Manque d'appétit

Le terme appétit signifie le désir de manger. C'est un signal au corps sur la nécessité de reconstituer la quantité de nutriments. La nutrition doit être équilibrée et opportune pour maintenir la santé et fournir des micronutriments essentiels. Cela devient difficile si le désir de manger d'une personne disparaît brusquement et que la pensée de la nourriture, comme la nourriture, provoque des sensations désagréables. Cela parle d'une condition douloureuse. Quand on se sent bien, quand une personne est joyeuse et énergique, manger est un rituel agréable et joyeux.

Une personne a besoin d'une assistance médicale si elle n'a pas d'appétit pendant plus de 2 semaines. Le médecin déterminera pourquoi l'appétit a disparu et vous prescrira un traitement compétent. L'appétit ne peut être perdu sans raison, tout organisme sain éprouve des émotions positives en mangeant.

Symptômes

Pour se rendre compte que l'appétit a vraiment diminué et pour en trouver la cause, déterminez comment le phénomène s'exprime:

  • Une personne n'est pas submergée par une sensation de faim. Le désir de manger apparaît après que les neurones du cerveau signalent qu'un renforcement est nécessaire. S'il n'y a pas de signal, cela signifie que certains organes ont échoué..
  • Nausées Vomissements. Le corps appelle ces processus pour nettoyer le contenu de l'estomac en cas de danger pour la santé humaine. Ce symptôme est extrêmement important car en combinaison avec d'autres signes vous permet d'établir un diagnostic.
  • Impuissance. Cela se produit lorsque le corps est affaibli en raison d'une maladie, d'un fort stress physique ou mental. Il est difficile pour une personne d'effectuer des rituels quotidiens de soins personnels, se fatigue rapidement, le corps se protège d'encore plus de surmenage, sans gaspiller d'énergie même en digérant les aliments.

Les raisons

Le manque d'appétit est un facteur de différents types de maladies ou un schéma logique dans le travail du corps humain. Les prérequis aux troubles de l'alimentation sont distingués chez un adulte.

  • Règles. Pendant la période, les femmes ressentent souvent des douleurs abdominales, des changements hormonaux se produisent et le corps de la femme se prépare à un nouveau cycle menstruel. C'est tout à fait naturel si l'appétit est faible pendant cette période..
  • Trop manger avant de se coucher. Le soir, le corps se prépare au repos; pour son fonctionnement normal, l'heure du repas ne doit pas être inférieure à 2-3 heures avant le coucher. Lorsque nous nous gavons de nourriture lourde la nuit, le pancréas est obligé de travailler au lieu d'un repos bien mérité. Il est difficile pour une personne de s'endormir. Le matin, la nausée survient naturellement, il n'y a pas d'appétit.
  • Rejet complet des repas, une réduction critique de l'apport calorique. Si la nourriture n'entre pas dans le corps à temps, la muqueuse de l'estomac devient irritée et au lieu du besoin de manger, des nausées apparaissent..
  • État chronique d'impuissance - une personne se sent dépassée, il y a une panne. Le manque de repos adéquat est souvent une cause possible. Le manque de repos et de sommeil met beaucoup de stress sur le système nerveux central, entraînant une perte d'appétit.

Pathologique

En raison de la présence de maladies, celles-ci incluent les raisons:

  • La dysbactériose est un dysfonctionnement des intestins, entraînant un échec de la digestion des aliments en raison d'un déséquilibre de la microflore intestinale. La violation affecte négativement le bien-être et l'état de santé, en raison d'un dysfonctionnement, il n'est pas possible d'acquérir les oligo-éléments nécessaires à partir des aliments, le besoin de nourriture disparaît.
  • Maladies endocriniennes - une perturbation des hormones provoque des symptômes douloureux tels que des vomissements, des nausées. Après la maladie, le désir de nourriture disparaît.
  • Maladie chronique de l'estomac, des intestins et d'autres organes. Cela se traduit par une faiblesse, des vomissements, des douleurs abdominales - ces signes peuvent conduire à la suspicion de la présence d'un ulcère gastroduodénal, d'une pancréatite, d'une inflammation de la muqueuse gastrique, de l'intestin grêle, du syndrome du côlon irritable, de la colite.
  • Troubles mentaux, dépression, mauvaise humeur. L'autocritique, l'insatisfaction envers soi-même, un fort sentiment de peur, une excitation constante. Dans un contexte de stress psychologique élevé, après le stress, il y a un état dépressif, un manque d'intérêt pour la nourriture, de l'apathie, une personne n'apporte plus de joie à ses anciens plaisirs bien-aimés. Souvent, ils sont accompagnés de nausées, de faiblesse générale.
  • Le facteur le plus populaire pour réduire l'appétit chez une jeune fille s'appelle l'anorexie mentale. Le manque d'appétit est causé par un besoin pathologique de réduire le poids par tous les moyens, parfois en ignorant complètement les repas, tandis que les patients atteints du trouble ne sont pas en surpoids et que la perte de poids entraîne des conséquences critiques. Suite à des régimes épuisants, une activité physique excessive, l'utilisation de médicaments amaigrissants, des laxatifs, des lavements sont une raison de consulter un psychothérapeute. Dans de telles situations, une attitude attentive et le soutien des parents et amis sont importants. Le patient lui-même n'est pas en mesure de suspecter une pathologie. Même si une fille a perdu beaucoup de poids en peu de temps, elle s'efforce toujours de perdre encore plus de poids..
  • Empoisonnement - lorsque des micro-organismes nocifs se propagent dans le tractus gastro-intestinal, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements se produisent.
  • Augmentation de la pression artérielle - avec les maladies cardiovasculaires, des nausées se manifestent souvent, la personne perd le désir de manger.
  • Prendre certains types de médicaments - des médicaments qui ont un effet néfaste sur le tractus gastro-intestinal, entraînent une sensation de nausée, une réticence à manger. Après la prise incontrôlable d'antibiotiques, une maladie des organes internes se développe.
  • L'oncologie de la chimiothérapie est associée à la pathologie des systèmes du corps. Diminution de l'appétit causée par des nausées, des vomissements, une sensation constante de fatigue, de somnolence.
  • Maladies virales et infectieuses - afin de récupérer plus rapidement, le corps concentre son énergie sur la production de globules blancs. Des niveaux excessifs de toxines, une forte fièvre, une toux nécessitent des médicaments et après la prise d'antibiotiques, des nausées et une faiblesse surviennent.
  • Foie affecté par diverses maladies.

Que faire avec un manque d'appétit

Si la condition n'est pas critique, ne nécessite pas d'intervention médicale, il est suggéré d'utiliser les méthodes suivantes pour augmenter l'appétit:

  1. Buvez au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour, cela aidera à accélérer le métabolisme et à augmenter l'appétit.
  2. Accélérez la digestion des aliments avec l'aide de médicaments - Pancreatin, Mezim. Ils aideront à traiter les restes de nourriture que le corps n'a pas digérés de lui-même..
  3. Avec le syndrome prémenstruel chez la femme, les décoctions d'ortie, le thé à la camomille, le jus de canneberge aideront.
  4. Pour les maladies virales, ARVI, prenez des médicaments antibactériens. Maintenir un équilibre hydrique afin d'éliminer les toxines du corps le plus rapidement possible.
  5. Établissez un système de nutrition approprié. Remplacer la restauration rapide par des aliments sains, manger plus souvent, en petites portions, abandonner les aliments gras, ne manger que des viandes maigres et des légumes frais, manger à l'heure, éviter la famine.
  6. Effectuez un examen médical complet chaque année, suivez les recommandations prescrites par votre médecin.

