Causes d'inconfort dans le bas de l'abdomen chez la femme comme avant la menstruation: pourquoi il y a une douleur à gauche ou à droite?

L'inconfort dans le bas de l'abdomen, non associé aux règles, rend les femmes anxieuses. Cela peut faire mal au milieu, à gauche ou à droite, souvent la douleur irradie vers d'autres parties du corps, causant beaucoup d'inconvénients.

Vous devez comprendre que l'inconfort dans le bas de l'abdomen peut être causé à la fois par des facteurs pathologiques et complètement physiologiques. Cependant, si la douleur survient avant, pendant ou après la menstruation, vous devez dans tous les cas consulter un médecin..

Pourquoi des douleurs abdominales basses surviennent-elles??

L'inconfort dans le bas de l'abdomen chez les femmes peut se manifester de différentes manières - douleur, colique, tiraillement ou douleur vive. La nature des sensations dépend des causes de leur apparition, qui sont physiologiques (normales) et pathologiques.

Causes de la douleur physiologique:

  • changements de la concentration d'hormones dans le sang avant ou pendant la menstruation;
  • stress;
  • activité physique intense;
  • un tractus gastro-intestinal dérangé qui provoque des crampes, des ballonnements ou des coliques;
  • après l'installation du dispositif intra-utérin (quelques jours après la procédure);
  • premier trimestre de grossesse.

Les douleurs pathologiques sont fonctionnelles, infectieuses et inflammatoires. Le problème peut résider dans les systèmes reproducteur, urinaire ou digestif. Le dysfonctionnement de chacun de ces systèmes provoque des douleurs dans le bas de l'abdomen (au milieu, à gauche ou à droite).

La douleur peut être causée par des raisons gynécologiques:

  • lésions ovariennes (apoplexie);
  • pathologie des organes reproducteurs (caractère congénital ou acquis);
  • endométrite (inflammation de la couche supérieure de l'endomètre);
  • myome;
  • kyste;
  • processus adhésif;
  • l'endométriose;
  • dispositif intra-utérin mal installé;
  • expansion des veines des organes pelviens;
  • grossesse extra-utérine ou menace de fausse couche;
  • inflammation des appendices et de l'utérus;
  • néoplasmes (bénins ou malins);
  • infections (bactériennes, fongiques ou virales) telles que le muguet ou la vaginose
  • conséquences de l'hormonothérapie.

Les causes d'inconfort dans le bas de l'abdomen peuvent ne pas être liées à la gynécologie:

  • appendicite;
  • inflammation de la vésicule biliaire;
  • pyélonéphrite;
  • néphrite;
  • cystite;
  • inflammation dans la région lombo-sacrée (lorsque les terminaisons nerveuses sont pincées avant la menstruation, l'estomac commence à faire encore plus mal);
  • troubles du tractus gastro-intestinal, dysbiose.

Sur le côté droit

Les causes de la douleur du côté droit peuvent être:

  • La cause la plus fréquente de douleur à droite est l'inflammation de l'appendicite. L'appendice devient enflammé, enflé et élargi. La femme a une douleur dans le bas de l'abdomen du côté droit et près du nombril. Le syndrome douloureux augmente progressivement, des nausées apparaissent, la température monte.
  • Trouble intestinal. Elle conduit à une nutrition déséquilibrée (non-respect du régime, passion pour la restauration rapide), stress fréquent, troubles digestifs.
  • Maladie du duodénum et ulcère de l'estomac. Tout d'abord, il y a une sensation de brûlure dans l'estomac, puis la douleur diminue (comme pendant la menstruation).
  • Cholécystite. L'inflammation de la vésicule biliaire est souvent accompagnée de calculs. Le syndrome de la douleur peut apparaître dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le dos.
  • Processus inflammatoire dans le rein droit ou la vessie. La pathologie se développe lorsqu'une infection ou une hypothermie sévère pénètre dans le corps.
  • Néoplasmes bénins. Si une tumeur ou un kyste qui appuie sur les organes voisins se trouve à droite, la femme ressent une douleur dans cette zone. Le syndrome douloureux est constamment présent, quel que soit le jour du cycle.

Du côté gauche

Vous devez comprendre que le syndrome douloureux à gauche et à droite peut avoir les mêmes raisons. La différence est que l'inflammation ou le processus pathologique se développe du côté gauche.

Les principales causes d'inconfort:

  • Processus inflammatoires de l'utérus ou des appendices. Par exemple, la salpingite est une lésion bactérienne des trompes de Fallope. L'infection affecte d'abord la membrane muqueuse, puis pénètre dans les couches restantes de l'organe. Le cycle menstruel d'une femme devient confus, des signes caractéristiques d'intoxication apparaissent.
  • Rupture (dommage) de l'ovaire gauche ou torsion. L'apoplexie est une rupture du tissu ovarien, qui s'accompagne d'une hémorragie. Lorsque l'ovaire est retourné, son approvisionnement en sang est interrompu, ce qui entraîne la mort des tissus. La pathologie nécessite une intervention chirurgicale.
  • Grossesse extra-utérine. Lorsque l'embryon se fixe à la trompe de Fallope gauche et commence à se développer, la femme a une douleur intense dans le bas de l'abdomen, ce qui ne devrait pas être normal.
  • Néoplasmes dans l'appendice gauche. Des symptômes similaires sont causés à la fois par des formations bénignes (kystes ou tumeurs) et par l'oncologie..
  • Pathologie du système urinaire. Ceux-ci incluent les processus inflammatoires, y compris les infections (cystite, néphrite), ainsi que la lithiase urinaire.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal. La douleur gauche est généralement caractérisée par des problèmes avec le côlon sigmoïde. Il peut s'agir de pathologies à la fois inflammatoires et non inflammatoires..

Que faire?

Si le bas-ventre fait régulièrement mal, vous devez subir un examen complet pour établir leur nature. Il comprend une échographie de la cavité abdominale et des organes pelviens, des tests sanguins et urinaires de laboratoire (pour la présence d'une infection et la concentration d'hormones).

Après avoir établi la nature de la pathologie, vous devez contacter un spécialiste restreint qui vous prescrira un traitement. Selon la maladie, il peut s'agir d'un gynécologue, néphrologue, gastro-entérologue, proctologue, neurologue.

Le déroulement du traitement dépend également de la pathologie spécifique. Avec une inflammation de nature infectieuse, une femme se voit prescrire des médicaments antibactériens, antifongiques ou antiviraux. Pour les maladies gynécologiques, des médicaments hormonaux, anti-inflammatoires et antiseptiques sont indiqués. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Douleurs abdominales basses chez les femmes: comment, pourquoi, quoi faire

La douleur abdominale présente différentes caractéristiques physiologiques ou anatomiques. Sans examen diagnostique par un médecin, il est difficile de déterminer pourquoi des douleurs fréquentes dans le bas-ventre surviennent chez la femme, mais il est important de savoir ce qu'il faut rechercher. Dans cet article, nous examinerons les causes les plus courantes de douleurs abdominales qui dérangent les femmes..

