Basse température chez un enfant: pourquoi, que faire?

Une température basse et des vomissements chez un enfant soulèvent toujours beaucoup de questions de la part des parents. Diverses maladies, ainsi que des troubles nerveux, peuvent provoquer une telle condition. En même temps, le bébé a l'air léthargique et pâle, comme le disent les gens, il a une dépression. Dans ce cas, il est nécessaire de rechercher la cause d'une telle violation et, si possible, de l'éliminer. Il convient de garder à l'esprit que certaines conditions nécessitent des soins médicaux urgents..

Causes des basses températures et des vomissements

Les vomissements et une température basse chez un enfant sont plus alarmants que la même condition accompagnée de fièvre. Une température basse indique une faible résistance corporelle, certaines maladies chroniques, des processus infectieux ou des troubles endocriniens.

Les principales causes d'hypothermie, accompagnées de vomissements, sont:

  • Une surdose d'antipyrétiques, souvent observée avec une dose mal calculée ou si le bébé a trouvé et bu le médicament.
  • L'utilisation combinée de médicaments antiviraux et antipyrétiques peut provoquer cette réaction.
  • Réaction post-vaccination. Le plus souvent, ce phénomène peut survenir après 2 ou 3 DTP. La situation peut également être aggravée par les parents qui, juste au cas où, donnent des antipyrétiques à l'avance..
  • Dysfonctionnement du système endocrinien. Si la production de thyroxine dans la glande thyroïde est gravement altérée, cela peut également entraîner des nausées et une température basse. De plus, un tel trouble peut provoquer une perturbation des glandes surrénales et de l'hypothalamus..
  • Anémie. Une forte diminution de l'hémoglobine dans le sang entraîne également une baisse de la température et des nausées périodiques chez le bébé.
  • Diverses tumeurs cérébrales. Les néoplasmes compriment l'hypothalamus, ce qui entraîne une basse température et des vomissements.
  • Dystonie végétovasculaire.
  • Stress sévère. Favorise une diminution de la température corporelle et l'apparition de vomissements. Pour les enfants, cela se produit souvent lors de la séparation de parents ou du changement d'équipe des enfants.
  • Empoisonnement. Une température de 35 et des vomissements chez un enfant peuvent être accompagnés d'intoxication et de déshydratation sévères.
  • Maladies de l'estomac - gastrite chronique ou ulcère gastroduodénal.

De plus, les parasites dans le corps peuvent provoquer une faible fièvre et des vomissements. Avec les invasions helminthiques, une perte de force et des vomissements sont très souvent observés..

Un médecin peut identifier la cause exacte du trouble de santé d'un enfant après un examen..

Exposition aux drogues

Si un enfant est intoxiqué par des antipyrétiques, il est nécessaire de rincer l'estomac, puis de lui donner un adsorbant qui neutralise les restes du médicament. Mais tout cela est conseillé de ne faire que si pas plus d'une heure s'est écoulée depuis le moment de la prise du médicament..

Après avoir fourni les premiers soins, assurez-vous de montrer le bébé au médecin, car il peut y avoir des complications tardives, tandis que le médecin doit également montrer le médicament qui a causé l'empoisonnement..

Il faut se rappeler que le nurofène a un effet plus fort que le paracétamol, vous ne pouvez donc pas dépasser la dose.

Médicaments antiviraux

Pour le traitement des maladies respiratoires et de la grippe, les médecins prescrivent souvent Viferon en association avec des médicaments antipyrétiques. En cas d'intolérance individuelle à ces médicaments, il peut y avoir une panne et des vomissements. Si une telle condition survient chez un enfant, le traitement avec ces médicaments est annulé et ils se tournent vers le médecin traitant pour obtenir des conseils..

Parfois, des nausées persistantes surviennent avec une mauvaise consommation de médicaments antiviraux, lorsque l'intervalle de temps entre les repas n'est pas respecté.

Réaction post-vaccination

Le plus souvent, le corps humain réagit aux vaccins avec une augmentation de la température, mais parfois la situation peut être radicalement différente. Une diminution de la température après le DPT chez les enfants est rare, mais cela peut aussi être et cela est considéré comme la réponse du système immunitaire à l'introduction de micro-organismes étrangers. L'hypothermie peut être accompagnée d'une faiblesse générale, des étourdissements et des nausées..

Si l'état de l'enfant ne se stabilise pas un jour après la vaccination, une consultation pédiatre est impérative. Si l'hypothermie est trop prononcée et que les vomissements sont abondants, une ambulance doit être appelée.

Après toute vaccination, l'enfant doit rester sous surveillance médicale pendant environ une heure!

Maladies endocriniennes

Les problèmes de thyroïde provoquent souvent une faible fièvre et des nausées. Pour déterminer la cause, il suffit de passer une série de tests. Le traitement est prescrit par un endocrinologue, il comprend parfois des médicaments hormonaux. La perturbation des glandes surrénales peut également entraîner des vomissements et une hypothermie.

Anémie

Une température basse et des vomissements chez un enfant peuvent également survenir avec une forte diminution de l'hémoglobine dans le sang. Cette condition peut être le résultat d'une maladie grave ou d'une malnutrition. Les enfants anémiques ont l'air pâle et faibles et ont souvent un appétit et un état général faibles.

Pour le traitement, des médicaments contenant du fer sont prescrits et la nutrition de l'enfant est ajustée. Le régime doit contenir beaucoup de légumes verts, de fruits, de légumes, de bœuf, de foie, de sarrasin et de poisson.

Si l'anémie de l'enfant est trop sévère, une transfusion sanguine est prescrite.

Tumeurs du cerveau

Les tumeurs cérébrales peuvent être bénignes ou malignes. Cette maladie peut être suspectée en fonction de symptômes spécifiques. L'enfant se plaint souvent de nausées, de vomissements, de vertiges et de maux de tête. À l'examen, vous pouvez remarquer une pâleur de la peau et une température instable, qui baisse parfois fortement ou, au contraire, augmente. Parfois, des évanouissements se produisent et la coordination des mouvements est altérée.

Afin de diagnostiquer correctement, un certain nombre d'examens sont prescrits, qui comprennent nécessairement des radiographies et une tomographie. Lors de l'exécution de ces procédures, vous pouvez non seulement voir la localisation de la tumeur, mais également désigner les métastases, le cas échéant..

Au début, les maladies oncologiques sont traitées avec succès, l'essentiel est de ne pas manquer les premiers symptômes.

Dystonie végétovasculaire

La dystonie végétovasculaire comprend de nombreux symptômes qui indiquent une violation du système autonome. La dystonie entraîne des troubles de la glande thyroïde, du cœur et des vaisseaux sanguins et altère également les fonctions des systèmes digestif, respiratoire et circulatoire. Avec la dystonie vasculaire, les troubles suivants sont observés:

  • maux de tête fréquents;
  • somnolence anormale;
  • perte d'appétit;
  • nausée et vomissements;
  • pâleur de la peau;
  • vertiges;
  • transpiration atypique;
  • basse pression;
  • chute de température.

De plus, des évanouissements et un assombrissement des yeux sont souvent observés chez un enfant souffrant de VSD. Si l'un de ces symptômes apparaît, l'enfant est examiné par un cardiologue et un neuropathologiste.

Des situations stressantes

Le stress fréquent, l'anxiété et le stress interne peuvent entraîner une hypothermie et des vomissements. Chez les petits enfants, cela se produit souvent lors de la séparation de parents, par exemple, lorsque le bébé est envoyé à la maternelle ou lors du changement de l'équipe habituelle des enfants. Chez les enfants plus âgés, cette condition est observée avant diverses performances, examens ou autres événements importants pour eux..

Chez les jeunes enfants, le système nerveux est encore mal formé, donc tout ce qu'ils ne comprennent pas conduit souvent à des crises de colère. Ainsi, les petits enfants sont terriblement effrayés par le changement de décor. Si, pour une raison quelconque, vous devez changer de maternelle, cela peut entraîner un stress sévère, une augmentation ou une diminution de la température, ainsi que des vomissements..

Dans ce cas, il faut expliquer à l'enfant que des jeux intéressants et de nouveaux amis l'attendent à la maternelle. Si le bébé refuse catégoriquement d'aller à la maternelle, il ne faut pas le forcer, il vaut mieux le laisser s'asseoir à la maison pendant une semaine avec sa grand-mère bien-aimée.

Il ne faut pas oublier qu'un stress sévère chez un enfant peut entraîner des tics nerveux et un bégaiement.!

Empoisonnement

Si un enfant a des sueurs froides et des vomissements dans le contexte de la nourriture ou d'une autre intoxication, nous pouvons parler de déshydratation du corps et de sa grave intoxication. Dans ce cas, il est nécessaire d'appeler un médecin ou de livrer l'enfant seul au service de l'hôpital des maladies infectieuses. Les symptômes de déshydratation comprennent:

  • muqueuses sèches;
  • soif intense, très difficile à étancher;
  • palpitations cardiaques et respiration lourde;
  • faiblesse générale et somnolence sévère;
  • pas de miction pendant plus de 4 heures;
  • rétraction de la grande fontanelle chez les nourrissons.

En tant que premiers soins, le patient reçoit un adsorbant - atoxil, polysorb, enterosgel ou charbon actif ordinaire. Pour reconstituer le volume de liquide dans le corps, le bébé reçoit souvent diverses boissons, mais en petites portions. Vous pouvez donner à votre enfant de l'eau propre, du thé sucré, de la compote, de la décoction d'églantier ou de l'eau de riz.

En milieu hospitalier, le patient reçoit des perfusions intraveineuses de glucose et de chlorure de sodium pour reconstituer le liquide perdu. Habituellement, après le premier compte-gouttes, l'état de l'enfant malade se stabilise un peu..

Aux premiers symptômes de déshydratation chez les jeunes enfants, vous devez immédiatement consulter un médecin. En raison du faible poids corporel, des conséquences irréversibles se développent rapidement, ce qui peut entraîner la mort.

Maladies de l'estomac

La gastrite ou l'ulcère gastrique peuvent entraîner une diminution de la température corporelle et des vomissements. Cela se produit particulièrement souvent au stade aigu. Le traitement de toutes ces maladies doit être complet. Dans le cadre du traitement, il existe toujours des antibiotiques, des antispasmodiques, des médicaments qui réduisent l'acidité du suc gastrique, des décoctions d'herbes médicinales et des complexes vitaminiques. Avec une exacerbation d'un enfant, ils sont traités dans un hôpital, au stade de la rémission, il est permis de prendre des médicaments prescrits par un médecin à domicile.

