symptôme de pathologies intestinales, à savoir l'anus ou le rectum. La douleur ici est souvent provoquée par des pathologies d'autres organes, des maladies systémiques. Il peut être de nature différente, complété par d'autres signes.

Une douleur à long terme ou régulière dans l'anus est souvent associée à des maladies courantes:

  • la présence d'une fissure anale;
  • les hémorroïdes;
  • la thrombose veineuse;
  • le développement d'un abcès dans la région anale;
  • colite ulcéreuse du rectum;
  • la croissance d'une tumeur cancéreuse;
  • helminthiase.

Il est utile de se familiariser avec les causes de ces pathologies, leurs autres signes, les méthodes de diagnostic et les principes de la thérapie de la douleur anale..

1. Fissure anale

L'apparition d'une fissure anale est associée à une violation de la structure de la membrane muqueuse de l'anus. Il se forme généralement sur sa paroi arrière de 1 à 2 centimètres de long, sa largeur et sa profondeur ne dépassant généralement pas quelques millimètres. Un tel changement peut être provoqué par des facteurs - traumatisme de la région anale, tendance à la constipation, tension lors de la levée et du transport de poids, pratique de sports «lourds», présence d'un foyer d'infection dans le corps. Chez les femmes, une telle fissure se forme lors de l'accouchement, dans la période post-partum..

Une fissure anale s'accompagne de symptômes, leurs manifestations dépendent des caractéristiques du développement du processus (aiguë, chronique):

  • des brûlures, des démangeaisons se produisent dans l'anus, qui sont progressivement remplacées par des manifestations douloureuses;
  • il y a une quantité notable d'impureté sanglante dans les structures fécales;
  • au début dans l'anus, une douleur aiguë n'accompagne que la défécation, ne persiste pas longtemps après;
  • dans un processus aigu, la douleur est décrite par le patient comme un spasme récurrent à court terme.

Il est possible de confirmer qu'une personne a une fissure anale en utilisant des procédures de diagnostic. L'anus est examiné par un médecin, révèle la présence de pathologies des muqueuses. Pour clarifier la maladie, une coloscopie, une anoscopie, une rétomanoscopie sont utilisées, des tests sanguins sont prescrits. Dans le traitement des fissures de l'anus, une approche intégrée est nécessaire:

  • médicaments (soulagement de la douleur, augmentation de l'élasticité des parois du sphincter anal);
  • chirurgie;
  • physiothérapie (lavements, traitements thermiques, courants UHF, darsonvalisation)
  • hygiène;
  • régime.

2. Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont causées par une combinaison de plusieurs facteurs. Les principaux incluent:

  • mode de vie passif;
  • une augmentation de la pression intra-abdominale due à un effort physique important ou à une forte pression pour déféquer;
  • consommation fréquente d'alcool, d'aliments épicés;
  • hypothermie.

Comprendre que les hémorroïdes se développent aide à l'apparition des symptômes. De tels signes de la maladie peuvent apparaître - la présence d'une douleur lancinante dans l'anus ou aiguë, qui devient insupportable après la vidange des intestins, des saignements, la formation de cônes hémorroïdaires et de varices. Avec le développement du processus, il peut y avoir des signes d'un processus infectieux, une inflammation. Avec le développement des hémorroïdes, ses symptômes augmentent..

Pour confirmer les hémorroïdes, un diagnostic est utilisé - une analyse des plaintes du patient, une évaluation par le médecin de l'état de sa zone anale, de l'anus, une rétroscopie ou une coloscopie de la cavité interne du rectum. Un test sanguin est prescrit pour détecter les processus inflammatoires.

Pour le traitement thérapeutique des hémorroïdes, des remèdes locaux (anti-inflammatoires, pour soulager la douleur dans l'anus) sont applicables - onguents, gels, suppositoires. Des médicaments aux qualités phlébotoniques, veinotoniques et hémostatiques sont utilisés. Prendre des laxatifs est nécessaire. Si la thérapie ne fonctionne pas, le patient subit une opération chirurgicale. Selon le développement du processus, des méthodes mini-invasives ou l'ablation de l'hémorroïde avec un segment rectal altéré se débarrassent de la douleur. Une personne reçoit des conseils sur l'observance d'un régime thérapeutique.

3. Thrombose veineuse de l'anus

Une complication des hémorroïdes, dans laquelle une douleur intense se produit dans l'anus, est la thrombose veineuse dans la région anale. Le mécanisme de son développement se compose de plusieurs points. Premièrement, sur un segment du rectum, où une bosse caractéristique est apparue, la paroi interne du vaisseau est endommagée. Ici, un thrombus commence à se former et se développe, ce qui interfère avec le flux sanguin normal, provoque une congestion dans le vaisseau, puis un foyer d'inflammation et d'œdème apparaît. De tels changements s'accompagnent d'un inconfort constant. La douleur atroce rend très difficile la vidange de l'intestin.

Lorsque la thrombose veineuse dans l'anus se forme, d'autres symptômes deviennent perceptibles avec la douleur - des changements de thermorégulation (la température corporelle augmente) et le débit urinaire est souvent difficile. Les nœuds hémorroïdes gonflent fortement, leur couleur devient violette, avec du bleu, il y a des signes de nécrose tissulaire. Tissus gravement enflammés et œdémateux de l'anus proches du foyer avec thrombose veineuse. Maintenant, la douleur est constante, vive et sévère, les sensations sont particulièrement prononcées avec la constipation. Le saignement se produit de l'anus, du mucus avec une odeur répulsive est libéré.

Pour confirmer la maladie, le médecin interroge le patient sur les symptômes, les analyse. La palpation avec inspection visuelle de la zone à problème est souvent suffisante pour confirmer la maladie. La rétroscopie aide à clarifier son image; elle est réalisée sous anesthésie en raison de fortes douleurs dans l'anus. Des méthodes de traitement médicales et chirurgicales sont utilisées. Nécessite un régime spécial, évitant l'alcool, la physiothérapie.

4. Abcès anorectal

En raison du blocage de la glande anale, de l'apparition d'un foyer d'infection, un abcès anorectal s'y produit. Le pus s'accumule dans la cavité de la glande et les zones situées près du rectum sont «impliquées» dans le processus. Dans le contexte d'une température accrue (supérieure à 38 degrés), de frissons, l'anus fait beaucoup mal, les sensations ne sont pas associées au processus de vidange naturelle. Une constipation persistante est observée, l'envie de nettoyer le corps des matières fécales reste infructueuse. Les tissus de l'anus dans la zone peuvent faire mal, gonfler et rougir. Le patient peut avoir du pus de la glande anale..

Le médecin évalue les plaintes du patient et les manifestations cliniques de la maladie. Un examen au doigt de l'anus est utilisé avec une anesthésie locale en raison d'une douleur intense. Une méthode chirurgicale est utilisée pour le traitement. Près de l'anus, par une incision dans la peau, le pus est drainé de la cavité de la glande anale. Ensuite, le patient reçoit une cure d'antibiotiques. Des analgésiques sont nécessaires pour prévenir la douleur dans l'anus après la chirurgie.