  1. Les raisons les plus courantes
  2. Douleur pendant la grossesse
  3. Douleur pendant les rapports sexuels
  4. Maladies oncologiques

Les raisons les plus courantes

Souvent, des sensations désagréables dans l'abdomen indiquent des problèmes dans le travail des systèmes digestif, génito-urinaire et reproducteur. De plus, la douleur survient en raison de nerfs pincés dans la colonne vertébrale, après une tension excessive prolongée des muscles abdominaux..

Pour les filles et les femmes, les douleurs abdominales basses sont souvent associées au cycle menstruel, à son échec ou au syndrome prémenstruel.

Souvent, la nature de la douleur détermine sa source.

Spasme intestinal

La principale cause de spasme est une mauvaise alimentation, surtout la nuit, quand après un dîner copieux, vous voulez vous coucher le plus tôt possible. En règle générale, les crampes douloureuses sont accompagnées de changements dans les selles, de diarrhée, de ballonnements.

Les antispasmodiques aideront à y faire face. De plus, vous devez prendre un médicament pour le métabolisme. Ainsi, les spasmes douloureux et les ballonnements désagréables peuvent être éliminés. Si des problèmes intestinaux réapparaissent après chaque repas, assurez-vous de consulter votre médecin et de revoir votre alimentation..

Lire aussi
Ballonnements et gaz chez les femmes: traitement à domicile
Les ballonnements et la formation de gaz chez les femmes ne sont pas seulement un inconfort physique et psychologique, mais aussi un symptôme d'un trouble.

Appendicite

La douleur lors de l'inflammation de l'appendicite est difficile à confondre avec quelque chose. Il ne disparaît pas en un jour et n'est pas éliminé par la méthode médicamenteuse. Souvent accompagné de diarrhée, forte fièvre.

Si la douleur continue à s'intensifier et de terne à aiguë, vous devez immédiatement appeler un médecin.

Douleur avec cystite

Si vous ressentez des sensations désagréables avant, pendant ou après la miction, le problème est une inflammation. Des douleurs abdominales basses fréquentes chez les femmes ayant des mictions fréquentes sont fréquentes.

Les bains chauds ou les antispasmodiques ne feront que retarder l'hospitalisation. Mais il vaut mieux ne pas le retarder.

Il est souvent recommandé de boire des uroseptiques, des antibiotiques, des diurétiques. Le traitement de la cystite prend du temps, donc dès les premiers symptômes, vous ne pouvez pas reporter d'aller chez le médecin.

Douleur pendant l'ovulation

Il existe un type d'ovulation - l'apoplexie. Il est accompagné d'une grande quantité de liquide dans l'abdomen. Malheureusement, il est presque impossible de soulager une telle douleur à l'aide d'analgésiques et d'antispasmodiques, et cela dure jusqu'à 3 à 5 jours. Dans la période normale d'ovulation, une telle douleur dure plusieurs heures, maximum 1 jour.

Douleur PMS

La douleur pendant cette période du cycle est tout à fait naturelle, mais cela ne les rend pas moins désagréables. Des sensations douloureuses surviennent en raison du spasme de l'utérus lui-même et de la tension de son appareil ligamentaire. Cet appareil permet à l'organe de rester mobile. Le spasme est associé à la libération de sang menstruel.

Mais malgré le caractère naturel de ce processus, une douleur intense survient parfois. Ils sont associés à la caractéristique anatomique du corps, mais il est préférable de consulter un gynécologue pour examen.

Si aucune pathologie n'est identifiée, il ne s'agit que d'une caractéristique individuelle du corps et vous ne devriez pas vous inquiéter.

Mais si avant cela la période de menstruation était indolore ou avec un inconfort minime, et maintenant elle s'est aggravée - il s'agit probablement d'un appel alarmant du système reproducteur..

Grossesse extra-utérine

La douleur pendant une grossesse extra-utérine est difficile à reconnaître immédiatement, mais s'il y a un retard dans la menstruation, elle ne peut être exclue. Pour obtenir un diagnostic précis, il sera plus efficace de donner du sang pour l'analyse de l'hCG et de faire une échographie. Les tests de grossesse détectent très rarement la présence d'un fœtus extra-utérin.

Inflammation des appendices

Souvent, cette inflammation est accompagnée de douleurs «piquantes» dans le bas de l'abdomen. Causes fréquentes: hypothermie et changement de partenaire sexuel. Il est inutile d'utiliser des antispasmodiques: soit ils n'affecteront en rien la douleur, soit ils aideront seulement à s'en débarrasser pendant une courte période..

Il est préférable de consulter immédiatement un médecin afin que l'on vous prescrive une cure d'antibiotiques..

Une autre cause fréquente de douleurs abdominales basses est l'inflammation ovarienne..

Cette vidéo vous expliquera plus en détail les causes de la douleur ovarienne, les symptômes, les conséquences négatives et les traitements possibles:

Ostéochondrose

Souvent, avec l'ostéochondrose, la douleur de la colonne vertébrale commence à «migrer» vers d'autres parties du corps. De plus, dans des endroits aussi éloignés, la douleur peut être beaucoup plus forte qu'au centre du problème. L'ostéochondrose thoracique est caractérisée par des maux de tête, une douleur coupante entre les omoplates, une gêne au niveau du cœur, des jambes et de l'abdomen.

De plus, cela peut causer des problèmes avec le système génito-urinaire. La principale plainte des patients est une douleur aiguë dans la région sacrée, qui se transforme en une douleur de traction dans tout le bas du dos et le bas de l'abdomen. Plus tard, cela peut entraîner une diminution de la sensibilité et une atrophie musculaire..

Sur la base de ce qui précède, nous pouvons résumer que les causes les plus courantes de douleurs abdominales chez les filles et les femmes sont des problèmes avec le système génito-urinaire. Il y a quelques autres facteurs qui devraient avoir plus de temps, car ils affectent la chose la plus précieuse - la vie et la santé de la future mère et du bébé..

Douleur pendant la grossesse

Presque tout le premier trimestre de la grossesse peut être accompagné de douleurs abdominales. Cela est dû à l'adaptation de l'utérus au futur processus de gestation. En l'absence de tout symptôme supplémentaire, vous n'avez pas besoin de commencer le traitement ou d'anesthésier.

Mais si vous ressentez une gêne en dessous, dans la région de l'aine, et qu'elles continuent de s'intensifier, cela peut être dû à une grossesse extra-utérine, aggravée par des maladies chroniques ou une inflammation pendant la grossesse..

Pendant cette période, le corps de la femme enceinte est très sensible et le fœtus à l'intérieur est encore mal fixé. Une sensation de champ tirant dans l'aine peut indiquer une fausse couche imminente. Au premier trimestre, vous ne pouvez pas négliger les voyages chez le gynécologue.