L'alimentation joue un rôle important dans le traitement de ces maladies. Un enfant malade doit organiser des repas qui comprennent les aliments suivants:

  • bouillie visqueuse dans l'eau ou le lait écrémé;
  • pommes au four et bananes mûres;
  • poisson et viande bouillis;
  • oeufs bouillis;
  • biscuits biscuits;
  • soupes de légumes;
  • gelée.

Toute la nourriture d'un enfant malade est bouillie ou cuite à la vapeur. Dans des cas exceptionnels, vous pouvez cuire de la viande et des légumes au four. Pour la cuisson, prenez un minimum de matières grasses afin de ne pas alourdir le système digestif et le foie.

Invasions helminthiques

Des nausées constantes, des vomissements fréquents, de la constipation et une faible fièvre peuvent indiquer des parasites dans le corps de l'enfant. Les enfants qui fréquentent la maternelle et l'école passent périodiquement des tests de selles et des frottis qui détectent les vers. Les enfants qui ne vont pas à la maternelle devraient également subir un tel examen au moins une fois par an. Lorsque des vers sont détectés, un traitement est effectué dans le but non seulement d'éliminer les parasites du corps, mais également de restaurer le système immunitaire.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un enfant peut avoir une température basse et des vomissements. Parfois, il est possible de déterminer un diagnostic précis uniquement après un examen approfondi, qui comprend une tomographie et un cardiogramme. Afin de prévenir les complications, vous devez suivre strictement toutes les recommandations du médecin..

Causes d'une température basse et de vomissements chez un enfant

Les vomissements et une température basse chez un enfant provoquent la panique et la peur chez les parents. Quelle est la raison pour ça? Pourquoi le thermomètre affiche-t-il une température normale? Tout le monde est habitué à lutter contre une fièvre qui doit être diminuée. Les vomissements à basse température chez un enfant peuvent être causés par divers dysfonctionnements du corps: empoisonnement ou dépression nerveuse. Considérez tous les cas de cette condition et les méthodes de premiers soins.

Raisons d'une diminution de la température corporelle

La température avec une marque de 35,8 degrés est considérée comme abaissée. Les raisons de cette condition peuvent être à la fois des facteurs physiologiques (surmenage, hypothermie, etc.) et des conditions pathologiques.

  • tumeurs cérébrales;
  • troubles végétatifs-vasculaires;
  • maladies chroniques de diverses étiologies;
  • maladie des glandes surrénales et de la glande thyroïde;
  • intoxication critique du corps;
  • l'usage de drogues;
  • troubles hormonaux;
  • anémie;
  • faible poids corporel;
  • sida.

La nausée en violation de l'activité cérébrale est persistante et lorsque la pression intracrânienne change, des vomissements se produisent. Cette condition peut être causée par un coup violent (commotion cérébrale) ou le développement d'une tumeur cérébrale..

L'exacerbation des affections chroniques s'accompagne également d'une diminution de la température corporelle: cela est dû à une diminution des fonctions protectrices du corps responsables du régime de température. Une diminution de la température est le premier signal de la présence d'un processus pathologique, avec le développement de l'inflammation, la température augmente fortement.

La température peut également baisser après avoir souffert de maladies infectieuses. Cela est dû à l'affaiblissement du système immunitaire. Cela peut également inclure la réponse du corps aux médicaments..

Vomissement

Les vomissements sont considérés comme le mécanisme de défense du corps dans des conditions défavorables. C'est la purification des toxines et des substances nocives. Si le nettoyage des vomissements ne s'accompagne pas d'hyperthermie, cette condition ne présente pas de danger, à quelques exceptions près.

Causes de vomissements sans fièvre:

  • régurgitation chez les nourrissons;
  • la dentition;
  • réaction aux nouveaux aliments complémentaires;
  • indigestion;
  • changement climatique;
  • commotion cérébrale;
  • invasion helminthique.

La régurgitation est un processus physiologique naturel chez les nourrissons qui ne provoque pas de désordre dans le corps. Habituellement, la régurgitation est due à un excès de nourriture ou à une mauvaise posture lors de l'alimentation. Pour réduire la quantité de masse régurgitée, vous devez garder le bébé "dans une colonne" après avoir mangé, garder la tête en position droite. La régurgitation physiologique doit être distinguée de la pathologie, qui est causée par une pathologie dans le développement du système digestif. Un pédiatre peut vous aider..

La dentition est également un processus physiologique naturel. Cependant, les bébés le tolèrent différemment. Habituellement, l'éruption s'accompagne d'hyperthermie et d'un gonflement important des gencives, mais pas toujours. Lorsqu'une nouvelle dent sort de la gencive, l'enfant ressent de la douleur. Naturellement, le bébé refusera de manger dans cette condition. Le gavage peut provoquer des vomissements en réponse au stress.

La réaction aux nouveaux aliments complémentaires est également ambiguë: certains bébés vomissent à cause des aliments proposés. Il s'agit d'une condition inoffensive, et le problème est résolu simplement - n'offrez pas la nourriture pour bébé qu'il refuse. Les adultes ont également des intolérances alimentaires à certains aliments, et il n'y a pas de quoi s'inquiéter..

L'indigestion peut survenir avec une forte consommation d'aliments gras et sucrés. Dans ce cas, les vomissements et les nausées sont également une réaction normale du corps à un tel ensemble d'aliments..

Le changement climatique (voyager vers le sud) est difficile pour de nombreuses personnes. De nouvelles conditions climatiques, de nouveaux aliments et une composition inhabituelle d'eau - et l'enfant peut vomir sans fièvre. Que faire? Donnez du repos à votre bébé, ne nourrissez pas de fruits exotiques, ne l'exposez pas au soleil. Après un jour ou deux, son corps s'habituera aux nouvelles conditions et tout reviendra à la normale..

Vomissements répétés

Une attaque ponctuelle de vomissements ne constitue pas une menace pour la santé. Une autre question est de savoir si les vomissements d'un enfant se répètent souvent tout au long de la journée ou plusieurs jours. Premièrement, il est dangereux de se déshydrater. Deuxièmement, l'enfant ne reçoit pas de nutriments en raison d'un trouble digestif. Le corps est extrêmement affaibli, l'immunité est faible. Des épisodes fréquents de vomissements peuvent indiquer le début d'une maladie dangereuse..

Faut-il arrêter immédiatement les vomissements? Il n'est pas recommandé d'arrêter les deux ou trois premières attaques - le corps doit être nettoyé naturellement des toxines. Cependant, si l'estomac est dégagé (de l'eau et du mucus sortent), mais que les vomissements continuent, il s'agit d'une condition dangereuse pour l'enfant. Par la nature de la masse déchirée, vous pouvez déterminer le type de maladie: la bile parle d'obstruction intestinale.

Si le bébé vomit plusieurs heures de suite, vous devez appeler une ambulance. Ce processus est pathologique et seul un médecin peut comprendre le problème. Par exemple, vomir après avoir frappé la tête n'a pas de caractère purificateur, mais parle de processus pathologiques dans le corps. La même chose s'applique à l'infestation par des parasites. Des vomissements répétés entraînent une déshydratation - une condition dangereuse pour une petite personne.

Fonction d'âge

Quels problèmes dans le corps parlent de vomissements sans fièvre chez les enfants d'âges différents?

Bébés

Si chez un bébé, la régurgitation prend des formes pathologiques, cela peut indiquer ce qui suit:

  • pathologies gastro-intestinales congénitales;
  • l'apparition d'une inflammation de l'appendice;
  • nez qui coule, rhinopharyngite;
  • allergie aux protéines du lait;
  • réaction aux aliments complémentaires.

Les pathologies du tractus gastro-intestinal du nourrisson sont déterminées dans la première semaine après la naissance: le bébé est malade soit immédiatement après la tétée, soit après quelques heures. Les nausées et les vomissements sont caractéristiques au début de l'inflammation de l'appendice chez les nourrissons, puis il y a un saut de température.

Pourquoi un enfant peut-il vomir avec un nez qui coule et une rhinopharyngite? Le Dr Komarovsky explique cela par l'accumulation de mucus dans l'estomac et la gorge. C'est le mucus qui irrite les récepteurs des vomissements..

L'indigestion dans les allergies aux protéines du lait déclenche également le réflexe nauséeux. Ceci n'est pas considéré comme une pathologie, mais nécessite une révision du régime alimentaire du nourrisson. L'indigestion peut également survenir avec des allergies aux composants alimentaires - à la fois avec des aliments complémentaires et avec l'allaitement. Dans ce cas, la mère doit modifier son alimentation pour que le bébé ne souffre pas d'allergies..

Jeunes écoliers

Les causes de l'indigestion chez les élèves plus jeunes peuvent être les mêmes que chez les nourrissons: allergies, intolérance alimentaire, appendicite, écoulement nasal. Cependant, il y a d'autres raisons:

  • infection par des vers;
  • intoxication alimentaire;
  • trouble des organes internes;
  • lésions cérébrales, tumeurs;
  • mal des transports dans les transports.

L'infestation par les vers est un phénomène courant dans la population. Les enfants en souffrent particulièrement en raison de défenses immunitaires imparfaites. Un trait caractéristique de l'activité des helminthes dans le corps est la diarrhée avec nausée sans fièvre. Il est nécessaire de contrôler régulièrement l'enfant pour les helminthiases, car les bébés ne se soucient pas de la propreté de leurs mains et jouent souvent avec les animaux.

L'intoxication alimentaire est la deuxième cause fréquente de diarrhée accompagnée de nausées sans fièvre. Il s'agit d'un processus de nettoyage du corps, après quoi vient le soulagement. L'empoisonnement est caractérisé par des douleurs dans le bas de l'abdomen, des nausées sévères et un manque de température.

Une condition dangereuse est la pathologie des organes internes - une violation de la fonctionnalité de la vésicule biliaire, du foie et du pancréas. Dans ce cas, la bile peut être trouvée dans le vomi. L'enfant vomit après chaque repas, mais la température n'augmente pas.

