Maladies du tractus gastro-intestinal

Le tractus gastro-intestinal est responsable de nombreuses fonctions importantes dans le corps humain. Il participe à la digestion des aliments et régule l'équilibre hydrique. Les violations de ces processus peuvent provoquer diverses maladies du tractus gastro-intestinal, qui doivent être traitées pendant une longue période..

Types de maladies gastro-intestinales et leur diagnostic

Ces dernières années, les maladies gastro-intestinales sont devenues très courantes dans le monde par rapport à la situation antérieure. Les cas parmi la population d'enfants et d'adolescents sont devenus particulièrement fréquents. De telles maladies entraînent une destruction partielle de certains organes: estomac, foie, intestins et pancréas.

Les affections suivantes sont les plus répandues parmi les maladies gastro-intestinales:

    1. Ulcère peptique de l'estomac et du duodénum.
    2. Syndrome du côlon irritable.
  1. Processus inflammatoires du tube digestif (cholécystite, gastrite).
  2. Diverses maladies du pancréas (pancréatite).
  3. Maladies du foie (cirrhose, hépatite).
  4. Dysbactériose.

Il est assez simple de diagnostiquer l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal. Pour le déterminer, une œsophagogastroduodénoscopie est réalisée. Cette procédure est une méthode efficace pour détecter les défauts ulcéreux et les complications possibles de la maladie à un stade précoce. Il est également nécessaire de passer des tests pour identifier la bactérie Helicobacter pylori. Conformément aux données obtenues, un traitement est prescrit.

Le syndrome du côlon irritable est la présence de problèmes digestifs causés par un déséquilibre du système nerveux. Pour déterminer les maladies intestinales, en règle générale, la première chose à faire est de procéder à une analyse des matières fécales et du sang pour exclure les pathologies organiques. La maladie du système digestif ne constitue pas une menace de mort, mais peut entraîner de graves conséquences.

Pour détecter une cholécystite, une échographie de la vésicule biliaire est obligatoire. Si nécessaire, ils peuvent également examiner la cavité abdominale et effectuer une IRM. En cas de suspicion de gastrite, la tâche principale du médecin est d'exclure la pathologie chirurgicale aiguë. Pour déterminer la «gravité» de la maladie, des diagnostics de laboratoire et des études fonctionnelles sont effectués, puis, en fonction du résultat, une décision est prise sur le traitement et une éventuelle hospitalisation.

Dans le processus de diagnostic des maladies du foie, il est nécessaire d'évaluer l'état général de l'organe, ainsi que d'identifier ou d'exclure la présence de cancers. Pour cela, un grand nombre de tests de laboratoire de sang et d'urine sont utilisés (par exemple, une étude du métabolisme des protéines et de la bilirubine urinaire).

Les causes les plus célèbres de maladies du tractus gastro-intestinal

À l'heure actuelle, dans les grandes villes, une personne sur quatre à l'âge de 28 ans souffre de diverses maladies de l'estomac. Cela est dû à de nombreux facteurs, dont la base est le stress et un mode de vie moins qu'idéal. Soulignons certaines des raisons les plus importantes qui finiront par entraîner des maladies de l'estomac:

  1. Mauvaise alimentation. Une sécrétion excessive de suc gastrique a un effet négatif sur le tube digestif. Cela est dû à la consommation d'aliments épicés, poivrés et salés. La nourriture froide, la suralimentation, l'alimentation irrégulière entraînent également la formation de gastrite, d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal.
  2. Mauvaises habitudes. Un facteur tout aussi important qui est présent dans au moins la moitié des cas de maladies œsophagiennes. Ceux-ci incluent la dépendance à l'alcool, le tabagisme et la consommation excessive de café. Le tabagisme affecte la membrane muqueuse et peut entraîner des spasmes gastriques et duodénaux. L'alcool affecte le foie et le pancréas humains et entraîne également d'autres maladies gastro-intestinales.
  3. Médicaments. Certains médicaments, dont les salicylates (aspirine, etc.), conduisent à la destruction progressive de la muqueuse gastrique, ce qui conduit à des maladies graves de l'œsophage.
  4. Infection à Helicobacter pylori. De nos jours, il est d'usage de considérer une bactérie en forme de spirale comme l'une des principales causes de maladies du système digestif. Sa fonction principale est d'affecter la muqueuse gastro-intestinale, entraînant une diminution de ses propriétés protectrices..

Tous les facteurs ci-dessus sont à la base de nombreuses raisons pour lesquelles des maladies des intestins, de l'estomac, du foie et d'autres organes peuvent survenir. Des motifs supplémentaires de manifestation de maladies gastro-intestinales peuvent être:

  • manque de vitamines essentielles pour le corps;
  • stress et troubles mentaux (neurasthénie, irritabilité, dépression);
  • impact négatif de l'écologie sur les humains;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • travail physique dur;
  • sous-vêtements ou ceinture serrés;
  • mode de vie sédentaire.

Les médecins recommandent d'essayer de réduire autant que possible le nombre de risques dangereux pouvant entraîner des maladies de l'estomac et des intestins. Les mesures préventives et un mode de vie sain peuvent réduire considérablement le risque de maladie gastro-intestinale.

Comment déterminer la maladie à temps: symptômes de maladies gastro-intestinales

Pour la plupart, les symptômes de diverses maladies de l'estomac et des intestins sont similaires les uns aux autres. Ils vous aident à trouver le problème et à commencer le traitement immédiatement. Considérez les principaux symptômes des maladies des intestins, de l'estomac et d'autres organes:

  1. La nausée. Un état désagréable du corps humain, qui peut être causé par une intoxication alimentaire ou est un signe de maladie intestinale, de gastrite et d'autres maladies similaires. Dans de nombreux cas, les nausées entraînent des vomissements.
  2. Vomissement. Un phénomène assez constant dans les maladies, qui s'accompagne de l'éjection forcée par le pharynx de tout le contenu de l'estomac. Habituellement, après ce processus, cela devient plus facile pour une personne. La présence de sang ou de bile dans le vomi indique de graves problèmes d'estomac et d'autres organes, qui nécessitent une assistance médicale rapide.
  3. Brûlures d'estomac. Le processus de sécrétion excessive de suc gastrique, qui provoque une libération dans la partie supérieure de l'œsophage, s'accompagne d'une sensation de brûlure. Un symptôme caractéristique de la maladie de l'œsophage. La survenue régulière de brûlures d'estomac peut entraîner la formation d'un ulcère ou même d'un cancer dans le système digestif..
  4. Maux d'estomac. Un symptôme constant d'absolument toutes les maladies gastro-intestinales, qui devient le premier signe du développement de la maladie. La douleur peut être à la fois tiraillante et crampe. La présence de douleur indique de graves problèmes avec les intestins, l'estomac et le pancréas. En outre, ce signe indique une augmentation du foie et des dommages partiels..
  5. La diarrhée. Parle de problèmes avec le système digestif humain et se manifeste sous la forme de selles liquides fréquentes. Cette condition apparaît en raison d'un grand nombre de bactéries et de virus et est causée par des maladies de l'intestin grêle..
  6. Des ballonnements. La formation d'une grande accumulation de gaz entraîne l'expansion des organes du tractus gastro-intestinal. Parle de problèmes d'estomac et de maladie du côlon.

Il existe plusieurs autres symptômes caractéristiques de telle ou telle maladie:

  • jaunisse (hépatite, cholécystite);
  • constipation (obstruction intestinale, syndrome du côlon irritable);
  • amertume dans la bouche (maladie du foie, vésicule biliaire);
  • hoquet (problèmes d'œsophage);
  • dysphagie (tumeurs et rétrécissement, maladies inflammatoires de l'œsophage);
  • fausse envie (maladie inflammatoire de l'intestin).

Tous ces symptômes et signes sont la raison d'aller chez le médecin. Nous déconseillons fortement l'automédication, demandez immédiatement l'aide d'un personnel qualifié..

Les maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal et comment elles sont caractérisées

La maladie de l'estomac la plus connue est la gastrite chronique. Les scientifiques pensent que la cause de la maladie dans 90% des cas est la bactérie Helicobacter pylori. Il existe de nombreuses façons d'être infecté: des baisers à l'utilisation des choses courantes dans la vie quotidienne. Les douleurs à l'estomac, le manque d'appétit et les éructations sont des signes caractéristiques de la maladie.

L'ulcère de l'estomac et l'ulcère duodénal ne sont pas moins courants dans le monde. Il se développe à la suite du stress, de mauvaises habitudes et d'une mauvaise alimentation. Même le travail de nuit peut contribuer à cette maladie. Elle se caractérise par des douleurs nocturnes, un malaise après avoir mangé, de la constipation. Si les premiers symptômes sont négligés, des complications de l'ulcère gastrique sont possibles.

La cholécystite est en train de devenir une autre maladie populaire, en particulier chez les femmes. Il s'agit d'une inflammation de la vésicule biliaire due à la fermeture des canaux avec une pierre formée en eux. Manifesté par des coliques biliaires, qui se caractérisent par une forte attaque de douleur dans l'hypocondre droit, qui dure environ une heure. Nausées et vomissements possibles.

La pancréatite est considérée comme une autre maladie qui parle d'un problème avec le tractus gastro-intestinal. Les symptômes sont des douleurs abdominales hautes, un malaise général, des flatulences, des vomissements et un rythme cardiaque rapide. Les infections, les traumatismes abdominaux et la consommation élevée d'alcool ont tendance à provoquer une pancréatite..

Le dernier sur la liste est le syndrome du côlon irritable. La raison principale est une réponse accrue aux situations stressantes. Cependant, il ne s'agit pas uniquement de troubles psychologiques. Une réponse intestinale accrue aux récepteurs de la douleur et aux agents biologiques peut entraîner une inflammation.

Il existe encore suffisamment de maladies gastro-intestinales dont les symptômes et les causes sont similaires. Pour un diagnostic précis de la maladie, il est nécessaire de subir un examen approfondi, après quoi le traitement approprié sera prescrit..

Méthodes générales de traitement des maladies du tractus gastro-intestinal

Il est très important de ne pas retarder le traitement des maladies de l'estomac et des intestins, car elles ont tendance à se développer en formes chroniques avec des manifestations constantes de complications. À cet égard, toute maladie nécessite un traitement rapide et complet. Il comprend:

  • régime stricte;
  • l'usage de drogues;
  • nettoyage de l'intestin;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • renforcement de l'immunité;
  • physiothérapie.