Vous ne pouvez pas vous forcer à manger, cela aggravera encore la situation. Seule la nourriture qui a été mangée avec plaisir est utile, le repas ne doit apporter que des sensations agréables.

Ne pas s'automédiquer si un manque d'appétit a été observé pendant une longue période, pendant plus de 2 semaines. Vous devez demander l'aide d'un thérapeute. Après les tests, il est possible d'identifier et d'éliminer la cause de la maladie. Si des pathologies nécessitant un traitement plus spécialisé sont identifiées, le médecin orientera vers le spécialiste approprié.

Souvent, les plaintes de perte d'appétit nécessitent l'aide d'un psychologue, d'un psychothérapeute et d'un neuropathologiste. L'appétit peut disparaître en raison de troubles de la psyché humaine, qui déterminent le comportement conscient et inconscient. La dépression clinique nécessite des médicaments.

Les méthodes modernes de traitement des difficultés de prise alimentaire normalisent la condition, rétablissent l'appétit, donnent satisfaction à la nourriture, ce qui améliore la qualité de la vie humaine. La santé augmente automatiquement considérablement le niveau de vie, une personne devient plus efficace, résoudre les problèmes actuels est beaucoup plus facile pour lui que pour une famine épuisée.

Risque de perte d'appétit

Pour comprendre les dangers et les dommages possibles au corps causés par une faim prolongée, il est important de comprendre pourquoi les repas sont si importants. La nourriture est un élément de connexion du corps humain avec le monde extérieur. Il remplit des fonctions vitales. Premièrement, il fournit de l'énergie aux processus du corps. Deuxièmement, il reproduit de nouvelles cellules qui aident à couvrir la dépense énergétique, augmentent la stabilité du corps aux maladies et aident à la formation d'enzymes et d'hormones. Et enfin, ils contribuent au travail bien coordonné des processus internes du corps. Une diminution de l'appétit perturbe l'équilibre harmonieux des nutriments nécessaires dans le corps, entraînant une déshydratation. Si le sucre n'entre pas dans le corps, un excès de corps cétoniques se forme dans le corps humain, qui devient toxique. Le refus constant de manger conduit à l'anorexie - un trouble qui entraîne la mort de personnes.

Un fait amusant - chez nos ancêtres, pendant la chasse, le niveau de substances nécessaires à l'activité vitale du corps a diminué, de sorte que lors du processus d'obtention de la nourriture, le besoin de nourriture deviendrait critique. Désormais, les gens n'ont plus besoin de se nourrir grâce à la chasse, l'heure et la fréquence des repas dépendent désormais de l'apparence de l'appétit.

La perte d'appétit n'est pas aussi anodine qu'il y paraît. Si, en plus de ne pas vouloir manger, vous ressentez des nausées, des selles dérangées, des brûlures d'estomac, des flatulences, une odeur de la bouche - consultez immédiatement un médecin. Si au moins deux des symptômes énumérés sont notés, cela peut indiquer une gastrite, un ulcère. Ignorer les signes entraîne de graves complications, qui peuvent entraîner des conséquences irréversibles. Retarder le traitement est extrêmement dangereux.

Les raisons du manque d'appétit: pourquoi disparaît-il et quel type de diagnostic est nécessaire? (7 photos)

Une attitude indifférente envers la nourriture est associée à des perturbations dans l'activité du centre alimentaire. Dans certains cas, l'envie de manger disparaît partiellement et pour une courte période. Cependant, la question peut arriver à son absence totale. Ensuite, ils parlent de l'apparition de l'anorexie.

Perte d'appétit: raisons

Les raisons du manque d'envie de manger sont des troubles neuropsychiatriques, un état affaibli ou douloureux du corps. Le fait est que le besoin de nourriture est régulé par diverses hormones. Mais il existe des maladies qui interfèrent avec l'interaction entre ces substances. Ils sont la cause potentielle d'une perte d'appétit..

Les médecins considèrent l'anorexie comme l'exemple le plus frappant d'un tel état pathologique. Les victimes de la maladie refusent de manger, se portant à l'épuisement complet. Tous les liens du mécanisme qui contrôlent l'appétit sont violés. C'est pourquoi la maladie est très difficile à guérir..

La perte d'appétit n'est pas toujours associée à une affection spécifique. Il arrive que cela soit causé par des facteurs provocateurs:

  • environnement désagréable ou inapproprié;
  • drogues et alcool;
  • règles;
  • jeûne prolongé;
  • trop manger;
  • des situations stressantes;
  • manipulations médicales;
  • nourriture de mauvaise qualité, son aspect dégoûtant;
  • grossesse;
  • prendre des médicaments.
La perte d'appétit peut être déclenchée par l'utilisation d'antidépresseurs, de médicaments anticancéreux, d'antibiotiques, d'agents hormonaux.

Diagnostic en l'absence d'appétit

La perte d'appétit est difficile à identifier et à évaluer. Cela est dû au fait qu'il n'y a pas de critères définis - des signes sans ambiguïté du trouble. Beaucoup dépend des caractéristiques individuelles d'une personne: sexe, profession, style de vie, âge. Par exemple, à un âge avancé, les gens restent rassasiés plus longtemps et tolèrent plus facilement la faim..
Un autre problème réside dans le fait que le patient peut ne pas se plaindre de la perte d'appétit. Cela se produit avec la dépression et le stress. Dans ce cas, les proches sont généralement les premiers à remarquer des symptômes alarmants..
La réticence à manger se produit souvent dans le contexte des signes d'une maladie sous-jacente. Cela se produit lorsque nous avons une forte fièvre, de la diarrhée, des maux de gorge. Avec une clinique lumineuse, des diagnostics étendus ne sont pas nécessaires.
Dans d'autres circonstances, effectuez:

  • test sanguin général et biochimique;
  • analyse des matières fécales et de l'urine;
  • test sanguin avec leucoformule;
  • radiographie pulmonaire;
  • électrocardiographie.
Le premier médecin à consulter est un thérapeute. En plus du minimum diagnostique spécifié, le médecin peut prescrire des mesures supplémentaires.

Le diagnostic vous permet d'identifier:

  • trouble biopolaire, aigu, anxieux;
  • anorexie mentale et dépression;
  • la toxicomanie;
  • tuberculose;
  • déficit en hormones thyroïdiennes;
  • la brucellose;
  • cancer de l'estomac, du foie, du poumon, du pancréas;
  • hépatite virale;
  • Lymphome de Hodgkin;
  • Mononucléose infectieuse;
  • Infection à VIH, SIDA;
  • ulcère de l'estomac, ulcère duodénal
  • déficience en fer;
  • maladie de calculs biliaires.
Ce sont les maladies les plus courantes associées à un manque d'appétit. En plus d'eux, le refus de manger peut être associé à une dysbiose, des pathologies parasitaires et cardiaques, une insuffisance rénale.

Je n'ai pas du tout envie de manger pendant la grossesse: que faire?