5. Colite ulcéreuse

Pathologie, accompagnée de douleurs dans l'anus - colite ulcéreuse. Zones du rectum - sa membrane muqueuse devient enflammée, une nécrose et des ulcères se forment dessus. Les infections, les processus auto-immunes, le stress, la malnutrition, la présence de pathologie chez les proches sont les principales conditions préalables à la maladie.

Une personne a des crampes dans le bas de l'abdomen, irradie dans l'anus. Une douleur est observée dans l'abdomen gauche. La diarrhée apparaît, plus souvent la nuit ou le matin. Dans les selles, le sang, le mucus et le pus sont visibles. La libération de tels fluides biologiques par l'anus est possible à tout moment. Avec des spasmes intestinaux, de la constipation, des flatulences sont observées. La fausse envie de déféquer devient un phénomène caractéristique, l'incontinence fécale est possible. Sur la peau, les muqueuses, des éruptions cutanées peuvent apparaître, des symptômes caractéristiques d'intoxication du corps se produisent, des douleurs articulaires, une altération de la vision.

Pour diagnostiquer la colite ulcéreuse, plusieurs méthodes instrumentales sont utilisées - coloscopie fibroïle, irrigoscopie, IRM intestinale, échographie du côlon, analyse histologique de ses tissus. Des tests de laboratoire sont prescrits. Pour le traitement médicamenteux, des médicaments à base de substance active mésalazine, des corticostéroïdes, des immunosuppresseurs et des immunomodulateurs, des agents hormonaux sont nécessaires. Si la colite ulcéreuse ne répond pas au traitement conservateur et progresse, une opération est prescrite pour enlever complètement le gros intestin..

6. Processus oncologiques dans l'anus

Constipation régulière, papillomavirus humain, polypose intestinale, abcès anorectal, formation de fistule ne sont qu'une petite liste de conditions préalables au développement d'un cancer anal. Le risque de survenue augmente chez les personnes âgées, avec une diminution de l'immunité, la présence de mauvaises habitudes ou une prédisposition génétique.

Le cancer de l'anus se développe avec les symptômes suivants:

  • la présence d'un petit gonflement près de l'anus;
  • l'apparition d'une sensation de démangeaisons perceptibles dans le rectum, la région anale;
  • la présence de douleur, qui augmente toujours avec la défécation ou une action énergique sur la région rectale;
  • fatigue sévère, détérioration significative de la sympathie;
  • l'apparition de nausées, une diminution de l'appétit;
  • maintenir une sensation de plénitude dans les intestins après les avoir vidés;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques voisins.

Une douleur constante, douloureuse et tiraillante, qui s'intensifie avec le développement du processus cancéreux, est le principal symptôme. Il se propage dans toute la région pelvienne, le bas de l'abdomen et se fait sentir dans les organes génitaux.

Pour confirmer le cancer de l'anus, une rétromoscopie est utilisée, des échantillons de tissus sont prélevés pour une biopsie, une coloscopie, une IRM, une tomodensitométrie et une échographie des organes abdominaux. En fonction du stade du processus, un traitement est prescrit - ablation chirurgicale de la tumeur, chimiothérapie, radiothérapie.

7. Infection par les helminthes

Les habitants non invités - les helminthes - s'installent souvent à l'intérieur d'une personne. Leur habitat est l'intestin, souvent le rectum lui-même. L'un des symptômes de l'infection est la douleur dans l'anus. Elle peut être permanente ou temporaire, elle diffère en intensité. Il existe d'autres signes d'invasion helminthique:

  • il y a une forte sensation de brûlure et des démangeaisons dans la région rectale;
  • constipation, diarrhée se produisent souvent;
  • des éruptions cutanées apparaissent sur la peau;
  • diminution ou augmentation de l'appétit;
  • des nausées surviennent;
  • il y a des signes d'un processus infectieux (frissons, fièvre, fièvre, maux de tête);
  • la personne s'irrite, ne dort pas bien.

Pour un traitement de qualité, il est nécessaire de déterminer le type de parasite qui s'est installé dans l'organisme. Pour cela, des études sur les selles du patient, son sang sont effectuées.

Autres causes de douleur dans l'anus

Un symptôme désagréable et souvent dangereux - une douleur dans l'anus, peut survenir pour d'autres raisons. La liste des maladies et états pathologiques est complétée par:

  • traumatisme;
  • la tendance du rectum au prolapsus;
  • polypose intestinale;
  • proctite aiguë et paraproctite;
  • cryptite;
  • papillite dans l'anus;
  • les maladies transmises par les rapports sexuels;
  • la croissance des verrues génitales autour de l'anus;
  • dysfonctionnements des organes urinaires.

Chez les hommes, la région anale fait mal pendant le développement de la prostatite. Chez la femme, le symptôme est observé pendant la grossesse, indique une possible grossesse extra-utérine, rupture d'un kyste ovarien, caractéristique de l'endométriose ou de l'annexite. Une douleur sourde et douloureuse dans l'anus précède souvent la menstruation. Chez les adolescents, l'anus peut faire mal en raison d'un spasme de l'appareil musculaire du rectum.

Quel médecin doit être consulté

Que faire si une douleur survient constamment dans l'anus, dans le rectum? Le proctologue déterminera de manière fiable pourquoi l'anus fait mal. Ce spécialiste "travaille" spécifiquement avec les maladies des intestins - le côlon, la région anale. Après examen du patient, en présence de symptômes caractéristiques, un spécialiste peut le référer pour consultation ou observation complémentaire à des médecins spécialisés:

  • vénéréologue;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • oncologiste;
  • traumatologue;
  • gastro-entérologue;
  • néphrologue;
  • chirurgien.

Si cela fait mal à l'anus chez la femme, dans de nombreux cas, un examen par un gynécologue est nécessaire. Si un symptôme similaire survient chez les hommes, un rendez-vous avec un urologue est nécessaire pour eux..

Lorsque la douleur dans l'anus est dangereuse et que faire pour la prévenir

L'auto-traitement de la douleur dans l'anus et sa région est toujours très dangereux. Il est nécessaire de subir des procédures de diagnostic, de déterminer exactement pourquoi un symptôme se produit et de procéder ensuite seulement à des mesures thérapeutiques, elles doivent être surveillées par un médecin spécialiste.

Si l'anus d'une personne fait mal, ce n'est pas seulement désagréable, le symptôme indique souvent le développement de pathologies. Vous devez prendre un rendez-vous avec un médecin de toute urgence s'il existe de tels signes:

  • les douleurs sont constantes, douloureuses, vives ou vives;
  • dans la région anale, cela fait très mal après la défécation, le processus lui-même est très difficile;
  • des troubles des selles surviennent souvent;
  • il y a un écoulement de sang de l'anus, il y a des impuretés de pus ou de mucus dans les selles;
  • cônes hémorroïdaires, les veines deviennent enflammées;
  • détérioration de la santé, faible capacité de travail, perte de poids, fatigue.