Au deuxième semestre, la douleur peut être associée à l'étirement de l'appareil ligamentaire de l'utérus et de ses parois. L'utérus est soumis à une pression intense. Il s'agit d'un processus naturel d'adaptation du corps aux besoins du bébé.

De plus, une carence en calcium est observée. Ces sensations désagréables disparaissent avec peu d'activité ou une relaxation complète des muscles. Aucun soulagement de la douleur n'est requis.

Au dernier terme, une douleur vive peut être associée à la position abaissée du placenta et à son décollement rapide. Dans ce cas, il est impossible de rester à la maison, des soins médicaux sont nécessaires. Il est important de se rappeler que le placenta peut commencer beaucoup plus tôt jusqu'à 38 semaines, c'est un signe avant-coureur d'une naissance prématurée..

Les crampes abdominales à 40 semaines peuvent être à la fois des contractions d'entraînement qui ont commencé l'accouchement ou le signal d'une éventuelle fausse couche.

Tout inconfort ou douleur pendant la grossesse nécessite une consultation avec un spécialiste.

Il est catégoriquement impossible de se soigner soi-même, car non seulement votre vie en dépend, mais aussi la vie du bébé.

Douleur pendant les rapports sexuels

En raison de la sensibilité du problème, peu de femmes communiquent avec un spécialiste sur cette question. Souvent, tout est imputé à l'inexpérience, au manque d'excitation ou à la mauvaise humeur.

Mais la douleur pendant l'AP s'accompagne souvent de maladies gynécologiques graves, qui ne sont pas si faciles à identifier..

Jetons un coup d'œil aux processus inflammatoires qui causent de la douleur pendant l'AP:

  1. Colpite. Les sensations douloureuses au tout début de l'acte, lorsque l'on tente d'insérer le pénis à l'intérieur, sont souvent causées par une inflammation infectieuse de la vulve. En plus de la douleur, le patient peut avoir des pertes vaginales sévères avec une odeur désagréable, des démangeaisons et des brûlures sévères.
  2. Inflammation des ovaires ou de l'épididyme. Cette inflammation se caractérise par une douleur lors des rapports sexuels. Les sensations désagréables sont concentrées sur la partie de l'organe affecté. Si les deux ovaires sont enflammés, la douleur sera juste au-dessus du pubis. Souvent accompagné d'une forte fièvre et d'une gêne dans le bas de l'abdomen lors d'un effort physique, et parfois au repos.
  3. Problèmes avec la muqueuse de l'utérus. Si pendant les rapports sexuels non seulement la douleur est ressentie, mais qu'il y a encore des taches, il s'agit probablement d'une endométrite. Une douleur tiraillante douloureuse se produit dans le bas de l'abdomen. Une forme d'inflammation négligée peut rendre une femme complètement stérile.

L'inflammation et l'infection ne sont pas les seules causes de douleurs abdominales. Il existe plusieurs pathologies génétiques qui provoquent des sensations douloureuses: la formation de groupes de cellules endométriales, l'atrophie de la muqueuse vaginale, la formation d'un kyste.

Maladies oncologiques

Il est impossible d'identifier une maladie oncologique basée sur des sensations de douleur. Ce sont des douleurs entrantes qui n'ont pas de localisation claire. Souvent, le patient se plaint de douleurs dans tout l'abdomen. Mais ces sensations se manifestent de différentes manières, en fonction du stade de développement de la maladie et du foyer.

Dans la forme avancée d'une tumeur maligne du col de l'utérus, il y a des taches et une odeur désagréable. L'estomac peut blesser absolument n'importe qui et pour diverses raisons. Vous ne pouvez pas paniquer immédiatement et penser au pire..

Des douleurs fréquentes dans le bas-ventre chez les femmes se produisent pour diverses raisons. Vous pouvez réduire légèrement l'intensité de l'inconfort avec les antispasmodiques. Seul un médecin peut diagnostiquer, identifier le problème et prescrire un traitement, et l'automédication aggravera votre bien-être.

Quelles raisons peuvent causer une gêne dans le bas de l'abdomen chez les femmes

L'inconfort abdominal chez les hommes et les femmes non enceintes est un large éventail de symptômes, dont certains sont associés à une mauvaise alimentation. Cependant, l'autre partie des raisons est associée aux maladies. Ils peuvent se développer au fil du temps sans vous mettre mal à l'aise. Mais tôt ou tard, ils commencent à se manifester par diverses violations.

Causes d'inconfort abdominal

Les facteurs les plus courants de perturbation du tube digestif et d'apparition d'inconfort sont une mauvaise nutrition. L'abus d'aliments salés, gras et épicés, la consommation d'aliments mal combinés, ainsi que la consommation régulière de boissons alcoolisées entraînent des perturbations du tube digestif. Vous pouvez également mettre en évidence des raisons telles que suivre des régimes trop stricts et manger sur le pouce, trop manger.

Parmi les maladies courantes qui causent de l'inconfort, on trouve:

  • gastrite - accompagnée de douleur aiguë dans la région épigastrique;
  • gastroduodénite - caractérisée par des lésions de la boucle supérieure de l'intestin et du pylore, les symptômes sont similaires à ceux de la gastrite;
  • troubles de l'intestin - dysbiose, maladie cœliaque, obstruction intestinale sont souvent accompagnés de ballonnements, de formation de gaz et de lourdeur;
  • lésions ulcéreuses - caractérisées par une douleur très aiguë qui prive une personne de la capacité de bouger;
  • maladies du foie et de la vésicule biliaire - des brûlures d'estomac apparaissent, des éructations d'amertume, la couleur de l'urine passe à une couleur plus foncée, il y a une lourdeur de l'hypochondre droit.

Une maladie à développement rapide - l'appendicite - peut également être accompagnée d'un léger inconfort, qui augmente constamment. Dans le même temps, la température augmente, une douleur aiguë survient et des vomissements sont possibles. Plus en détail, vous pouvez considérer les processus auto-immuns et oncologiques sévères qui sont difficiles à traiter et ne se manifestent souvent d'aucune manière.

la maladie de Crohn

La maladie de Crohn affecte les intestins et s'accompagne de picotements réguliers dans le bas de l'abdomen, de douleurs aiguës pendant la période d'intensification de la maladie. On le trouve chez les hommes et les femmes. Les symptômes lors d'une exacerbation peuvent être confondus avec des signes d'appendicite. La diarrhée sanglante est courante. La maladie de Crohn est une maladie auto-immune qui ne peut être guérie, elle ne peut être que contenue..

Processus tumoraux

Des douleurs périodiques et des picotements accompagnent les tumeurs intestinales, ainsi que d'autres néoplasmes - les polypes. Les symptômes peuvent être très différents: douleur légère, diarrhée, constipation, nausée, perte de poids, perte d'appétit. Avec les tumeurs, des impuretés sanguines dans les selles sont parfois observées, ce qui indique des processus malins.