Si le bébé a le mal de mer pendant le voyage, nous parlons de problèmes avec l'appareil vestibulaire. Ne nourrissez pas votre bébé 2 heures avant de partir. Avec le mal des transports sévère, vous pouvez prendre le médicament Dramina. Le médicament est autorisé pour les enfants à partir de deux ans. Il ne provoque pas d'effets secondaires, seulement de la somnolence.

Adolescents

Lors de changements hormonaux dans le corps, diverses déviations et même des pathologies peuvent survenir. Mais ils sont temporaires et avec la formation de la région génitale, ils se transmettent d'eux-mêmes. Cependant, les causes des vomissements peuvent ne pas être liées à une modification du fond hormonal:

  • facteur psychogène;
  • grossesse précoce chez les filles;
  • intoxication alcool / nicotine;
  • anorexie due à un manque de nutrition adéquate.

Le facteur psychogène est la cause principale et fréquente de vomissements chez les adolescents. Cela peut être une manifestation de protestation contre la volonté parentale, une tentative d'attirer l'attention de quelque manière que ce soit, une expression de colère et de haine. Un adolescent peut également se sentir nauséeux avec une forte excitation ou anxiété - une réaction à une situation stressante.

Les jeunes filles ont une forte probabilité de grossesse précoce, qu'elles peuvent cacher à leurs parents. Des nausées sévères peuvent être une réaction à la nicotine si un adolescent décide de paraître adulte aux yeux de ses pairs avec une cigarette. L'intoxication alcoolique est immédiatement visible, les nausées et l'indigestion sont donc une manifestation naturelle des fonctions protectrices du corps.

Aide et traitement

Premièrement, la possibilité d'une intoxication alimentaire doit être exclue. Si l'enfant est simplement empoisonné, il est nécessaire d'aider le corps à se nettoyer. Montré un régime de boisson abondant, la consommation de charbon actif (pour 1 kg de poids - 1 comprimé). Le processus de nettoyage se produit naturellement et il n'y a pas besoin de traitement.

Important! Ne nourrissez pas votre bébé tant que le corps n'est pas débarrassé des toxines. Donner plus d'eau.

Il est interdit de donner à un enfant des pilules antiémétiques et d'arrêter la diarrhée jusqu'à ce que les causes des maux d'estomac soient clarifiées. Pour éviter une déshydratation sévère, vous devez boire de l'eau plus souvent en petites portions..

Si un bébé souffre de vomissements, maintenez-le en position semi-verticale pour qu'il ne s'étouffe pas en vomissant. Ne le laisse pas seul dans une pièce.

Symptômes alarmants

Si l'état de l'enfant suscite des inquiétudes, un appel urgent est nécessaire pour une équipe d'ambulance:

  • le bébé ne peut pas boire d'eau en raison de vomissements constants;
  • l'enfant est incapable de prendre le médicament prescrit en raison de nausées persistantes;
  • le bébé a perdu connaissance ou délire;
  • la nausée est accompagnée de fortes douleurs abdominales;
  • suspicion d'empoisonnement avec une substance toxique;
  • processus de nettoyage pathologique - diarrhée et vomissements pendant plus d'un jour;
  • sang dans les excréments et vomissements.

Un symptôme dangereux est une nausée constante accompagnée d'un traumatisme crânien. Cela peut être un coup grave, un traumatisme crânien ou d'autres causes. Le traitement doit être prescrit par un neurochirurgien.

Vomir sans fièvre peut être un nettoyage naturel du corps des toxines, ou il peut parler d'une maladie grave. Si la nausée est la conséquence d'une intoxication alimentaire, aidez votre bébé à nettoyer son corps - vous ne pouvez pas arrêter le processus de nettoyage. Cependant, les vomissements peuvent également être pathologiques s'ils deviennent fréquents. Dans ce cas, l'enfant doit être examiné.

Les nausées et les vomissements chez les adolescents sont séparés. Les jeunes hommes et femmes sont souvent soumis à des crises psychologiques de formation de la personnalité sur fond de changements hormonaux dans le corps. Dans ce cas, le réflexe nauséeux devient une expression de protestation contre les circonstances ou la pression parentale. Mais, dans tous les cas, lorsque ces signes apparaissent, il est nécessaire d'exclure la possibilité d'une intoxication alimentaire, et seulement alors de fournir l'assistance nécessaire.

Enfant vomissant et faible fièvre

Je ne sais pas ce qui s'est passé. J'étais littéralement à 30 minutes et j'ai acheté un petit sarafan à manger. Je suis resté avec mon père. Je viens, et elle est en quelque sorte paresseuse. Eh bien, Damai peut juste vouloir dormir, juste le temps de dormir. Ils ont mesuré la robe d'été, l'ont amenée au miroir, elle a souri si apathiquement, avait honte. Dit et montre que le ventre du bobo est dans la zone du nombril à partir du bas. Eh bien, je l'ai embrassée où le bobo, je pensais que vous ne savez jamais, peut-être que je l'ai gratté quand je l'ai mesuré. Et elle est bobo et bobo. Je l'ai mis sur un pot. Puis je la prends dans mes bras, j'ai pensé que je vais la mettre au lit dans mes bras. Et elle a commencé comme une éructation et puis je vois juste comment j'ai roté 2 fois. Ici, elle a mangé une banane récemment, tout est sorti. Et il y avait des baies pour le petit déjeuner, 1 baie est sortie. Et c'est tout. Je lui ai donné quelque chose à boire et elle a bu une tasse d'eau avec impatience. Eh bien, je me suis allongé sur le lit avec elle et avec un bassin. Elle est glacée. La température a été mesurée à -36 exactement. Elle s'est endormie rapidement. Il n'y avait plus de vomissements.

Pour le petit déjeuner, nous avons tous mangé exactement la même chose. Muesli au kéfir et baies de cottage d'été, cerise et fraise. Les baies sont propres, je les ai lavées. Puis elle a fait quelques morceaux de pain, puis je lui ai donné une banane à 12 ans et je l'ai mangée moi-même. Empoisonné, je ne pense pas. Nous ne gardons pas de pilules à la maison ou elles sont toutes cachées loin et pendant longtemps.

Qu'est ce que ça pourrait être ?. et à quoi pouvez-vous vous préparer et de quoi vous approvisionner? Je suis maintenant assise avec elle à côté du bassin pendant qu'elle dort.

J'ai encore une suggestion qu'elle a peut-être juste mangé du pain? J'ai juste mangé des petits pains hier (3 à la fois) et je me suis senti malade. Eh bien, j'ai bu de la pancréatine et la nausée, tout le poids avait disparu. Peut-être que cela est causé par une mauvaise alimentation?

Nausées vomissements à basse température chez un enfant

Une température basse et des vomissements chez un enfant soulèvent toujours beaucoup de questions de la part des parents. Diverses maladies, ainsi que des troubles nerveux, peuvent provoquer une telle condition. En même temps, le bébé a l'air léthargique et pâle, comme le disent les gens, il a une dépression. Dans ce cas, il est nécessaire de rechercher la cause d'une telle violation et, si possible, de l'éliminer. Il convient de garder à l'esprit que certaines conditions nécessitent des soins médicaux urgents..

Les vomissements et une température basse chez un enfant sont plus alarmants que la même condition accompagnée de fièvre. Une température basse indique une faible résistance corporelle, certaines maladies chroniques, des processus infectieux ou des troubles endocriniens.

Les principales causes d'hypothermie, accompagnées de vomissements, sont:

  • Une surdose d'antipyrétiques, souvent observée avec une dose mal calculée ou si le bébé a trouvé et bu le médicament.
  • L'utilisation combinée de médicaments antiviraux et antipyrétiques peut provoquer cette réaction.
  • Réaction post-vaccination. Le plus souvent, ce phénomène peut survenir après 2 ou 3 DTP. La situation peut également être aggravée par les parents qui, juste au cas où, donnent des antipyrétiques à l'avance..
  • Dysfonctionnement du système endocrinien. Si la production de thyroxine dans la glande thyroïde est gravement altérée, cela peut également entraîner des nausées et une température basse. De plus, un tel trouble peut provoquer une perturbation des glandes surrénales et de l'hypothalamus..
  • Anémie. Une forte diminution de l'hémoglobine dans le sang entraîne également une baisse de la température et des nausées périodiques chez le bébé.
  • Diverses tumeurs cérébrales. Les néoplasmes compriment l'hypothalamus, ce qui entraîne une basse température et des vomissements.
  • Dystonie végétovasculaire.
  • Stress sévère. Favorise une diminution de la température corporelle et l'apparition de vomissements. Pour les enfants, cela se produit souvent lors de la séparation de parents ou du changement d'équipe des enfants.
  • Empoisonnement. Une température de 35 et des vomissements chez un enfant peuvent être accompagnés d'intoxication et de déshydratation sévères.
  • Maladies de l'estomac - gastrite chronique ou ulcère gastroduodénal.

De plus, les parasites dans le corps peuvent provoquer une faible fièvre et des vomissements. Avec les invasions helminthiques, une perte de force et des vomissements sont très souvent observés..

Un médecin peut identifier la cause exacte du trouble de santé d'un enfant après un examen..

Si un enfant est intoxiqué par des antipyrétiques, il est nécessaire de rincer l'estomac, puis de lui donner un adsorbant qui neutralise les restes du médicament. Mais tout cela est conseillé de ne faire que si pas plus d'une heure s'est écoulée depuis le moment de la prise du médicament..

Après avoir fourni les premiers soins, assurez-vous de montrer le bébé au médecin, car il peut y avoir des complications tardives, tandis que le médecin doit également montrer le médicament qui a causé l'empoisonnement..

Il faut se rappeler que le nurofène a un effet plus fort que le paracétamol, vous ne pouvez donc pas dépasser la dose.

Pour le traitement des maladies respiratoires et de la grippe, les médecins prescrivent souvent Viferon en association avec des médicaments antipyrétiques. En cas d'intolérance individuelle à ces médicaments, il peut y avoir une panne et des vomissements. Si une telle condition survient chez un enfant, le traitement avec ces médicaments est annulé et ils se tournent vers le médecin traitant pour obtenir des conseils..

Parfois, des nausées persistantes surviennent avec une mauvaise consommation de médicaments antiviraux, lorsque l'intervalle de temps entre les repas n'est pas respecté.