Par exemple, en cas d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal, les médecins recommandent un régime qui exclut les aliments frits, gras, acides et salés (facteurs irritants). Sur la base des recommandations de Maastricht 5, les spécialistes prescrivent des médicaments pour réduire la sécrétion de suc gastrique et protéger la muqueuse gastrique (inhibiteurs de la pompe à protons). Les antibiotiques sont également utilisés pour lutter contre Helicobacter pylori (bêta-lactamines, macrolides). En cas de complications graves, le traitement de l'ulcère gastrique nécessite une intervention chirurgicale.

Il convient de rappeler que les problèmes d'estomac peuvent causer de graves dommages à la santé, voire la mort, si les recommandations des médecins ne sont pas suivies. Soyez attentif à votre santé et n'ignorez pas l'apparition des premiers symptômes de la maladie.

5 symptômes inquiétants qui indiquent que vous avez des problèmes intestinaux

Dans le système des organes du tractus gastro-intestinal, l'intestin se voit attribuer l'un des rôles les plus importants: il est responsable de la dégradation et de l'absorption des nutriments, en d'autres termes, c'est une sorte de bio-filtre pour notre corps. Les symptômes caractéristiques des maladies intestinales peuvent affecter le fonctionnement de tout le système digestif. Et les conditions pathologiques peuvent être causées par divers facteurs, par exemple, des troubles hormonaux, des antécédents héréditaires congénitaux, des processus inflammatoires ou infectieux. Quels symptômes parlent de problèmes intestinaux - dans le matériel de Passion.ru et d'un gastro-entérologue Hanika Abdulaeva.

1. Douleurs d'estomac

Le tout premier et le plus important symptôme par lequel vous pouvez déterminer que vous avez des problèmes d'intestins et être sûr de consulter un médecin. Ainsi, des exacerbations de pathologies intestinales chroniques ou aiguës peuvent apparaître..

Des douleurs vives, intenses et tirantes localisées dans le bas de l'abdomen peuvent indiquer des problèmes dans l'intestin grêle. Paroxystique, irradiant sur le côté - gauche ou droite - indique des troubles fonctionnels dans le gros intestin.

Le syndrome de la douleur peut être observé avec la dysbiose intestinale - une condition dans laquelle la présence de bactéries bénéfiques et d'organismes pathogènes est déséquilibrée. La composition de la flore intestinale peut changer dans le contexte d'un changement qualitatif de la nutrition, du traitement antibactérien, des changements hormonaux et provoquer des perturbations dans le travail d'autres organes du tractus gastro-intestinal.

Des douleurs abdominales peuvent également être ressenties dans d'autres maladies: avec le syndrome du côlon irritable, ainsi qu'avec la colite, l'entérite, la cholécystite.

En cas de douleur intense, une équipe d'ambulances est requise. Si une pathologie chirurgicale aiguë est exclue, une visite chez un gastro-entérologue est nécessaire pour examen et traitement.

2. Flatulence

Il s'agit d'une augmentation de la production de gaz, qui s'exprime subjectivement par des coliques, des ballonnements et des gaz abondants. Normalement, chez une personne en bonne santé, le tube digestif ne contient pas plus de 200 à 300 ml de gaz qui peuvent pénétrer dans le corps lorsque de l'air est avalé, par exemple avec la prise de nourriture ou en fumant. Beaucoup plus problématique est la situation lorsque la formation de gaz dans l'intestin est excessive en raison du syndrome de prolifération bactérienne, lors de la consommation d'aliments de mauvaise qualité ou d'aliments qui provoquent la fermentation..

Si les ballonnements ne sont pas un phénomène fréquent, alors comme premiers secours, il suffit de prendre un carminatif (par exemple, espumisan) ou tout sorbant qui aidera à neutraliser les toxines et la flore pathogène dans l'intestin (enterosgel, smecta), ainsi que des médicaments qui soulagent les spasmes (le plus célèbre est c'est no-shpa). Il est nécessaire de refuser la prise alimentaire, qui peut servir de provocateur potentiel de tels symptômes: produits laitiers, boissons gazeuses, à base de légumes et de fruits - chou, tomates, pois, radis, champignons, raisins.

Dans le même temps, rappelez-vous que les flatulences peuvent indiquer des maladies graves des intestins et des organes abdominaux: gastroduodénite, pancréatite, cholécystite, occlusion intestinale, qui ne peuvent être diagnostiquées avec précision que dans un établissement médical.

3. Constipation

Il s'agit d'un trouble des selles, qui se caractérise par une irrégularité (moins de 3 fois par semaine), ainsi qu'une consistance dense qui nécessite un effort excessif. Un problème très courant qui peut être causé par un certain nombre de raisons: mode de vie inapproprié, régime alimentaire, stress et pharmacothérapie spécifique (prise d'antibiotiques, par exemple), ainsi que changements liés à l'âge (chez les personnes âgées), déséquilibre hormonal (chez la femme enceinte), chez les bébés - avec l'introduction d'aliments complémentaires, en raison d'un système digestif peu développé, etc..

Des cas isolés de violation ou d'absence de défécation peuvent être essayés pour vous éliminer si vous modifiez le régime alimentaire, y compris les bons aliments. En cas de constipation régulière, des laxatifs doivent être utilisés, qui doivent être prescrits par un médecin. L'utilisation indépendante et incontrôlée de laxatifs (particulièrement irritants) peut entraîner des phénomènes indésirables et une détérioration du bien-être.

4. Diarrhée

La violation de la fréquence des selles peut se manifester non seulement par son retard, mais aussi, inversement, par une envie fréquente de vidange et une consistance liquide. Un tel symptôme peut être une manifestation de troubles de la motilité intestinale, en raison de la malnutrition ou d'un facteur de stress, et ce symptôme peut également être une manifestation de maladies inflammatoires graves dans les intestins (à la fois de nature infectieuse et non infectieuse). La diarrhée peut accompagner la cholécystite, la pancréatite.

La diarrhée sanglante est un symptôme très dangereux qui nécessite une attention médicale immédiate et un examen. Avec des spasmes douloureux sévères, éventuellement avec des vomissements, des flatulences, cela peut indiquer une obstruction intestinale - une maladie dans laquelle un blocage se produit. Peut survenir à la suite d'une inflammation, d'une hémorragie interne, de maladies tumorales, de la formation de ganglions, etc..

La diarrhée de toute étiologie est une raison de consulter un médecin.

5. Saignement

Des mélanges de sang ou de mucus dans les selles peuvent indiquer une variété de maladies intestinales, des hémorroïdes, des fissures rectales aux polypes, la maladie de Crohn et le cancer collorectal. Bien que par la nature et la couleur de l'écoulement, on puisse supposer à quelles manifestations cliniques nous avons affaire. Les saignements peuvent être abondants ou non abondants, entrecoupés, impuretés purulentes, caillots, leur couleur peut également différer - brillante, écarlate ou sombre. En outre, il peut être accompagné d'autres symptômes - douleur, brûlure ou démangeaisons..

De tels symptômes sont extrêmement dangereux, ne peuvent être traités indépendamment et nécessitent une consultation immédiate avec un proctologue et un traitement supplémentaire, souvent en milieu hospitalier.

Si vous n'agissez pas à temps, la maladie peut entrer dans une phase chronique, lorsque les perturbations des processus de digestion et d'absorption des nutriments peuvent être permanentes et entraîner progressivement des complications: formation d'ulcères, d'abcès, de déformations d'organes, etc..

Protégez vos intestins. Le coronavirus n'attaque pas seulement les poumons

Avec COVID-19, la diarrhée peut être l'un des symptômes. Cela signifie que le virus a attaqué le tube digestif. Pour se protéger contre les maladies, renforcer l'immunité de toutes les muqueuses, en particulier dans les intestins.

Notre expert est un gastro-entérologue, hépatologue, professeur, chercheur de premier plan au centre de recherche de l'Université de médecine pédiatrique d'État de Saint-Pétersbourg, docteur en médecine Evgeny Sas.

Au début de la pandémie, la maladie était perçue comme un ARVI banal. Dans les cas extrêmes, la grippe. Mais au fil du temps, il s'est avéré que l'infection est beaucoup plus dangereuse. Après tout, cela affecte non seulement les voies respiratoires, mais également la plupart des systèmes corporels. En particulier, le tractus gastro-intestinal.

Connectez-vous par l'arrière

La porte d'entrée du coronavirus est constituée des récepteurs ACE2, qui, en plus des voies respiratoires, sont également présents dans l'épithélium de l'œsophage et des intestins. Par conséquent, un virus dangereux peut non seulement être inhalé, mais également acquis par des mains sales et des aliments contaminés. Et à partir de là, sur la membrane muqueuse, cela endommagera le système digestif.

Ce phénomène n'est pas du tout unique, tout le monde connaît les variantes «intestinales» des ARVI. Par conséquent, dans la vie de tous les jours, et plus encore lors d'une pandémie, il est important de respecter les normes sanitaires et hygiéniques de base: se laver les mains après la rue, utiliser les toilettes et avant de manger, manipuler avec précaution les fruits et légumes frais et éviter de manger des aliments insuffisamment cuits et mal cuits..

Sur deux fronts

Ce ne sont pas seulement les personnes âgées et les patients atteints de maladies cardiovasculaires et respiratoires chroniques qui ont le pire pronostic d'infection à coronavirus. Les personnes atteintes de maladies gastro-intestinales sont également à risque. Ils sont non seulement plus susceptibles d'être infectés par le COVID-19, mais ils sont également beaucoup plus malades et meurent plus souvent. Le fait est que, touchant simultanément à la fois le système respiratoire et le tractus gastro-intestinal, l'infection force le corps à «se battre sur deux fronts». Lorsqu'elle est attaquée par des virus, la perméabilité intestinale augmente considérablement, ce qui fait qu'une énorme quantité de toxines pénètre dans le sang par les intestins.

Mais ce n'est pas tout. Après tout, en frappant le tube digestif, le virus endommage davantage le système immunitaire. Après tout, le travail du système immunitaire dépend largement de l'état de l'intestin, ce n'est pas pour rien que 85 à 90% des cellules immunitaires sont concentrées dans cet organe. Là, dans les intestins, ils ont une «école» où les cellules immunitaires, constamment en contact avec des bactéries nocives, se différencient, c'est-à-dire qu'elles apprennent à résister à l'infection.