La principale méthode de prévention de la douleur dans l'anus est la détection et le traitement rapides des maladies provoquant des symptômes. Le médecin conseille aux patients de changer de mode de vie, de ne pas permettre une posture assise prolongée, d'augmenter l'activité physique, de marcher plus, de faire des exercices. Il est recommandé d'éviter la constipation. Pour ce faire, vous devez modifier votre alimentation, vous devez exclure du régime toute malbouffe qui affecte négativement l'état des intestins. Toutes les mauvaises habitudes sont inacceptables dans la vie du patient.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Des articles

Auteur: E. Karakolsky

La douleur dans l'anus est une plainte fréquente chez les femmes de tous âges. De plus, ce symptôme n'est pas dans tous les cas le signe d'un processus inflammatoire ou d'une pathologie. Les douleurs diffèrent par nature, elles sont généralement divisées en deux types:

  • Tranchant
  • Chronique

Vous pouvez souffrir de douleurs chroniques pendant une longue période, ce qui reporte la visite chez le médecin. Puisqu'il s'agit d'un problème assez délicat, les femmes espèrent souvent attendre la fin du problème. Cette méthode n'est pas la plus utile, car de nombreuses maladies ne peuvent être guéries qu'après la définition exacte de la maladie.

Dans le même temps, la douleur dans l'anus peut également déranger une femme en bonne santé. Dans ce cas, un traitement actif ne fera pas moins de mal que l'inaction avec l'inflammation..

Pourquoi les femmes en bonne santé ont-elles de tels problèmes:

  • Spasmes musculaires. Ce problème affecte généralement les adolescents. Les muscles de l'anus se contractent involontairement pendant le sommeil, d'où la douleur de la fille. Avec l'âge, ce problème disparaît de lui-même..
  • Chaise inconfortable. Un siège dur peut gâcher votre journée aussi gravement que n'importe quelle maladie. Il est facile de se débarrasser du problème - mettez une écharpe douce sur le siège ou changez de chaise. En général, pour éviter de telles douleurs, les médecins recommandent de bouger plus et de faire un travail moins sédentaire..
  • La douleur dans l'anus chez les femmes apparaît souvent pendant la menstruation. Chaque femme a des caractéristiques dans la structure du corps, si l'utérus est situé plus près du dos, la fille se plaindra probablement d'une telle douleur.
  • La grossesse est une période difficile. À l'heure actuelle, de nombreuses filles se plaignent de douleurs anales. Au cours de la croissance de l'embryon, l'utérus augmente de taille et commence à appuyer sur les organes adjacents. C'est pourquoi les femmes enceintes veulent si souvent utiliser les toilettes. Si une fille s'assoit ou dort beaucoup sur le dos pendant la grossesse, les nerfs du rectum sont comprimés. Alors les filles se plaignent de la douleur.

Se plaindre de la douleur dans l'anus est le signe de toute une liste de problèmes différents dans le corps. Chez les femmes, cela est souvent associé à une inflammation génitale ou à un traumatisme. Cela fait également mal dans les cas plus graves, par exemple, si un cancer rectal se développe. Les terminaisons nerveuses peuvent être pincées en raison de la structure anormale du bassin. Et même l'ostéochondrose ordinaire peut causer des problèmes. Douleur dans la région rectale si elle affecte le bas du dos.

Causes de la douleur aiguë dans l'anus

S'il y a des plaintes de douleur dans l'anus, il est fort probable que vous ayez des hémorroïdes. Cette maladie est associée à une inflammation des veines hémorroïdaires. Après un certain temps, il est possible, sans examen spécial, de rechercher les nœuds abandonnés, car la maladie progresse avec le temps. Malgré une idée fausse populaire, les hémorroïdes ne commencent pas par la douleur. Avant cela, les femmes peuvent se plaindre de la gale dans l'anus ou d'une sensation de brûlure. Après cela, le sang est perceptible en allant aux toilettes. La défécation devient un problème. Dans ce cas, ce n'est pas l'anneau musculaire qui fait mal, mais, pour ainsi dire, le rectum lui-même. Vos règles peuvent aggraver votre douleur.

Les saignements en allant aux toilettes peuvent même avec le deuxième problème le plus courant - une fissure anale aiguë. Ce problème provoque une douleur directement dans la zone du sphincter. En fait, il s'agit d'une égratignure sur la paroi du sphincter. Pendant l'adaptation, les excréments irritent et blessent en outre le point sensible. Par conséquent, la plaie saigne et s'ouvre à nouveau. Si vous commencez le traitement, une telle fissure entre dans une phase chronique qui ne peut pas être guérie en raison d'un traitement spécial.

La cause de la fissure anale peut être une diarrhée prolongée ou, au contraire, une constipation, ainsi que la présence de morceaux d'aliments non digérés, tels que des os, dans les aliments. Comme il y a de nombreuses terminaisons nerveuses dans l'anus, la douleur est très dérangeante, avec le temps, elle peut également se propager aux organes voisins.

Les traumatismes, y compris lors des relations sexuelles anales, ne sont pas la dernière raison d'une telle douleur. Si vous blessez le périnée, l'anus fera également mal. Si vous vous engagez dans des relations sexuelles anales sans la préparation nécessaire, vous risquez de découvrir une nouvelle fissure anale. Cela est signalé de manière éloquente par des problèmes avec les toilettes - ça fait mal de se soulager, une irritation apparaît.

Avec les hémorroïdes, le sexe anal n'est pas le meilleur choix, car il peut donner une impulsion pour le développement ultérieur du problème. De plus, s'il y a des problèmes avec le rectum, vous devez choisir des positions pour les rapports traditionnels afin qu'il n'y ait pas de tension dans l'anus. Les sports d'haltérophilie doivent également être évités.

Vos intestins fonctionneront mieux avec l'activité physique, mais vous vous concentrez mieux sur la course à pied, la gymnastique ou la natation. Sports qui ne sollicitent pas excessivement le rectum.

Causes de la douleur chronique dans l'anus:

Lorsqu'un problème apparaît de manière chronique, cela indique de graves problèmes. La douleur chronique est un signe clair qu'un processus pathologique se déroule dans le corps. Dans ce cas, la douleur n'est pas le seul symptôme et nous pouvons parler d'un certain tableau clinique..