Le plus souvent, le corps humain réagit aux vaccins avec une augmentation de la température, mais parfois la situation peut être radicalement différente. Une diminution de la température après le DPT chez les enfants est rare, mais cela peut aussi être et cela est considéré comme la réponse du système immunitaire à l'introduction de micro-organismes étrangers. L'hypothermie peut être accompagnée d'une faiblesse générale, des étourdissements et des nausées..

Si l'état de l'enfant ne se stabilise pas un jour après la vaccination, une consultation pédiatre est impérative. Si l'hypothermie est trop prononcée et que les vomissements sont abondants, une ambulance doit être appelée.

Après toute vaccination, l'enfant doit rester sous surveillance médicale pendant environ une heure!

Les problèmes de thyroïde provoquent souvent une faible fièvre et des nausées. Pour déterminer la cause, il suffit de passer une série de tests. Le traitement est prescrit par un endocrinologue, il comprend parfois des médicaments hormonaux. La perturbation des glandes surrénales peut également entraîner des vomissements et une hypothermie.

Une température basse et des vomissements chez un enfant peuvent également survenir avec une forte diminution de l'hémoglobine dans le sang. Cette condition peut être le résultat d'une maladie grave ou d'une malnutrition. Les enfants anémiques ont l'air pâle et faibles et ont souvent un appétit et un état général faibles.

Pour le traitement, des médicaments contenant du fer sont prescrits et la nutrition de l'enfant est ajustée. Le régime doit contenir beaucoup de légumes verts, de fruits, de légumes, de bœuf, de foie, de sarrasin et de poisson.

Si l'anémie de l'enfant est trop sévère, une transfusion sanguine est prescrite.

Les tumeurs cérébrales peuvent être bénignes ou malignes. Cette maladie peut être suspectée en fonction de symptômes spécifiques. L'enfant se plaint souvent de nausées, de vomissements, de vertiges et de maux de tête. À l'examen, vous pouvez remarquer une pâleur de la peau et une température instable, qui baisse parfois fortement ou, au contraire, augmente. Parfois, des évanouissements se produisent et la coordination des mouvements est altérée.

Afin de diagnostiquer correctement, un certain nombre d'examens sont prescrits, qui comprennent nécessairement des radiographies et une tomographie. Lors de l'exécution de ces procédures, vous pouvez non seulement voir la localisation de la tumeur, mais également désigner les métastases, le cas échéant..

Au début, les maladies oncologiques sont traitées avec succès, l'essentiel est de ne pas manquer les premiers symptômes.

La dystonie végétovasculaire comprend de nombreux symptômes qui indiquent une violation du système autonome. La dystonie entraîne des troubles de la glande thyroïde, du cœur et des vaisseaux sanguins et altère également les fonctions des systèmes digestif, respiratoire et circulatoire. Avec la dystonie vasculaire, les troubles suivants sont observés:

  • maux de tête fréquents;
  • somnolence anormale;
  • perte d'appétit;
  • nausée et vomissements;
  • pâleur de la peau;
  • vertiges;
  • transpiration atypique;
  • basse pression;
  • chute de température.

De plus, des évanouissements et un assombrissement des yeux sont souvent observés chez un enfant souffrant de VSD. Si l'un de ces symptômes apparaît, l'enfant est examiné par un cardiologue et un neuropathologiste.

Le stress fréquent, l'anxiété et le stress interne peuvent entraîner une hypothermie et des vomissements. Chez les petits enfants, cela se produit souvent lors de la séparation de parents, par exemple, lorsque le bébé est envoyé à la maternelle ou lors du changement de l'équipe habituelle des enfants. Chez les enfants plus âgés, cette condition est observée avant diverses performances, examens ou autres événements importants pour eux..

Chez les jeunes enfants, le système nerveux est encore mal formé, donc tout ce qu'ils ne comprennent pas conduit souvent à des crises de colère. Ainsi, les petits enfants sont terriblement effrayés par le changement de décor. Si, pour une raison quelconque, vous devez changer de maternelle, cela peut entraîner un stress sévère, une augmentation ou une diminution de la température, ainsi que des vomissements..

Dans ce cas, il faut expliquer à l'enfant que des jeux intéressants et de nouveaux amis l'attendent à la maternelle. Si le bébé refuse catégoriquement d'aller à la maternelle, il ne faut pas le forcer, il vaut mieux le laisser s'asseoir à la maison pendant une semaine avec sa grand-mère bien-aimée.

Il ne faut pas oublier qu'un stress sévère chez un enfant peut entraîner des tics nerveux et un bégaiement.!

Si un enfant a des sueurs froides et des vomissements dans le contexte de la nourriture ou d'une autre intoxication, nous pouvons parler de déshydratation du corps et de sa grave intoxication. Dans ce cas, il est nécessaire d'appeler un médecin ou de livrer l'enfant seul au service de l'hôpital des maladies infectieuses. Les symptômes de déshydratation comprennent:

  • muqueuses sèches;
  • soif intense, très difficile à étancher;
  • palpitations cardiaques et respiration lourde;
  • faiblesse générale et somnolence sévère;
  • pas de miction pendant plus de 4 heures;
  • rétraction de la grande fontanelle chez les nourrissons.

En tant que premiers soins, le patient reçoit un adsorbant - atoxil, polysorb, enterosgel ou charbon actif ordinaire. Pour reconstituer le volume de liquide dans le corps, le bébé reçoit souvent diverses boissons, mais en petites portions. Vous pouvez donner à votre enfant de l'eau propre, du thé sucré, de la compote, de la décoction d'églantier ou de l'eau de riz.

En milieu hospitalier, le patient reçoit des perfusions intraveineuses de glucose et de chlorure de sodium pour reconstituer le liquide perdu. Habituellement, après le premier compte-gouttes, l'état de l'enfant malade se stabilise un peu..

Aux premiers symptômes de déshydratation chez les jeunes enfants, vous devez immédiatement consulter un médecin. En raison du faible poids corporel, des conséquences irréversibles se développent rapidement, ce qui peut entraîner la mort.

La gastrite ou l'ulcère gastrique peuvent entraîner une diminution de la température corporelle et des vomissements. Cela se produit particulièrement souvent au stade aigu. Le traitement de toutes ces maladies doit être complet. Dans le cadre du traitement, il existe toujours des antibiotiques, des antispasmodiques, des médicaments qui réduisent l'acidité du suc gastrique, des décoctions d'herbes médicinales et des complexes vitaminiques. Avec une exacerbation d'un enfant, ils sont traités dans un hôpital, au stade de la rémission, il est permis de prendre des médicaments prescrits par un médecin à domicile.

L'alimentation joue un rôle important dans le traitement de ces maladies. Un enfant malade doit organiser des repas qui comprennent les aliments suivants:

  • bouillie visqueuse dans l'eau ou le lait écrémé;
  • pommes au four et bananes mûres;
  • poisson et viande bouillis;
  • oeufs bouillis;
  • biscuits biscuits;
  • soupes de légumes;
  • gelée.

Toute la nourriture d'un enfant malade est bouillie ou cuite à la vapeur. Dans des cas exceptionnels, vous pouvez cuire de la viande et des légumes au four. Pour la cuisson, prenez un minimum de matières grasses afin de ne pas alourdir le système digestif et le foie.

Des nausées constantes, des vomissements fréquents, de la constipation et une faible fièvre peuvent indiquer des parasites dans le corps de l'enfant. Les enfants qui fréquentent la maternelle et l'école passent périodiquement des tests de selles et des frottis qui détectent les vers. Les enfants qui ne vont pas à la maternelle devraient également subir un tel examen au moins une fois par an. Lorsque des vers sont détectés, un traitement est effectué dans le but non seulement d'éliminer les parasites du corps, mais également de restaurer le système immunitaire.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un enfant peut avoir une température basse et des vomissements. Parfois, il est possible de déterminer un diagnostic précis uniquement après un examen approfondi, qui comprend une tomographie et un cardiogramme. Afin de prévenir les complications, vous devez suivre strictement toutes les recommandations du médecin..

Tous les parents savent que les changements de température indiquent souvent le développement de la maladie. Cependant, ce n'est pas toujours le cas. Chez les nouveau-nés, pendant les premiers mois de la vie, la fonction thermorégulatrice est altérée, de sorte que la température peut augmenter ou diminuer.

C'est ce que l'on appelle la température corporelle abaissée en médecine. Notre corps, grâce à des mécanismes thermorégulateurs, maintient la température à 36,6 degrés (certains écarts sont possibles, qui sont la norme).

Si l'enfant tombe malade, il commence à avoir de la fièvre, tandis que l'échelle du thermomètre, en règle générale, se lève. Cela est nécessaire pour détruire rapidement les micro-organismes pathogènes qui sont l'agent causal de la maladie. Mais que peut dire un indicateur de température de moins de 36,6 degrés?

Ils doivent être clarifiés afin de comprendre si l'enfant a besoin d'une aide urgente..

  • La cause la plus fréquente du phénomène est la prise de médicaments antipyrétiques. Une forte diminution de la température peut être considérée comme un phénomène normal - le corps du bébé se repose simplement après une lutte acharnée contre la maladie. Afin de ne pas l'abattre fortement, vous devez utiliser très soigneusement les médicaments antipyrétiques - uniquement comme prescrit par un médecin et aux doses qu'il a indiquées. Sinon, l'enfant devra subir une forte baisse de température, ce qui ne lui est pas non plus utile..
  • Médicaments vasoconstricteurs. Même les gouttes nasales peuvent avoir cet effet..
  • Maladies de nature infectieuse. Des symptômes supplémentaires du phénomène peuvent être une somnolence, une fatigue accrue, un manque d'appétit.
  • Si un enfant a déjà atteint l'âge scolaire, une température corporelle basse peut indiquer des troubles endocriniens. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un endocrinologue.
  • Hypothermie. Si votre enfant a été dans le froid pendant un certain temps, vous ne devriez pas être surpris qu'il ait une température corporelle basse. Les lèvres bleues d'un enfant, les pieds froids, les mains témoignent d'une hypothermie.
  • Anémie. S'il y a un manque d'hémoglobine dans le sang, une diminution de l'indicateur de température peut accompagner le problème pendant plusieurs mois. Ainsi, le corps de l'enfant réduit le besoin d'oxygène, qui lui est déjà fourni en quantité insuffisante en raison de la maladie..
  • Avitaminose. Le corps manque souvent de vitamine C, ce qui réduit l'immunité de l'enfant, ce qui contribue à ralentir les processus métaboliques et à abaisser la température..
  • Empoisonnement. Avec une maladie, tous les processus dans le corps de l'enfant ralentissent, ce qui contribue au fait que l'indicateur de température diminue. Des symptômes supplémentaires d'empoisonnement peuvent être des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des frissons.
  • Prostration. Une activité excessive peut entraîner un épuisement général du corps de l'enfant. Il ne s'agit pas seulement de jeux, mais aussi d'autres activités. Par exemple, aujourd'hui de nombreux parents souhaitent que leur enfant fasse du sport, du chant, du dessin et de la musique... Tout cela est bien, mais le surmenage avec un horaire mal établi ne profitera pas au corps.