Diverticulite intestinale

Les symptômes de la diverticulite sont les mêmes que pour les autres conditions: picotements, picotements de temps en temps. Un symptôme caractéristique est la constipation persistante et l'inconfort dans l'abdomen gauche.

Syndrome du côlon irritable

La pathologie est associée à un état émotionnel, elle peut durer jusqu'à 3 mois, puis reculer. Les causes physiologiques de la maladie ne sont pas détectées à l'examen. Les sentiments sont accompagnés de douleur, de constipation ou de diarrhée, de soulagement des selles.

Maladies des voies urinaires

Les symptômes irradiant vers l'abdomen chez l'homme sont souvent associés à des maladies du système urinaire. La raison en est la structure spéciale du corps. La douleur sera paroxystique, irradiant vers l'aine et la cuisse. La cystite chez les femmes provoque souvent une gêne, mais il est difficile de la confondre avec d'autres maladies.

Les maladies spécifiques du tractus gastro-intestinal, une mauvaise alimentation, les symptômes associés au système urinaire sont également fréquents chez les hommes et les femmes. La vue d'ensemble des signes de maladie empêche un diagnostic à la maison. Mais il existe un autre groupe de causes d'inconfort, souvent trouvées uniquement chez les femmes..

Maladies des organes féminins comme cause d'inconfort

Parmi les causes les plus courantes d'inconfort dans le bas de l'abdomen chez les femmes, on trouve:

  • inflammation des ovaires - se produit souvent à droite, est douloureuse ou tiraillante dans la nature, accompagnée de sautes d'humeur, de fatigue rapide;
  • fibromes utérins - les symptômes éclatent, pulsent, un écoulement désagréable peut être observé;
  • endométriose - violation du rejet de la couche interne de l'utérus, sa croissance; il y a des saignements longs, des douleurs pendant les rapports sexuels, pendant la miction;
  • après la menstruation, une gêne apparaît en raison d'un déséquilibre hormonal et la spirale établie, des anomalies dans l'emplacement de l'utérus, peuvent également affecter les symptômes.

Certaines filles ont des douleurs et un léger écoulement 5 à 6 jours après la menstruation. Cela indique un follicule éclaté qui est sorti de l'œuf.

Conditions dans lesquelles vous devez consulter d'urgence un médecin

Si des sensations étranges dans l'abdomen sont associées à des signes supplémentaires, vous devriez consulter un médecin. Voici les conditions les plus dangereuses dans lesquelles il est recommandé d'appeler une ambulance:

  • douleur intense;
  • nausée et vomissements;
  • température élevée ou en hausse sur plusieurs jours;
  • la présence d'écoulement des organes génitaux chez les femmes avec une couleur et une odeur non naturelles, ou des saignements;
  • diarrhée abondante avec du sang, du mucus;
  • absence de chaise pendant 3 jours ou plus.

Les femmes doivent consulter un médecin en cas de gonflement des glandes mammaires après la menstruation. Normalement, cette condition n'est autorisée qu'avant la menstruation..

Diagnostic d'état

Un gastro-entérologue est un médecin qui vous aidera à traiter rapidement les causes d'inconfort dans le bas de l'abdomen. Si le problème est lié aux organes féminins et que des symptômes indiquent leur maladie, vous devriez consulter le gynécologue.

Pour clarifier le diagnostic, le patient se verra prescrire des analyses générales de l'urine, du sang et des matières fécales. Dans les cas difficiles, un examen de l'estomac par EGD est nécessaire. De plus, ils peuvent recommander une échographie ou une tomodensitométrie, une IRM si des processus tumoraux sont suspectés.

Comment soulager la maladie à la maison

L'automédication est interdite lorsque des symptômes supplémentaires apparaissent, en particulier des symptômes intenses tels que fièvre, douleur et vomissements. Si l'inconfort est causé par une exacerbation d'une maladie chronique, vous devez prendre des médicaments préalablement prescrits par votre médecin..

Assurez-vous de suivre une alimentation équilibrée, en supprimant les bonbons, les gras, le salé et les frits. Vous devez manger de petits repas et souvent.

En cas de douleur, vous pouvez prendre des médicaments No-Shpu ou à base de papavérine. Pour apaiser la gastrite, Almagel convient, et lorsque des problèmes de motilité intestinale apparaissent, ils boivent des procinétiques (Motilium).

Si l'inconfort est associé à la diarrhée et résulte d'un empoisonnement, vous pouvez prendre une décoction de riz, de camomille ou de thé à la menthe. Les infusions sur les graines d'aneth ou de thym aident bien contre les ballonnements et la formation de gaz..

Si l'inconfort est associé au cycle menstruel, les directives suivantes doivent être suivies:

  • boire beaucoup de thé chaud à la camomille, aux fraises des bois;
  • échauffement des jambes dans un bain chaud;
  • séance d'aromathérapie aux huiles relaxantes (lavande).

Avant et pendant la menstruation, il n'est pas recommandé de trop manger, de boire de l'alcool.

Le respect des principes d'une bonne nutrition est le seul moyen de prévenir les symptômes. Si l'inconfort abdominal est causé par une condition médicale, il doit être traité. Et pour cela, il est important de subir régulièrement des examens préventifs avec un thérapeute et un gynécologue..

Dessin de douleurs dans le bas de l'abdomen chez la femme

Causes possibles de la douleur tirante chez les femmes

Les douleurs de dessin dans le bas de l'abdomen chez les femmes surviennent très souvent pour diverses raisons. Mais, malheureusement, bien qu'ils ne soient pas clairement exprimés, les patients ne sont pas pressés de consulter un médecin. Et c'est faux, car de nombreuses maladies gynécologiques se développent secrètement pendant longtemps. Cela signifie qu'à l'avenir, leur traitement peut être compliqué..

Les douleurs de dessin dans le bas de l'abdomen sont généralement associées à des pathologies des organes pelviens. Tout d'abord, cela s'applique à l'utérus et aux ovaires. De plus, de telles sensations douloureuses peuvent survenir pour des raisons physiologiques..

Les principales pathologies pouvant entraîner le développement de conséquences graves sans traitement opportun et correct:

  • Maladies de l'utérus et des ovaires - fibromes utérins, endométriose et kystes ovariens.
  • Les infections sexuelles.
  • Cicatrices après la chirurgie.
  • Maladies infectieuses et inflammatoires du système urinaire, en particulier pathologies des reins et de la vessie.
  • Maladies du gros intestin.

Il est très dangereux si la douleur de traction est causée par le dispositif intra-utérin. Cela peut indiquer le développement de complications qui, sans traitement opportun, nécessiteront une intervention chirurgicale à l'avenir. Les pathologies qui surviennent pendant la grossesse sont également dangereuses..