En attendant le bébé, de nombreuses femmes sont confrontées à un manque d'appétit. En règle générale, d'autres apparaissent avec ce symptôme. Les nausées, les vertiges, les vomissements ne donnent pas la vie. Le plus souvent, ces signes surviennent au cours du premier trimestre. Ils sont modérément prononcés et passent rapidement.

Cependant, cela se produit également d'une autre manière. Les vomissements fréquents, empêchant la prise de nourriture, sont une complication grave. Cela nécessite une hospitalisation urgente. Le fait est qu'une violation de l'équilibre électrolyte et eau-sel, une perte de poids de plus de 5% du poids corporel total due à la déshydratation peut entraîner une insuffisance rénale aiguë, une embolie pulmonaire, des troubles de la coagulation sanguine.

L'appétit de l'enfant a disparu

Normalement, les enfants de tout âge ont un bon appétit. Cela est dû au métabolisme intensif. Le manque de désir de manger de l'enfant doit être considéré comme un symptôme alarmant. Les parents doivent y prêter attention. Surtout si la léthargie, la somnolence, une forte fièvre, des convulsions, une cyanose de la peau se produisent en parallèle.

Une diminution pathologique du besoin de nourriture nécessite un examen médical approfondi. Il est très alarmant si l'appétit a disparu en combinaison avec une perte de poids soudaine et déraisonnable. Dans de tels cas, vous ne devez pas retarder une visite chez le médecin..

4 principales raisons du manque d'appétit

Un bon appétit a toujours été considéré comme un signe de bonne santé. Le bon fonctionnement du mécanisme chargé de répondre aux besoins en nutriments et d'en tirer du plaisir indique que le corps fonctionne sans écarts particuliers. Cependant, l'appétit d'une personne est une quantité inconstante. Cela dépend de la culture nutritionnelle instillée dans l'enfance, des préférences gustatives (qui peuvent changer plus d'une fois au cours de la vie), de la météo, de l'humeur et de nombreux autres facteurs. Par conséquent, une diminution périodique de l'appétit est la norme. Un désintérêt total pour la nourriture, surtout lorsqu'elle est observée depuis longtemps, peut être le signe de graves problèmes de santé..

Intoxication du corps

L'appétit est régulé par un centre alimentaire spécial situé dans le cerveau. Lorsque les toxines pénètrent dans le corps, le fonctionnement de cette structure est temporairement bloqué, car le travail principal de tous les systèmes à ce moment-là vise à essayer de se débarrasser des substances dangereuses. L'intoxication peut être causée par:

  • intoxication alimentaire;
  • surdosage de nicotine ou d'alcool;
  • exposition à des composés chimiques qui composent les produits chimiques ménagers, les cosmétiques ou les produits de parfumerie, ainsi que la peinture utilisée dans la production de tissus et d'autres composants nocifs contenus dans des objets avec lesquels une personne a de fréquents contacts directs;
  • empoisonnement au monoxyde de carbone;
  • l'usage de drogues;
  • infection aiguë (grippe, ARVI, hépatite, etc.).

En règle générale, après l'élimination des substances toxiques du corps, l'appétit revient..

Maladies du système digestif

Les patients souffrant de pathologies du tractus gastro-intestinal présentent souvent des symptômes désagréables de dyspepsie: douleurs abdominales, éructations, flatulences, nausées. Dans de tels cas, la perte d'appétit est associée à une peur réflexe de manger..

Bien sûr, ces patients ne peuvent pas du tout manger: cela ne fera qu'aggraver la condition douloureuse. Un moyen de sortir de la situation est un régime spécial qui exclut les aliments épicés, salés et acides, les aliments frits et fumés, la restauration rapide et les conserves. Les aliments doivent être semi-liquides et avoir un effet enveloppant (par exemple, les céréales visqueuses et la purée de pommes de terre sont utiles).

Perturbations hormonales

Les fluctuations des niveaux hormonaux affectent considérablement l'appétit. Cela est particulièrement visible pendant la grossesse, lorsque de graves changements dans le corps d'une femme peuvent entraîner des besoins nutritionnels très spécifiques et un changement des préférences gustatives..

Les anomalies pathologiques du travail des glandes endocrines entraînent généralement une diminution de l'appétit. Ce processus se caractérise par une gradualité: par exemple, avec une diminution de la fonction de la glande thyroïde (hypothyroïdie), le désir de consommer de la nourriture diminue ou disparaît complètement pendant une longue période, parallèlement à la perte générale du tonus corporel, au développement d'une fatigue rapide, à l'apparition de somnolence, de larmes et d'autres signes de la maladie.

Troubles nerveux

La diminution de l'appétit peut être attribuée à des raisons psychogènes. Ainsi, avec la dépression, la nourriture cesse de donner du plaisir à une personne; même l'odeur de la nourriture vous donne souvent la nausée. Dans le même temps, les patients se plaignent d'une sensation de satiété dans l'estomac, d'une saturation trop rapide. Les personnes gravement déprimées doivent parfois être gavées.

L'anorexie est l'une des anomalies psycho-émotionnelles les plus courantes, caractérisée par un manque d'appétit. Jeunes femmes souffrant d'un complexe d'infériorité et insatisfaites de leur corps, le désir de perdre du poids à tout prix conduit d'abord à suivre des régimes rigoureusement injustifiés, à libérer artificiellement l'estomac des aliments absorbés, puis au rejet absolu de tout aliment. Il s'agit d'un trouble neuropsychique sévère dont le traitement doit être confié à des spécialistes; souvent cela nécessite une hospitalisation.

Dans tous les cas de désintérêt prolongé pour la nourriture, il est nécessaire de consulter un médecin. Si aucune pathologie n'est trouvée chez une personne, mais qu'une diminution persistante de l'appétit menace sa santé, le désir de manger peut être renforcé par des sports modérés (par exemple, la natation), la marche. Dans certaines situations, la prise de décoctions et de teintures d'herbes médicinales aide: absinthe, centaurée, calamus, menthe, élécampane, montre à trois feuilles, fenugrec, épine-vinette. Les thés médicinaux à base de feuilles de fraise, de cassis et de framboise sont également utiles..

Vidéo YouTube liée à l'article:

Éducation: I.M. Première université médicale d'État de Moscou Sechenov, spécialité "Médecine générale".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Lorsque les amoureux s'embrassent, chacun d'eux perd 6,4 calories par minute, mais ils échangent près de 300 types de bactéries différents..

Des scientifiques américains ont mené des expériences sur des souris et sont parvenus à la conclusion que le jus de pastèque empêche le développement de l'athérosclérose vasculaire. Un groupe de souris a bu de l'eau ordinaire et l'autre du jus de pastèque. En conséquence, les vaisseaux du deuxième groupe étaient exempts de plaques de cholestérol..

Des scientifiques de l'Université d'Oxford ont mené un certain nombre d'études, au cours desquelles ils ont conclu que le végétarisme peut être nocif pour le cerveau humain, car il entraîne une diminution de sa masse. Par conséquent, les scientifiques recommandent de ne pas exclure complètement le poisson et la viande de votre alimentation..

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle un chirurgien peut refuser d'effectuer une intervention chirurgicale sur un patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne doit renoncer à ses mauvaises habitudes, puis, peut-être, elle n'aura pas besoin de chirurgie..

Le cerveau humain pèse environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par le manque d'oxygène..

Nous utilisons 72 muscles pour prononcer même les mots les plus courts et les plus simples..