Bien sûr, pour mesurer la température, vous devrez utiliser un thermomètre. Néanmoins, il est possible de suspecter un indicateur de basse température du corps chez un enfant par les symptômes qui l'accompagnent:

  • mauvaise humeur, larmoiement, sautes d'humeur;
  • apathie;
  • vomissements sans diarrhée;
  • mal de crâne;
  • diminution de l'appétit, refus de manger;
  • évanouissement.

En fonction des causes du phénomène, vous devez choisir les méthodes de traitement..

Par exemple, si un indicateur de température réduite est un symptôme que l'enfant est simplement trop refroidi, il doit être habillé de vêtements chauds, recevoir du thé chaud ou du lait à boire.

Lorsque la cause d'une température corporelle basse chez un enfant est une maladie récente qui a provoqué un affaiblissement du corps ou la prise de médicaments antipyrétiques, il a juste besoin de se reposer et de bien dormir pour récupérer. Vous n'avez pas besoin de prendre de médicaments spéciaux. Les médecins conseillent de prendre des complexes vitaminiques dans de tels cas..

  • Un enfant de moins d'un an peut recevoir "Multi-Tabs-Baby". Les principaux composants du complexe sont les vitamines E, D, A. Le complexe est produit sous forme de gouttes. Il ne contient pas de colorants, de conservateurs.
  • Les enfants plus âgés peuvent recevoir Vitrum Kids. Il contient des vitamines C, E, A, dont le corps a besoin pour récupérer. Le complexe vitaminique ne peut être utilisé que par les enfants de plus de 3 ans.

La plante montre une grande efficacité dans le traitement des maladies intestinales et des intoxications, ce qui peut entraîner une diminution de la température..

  1. Remplissez 1 c. Millepertuis avec un verre d'eau bouillante.
  2. On laisse infuser le mélange pendant plusieurs heures, on décante.
  3. Nous donnons au bébé le remède plusieurs fois / jour en petites quantités.

La température corporelle revient très vite à la normale chez le tout-petit, mais il est impossible de lui donner le remède pendant longtemps.

  • Thé chaud et massage

Pour vous débarrasser du problème, donnez du thé chaud à votre bébé. La température corporelle des miettes se normalise plus rapidement si vous lui donnez un massage.

Si l'indicateur de température descend en dessous de 35 degrés, vous devez immédiatement consulter un médecin, car l'enfant dans ce cas a besoin d'une aide qualifiée immédiate. Dans ce cas, des symptômes concomitants peuvent être observés - vomissements, étourdissements, évanouissements, etc..

La gastro-entérite à rotavirus est une infection causée par un agent pathogène viral. C'est le plus fréquent chez les enfants. La maladie nécessite l'instauration rapide du traitement, qui est prescrit par un pédiatre. Elle peut être réalisée dans un hôpital ou à domicile.

Le rotavirus ne peut être contracté que par une personne malade ou qui a récemment eu cette maladie. Il se transmet par contact domestique: par les mains et la vaisselle sales.

Les principales causes d'infection par ce virus sont distinguées:

  1. Faire cuire des aliments par une personne malade. Une gastro-entérite à rotavirus peut survenir après la visite d'établissements de restauration. Des épidémies chez les enfants peuvent survenir à la maternelle ou à l'école si la personne qui a préparé la nourriture pour eux est porteuse de l'infection.
  2. Infection dans les hôpitaux. Très souvent, l'infection à rotavirus «se promène» dans les hôpitaux pour enfants, elle peut ne pas être spécifiquement propagée par le personnel médical.
  3. Non-observation des bases de l'hygiène personnelle par l'enfant. Le virus peut pénétrer dans son corps par des mains sales. Apprenez à votre tout-petit à se laver les mains régulièrement avant chaque repas et après être sorti.

La période d'incubation de cette maladie virale est de 1 à 5 jours. Cela signifie qu'après l'infection, il faudra plusieurs jours avant que les premiers symptômes de la gastro-entérite à rotavirus n'apparaissent. La maladie commence de manière aiguë.

Voici les principaux symptômes que la maladie peut manifester:

  1. Nausées accompagnées de vomissements abondants. Au début, le vomi est composé des restes de nourriture mangés par le bébé. Ensuite, ils peuvent être transparents et jaunes, car ils contiennent de la bile et du suc gastrique. La nausée peut survenir jusqu'à 10 à 15 fois par jour.
  2. La diarrhée. Diarrhée abondante, consistance aqueuse. Un enfant peut aller aux toilettes 15 fois par jour. Les selles sont mousseuses et dégagent une odeur désagréable.
  3. Syndrome d'intoxication. La température corporelle du patient peut atteindre des nombres subfébriles (37,0-37,5). Il peut y avoir un mal de tête, une faiblesse générale. L'enfant n'est pas actif, passe tout son temps au lit. Ces symptômes sont causés par une déshydratation sévère..
  4. La douleur abdominale peut d'abord être localisée dans la région de l'estomac, puis se propager à toutes les parties de l'abdomen.
  5. Flatulence (augmentation de la production de gaz).

Avec un traitement rapide commencé, la gastro-entérite à rotavirus chez les enfants n'est pas dangereuse. Mais avec son évolution sévère, la rétention prolongée des symptômes et un traitement inapproprié, il peut entraîner les complications suivantes:

  1. Déshydratation. Cette condition se développe en raison de la diarrhée abondante et des vomissements. Le bébé perd une grande quantité de liquide, d'électrolytes. En raison de vomissements constants, il ne peut pas boire. La déshydratation se manifeste par une faiblesse générale, une diminution de l'élasticité de la peau, une bouche sèche, une diminution de la pression artérielle et le développement d'une tachycardie (rythme cardiaque rapide). Cette condition est très dangereuse pour le corps de l'enfant, en particulier pour les enfants de moins d'un an, et conduit dans de rares cas à la mort..
  2. Le syndrome acétonémique est une complication courante des infections virales chez les enfants. Elle est causée par une déshydratation et un dysfonctionnement du pancréas. Une augmentation des corps cétoniques se produit dans le sang. Symptômes: odeur d'acétone de la bouche et de l'urine, vomissements, faiblesse générale.
  3. La pancréatite se développe dans le contexte d'un virus dans le système digestif. L'enfant, entre autres symptômes, peut ressentir des douleurs abdominales à la ceinture, des nausées, des vomissements, des flatulences.

La gastro-entérite à rotavirus doit être traitée par un médecin. Si votre enfant développe cette maladie, vous pouvez appeler une ambulance ou consulter vous-même un médecin. Si vous constatez que l'enfant est dans un état grave, n'est pas actif, appelez immédiatement l'équipe d'ambulance.

Pendant qu'ils conduisent, vous pouvez fournir à votre bébé les premiers soins, qui consistent en:

  1. En buvant. Il peut s'agir d'eau minérale alcaline ou de thé faible. Boire un peu à la fois pour ne pas provoquer de nouveaux vomissements..
  2. Sorbants. Le charbon actif est parfait pour un enfant. 1 comprimé est donné pour 10 kg de poids.

C'est tout ce que vous pouvez faire par vous-même, un traitement de suivi doit être prescrit par votre médecin.

Le diagnostic peut être posé par un médecin sur la base du tableau clinique. Mais parfois, il est nécessaire d'examiner l'enfant afin d'exclure la salmonellose, les lésions du pancréas et le syndrome acétonémique.

À cette fin, le médecin peut prescrire les examens suivants:

  1. Une numération formule sanguine complète aidera à exclure une infection bactérienne, montrera le degré de déshydratation.
  2. Analyse d'urine pour exclure des lésions rénales.
  3. Culture de matières fécales - pour identifier d'éventuels pathogènes bactériens.
  4. Analyse d'urine pour l'acétone. Pour cela, des bandelettes de test spéciales sont utilisées, qui sont plongées dans l'urine, et la présence de corps cétoniques peut être déterminée en changeant leur couleur.
  5. Un test sanguin biochimique est nécessaire pour évaluer 1 état du pancréas, du foie et des reins.
  6. Un examen échographique des organes internes (échographie) est effectué pour détecter les violations du travail des organes internes.

Le traitement peut être effectué dans un hôpital ou à domicile. Tous les médicaments doivent être prescrits par un médecin.

Voici les principaux composants:

  1. Régime. L'enfant doit adhérer à un régime. Il est conseillé de manger un peu et souvent. Les aliments gras, fumés et frits doivent être évités. Mieux vaut faire cuire au bain-marie ou faire bouillir les aliments. En outre, vous devez renoncer aux jus, aux boissons gazeuses, aux fruits et légumes frais..
  2. Régime de consommation. Vous pouvez boire de l'eau minérale alcaline et du thé sucré. En outre, dans les premiers jours, vous pouvez utiliser Regidron pour reconstituer les pertes d'eau et d'électrolytes. Sa composition est similaire aux solutions qui sont administrées par voie intraveineuse lorsqu'elles sont déshydratées. 1 sachet de Regidron est dissous dans 1 litre d'eau plate et bu au patient.
  3. Les absorbants sont prescrits pour nettoyer les intestins des toxines et des bactéries. Vous pouvez utiliser du charbon actif, Smecta, Sorbeks, Enetrosgel, charbon blanc, Atoxil. Lisez attentivement les règles de dosage pour l'enfant.
  4. Des enzymes sont prescrites pour améliorer la digestion des aliments. Il est plus pratique pour les enfants de doser Creon.
  5. Des médicaments spasmolytiques sont prescrits pour soulager la douleur. Le plus souvent, NOSH-PA est prescrit.

Mais il n'y a pas de traitement étiologique du rotavirus. Il n'est pas nécessaire de donner des antibiotiques à l'enfant, car l'agent causal de la maladie est un virus. Les médicaments antiviraux ne sont généralement pas prescrits en raison de leur faible efficacité dans cette maladie.

