Régime alimentaire et liste des aliments pour les patients atteints de colite ulcéreuse

Avec une exacerbation de la colite, une alimentation épargnante sans lait, légumes et fruits est indiquée. À mesure qu'ils s'améliorent, le régime est légèrement élargi. Le menu comprend des plats bouillis et hachés.

Quel régime alimentaire est nécessaire pour la colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une maladie qui se produit avec une inflammation de l'intestin, la formation de défauts ulcéreux dans le côlon et le rectum. Elle s'accompagne de douleurs intenses et de diarrhée. En cas d'exacerbation sévère, pendant un ou deux jours, les patients ne sont autorisés à boire que du thé, à manger des pommes en purée. Puis le régime 4 selon Pevzner est prescrit avec un apport supplémentaire en protéines (120 g), une diminution des graisses (55 g) et des glucides (200 g).

Le même style d'alimentation (tableau 4) est également utilisé pour l'exacerbation de la colite non ulcéreuse avec diarrhée, diminution de l'appétit et faiblesse sévère. Dans le même temps, la quantité de nutriments reste inchangée: protéines 100 g, graisses 100 g, glucides 400 g. Après 4-5 jours, le régime est élargi - un régime de 4 b est prescrit pendant un mois.

Si une exacerbation de la colite s'accompagne de constipation, alors 4b est immédiatement prescrit avec une économie mécanique maximale (vaisselle frottée) et une limitation des substances irritantes. Peu à peu, le patient est transféré à la version non frottée, des fruits et légumes sont ajoutés au régime.

Nutrition pour l'exacerbation de la colite avec diarrhée (tableau 4)

Tous les produits sont bouillis dans l'eau ou cuits à la vapeur. Les repas sont recommandés 5 à 6 fois par jour en petites portions.

Produits autorisés

Lors de l'élaboration d'un régime, utilisez:

  • soupe dans l'eau, bouillon de viande faible avec semoule, riz bouilli ou flocons d'avoine, farine de sarrasin, boulettes de viande;
  • bouillie de riz, sarrasin, flocons d'avoine et semoule (en purée);
  • escalopes et boulettes de viande cuites à la vapeur de poulet, dinde, bœuf, sandre, brochet;
  • fromage cottage calciné (à base de lait);
  • œufs pour omelette cuits à la vapeur ou à la coque;
  • gelée, gelée, jus, à moitié dilués avec de l'eau, thé à base de myrtilles (sec), de cassis ou d'églantier;
  • sucre 20 g, miel 2 cuillères à soupe;
  • beurre 10 g;
  • pain blanc séché, biscottes maison.

Aliments interdits

Du régime alimentaire des patients au stade d'exacerbation, il est nécessaire d'exclure complètement:

  • tous les produits laitiers, lait entier (seul le fromage cottage calciné est autorisé), premier ou deuxième plats avec du lait;
  • toutes les graisses, à l'exception d'une petite quantité de beurre;
  • légumes, fruits, baies frais et bouillis sous leur forme naturelle;
  • compote, confiture;
  • tous les aliments en conserve, marinades, cornichons;
  • bouillons forts, soupe de légumes ou de céréales;
  • produits de viande et de poisson gras;
  • des collations;
  • toutes les sauces prêtes à l'emploi, épices, épices;
  • millet, orge perlé, gruau d'orge, légumineuses, pâtes;
  • produits de boulangerie, pâtisseries;
  • bonbons;
  • plats chauds, froids, boissons gazeuses;
  • café et cacao au lait.

L'alcool est strictement interdit jusqu'à la période de rémission stable, ou mieux, son élimination complète.

Exemple de menu pour la colite et la diarrhée

Avec la colite ulcéreuse non spécifique au stade aigu, ainsi qu'avec l'inflammation des intestins accompagnée de diarrhée, vous pouvez utiliser le menu indicatif suivant:

  • omelette à la vapeur, thé d'églantier;
  • gelée de cassis, fromage cottage calciné;
  • soupe au bouillon de poulet avec semoule, boulettes de poulet cuites à la vapeur avec bouillie de riz;
  • gelée d'avoine;
  • bouillie de sarrasin râpée avec escalopes de brochet cuites à la vapeur.

Omelette vapeur sans lait

Pour cuisiner, vous avez besoin de:

  • œufs - 4 cailles (2 poulets);
  • eau - 80 ml;
  • beurre - 5 g;
  • sel - 1 g.

Battre les œufs avec de l'eau froide et du sel. Placer le mélange dans un moule de sorte que la couche du mélange ne dépasse pas 4 cm pour une bonne ébullition. Cuire au bain-marie pendant 10 minutes.

Gelée de cassis

Pour faire de la gelée, vous aurez besoin de:

  • cassis - 2 cuillères à soupe;
  • eau - 150 g;
  • gélatine - 5 g;
  • sucre - une cuillère à café.

Broyez les baies de cassis avec du sucre, ajoutez de l'eau, portez à ébullition et filtrez. Pour 5 g de gélatine, vous avez besoin de 50 g d'eau. Il est laissé gonfler pendant 60 minutes. Le thé de cassis filtré est placé sur un petit feu, chauffé jusqu'à ce qu'il bouillonne et que la gélatine préparée soit versée. Immédiatement versé dans des moules et refroidi pendant une heure à température ambiante, puis au réfrigérateur.

Caillé calciné

Pour 500 ml de lait, vous aurez besoin de 10 ml de chlorure de calcium. Le lait est porté à ébullition, ajoutez une solution d'une ampoule, mélangez et jetez sur une étamine en deux couches. Une fois le petit-lait égoutté, le caillé est prêt.

Soupe de poulet à la semoule

Pour un premier cours diététique, vous devez prendre:

  • filet de poulet - 100 g;
  • eau - 500 ml;
  • semoule - 20 g;
  • œuf - une caille;
  • carottes - la moitié;
  • persil - une petite brindille;
  • sel 1 g.

Tout d'abord, remplissez le filet (entier) d'eau pour qu'il le recouvre de 1 cm, portez le liquide à ébullition et égouttez. Remplissez à nouveau d'eau (500 ml) et ajoutez les carottes. Faites cuire 30 minutes. Sortez ensuite la viande et les carottes, versez la semoule dans le bouillon bouillant en un mince filet et laissez cuire encore 10 minutes en remuant. Au moment de servir, ajoutez l'oeuf à la coque et le persil dans l'assiette.