Gap dans la barrière

Un intestin sain a son propre système de défense. Il se compose d'une couche spéciale de mucus dans laquelle vivent les (bonnes) bactéries saprophytes, ce qui empêche les microbes et les virus nocifs de pénétrer dans le corps. Nos défenseurs intérieurs produisent des vitamines et des nutriments essentiels qui forment un microbiote intestinal sain. Son poids total dans le corps d'un adulte est d'environ 2,5 à 3 kg. Autrement dit, il s'agit d'un organe entier dont les scientifiques ignoraient même l'existence pendant de nombreuses années. Mais aujourd'hui, ils en apprennent de plus en plus sur ses propriétés importantes. Ainsi, on sait que c'est le microbiote qui empêche les virus de pénétrer dans les muqueuses. Cependant, cette barrière naturelle fiable n'est pas si difficile à «briser». Les éléments suivants peuvent nuire à la composition du microbiote:

Renforcer le détachement

Savoir ce qui nuit exactement au microbiote peut vous aider à élaborer un plan pour renforcer la barrière protectrice dans votre intestin. Ce n'est pas si dur. Assez:

Ne commencez pas les maladies gastro-intestinales chroniques existantes. C'est-à-dire, pour faire face à leur traitement systémique, prendre un traitement anti-rechute prescrit par un médecin.

Élimine l'augmentation de la perméabilité intestinale. Les préparations avec le principe actif rebamipide aideront, elles restaureront l'intégrité de la barrière protectrice de la muqueuse gastro-intestinale. Dans certaines maladies (gastropathie associée aux AINS, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, SCI et autres), le rebamipide est la base du traitement. Pour d'autres maladies gastro-intestinales, c'est un complément efficace au traitement. Rebamipide normalise l'épaisseur et la qualité du mucus protecteur dans l'intestin. La prise d'antiacides ou de préparations à base de bismuth qui aident à soulager l'inconfort (douleur, brûlures d'estomac, flatulences) est moins efficace. Ces médicaments agissent uniquement au niveau de l'estomac et du duodénum et ne peuvent protéger le tractus gastro-intestinal que de la sécrétion d'acide..

Mange correctement. Important: inclure dans l'alimentation plus de fibres et d'huiles non raffinées, moins de graisses animales et de glucides. Lors du choix des produits, vous devez examiner la teneur en fibres alimentaires et en calories dans la composition (il devrait y avoir plus du premier et moins du second). Pour les personnes majeures et celles qui ont des maladies gastro-intestinales chroniques, il est préférable de manger des légumes et des fruits cuits au four. Ainsi, ils contiendront plus de fibres hydrosolubles, ce qui est plus délicat par rapport aux intestins que les fibres grossières dans les aliments crus..

Soyez physiquement actif. Il a été établi que les muscles squelettiques ont un potentiel hormonal qui a un effet bénéfique sur le système immunitaire et le métabolisme. Des mouvements réguliers fournissent une nutrition de qualité (trophisme) aux muqueuses, ce qui leur confère une protection supplémentaire. Par conséquent, même dans l'environnement actuel, il est absolument nécessaire de trouver la capacité de se déplacer..

Prenez des prébiotiques (inuline, oligosaccharides, fibres alimentaires). Ils stimulent la croissance de la ("bonne") flore saprophyte. Toutes les fibres alimentaires peuvent être simplifiées en hydrosolubles et insolubles dans l'eau. Nous avons besoin des deux. Les premiers (par exemple, mukofalk, nutrifiber) servent à nourrir la flore intestinale. Ils sont autorisés pour la plupart des maladies. Les insolubles dans l'eau sont nécessaires pour la formation de matières fécales et la normalisation de la motilité intestinale (aide à la constipation). Cependant, leur utilisation est lourde de ballonnements (flatulences). De plus, ils ne doivent pas être pris en cas d'exacerbation de certaines maladies (ulcère gastro-duodénal, maladie inflammatoire de l'intestin). Il existe des combinaisons de fibres hydrosolubles et insolubles (eubikor).

Toutes ces activités contribueront à la restauration de l'immunité et à un pronostic plus favorable. Cependant, seules des actions anti-épidémiques peuvent prévenir l'infection..

Perturbation du tube digestif

L'un des symptômes les plus courants d'une variété de troubles de l'estomac et de l'intestin est la flatulence, ou en d'autres termes, les ballonnements. C'est une condition dans laquelle une personne malade, à cause d'une accumulation excessive de gaz, ressent une explosion en elle-même. En règle générale, les flatulences s'accompagnent de douleurs sous forme de contractions, qui disparaissent après leur départ. En outre, la condition est caractérisée par une sensation de lourdeur sans précédent et se manifeste souvent avec le hoquet et des éructations..

La nausée

Un autre «messager» ennuyeux de presque toutes les personnes souffrant d '«estomac». La nausée est une sensation plutôt désagréable qui conduit généralement à des vomissements, un autre symptôme dangereux. Habituellement, il survient dans la poitrine ou la cavité buccale et est une manifestation de maladies très nombreuses et courantes: gastrite, ulcères d'estomac ou duodénaux, empoisonnement ou suralimentation courants, et jusqu'aux maladies les plus graves. En un mot, ce symptôme s'accompagne de toutes les anomalies gastro-intestinales, même des infections par des parasites, des bactéries et des virus..

Vomissement

Un phénomène très désagréable, qui est une libération involontaire par le pharynx et la bouche de tout ce qui se trouvait dans l'estomac. En règle générale, il s'accompagne d'une respiration rapide, de douleurs abdominales aiguës, d'une salivation accrue. Certes, après la libération du vomi, le patient ressent un soulagement. Les vomissements sont généralement le signe de nombreuses maladies et intoxications. Il arrive qu'il ne soit pas possible de l'arrêter sans l'intervention des agents de santé.

Par conséquent, il est important de comprendre que les vomissements prolongés sont un symptôme très grave.Par conséquent, l'automédication dans ce cas est strictement interdite. Surtout si ce qui sort contient des impuretés de mucus, de sang ou de bile.

À propos, des vomissements peuvent survenir même avec une forte excitation ou une poussée d'émotion. Pour de nombreuses femmes aux premiers stades, c'est généralement normal..

Brûlures d'estomac

Ce symptôme gênant apparaît lorsque le patient a une libération excessive de suc gastrique, c'est-à-dire que l'acidité augmente. Les brûlures d'estomac sont une sorte de sensation de brûlure inconfortable dans la partie supérieure de l'œsophage. Parfois, les personnes souffrant de brûlures d'estomac ressentent une boule dans la gorge, ce qui est très pressant et très désagréable. Ils agacent particulièrement le patient souffrant de troubles gastro-intestinaux lorsqu'une personne se penche pour choisir ou faire quelque chose. Dans cette position du corps, cela ne fait qu'intensifier et encore plus irriter.

Mais gardez à l'esprit que des brûlures d'estomac fréquentes peuvent causer des trous dans l'estomac, les intestins (ulcères) et même le cancer du système digestif..

Mauvaise haleine

Chaque habitant de la planète est confronté à ce problème. Le fait est que la mauvaise haleine survient généralement lorsqu'une personne a extrêmement faim. nous ne parlons pas de ne pas respecter les mesures d'hygiène. D'une autre manière, cette condition est également appelée halitose..

Diverses affections du tractus gastro-intestinal contribuent au développement de ce symptôme désagréable. De plus, tant chez les adultes que chez les enfants. Une mauvaise haleine survient généralement chez les patients souffrant de gastrite, d'ulcère gastroduodénal, de problèmes de pancréas, à savoir dans un état de syndrome d'acétone et d'autres maladies. En général, les médecins ont calculé, dans 50% des cas, la mauvaise haleine provient de certaines violations du tube digestif.

Troubles de la salivation

Xérostomie ou salivation obstruée, et aussi vice versa - un réflexe sécrétoire accru - un accompagnement obligatoire de nombreux troubles gastro-intestinaux. En particulier, des troubles de la sécrétion de salive se manifestent en présence de gastrite, de certains types de cholécystite et d'autres pathologies similaires chez une personne. En outre, une salivation accrue peut survenir avec des ulcères, une inflammation du pancréas, etc..

Un tel symptôme désagréable se manifeste le plus souvent par des symptômes concomitants - brûlures d'estomac ou éructations, ce qui indique seulement qu'une personne développe une pathologie du système digestif. Habituellement, les problèmes de salivation disparaissent d'eux-mêmes, dès que la période d'exacerbation de la maladie du patient commence à s'atténuer.

Changements de langue

Ce symptôme de pathologies gastro-intestinales est le plus courant et survient généralement avec une gastrite, des ulcères et d'autres troubles digestifs. Il est tout simplement impossible de ne pas remarquer de changements dans la cavité buccale. En effet, avec de telles violations, une plaque, une hyperémie, un œdème ou même des blessures particulières apparaissent sur la langue. La couleur de cet organe change également - en présence de maladies de l'estomac et des intestins, il peut acquérir une teinte grisâtre ou très blanche avec un jaunissement caractéristique. Ainsi, en présence d'un ulcère chez un patient, une forte plaque et un gonflement se produisent sur la langue, et avec la gastrite, une hypertrophie des papilles de champignons - de petits points à sa surface s'ajoutent également à cela.

On pense que les changements sur la surface linguale de la bouche sont le premier symptôme, ce qui indique le développement de mauvaises pathologies gastro-intestinales dans le corps..

Hoquet

Contractions spécifiques du diaphragme, caractérisées par l'expulsion involontaire de l'excès d'air qui est entré dans l'estomac avec de la nourriture ou à la suite d'une augmentation de la production de gaz. Par conséquent, le hoquet est l'un des principaux symptômes de nombreux troubles gastro-intestinaux, par exemple, un remplissage excessif de l'estomac avec de la nourriture ou une intoxication grave. Dans tous les cas, si le hoquet ne dure pas longtemps, en plus des sensations désagréables et de la gêne, cela ne causera pas beaucoup de problèmes. Mais lorsqu'une telle réaction physiologique est trop longue et épuisante, il est préférable de contacter un gastro-entérologue et de subir un examen approprié..