Les raisons fonctionnelles qui menacent la santé d'une femme sont les suivantes:

  • Algodisménorrhée, si elle se produit dans le contexte d'une position incorrecte de l'utérus ou de son sous-développement.
  • Flexion de l'utérus, ce qui entraîne une stagnation du sang menstruel dans la cavité de l'organe.
  • Syndrome ovulatoire. En raison de certaines caractéristiques individuelles du corps féminin, chaque fois que vous ovulez, une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen se produit, qui disparaît en peu de temps et n'est pas un signe dangereux.

Maladies qui provoquent des douleurs de traction dans le bas de l'abdomen

Un symptôme de nombreuses maladies graves est une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen chez la femme..

Il peut s'agir des maladies suivantes des organes reproducteurs:

Annexite ou salpingo-oophorite. Cette pathologie est caractérisée par une inflammation de l'utérus, des trompes de Fallope et des ovaires sur fond d'infection. Une douleur douloureuse survient lorsque la maladie devient chronique. Un ou les deux ovaires peuvent être affectés. Cela détermine la localisation de la douleur. De plus, des pertes vaginales avec des taches purulentes peuvent apparaître et la température peut augmenter périodiquement. Une pathologie sans traitement en temps opportun conduit à une obstruction des tubes et, par conséquent, à une infertilité. De plus, le risque de grossesse extra-utérine augmente..

L'endométrite. Dans ce cas, une inflammation de la muqueuse utérine se produit. Le processus pathologique à forte probabilité, sans traitement, se propage aux appendices. Dans ce cas, la douleur est constamment présente..

L'endométriose La maladie est associée à la prolifération de la muqueuse de l'utérus. Ce processus peut affecter les ovaires et même les intestins. Les raisons sont généralement des troubles hormonaux. En plus des douleurs douloureuses, des règles douloureuses irrégulières se produisent. Avec le développement ultérieur de la maladie, une aménorrhée se produit. Dans les cas graves, une prolifération des trompes de Fallope peut survenir, entraînant une infertilité.

Apoplexie ovarienne. La pathologie se produit souvent dans le contexte de la formation d'une cavité kystique dans l'ovaire. L'hémorragie peut être provoquée par un rapport sexuel brutal ou un effort physique. Dans ce cas, des saignements dans la cavité abdominale se produisent, ce qui peut mettre la vie en danger..

Maladie des ovaires polykystiques. De nombreux kystes qui se forment peuvent perturber le fonctionnement des ovaires et provoquer des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen. Dans ce contexte, il y a souvent une violation du cycle menstruel..

Colpite, qui est une inflammation de la muqueuse du col de l'utérus. Divers agents pathogènes infectieux provoquent la pathologie: streptocoques, gonocoques, champignons, etc. Une colpite peut se développer à la suite d'une vaginite. Des démangeaisons se produisent dans le vagin et il y a une décharge de leucorrhée abondante.

Myome, qui est une tumeur bénigne. De telles formations peuvent apparaître à la fois à l'intérieur de l'utérus et à l'extérieur de l'organe. La tumeur qui en résulte exerce une pression sur les vaisseaux et perturbe l'approvisionnement en sang, ce qui provoque l'apparition de douleurs de traction dans le bas de l'abdomen.

Que faire en cas de douleur fréquente

Si les sensations de douleur tiraillantes sont associées à des raisons fonctionnelles, en particulier lorsqu'elles surviennent avant la menstruation ou pendant celles-ci, vous pouvez faire face par vous-même. Avec un syndrome de douleur légère et tirante, vous pouvez simplement endurer l'inconfort. Pour stabiliser rapidement la condition, il est permis de boire un médicament anesthésique ou antispasmodique. Vous pouvez également attacher un coussin chauffant. De plus, il faut comprendre que le repos est indiqué dans de tels cas. Il faut renoncer à toute activité physique pouvant augmenter le syndrome douloureux.

Si la douleur est survenue une fois et a disparu en quelques heures, et que cela ne s'est plus produit, alors rien ne peut être fait. Les douleurs constantes de traction dans le bas de l'abdomen sont plus dangereuses. Dans de tels cas, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible..

Quel médecin contacter

Pour accélérer le diagnostic, il est recommandé que si vous ressentez des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, contactez d'abord un gynécologue. Si les examens excluent toute pathologie des organes du système reproducteur, vous devriez ensuite être examiné par un thérapeute. Il prescrira tous les tests de laboratoire et études instrumentales nécessaires. Sur la base des résultats obtenus, une référence sera donnée à un autre spécialiste dans un domaine restreint (urologue, néphrologue).

Vous devez absolument contacter un gynécologue si vous présentez de tels symptômes supplémentaires:

  • Écoulement sanglant ou autre qui se produit à tout moment et n'est pas lié au cycle menstruel. De tels signes sont toujours la preuve du développement d'une inflammation des organes génitaux internes..
  • Écoulement jaunâtre abondant avec une odeur désagréable, ce qui indique le développement de maladies infectieuses des organes génitaux. La température peut augmenter en même temps.

Si des douleurs de traction dans le bas de l'abdomen se produisent en combinaison avec une sensation de brûlure dans la région génitale, des mictions fréquentes, cela indique le développement de pathologies du système urinaire. Dans de tels cas, vous devez contacter un urologue..

Lorsque les symptômes supplémentaires sont des nausées, des vomissements, des ballonnements, des flatulences et une perturbation du processus digestif, alors, très probablement, des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen sont associées à des pathologies intestinales. Le gastro-entérologue est engagé dans le traitement de ces maladies..

Traitement avec des médicaments et des remèdes populaires

Le traitement des douleurs de traction dans le bas de l'abdomen chez la femme dépend entièrement du diagnostic. Dans ce cas, des méthodes conservatrices et radicales peuvent être utilisées. Avec un traitement conservateur, les médicaments sont sélectionnés sur une base individuelle.

Différents types de médicaments sont utilisés pour soulager la douleur, par exemple:

  • pour la douleur intense, des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des analgésiques sont prescrits;
  • avec des spasmes, des antispasmodiques et des relaxants musculaires sont indiqués;
  • pour l'œdème causé par des réactions allergiques, des antihistaminiques sont prescrits.

Si la maladie est causée par des virus, le traitement sera effectué avec des médicaments antiviraux; avec une infection bactérienne, une antibiothérapie est indiquée. Il est recommandé pour un traitement réussi d'essayer d'améliorer le fond émotionnel et d'éliminer le stress. Si nécessaire, des méthodes physiothérapeutiques sont utilisées, ainsi que des remèdes populaires et homéopathiques.

Il faut comprendre que pour le traitement des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen chez les femmes, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments seuls. Au départ, la cause de la douleur doit être déterminée et un diagnostic posé. Si vous utilisez un médicament sans comprendre la cause de la douleur, il existe un risque d'aggravation de la maladie. De nombreux médicaments ont des effets secondaires et peuvent entraîner une intoxication du corps en cas de mauvaise utilisation ou de surdosage.