Régime 4b pour la colite avec constipation

La particularité de la nomination de cet aliment thérapeutique lorsque l'exacerbation de la colite ulcéreuse s'atténue est l'introduction progressive de nouveaux plats et produits, contrôle de la tolérance.

Que pouvez-vous manger

Le régime 4b permet:

  • soupe avec une décoction de légumes, viande, poisson avec céréales râpées, vermicelles fins, purée de légumes, boulettes de viande et poisson à faible teneur en matières grasses;
  • pain séché, biscuits secs, biscuit. Les gâteaux faits maison avec du fromage cottage, des pommes ou de la confiture ne peuvent être préparés qu'une fois par semaine;
  • lait, crème à ajouter aux plats;
  • kéfir, yogourt, fromage cottage fait maison, casseroles, puddings;
  • bœuf, poulet, dinde pour côtelettes, soufflés, boulettes de viande;
  • poulets, lapin et veau - boeuf stroganoff à partir de viande bouillie;
  • sandre, perche, brochet bouilli, cuit à la vapeur, pour produits hachés;
  • purée de pommes de terre, carottes, chou-fleur;
  • citrouille bouillie, jeunes courgettes;
  • une demi-tomate fraîche sans peau;
  • œufs pour omelette, à la coque;
  • flocons d'avoine, bouillie de sarrasin en purée, casseroles, nouilles;
  • sauces à base de viande ou de bouillon de légumes;
  • aneth, persil;
  • fruits doux et mûrs pas plus de 100 g frais;
  • compote en purée, mousses, pommes au four;
  • dessert - marmelade, guimauve, confiture;
  • boissons - jus mélangés avec de l'eau, du bouillon d'églantier, du thé et du café faibles (vous pouvez utiliser du lait).

Ce qui reste interdit

Il n'est pas recommandé d'utiliser dans les aliments:

  • pain frais, seigle, au son, produits à base de beurre, pâte feuilletée;
  • bortsch, betterave, okroshka, cornichon, soupe aux légumineuses, lait;
  • agneau, porc, oie, saucisses, aliments fumés, conserves, poisson salé;
  • œufs au plat;
  • orge perlé, millet;
  • champignons, oignons, navets, radis, betteraves, ail, concombres;
  • épinards, oseille, ail sauvage;
  • prunes, abricots, fruits secs, raisins;
  • crème glacée, gâteau, pâtisserie;
  • raifort, vinaigre, moutarde, poivre.

Menu du tableau indicatif 4 b

La nutrition des patients dont l'exacerbation diminue ou qui a une tendance initiale à la constipation comprend:

  • flocons d'avoine aux pommes, thé d'églantier;
  • fromage cottage avec crème et purée de citrouille;
  • soupe de courge et chou-fleur avec boulettes de poisson, omelette vapeur;
  • pommes au four et biscuit séché;
  • poulet stroganoff avec purée de pommes de terre et tomate;
  • yaourt avec biscuits biscuits.

Soupe de courgettes et chou-fleur aux boulettes de poisson

Pour cuisiner, vous devriez prendre:

  • filet de sandre - 200 g;
  • pommes de terre - 2 pièces;
  • carottes - 1 pièce;
  • chou-fleur - un tiers d'une petite tête de chou;
  • courgettes - un tiers d'un petit;
  • semoule - une cuillère à dessert sans dessus;
  • oeuf - 1 pièce;
  • sel au goût;
  • eau - 1,5 litre.

Tout d'abord, les pommes de terre, les carottes et le chou-fleur sont jetés dans l'eau bouillante. Faites-les cuire jusqu'à ce qu'ils soient bien cuits. À ce stade, le filet de sandre est passé deux fois dans un hachoir à viande, des œufs, du sel et de la semoule sont ajoutés. Réserver 20 minutes.

La soupe aux légumes obtenue est fouettée avec un mélangeur, mise à feu doux et les courgettes coupées en petits cubes y sont jetées. Ensuite, à l'aide d'une cuillère, de petites boulettes de viande sont formées et plongées dans la soupe, quand elles flottent toutes, puis bouillir pendant encore 5 minutes et retirer du feu.

Poulet au bœuf stroganoff

Ce plat nécessite:

  • filet de poulet 150 g;
  • carottes - une petite;
  • racine de persil - 5 g;
  • sel 1 g;
  • crème sure 20 g.

Faire bouillir le filet de poulet jusqu'à ce qu'il soit cuit avec la racine de persil, la carotte et le couper en lanières. Hachez les carottes en purée. Ajouter les carottes et la crème sure diluée avec du bouillon à la viande bouillie hachée, laisser mijoter encore 5 minutes ensemble.

Nutrition pour la colite ulcéreuse: exacerbation et période de rémission

La colite ulcéreuse est une maladie aiguë du côlon ou du rectum, qui s'accompagne de l'apparition de plaies saignantes sur les parois muqueuses. La maladie survient chez environ 5% de la population, l'une de ses causes est le développement de la dysbiose, bien que chez de nombreux patients cette pathologie ne soit pas détectée dans la CU. Le régime alimentaire pour la colite ulcéreuse fait partie intégrante du traitement, qui détermine la gravité des symptômes et le succès du traitement général.

La colite ulcéreuse est parfois appelée colite non spécifique (NUC). La maladie se manifeste toujours par des symptômes: diarrhée, constipation, faiblesse générale, nausées. Leur gravité dépend du stade, dont il existe deux NUC: aiguë et chronique. Dans une évolution chronique, les symptômes sont quelque peu cachés..

Fait! L'exacerbation de la NUC se produit dans le contexte d'une augmentation du stress physique et émotionnel (psychologique).

L'objectif du régime alimentaire pour la colite ulcéreuse est d'éliminer les symptômes aigus, de transférer la forme de pointe en rémission. Il est nécessaire d'observer des restrictions alimentaires strictes pendant au moins 4 à 5 semaines, après quoi ils passent au régime approprié.