Amertume dans la bouche

Une des manifestations désagréables des pathologies digestives. Sa présence est constante ou rare est une autre raison de demander une aide médicale. Après tout, un goût amer dans la bouche est associé à un dysfonctionnement de la vésicule biliaire ou à des problèmes hépatiques. Le plus souvent, il se produit avec une cholécystite et une pancréatite, indiquant que la bile est expulsée dans l'estomac. Ce symptôme est typique de l'ulcère gastroduodénal..

La peau qui gratte

Comme ce qui précède, un phénomène similaire est également un symptôme de perturbations du travail du système digestif. En règle générale, des démangeaisons cutanées surviennent avec des pathologies des reins, du foie, du pancréas, des vers ou des perturbations des processus métaboliques du corps. Une lésion qui démange peut survenir à un endroit ou se propager en plusieurs points.

Par conséquent, dès que vous remarquez un «besoin» similaire en vous-même, vous devez être examiné afin d'identifier la maladie au stade initial. Cependant, si les démangeaisons cutanées ont une évolution prolongée, cela peut indiquer des affections chroniques du tractus gastro-intestinal.

Jaunisse

Il apparaît lorsque, à la suite du développement de pathologies gastro-intestinales, l'écoulement de la bile des voies biliaires vers le duodénum est perturbé. Dans le même temps, il stagne simplement et la bilirubine (pigment biliaire) pénètre dans la circulation sanguine, colorant la peau et la sclérotique des yeux d'une couleur jaune caractéristique.

Une telle obstruction de la bile est facilitée par des calculs dans la vésicule biliaire, des parasites, des tumeurs de diverses étiologies, une pancréatite chronique et d'autres maladies..

Diarrhée (diarrhée)

Une occurrence fréquente dans les troubles du système digestif humain. Elle se caractérise par des selles fréquentes, principalement aqueuses. La diarrhée chez un patient apparaît lorsque la nourriture est mal digérée, se déplace très rapidement dans le tractus gastro-intestinal, n'ayant pas le temps de digérer correctement. Habituellement, cette condition est provoquée par des virus et des bactéries présents dans l'intestin enflammé. Et une manifestation similaire accompagne la pancréatite, l'intoxication ou la cholestase..

À propos, la diarrhée est également un symptôme d'autres troubles du corps humain, par exemple le stress, les changements de climat ou d'alimentation, la prise de certains médicaments. Dans tous les cas, un signe aussi important ne peut être ignoré, car il peut provoquer une maladie encore plus grave..

Grondant dans l'estomac

Chaque personne rencontre ce symptôme. Nous avons l'habitude de penser que gronder signifie que la personne a faim. Mais parfois, ces sons spécifiques de l'abdomen indiquent la survenue d'une maladie grave..

Habituellement, la cause du grondement gênant est une maladie de la vésicule biliaire (présence de calculs), une colite, une entérite ou encore une pancréatite.

Autrement dit, ce phénomène est une sorte d'accompagnement des symptômes mentionnés ci-dessus des maladies de l'œsophage - flatulences, diarrhée, etc. En fonction de la zone de l'abdomen dans laquelle vous ressentez des grondements, vous pouvez pré-diagnostiquer l'une ou l'autre pathologie du tractus gastro-intestinal.

Constipation

Les troubles du tube digestif peuvent parfois être accompagnés d'une activité intestinale obstruée - constipation. Cela doit être pris en compte si vous n'avez pas déféqué pendant plus de 48 heures. La constipation est également considérée comme une décharge de matières fécales très dures, qui se traduisent par une douleur très forte et désagréable..

Il existe de nombreuses raisons à un tel état du corps, mais les plus courantes sont les ulcères d'estomac ou duodénaux, la dysbiose, les maladies oncologiques gastro-intestinales ou le syndrome du côlon irritable.

Douleur abdominale

En général, avec les maladies caractéristiques de tout le système digestif, le tout premier symptôme indiquant une indigestion est la douleur dite épigastrique. En règle générale, ils apparaissent en cas de troubles et de pathologies graves du tractus gastro-intestinal, et avec le moindre trouble ou empoisonnement. Les douleurs abdominales peuvent être des crampes ou des douleurs dans la nature.

Leur présence peut en dire long: sur une maladie ulcéreuse, sur une augmentation ou une lésion du foie, et sur le fait que les intestins ou les voies biliaires dans le corps du patient sont trop actifs.

Démangeaisons de l'anus

Mais si vous ressentez une douleur dans l'abdomen et que vous craignez en même temps des démangeaisons près de l'anus, recherchez la cause dans les intestins. La cause la plus probable de ceci peut être des maladies du rectum et de l'anus lui-même. Si votre anus lui-même et la zone qui l'entoure sont constamment irrités, il peut s'agir de verrues ou de condylomes qui, pendant la défécation, touchent les matières fécales et commencent à démanger. La raison la plus courante de ce phénomène déprimant est, bien sûr, les vers.

Impuretés pathologiques dans les matières fécales

Mais l'apparition de ce symptôme indique déjà des affections plus graves. Dans la médecine moderne, ils comprennent des morceaux d'aliments non digérés, du mucus, du sang, du pus. Les deux derniers "contenus" dans les selles d'une personne malade indiquent une violation de l'intégrité de la muqueuse œsophagienne. De plus, du sang et du pus dans les selles peuvent être présents lorsqu'une personne souffre de dysenterie, a un ulcère, des hémorroïdes ou une fissure dans le rectum.

Il s'agit d'un symptôme assez grave qui nécessite une attention médicale immédiate..

Ténesme ou faux désirs

C'est également un signe caractéristique d'un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal. Il survient à la suite de violations des contractions musculaires et favorise la formation de l'envie de déféquer. En règle générale, mis à part la douleur, ils n'apportent rien de bon au patient et sont accompagnés d'une absence totale de matières fécales.

Éructations

Fréquent et propre à chaque personne. Il s'agit d'une sorte d'éjection par la bouche de l'excès de gaz de l'estomac lorsqu'il est saturé de nourriture. Il s'accompagne d'un son désagréable caractéristique, qui parle non seulement des mauvaises manières du patient, mais également de la présence de maladies gastro-intestinales.

Bien qu'il soit également présent dans les pathologies du système cardiovasculaire, du foie et de la vésicule biliaire.

La dysphagie

C'est également un symptôme important des pathologies digestives. Difficulté à avaler. Les causes peuvent être diverses lésions de l'œsophage: corps étrangers, rétrécissement de la cicatrice ou tumeurs. Mais la cause la plus fréquente de ce phénomène est le reflux gastro-œsophagien, qui nécessite également une intervention médicale..

Perturbation des causes du tube digestif, méthodes de diagnostic et de traitement

La perturbation du tractus gastro-intestinal est un symptôme désagréable qui survient lors d'une intoxication, de la prise de certains médicaments et de maladies du système digestif. De l'utilisation fréquente d'aliments épicés, une gastrite se produit. Si des douleurs abdominales apparaissent après avoir mangé, c'est un signe de pancréatite. Un trouble intestinal provoque souvent une colite chronique.

Le contenu de l'article

  • Causes de perturbation du tube digestif
  • Symptômes de perturbation du tractus gastro-intestinal
  • Méthodes de diagnostic
  • Quel médecin contacter
  • Traitement des maladies gastro-intestinales
  • Effets
  • Prévention des troubles gastro-intestinaux

Causes de perturbation du tube digestif

Des troubles digestifs peuvent survenir pour les raisons suivantes:

  • alimentation malsaine - manger trop ou manger de la nourriture lourde, jeûner, des collations sur le pouce, une alimentation déséquilibrée et une eau mal purifiée entraînent des troubles de l'estomac;
  • écologie défavorable;
  • stress fréquent;
  • conditions de travail néfastes;
  • tabagisme et abus d'alcool;
  • les maladies auto-immunes;
  • prendre des antibiotiques, des médicaments hormonaux et anti-inflammatoires;
  • être en surpoids;
  • carence en vitamines et minéraux;
  • prédisposition génétique;
  • maladies gastro-intestinales.

Symptômes de perturbation du tractus gastro-intestinal

Les symptômes typiques des troubles gastro-intestinaux comprennent:

  • brûlures d'estomac;
  • ballonnements;
  • éructations;
  • constipation ou diarrhée;
  • la nausée;
  • vomissement.
Moins fréquemment, des symptômes tels qu'une altération de la déglutition, des impuretés muqueuses ou sanglantes dans les selles, un gonflement de la langue, un goût amer dans la bouche, des démangeaisons de la peau et d'autres manifestations allergiques se produisent.
Avec un ulcère d'estomac, une personne est préoccupée par le syndrome de douleur aiguë dans l'hypochondre gauche, la faiblesse générale, la diarrhée et les vomissements.

La gastrite et la duodénite sont caractérisées par des douleurs douloureuses et tiraillantes dans la cavité abdominale supérieure, des nausées et des vomissements, des troubles des selles et une lourdeur dans l'abdomen.

Une hernie de l'œsophage s'accompagne de douleurs dans la région épigastrique après avoir mangé ou avec un changement brusque de la position du corps.

Si le patient présente une inflammation de l'intestin grêle ou du gros intestin, une diarrhée est notée jusqu'à 15 fois par jour, des étourdissements, une diminution de la pression artérielle, des nausées et une faiblesse sévère se produisent. Il se plaint de flatulences, de tremblements des extrémités, de palpitations et de douleurs à la palpation..

Si la microflore intestinale est perturbée, des ballonnements, des crampes, des crises de douleur, des réactions allergiques et des troubles dyspeptiques sont observés.

Méthodes de diagnostic

Si des anomalies dans le fonctionnement du tractus gastro-intestinal sont détectées, vous devez consulter un gastro-entérologue. Il examine et palpe la zone malade, puis prescrit des méthodes instrumentales modernes pour confirmer le diagnostic présumé. La gastroscopie est utilisée pour examiner l'estomac. Il est nécessaire avant une opération planifiée, pour les maladies du système digestif et avec une forte perte de poids corporel.

En cas de suspicion de duodénite, le médecin dirige le patient pour une intubation duodénale et un test sanguin biochimique.

Il est possible d'étudier l'état des muqueuses de l'estomac et de diagnostiquer leurs violations à l'aide de la fluoroscopie. Il est prescrit pour les brûlures d'estomac constantes, le sang dans les selles, une forte diminution du poids et des éructations..