Un travail qu'une personne n'aime pas est beaucoup plus nocif pour sa psyché que pas de travail du tout.

Les gauchers ont une espérance de vie plus courte que les droitiers.

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

La personne qui prend des antidépresseurs sera, dans la plupart des cas, à nouveau déprimée. Si une personne a fait face seule à la dépression, elle a toutes les chances d'oublier cet état pour toujours..

Selon de nombreux scientifiques, les complexes vitaminiques sont pratiquement inutiles pour l'homme..

La maladie la plus rare est la maladie de Kuru. Seuls les représentants de la tribu Four en Nouvelle-Guinée en sont malades. Le patient meurt de rire. On pense que manger le cerveau humain est la cause de la maladie..

Une personne éduquée est moins sensible aux maladies du cerveau. L'activité intellectuelle contribue à la formation de tissu supplémentaire qui compense le malade.

Chaque personne a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi la langue.

Un dos en bonne santé est un cadeau du destin qui doit être soigneusement préservé. Mais qui parmi nous pense à la prévention quand rien ne vous dérange! Nous ne sommes pas simplement pas.

Vous avez perdu l'appétit? 6 raisons subtiles pour lesquelles vous avez cessé d'avoir faim

Quand la nourriture n'est pas amusante.

Ci-après photo unsplash.com

La nourriture est le «carburant» dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement. Par conséquent, il est tout à fait normal d'avoir faim, signalant qu'il est temps de «faire le plein».

Cependant, parfois, un dysfonctionnement se produit dans le travail du corps, puis vous commencez à remarquer que vous avez commencé à sauter des repas ou à manger maintenant par la force, ayant perdu tout intérêt pour la nourriture..

Pourquoi cela arrive-t-il? Ci-dessous, nous avons rassemblé les raisons les plus populaires et pas toujours évidentes de la perte soudaine d'appétit..

1 Trouble anxieux

Lorsque vous êtes anxieux, le système nerveux central libère des hormones de stress qui peuvent ralentir la digestion et donc réduire votre appétit..

Les personnes souffrant de troubles anxieux (tels que le trouble d'anxiété généralisée) sont plus susceptibles de présenter d'autres symptômes, tels que des nausées, qui interfèrent avec la faim normale..

Si vous êtes constamment inquiet et que ce sentiment vous empêche de manger, de dormir, de travailler et, en principe, de vivre normalement, vous devez contacter un psychothérapeute qui pourra diagnostiquer le problème et, si nécessaire, vous prescrire les médicaments nécessaires..

2 Dépression

La dépression diagnostiquée peut également entraîner une diminution à long terme des signaux de la faim.

Dans une petite étude publiée dans l'American Journal of Psychiatry, les chercheurs ont examiné les images cérébrales de 16 participants atteints de trouble dépressif sévère ayant subi une perte d'appétit..

Ils ont constaté que la région du cerveau responsable du contrôle de l'état physiologique du corps était moins active chez ces participants que chez les participants en bonne santé..

3 Certaines autres maladies

Un certain nombre de maladies, y compris le rhume, la grippe saisonnière ou le virus intestinal, peuvent entraîner une diminution des niveaux de faim. Par exemple, les maladies respiratoires peuvent bloquer l'odorat et le goût, ce qui peut rendre les aliments moins désirables..

En outre, la grippe saisonnière et divers virus peuvent provoquer des nausées et des diarrhées, qui entraînent généralement également une diminution de l'appétit..

Les autres maladies souvent associées au manque de faim comprennent:

  • maladies du tractus gastro-intestinal (tractus gastro-intestinal);
  • maladie du rein;
  • maladie du foie;
  • insuffisance cardiaque;
  • certains types de cancer.

4 Manque d'hormones thyroïdiennes

Il existe plusieurs soi-disant conditions de santé qui peuvent vous faire sentir rassasié même lorsque votre estomac est vide..

Par exemple, l'hypothyroïdie causée par un manque à long terme d'hormones thyroïdiennes. Il ralentit votre métabolisme, ce qui peut entraîner une diminution de la faim. Pour exclure l'hypothyroïdie, vous devriez être testé pour les hormones et une échographie de la glande thyroïde.

5 Douleur chronique

La douleur chronique peut nuire à la santé physique et mentale. Nous parlons d'arthrite, de fibromyalgie (douleur musculo-squelettique), de migraines et d'autres conditions pouvant raisonnablement entraîner une perte d'appétit.

5 Prendre certains médicaments

Certains médicaments peuvent entraîner une perte d'appétit comme effet secondaire. Parmi ces médicaments:

  • les antibiotiques;
  • médicaments antihypertenseurs pour abaisser la tension artérielle;
  • sédatifs et antidépresseurs.

La diminution de l'appétit causée par ces médicaments peut être accompagnée d'autres effets secondaires, y compris ceux qui affectent les niveaux de faim, tels que la fatigue et les nausées..

6 Âge

Environ 15 à 30% des personnes âgées souffrent d'une perte d'appétit liée à l'âge. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les taux de faim baissent au fil des ans, notamment:

  • diminution du métabolisme et des besoins énergétiques;
  • diminution de la réponse hormonale;
  • goût et odeur affaiblis;
  • diminution de la production de salive;
  • mauvaise santé dentaire;
  • maladies aiguës et chroniques.

Quand voir un médecin

Vous devez absolument consulter votre médecin si vous remarquez que le manque d'appétit est accompagné de l'un des symptômes suivants:

  • il vous est difficile d'avaler de la nourriture;
  • vous ne mangez pas pendant une longue période;
  • vous vomissez après avoir mangé.

Cela vaut également la peine de consulter un spécialiste si le manque d'appétit ne disparaît pas - le médecin vous prescrira des tests qui vous aideront à trouver la cause fondamentale à cause de laquelle vous avez perdu votre faim, vous prescrira un traitement approprié et vous donnera des conseils sur la façon de stimuler correctement l'appétit, en fonction de votre état individuel.

Abonnez-vous à la chaîne Playboy dans Yandex Zen

Raisons du manque d'appétit et remèdes

Les raisons de la perte d'appétit peuvent être des conditions physiologiques liées à l'âge ou des changements d'habitudes, un changement de saison ou des conditions de séjour d'une personne, mais cela peut aussi être une manifestation de conditions pathologiques, auquel cas la perte d'appétit peut être un symptôme d'une grippe «banale» ou un indicateur de quelque chose de plus grave.

Enfin, l'une des principales raisons du manque d'appétit est les troubles psychologiques tels que le stress ou l'anxiété..

Ce qui affecte un manque d'appétit

La perte d'appétit est un trouble de l'alimentation qui entraîne une forte diminution de la faim et s'accompagne souvent d'une sensation d'aversion pour la nourriture.

Cette condition peut apparaître soudainement lorsqu'elle est associée à des facteurs pathologiques ou émotionnels, mais elle peut parfois être chronique et conduire à des troubles de l'alimentation plus graves.

La perte d'appétit touche toutes les catégories de personnes: jeunes, enfants, personnes âgées et adultes, et peut survenir à tout moment de la vie.

Perte d'appétit chronique - risques et conséquences

Le manque d'appétit pendant une période limitée ne devrait pas être un problème. Mais si l'appétit ne revient pas et que le manque d'appétit devient chronique, des risques sanitaires très graves peuvent survenir..