La gastro-entérite à rotavirus est une maladie intestinale courante chez les enfants. Vous pouvez l'obtenir d'une personne malade. La période d'incubation est en moyenne de 1 à 5 jours. La principale caractéristique distinctive de cette maladie est des selles mousseuses et abondantes, une consistance aqueuse. Le traitement de la maladie peut être effectué dans un hôpital ou à domicile. Tous les médicaments sont prescrits par un médecin. Le régime alimentaire et le régime alimentaire jouent un rôle important dans le traitement. Le pronostic de la maladie est favorable, à condition que le traitement correct soit commencé à temps.

Il n'y a personne qui n'éprouve pas de vomissements. C'est un empoisonnement: chimique, alimentaire, alcool. Peu de gens commencent à mesurer la température, panique. Les mères qui éprouvent des symptômes pour la première fois font exception.

Les vomissements sont la libération complète du contenu de l'estomac. Est-ce un symptôme de maladie ou une envie solitaire.

  • salive abondante;
  • cardiopalmus;
  • la nausée.

Une température élevée pour un bébé jusqu'à un an est de 37, 3 degrés. Pour les enfants de moins de 2 ans - 37 degrés.

Avec une fièvre notée chez un enfant, une attaque de vomissement. Le cas inverse - plusieurs envies de vomissements, une élévation de température - empoisonnement, infections gastro-intestinales.

Les parents doivent examiner de près le contenu des masses. En plus des aliments non digérés, une bile jaune verdâtre peut apparaître. Avec des vomissements fréquents, l'enfant développe une déshydratation.

En cas de nausée et de basse température (35 à 36 degrés) - preuve d'une pression artérielle basse, affaiblissement du corps.

Le corps de l'enfant réagit à de nombreuses choses: intestinale, infection virale (ARVI, grippe), intoxication, coqueluche, bronchite, amygdalite, pneumonie, méningite, maladies chirurgicales (appendicite, hernies), coup de chaleur.

Pour les maladies, il existe des symptômes caractéristiques, de l'aide. La vie de l'enfant dépend de la bonne réaction des parents.

Les infections gastro-intestinales entraînent des épisodes répétés de vomissements, de maux d'estomac, de faiblesse, de diarrhée, de perte d'appétit. Appelez un pédiatre ou une ambulance pour lutter contre la déshydratation.

Maladie pseudo-grippale. Les vomissements sont plus souvent uniques, maux de tête avec température (38 - 39 - 40 degrés), os douloureux, corps. Vous devez appeler un médecin à domicile.

Elle s'accompagne de symptômes: faiblesse, malaise, manque d'appétit, douleurs abdominales, diarrhée, vomissements répétés. Appelez un médecin pour éviter que la déshydratation ne se développe.

Coqueluche, pneumonie, amygdalite, bronchite, pneumonie. Sur fond d'attaques de toux, des crises de vomissements sont provoquées. Mal de gorge, faiblesse. Appelle un docteur.

Une maladie accompagnée d'une inflammation des membranes de la moelle épinière ou du cerveau. Il est impossible de laisser la maladie passer inaperçue. Les conséquences atteignent l'échec de certaines parties du cerveau.

Symptômes: faiblesse, photophobie, fièvre (température supérieure à 39 degrés), agitation, refus de boire et de manger, éruption cutanée, convulsions. Une ambulance urgente demande une assistance médicale supplémentaire.

Inflammations de la cavité abdominale nécessitant une solution opératoire: inflammation de l'appendice, hernie. Peut être reconnu par une douleur abdominale aiguë, une faiblesse. Appeler une ambulance - le retard est dangereux.

Les «maladies» de ce type se produisent avec une léthargie générale, des rougeurs, une peau sèche, des étourdissements sévères, le pouls, la respiration accélère le rythme. Appeler un médecin, mettre le patient dans un endroit frais, tourner la tête sur le côté.

Avec une envie répétée de vomir, des diarrhées fréquentes, il y a un risque de déshydratation.

  • le patient est irrité, faiblesse du corps;
  • le bébé pleure, il n'y a pas de larmes;
  • peau sèche;
  • pas de miction pendant 3-4 heures.

Aide à la déshydratation - rétablit l'équilibre hydrique du corps.

Un symptôme particulier est la présence, l'absence de diarrhée avec vomissements.

Les selles liquides chez un enfant sont un signe certain d'empoisonnement, d'infection intestinale. Le corps essaie d'éliminer les substances dangereuses, les toxines afin de fonctionner sans mal, dans un état normal.

Les adultes appellent immédiatement un médecin pour des soins immédiats. L'intoxication entraîne de tristes conséquences. La récupération du corps est longue, douloureuse.

Lorsque vous vomissez sans diarrhée, examinez l'état de l'enfant. Cela aidera à fournir les bons soins médicaux à domicile et non à nuire. S'il n'y a pas de diarrhée, les intestins vont bien.

Lorsque les vomissements sont uniques, la température ne dépasse pas 37, il n'y a aucune raison d'appeler une ambulance. Les adultes surveillent l'état du bébé. L'enfant est gai, joyeux, l'appétit n'a pas disparu - il n'y a pas de raisons de paniquer. Chez un nourrisson, les premiers mois de la vie, les vomissements peuvent être le signe d'un développement défectueux du tractus gastro-intestinal, une sorte d'adaptation du corps à de nouveaux aliments. La nourriture abondante, le mal des transports, l'ingestion d'air avec de la nourriture provoque des vomissements.

Symptômes nécessitant un appel médical:

  • vomissements répétés;
  • déshydratation, incapacité à prendre de l'eau en raison de vomissements;
  • l'apparition d'autres symptômes à une température supérieure à 39;
  • léthargie, faiblesse, détérioration;
  • la présence de sang avec des vomissements, des matières fécales;

La vie de l'enfant dépend de la rapidité de la réaction des parents.

Les adultes ont besoin de se calmer, de calmer les enfants. Maman est nerveuse, pleure, hystérique - le bébé ne cédera pas. Les larmes, les crises de colère du bébé n'aideront pas à fournir de l'aide, aggraveront la condition.

Vous ne pouvez pas laisser l'enfant sans surveillance après avoir vomi - l'envie se répétera, le bébé s'étouffera simplement avec le vomi, suffoquera. Il vaut mieux tourner la tête du bébé sur le côté sur l'oreiller. Avec une envie répétée, cela protégera contre les effets secondaires..

Votre enfant a besoin de boire pour rester hydraté. Mais pas abondant - provoquera une nouvelle envie. De petites portions (5 cuillères à café pendant 10-15 minutes) d'eau aideront à restaurer la composition eau-sel du corps, à maintenir la force pour le combat. Il existe des solutions spéciales avec des minéraux dans la pharmacie. Il n'est pas recommandé de donner du jus - provoque des vomissements.

Ne nourrissez pas l'enfant tant que le diagnostic et les soins médicaux ne sont pas fournis. Les parents ne peuvent pas inventer un traitement seuls.

La thérapie est prescrite par un médecin après un examen médical approfondi, un diagnostic.

À des températures élevées, il est recommandé de donner à l'enfant un antipyrétique, en accord avec le médecin. Pour les adultes, assurez-vous que la température ne dépasse pas la précédente. Quand il était possible de réduire, prévenir la déshydratation.

Chez les jeunes enfants, les vomissements et la fièvre s'accompagnent de diarrhée. De nombreuses bactéries nocives pénètrent dans le corps de l'enfant par la bouche, contribuant au développement d'infections intestinales. C'est une cause populaire de ce type de maladie. L'âge de la personne n'a pas d'importance. Il n'y a pas de vaccinations, pas d'assurance de sa part.

Le concept d'infection intestinale signifie la présence de bâtons de staphylocoque, de salmonelle, de dysenterie, de fièvre typhoïde. Leur présence, leur absence sera démontrée par des tests prescrits par un médecin.

Actions si l'enfant a une infection intestinale:

  1. Pensez à ce que vous avez mangé. Probablement, la punition avec empoisonnement dépassera tous les membres de la fête.
  2. Il y a des doutes sur la nourriture prise par l'enfant séparément (à la maternelle), les parents devraient appeler leurs camarades de classe. Prévenir, prévenir le risque de propagation massive de l'infection.
  3. Le reste de la famille doit suivre les précautions de sécurité. Ne mangez pas dans le même bol, suivez un régime.
  4. Si les parents sont convaincus du diagnostic, ne buvez pas d'absorbants autres que le charbon actif. Il absorbera les toxines, les éliminera du corps, ce qui facilitera le travail. L'utilisation de grandes quantités de médicaments antidiarrhéiques et antiémétiques comporte le risque d'augmenter la durée d'élimination de l'infection par l'organisme. Aide à éliminer l'excès: rincer l'estomac avec beaucoup d'eau, une solution de permanganate de potassium, donner du charbon de bois. Rincer les intestins avec un lavement.
  5. N'oubliez pas de reconstituer le liquide dans le corps avec les moyens disponibles.
  6. Observez le régime de température des boissons. L'eau froide, l'eau bouillante rendront difficile l'absorption dans le sang de l'estomac.
  7. Gardez les portions liquides de petite taille. Il est recommandé de boire un peu, souvent.
  8. Vous ne devriez pas commencer à manger abondamment dès les premiers signes d'amélioration. Cela ne restaurera pas le corps, cela aggravera la condition. Au début du processus de récupération, vous pouvez donner à l'enfant de la bouillie, du bouillon de poulet faible en gras avec du pain, de la chapelure. Pour les nourrissons, les préparations pour nourrissons, l'allaitement ne peut pas être annulé - consultez un médecin pour une nutrition adéquate du nouveau-né.
  9. S'il y a d'autres signes, augmentation des vomissements, absence de miction, présence de sang dans le vomi ou les selles, aggravation de la maladie, consulter immédiatement un médecin.

Soumis aux règles d'hygiène et de soins appropriés, le rétablissement du patient sera indolore et rapide.

Pour les enfants plus âgés, il n'est pas nécessaire d'appeler un médecin à chaque fois. Leur corps se développe et devient comme un adulte. Avec une intoxication ordinaire, la température corporelle est initialement basse, puis, une fois les vomissements passés, elle est complètement basse. Le lendemain, il est nécessaire de mesurer le matin, l'après-midi, le soir et la nuit pour surveiller la santé.