Règles de nutrition

La restauration de la membrane muqueuse est une tâche que le régime doit accomplir dans la colite ulcéreuse. Il est difficile de parvenir à une alimentation aussi équilibrée pour un patient qui a l'habitude de manger des produits semi-finis, des sucreries et sans horaire. Vous devez commencer par maîtriser les principes d'une bonne nutrition:

  • Mode simple. Ne mangez pas 2 ou 3 fois par jour, mais divisez la nourriture en 5 à 6 repas. Cette approche aidera à décharger les intestins, il n'y aura pas beaucoup de pression sur les zones endommagées..
  • Méthodes de transformation des aliments prioritaires. Le régime se compose de plats cuits à la vapeur ou au four sans graisse ajoutée. Vous pouvez faire bouillir de la viande, des œufs et des légumes.
  • Plage de température des plats. Vous ne pouvez pas manger ce qui irrite les intestins - les aliments chauds et trop froids. La température ambiante est le meilleur choix pour une alimentation saine.
  • Quantité correcte de glucides. Le régime doit contenir du sucre sain obtenu à partir de fruits, de baies (cuit au four ou sous forme de confiture). La quantité totale de glucides ne doit pas dépasser 300 g par jour.
  • Cellulose. La substance irrite les parois intestinales, la nourriture pour la colite ulcéreuse doit contenir un minimum de son, du pain de grains entiers, des légumes frais fibreux.
  • Augmentation de la quantité de protéines. Après une exacerbation, le corps perd des acides aminés, les protéines sont le produit le plus précieux pour restaurer la membrane muqueuse.
  • Minimisation des graisses animales et végétales. Les lipides accélèrent la motricité, augmentent le processus inflammatoire dans le NUC et peuvent causer de la diarrhée. Pendant la rémission, vous ne devez pas les manger plus de 80 g par jour. Avec exacerbation - jusqu'à 60 g.
  • Niveaux de fer adéquats. La colite non spécifique provoque des saignements, entraînant la perte du minéral. L'anémie est courante et peut être évitée en incluant des œufs, de la viande et des flocons d'avoine dans l'alimentation.

Que manger avec exacerbation

La forme aiguë de colite ulcéreuse nécessite des restrictions supplémentaires. Les aliments doivent être bien hachés pour ne pas irriter les intestins. Les graisses sont plus limitées que d'habitude et la teneur en protéines est augmentée à 90-100 g par jour.

Utile lors d'une exacerbation: fromage cottage jusqu'à 3% de matière grasse, fromage, œufs, poisson maigre et viande maigre. Préparez des boulettes de viande hachées, des boulettes, des pâtés. Les pâtes et les casseroles sont fabriquées à partir de fromage cottage. Vous pouvez également faire un soufflé à la viande.

Vous ne pouvez pas manger de millet et d'orge, mais le riz, l'avoine et le sarrasin conviennent à l'alimentation d'un patient atteint de NUC. Les kissels, gelées et mousses sont un excellent moyen de préparer des repas glucidiques en cas d'exacerbation de la maladie.

Régime alimentaire pour la constipation

La colite ulcéreuse chronique est souvent compliquée par la constipation. À ce stade, une petite quantité de fibres peut être incluse dans le régime, mais pas de fibres grossières. Des soupes de légumes sont préparées, les pommes et les poires sont incluses dans le régime. Améliore la motricité avec du beurre, vous devez en manger jusqu'à 10-15 g par jour.

Pour que la fibre ne nuit pas aux intestins irrités, les plats sont broyés ou hachés avec un mélangeur. Exclure complètement les aliments gras, trop salés et épicés, qui peuvent provoquer la stagnation des matières fécales.

Aliments pour un régime en rémission

Une large gamme de produits peut être utilisée dans le menu de la colite ulcéreuse. Cependant, le stade de la rémission n'annule pas une bonne nutrition. Voici ce que vous pouvez manger:

  • œufs à la coque, omelettes cuites à la vapeur, œufs au plat, cuits sans huile;
  • bouillie sur l'eau, vous ne pouvez ajouter du lait que dans un plat d'accompagnement prêt à l'emploi et rarement;
  • parmi les produits laitiers, la préférence est donnée au fromage cottage faible en gras, au kéfir, aux yaourts sans charges, au lait cuit fermenté (vous pouvez manger de la crème sure jusqu'à 10% de matières grasses);
  • les gelées de boeuf maigre, le poisson, les pâtés sont idéaux pour les produits protéinés;
  • les saucisses peuvent être incluses dans le régime si elles sont fabriquées à partir de produits naturels;
  • les légumes frais, les plus utiles sont les tomates et les concombres (vous pouvez faire de la pizza avec NNC avec des tomates et de la farine d'avoine);
  • le reste des légumes doit être servi bouilli ou cuit au four;
  • les compotes et la gelée servent de source utile de glucides;
  • à partir de fruits et de baies, les abricots et les prunes sont particulièrement utiles; vous pouvez manger un melon en saison;
  • il est préférable de choisir des variétés blanches et des craquelins de pain;
  • vous pouvez boire des jus de légumes, des décoctions d'herbes, des cynorrhodons, du thé faible.

Il est bon que le régime alimentaire de la colite ulcéreuse contienne des assaisonnements: feuille de laurier, cannelle, herbes. L'huile végétale non raffinée est bénéfique en petites quantités.

Produits supplémentaires pour NUC:

  • Fruits: pommes, poires, coings, cornouiller;
  • Baies: mûres, myrtilles, cerises d'oiseaux et plats à base d'elles;
  • Gruaux: semoule, sarrasin, flocons d'avoine, riz;
  • Confiserie: biscuits secs, craquelins, biscuits;
  • Produits laitiers: acidophilus;
  • Viande: boeuf et veau, poulet, lapin, dinde.

Produits entièrement limités

Le régime alimentaire pour la colite ulcéreuse est conforme aux règles d'une alimentation saine et exclut également:

  • une abondance de fibres (les légumes bouillis devraient au moins être dans l'alimentation): son, pain de seigle, graines, noix;
  • produits qui stimulent la fermentation: levure, fruits secs, miel, bonbons;
  • plats gras: bouillons, porc, saucisses de magasin, poisson rouge et blanc gras, huile en conserve;
  • avec exacerbation: bouillie de millet, orge perlé, pâtes, champignons, œufs au plat;
  • lors d'une exacerbation, vous ne devez pas non plus manger de crème sure, de crème et de lait entier, qui peuvent causer de la diarrhée.

Le thé fort, le café, l'alcool et les boissons gazeuses sont complètement retirés de l'alimentation, même pendant la rémission.