Dans la gastrite chronique et l'ulcère gastrique, une étude du suc gastrique est nécessaire. En outre, tout examen comprend un test de sang et de matières fécales. Par leur résultat, il est possible d'évaluer les caractéristiques fonctionnelles des organes et de déterminer le stade de l'inflammation.

Les méthodes de recherche suivantes sont utilisées pour diagnostiquer les maladies gastro-intestinales dans le réseau de cliniques CMR:

IRM (imagerie par résonance magnétique)

En savoir plus sur le service

Check-up (examen complet du corps)

En savoir plus sur le service

Électroencéphalographie informatisée

En savoir plus sur le service

Topographie calculée de l'épine de Diers

En savoir plus sur le service

Numérisation recto verso

En savoir plus sur le service

Échographie (échographie)

En savoir plus sur le service

CT (tomodensitométrie)

En savoir plus sur le service

Quel médecin contacter

Si vous êtes préoccupé par des douleurs abdominales, des nausées, des troubles des selles, prenez rendez-vous avec un gastro-entérologue. Le médecin vous expliquera comment soulager les symptômes désagréables et sélectionnera un traitement pour la maladie qui les provoque.

Bulatsky Sergey Olegovich

Orthopédiste • Fraction stromal-vasculaire
Expérience 12 ans

Bodan Stanislav Mikhailovich

Orthopédiste • Fraction stromal-vasculaire
Expérience de 24 ans

Maltsev Sergey Igorevich

Masseur • Kinetrak
15 ans d'expérience

Troitskaya Tatiana Evgenievna

Physiothérapeute
Expérience 34 ans

Astakhova Elena Vyacheslavovna

Neurologue
15 ans d'expérience

Smirnov Egor Nikolaevich

Orthopédiste • Fraction stromal-vasculaire
7 ans d'expérience

Teleev Marat Sultanbekovich

Orthopédiste • Fraction stromal-vasculaire
6 ans d'expérience

Sargsyan Artsrun Oganesovich

Orthopédiste
Expérience 12 ans

Koldyshev Dmitry Konstantinovich

Neurologue • Chiropraticien
10 ans d'expérience

Dmitry Gontcharov

Neurologue
Expérience 12 ans

Agumava Nino Mazharaevna

Neurologue
Expérience 21 ans

Mamaeva Lidia Semyonovna

Thérapeute • Acupuncteur
Expérience 42 ans

Dobryden Olga Anatolievna

Neurologue • Acupuncteur
Expérience 14 ans

Gurskaya Anastasia Vladimirovna

Masseur
7 ans d'expérience

Shvedov Maxim Igorevich

Masseur • Chiropraticien
7 ans d'expérience

Gaiduk Alexander Alexandrovitch

Orthopédiste
Expérience de 25 ans

Ponedelko Anton Sergeevich

Neurologue • Échographie • Chiropraticien
Expérience de 19 ans

Repryntseva Svetlana Nikolaevna

Neurologue
13 ans d'expérience

Fedorov Leonid Lvovich

Masseur
Expérience 32 ans

Firsov Oleg Vladimirovich

Masseur
4 ans d'expérience

Linkorov Yuri Anatolievich

Neurologue
Expérience 39 ans

Stepanov Vladimir Vladimirovitch

Orthopédiste
5 ans d'expérience

Shishkin Alexander Vyacheslavovich

Neurologue • Chiropraticien
10 ans d'expérience

Kareva Tatiana Nikolaevna

Neurologue
Expérience 18 ans

Dorofeeva Maria Sergeevna

Neurologue
Expérience 8 ans

Mamontov Ivan Sergeevich

Chiropraticien • Réhabilitologue
Expérience 8 ans

Matveev Vyacheslav Gennadievich

Masseur
Expérience 8 ans

Anastasia Kudrevatykh

Neurologue
6 ans d'expérience

Robinova Larisa Viktorovna

Masseur • Réhabilitologue
Expérience de 30 ans

Samarin Oleg Vladimirovitch

Orthopédiste • Neurologue
Expérience de 24 ans

Stulov Andrey Alexandrovitch

Physiothérapeute
Expérience 32 ans

Konovalova Galina Nikolaevna

Neurologue
Expérience 32 ans

Podnesinsky Kirill Valerievich

Chiropraticien • Masseur
6 ans d'expérience

Kirillov Vladimir Fedorovich

Orthopédiste
Expérience de 25 ans

Nikiforov Andrey Gennadievich - médecin en chef

Neurologue
Expérience 34 ans

Samofalova Irina Evgenievna

Neurologue
Expérience 29 ans

Gorban Nikolay Sergeevich

Chiropracteur
15 ans d'expérience

Akhmedov Kazali Muradovich

Orthopédiste
3 ans d'expérience

Traitement des maladies gastro-intestinales

Le traitement des pathologies de l'estomac et des intestins nécessite une approche intégrée. Dans la forme aiguë de gastrite, des antibiotiques sont prescrits si la maladie a été causée par une infection. Si le patient a des réactions allergiques, les antihistaminiques sont inclus dans le traitement. Si des toxines pénètrent dans l'estomac, vous devrez prendre des adsorbants.

Pour éliminer les nausées et les vomissements, des procinétiques sont utilisées. Vous pouvez vous débarrasser de la douleur avec des antispasmodiques et des analgésiques. Les antiacides sont utilisés pour réduire les dommages aux muqueuses.

Si une duodénite est diagnostiquée, des médicaments antibactériens sont prescrits. Pour normaliser l'équilibre acido-basique, des agents antisécrétoires seront nécessaires. Les probiotiques aideront à préserver la microflore intestinale bénéfique.

Pour les troubles du système nerveux, des sédatifs sont utilisés. Pour améliorer la perméabilité intestinale, il est utile de prendre des médicaments qui lient la bile, en association avec des antiseptiques et des procinétiques.

Si un patient a une dysbiose, les antiseptiques intestinaux, les prébiotiques ou les probiotiques aideront à guérir les symptômes désagréables. Pour augmenter les propriétés protectrices du corps, il est recommandé de prendre des immunomodulateurs.

Pour le traitement des troubles gastro-intestinaux, les médecins du réseau de cliniques CMR utilisent les méthodes suivantes:

Maladies gastro-intestinales: causes, symptômes, traitement, régime alimentaire et prévention. Maladies du tractus gastro-intestinal chez les enfants

Les maladies de l'estomac sont diagnostiquées chez les enfants et les adultes à tout âge, ces pathologies sont assez dangereuses, car elles peuvent provoquer le développement de troubles dans d'autres systèmes et organes. Un diagnostic rapide aidera à identifier la maladie à un stade précoce, et le traitement, le régime alimentaire et les remèdes populaires appropriés élimineront rapidement l'inconfort.

Les maladies de l'estomac peuvent apparaître à tout âge

Caractéristiques du système digestif

Ce n'est un secret pour personne que le tube digestif joue un rôle très important dans la vie du corps. Avec son aide, nous obtenons des vitamines, des oligo-éléments, des protéines, des graisses, des glucides, des fibres et des acides utiles. Certains d'entre eux servent de matériau de construction pour les cellules, nous fournissent de l'énergie. D'autres substances contribuent au bon fonctionnement des organes et des systèmes. Par conséquent, les maladies gastro-intestinales peuvent non seulement perturber le rythme normal de la vie d'une personne, affectant sa santé, mais aussi, dans certains cas, entraîner la mort..


Le tractus gastro-intestinal comprend les composants suivants: la cavité buccale, le pharynx, l'œsophage, l'estomac et les intestins, qui comprend les sections fines, épaisses et droites. Les principales fonctions de tous ces organes sont: la décomposition de la nourriture, l'élimination de ses restes du corps, la production d'enzymes utiles qui favorisent une bonne digestion et l'absorption des substances nécessaires. Sans le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal, une personne ressent une gêne, une mauvaise santé qui, en raison de l'absence de traitement, peut devenir chronique.

Termes et classifications

Le terme «tractus gastro-intestinal» est très ancien, tiré de l'anatomie. Cela implique et justifie son nom - estomac et intestins. Plus précisément, disons - du lieu de fixation de l'œsophage à l'anus. Cela signifie que seule la pathologie de ces organes doit être considérée comme une maladie du tractus gastro-intestinal..

Les connaissances modernes sur le système digestif ont accumulé de nombreux faits sur les liens inextricables de l'estomac, les causes de la pathologie intestinale avec le fonctionnement d'autres organes - le foie, la vésicule biliaire et les canaux, et le pancréas. Le professionnel de la santé actuel utilise plus souvent le terme «maladies du système digestif», l'ancien nom signifie son concept élargi.

La Classification statistique internationale a identifié une classe distincte de maladies et l'appelle «Maladies du système digestif». Mais expliquons les caractéristiques de la comptabilité statistique. Les maladies du tractus gastro-intestinal de ce groupe excluent la pathologie à laquelle nous avons l'habitude de faire référence aux problèmes digestifs:

  • les maladies causées par une infection (intestinale, parasitaire, virale, y compris un grand groupe de troubles intestinaux aigus, helminthiases, hépatite virale) sont classées comme infectieuses;
  • les néoplasmes malins et bénins de l'estomac et des intestins sont inclus dans une section séparée des tumeurs;
  • les maladies des veines et des artères par le type d'ischémie, les varices, la phlébite, la thrombose (nous nous intéressons à la thrombose de la veine porte, la pyléphlébite, les hémorroïdes), respectivement, sont considérées dans la pathologie vasculaire.


La liste des maladies sera incomplète sans anomalies congénitales, défauts (par exemple, achalasie de l'œsophage)

Par conséquent, lorsque les territoires signalent un état stable de l'incidence des maladies du tractus gastro-intestinal, ils prennent séparément en compte la croissance des hépatites virales, les flambées d'infections intestinales, le risque de dégénérescence cancéreuse et les nouveaux cas de néoplasmes détectés..

Selon les statistiques publiées par le ministère de la Santé, ces dernières années, le nombre de maladies du tractus gastro-intestinal a tendance à diminuer. Tient fermement la 4e à la 6e place dans la population totale après les maladies du système respiratoire, du système génito-urinaire, de la peau (hors blessures).