  • Inflammation de la membrane muqueuse. Lorsqu'elle apparaît dans le rectum, on dit généralement qu'une femme souffre de papillite. Les principaux symptômes sont des brûlures et une gêne générale au niveau d'un point sensible. Souvent, les patients ressentent soi-disant quelque chose sur le site de l'inflammation, comme si un corps étranger y était coincé. Cela peut ne pas faire mal tout le temps, cela peut s'intensifier à certaines périodes.
  • La paraproctite chronique est une inflammation des cellules graisseuses autour du rectum. En fait, le wen et les fistules se forment dans la région périnéale. Pendant la période d'exacerbation, un tel gonflement peut facilement être détecté par lui-même, sans l'aide d'un spécialiste. Les patients souffrent de malaise, la température est maintenue autour de 37 degrés pendant une longue période. La douleur est ressentie localement, en un seul endroit. Lorsque l'exacerbation passe, il n'y a aucun signe externe de la maladie..
  • Les tumeurs malignes sont le diagnostic le moins souhaitable pour un patient. Le cancer peut ne pas provoquer de symptômes aigus pendant de nombreuses années, mais la maladie ne disparaît pas sans symptômes. L'intensité de la douleur dépend peu du stade de la maladie. Une petite formation sans métastases peut être très douloureuse, tandis qu'au dernier stade, une tumeur rectale se déroule pratiquement sans douleur. Des saignements réguliers en allant aux toilettes peuvent vous alerter. La douleur se propage avec le temps dans les zones voisines.
  • L'appendicite ne cause pas seulement des douleurs latérales. Pour chaque personne, ce processus est localisé individuellement. Selon l'emplacement, différentes parties du corps peuvent blesser, notamment l'anus chez la femme. La douleur est sévère et s'accompagne de symptômes caractéristiques - la température augmente, le patient se sent malade, comme en cas d'intoxication générale. Tout spécialiste peut détecter le problème lors de l'examen, il est donc particulièrement important d'arriver à l'hôpital à temps.
  • Maladies des organes génitaux. La douleur est concentrée dans le bas de l'abdomen et irradie vers l'anus. C'est pourquoi, lorsqu'elles se plaignent de douleurs à l'anus, les femmes sont envoyées pour examen chez un gynécologue. Dans le même temps, des pathologies graves peuvent être détectées, telles que des kystes ovariens ou un cancer du col de l'utérus. Avec la douleur due aux kystes, ce dernier est généralement déjà gros et appuie sur les intestins.
  • Les maladies sexuellement transmissibles sont une cause fréquente de douleur chronique dans l'anus chez les femmes. Vous pouvez également déterminer le problème par d'autres signes, comme une éruption cutanée des lèvres et de l'anus. Un écoulement vaginal ou une urine trouble est fréquent.

Comment se débarrasser de la douleur dans l'anus à la maison:

Le traitement doit être adapté au diagnostic, mais ce qui suit aidera à soulager la douleur.

  • Un bain chaud peut vous aider à vous détendre et à soulager les spasmes. L'eau ne doit pas être chaude, pour ne pas provoquer de saignement si, par exemple, vous avez une fissure dans l'anus. Il est optimal de choisir une température à moins de 40 degrés. Une décoction d'herbes aux effets anti-inflammatoires peut être ajoutée à l'eau: persil, millepertuis, élécampane. Si vous ne pouvez pas prendre de bain, vous pouvez appliquer une serviette douce imbibée d'eau chaude sur le périnée.
  • Buvez beaucoup de liquides. Les selles denses peuvent elles-mêmes endommager la paroi intestinale et provoquer une inflammation. Si une femme souffre d'hémorroïdes ou d'autres maladies, le stress supplémentaire en allant aux toilettes ne fera qu'aggraver la condition. Vous devez boire 6 verres d'eau par jour ou plus. Le liquide supplémentaire ramollira les selles et facilitera la procédure.
  • Utilisez un anesthésique local. Les pommades et les crèmes soulageront la douleur. Ils contiennent également des substances anti-inflammatoires. C'est une excellente solution pour le traitement initial des hémorroïdes. Vous pouvez choisir la pommade qui vous convient dans notre boutique en ligne.
  • Pour les femmes enceintes, il est recommandé de dormir moins sur le côté afin que l'utérus hypertrophié ne serre pas les intestins. Et asseyez-vous moins pendant la journée.
  • Pratiquez une bonne hygiène autour de l'anus pour éloigner la saleté ou les bactéries de la zone enflammée. Lors du choix des produits d'hygiène, évitez ceux contenant de l'alcool ou d'autres substances actives. Pour le meilleur effet, vous pouvez laver avec un bouillon de camomille, cela soulagera l'inflammation.
  • Pour les symptômes d'hémorroïdes, il est préférable de ne pas utiliser de papier toilette. Les femmes devraient choisir des lingettes humides sans alcool.

Une cure supplémentaire de médicaments, analgésiques ou antibiotiques est prescrite après avoir été examinée par un médecin. Il n'est pas nécessaire de s'automédiquer sans diagnostic précis et, dans certains cas, il est dangereux pour la santé. Pour soutenir le corps, il est recommandé de boire des complexes de vitamines, cela aidera le corps à faire face plus rapidement à l'infection. Sur notre site Web, vous pouvez acheter un complexe de vitamines à un prix abordable.

Un régime laxiste est idéal pour maîtriser les problèmes intestinaux. Ses règles de base:

  • Mangez régulièrement à la même heure, à peu près la même quantité de nourriture.
  • Mangez plus d'aliments végétaux tels que les céréales, les fruits et les légumes. Ces produits sont une excellente prévention de la constipation..
  • Il vaut mieux manger plus souvent, mais moins. De manière optimale - 4 à 5 fois par jour.
  • Limitez la quantité de sel et d'épices. Il est préférable de refuser complètement la nourriture épicée..
  • L'alcool et le café doivent également être limités.

Les principales causes de douleur dans l'anus, premiers secours

À partir de l'article, vous apprendrez les caractéristiques de la douleur dans l'anus, 25 causes possibles, les symptômes de maladies, les méthodes de traitement (que faire et comment soulager la douleur), la prévention.

Les premiers signes, symptômes

La douleur dans l'anus survient pour de nombreuses raisons, elle peut être spontanée ou chronique. L'essence des sensations désagréables est l'irritation des terminaisons nerveuses dont regorge la zone ano-rectale. Dans le même temps, les hommes et les femmes éprouvent des douleurs sourdes, aiguës, des crampes, constantes, des brûlures, des démangeaisons, des coupures. L'acte de défécation peut provoquer une gêne au niveau de l'anus. Mais les principaux signes ou symptômes dans tous les cas de pathologie sont considérés:

  • dyspepsie;
  • démangeaison;
  • flatulence;
  • écoulement muqueux ou mucopurulent;
  • symptômes d'intoxication;
  • phénomènes prodromiques;
  • saignement de l'anus;
  • sensation d'un objet étranger dans l'anus.

Les sensations douloureuses peuvent être accompagnées de: hyperthermie, nausée, manque d'appétit, douleur abdominale aiguë.

La douleur dans l'anus peut survenir pendant le sommeil, après une position assise prolongée, donner à l'aine ou être aiguë. L'un de ces symptômes est une raison de consulter un médecin, car l'inconfort de l'anus peut cacher des maladies potentiellement mortelles.

Caractéristiques des pathologies

Il est difficile de ne pas prêter attention à la douleur dans l'anus, cela viole la qualité de la vie humaine, il est donc extrêmement important d'établir la raison pour laquelle les fesses font mal.