Exemple de menu pour NUC

Le nombre minimum de repas pour un régime est de 5. Le petit-déjeuner ne doit pas être sauté. Voici un exemple de plan de repas:

  • Petit déjeuner. Bouillie tiède à base de céréales acceptables avec un morceau de beurre, du poisson cuit à la vapeur ou une escalope de veau.
  • Le déjeuner. Un morceau de viande bouillie ou de poisson cuit au four, de la mousse, de la gelée de coing ou de poire.
  • Le déjeuner. Les croûtons sont complétés par une soupe de riz avec des boulettes de viande faibles en gras. Ils mangent également une portion de casserole de viande et de compote de pommes avec des morceaux de fruits.
  • Casse-croûte. Pour une collation l'après-midi, ils cuisinent une compote de cerises d'oiseaux ou de myrtilles, mangent des biscuits.
  • Dîner. Terminez la journée avec de la purée de pommes de terre et du poisson bouilli.

Avant le coucher (environ 1 heure), vous pouvez manger une poire ou une pomme au four.

Vous pouvez remplacer la bouillie par des flocons d'avoine bouillis en ajoutant des baies ou des fruits. Le matin, café naturel faible sans lait, les biscuits sablés sont autorisés. Comme collation, ils utilisent non seulement des plats de fruits, mais aussi des yaourts et du fromage cottage..

Pour le déjeuner, il est souhaitable de manger le premier et le second, en alternant les compositions des soupes. Une collation l'après-midi doit être légère: la gelée ou la compote sont remplacées par du yogourt et les biscuits par des craquelins. Pour le dîner, il est conseillé d'avoir des céréales avec un plat de viande (ou poisson).

Régime glucidique pour NUC

Il existe des approches non standard de la nutrition pour la colite ulcéreuse. L'un d'eux est le régime spécial glucidique du SUD. Un plan détaillé est sélectionné avec le médecin, car le régime ne convient pas à tous les patients.

Lors d'un régime pour la colite ulcéreuse, seuls les produits naturels sont introduits dans le menu, éliminant complètement le sucre raffiné, les céréales (transformées), les plats laitiers. Composez un régime composé de viande, de fruits, de légumes et de noix.

Conséquences de ne pas suivre le régime

Si vous mangez régulièrement les mauvais aliments, enfreignez constamment le régime, fumez et buvez de l'alcool, la colite ulcéreuse s'aggravera. Les complications comprennent:

  • augmentation des saignements;
  • douleur intolérable qui ne peut être traitée avec des médicaments;
  • perforation intestinale;
  • cancer du côlon ou rectal;
  • péritonite;
  • sténose du côlon.

Colite ulcéreuse non spécifique

Qu'est-ce que la colite ulcéreuse?

La colite ulcéreuse est une maladie du tractus gastro-intestinal, à savoir du gros intestin, caractérisée par un processus inflammatoire de sa membrane muqueuse.

À la suite de cette inflammation, des ulcères et des zones de nécrose se forment dans des zones de l'intestin. La maladie est chronique et a tendance à se reproduire.

Le plus souvent, la pathologie affecte la population jeune, les personnes âgées de 15 à 30 ans. Moins souvent, les premières attaques de la maladie se développent après 50 ans. Les statistiques indiquent que sur 100 000 habitants, 70 personnes en moyenne tombent malades. De plus, les femmes sont diagnostiquées plus souvent que les hommes..

Le processus pathologique n'implique pas l'intestin grêle et n'affecte que certaines parties du gros intestin, et non sa surface entière. La maladie se manifeste soit dans le rectum, soit dans le côlon sigmoïde, c'est-à-dire à l'extrémité du gros intestin. Ensuite, il y a une nouvelle propagation du processus inflammatoire..

La colite ulcéreuse peut-elle être guérie??

S'il existe une opportunité de guérir la colite ulcéreuse, chaque personne à qui un tel diagnostic a été diagnostiqué y réfléchit. Les maladies qui appartiennent à la catégorie des maladies chroniques ne peuvent pas être complètement guéries. La colite ulcéreuse se réfère à ces maladies. Mais cela ne signifie pas qu'il vaut la peine d'abandonner complètement l'effet thérapeutique..

La maladie peut et doit être contrôlée en choisissant les tactiques optimales d'exposition avec le médecin traitant. Cela doit être fait, car la pathologie est cyclique, c'est-à-dire que les périodes de rémission sont remplacées par des périodes d'exacerbation. Si vous ignorez la présence de colite pendant une longue période, cela menace le développement de complications, pouvant aller jusqu'à la mort. La thérapie et le régime aident à contenir la maladie en prévenant les récidives. Par conséquent, avec un traitement approprié, la qualité et l'espérance de vie d'une personne atteinte de colite ulcéreuse ne sont pas altérées. Une rémission stable peut être observée pendant des années..

Symptômes de colite ulcéreuse

La symptomatologie de la maladie dépend de l'emplacement du processus pathologique et de son intensité. En outre, il convient de faire la distinction entre les manifestations intestinales et extra-intestinales..

Les symptômes intestinaux comprennent:

L'apparition de la diarrhée, dans laquelle se trouvent des impuretés sanguines. Souvent, en plus des caillots sanglants, du mucus et du pus sont présents dans les selles, ce qui leur donne une odeur fétide. Il arrive que du sang avec du mucus et du pus apparaisse dans les intervalles entre les selles. La fréquence des selles varie en fonction de la gravité de la maladie et peut aller jusqu'à 20 fois par jour. Une personne peut perdre jusqu'à 300 ml de sang par jour. Avec une évolution plus douce de la maladie, une personne défèque plusieurs fois, plus souvent le matin et la nuit.

Les symptômes de la douleur varient également en gravité. Ils peuvent être à la fois vifs, provoquant un inconfort sévère, et faibles, ne causant pas de souffrances graves à la personne. Parfois, il n'est pas possible de se débarrasser des sensations douloureuses même à l'aide de médicaments, ce qui indique le développement d'une complication de la maladie. Le lieu de localisation de la douleur est le côté gauche de l'abdomen ou la région iliaque gauche. En règle générale, une augmentation des sensations douloureuses se produit avant l'acte de défécation et après cela, elles s'atténuent quelque peu. En outre, les douleurs peuvent gagner en force après avoir mangé..