Cependant, des études ciblées et des taux de traitement suggèrent que:

  • jusqu'à 60% de la population adulte souffre de troubles du système digestif, et dans les grandes villes et les zones métropolitaines - jusqu'à 95%;
  • Les problèmes gastro-intestinaux représentent 37% des visites chez les thérapeutes;
  • ulcère gastroduodénal 3 fois plus souvent que les femmes souffrent d'hommes de moins de 50 ans:
  • les modifications ulcéreuses du duodénum dépassent celles de l'estomac de 8 à 10 fois;
  • la population reste insuffisamment informée des possibilités de détection précoce et de diagnostic rapide des néoplasmes malins de l'estomac et des intestins.

Les données des médecins traitants indiquent que 4,5 à 5% des habitants de la Fédération de Russie meurent chaque année de maladies du système digestif. Dans la structure de la mortalité oncologique, le cancer de la zone colorectale prend la deuxième place et l'estomac - la troisième.

Des médecins de diverses spécialités sont impliqués dans le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal: thérapeutes, pédiatres, gastro-entérologues, infectiologues, oncologues, chirurgiens.

Causes des maladies

Il y en a beaucoup et la plupart appartiennent au mauvais mode de vie. Les principales causes des maladies gastro-intestinales sont les suivantes:

  1. Régime alimentaire déséquilibré: régimes constants, suralimentation, collations malsaines et mâcher sur le pouce, visites régulières dans les établissements de restauration rapide, manque de fibres saines, au contraire, prédominance des graisses animales et des glucides difficiles à digérer dans l'alimentation.
  2. Écologie: eau potable de mauvaise qualité, présence d'une grande quantité de nitrates et de pesticides dans les légumes, antibiotiques et conservateurs dans les produits carnés.


Les maladies du tractus gastro-intestinal et du foie provoquent également de mauvaises habitudes - alcoolisme et tabagisme. L'utilisation de médicaments, ainsi que les infections parasitaires, les agents pathogènes bactériens, la perturbation du système endocrinien, le travail en production dans des conditions insalubres, le manque de normes sanitaires de base, le non-respect de l'hygiène personnelle, la mauvaise routine quotidienne, les névroses et le stress peuvent également conduire à des pathologies.

Causes de la pathologie de l'estomac

Selon les statistiques médicales, le nombre de patients qui viennent aux hôpitaux pour se plaindre de maladies gastro-intestinales augmente chaque jour. Les maux gastriques touchent des personnes de tous âges, des enfants d'âge scolaire aux retraités. Le groupe à risque comprend ceux qui ignorent les principes d'une bonne nutrition rationnelle, sont très nerveux, s'épuisent avec des régimes, fument.

Il est important de comprendre que toute maladie de l'estomac, même au stade initial, entraîne une détérioration des performances et des fonctions d'un organe telles que l'absorption (assimilation des nutriments provenant des aliments), mécanique et motrice (digestion directe, écrasement des morceaux de nourriture) et sécrétoire (production de sécrétions).

Les maladies affectant l'estomac affectent négativement tout le corps

De nombreux facteurs provoquent l'apparition de pathologies gastriques. Parmi eux, il existe plusieurs raisons principales qui deviennent les coupables de maladies du tube digestif.

Tableau 1. Pourquoi les maladies de l'estomac surviennent?

Raisons principalesComposants
Problèmes d'alimentation1. Abus de restauration rapide, de malbouffe (chips, bonbons, collations). 2. Consommation régulière de produits de mauvaise qualité. 3. Collations sur le pouce, nourriture sèche. 4. Manque d'équilibre des calories, des graisses, des glucides et des protéines pendant la journée. 5. Suralimentation et, au contraire, une mauvaise alimentation. 6. Consommation régulière d'aliments trop chauds ou trop froids.
Mauvaises habitudesAlcoolisme, dépendance à la nicotine, toxicomanie
Les troubles mentaux1. Situations stressantes. 2. Travail nerveux. 3. Un lourd fardeau de responsabilité. 4. Maladies du système nerveux. 5. Boulimie, anorexie. 6. Traumatisme mental.
Maladies internesMaladies affectant les organes adjacents à l'estomac (foie, pancréas, etc.)
Maladies aiguës1. Empoisonnement. 2. Maladies infectieuses. 3. Troubles bactériens.
Lésions parasitairesHelminthiase
Problèmes d'immunité, microfloreDéséquilibre dans le corps

Un aliment mal choisi entraîne des problèmes d'estomac à tout âge

Les principaux symptômes

Les maladies gastro-intestinales aiguës et chroniques présentent un certain nombre de signes qui permettent de déterminer facilement si vous avez un problème avec cette partie du corps. Ceux-ci incluent les symptômes suivants:

  • Douleur abdominale. Avec les ulcères, il est aigu, avec une localisation fréquente, en cas d'appendicite et de hernie - forte, pulsante, lorsqu'une personne a des coliques - crampes.
  • Brûlures d'estomac. Les sensations douloureuses pour elle sont caractéristiques avec un ulcère, une augmentation - avec une hernie.
  • Des éructations. Sour parle d'un trouble digestif, avec une odeur d'œufs pourris - d'un retard pathologique de l'alimentation dans l'estomac et les intestins.

Les symptômes comprennent également des vomissements et des nausées, qui sont plus fréquents dans les maladies chroniques. Par exemple, pour la gastrite. Si le vomi contient du sang et des caillots, il peut s'agir d'un ulcère ouvert ou d'un cancer de l'estomac. Si le patient souffre régulièrement de flatulences, il peut être diagnostiqué avec une dysbiose, une insuffisance pancréatique sécrétoire, une occlusion intestinale complète ou partielle.

Diagnostic des maladies de l'estomac

Lorsque des signes de maladies gastriques apparaissent, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue, le médecin procédera à un examen externe, écoutera les plaintes, prendra une anamnèse, prescrira les études nécessaires pour clarifier le diagnostic, identifiera la cause du développement de la pathologie.

Méthodes de diagnostic:

  • analyse générale et biochimique du sang, de l'urine, de la bile;
  • coprogramme - analyse des matières fécales;
  • gastropanel est une méthode moderne d'analyse sanguine. Permet d'identifier les risques hypothétiques de développer des pathologies gastriques;
  • le sondage vous permet d'explorer la fonction sécrétoire de l'estomac;
  • Échographie abdominale - utilisée pour la biopsie, la méthode vous permet de déterminer l'emplacement des tumeurs;
  • CT - les images montrent des hématomes, des abcès, des kystes;
  • IRM - prescrite en cas de suspicion de cancer de l'estomac, de gastrite, d'ulcères, la méthode vous permet de déterminer la taille et la forme de l'estomac, sa position;
  • gastroscopie - l'étude de l'estomac de l'intérieur vous permet d'identifier les tumeurs au stade initial de développement, la présence de saignements;
  • endoscopie - lors de l'examen de l'estomac et des intestins, un échantillon est prélevé pour une biopsie à l'aide d'une caméra spéciale;
  • Rayons X - utilisez un liquide de contraste, qui vous permet de voir les malformations, les néoplasmes, les ulcères, le rétrécissement de la lumière;
  • pariétographie - une méthode d'examen aux rayons X, dans laquelle du gaz est injecté dans l'organe, ce qui permet de révéler le degré de croissance des tumeurs dans le tissu;
  • coloscopie - diagnostic de toutes les parties de l'intestin à l'aide d'un endoscope;
  • FGDS - révèle les pathologies du système digestif.

Il est presque impossible d'éviter les maladies de l'estomac et du foie dans le monde moderne, c'est pourquoi les experts recommandent de subir un examen préventif chaque année.

Le sondage aide à identifier les anomalies dans le travail de l'estomac

D'autres signes

Les maladies du tractus gastro-intestinal présentent également des symptômes moins prononcés indiquant des lésions du système digestif: mauvaise haleine, sensation d'amertume, apparition d'un revêtement blanc sur la langue, manque d'appétit (en particulier aversion pour les produits carnés), soif constante, salivation accrue, forte diminution du poids corporel, le développement de l'anémie, de la pâleur, des étourdissements, de la faiblesse, une sensation de lourdeur dans l'abdomen, des selles prolongées (constipation ou diarrhée), ainsi que l'apparition d'un écoulement sanglant dans les selles.


Ces symptômes en eux-mêmes ne sont pas dangereux, mais ils peuvent perturber le rythme de vie habituel, affecter sa qualité et indiquer également le développement d'une pathologie. Par conséquent, plus tôt vous consultez un médecin, plus le traitement sera rapide et facile, la thérapie fonctionnera efficacement et le résultat sera une guérison complète. Si la maladie n'est pas détectée à un stade précoce et n'est pas guérie, elle peut provoquer de graves complications ou elle s'aggravera régulièrement jusqu'à la fin de la vie..

Troubles gastriques

La cause du développement de maladies du système digestif chez l'adulte est le plus souvent une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes, le stress, un facteur héréditaire. Toutes les maladies présentent certains symptômes caractéristiques, ce qui simplifie grandement le diagnostic, chacune d'elles se voit attribuer un code dans la classification internationale.

Gastrite

La gastrite est une inflammation de la muqueuse gastrique, cette maladie est le leader parmi les pathologies du tractus gastro-intestinal, se déroule sous une forme aiguë ou chronique. Il existe des types auto-immunes et Helicobacter pylori, l'inflammation peut s'accompagner d'une augmentation ou d'une diminution de l'acidité du jus.

La gastrite aiguë est une inflammation ponctuelle qui peut être déclenchée par des médicaments, de la malbouffe, des produits chimiques et des bactéries. La forme chronique est caractérisée par un long parcours, la rémission est remplacée par une exacerbation. Code de la maladie CIM-10 - K29.

Causes de la gastrite:

  • dommages à l'estomac par des micro-organismes pathogènes, le principal agent pathogène est la bactérie Helicobacter pylori;
  • mauvaise nutrition, famine, suralimentation;
  • alcoolisme;
  • utilisation à long terme d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, glucocorticoïdes;
  • reflux duodénal;
  • pathologies auto-immunes;
  • déséquilibre hormonal, carence en vitamines;
  • helminthiase, stress.

Bactérie Helicobacter pylori - l'agent causal de la gastrite

Avec une gastrite à forte acidité, le patient se plaint d'inconfort dans la zone du plexus solaire ou près du nombril, l'inconfort diminue après avoir mangé. Les principaux symptômes sont des brûlures d'estomac, des éructations avec un goût et une odeur d'œufs pourris, de la diarrhée, un goût de métal, des douleurs à l'estomac, une personne est malade le matin.