Le plus souvent, une gêne survient lors des selles, mais elle peut apparaître soudainement. Il existe de nombreuses circonstances qui provoquent des douleurs à l'anus, qui peuvent être courantes chez les hommes et les femmes, et peuvent avoir des différences entre les sexes.

Fissures anorectales

L'anus fait mal lorsque l'intégrité de la membrane muqueuse ou du derme de la région proche rectale est violée. Ceci est un symptôme d'une fissure rectale. La différence avec les hémorroïdes en développement est la douleur, qui survient exactement par voie anale et non rectale. La fissure est déclenchée par:

  • calculs fécaux;
  • constipation ou diarrhée;
  • traumatisme de la membrane muqueuse par des impuretés étrangères dans les matières fécales (arête de poisson, par exemple).

Le principal symptôme d'une fissure anale est une douleur aiguë qui survient pendant le mouvement de l'intestin. L'anus étant parfaitement innervé, la douleur est si forte que le patient crie, il y a souvent irradiation vers le sacrum, le périnée. Dans le même temps, les menstruations sont perturbées chez les femmes et la miction est difficile chez les hommes. Il est facile de diagnostiquer une fissure, elle peut être vue lors d'un examen externe. La fissure peut se transmettre d'elle-même, mais si cela ne se produit pas, la maladie est traitée avec des agents externes. Cependant, le problème ne peut être résolu radicalement que par la chirurgie, le défaut rectal existant depuis longtemps est chronique.

Polypes, tumeurs

Néoplasmes bénins du rectum - les polypes qui surviennent chez les hommes et les femmes provoquent très souvent des douleurs dans l'anus d'intensité variable.

Le traumatisme des polypes s'accompagne d'un écoulement sanglant de l'anus lors des selles, il n'y a pas d'autres symptômes spécifiques. Les polypes sont sujettes à une évolution latente, ils sont découverts accidentellement, lors de l'examen rectal, les néoplasmes sont enlevés chirurgicalement avec un examen histologique obligatoire.

Les polypes ressemblent à des verrues génitales. Mais les condylomes sont des néoplasmes de nature virale, qui accompagnent généralement les infections génitales. Une caractéristique distinctive est la texture dense des néoplasmes et l'absence de patte de polypose.

Les pathologies chroniques: dyspepsie, papillomavirus humain, polypose, formation d'abcès rectum, fistules et bien d'autres sont des déclencheurs de la transformation d'une inflammation banale ou néoplasme bénin en cancer. Le risque de malignité augmente avec l'âge, avec une immunité affaiblie, une prédisposition héréditaire ou dans un contexte de toxicomanie.

Le principal symptôme d'un néoplasme malin est la présence d'une douleur constante ou tiraillante dans l'anus, qui s'intensifie avec le temps, irradiant vers l'aine, les organes génitaux, le bas de l'abdomen.

Les autres signes de cancer sont:

  • petit gonflement autour de l'anus;
  • démangeaisons sévères de la région anorectale;
  • douleur lors des selles;
  • détérioration du bien-être général;
  • diminution de l'appétit, nausées;
  • sensation de selles incomplètes;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux.

Seul un examen histologique est capable de confirmer la malignité du processus, pour lequel une biopsie prélevée sur le foyer de la lésion lors de la sigmoïdoscopie ou de la coloscopie est nécessaire. UZM, CT, IRM - servent de méthodes de diagnostic supplémentaires. Traitement: chirurgical avec chimiothérapie et radiothérapie.

Traumatisme périnéal

Une douleur tiraillante ou vive d'intensité variable dans l'anus peut survenir en raison d'un traumatisme. Le degré de douleur dans l'anus dépend de la gravité de la blessure:

  • une ecchymose provoque une douleur, qui s'intensifie avec le temps, mais disparaît d'elle-même en une semaine;
  • les déchirures de la membrane muqueuse rectale de genèse différente provoquent un syndrome douloureux par coupure intense;
  • les plaies des tissus mous de la zone anorectale provoquent un syndrome douloureux sévère avec des saignements jusqu'à un état collaptoïde, un choc;
  • les fractures des os pelviens donnent des symptômes de douleur intense avec irradiation au rectum, au périnée, à l'abdomen, aux membres inférieurs, il existe un risque de blessure au rectum par des os cassés, de sorte que les rayons X sont toujours pris.

Maladie hémorroïdaire

Les hémorroïdes, qui surviennent chez les hommes et les femmes, sont une cause fréquente de douleur dans l'anus. La pathologie associée à la formation d'hémorroïdes apparaît en raison de troubles circulatoires dans la région proche-rectale, provoque une gêne, des douleurs lors des selles, un traumatisme de la muqueuse rectale.

L'inconfort douloureux n'est pas le premier signe de maladie hémorroïdaire. Des démangeaisons, des brûlures et une sensation de corps étranger rectal surviennent plus tôt. Des démangeaisons et des douleurs peuvent survenir en même temps, tandis que la défécation sera accompagnée de saignements et, aux stades ultérieurs - perte de nœuds.

Thrombose, piégeage des hémorroïdes

Une variante d'exacerbation de la pathologie hémorroïdaire est la thrombose du nœud, qui empêche la circulation sanguine. La thrombose s'accompagne de pulsations ou de sensations douloureuses de l'anus, une sensation de distension du rectum. Parfois, la douleur dans l'anus devient infernale, ce qui indique que les nœuds sont pincés. La température du patient augmente, les tissus anorectaux deviennent œdémateux, hyperémiques, la défécation devient difficile, une nécrose peut se développer. La situation nécessite une attention médicale urgente.

Proctite et paraproctite

Inflammation aiguë de la muqueuse rectale - la proctite s'accompagne d'une douleur intense dans l'anus d'un caractère poignardant, coupant, mais les plus spécifiques sont le lumbago anal. Le bien-être du patient s'aggrave fortement, des phénomènes prodromiques, une hyperthermie se produisent. Le mucus, le sang et le pus sont sécrétés par le rectum. La proctite peut disparaître complètement avec un traitement en temps opportun ou devenir chronique.

Si l'inflammation du rectum se propage aux tissus voisins, affecte la graisse sous-cutanée de la région pelvienne, ils parlent de paraproctite. Il s'agit d'un processus purulent avec fièvre, détérioration de l'état de santé général. Le syndrome douloureux est fort, il est le résultat d'une irritation des récepteurs de la région ano-rectale, il apparaît brusquement, il est difficile de déféquer. Traitement complexe: anti-inflammatoire, analgésiques, antibiotiques. Parfois - chirurgie (fistule, formation d'abcès).

Invasion helminthique

Plus de 150 variétés de vers pathogènes ne sont pas connues aujourd'hui, dont la plupart «habitent» le côlon et le gros intestin. Au contact de la muqueuse rectale, une intoxication, une douleur aiguë, des démangeaisons et des brûlures se développent.