Une augmentation de la température corporelle, mais, en règle générale, insignifiante, allant jusqu'à des marques subfébriles.

Intoxication générale du corps avec des symptômes concomitants, y compris l'apparition d'une faiblesse, des étourdissements, le développement d'une dépression, une diminution de l'humeur, l'apparition d'irritabilité et de larmoiement. L'appétit du patient diminue, ce qui entraîne une perte de poids, ce qui conduit dans certains cas à l'anorexie. L'intoxication est typique si la maladie est sévère.

Ténesme ou fausse envie de vider les intestins. Dans certains cas, au lieu de matières fécales, du mucus ou des masses mucopurulentes sont libérés.

Incontinence fécale.

Passer de la diarrhée à la constipation. Une telle transition est le signe qu'une inflammation sévère a commencé à se développer dans la membrane muqueuse tapissant le côlon..

La colite ulcéreuse peut parfois se développer rapidement. Cette forme de la maladie est appelée fulminante et sera discutée ci-dessous..

En plus des symptômes intestinaux, le patient souffre de lésions extra-intestinales:

Le développement de l'érythème noueux (formation de nodules sous-cutanés détectés par palpation), pyoderma gangrenosum (nécrose de la zone cutanée). Cela est dû à l'augmentation de la circulation sanguine des bactéries et des complexes immuns produits pour les combattre. De plus, des lésions cutanées telles qu'une dermatite focale, des éruptions urticariennes et postulaires sont également observées..

Lésion de l'oropharynx, qui survient chez 10% des patients. Cela se traduit par la propagation de l'arrière, qui passe après qu'il est possible d'obtenir une rémission. La glossite et la gingivite, la stomatite ulcéreuse peuvent également commencer à se développer dans la cavité buccale..

Les maladies oculaires sont observées encore moins souvent, pas plus de 8% des patients. Les patients peuvent souffrir d'iridocyclite, d'uvite, de choroïdite, de conjonctivite, de kératite, de névrite rétobulbaire et de panophtalmie.

Lésions articulaires, qui s'expriment dans l'arthrite, la spondylarthrite, la sacro-iliite. De plus, ces lésions du tissu articulaire sont souvent des précurseurs de la colite ulcéreuse..

Plus souvent que les autres systèmes, les poumons subissent des processus pathologiques.

À la suite de dysfonctionnements de la glande endocrine, des dysfonctionnements du foie, des voies biliaires et du pancréas se produisent.

Très rarement, les patients se plaignent de myosite, d'ostéomalacie, d'ostéoporose, de vascularite, de glomérulonéphrite.

Des cas de développement de thyroïdite auto-immune et d'anémie hémolytique ont été décrits.

Les premiers signes de colite ulcéreuse

Afin de ne pas confondre l'apparition de la maladie avec d'autres pathologies similaires du tractus intestinal, vous devez avoir une idée de ce que peuvent être les premiers signes de colite.

Il existe plusieurs options pour le développement de la maladie:

Premièrement, la diarrhée peut se développer au début et après quelques jours, du sang et des masses muqueuses se retrouvent dans les selles.

Deuxièmement, les saignements rectaux peuvent s'ouvrir immédiatement après la manifestation du processus inflammatoire. En même temps, la chaise ne sera pas liquide, mais décorée ou d'une consistance pâteuse.

Troisièmement, le patient peut souffrir de diarrhée, d'intoxication et de saignement rectal en même temps..

Le plus souvent, la maladie commence à se développer progressivement, avec une diarrhée, causée par le développement d'une inflammation étendue de la muqueuse intestinale. Dans le contexte de ce processus, il devient incapable de réabsorber le sodium et l'eau. Le sang, à son tour, apparaît en raison du fait que des ulcères se forment sur la membrane, formant un tissu conjonctif lâche imprégné d'un réseau vasculaire. Les symptômes ont tendance à diminuer puis à reprendre de l'élan.

En plus de la diarrhée, les premiers signes d'apparition de la maladie peuvent être une douleur qui survient principalement du côté gauche et une légère augmentation de la température corporelle. Une personne peut ressentir des douleurs dans les articulations, car dans certains cas, des dommages à leurs tissus précèdent le développement de la maladie.

Ainsi, quatre signes précoces auxquels vous devez prêter attention et qui permettent à une personne de suspecter indépendamment une colite ulcéreuse sont: la diarrhée avec du sang, des douleurs articulaires, une gêne abdominale et de la fièvre.

Causes de la colite ulcéreuse

La question de l'étiologie de la maladie est toujours ouverte et les scientifiques sont toujours à la recherche des causes qui provoquent son développement..

Cependant, il existe des facteurs de risque connus de manière fiable qui ont un effet provocateur sur le développement d'un processus pathologique dans le gros intestin:

Prédisposition génétique. Le risque qu'un parent proche souffre de la maladie est considérablement accru s'il existe des cas similaires de colite ulcéreuse dans la famille.

La nature infectieuse de la maladie. L'intestin est la partie du corps où se concentre un grand nombre de bactéries. Certains d'entre eux à un moment donné peuvent entraîner le développement d'une inflammation..

Mécanismes auto-immuns dans le corps. Cette idée a été inspirée par des scientifiques que la colite ulcéreuse est associée à des exacerbations saisonnières, elle répond bien au traitement avec des médicaments hormonaux. Des études ont confirmé que plus le processus dans l'intestin est difficile, plus les changements du statut immunitaire sont aggravés.

Violation du régime, erreurs dans le menu.

Stress et autres facteurs traumatiques.

Les scientifiques arrivent à la conclusion que cette maladie dépend de nombreux facteurs, dont chacun a une certaine influence sur la formation de la colite ulcéreuse. Cependant, le rôle principal appartient probablement aux antigènes intestinaux. A l'appui de cette théorie, on peut citer une vaste étude menée par des scientifiques américains, dont les résultats ont été publiés dans le Los Angeles Times. Les scientifiques ont réussi à établir expérimentalement un lien entre les champignons dans l'intestin et la colite ulcéreuse.

Ainsi, à l'heure actuelle, dans la théorie de la pathogenèse de la maladie, deux facteurs se voient attribuer un rôle de premier plan: immunitaire et génétiquement déterminé.