Parmi les conséquences d'un manque d'appétit prolongé, nous avons:

  • Déficiences nutritionnelles: Manger peu ou pas de nourriture pendant une longue période entraîne des carences en micronutriments tels que les vitamines et les minéraux et les macronutriments tels que les protéines, les glucides et les lipides. Cela conduit à un état d'inconfort, de fatigue et à l'apparition de maladies telles que l'anémie ferriprive..
  • Déshydratation: Le manque d'appétit s'accompagne généralement d'une diminution de la consommation d'eau, ce qui entraîne une déshydratation. C'est l'un des principaux risques de manque d'appétit chez les enfants et les personnes âgées..
  • Perte de poids excessive: Un manque d'appétit prolongé peut entraîner une consommation de graisse corporelle, ce qui entraîne une maigreur excessive. La perte de poids peut entraîner de graves complications car elle affaiblit tout le corps, y compris le système immunitaire.
  • Formation de corps cétoniques: Si les sucres ne sont pas fournis avec la nourriture pendant plus de 24 à 48 heures, des corps cétoniques se forment dans le corps, des substances dont le corps a besoin pour obtenir de l'énergie à partir des acides gras, mais en même temps, ils sont toxiques pour le corps. Ce phénomène se produit souvent chez les enfants ayant une forte fièvre..
  • Apparition de troubles de l'alimentation: si le refus de manger devient chronique, alors le manque d'appétit peut évoluer en anorexie, un trouble alimentaire très grave pouvant entraîner la mort.

Causes de la perte d'appétit

La perte d'appétit peut avoir plusieurs causes, selon l'âge et l'individu, mais les raisons suivantes peuvent être distinguées:

  • Causes physiologiques: associées à des périodes spécifiques, telles que les changements de saison, les poussées dentaires chez les nourrissons ou les périodes de fatigue physique extrême.
  • Causes psychosomatiques: associées à des périodes de stress intense, d'anxiété intense ou de fatigue mentale.
  • Causes pathologiques: Il peut s'agir de conditions transitoires telles que le rhume ou la grippe, des troubles gastro-intestinaux chroniques ou des problèmes métaboliques. Une attention particulière doit être portée au manque d'appétit chez les enfants et les adultes lorsque la photosensibilité y est associée, car cette condition peut être l'apparition d'une méningite (une maladie mortelle si elle n'est pas traitée à ce moment-là).
  • Causes psychiatriques: associées à des troubles de l'alimentation tels que la boulimie ou l'anorexie.
  • Causes génétiques: Il semble y avoir un lien génétique qui conduit à un manque d'appétit chez les enfants dont les parents ont eu des problèmes d'appétit pendant l'enfance.

La perte d'appétit est évidemment un problème multifactoriel et très complexe, et les causes varient considérablement d'une personne à l'autre..

Manque d'appétit chez les enfants et les adolescents

La perte d'appétit chez un enfant peut survenir à toutes les périodes de sa croissance (de l'enfance à l'adolescence), et est causée par des facteurs qui diffèrent selon l'âge.

Les raisons du manque d'appétit chez les enfants, en règle générale, sont de nature pathologique et psychologique ou sont simplement associées à un certain moment de croissance.

Causes pathologiques: maladies, infections et grippe

Diverses maladies sont une cause commune manque d'appétit chez les enfants. La perte d'appétit peut être à la fois une conséquence du trouble lui-même ou un effet secondaire des médicaments.

Parmi les causes pathologiques de perte d'appétit chez les enfants, nous avons:

  • Grippe et rhume, une forte fièvre est une cause fréquente de manque d'appétit chez les enfants et les nouveau-nés. Cela est dû à l'état de malaise qui se produit pendant la grippe, et parfois il peut apparaître même pendant la période d'incubation de la maladie. Parfois, la perte d'appétit peut persister même après la guérison de la grippe, car le corps n'est pas encore complètement sain..
  • Maladies exanthémateuses: comme la varicelle, la rougeole, la rubéole peuvent provoquer un manque d'appétit chez l'enfant, car il sera préoccupé par les symptômes qui surviennent.
  • Troubles intestinaux: les problèmes intestinaux associés à la constipation ou, au contraire, à la diarrhée, peuvent provoquer un manque d'appétit chez les enfants. Dans ce cas, il est nécessaire de porter une attention particulière à la durée des symptômes, car si la perte d'appétit devient persistante, cela peut indiquer un certain nombre de pathologies intestinales, par exemple la maladie cœliaque, qui se manifeste souvent dans l'enfance. Une autre raison du manque d'appétit chez les enfants est la présence d'oxyures et d'autres parasites intestinaux dans le tractus gastro-intestinal, qui peuvent également provoquer des démangeaisons anales et des douleurs à l'estomac..
  • Les infections: les infections de la bouche, des gencives, des voies urinaires, du tractus gastro-intestinal et, en général, toute infection, peuvent entraîner un manque d'appétit, car elles provoquent un malaise général. En outre, la perte d'appétit est l'un des effets secondaires de l'utilisation d'antibiotiques, des médicaments utilisés pour traiter les infections..

Causes physiologiques et liées à l'âge

La perte d'appétit peut également être associée à des changements physiques survenant pendant l'enfance et l'adolescence..

Voyons quels facteurs influencent l'appétit par groupe d'âge:

  • Bébés et enfants: chez les nourrissons, les nourrissons et les enfants de moins d'un an, le manque d'appétit peut être dû à deux facteurs principaux: la poussée dentaire et le sevrage.
    • La dentition commence à environ 5 mois de vie et dure jusqu'à 9-11 mois, pour ensuite se former complètement vers la 2ème année de vie. Pendant cette période, l'enfant a souvent une perte d'appétit..
    • Le sevrage a généralement lieu au sixième mois. À ce moment, l'enfant peut perdre l'appétit, car l'enfant doit s'habituer au changement de goût. De plus, pendant la période de sevrage, il y a un ralentissement des taux de croissance, qui est associé à des changements physiologiques dans le tractus gastro-intestinal, qui doit s'habituer à un nouvel aliment, ce qui peut entraîner un manque d'appétit.
  • Enfants de 18 à 24 mois: à partir de 18 mois et 2 ans, un certain nombre de changements physiologiques se produisent dans le corps de l'enfant, entraînant une diminution de l'appétit. En effet, jusqu'à 2 ans, le taux de croissance est très élevé, et après 24 mois, le taux ralentit, et en même temps le besoin de nourriture diminue..
  • De 3 à 5 ans: pendant cette période, une perte d'appétit peut survenir en raison de simples «crises de colère» lors de l'introduction de nouveaux aliments dans le régime alimentaire de l'enfant ou de la modification de certaines habitudes, comme l'entrée à la maternelle ou le fait d'avoir un petit frère.
  • Jeunesse: Les changements hormonaux qui surviennent pendant l'adolescence entraînent souvent une perte d'appétit pendant cette période. Cette période particulière doit être maîtrisée car la perte d'appétit est très soudaine et chronique, entraînant des troubles de l'alimentation tels que l'anorexie, en particulier chez les adolescentes.

Raisons psychologiques: sociales et familiales

Un manque d'appétit chez un enfant ou un adolescent peut être un symptôme de difficultés psychologiques ou sociales.