L'obturation du rectum provoque constipation, éruptions cutanées, prodrome, fièvre, tous signes d'infection. L'essence est la libération de toxines par les vers qui allergènes les tissus. Avec l'élimination des helminthes, la situation est normalisée.

Cryptite

Inflammation des plis transversaux du rectum - cryptite. Le processus pathologique s'accompagne d'inconfort dans l'anus, de douleur. La maladie est contagieuse, transmise par contact lors de rapports sexuels ou par contact avec des matières fécales. Cryptite primaire - se développe sur la membrane muqueuse d'un rectum sain, secondaire - dans le contexte de tout processus inflammatoire de la région anorectale. Le principal symptôme est une douleur aiguë dans l'anus pendant et après les selles, des démangeaisons, des brûlures, des taches de l'anus. L'apparition de pulsations indique une suppuration. Un tel symptôme est une raison de consulter un médecin..

Papillite

Inflammation des papilles anales de la paroi postérieure du rectum - papillite. Habituellement, c'est le résultat d'hémorroïdes avancées. Il se développe de manière latente. L'exacerbation de la pathologie provoque une douleur sévère du rectum, s'étendant au coccyx, aux organes génitaux. Il accompagne la pathologie avec des démangeaisons, des brûlures, des écoulements muqueux et parfois un prolapsus papillaire. L'intensité de l'inconfort augmente si les papilles sont pincées.

Perte de ganglions hémorroïdes

La douleur avec prolapsus du rectum dans l'anus peut être si intense qu'elle provoque un choc. Cela arrive, avec des formes avancées d'hémorroïdes ou chez des femmes âgées qui ont accouché plusieurs fois dans leur vie.

Il s'avère qu'une partie du rectum est si fragilement fixée à l'intérieur qu'avec un autre effort, elle tombe et est comprimée par l'anus avec un réseau ramifié de récepteurs. Cela conduit à un choc douloureux. Il existe des cas de prolapsus indolore des cavités rectales, c'est l'option la plus dangereuse, car par le développement d'un syndrome de douleur ressentie, l'anus et le rectum sont déjà nécrotiques. Une opération urgente est nécessaire.

Corps étranger

Une douleur aiguë irradiant dans l'anus peut être déclenchée par un corps étranger. Cela est particulièrement vrai des objets durs et pointus qui blessent la muqueuse rectale et provoquent une suppuration. Une douleur sévère est causée par de gros objets piégés à l'intérieur du rectum, car ils étirent l'anus, perturbent la circulation sanguine.

Sexe anal

Selon les statistiques, plus de la moitié des couples qui pratiquent le sexe anal se plaignent de douleurs au rectum d'un partenaire ou d'un partenaire passif. Parfois, il s'agit simplement d'un inconfort, et parfois de signes de traumatisme pendant le coït, d'une rupture de la membrane muqueuse. Le supplément est du sang de l'anus. Besoin d'un examen médical immédiat.

Douleur pendant la grossesse

La douleur que ressentent les femmes enceintes dans l'anus est spécifique, car elle résulte de la pression exercée sur les vaisseaux du petit bassin et du rectum par le fœtus en croissance constante. Cela provoque également la constipation, la congestion de la région anorectale. La localisation anatomique des os et des ligaments chez une femme enceinte change, ce qui provoque également un certain inconfort dans la région anale, le coccyx.

Les douleurs anales chez la femme enceinte sont de nature différente: aiguë ou chronique, temporaire ou permanente, d'intensité variable. Le plus souvent, cela ne présente aucune menace pour la santé de la mère et du fœtus, mais parfois des symptômes de fausse couche, de déséquilibre électrolytique, d'hypoxie peuvent se cacher derrière eux, la consultation du médecin observant la grossesse est donc obligatoire.

Comorbidité potentiellement mortelle

Il existe de nombreuses pathologies concomitantes, se manifestant par un syndrome douloureux de l'anus, qui constituent une menace pour la santé humaine:

  • abcès pararectal - une conséquence d'une paraproctite ou d'une proctite non traitée, lorsque la glande anale suppure, aggrave le bien-être du patient, la température augmente, l'anus et les tissus voisins commencent à faire mal, la constipation se produit, la suppuration de la glande affectée s'ouvre, est traitée chirurgicalement;
  • la prostatite est une pathologie familière à près de 80% des hommes de plus de 40 ans, se manifestant par une dysurie, une diminution de la puissance, une gêne de la région anorectale, une sensation de corps étranger dans le rectum, des douleurs tiraillantes dans l'anus et le périnée, un traitement pathogénique;
  • appendicite aiguë - en plus du syndrome douloureux à droite, il peut donner une douleur anale d'intensité variable avec des symptômes généraux: fièvre, vomissements, dyspepsie, l'essentiel est l'emplacement anormal de l'appendice près du rectum;
  • les maladies des organes génitaux ont une connotation de genre: chez les hommes, la douleur anale survient avec des maladies des testicules et chez les femmes, le prêtre commence à faire mal avec des pathologies gynécologiques;
  • les maladies du système urinaire provoquent des douleurs dans l'anus en raison de la proximité de la vessie par rapport au rectum (cystite), avec une lithiase urinaire avec mouvement de sable ou de calculs le long des uretères ou avec un processus tumoral affectant la zone anorectale;
  • les maladies sexuellement transmissibles provoquent des douleurs dans la zone rectale d'intensité variable, en corrélation avec le type d'infection, le plus souvent les signes de MST sont: démangeaisons, rougeur des organes génitaux, dysurie, impuretés urinaires, hyperthermie, phénomènes prodromiques, leucorrhée chez la femme et érosion du pénis chez l'homme;
  • la colite ulcéreuse s'accompagne de douleurs dans l'anus avec ulcération de la muqueuse rectale ou de l'anneau anal, la cause est des processus auto-immunes, des infections, des erreurs nutritionnelles, un traitement pathogénique après un examen clinique et de laboratoire complet.

L'une des raisons ci-dessus est une raison de porter une attention particulière à votre santé, de demander conseil à un spécialiste: thérapeute, gastro-entérologue, proctologue, urologue, gynécologue, dermatovénérologue, spécialiste des maladies infectieuses.

Premiers secours à domicile

La douleur aiguë dans l'anus qui en résulte nécessite un soulagement immédiat. Bien sûr, pour lutter contre la douleur, vous devez essayer d'identifier la cause, mais à quelle vitesse les remèdes symptomatiques peuvent être utilisés:

  • suppositoires rectaux avec des composants analgésiques et anti-inflammatoires;
  • liniment de la même propriété.

Plus souvent que d'autres, des pommades sont utilisées: héparine, Vishnevsky, Fleming, Proctosan, Relief, Posterisan, Troxerutin, Troxevasin, à base de belladone. En même temps, ils combattent la constipation à l'aide de laxatifs: suppositoires de Senade, Duphalac, glycérine et méthyluracile.