La gastrite à faible acidité s'accompagne d'une détérioration du péristaltisme, d'une constipation fréquente, d'une mauvaise haleine, d'une satiété rapide, d'une lourdeur dans l'abdomen, d'une augmentation de la production de gaz.

Une conséquence dangereuse de la forme chronique de la maladie est la gastrite atrophique, les glandes responsables de la synthèse du suc gastrique commencent progressivement à s'effondrer.

Ulcère gastroduodénal

Un ulcère est une conséquence de la gastrite chronique, des plaies profondes se forment dans la muqueuse gastrique, la maladie est chronique. Avec un ulcère, des processus destructeurs affectent les couches profondes de la membrane muqueuse, des cicatrices apparaissent après leur guérison. Code CIM-10 - K25.

Les raisons du développement de l'ulcère peptique sont similaires à celles de la gastrite, mais parfois l'ulcère se développe dans le contexte du diabète, de la tuberculose, de l'hépatite et de la cirrhose, du cancer du poumon, de la syphilis.

Caractéristiques principales:

  • douleur dans la partie supérieure de l'abdomen - le symptôme se manifeste chez 75% des patients;
  • constipation;
  • brûlures d'estomac, nausées, parfois vomissements;
  • manque d'appétit, perte de poids;
  • éructations amères ou aigres, flatulences;
  • plaque sur la langue, paumes constamment moites;
  • selles avec du mucus.

L'ulcère est souvent héréditaire, le risque de développer la maladie est élevé chez les hommes et les femmes du groupe sanguin I.

Une plaque fréquente sur la langue peut indiquer un ulcère d'estomac.

Gastroparésie

La maladie est caractérisée par un ralentissement de la motilité - les muscles de l'estomac s'affaiblissent, la nourriture se déplace mal le long du tractus gastro-intestinal. Les symptômes de la maladie sont à bien des égards similaires à d'autres pathologies gastriques - nausées, vomissements après avoir mangé, douleur et crampes dans l'abdomen, satiété rapide. Code CIM-10 - K31.

Causes de la maladie:

  • Diabète;
  • processus inflammatoires dans le pancréas;
  • maladies du système nerveux;
  • carence en micronutriments;
  • interventions chirurgicales sur l'estomac, ablation de la vessie en cas de lithiase biliaire, au cours de laquelle le nerf vague a été affecté;
  • chimiothérapie, exposition aux rayonnements.

Dans le contexte de la gastroparésie, il y a un échec des processus métaboliques, une carence en vitamines, une forte diminution du poids.

Les personnes atteintes de diabète sont plus susceptibles de souffrir de gastroparésie

Gastroptose

Descente de l'estomac due à un affaiblissement du tonus musculaire, la pathologie est souvent congénitale. La forme acquise se développe en raison d'une perte de poids brutale, d'une levée constante de poids, d'un accouchement, la maladie a un stade initial, modéré et sévère. Code CIM-10 - 31.8.

Syndromes de maladie:

  • une forte sensation de lourdeur, surtout après avoir trop mangé;
  • un appétit instable, des envies d'aliments épicés, les produits laitiers peuvent provoquer le dégoût;
  • nausée sans raison apparente;
  • éructations fréquentes, augmentation de la production de gaz;
  • constipation;
  • douleur aiguë dans le bas de l'abdomen, qui augmente avec les changements de position du corps;
  • ventre affaissé.

Dans le contexte de la gastroptose, un prolapsus des reins et du foie se produit souvent.

Adénocarcinome

Le cancer de l'estomac et de l'œsophage sont les maladies les plus dangereuses, souvent mortelles, du système digestif; un néoplasme malin se forme à partir des tissus épithéliaux de la muqueuse gastrique. La maladie est fréquente chez les personnes âgées de 50 à 70 ans, chez les hommes, la pathologie est diagnostiquée plus souvent que chez les femmes. Code CIM-10 - C16.

Causes de la maladie:

  • consommation excessive de sel, d'additifs alimentaires de catégorie E, d'aliments fumés, marinés, en conserve, frits;
  • alcool, tabagisme, consommation accidentelle d'aspirine et de médicaments hormonaux;
  • carence en acide ascorbique, vitamine E;
  • l'effet destructeur d'Helicobacter pylori, des streptocoques, des staphylocoques, des champignons du genre Candida, du virus Epstein-Bar;
  • gastrite chronique, ulcère gastroduodénal, polypes, chirurgie ou résection gastrique;
  • facteur héréditaire - le cancer se développe plus souvent chez les personnes qui ont hérité du groupe sanguin II;
  • manque d'immunoglobuline Ig dans les tissus de l'épithélium de l'estomac.

La gastrite chronique peut évoluer en cancer de l'estomac

Le principal danger du cancer est que la maladie peut durer longtemps sans aucun symptôme particulier. Au stade initial, il y a une diminution des performances, une détérioration générale du bien-être, une lourdeur et une gêne dans l'abdomen. Au fur et à mesure que la tumeur se développe, la taille de l'abdomen augmente, le poids diminue fortement, la personne souffre de constipation fréquente, de soif intense, la douleur dans l'abdomen s'intensifie, donne au dos, des impuretés sanguines apparaissent dans les selles, la douleur dans l'anus est dérangeante.

Helicobacter pylori se transmet par la salive, les aliments et l'eau contaminés, les instruments médicaux mal désinfectés et la vaisselle sale, de la mère au fœtus.

Pneumatose

La maladie se caractérise par une production accrue de gaz, un excès de gaz quitte le corps avec des éructations bruyantes. La pneumatose neurologique se développe chez les hystériques et les neurasthéniques, qui avalent souvent involontairement de grandes portions d'air. Code CIM-10 - K31.

Raisons de la pneumatose organique:

  • hernie, augmentation de la pression intra-abdominale;
  • maladies respiratoires, accompagnées d'essoufflement, de dessèchement de la cavité buccale;
  • conversations en mangeant, collations sur le pouce, les bébés avalent beaucoup d'air pendant la tétée;
  • certains pathologistes du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • fumer, chewing-gum.

En plus des éructations, une personne s'inquiète des ballonnements, des palpitations cardiaques, des douleurs cardiaques après avoir mangé, du hoquet, des difficultés respiratoires.

Le tabagisme peut provoquer une pneumatose de l'estomac

Volvulus de l'estomac

Maladie rare et grave dans laquelle l'estomac tourne autour de son axe anatomique. Code CIM-10 - K56.6.

Causes de la maladie:

  • malformations anatomiques, allongement des ligaments, forte diminution du poids;
  • hernie diaphragmatique;
  • soulever des poids;
  • abus de nourriture brute - la maladie se développe souvent chez les végétariens;
  • changement des indicateurs de pression intra-abdominale.

Au stade initial du développement de la maladie, il y a une douleur vive dans l'abdomen, qui irradie vers la zone de l'hypochondre gauche, des ballonnements et une sensation de lourdeur, parfois il y a des problèmes de déglutition.

Au stade initial du volvulus de l'estomac de caractère, douleur intense dans l'hypochondre gauche

Avec un volvulus aigu, la douleur apparaît brusquement, elle peut irradier vers le dos, les épaules, l'omoplate s'accompagne de nausées et de vomissements sévères, des régurgitations se produisent même après une gorgée d'eau. Dans le contexte de la pathologie gastrique, une insuffisance cardiaque se produit, une intoxication grave et la mort est possible. Toute forme de maladie se caractérise par l'absence de selles, une soif sévère, une forte augmentation de la température.

Les douleurs à l'estomac ne sont pas toujours un signe de problèmes d'estomac. Chez un enfant, de tels symptômes apparaissent souvent avec l'angine, le rhume, dans un contexte de stress et d'expériences nerveuses.

Maladie de l'estomac par reflux

L'une des pathologies chroniques les plus courantes du système digestif se développe en raison de la pénétration régulière du contenu de la cavité abdominale et du duodénum dans l'œsophage. La maladie s'accompagne de maux de gorge sévères, d'éructations aigres, de brûlures d'estomac, d'inconfort dans la région du plexus solaire, ainsi que de maladies bronchiques et trachéales. Code CIM-10 - K21.

Causes de la maladie:

  • diminution du tonus musculaire du sphincter inférieur en raison de l'abus d'alcool, de la caféine, de certains médicaments, du tabagisme, d'un déséquilibre hormonal pendant la grossesse;
  • augmentation des indicateurs de pression intra-abdominale;
  • hernie diaphragmatique;
  • manger sur le pouce;
  • l'ulcère duodénal.

Une consommation excessive de graisses animales, de thé à la menthe, d'aliments épicés et frits peut provoquer le développement du reflux.

L'ulcère duodénal peut provoquer un reflux gastrique

Gastro-entérite

La grippe intestinale, une infection à rotavirus, se développe lorsque des micro-organismes pathogènes pénètrent dans le système digestif, la maladie est souvent diagnostiquée chez les enfants et les personnes âgées. L'infection est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air, par contact domestique, mais le plus souvent des bactéries pénètrent dans le corps par les légumes et les mains sales. Code CIM-10 - K52.

Symptômes:

  • toux, écoulement nasal, rougeur de la gorge, douleur lors de la déglutition - ces symptômes apparaissent plusieurs heures avant la dyspepsie, passent rapidement;
  • diarrhée 5 à 10 fois par jour - les matières fécales gris-jaune ont une odeur piquante, il n'y a pas de taches de pus et de sang;
  • vomissements, faiblesse croissante;
  • douleur près de votre nombril ou du bas de l'abdomen;
  • augmentation de la température;
  • déshydratation.

De tels symptômes peuvent indiquer à la fois un empoisonnement commun et le développement du choléra, la salmonellose, vous devez donc appeler un médecin, vous faire tester..

La gastro-entérite est caractérisée par une diarrhée fréquente

Principales maladies

Ils sont typiques d'un plus grand pourcentage de patients qui recherchent une aide médicale. Tout d'abord, il s'agit de la gastrite, dont le développement est provoqué par la bactérie Helicobacter pylori, ainsi que d'erreurs nutritionnelles, de la présence de mauvaises habitudes et de névroses constantes. Avec la gastrite, la membrane muqueuse des parois gastriques souffre, à cause de laquelle une personne ressent de la douleur, souffre d'une indigestion. Deuxièmement, il s'agit d'un ulcère de l'estomac et du duodénal. Pour elle, entre autres, les sensations douloureuses sont caractéristiques, ainsi que les brûlures d'estomac, des problèmes d'assimilation des aliments. Un ulcère se forme lorsque le tube digestif est endommagé et que l'intégrité des tissus est compromise, ce qui peut entraîner des complications potentiellement mortelles.