Les vomissements peuvent être déclenchés par la fièvre. Surtout pendant la puberté, lorsque le corps réagit trop activement aux changements. Une légère augmentation systématique de la température pendant cette période ne devrait pas provoquer de panique..

Des vomissements forts et fréquents après une température donnent lieu à appeler un médecin.

La température élevée, tant chez les adultes que chez les enfants, est l'un des premiers symptômes du développement d'un processus inflammatoire grave dans le corps. Il apparaît avec des ARVI, des infections virales, des maux de gorge et d'autres maladies infectieuses, ainsi qu'avec une inflammation des organes internes. En association avec des vomissements et des troubles intestinaux, une température élevée peut indiquer que des agents pathogènes d'une infection intestinale sont entrés dans le corps. Les vomissements et la diarrhée sont les réactions défensives du corps, à l'aide desquelles il essaie de se nettoyer des toxines qui y sont entrées..

La diarrhée, les vomissements et la fièvre chez un enfant sont des symptômes très dangereux qui peuvent entraîner une déshydratation dans le corps d'un enfant en peu de temps. Il faut garder à l'esprit que plus l'enfant est jeune, plus cette complication se développe rapidement. Lorsque des crises de vomissement surviennent en combinaison avec une température élevée, une assistance médicale qualifiée est nécessaire pour découvrir la cause de cette affection du bébé et son élimination précoce..

Des vomissements et de la fièvre peuvent survenir chez les enfants pour les raisons suivantes:

  • ingestion de l'agent causal de l'infection intestinale;
  • intoxication par des aliments, des produits chimiques, des médicaments;
  • maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal en phase aiguë (appendicite, gastro-entérite, etc.);
  • rhumes et maladies inflammatoires.

Important: chez les jeunes enfants, des nausées peuvent survenir en raison d'une élévation rapide de la température à 38 ° C et plus, quelle que soit la cause exacte de l'hyperthermie..

Les infections intestinales sont les causes les plus courantes de vomissements, de diarrhée et de fièvre pendant l'enfance. Ils comprennent un certain nombre de maladies, dont les agents responsables affectent principalement le tractus gastro-intestinal. Ceux-ci inclus:

  • infection à rotavirus;
  • dysenterie;
  • la salmonellose;
  • la fièvre typhoïde;
  • choléra;
  • infection à entérovirus;
  • escherichiose, etc..

Le système immunitaire d'un petit enfant n'est pas encore complètement formé, il ne peut donc pas faire face efficacement à toutes les bactéries et virus pathogènes qui pénètrent dans le corps. L'infection survient lors de la consommation d'aliments contaminés, d'eau ou par contact domestique d'un patient atteint d'une infection intestinale.
Avec une infection intestinale chez les enfants, on observe des vomissements répétés, qui n'apportent pas de soulagement, des selles de couleur verte sont possibles avec un mélange de sang, de mousse ou de mucus, une température élevée à moins de 40 ° C. Ces symptômes peuvent persister pendant plusieurs jours si le traitement n'est pas démarré rapidement.

L'infection à rotavirus est la plus courante dans l'enfance. Ses symptômes au début de la maladie ressemblent à la grippe, aux maux de gorge, à la scarlatine et au SRAS. L'enfant est observé:

  • la faiblesse;
  • manque d'appétit;
  • nez qui coule;
  • mal de crâne;
  • toux;
  • gorge irritée.

Puis des vomissements se rejoignent, des douleurs abdominales apparaissent, la température corporelle augmente, les selles deviennent aqueuses et liquides.

Important: l'infection à rotavirus est le plus souvent trouvée chez les enfants âgés de deux ans et la maladie a une évolution très sévère.

L'apparition de vomissements et de fièvre chez un enfant peut être causée par une intoxication par un petit organisme. Cette condition conduit généralement à:

  • manger de la nourriture rassis;
  • exposition aux poisons et aux produits chimiques;
  • Overdose de drogue.

En cas d'intoxication alimentaire, des bactéries pathogènes ou d'autres micro-organismes pénètrent dans le corps avec la nourriture, qui infectent les muqueuses du système digestif et perturbent leur fonctionnement normal. La détérioration de l'état du bébé est observée plusieurs heures après avoir mangé des aliments avariés. Il a des frissons, une faiblesse, des extrémités froides, un manque d'appétit, une pâleur de la peau, des douleurs abdominales.

Important: En cas d'intoxication alimentaire après vomissements et diarrhée, l'enfant présente une amélioration de son état général en raison d'une diminution de la concentration de toxines dans l'organisme.

Le SRAS, ainsi que les maladies du système respiratoire de nature inflammatoire (pharyngite, bronchite, pneumonie, rhinite, etc.) surviennent souvent avec l'hyperthermie. Une forte augmentation de la température corporelle peut provoquer des maux de tête, des nausées et des vomissements. Dans ce cas, une attaque émétique ne constitue pas une menace pour la santé du bébé, car elle ne se produit qu'une seule fois, et après avoir vidé l'estomac, les pulsions de vomissements disparaissent.

La cause des vomissements avec un rhume peut être non seulement une forte fièvre, mais aussi une toux. Avec une toux sèche, le réflexe nauséeux se produit en raison d'une surcharge dans le pharynx. Une toux humide chez les enfants est presque toujours accompagnée de la déglutition des expectorations et du mucus des bronches ou des sinus nasaux. L'accumulation de ces sécrétions dans l'estomac et provoque des vomissements.
Avec le rhume et la grippe, dans la plupart des cas, les vomissements et la fièvre chez un enfant surviennent sans diarrhée ni autres troubles du travail des intestins.

Important: des vomissements et de la fièvre chez un enfant peuvent être observés pendant la période de poussée dentaire.

Certaines maladies inflammatoires gastro-intestinales peuvent survenir dans une période aiguë accompagnée de fièvre et de vomissements. Ceux-ci inclus:

  • gastrite;
  • entérite et gastro-entérite;
  • colite et entérocolite;
  • appendicite;
  • hépatite virale, etc..

Les vomissements sont l'un des premiers symptômes de ces maladies. En outre, l'enfant a des douleurs dans l'abdomen de localisation et d'intensité diverses, en fonction de l'organe affecté, il peut y avoir des troubles intestinaux, des nausées, des ballonnements.

La condition la plus dangereuse est l'appendicite aiguë, qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate pour éviter les complications..

Si l'enfant a des vomissements et de la fièvre, que devraient faire les parents dans ce cas? Il est important de rester calme, surtout si de très jeunes enfants développent ces symptômes. La panique et la confusion des parents peuvent être transmises au bébé et son état s'aggravera encore plus..

Recommandations générales pour les vomissements et la fièvre chez un enfant:

  • vous ne pouvez pas essayer d'arrêter les vomissements et la diarrhée en cas d'empoisonnement et d'infection intestinale;
  • si des vomissements surviennent chez les nouveau-nés, il est nécessaire de prendre des mesures pour éviter la pénétration de vomi dans le système respiratoire;
  • ne donnez pas de médicaments contre les vomissements avant l'arrivée du médecin et la cause établie;
  • à des températures supérieures à 38 ° C, il est nécessaire de donner au bébé des médicaments antipyrétiques, de préférence sous forme de suppositoires rectaux;
  • il est impératif de reconstituer le fluide perdu par le corps;
  • ne pas essayer de nourrir le bébé peu de temps après des vomissements (à l'exclusion de l'allaitement).

La tâche principale des vomissements, et en particulier en association avec la diarrhée, est de prévenir la déshydratation du corps de l'enfant. Pour ce faire, au plus tôt une demi-heure après la dernière crise de vomissement, il est nécessaire de commencer à donner à l'enfant toutes les 10 minutes de petites portions d'eau bouillie et de solutions de glucose-sel (Gastrolit, Regidron ou leurs analogues), en les alternant.

Les signes de déshydratation sont:

  • diminution de la quantité de miction (moins de 3 fois par jour);
  • sécheresse de la peau et des muqueuses;
  • faiblesse, maux de tête, somnolence;
  • yeux tombants et fontanelle (chez les nourrissons).

Vous devez commencer à donner à manger à votre enfant après avoir vomi au plus tôt 6 heures plus tard. Les croûtons, les céréales sur eau (riz, flocons d'avoine), les œufs durs, les pommes de terre bouillies, le bouillon faible en gras sont recommandés comme premiers produits. Ne proposez pas immédiatement des produits laitiers, des fruits et légumes frais. La transition vers une alimentation régulière doit être progressive.

Si la cause des vomissements et de la fièvre chez un enfant est un empoisonnement ou une infection intestinale, il est nécessaire de laver l'estomac, de prendre des entérosorbants, des médicaments antibactériens ou antiviraux. En règle générale, le traitement des enfants dans ce cas est effectué en milieu hospitalier..

Il y a des situations où, en vomissant, vous devez appeler d'urgence une ambulance. Ceux-ci incluent les cas suivants:

  • l'apparition de vomissements après une blessure;
  • vomissements et diarrhée indomptables, accompagnés du développement de la déshydratation;
  • refus de l'enfant de l'eau et incapacité de le boire;
  • douleur abdominale sévère et manque de selles;
  • la présence de traces de sang dans le vomi ou les selles;
  • une forte détérioration de l'état de l'enfant, une léthargie, une altération du tonus musculaire, une perte de conscience.

Important: le traitement des vomissements et de la fièvre chez les enfants doit viser à éliminer les causes qui les ont provoqués et à prévenir le développement de complications.

Les vomissements et une température basse chez un enfant sont plus alarmants que la même condition accompagnée de fièvre. Une température basse indique une faible résistance corporelle, certaines maladies chroniques, des processus infectieux ou des troubles endocriniens.