Parmi les causes les plus courantes associées à la psyché, nous avons:

  • École: commencer à fréquenter la maternelle puis l'école est une situation alarmante pour les enfants et les adolescents, qui conduit souvent à une perte d'appétit, une sensation de lourdeur dans l'abdomen.
  • copains: en plus d'étudier, l'enfant est obligé de compter avec ses pairs. Les relations avec les pairs ne sont pas toujours idylliques, des groupes dont l'enfant reste exclu ou des brimades parmi les adolescents peuvent apparaître. Tout cela provoque un inconfort psychologique sévère, qui se manifeste également par une perte d'appétit ou d'intérêt pour la nourriture..
  • Une famille: les parents qui se disputent constamment, la disharmonie dans la famille ou l'apparition d'un jeune frère sont un stress émotionnel pour l'enfant, qui peut réagir en perdant l'appétit. Le refus de manger dans ce cas vise à attirer l'attention des proches sur vous.

Causes non pathologiques - changement de saison et vaccinations

La perte d'appétit chez les enfants peut être due à des causes qui ne sont pas nécessairement pathologiques ou psychologiques.

  • Changement de saison: du passage de la saison froide au printemps puis à l'été, il peut arriver que les enfants perdent l'appétit. Au printemps, la perte d'appétit est associée à des changements d'heures de clarté, et en été, principalement à une diminution de la faim due à la chaleur.
  • Vaccins: dans les premières années de la vie, les enfants reçoivent pas mal de vaccins contre diverses maladies. Tous ces vaccins ont des effets secondaires mineurs qui surviennent après l'administration, dont l'un est la perte d'appétit..

Manque d'appétit chez les adultes

Le phénomène de manque d'appétit chez l'adulte est un peu plus difficile car il peut être associé à de nombreux facteurs qui agissent parfois en synergie les uns avec les autres..

Les raisons pour les adultes peuvent être externes, c'est-à-dire l'influence de l'environnement dans lequel une personne vit et travaille, ou internes, qui sont subdivisées en naturel, pathologique et organique. Pour cette raison, la détermination correcte de la cause du manque d'appétit ne peut être faite que sur la base des symptômes dominants..

Jetons donc un coup d'œil aux causes les plus courantes qui conduisent les adultes au manque d'appétit..

Causes psychologiques: stress, anxiété et dépression

Le manque d'appétit psychologique est associé aux problèmes individuels d'une personne ou aux relations avec les autres et avec l'environnement.

Divers facteurs psychologiques contribuent au manque d'appétit, notamment:

  • L'amour: pendant la période de tomber amoureux, on est "nourri" par l'amour que l'on a pour un partenaire: tous les autres plaisirs passent au second plan! De plus, la tristesse et la douleur qui découlent de l'amour sont l'une des raisons les plus courantes d'un manque d'appétit..
  • Anxiété et stress: L'anxiété et le stress provoquent souvent un manque d'appétit. Aussi, une fatigue excessive, surtout après une journée stressante ou fatigante, est un véritable stress pour le corps, qui peut nécessiter un repos à tel point que l'on n'aura même pas faim..
  • Dépression: les personnes souffrant de dépression peuvent également souffrir d'une perte d'appétit. Un état dépressif se manifeste souvent par une indifférence à tous les objets environnants, y compris la nourriture. Si la perte d'appétit déprimé n'est pas traitée, elle peut évoluer en anorexie..
  • Troubles de l'alimentation: L'une des causes de la perte d'appétit est l'anorexie, un trouble de l'alimentation qui entraîne une diminution de l'appétit au point de disparaître complètement. Dans ce cas, le manque d'appétit devient chronique et peut entraîner la mort..
  • Environnement: Un environnement de travail ou familial peut entraîner une perte d'appétit s'il n'est pas adapté aux besoins et aux attentes d'une personne. Un stress excessif peut se transformer en inconfort physique, qui se manifeste par un manque de faim.

Causes pathologiques

La plupart des maladies, des plus légères aux plus graves, provoquent un manque d'appétit. La relation entre le manque d'appétit et la maladie est due à l'état de stress et à la perte de force dans laquelle se trouve le corps du patient.

Parmi les maladies dans lesquelles il y a un manque d'appétit, nous avons:

  • Troubles intestinaux et gastriques: douleurs abdominales, crampes abdominales, diarrhées fréquentes ou, au contraire, constipation, syndrome du côlon irritable, digestion lente, souvent accompagnées de nausées et de manque d'appétit. Même ceux qui souffrent de reflux gastro-œsophagien, d'ulcères d'estomac, de gastrite, de brûlures d'estomac et de nausées ont souvent un manque d'appétit.
  • Problèmes de thyroïde: ceux qui souffrent d'hypothyroïdie ont rarement faim, car cette pathologie entraîne un ralentissement du métabolisme, ce qui peut entraîner une diminution de l'appétit.
  • Les infections: tout type d'infection (dans la cavité buccale, le système génito-urinaire, sur les dents) provoque un état général de malaise, qui peut également être caractérisé par un manque d'appétit. Les infections buccales, telles que la mononucléose ou le rhume avec mal de gorge, ou les infections dentaires dues à la carie dentaire, entraînent une perte d'appétit.
  • Oncologie: toutes les tumeurs (organes et sang), comme la leucémie ou le lymphome, sont très stressantes, à la fois physiques et psychologiques. La perte d'appétit peut être une conséquence de ces conditions, ainsi que des soins médicaux fournis.
  • Insuffisance rénale ou hépatique: ceux qui souffrent d'une maladie rénale ou hépatique ont une perte d'appétit due au fait que ces organes ne sont pas capables de nettoyer le sang des produits métaboliques qui s'accumulent dans le sang et provoquent l'apparition d'un malaise général.

Causes non pathologiques de perte d'appétit

Il existe de nombreuses raisons non pathologiques au manque d'appétit, elles sont associées à divers facteurs, tels que:

  • Vaccins: comme chez les enfants, la vaccination des adultes a pour effet secondaire un manque d'appétit à court terme, qui disparaît en quelques jours.
  • Grossesse: pendant le début de la grossesse, en particulier au cours du premier trimestre, il peut y avoir un manque d'appétit dû aux nausées et vomissements qui caractérisent le début de la grossesse.
  • Changement de saison: l'arrivée du printemps et de l'été, l'allongement des heures de clarté et une augmentation de la température affectent considérablement notre corps, ce qui se manifeste par des symptômes tels que le manque d'appétit, la fatigue et la somnolence.
  • Perturbations de sommeil: ceux qui souffrent d'insomnie peuvent souffrir d'un manque d'appétit, surtout le matin, car l'insomnie altère la régulation du rythme de sommeil et d'éveil de l'organisme.
  • Habitudes alimentairesDe mauvaises habitudes alimentaires, comme sauter le petit-déjeuner parce que vous n'avez pas faim le matin ou sauter le déjeuner parce que vous n'avez pas le temps pour cela, peuvent causer un manque d'appétit.
  • Médicaments et traitements: certains médicaments comme les antibiotiques peuvent entraîner une perte d'appétit. Le manque d'appétit avec la chimiothérapie et la radiothérapie est courant.
  • Période postopératoire: Après la chirurgie, il y a souvent une condition caractérisée par un manque d'appétit. Ceci est particulièrement souvent observé chez les personnes ayant subi une intervention chirurgicale sur le tractus gastro-intestinal ou après l'ablation des amygdales.