Le plus souvent, No-shpu est prescrit pour soulager les douleurs dans le bas-ventre. Ce médicament a un minimum d'effets secondaires. Il est recommandé de prendre 1 à 2 comprimés. 2-3 fois par jour pour les douleurs de traction.

Un remède plus puissant est Ketonal, mais il est recommandé de ne prendre ce médicament qu'une seule fois, en cas de besoin urgent. Parfois, des douleurs de traction peuvent être associées à des réactions allergiques. Dans ce cas, la douleur peut être réduite en prenant Suprastin ou Loratadin. La papavérine est également considérée comme efficace pour les douleurs dans le bas-ventre. L'outil élimine les spasmes et détend les muscles lisses.

Parmi les procédures physiothérapeutiques, l'électrophorèse est souvent utilisée, ce qui peut accélérer la pénétration de médicaments dans les tissus. Cela permet un soulagement plus rapide de la douleur.

Il existe également de nombreux remèdes populaires qui vous permettent de faire face aux douleurs de traction dans le bas de l'abdomen. Bien sûr, ils ne peuvent être qu'un traitement supplémentaire. Si le syndrome douloureux est associé à des troubles du système digestif, une décoction de camomille est efficace. Pour le préparer, vous avez besoin de 2-3 cuillères à soupe de fleurs de camomille sèches, versez un demi-litre d'eau bouillante et laissez reposer pendant 2-3 heures. Il est recommandé de prendre un verre 5 à 6 fois par jour, un demi-verre. Il est permis de préparer des fleurs de camomille avec du thé ordinaire. Cette boisson peut être bu autant de fois par jour que souhaité..

Les herbes médicinales sont utilisées depuis longtemps pour traiter les pathologies dont le symptôme est une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen. Pour les femmes, le thé à la menthe est présenté comme un sédatif qui soulage efficacement les troubles neurologiques. Mais il n'est pas recommandé aux hommes de boire une telle boisson, car elle favorise la production d'hormones féminines..

En cas de crampes sévères, vous pouvez préparer une teinture d'absinthe, qui aide à détendre les muscles lisses. Mais en même temps, il est important de prendre un tel remède avec prudence dans le contexte de l'hypertension, car l'absinthe augmente la pression artérielle. Pour la cuisson, vous devez verser 2 cuillères à café d'absinthe avec 250 ml d'alcool. Il est recommandé de boire la teinture 3 fois par jour, une cuillère à café.

La prévention

Étant donné que les douleurs de traction le plus souvent dans le bas de l'abdomen chez les femmes surviennent en raison du développement de pathologies gynécologiques, il est nécessaire de consulter régulièrement un médecin. Des examens préventifs au cabinet gynécologique une fois par an aideront à détecter les maladies au stade initial de développement. Cela signifie qu'il sera possible d'effectuer un traitement en temps opportun et, par conséquent, d'exclure l'apparition de sensations de douleur tirante.

Pour minimiser le risque de développer des maladies du système génito-urinaire, il est important de suivre des règles simples:

  • Maintenir l'hygiène personnelle.
  • Prévenir l'hypothermie du corps.
  • Maintenir l'immunité en bon état.

Il est possible de réduire le risque de développer diverses pathologies intestinales qui provoquent des tiraillements dans le bas de l'abdomen en normalisant l'alimentation. De plus, vous devez renoncer à un mode de vie sédentaire et faire du sport..

Il faut comprendre: si une pathologie est diagnostiquée à temps, les méthodes modernes de traitement donnent dans la plupart des cas un pronostic positif. Seulement dans un état négligé, les pathologies qui provoquent une douleur tirante dans le bas de l'abdomen peuvent constituer une menace pour la santé. C'est pourquoi lorsqu'un tel symptôme apparaît, il est impératif de trouver du temps pour un examen afin d'établir un diagnostic..

Sévérité dans le bas de l'abdomen: causes physiologiques et pathologiques de la maladie

Étiologie

De nombreux organes sont concentrés dans le bas du bassin, parmi lesquels les intestins, les organes des systèmes reproducteur et urinaire jouent un rôle énorme dans le fonctionnement du corps. Lorsqu'un inconfort apparaît dans la partie inférieure du péritoine, il est difficile d'identifier la source de son apparition sans assistance qualifiée. Une maladie de tout organe situé dans cette partie de l'abdomen peut se manifester avec des symptômes similaires.

Les plus courants sont les suivants:

  • dysménorrhée;
  • maladies gynécologiques;
  • infections et inflammation du système génito-urinaire.

Pendant la grossesse, une femme peut également ressentir des douleurs dans le bas de l'abdomen. Les maladies des intestins et les pathologies de la colonne vertébrale se révèlent souvent par des douleurs dans cette partie de la cavité abdominale.

Types de douleur

La douleur qui survient dans le bas-ventre d'une femme est divisée en plusieurs types:

  • tranchant, coupant;
  • stupide;
  • crampes;
  • incessant;
  • palpitant.


Lors de l'examen initial, les médecins sont guidés par la localisation de la douleur et l'intensité de sa manifestation

Sur la base des caractéristiques de la douleur et des symptômes présents, une maladie spécifique peut être diagnostiquée.

Tableau 1. Symptômes et maladies possibles

SymptômesMaladie la plus probable
Douleur sourde avec écoulement sanglant non lié aux menstruationsProcessus inflammatoire du système génito-urinaire
Douleur prolongée, écoulement vaginal intense et augmentation de la température corporelleInfections pelviennes
Douleur constante sur fond de troubles urinairesMaladies des voies urinaires
Douleurs crampantes alternant avec des vomissements et une perte d'appétitPathologie du tube digestif
Douleur augmentant périodiquement, durant une longue période de temps et fièvreInflammation de l'appendice

Dysménorrhée

Le SPM se manifeste par des crises de migraine, de la nervosité, des sautes d'humeur, de la faiblesse et des douleurs dans le bas-ventre. Des manifestations de ce genre précèdent et accompagnent les menstruations. Ces jours-là, le ventre peut augmenter de volume. S'il y a une production excessive d'une hormone qui provoque une contraction utérine, l'intensité des sensations douloureuses augmente.


La dysménorrhée provoque souvent une lourdeur dans le bas de l'abdomen.

Chez les femmes nullipares, la dysménorrhée est considérée comme primaire. Après la naissance du bébé, l'inconfort disparaît et le cycle se stabilise. Le beau sexe, qui a atteint l'âge de 30 ans, a une dysménorrhée secondaire. Elle est provoquée par des dysfonctionnements dans le fonctionnement de l'utérus, des opérations ou la formation de tumeurs.

Moyens de réduire la gravité du bas-ventre chez les femmes

Puisque la dysménorrhée est un processus naturel dans le corps, vous pouvez essayer de soulager vous-même l'inconfort. Il est assez problématique d'arrêter complètement le syndrome douloureux. Il semble possible de ne prendre que des mesures visant à le réduire. Les remèdes populaires et les exercices spéciaux font face avec succès à cette tâche..