Façons de soulager la douleur

Le traitement du syndrome douloureux dépend de la négligence du problème et de la cause profonde qui l'a causé. Parfois, il suffit de diagnostiquer et d'éliminer avec précision un déclencheur de douleur, comme avec une arête de poisson. Dans d'autres cas, un traitement de la pathologie sous-jacente est nécessaire. Le médecin prescrira des antibiotiques pour soulager l'inflammation causée par l'un ou l'autre microbe qui a déclenché le processus infectieux, afin de prévenir une infection secondaire. Lorsque des hémorroïdes sont détectées, le traitement est complexe:

  • veinotonique locale et systémique;
  • les laxatifs;
  • astringents;
  • hémostatiques pour le dégagement;
  • immunostimulants et immunomodulateurs;
  • dysbiotiques;
  • alimentation et activité physique.

Avec résistance au traitement - techniques mini-invasives ou excision chirurgicale classique des ganglions.

En cas de pathologie du système digestif, un schéma thérapeutique individuel du problème sera établi.

Les tumeurs de toute nature font l'objet d'un traitement chirurgical.

La prévention

Les mesures de prévention sont standard:

  • normalisation de la fonction intestinale;
  • une alimentation équilibrée à l'exclusion des aliments rugueux et épicés;
  • maintenir l'hygiène de l'anus;
  • pour le sexe anal, l'utilisation d'un lubrifiant spécial pour éviter les blessures à la muqueuse rectale:
  • examen médical annuel.

Les femmes enceintes, qui sont plus susceptibles de souffrir de douleurs dans l'anus avec dégagement lors des selles, devraient:

  • ajustez la chaise;
  • dormir sur le côté et non sur le dos, ce qui évitera de serrer le rectum;
  • prendre un bain chaud relaxant la nuit;
  • marchez plus avec un compagnon;
  • consultez votre médecin régulièrement.

La mise en œuvre de règles aussi simples minimise le risque d'une pathologie provoquant un inconfort anal.

Douleur douloureuse dans l'anus

La douleur dans l'anus chez l'homme et la femme indique une lésion ou une irritation du sphincter anal ou du rectum. Dans des cas plus rares, un tel inconfort est une conséquence du processus inflammatoire dans la colonne vertébrale sacrée. La douleur peut être un symptôme indépendant ou être associée à d'autres signes de la maladie. Dans tous les cas, si vous ressentez une gêne au niveau de l'anus, vous devez immédiatement contacter un médecin expérimenté..

Causes de la douleur dans l'anus

La douleur dans l'anus chez les femmes et les hommes est le résultat de divers facteurs. Les principales causes de ce symptôme sont les suivantes:

  1. Fissure dans l'anus. Dans ce cas, la douleur augmente lors des selles. Une fissure peut survenir en raison d'un stress accru sur le rectum en raison de la constipation ou de la diarrhée.
  2. Contusion du périnée. Cela peut arriver en cas de chute ou autre blessure traumatique..
  3. Exacerbation des hémorroïdes. Cette condition est causée par l'utilisation d'aliments épicés, une activité physique élevée, un excès d'alcool. Parfois, une condition similaire se produit pendant la grossesse et des troubles du travail du système digestif..
  4. Assis prolongé sur des meubles durs ou, au contraire, trop mous. Ce facteur provoque également souvent une douleur intense dans l'anus..
  5. Formations malignes dans l'anus. Cette condition est accompagnée de symptômes plutôt évidents, dont le principal est du sang écarlate dans les selles..
  6. Spasmes des muscles du rectum. Cette condition est généralement observée la nuit et est le plus souvent diagnostiquée à l'adolescence..
  7. Maladies sexuellement transmissibles et abcès. Ce sont des troubles assez dangereux, souvent accompagnés de douleurs dans l'anus..
  8. Prolapsus rectal. En règle générale, ce problème survient à un âge avancé et est assez souvent détecté chez les femmes qui ont accouché..
  9. Paraproctite sous-cutanée. Cette maladie est une suppuration dans la couche sous-cutanée des parois de l'anus. Il se caractérise par un développement aigu - fièvre, frissons, intoxication du corps.
  10. Abcès intestinal sous-muqueux. Il s'agit d'une pathologie assez rare, qui consiste en la formation d'un abcès au bord même de l'anus. Cette maladie se caractérise par une légère augmentation de la température et une faiblesse..
  11. Objets extraterrestres. Par exemple, il peut s'agir d'un arête de poisson qui a envahi tout le tube digestif et blessé la muqueuse rectale. À l'avenir, une inflammation peut se développer à cet endroit, qui s'accompagne d'une accumulation de pus..
  12. Blessures traumatiques. La nature de la blessure affecte le degré et la localisation de la douleur. Avec une ecchymose, des douleurs sourdes surviennent, qui disparaissent d'elles-mêmes après quelques jours. Une coupure sévère ou une douleur lancinante peut survenir si la membrane muqueuse se rompt. Les fractures des os du bassin ou du coccyx s'accompagnent d'une douleur intense irradiant vers l'anus.

Symptômes pouvant accompagner la douleur rectale

La douleur dans l'anus peut être de nature différente - vive, coupante, brûlante. Parfois, l'inconfort est pire lors d'une selle ou après une selle. Certains patients ont même peur de ce processus, ce qui conduit au développement de la constipation. De plus, la douleur dans l'anus s'accompagne souvent des manifestations suivantes:

  • violation des selles;
  • démangeaison;
  • saignement;
  • décharge anormale;
  • sensation d'un objet étranger dans le rectum.

En fonction de la présence de symptômes supplémentaires, le médecin peut poser l'un ou l'autre diagnostic. Avec les hémorroïdes, la douleur s'accompagne de démangeaisons, de brûlures et de saignements. Avec les fissures anales, la douleur survient soudainement lors des selles et a une intensité assez élevée.

La thrombose des hémorroïdes, la fistule rectale ou la paraproctite aiguë provoque une douleur constante dans la région anale. Avec la colite et la proctite, un inconfort de pression se produit, qui est directement lié au processus de défécation. Si une personne a une douleur sourde et brûlante, une fistule rectale et une papillomatose peuvent être diagnostiquées.

Dans le même temps, certains symptômes nécessitent des soins médicaux urgents:

  • taches rouge foncé ou brunes;
  • selles noires ou goudronneuses;
  • plus de 50 ans;
  • cas de cancer de l'intestin chez des parents proches;
  • douleur de haute intensité;
  • douleur pendant plus d'une semaine.

Méthodes de diagnostic de la douleur dans l'anus

Si vous ressentez de la douleur, vous devez immédiatement consulter un médecin. Un proctologue qualifié prescrira les tests nécessaires qui lui permettront d'établir la cause de l'inconfort. Pour diagnostiquer les pathologies du rectum, les méthodes suivantes sont généralement utilisées:

  1. Examen de l'anus;
  2. Palpation du rectum;
  3. Rectoromanoscopie;
  4. Analyse histologique du matériel prélevé pour la biopsie.