Formes de colite ulcéreuse

Il est courant de distinguer plusieurs formes de la maladie, qui dépendent de la place et du degré de localisation du processus inflammatoire dans le côlon, ainsi que de la nature et de l'intensité de la maladie..

Ainsi, en fonction de la localisation de l'inflammation, ils se distinguent:

Colite du côté gauche. Cette forme diffère en ce que le côlon est affecté. Les symptômes commencent par une diarrhée avec des impuretés sanguines. Les douleurs sont localisées sur le côté gauche, l'appétit disparaît, ce qui conduit à la dystrophie.

Colite totale. Cette forme de la maladie est considérée comme la plus menaçante pour la vie, car elle menace le développement de complications, en particulier la déshydratation, une baisse de la pression artérielle, un choc hémorragique. Les symptômes de cette colite se manifestent sous forme de douleur de haute intensité, diarrhée abondante persistante, perte de sang massive.

Pancolite, caractérisée par une inflammation du rectum sur toute sa longueur.

Colite distale. Cette forme de colite est caractérisée par l'inclusion dans le processus pathologique de la membrane de l'intestin gauche, c'est-à-dire du sigmoïde et du rectum en même temps. C'est la colite distale qui est répandue. Les symptômes sont une douleur intense, principalement localisée dans la région iliaque gauche, un ténesme, du mucus et des stries sanguines dans les selles, des flatulences et parfois de la constipation.

Proctite dans laquelle seul le rectum est affecté.

En fonction des caractéristiques de l'évolution de la maladie, il existe:

Colite chronique continue.

Colite fulminante ou aiguë.

Colite chronique récurrente.

Colite ulcéreuse chronique

La colite ulcéreuse chronique est caractérisée par le fait que la muqueuse intestinale est hyperémique, que le schéma vasculaire subit des modifications, le long de sa ligne, des érosions et des formations atrophiques sont trouvées.

Le principal symptôme de la colite ulcéreuse chronique est un trouble à long terme des selles, qui, lors d'une exacerbation, augmente jusqu'à 15 fois par jour. De plus, la diarrhée est remplacée par la constipation..

De plus, les douleurs abdominales, qui ont un caractère monotone douloureux, sont un compagnon constant de la colite chronique. Pendant les périodes de rémission, les patients se plaignent d'une augmentation de la production de gaz, grondant dans l'abdomen. Cependant, la perte de poids n'est pas observée, l'appétit, en règle générale, n'est pas perturbé..

Souvent, ces personnes souffrent de troubles neurologiques, en particulier de fatigue, d'irritabilité, d'hyperhidrose. L'abdomen est enflé, sur rendez-vous chez le médecin, lors de la palpation, il y a une douleur modérée dans les segments individuels du côlon.

Exacerbation de la colite ulcéreuse

Une exacerbation de la maladie se caractérise par la manifestation violente de tous les symptômes. Les selles deviennent plus fréquentes, elles contiennent des impuretés de sang et de mucus. Les troubles électrolytiques s'aggravent rapidement; s'ils ne sont pas traités, une déshydratation se développe.

Un processus ulcératif aigu dans le côlon est dangereux à ignorer, car il menace de complications. Parmi eux, le développement d'arythmies (dues à un manque de magnésium et de potassium), un œdème (dû à une baisse de la pression artérielle oncotique dans le contexte d'une diminution des protéines dans le sang), une hypotension, des vertiges, une diminution de la vision, une intoxication du corps.

De plus, la colite fulminante ou fulminante, qui peut même entraîner une rupture du côlon et des saignements internes, est particulièrement dangereuse..

Diagnostic de la colite ulcéreuse

Si une personne soupçonne qu'elle développe une colite ulcéreuse, il est nécessaire de consulter un médecin. Un thérapeute ou un gastro-entérologue peut diagnostiquer la maladie.

Pour un diagnostic précis, des tests de laboratoire seront nécessaires, notamment:

Analyse sanguine générale. Selon ses résultats, une anémie et une augmentation du nombre de leucocytes sont diagnostiquées.

Test sanguin biochimique, où C sera augmenté - une protéine réactive, indiquant la présence d'un processus inflammatoire. Le nombre de gamma globulines augmentera, la teneur quantitative en magnésium, calcium et albumine diminuera.

Test sanguin immunologique, qui détectera la croissance des anticorps (cytoplasmique antineutrophile).

Analyse des selles, qui contiendra du sang, du mucus et du pus.

L'endoscopie, qui comprend la coloscopie et la rectosigmoscopie, indiquera la présence de:

Écoulement purulent, muqueux et sanglant dans la lumière intestinale;

Lorsque l'endoscopie est réalisée pendant la rémission de la maladie, il y a une atrophie de la membrane muqueuse tapissant les intestins.

Nous ne devons pas oublier l'examen aux rayons X. Dans cette maladie, un mélange de baryum est utilisé pour créer un contraste. Selon les résultats de la radiographie, le patient a des polypes, une ulcération, une diminution de la longueur de l'intestin, le cas échéant.

Les scientifiques mettent au point un nouveau type d'examen - l'endoscopie par capsule, qui, dans certains cas, peut remplacer la coloscopie. Cette procédure est indolore et ne provoque pas d'inconfort, cependant, la visualisation avec elle est pire qu'avec un examen direct de l'intestin..

Les conséquences de la colite ulcéreuse

Les conséquences d'un diagnostic tardif de la colite ulcéreuse peuvent être assez graves:

Si tout le côlon est touché, il existe un risque de développer un cancer colorectal au cours des prochaines années.

De plus, il existe un risque de perforation du côlon, qui peut être mortelle..

La maladie devient souvent la raison pour laquelle des fissures se forment dans les intestins, des saignements intestinaux se développent.

Le mégacôlon toxique est une autre complication de la maladie, qui consiste en l'expansion de l'intestin dans la zone touchée par la colite. Le processus s'accompagne d'une douleur intense, d'une forte fièvre et d'une faiblesse générale..

Traitement de la colite ulcéreuse de l'intestin

Le traitement de la maladie est effectué de manière symptomatique, car il n'y a aucune possibilité de médicament pour influencer la cause de l'inflammation. Par conséquent, les objectifs que les médecins cherchent à atteindre sont réduits à soulager l'inflammation, à prévenir les complications graves et à établir un état de rémission stable..