Manque d'appétit chez les personnes âgées

La perte d'appétit chez les personnes âgées est très courante. Le manque d'appétit chez les personnes âgées est en fait associé à l'âge, ce qui entraîne un ralentissement du métabolisme de base, une diminution des besoins énergétiques due à une faible activité physique et, par conséquent, une diminution de la faim.

Une diminution de l'appétit chez les personnes âgées peut être associée à:

  • Problèmes digestifs: avec l'âge, il peut y avoir une diminution de l'efficacité des processus de digestion causée par une diminution de l'activité métabolique et une forte prévalence de la constipation.
  • L'apparition de nombreuses maladies: Les reins, le foie, les tumeurs et les infections sont fréquents avec l'âge.
  • Problèmes dentaires: La dentition chez les personnes âgées provoque souvent des problèmes de mastication et un manque d'appétit, et les infections dentaires répétées sont également un problème.
  • Dépression sénile: solitude, maladie, manque d'autonomie, rend les personnes âgées sujettes à la dépression, qui peut se manifester par une diminution de l'appétit et une apathie générale.

Comment stimuler l'appétit

Comme pour les adultes, la première étape consiste à identifier les causes du manque d'appétit puis à appliquer un traitement approprié..

La situation est différente en ce qui concerne les enfants et les personnes âgées, dont la perte d'appétit est souvent une maladie liée à l'âge. Pour cette raison, au lieu d'un traitement, il peut être plus approprié de suivre certains conseils pour faire face à un manque d'appétit..

Comment restaurer l'appétit chez les enfants

La première réaction naturelle des parents à la perte d'appétit d'un enfant est d'être forcé de manger, ce qui ne fait qu'aggraver le problème..

Comment réagir à la situation et que faire pour faire face au manque d'appétit de l'enfant?

Jetons un coup d'œil à quelques conseils utiles:

  • Ne forcez pas votre enfant à manger, car ce comportement peut associer la nutrition à des perceptions négatives..
  • Assurez-vous toujours qu'il n'y a pas de pathologies.
  • Assurez-vous que votre enfant mange en même temps et mange des portions adéquates (pas trop grandes, mais pas trop petites).
  • Si le manque d'appétit est dû à la fièvre, fournissez des boissons et des aliments frais (mais pas froids).
  • Utilisez la stimulation visuelle: une belle nourriture, aux couleurs vives, servie de manière ludique, peut éveiller la curiosité de l'enfant et éveiller son appétit.

Quelques conseils pour les seniors

Comme vous pouvez le voir, chez les personnes âgées, la perte d'appétit est étroitement liée à l'âge et au problème de santé. Par conséquent, afin d'éviter la malnutrition chez une personne âgée, certaines directives doivent être suivies..

En voici quelques uns:

  • Créez un régime qui répond à tous les besoins d'une personne âgée et comprend des aliments qui stimulent les selles (la constipation est l'un des problèmes les plus courants chez les personnes âgées). Les aliments utilisés doivent être faciles à digérer, même pour ceux qui ont du mal à mâcher..
  • Encouragez la personne âgée à manger avec elle et poursuivez la conversation tout en mangeant. Il est utile d'inviter quelqu'un que vous connaissez une personne âgée.
  • Préparez des aliments appétissants, à la fois en apparence et en goût, éventuellement épicés car les personnes âgées ont moins de goût.

Le régime alimentaire des personnes âgées doit contenir tous les nutriments nécessaires aux besoins du corps, doit être faible en gras et reposer principalement sur la consommation de viande maigre, de poisson (au moins 3 fois par semaine).

Un adulte n'a pas d'appétit: causes et traitement à domicile

Le manque d'appétit chez un adulte signifie dans la plupart des cas un dysfonctionnement du corps. Les personnes en bonne santé n'ont parfois pas faim en raison du stress, du surmenage et de la nervosité. Et aussi aux moments de fièvre et d'intoxication alimentaire. Les affections sous forme de rhumes et de ballonnements s'accompagnent souvent d'une perte d'intérêt pour la nourriture, et son absence pendant la grossesse et la vieillesse s'explique par des processus physiologiques dans le corps. Si ce n'est pas la raison, la personne n'a peut-être pas d'appétit en raison de maladies des organes internes et doit se rendre à l'hôpital pour un examen approfondi..

Histoires de perte de poids STARS!

Irina Pegova a choqué tout le monde avec une recette de perte de poids: "J'ai jeté 27 kg et continue à perdre du poids, je viens de le préparer pour la nuit." Lire plus >>

  • 1. Sentiment de faim chez les humains
  • 2. Causes du manque d'appétit
    • 2.1. Autres raisons
      • 2.1.1. Période de grossesse
      • 2.1.2. Facteur psychologique
      • 2.1.3. Âge avancé

    Un bon appétit est un signe de santé et une vie prospère. La nourriture est édifiante et énergisante. Chez une personne en bonne santé, la quantité de suc gastrique est responsable de l'apparition de la faim. Lorsque tous les organes internes fonctionnent correctement, la quantité d'enzyme qui transforme les aliments devient suffisante. En mangeant, les parois de l'estomac sont tendues avec l'intensité appropriée et le suc gastrique est abondamment produit. Ce processus physiologique est responsable d'un bon appétit..

    Une diminution à court terme de la faim pendant un malaise à court terme ne nuit pas à votre santé. Le corps humain est capable d'auto-guérison, et avec une faible consommation de moins de calories, rien de dangereux ne se produira. Mais si le jeûne se prolonge, tous les organes, y compris le cerveau, manquent de la nutrition nécessaire, après quoi des perturbations dans leur travail sont possibles..

    La nourriture d'un adulte dépend du type d'activité et du degré de stress mental. La nourriture doit être équilibrée et reconstituer les efforts mentaux et physiques dépensés. Si l'appétit est perdu pendant une longue période, l'activité cérébrale diminuera et une fatigue accrue se produira. Quels que soient les types d'activités dans lesquelles les gens sont engagés, avec un apport calorique insuffisant, apparaissent:

    • somnolence;
    • irritabilité;
    • léthargie;
    • mauvaise humeur;
    • vertiges;
    • affaiblissement de l'immunité;
    • épuisement complet du corps.

    Lorsqu'ils parlent d'un appétit sain, on ne parle pas du désir de manger quelque chose de savoureux et plus, mais de l'alimentation normale d'une personne ordinaire pour restaurer sa vitalité..

    Une diminution de l'appétit est également parfois observée chez les adolescents. Au moment de l'adolescence, ils deviennent pointilleux sur la nourriture, refusent de manger des aliments sains. Ils peuvent ne manger que quelques aliments préférés qui ne remplissent pas le corps des nutriments nécessaires. Ils sont constamment occupés avec quelque chose, pressés et ont une collation sur le pouce. Une telle perturbation nutritionnelle nuit au développement du corps et ralentit le développement mental..