Des procédures telles que l'anoscopie et la proctosigmoïdoscopie peuvent également être utilisées. À l'aide de ces techniques, les spécialistes peuvent déterminer les causes qui provoquent la douleur. Pendant la procédure, un mince tube est inséré dans l'anus et le bas de l'intestin pour effectuer un examen. De plus, grâce à ces techniques, des échantillons de tissus peuvent être prélevés pour des études complémentaires..

Une fois les causes de la douleur établies, le médecin pourra prescrire un traitement efficace qui éliminera non seulement l'inconfort, mais aidera également à faire face au facteur provoquant..

Douleur dans l'anus: traitement

Pour que la thérapie soit aussi efficace que possible, il est très important d'établir les causes de la douleur dans l'anus. En fonction de cela, le médecin prescrit des médicaments à usage local et interne. Dans certains cas, même une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Les bains de siège chauds peuvent être utilisés pour soulager la douleur causée par les spasmes musculaires. Les anesthésiques locaux, qui sont utilisés sous la forme d'anesthésiques rectaux frais, aideront à faire face aux sensations inconfortables. Si ces médicaments ne donnent pas le résultat souhaité, ils peuvent être complétés par des analgésiques sous forme de comprimés..

Si la douleur dans l'anus est associée à un trouble de la défécation causé par des selles épaisses, il est très important d'augmenter votre apport hydrique. Dans certains cas, cela suffit pour ramollir les selles et éliminer la douleur..

En cas d'inconfort dû à la congestion, vous pouvez faire des exercices physiques spéciaux et nager. Ces activités aideront à améliorer la circulation sanguine dans le rectum et à éliminer la douleur. Dans ce cas, vous ne devez en aucun cas soulever des objets lourds..

Lorsque des fissures anales se développent, des laxatifs et des assouplissants de selles sont généralement utilisés. Pour accélérer le processus de guérison et soulager la douleur, il est recommandé de prendre un bain de siège chaud. Boire suffisamment de liquide est également important. Dans les cas difficiles, une intervention chirurgicale est effectuée, au cours de laquelle la fissure est suturée.

Le traitement d'un abcès rectal nécessite l'utilisation de médicaments antibactériens. Le choix d'un remède spécifique dépend du type d'infection qui a provoqué la maladie. Une aiguille spéciale est utilisée pour pomper le liquide. Si cette méthode est inefficace, un drainage chirurgical est effectué.

Avec le développement des hémorroïdes, il est indiqué de prendre un bain de siège plusieurs fois par jour. Les packs de glace sont utilisés pour réduire la tumeur. En outre, pour réduire la douleur et éliminer les cônes hémorroïdaires, des crèmes spéciales sont utilisées.

Dans certains cas, il est impossible de faire face au problème sans chirurgie. La ligature peut être utilisée pour lutter contre les hémorroïdes. Pendant la procédure, les hémorroïdes sont tirées avec un élastique ou une suture. Après une semaine, les cônes se dessèchent et tombent d'eux-mêmes.

La sclérothérapie peut également être pratiquée, dans laquelle des produits chimiques sont injectés dans le tissu affecté qui réduisent considérablement l'apport sanguin dans la région. Si ces méthodes sont inefficaces, l'ablation chirurgicale des hémorroïdes est effectuée.

Avec le développement de la colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn, il est nécessaire de minimiser les symptômes du processus inflammatoire. La thérapie implique généralement l'utilisation de stéroïdes. Si l'intestin est endommagé, une opération est effectuée, ce qui peut réduire les manifestations de la maladie et faire face à de graves dommages.

Si la douleur est associée au développement de verrues génitales, des crèmes spéciales peuvent aider. S'ils ne donnent pas les résultats escomptés, une ablation chirurgicale est effectuée. Si l'herpès génital se développe, votre médecin peut vous prescrire Zovirax pour un traitement topique. Les médicaments oraux tels que le valtrex et l'acyclovir peuvent également aider à réduire les épidémies..

Parfois, la douleur dans l'anus est le résultat d'une surcharge émotionnelle. Dans ce cas, une promenade au grand air suffira à soulager l'inconfort. Parfois, une sédation peut être nécessaire.

Prévention des maladies qui se manifestent par des douleurs dans l'anus

Pour éviter les problèmes de l'anus, vous devez prévenir les maladies qui peuvent les provoquer. Une bonne nutrition joue un rôle majeur à cet égard. Les troubles de l'alimentation provoquent assez souvent des maladies rectales. Pour empêcher leur développement, vous devez:

  • buvez suffisamment d'eau;
  • refuser les produits à base de farine;
  • manger des aliments riches en fibres;
  • exclure l'alcool;
  • utiliser des produits laitiers fermentés;
  • évitez de manger des aliments trop épicés.

Une défécation correcte est également importante. Il doit être régulier et de préférence en même temps. Pour éviter les problèmes de santé, du papier hygiénique ou des lingettes humides doivent être utilisés et une tension excessive doit être évitée.

Il convient de garder à l'esprit qu'un mode de vie sédentaire provoque souvent des maladies de l'anus. Pour éviter de telles violations, vous devez augmenter l'activité physique. Pour ce faire, vous devez faire des exercices tous les jours, marcher plus, visiter la salle de sport..

Il est très important de surveiller votre santé. La présence de maladies chroniques peut entraîner de nouveaux problèmes dans le corps. Les maladies du système digestif, de la glande thyroïde, du diabète sucré contribuent au développement de troubles qui provoquent des douleurs dans l'anus. Par conséquent, vous devez consulter régulièrement un médecin et traiter toutes les maladies chroniques à temps..

Caractéristiques de la douleur dans l'anus pendant la grossesse

Des douleurs dans l'anus peuvent également survenir chez les femmes enceintes, car pendant cette période, leur système immunitaire est affaibli. Parfois, l'inconfort est déclenché par la grossesse elle-même. L'augmentation de la taille de l'utérus conduit au fait que cet organe serre le rectum.

De plus, les facteurs suivants conduisent souvent à l'apparition de tels problèmes:

  1. Constipation.
  2. Les hémorroïdes.
  3. Fissures anales.

Pour contrôler l'aggravation de la douleur, les médecins recommandent aux femmes enceintes:

  • abstenez-vous de manger des aliments épicés qui peuvent provoquer un flux sanguin vers l'anus et provoquer des saignements;
  • manger des aliments contenant des fibres - cela empêchera le développement de la constipation;
  • changez régulièrement de position du corps si vous devez rester debout ou assis pendant une longue période;
  • refuser les bains chauds;
  • dors sur le côté, pas sur le dos.

Bien sûr, tout inconfort pendant la grossesse doit certainement être une raison pour contacter un médecin qui peut établir la cause de cette affection et prescrire un traitement efficace..

La douleur dans l'anus est un problème assez courant qui peut indiquer le développement de maladies graves. L'apparition de ce symptôme doit être un signal pour contacter un proctologue expérimenté. Seul un diagnostic rapide vous aidera à faire face à l'inconfort sans chirurgie..