Les principales causes d'hypothermie, accompagnées de vomissements, sont:

  • Une surdose d'antipyrétiques, souvent observée avec une dose mal calculée ou si le bébé a trouvé et bu le médicament.
  • L'utilisation combinée de médicaments antiviraux et antipyrétiques peut provoquer cette réaction.
  • Réaction post-vaccination. Le plus souvent, ce phénomène peut survenir après 2 ou 3 DTP. La situation peut également être aggravée par les parents qui, juste au cas où, donnent des antipyrétiques à l'avance..
  • Dysfonctionnement du système endocrinien. Si la production de thyroxine dans la glande thyroïde est gravement altérée, cela peut également entraîner des nausées et une température basse. De plus, un tel trouble peut provoquer une perturbation des glandes surrénales et de l'hypothalamus..
  • Anémie. Une forte diminution de l'hémoglobine dans le sang entraîne également une baisse de la température et des nausées périodiques chez le bébé.
  • Diverses tumeurs cérébrales. Les néoplasmes compriment l'hypothalamus, ce qui entraîne une basse température et des vomissements.
  • Dystonie végétovasculaire.
  • Stress sévère. Favorise une diminution de la température corporelle et l'apparition de vomissements. Pour les enfants, cela se produit souvent lors de la séparation de parents ou du changement d'équipe des enfants.
  • Empoisonnement. Une température de 35 et des vomissements chez un enfant peuvent être accompagnés d'intoxication et de déshydratation sévères.
  • Maladies de l'estomac - gastrite chronique ou ulcère gastroduodénal.

De plus, les parasites dans le corps peuvent provoquer une faible fièvre et des vomissements. Avec les invasions helminthiques, une perte de force et des vomissements sont très souvent observés..

Un médecin peut identifier la cause exacte du trouble de santé d'un enfant après un examen..

Si un enfant est intoxiqué par des antipyrétiques, il est nécessaire de rincer l'estomac, puis de lui donner un adsorbant qui neutralise les restes du médicament. Mais tout cela est conseillé de ne faire que si pas plus d'une heure s'est écoulée depuis le moment de la prise du médicament..

Après avoir fourni les premiers soins, assurez-vous de montrer le bébé au médecin, car il peut y avoir des complications tardives, tandis que le médecin doit également montrer le médicament qui a causé l'empoisonnement..

Il faut se rappeler que le nurofène a un effet plus fort que le paracétamol, vous ne pouvez donc pas dépasser la dose.

Pour le traitement des maladies respiratoires et de la grippe, les médecins prescrivent souvent Viferon en association avec des médicaments antipyrétiques. En cas d'intolérance individuelle à ces médicaments, il peut y avoir une panne et des vomissements. Si une telle condition survient chez un enfant, le traitement avec ces médicaments est annulé et ils se tournent vers le médecin traitant pour obtenir des conseils..

Parfois, des nausées persistantes surviennent avec une mauvaise consommation de médicaments antiviraux, lorsque l'intervalle de temps entre les repas n'est pas respecté.

Le plus souvent, le corps humain réagit aux vaccins avec une augmentation de la température, mais parfois la situation peut être radicalement différente. Une diminution de la température après le DPT chez les enfants est rare, mais cela peut aussi être et cela est considéré comme la réponse du système immunitaire à l'introduction de micro-organismes étrangers. L'hypothermie peut être accompagnée d'une faiblesse générale, des étourdissements et des nausées..

Si l'état de l'enfant ne se stabilise pas un jour après la vaccination, une consultation pédiatre est impérative. Si l'hypothermie est trop prononcée et que les vomissements sont abondants, une ambulance doit être appelée.

Après toute vaccination, l'enfant doit rester sous surveillance médicale pendant environ une heure!

Les problèmes de thyroïde provoquent souvent une faible fièvre et des nausées. Pour déterminer la cause, il suffit de passer une série de tests. Le traitement est prescrit par un endocrinologue, il comprend parfois des médicaments hormonaux. La perturbation des glandes surrénales peut également entraîner des vomissements et une hypothermie.

Une température basse et des vomissements chez un enfant peuvent également survenir avec une forte diminution de l'hémoglobine dans le sang. Cette condition peut être le résultat d'une maladie grave ou d'une malnutrition. Les enfants anémiques ont l'air pâle et faibles et ont souvent un appétit et un état général faibles.

Pour le traitement, des médicaments contenant du fer sont prescrits et la nutrition de l'enfant est ajustée. Le régime doit contenir beaucoup de légumes verts, de fruits, de légumes, de bœuf, de foie, de sarrasin et de poisson.

Si l'anémie de l'enfant est trop sévère, une transfusion sanguine est prescrite.

Les tumeurs cérébrales peuvent être bénignes ou malignes. Cette maladie peut être suspectée en fonction de symptômes spécifiques. L'enfant se plaint souvent de nausées, de vomissements, de vertiges et de maux de tête. À l'examen, vous pouvez remarquer une pâleur de la peau et une température instable, qui baisse parfois fortement ou, au contraire, augmente. Parfois, des évanouissements se produisent et la coordination des mouvements est altérée.

Afin de diagnostiquer correctement, un certain nombre d'examens sont prescrits, qui comprennent nécessairement des radiographies et une tomographie. Lors de l'exécution de ces procédures, vous pouvez non seulement voir la localisation de la tumeur, mais également désigner les métastases, le cas échéant..

Au début, les maladies oncologiques sont traitées avec succès, l'essentiel est de ne pas manquer les premiers symptômes.

La dystonie végétovasculaire comprend de nombreux symptômes qui indiquent une violation du système autonome. La dystonie entraîne des troubles de la glande thyroïde, du cœur et des vaisseaux sanguins et altère également les fonctions des systèmes digestif, respiratoire et circulatoire. Avec la dystonie vasculaire, les troubles suivants sont observés:

  • maux de tête fréquents;
  • somnolence anormale;
  • perte d'appétit;
  • nausée et vomissements;
  • pâleur de la peau;
  • vertiges;
  • transpiration atypique;
  • basse pression;
  • chute de température.

De plus, des évanouissements et un assombrissement des yeux sont souvent observés chez un enfant souffrant de VSD. Si l'un de ces symptômes apparaît, l'enfant est examiné par un cardiologue et un neuropathologiste.

Le stress fréquent, l'anxiété et le stress interne peuvent entraîner une hypothermie et des vomissements. Chez les petits enfants, cela se produit souvent lors de la séparation de parents, par exemple, lorsque le bébé est envoyé à la maternelle ou lors du changement de l'équipe habituelle des enfants. Chez les enfants plus âgés, cette condition est observée avant diverses performances, examens ou autres événements importants pour eux..

Chez les jeunes enfants, le système nerveux est encore mal formé, donc tout ce qu'ils ne comprennent pas conduit souvent à des crises de colère. Ainsi, les petits enfants sont terriblement effrayés par le changement de décor. Si, pour une raison quelconque, vous devez changer de maternelle, cela peut entraîner un stress sévère, une augmentation ou une diminution de la température, ainsi que des vomissements..

Dans ce cas, il faut expliquer à l'enfant que des jeux intéressants et de nouveaux amis l'attendent à la maternelle. Si le bébé refuse catégoriquement d'aller à la maternelle, il ne faut pas le forcer, il vaut mieux le laisser s'asseoir à la maison pendant une semaine avec sa grand-mère bien-aimée.

Il ne faut pas oublier qu'un stress sévère chez un enfant peut entraîner des tics nerveux et un bégaiement.!

Si un enfant a des sueurs froides et des vomissements dans le contexte de la nourriture ou d'une autre intoxication, nous pouvons parler de déshydratation du corps et de sa grave intoxication. Dans ce cas, il est nécessaire d'appeler un médecin ou de livrer l'enfant seul au service de l'hôpital des maladies infectieuses. Les symptômes de déshydratation comprennent:

  • muqueuses sèches;
  • soif intense, très difficile à étancher;
  • palpitations cardiaques et respiration lourde;
  • faiblesse générale et somnolence sévère;
  • pas de miction pendant plus de 4 heures;
  • rétraction de la grande fontanelle chez les nourrissons.

En tant que premiers soins, le patient reçoit un adsorbant - atoxil, polysorb, enterosgel ou charbon actif ordinaire. Pour reconstituer le volume de liquide dans le corps, le bébé reçoit souvent diverses boissons, mais en petites portions. Vous pouvez donner à votre enfant de l'eau propre, du thé sucré, de la compote, de la décoction d'églantier ou de l'eau de riz.

En milieu hospitalier, le patient reçoit des perfusions intraveineuses de glucose et de chlorure de sodium pour reconstituer le liquide perdu. Habituellement, après le premier compte-gouttes, l'état de l'enfant malade se stabilise un peu..

Aux premiers symptômes de déshydratation chez les jeunes enfants, vous devez immédiatement consulter un médecin. En raison du faible poids corporel, des conséquences irréversibles se développent rapidement, ce qui peut entraîner la mort.

La gastrite ou l'ulcère gastrique peuvent entraîner une diminution de la température corporelle et des vomissements. Cela se produit particulièrement souvent au stade aigu. Le traitement de toutes ces maladies doit être complet. Dans le cadre du traitement, il existe toujours des antibiotiques, des antispasmodiques, des médicaments qui réduisent l'acidité du suc gastrique, des décoctions d'herbes médicinales et des complexes vitaminiques. Avec une exacerbation d'un enfant, ils sont traités dans un hôpital, au stade de la rémission, il est permis de prendre des médicaments prescrits par un médecin à domicile.

L'alimentation joue un rôle important dans le traitement de ces maladies. Un enfant malade doit organiser des repas qui comprennent les aliments suivants:

  • bouillie visqueuse dans l'eau ou le lait écrémé;
  • pommes au four et bananes mûres;
  • poisson et viande bouillis;
  • oeufs bouillis;
  • biscuits biscuits;
  • soupes de légumes;
  • gelée.

Toute la nourriture d'un enfant malade est bouillie ou cuite à la vapeur. Dans des cas exceptionnels, vous pouvez cuire de la viande et des légumes au four. Pour la cuisson, prenez un minimum de matières grasses afin de ne pas alourdir le système digestif et le foie.

Des nausées constantes, des vomissements fréquents, de la constipation et une faible fièvre peuvent indiquer des parasites dans le corps de l'enfant. Les enfants qui fréquentent la maternelle et l'école passent périodiquement des tests de selles et des frottis qui détectent les vers. Les enfants qui ne vont pas à la maternelle devraient également subir un tel examen au moins une fois par an. Lorsque des vers sont détectés, un traitement est effectué dans le but non seulement d'éliminer les parasites du corps, mais également de restaurer le système immunitaire.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un enfant peut avoir une température basse et des vomissements. Parfois, il est possible de déterminer un diagnostic précis uniquement après un examen approfondi, qui comprend une tomographie et un cardiogramme. Afin de prévenir les complications, vous devez suivre strictement toutes les recommandations du médecin..