La décoction de millepertuis est un excellent remède contre la lourdeur et les douleurs dans le bas-ventre

Les décoctions à base de plantes suivantes aideront à faire face à la douleur:

  1. Feuilles hachées de millepertuis, fleurs de calendula et camomille brassées à parts égales.
  2. Racines de pissenlit séchées, trempées 20 minutes dans un bain-marie.
  3. Teinture de pharmacie de calendula.
  4. Thé vert parfumé avec une pincée de menthe et de lavande.
  5. Collection de camomille, manchette, pétales de rose, calendula et ortie.
  6. Mélange d'écorce de chêne et de valériane.

Les décoctions doivent être prises 3 fois par jour avant les repas. Les herbes doivent être brassées à raison de 20 grammes. pour 1 verre d'eau bouillie. Prendre des vitamines B, du zinc, du magnésium et du calcium est également bénéfique pendant cette période..

En plus de la médecine traditionnelle, il est utile de faire de la gymnastique physique visant à améliorer la condition.

Une combinaison des exercices suivants soulagera considérablement la douleur:

  1. À genoux, les mains fixées au sol, faites pivoter le bassin dans différentes directions. Délai recommandé - 5 à 7 minutes.
  2. Assis sur le tapis, redressez votre dos et touchez vos talons. À partir de cette position, vous devez essayer de lever vos jambes vers votre ventre à un rythme rapide environ 25 fois.

Ces mouvements corporels simples aident à améliorer la circulation sanguine dans les organes internes et à réduire l'inconfort. Pour une douleur intense, vous devez consulter un gynécologue.

Traitement

Dépend de la maladie qui a causé la gravité du bas-ventre, il n'y a pas de recommandations uniformes. Le traitement peut être le suivant:

  • régime alimentaire, enzymes digestives et antispasmodiques pour le syndrome du côlon irritable;
  • chimiothérapie ou chirurgie des tumeurs intestinales;
  • traitement antibactérien et anti-inflammatoire de la cystite;
  • venotonique et gymnastique pour l'expansion des veines pelviennes;
  • correction du statut hormonal en cas d'irrégularités menstruelles;
  • antibiothérapie et agents métaboliques pour l'inflammation gynécologique chronique;
  • médicaments pour restaurer le cartilage ou la chirurgie implantaire pour l'inflammation ou la destruction de l'articulation de la hanche.

Possible uniquement avec la gravité causée par des raisons physiologiques:

  • sorbants, boire beaucoup de liquides et jeûner à court terme en cas de suralimentation;
  • reposez-vous en position couchée, échauffez-vous sur un fitball pendant la grossesse;
  • chaleur sèche au bas de l'abdomen et analgésiques pendant la menstruation.

La surcharge intestinale est toujours nocive, dans toutes les conditions. Les forces et les ressources que le corps pourrait consacrer à la récupération doivent être consacrées à la digestion des excès de nourriture. Par conséquent, pour tout inconfort, il est utile de suivre un régime alimentaire doux..

Vous ne pouvez prendre que les médicaments prescrits par votre médecin. Il est permis de ne prendre indépendamment que des sorbants pour l'indigestion et des analgésiques pour les périodes douloureuses. Tout le monde peut se faire beaucoup de mal.

Remèdes éprouvés pour la gravité de la suralimentation:

  • thé à la camomille à la menthe;
  • bouillon d'aneth;
  • infusion de graines de cumin;
  • farine de graines de chardon-Marie;
  • tisane à base de millepertuis;
  • fleurs de calendula et achillée millefeuille.

En cas d'inconfort pendant les règles, une infusion de céleri-rave, des cônes de houblon, une décoction de graines de bardane aideront.

Maladies gynécologiques

Dans la plupart des situations, l'inconfort dans cette zone du péritoine est causé par des pathologies gynécologiques. Les maladies les plus courantes comprennent les processus inflammatoires du système reproducteur..


Les fibromes provoquent souvent une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen

Tableau 2. Maladies possibles

MaladieSymptômes
VaginiteElle se caractérise par une sensation de lourdeur à la fois dans la cavité abdominale inférieure et sur toute la surface du vagin. S'accompagne de pertes vaginales excessives, provoquées par les effets de micro-organismes fongiques et de staphylocoques.
L'endométriteProcessus inflammatoire de la muqueuse utérine. Il se manifeste par une augmentation de la température corporelle, une violation de la microflore vaginale et une lourdeur dans le péritoine. Les excroissances bénignes provoquent également une gêne dans cette partie de l'abdomen..
L'endométrioseLa croissance des cellules de l'endomètre, ce qui facilite la libération des tissus à l'extérieur de l'utérus. La gravité et l'inconfort dans les organes affectés sont particulièrement prononcés avant le début des règles..
KystesMalgré le fait que la formation de kystes, en règle générale, soit asymptomatique, un abdomen «lourd» sert souvent de sonnette d'alarme pour une maladie désagréable.
Fibromes de l'utérusUne tumeur bénigne qui se forme sur la base des tissus conjonctifs. De grandes formations entraînent une pression excessive sur les organes voisins, ce qui provoque des dysfonctionnements dans le tractus gastro-intestinal et le système génito-urinaire. Les sensations douloureuses ne sont pas très prononcées. La pathologie se manifeste par une lourdeur dans la région abdominale inférieure.

De plus, des anomalies du système reproducteur peuvent provoquer une gêne..

Comment commence l'endométriose

En règle générale, la maladie commence à la puberté. Formes existantes d'endométriose: extragénitale (en dehors des organes génitaux) et génitale (externe et interne). Les deux formes se rencontrent simultanément.

Les signes peuvent varier d'une femme à l'autre. En règle générale, cela dépend de l'emplacement des changements pathologiques, des critères psychologiques, de la durée.

Les principaux signes de l'endométriose

◐ Pendant la menstruation, on observe que l'utérus augmente considérablement, comme les ovaires. Si la manifestation de l'endométriose est extragénitale, alors l'organe affecté.

◑ Règles douloureuses dues à un dysfonctionnement. Le rythme des jours critiques est rompu. Après et avant la menstruation, il y a une décharge sanglante.

◐ La douleur peut persister même après la fin de vos règles

◑ Le passage des tuyaux est altéré

◐ La muqueuse de l'utérus change

Grossesse

Dans la plupart des cas, la douleur dans le bas-ventre est de nature physiologique. Il peut y avoir plusieurs raisons d'inconfort pendant la grossesse:

  • étirement naturel de l'utérus pendant le développement fœtal;
  • pression de l'utérus élargi sur les organes voisins;
  • étirement des ligaments qui soutiennent l'utérus.


La grossesse s'accompagne souvent d'une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen

Les sensations désagréables dans l'abdomen varient en fonction de la phase de grossesse. Déjà dès les premières semaines après la conception, l'utérus commence à se développer. Dans les premiers stades, la gravité est causée par des changements internes dans le corps. La fixation de l'embryon à la paroi de l'utérus s'accompagne d'une légère douleur de traction.