Le traitement conservateur de la maladie consiste en:

En conformité avec le régime. Lorsque la maladie est dans la phase aiguë, le patient est complètement limité dans la nourriture, et seule l'eau est offerte comme source de boisson. Lorsque la phase aiguë est terminée, le patient doit passer à un régime protéiné, faible en gras. La priorité sera les œufs, le fromage cottage, les viandes maigres et le poisson maigre. Les fibres grossières ne conviennent pas non plus à l'alimentation, car elles peuvent endommager la muqueuse intestinale irritée. La source des glucides doit être recherchée dans une variété de céréales, compotes à base de baies, etc..

Étant donné que le refus de fruits et légumes frais menace de carence en vitamines, il est recommandé au patient de prendre des complexes de vitamines et de minéraux.

Prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, y compris la mésalazine, la sulfasalazine, le salofalk.

Les corticostéroïdes hormonaux sont prescrits, mais avec une extrême prudence. Cela est dû au fait qu'ils peuvent entraîner des complications graves, en particulier l'ostéoporose, l'hypertension. Ce sont des médicaments tels que la prednisolone, la méthylprednisolone.

Traitement antibactérien: cyfran, ciprofoxaline, ceftriaxocon.

Médicaments symptomatiques nécessaires pour soulager la douleur, arrêter la diarrhée, augmenter le taux de fer dans le sang, en cas d'anémie.

Il existe des méthodes physiothérapeutiques pour influencer la maladie. Parmi eux, une efficacité particulière a été démontrée par: SMT (exposition au courant modulé), thérapie diadynamique, thérapie d'interférence et autres.

Lorsque les méthodes conservatrices ne donnent pas l'effet souhaité dans la lutte contre la maladie, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale.

Les indications de la chirurgie de la colite ulcéreuse sont:

Comment traiter la colite ulcéreuse?

La colite ulcéreuse est la maladie inflammatoire intestinale la plus courante. La maladie est chronique, récurrente. Des exacerbations de la NUC peuvent se développer assez souvent, ainsi que diverses complications qui mettent la vie du patient en danger. Le traitement de la NUC vise à soulager rapidement les symptômes de la maladie, à améliorer la qualité de vie du patient et à augmenter le stade de rémission..

Traitement NUC

Le traitement de la colite ulcéreuse de l'intestin implique toute une gamme de mesures: nutrition diététique, traitement médicamenteux pathogénique et symptomatique, ainsi que l'observation du dispensaire pendant les périodes de rémission et de traitement anti-rechute.

Le choix du schéma thérapeutique dépend de la gravité de l'évolution et de la localisation de la maladie. Les patients atteints de formes modérées et sévères de NUC subissent un traitement hospitalier avec respect du repos au lit et de l'alimentation. Sous une forme légère, l'hospitalisation n'est pas nécessaire, le traitement peut être limité à l'utilisation de médicaments topiques (suppositoires, lavements).

Régime alimentaire pour la colite ulcéreuse de l'intestin

La forme bénigne de la maladie ne nécessite pas de restrictions alimentaires graves. Le régime alimentaire pour NUC pendant la période de rémission implique l'exclusion du régime des aliments épicés et épicés, des sucreries et la limitation de l'utilisation de produits laitiers, ce qui est particulièrement vrai pour les cas de diarrhée fréquente.

Pendant la période d'exacerbation de la NUC, l'adhésion à un régime protéiné est nécessaire, car les patients développent une carence en protéines. Il est conseillé aux patients de consommer du poisson et de la viande maigres (escalopes à la vapeur, boulettes de viande, plats bouillis), des œufs (à la coque, des omelettes à la vapeur). Les produits laitiers lors d'une exacerbation doivent être exclus. Il est recommandé de réduire la quantité de graisses consommées à 55-60 g par jour, la restriction maximale en fibres, c'est-à-dire l'exclusion des légumes et des fruits de l'alimentation.

Si l'exacerbation de la NUC est sévère, un régime «sans scories» est utilisé. Le patient est transféré à la nutrition entérale, dans laquelle il ne consomme pas de nourriture sous la forme habituelle, mais des substances vitales - glucose, multivitamines, acides aminés, peptides et minéraux. Tous sont complètement absorbés dans l'intestin grêle supérieur..

Si, pendant la période d'exacerbation, le patient a perdu plus de 15% de son poids corporel, la nutrition avec les substances nécessaires est effectuée par compte-gouttes intraveineux..

Thérapie médicamenteuse pathogénétique pour NUC

La thérapie pathogénétique dans le traitement de la colite ulcéreuse vise à restaurer les fonctions du gros intestin altérées par la maladie et comprend:

  • thérapie anti-inflammatoire de base (médicaments contenant de l'acide 5-aminosalicylique, glucocorticostéroïdes);
  • l'utilisation d'immunosuppresseurs;
  • thérapie antibactérienne;
  • traitement de la dysbiose (probiotiques);

Traitement anti-inflammatoire de base pour la colite ulcéreuse.

Pour la colite distale légère (colite rectale), un traitement anti-inflammatoire local est effectué.
Lavements et suppositoires rectaux utilisés avec du 5-ASA ("Sulfasalazine") ou avec des glucocorticostéroïdes ("Hydrocortisone", "Prednisolone", "Budésonide", etc.). Dans chaque cas, la préférence est donnée au médicament auquel le patient a une sensibilité plus élevée. En cas de développement de résistance, le médicament est remplacé.

En cas de colite ulcéreuse légère et modérée commune au sigmoïde et au côlon, un traitement anti-inflammatoire est réalisé à l'aide de sulfanilamides salicyliques systémiques et locaux. Autrement dit, non seulement des suppositoires rectaux et des lavements sont utilisés, mais également des comprimés oraux ou des capsules de ces médicaments. En règle générale, au début du traitement, des médicaments contenant un composé 5-ASA avec de la sulfapyridine («sulfasalazine», «salazopyridine», etc.) sont prescrits. En cas d'effets indésirables graves ou de nécessité de doses élevées, le patient peut passer à des préparations contenant du 5-ASA sous sa forme pure (Salofalk, Mezacol, Mesazolin). Ces médicaments sont généralement bien plus facilement tolérés par les patients, même à forte dose..