    La perte de faim chez les hommes et les femmes est influencée par des facteurs externes et internes. Les raisons résident dans les maladies physiques et psychologiques, la grossesse et la vieillesse. Les facteurs physiques comprennent:

    CauseCaractéristique
    Dysbiose intestinaleLes changements dans la microflore entraînent une mauvaise absorption des nutriments, la faim disparaît et le poids diminue. Symptômes: coliques, ballonnements, flatulences et selles molles
    GastriteLa douleur survient à chaque repas. Des nausées et des vomissements apparaissent. Je ne veux même pas manger mon plat préféré. Résultat: faiblesse, somnolence et diminution de l'immunité. S'il n'est pas traité, le patient est menacé d'épuisement complet.
    Allergie alimentaireIl se manifeste par de la constipation, des vomissements, de la diarrhée, des douleurs abdominales, un gonflement de la gorge, du palais et de la langue. Une telle réaction du corps est causée par des impulsions qui pénètrent dans le cerveau lorsque certains éléments qui composent certains aliments entrent dans la circulation sanguine. Il y a un blocage de la nourriture qui irrite le corps
    Maladies infectieusesLa tuberculose, la pneumonie, l'hépatite, le VIH et les infections saisonnières sont des causes importantes de diminution de l'intérêt pour la nourriture
    Les maladies vasculairesLes variations de la pression artérielle sont une cause majeure de perte d'appétit. Symptômes: maux de tête fréquents à l'arrière de la tête, nausées, rougeur de la peau du visage, saignements de nez, troubles de la mémoire, transpiration sévère, insomnie, irritabilité. L'hypertension est une maladie grave non seulement des personnes âgées, mais aussi de la jeune génération. Bougeant peu en se sentant mal, une personne cesse de gaspiller de l'énergie et mange peu. La prise de médicaments pour stabiliser la tension artérielle est une autre cause de manque d'appétit
    Exacerbation des maladies chroniquesCeux-ci incluent: insuffisance rénale et cardiaque, syndrome du côlon irritable, maladie pancréatique
    Pathologie oncologiqueUne maladie mortelle, dans laquelle l'appétit disparaît à la fois au début, lorsqu'une personne ne connaît pas encore sa maladie, pendant le traitement et après la période de rééducation. La chimiothérapie endommage non seulement les cellules cancéreuses, mais tout le système immunitaire. Les nausées et les vomissements contribuent à une perte de poids importante. C'est l'ensemble des kilos perdus et l'amélioration de l'appétit qui indiquent que le patient se rétablit. Les cancers de l'intestin, du pancréas, de l'estomac et du foie sont les plus touchés par un manque d'appétit
    ClimaxLa restructuration du corps féminin pendant la ménopause entraîne des pics de pression, des nausées et une diminution de l'intérêt pour la nourriture.
    Troubles endocriniensLes modifications de la fonction thyroïdienne se caractérisent par une diminution générale de la vitalité
    Invasions helminthiquesDes nausées, des diarrhées et un manque total d'appétit peuvent également survenir pour cette raison. Des faiblesses et des vertiges apparaissent, car les helminthes absorbent tous les nutriments et empoisonnent le corps humain avec leurs excréments.

    Prendre des médicaments pendant le traitement de maladies qui affectent les attitudes négatives à l'égard de la nourriture contribue également à réduire le besoin de nourriture - jusqu'au moment où une personne se rétablit.

    Les causes externes qui affectent l'appétit sain et le bien-être comprennent la grossesse et l'accouchement, les troubles nerveux et la vieillesse..

    Le manque d'appétit pendant la grossesse n'est pas rare. Quarante pour cent des femmes enceintes remarquent qu'au cours du premier trimestre, la sensation de faim ne se rappelle pratiquement pas d'elle-même et les femmes n'ont pas d'appétit. Si la femme enceinte doit manger de force pendant un mois ou deux, cela peut avoir un effet néfaste sur son bien-être et la santé du futur bébé. Chaque corps féminin pendant la période de gestation réagit individuellement aux changements physiologiques, et l'appétit d'une femme enceinte peut à la fois diminuer et augmenter. Les raisons en sont très diverses:

    1. 1. Toxicose. Beaucoup sont constamment nauséeux dans les premiers stades, et tout morceau avalé demande à sortir. Comme il y a un besoin de nutriments, il est recommandé de manger au moins des aliments liquides: soupes, bouillie de lait, purée de pommes de terre, boire des jus de fruits et de légumes.
    2. 2. Changements hormonaux. La poussée d'hormones réduit l'appétit, réduit la fonction digestive et augmente les niveaux de progestérone, une hormone qui réduit la faim.
    3. 3. Manque d'acide folique. Une carence en vitamine B9 lors de l'accouchement entraîne un affaiblissement de la faim, ce qui menace un manque de fer dans le sang (anémie).
    4. 4. Constipation. Au deuxième trimestre, l'utérus appuie sur les intestins, la digestion s'aggrave et la constipation apparaît, accompagnée de nausées.
    5. 5. Estomac comprimé. À mesure que l'utérus et le fœtus s'y développent au troisième trimestre, il y a des nausées et le sentiment que la nourriture n'a pas assez d'espace dans l'estomac. Le besoin de nourriture dans les dernières étapes est réduit pour cette raison même..

    Pour reconstituer les nutriments, les femmes enceintes se voient prescrire des préparations contenant une gamme complète de vitamines essentielles.

    Les troubles nerveux tels que le stress, la dépression et l'anorexie mentale sont une cause fréquente de manque d'appétit. Je ne veux pas manger pendant la période de tomber amoureux, après la perte d'un être cher, avec des problèmes au travail et des discordes dans ma vie personnelle. De tels chocs affectent non seulement la santé mentale, mais également au niveau physiologique. Une alimentation déséquilibrée et une insatisfaction corporelle conduisent souvent à la boulimie, puis à l'anorexie. Ce dernier est difficile à traiter et de plus en plus de filles et de jeunes femmes souffrent de ce trouble ces jours-ci..

    La dépression est un autre facteur psychologique qui rend la nourriture insipide et inintéressante pour les hommes et les femmes. Une personne ne trouve pas satisfaction dans la nourriture - tout comme dans d'autres domaines de la vie - et oublie le besoin de calories quotidiennes. En même temps, une personne déprimée ressent un estomac plein, une satiété rapide ou des nausées. Les nausées et vomissements lors d'une dépression sévère sont fréquents. Jusqu'à ce que l'appétit disparaisse complètement, le patient doit être traité d'urgence.

    La démence sénile, la maladie de Parkinson et les maladies du système cardiovasculaire suppriment considérablement la faim et provoquent parfois un refus total de manger. Le refus à long terme de manger entraîne une perte de poids, une perte de force et une faiblesse générale. Le travail de tous les organes internes est perturbé et le cerveau est particulièrement affecté, qui ne reçoit pas la nutrition nécessaire. Une atrophie musculaire et des problèmes avec le système musculo-squelettique se produisent.

    Les personnes âgées ne se plaignent de rien, mais continuent de refuser la nourriture et de perdre du poids. Si vous ne les aidez pas, ce sera fatal. Ces patients sont traités par un endocrinologue, un gastro-entérologue et un psychothérapeute.

    Pour améliorer l'appétit d'un adulte, vous devez vous reposer davantage, prendre des multivitamines et augmenter la quantité d'eau que vous buvez par jour. Si vous n'avez pas envie de manger à cause d'un régime monotone, vous ne devriez pas être paresseux et cuisiner quelque chose de nouveau et de savoureux. Remplacez les assiettes par des assiettes plus brillantes - elles vous encouragent à manger plus de nourriture. Abandonnez les mauvaises habitudes et trouvez un passe-temps intéressant. Cela aidera certainement une personne en bonne santé mais fatiguée, et sinon, des remèdes populaires viendront à la rescousse, ce qui redonnera le goût de la nourriture.

    Les infusions faites maison augmentent bien l'appétit.