Dans les stades ultérieurs, la gravité du bas-ventre est causée par la pression de l'utérus sur la vessie et les intestins. L'inconfort dans les dernières semaines de gestation est causé par l'étirement des muscles abdominaux, qui n'ont pas le temps de s'adapter à la croissance rapide de l'enfant.

Si la lourdeur du péritoine s'accompagne de douleurs intenses, celles-ci peuvent être les conséquences:

  • grossesse extra-utérine;
  • naissance prématurée;
  • décollement placentaire précoce.

Parmi les symptômes désagréables d'un échec de grossesse, on note également des taches brun foncé, une faiblesse sévère et une douleur accrue avec un effort physique mineur..


Si le placenta s'exfolie prématurément, l'apparition d'inconfort et de lourdeur dans l'abdomen est inévitable.

Les fausses couches échouées sont particulièrement dangereuses. L'embryon reste dans l'utérus et est saturé de sang, ce qui entraîne des crampes dans la cavité abdominale inférieure. La condition nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Pour réduire la douleur pendant la grossesse, la femme enceinte a besoin de promenades fréquentes au grand air et d'une alimentation bien conçue..

Inflammation du système urinaire

Le système urinaire comprend la vessie, l'urètre, les reins et les uretères. Parmi les pathologies les plus courantes de ces organes, on note les maladies infectieuses..


Anatomiquement, les voies urinaires sont étroitement liées aux organes reproducteurs

Les infections ascendantes des voies urinaires sont particulièrement fréquentes chez les femmes. Cela est dû aux caractéristiques physiologiques de l'urètre. Il est plus petit et plus large que l'organe masculin. Les bactéries nocives pénètrent facilement dans la vessie et passent à travers les uretères dans le bassin rénal. Le plus souvent, ces maladies sont chroniques et ne présentent pas de symptômes prononcés..

Tableau 3. Maladies du système urinaire

MaladieSymptômes
CystiteInflammation de la vessie, accompagnée d'une douleur aiguë et coupante dans le bas de l'abdomen. La miction est difficile et inconfortable.
UrétriteInfection des voies urinaires causée par une exposition à des champignons, des parasites ou des virus. Souvent transmis sexuellement.
PyélonéphriteInflammation du parenchyme rénal. Escherichia coli et Pseudomonas aeruginosa et Staphylococcus aureus provoquent le développement de la maladie.

En outre, la bactériurie est appelée infections du système urinaire. Elle se caractérise par la présence de bactéries dans l'urine qui contribuent à la formation d'un processus inflammatoire.

Dans ce cas, vous devriez absolument consulter un médecin?

La gravité du bas-ventre doit avoir une cause spécifique. Si ce n'est pas là, c'est déjà une raison de consulter un médecin. Vous devez vous rendre immédiatement chez un spécialiste si:

  • la lourdeur se transforme en douleur;
  • la température corporelle augmente;
  • la constipation et la diarrhée alternent;
  • inquiet des nausées et des vomissements;
  • le poids corporel est réduit sans régimes ni restrictions;
  • la faiblesse apparaît;
  • le cycle menstruel est perturbé;
  • de la sueur froide et moite est apparue;
  • inquiet des mictions fréquentes et des crampes;
  • il y a des écoulements du tractus génital, non associés aux menstruations;
  • démarche cassée;
  • il y avait une faiblesse incompréhensible et une diminution de la capacité de travailler.

Autres raisons

Une sensation de lourdeur peut être le symptôme non seulement de maladies gynécologiques et d'infections du système génito-urinaire. Dans certains cas, c'est un signe avant-coureur d'une ostéochondrose du rachis lombaire ou thoracique. Une douleur douloureuse est observée, provoquant une gêne à la fois en marchant et en position couchée.


L'inflammation de l'appendice s'accompagne d'une sensation de lourdeur et de douleur vive dans l'abdomen

Tableau 4. Pathologies liées aux sensations de traction dans l'abdomen

MaladieSymptômes
Syndrome du côlon irritableTrouble de nature névrotique. Accompagné d'une sensation de ballonnements dans la région abdominale et de troubles des selles récurrents.
Appendicite suppurativeLe processus de mort des terminaisons nerveuses de ce processus ne se produit pas toujours dans le contexte d'une douleur aiguë et d'une distension du péritoine. La douleur tirante est souvent un signe d'avertissement..

Les varices peuvent également provoquer une lourdeur dans l'abdomen..

Premières actions pour la douleur et la lourdeur dans le bas de l'abdomen

Si un inconfort dans cette zone est observé pendant une longue période, vous devez subir un examen complet. Pour poser le bon diagnostic, le médecin vous prescrira plusieurs types d'études corporelles:

  • analyse de l'urine et des matières fécales;
  • numération globulaire générale et détaillée;
  • ECG;
  • Échographie des organes pelviens, du foie et des reins;
  • un frottis prélevé sur le vagin et le canal cervical;
  • CTG.


Les maladies du tractus gastro-intestinal présentent des symptômes similaires.Par conséquent, la maladie ne peut être détectée qu'à l'aide d'un équipement spécial

En aucun cas, vous ne devez vous soigner vous-même. L'utilisation de la médecine traditionnelle peut temporairement soulager les symptômes désagréables, mais en même temps effacer l'image globale de la maladie. Le traitement ne doit être prescrit que par le médecin traitant. Il est important de respecter strictement les recommandations convenues et de prévenir la survenue de complications ou la transition de la maladie vers une forme chronique.

Que faire

Important! Si vous ressentez une sensation de plénitude dans le bas de l'abdomen, accompagnée de vomissements et d'une forte fièvre, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre vous-même à l'hôpital.

Les moyens d'éliminer les symptômes désagréables sont sélectionnés en fonction des raisons qui les provoquent.

Si la sensation de pression est causée par des flatulences, une augmentation de la production de gaz ou une perturbation de l'intestin, des agents carminatifs et des préparations enzymatiques doivent être pris..

Lorsque des symptômes désagréables sont provoqués par des maladies de la région génitale féminine, le traitement est prescrit par le gynécologue après l'examen. La gamme de médicaments est assez large, vous devez donc déterminer la cause de la distension.

La maladie rénale provoquant une pression dans le péritoine est corrigée par un néphrologue. L'auto-traitement de telles pathologies est inacceptable, car il menace de complications.

Si la sensation de plénitude dans l'abdomen ne provoque pas de gêne grave et disparaît en peu de temps, la femme peut la lier indépendamment à certains processus (alimentation, menstruation, grossesse, voyage).

Avec une anxiété constante, il est nécessaire d'être examiné pour exclure des maladies graves.

La sensation de pression dans le petit bassin est une sensation subjective de lourdeur, de débordement, de distension dans la moitié de l'abdomen, située sous le nombril, le bas du dos et la région sacrée.