Une évolution sévère de NUC, ainsi qu'une modérée avec le développement de complications extra-intestinales, est une indication pour l'administration orale de glucocorticostéroïdes (Prednisolone, Hydrocortisone). En outre, un traitement hormonal systémique est utilisé si les médicaments 5-ASA sont inefficaces.

Dans les cas les plus graves, l'administration intraveineuse d'hormones est recommandée. L'utilisation de la thérapie glucocorticostéroïde systémique uniquement dans les formes sévères de CU s'explique par la forte probabilité de développement d'effets secondaires graves: ostéoporose systémique, diabète stéroïdien, ulcères de l'estomac et duodénal, etc..

Utilisation d'immunosuppresseurs.

L'évolution continue de la colite ulcéreuse et de l'immunité du corps aux glucocorticostéroïdes est une indication pour l'utilisation d'immunosuppresseurs (azathioprine, méthotrexate, cyclosporine). Cependant, avec l'utilisation prolongée de médicaments de ce groupe, le développement d'une leucoplasie et d'une pancréatite est possible, le risque d'oncologie augmente considérablement.

Thérapie antibactérienne.

Les antibiotiques pour NUC sont prescrits en tenant compte du type de flore, déterminé par l'examen bactériologique des matières fécales, et de sa sensibilité aux médicaments. Les céphalosporines, les antibiotiques semi-synthétiques - «Métronidazole», «Biseptol» et autres sont souvent utilisés pour le traitement. Pour la colite staphylococcique, utilisez «Erythromycin», «Ampiox», with Protein - «Furazolidone»).

Traitement de la dysbiose.

Les probiotiques pour NUC sont prescrits pour le traitement de la dysbiose après suppression de la microflore pathogène avec des antibiotiques. Pour restaurer une flore intestinale saine, le Bifikol, la Kolibacterin et d'autres produits biologiques contenant des bactéries intestinales normales sont utilisés.

Traitement médicamenteux symptomatique

Cette thérapie vise à éliminer les symptômes de la colite et comprend:

  • désintoxication du corps;
  • élimination de la douleur et de la diarrhée;
  • restauration du métabolisme et élimination de l'anémie;
  • élimination de la douleur et de la diarrhée, restauration des processus digestifs;
  • restauration des fonctions du système nerveux central.

Détoxification du corps.

NUC conduit à une altération sévère de la fonction de barrière intestinale. Cela devient la cause de la plus forte intoxication du corps. Pour éliminer l'intoxication dans les cas graves de NUC, des compte-gouttes intraveineux contenant des solutions de glucose, d'électrolytes, de chlorure de sodium, ainsi que la solution de Ringer sont utilisés. Pour les formes modérées, des entérosorbants tels que Enterosgel, Vaulin, etc. sont utilisés..

Élimination de la douleur et de la diarrhée, restauration des processus digestifs.

Pour éliminer les sensations de combat et les spasmes intestinaux en NUC, des antispasmodiques tels que "Drotaverin", "Papaverin" sont largement utilisés. Des suppositoires avec anesthésiques locaux (lidocaïne, ultracaïne, etc.) sont également utilisés..

Pour restaurer la fonction digestive des intestins, des enzymes sont prescrites aux patients («Mezim», «Creon», «Pancreatin»).

Le soulagement du syndrome diarrhéique en NUC est réalisé par des préparations astringentes et enveloppantes ("Almalox"). Les astringents phytothérapeutiques sont souvent utilisés: écorce de chêne, millepertuis, racines du burnet, ainsi que des herbes hémostatiques: galanga, burnet, prêle.

Restauration du métabolisme et élimination de l'anémie.

La restauration du métabolisme et la correction de l'anémie sont les mesures thérapeutiques les plus importantes chez les patients atteints de NUC sévère. Les troubles métaboliques sont éliminés par l'administration intraveineuse d'albumine, de mélanges d'acides aminés et de plasma. Une augmentation du taux d'hémoglobine dans le sang est obtenue par des injections intramusculaires de préparations contenant du fer.

Restauration des fonctions du système nerveux central.

L'une des raisons qui déclenchent le développement de la colite ulcéreuse est l'état psycho-émotionnel d'une personne. C'est pourquoi la normalisation des fonctions du système nerveux central chez le patient prend une place importante dans le traitement des NUC. Ces mesures thérapeutiques sont menées en collaboration avec des spécialistes en neuropsychiatrie et des psychothérapeutes. L'aspect principal ici est la création d'une atmosphère psychologique favorable, l'élimination du stress, la création de la confiance du patient dans la réussite du traitement. Des sédatifs, des tranquillisants et des antidépresseurs sont utilisés au besoin.

Opérations chirurgicales pour NUC

Le traitement chirurgical de la colite ulcéreuse est effectué selon des indications strictes:

  • la présence d'ulcères perforés dans le gros intestin;
  • dégénérescence cancéreuse du processus;
  • forme sévère avec saignement intense, ne pouvant pas faire l'objet d'un traitement thérapeutique;
  • inefficacité du traitement pour la dilatation toxique des zones intestinales;
  • colite récurrente qui ne répond pas aux médicaments.

Traitement de NUC pendant la rémission

Les patients avec NUC sont enregistrés dans le dispensaire. Un examen préventif est effectué 1 à 4 fois par an, selon la forme de la maladie. L'examen comprend la procédure de sigmoïdoscopie, l'analyse des matières fécales, la culture de la flore, le contrôle du poids du patient. Avec une longue histoire, une coloscopie annuelle est recommandée.

En rémission avec une absence totale de plaintes et de symptômes, le patient se voit prescrire un apport à long terme de sulfamides salicyliques, enrichissant les complexes de vitamines afin de prévenir le développement de rechutes. Dans ce cas, il n'y a pas de restrictions alimentaires significatives.

Avec une persistance partielle des symptômes, des médicaments antidiarrhéiques et des antispasmodiques sont également prescrits. Il est recommandé de prendre des décoctions astringentes d'écorce de chêne, de millepertuis. Le patient est transféré à un régime protéiné mécaniquement épargnant, le lait et les fibres grossières sont exclus du régime.

Prévention de NUC

Les mécanismes de déclenchement du développement de cette maladie sont si complexes que des mesures préventives n'ont pas encore été développées. Recommandations générales - bonne nutrition et exclusion des mauvaises habitudes.

La prévention des rechutes consiste en une observation dispensaire et un traitement anti-rechute.