La troisième maladie gastro-intestinale et la plus courante est la colite. Il se produit sous l'influence de bactéries pathogènes, dans le contexte d'une infection. Il est localisé dans la muqueuse intestinale et est inflammatoire. La colite non spécifique provoque des lésions ulcéreuses qui provoquent une péritonite, des saignements intestinaux, une tumeur maligne et une obstruction.

Le rôle de la pathologie œsophagienne

D'une part, l'œsophage est considéré dans le tractus gastro-intestinal simplement comme un tube reliant la bouche à l'estomac, par conséquent, l'état de la base musculaire est important pour «pousser» les aliments. Mais d'un autre côté, la connexion avec l'estomac provoque des modifications de la membrane muqueuse dans les parties inférieures et conduit à une maladie locale. Les pathologies les plus courantes décrites ci-dessous.

Oesophagite - inflammation avec ingestion douloureuse d'aliments liquides et solides, sensation de brûlure dans la région épigastrique, brûlures d'estomac, éructations. Le coupable est le reflux acide de l'estomac. Dans les cas graves, la maladie est appelée reflux gastro-œsophagien.

Hernie hiatale - une pathologie causée par une violation de la localisation de l'œsophage, un déplacement du bord inférieur, une protrusion du diaphragme de l'ouverture œsophagienne. La maladie peut être héréditaire ou formée à la suite de processus inflammatoires prolongés dans l'œsophage et l'estomac. La manifestation principale est un reflux alimentaire dans l'œsophage avec brûlures d'estomac, éructations, douleur, vomissements sanglants et troubles de la déglutition. Traitement chirurgical uniquement.

L'œsophage de Barrett est la principale cause d'adémocarcinome œsophagien. Révélé sur fibrogastroscopie après examen de biopsie. Un symptôme tel que des brûlures d'estomac prolongées est la raison de l'examen obligatoire. Typiquement, une prolifération d'épithélium squameux au site du tissu œsophagien.

En cas de détection, les zones touchées sont supprimées à l'aide d'un faisceau laser. Il reste encore possible de prévenir la transformation cancéreuse.


La colite ulcéreuse non infectieuse d'étiologie auto-immune attire de plus en plus l'attention en raison de sa propagation chez les enfants et les adultes

Les troubles secondaires graves du tractus gastro-intestinal entraînent:

  • hépatite virale et non infectieuse;
  • cirrhose avec insuffisance hépatique et rénale;
  • les maladies du pancréas allant des troubles fonctionnels à la pancréatite et au cancer;
  • cholécystite et maladie des calculs biliaires.

Autres maladies

La liste est énorme. Quelles maladies du tractus gastro-intestinal sont les plus courantes chez les patients? Tout d'abord, c'est la pancréatite et la dysbiose. Le premier fait référence aux maladies inflammatoires du pancréas, caractérisées par des vomissements, des nausées, une indigestion et des douleurs. Le second est les conséquences d'un changement de l'état naturel de la microflore intestinale, à la suite de quoi son plein fonctionnement est perturbé, des problèmes surviennent avec l'assimilation des aliments, leur excrétion normale du corps.


Les maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal comprennent les affections suivantes: cholécystite - inflammation de la vésicule biliaire, qui s'accompagne d'amertume dans la bouche, nausées, douleurs, problèmes de selles et symptômes dyspeptiques, cirrhose du foie - une maladie mortelle dans laquelle des dommages à grande échelle aux cellules des organes se produisent. Les maladies digestives sont également appelées hémorroïdes et appendicite..

Quelles maladies du tractus gastro-intestinal une personne doit-elle rencontrer le plus souvent??

Parmi les maladies causées par la pathologie de l'estomac et des intestins, il convient de noter que les pathologies suivantes sont les maladies les plus courantes de la genèse inflammatoire.

Gastrite

l'inflammation procède d'une surface superficielle plus favorable, à la formation d'érosions et d'atrophie de la membrane interne, très différente avec une acidité augmentée ou diminuée, il faut ajouter des phénomènes dyspeptiques.

Fonction motrice altérée de la couche musculaire de l'estomac et des sphincters

Avec un affaiblissement du sphincter cardiaque supérieur, la formation d'un reflux gastro-œsophagien avec reflux inverse du contenu acide et des lésions de l'œsophage est possible. Si la capacité contractile de la partie pylorique change, un pylorospasme ou un reflux de reflux de la bile du duodénum apparaît. C'est ainsi que se forme la gastrite par reflux biliaire..

Duodénite

Le duodénum, ​​généralement un ajout et une continuation de la gastrite, modifie quelque peu la nature des symptômes. Les douleurs deviennent «tardives», 1,5 à 2 heures après avoir mangé, le vomi contient un mélange de bile.

Gastro-entérite

Le nom général des maladies de l'estomac et des intestins, souvent causées par la genèse infectieuse, l'empoisonnement avec des produits de mauvaise qualité. Ils procèdent de manière aiguë avec une forte fièvre, des nausées et des vomissements, des douleurs de localisation variée, de la diarrhée. Les enfants ont un symptôme dangereux - la déshydratation.

Entérocolite

Lésions infectieuses et non infectieuses de la muqueuse intestinale, manifestations possibles de dysenterie, fièvre typhoïde, choléra. Les patients sont préoccupés par les douleurs spastiques dans le côté gauche ou droit de l'abdomen, la fausse envie d'aller aux toilettes (ténesme), la fièvre. Tout le corps souffre d'intoxication.

Appendicite

L'inflammation locale de l'appendice a ses propres symptômes, mais nécessite toujours un diagnostic différentiel en raison des caractéristiques anatomiques de l'emplacement.

Les hémorroïdes

Maladie de la veine rectale, qui affecte la majorité de la population adulte. À l'origine, la tendance à la constipation, le travail sédentaire, l'accouchement difficile chez la femme comptent. Il se manifeste par une douleur intense dans l'anus, des démangeaisons de la peau et des saignements lors des selles. L'absence de traitement entraîne la transition de l'inflammation des veines dilatées vers les tissus les plus proches, la violation des ganglions veineux, la formation de fissures dans la muqueuse rectale, le cancer.

Dysbactériose

Elle n'est pas considérée comme une maladie indépendante, mais en raison de la nature des troubles digestifs, la condition doit être corrigée, un traitement supplémentaire et un examen spécial des matières fécales pour la flore intestinale. Peut être causé à la fois par une inflammation et des médicaments.

Une diminution de la proportion de bifidobactéries et de lactobacilles utiles contribue à une digestion altérée des aliments, active les bactéries opportunistes. La diarrhée prolongée est particulièrement difficile pour les jeunes enfants..

Ulcère peptique de l'estomac et du duodénum

Des symptômes douloureux persistants, une saisonnalité et des lésions de la membrane muqueuse jusqu'à la membrane musculaire, des signes de saignement sont trouvés dans les selles. Des complications graves sont possibles sous forme de perforation de l'ulcère dans la cavité abdominale ou dans les organes voisins. Manifesté par des douleurs de poignard, le choc du patient.

Néoplasmes de localisation différente

Cela inclut les excroissances polypes, le cancer. Les tumeurs se forment sous l'influence et dans le contexte de diverses maladies gastro-entérologiques. On sait que le cancer colorectal se transforme à partir des polypes du côlon, du cancer de l'estomac - de la gastrite atrophique.

Symptômes et traitement de la gastrite de l'antre de l'estomac

Si la tumeur se développe vers l'intérieur, les manifestations sont détectées par un obstacle mécanique au mouvement des matières fécales (constipation). En cas de croissance externe (exophytique), les symptômes ne sont pas détectés pendant longtemps ou présentent des manifestations intestinales générales (douleur vague, selles instables).

Les maladies assez rares du tractus gastro-intestinal comprennent:

  • La maladie de Crohn est une lésion sévère de tout le «tube» digestif de la cavité buccale au rectum, dans la moitié des cas - l'iléon et le rectum, par origine elle est attribuée à une pathologie héréditaire, auto-immune. La raison exacte est inconnue. Les excroissances granulomateuses se développent sur toute l'épaisseur de la paroi intestinale. La clinique se caractérise par la manifestation de diarrhée, de douleurs abdominales, de fièvre prolongée. Il se déroule selon le type d'inflammation, de spasme ou de perforation avec formation de passages fistuleux.
  • Maladie de Whipple - principalement les hommes souffrent, elle est considérée comme une maladie infectieuse (la bactérie responsable est isolée), mais les chercheurs soulignent le rôle d'une réaction perverse excessive du système immunitaire. Se manifeste par une diarrhée prolongée, de la fièvre et des symptômes généraux (douleurs articulaires, peau, cœur, yeux, audition, symptômes neurologiques).


Dans une hernie hiatale, une saillie dans la cavité thoracique forme l'œsophage et le bord supérieur de l'estomac

Le tableau clinique chez les enfants

Malheureusement, récemment, il y a eu une augmentation de l'incidence des pathologies digestives chez les bébés. Les maladies du tractus gastro-intestinal chez les enfants sont dues à plusieurs facteurs: une mauvaise écologie, l'hérédité et une alimentation malsaine. Quant à ce dernier, il se manifeste par la consommation incontrôlée de boissons gazeuses par les mineurs, de produits de restauration rapide, de bonbons contenant des émulsifiants, des colorants et des conservateurs. Les médecins disent que les maladies intestinales chez les bébés se manifestent le plus souvent à 5-6 ans et 9-11 ans. Le tableau clinique dans ce cas est le suivant: le bébé a mal au ventre, il est malade ou vomit, il se plaint de diarrhée ou de constipation.


Même les bébés ne sont pas immunisés contre la maladie. Ils souffrent souvent de soi-disant coliques. La raison est l'alimentation artificielle. Par conséquent, les médecins ne se lassent jamais d'insister sur le fait que le lait maternel est le meilleur aliment pour les jeunes enfants. Il a non seulement un effet bénéfique sur l'estomac, mais contribue également à renforcer le système immunitaire. Un organisme qui reçoit une quantité suffisante de vitamines naturelles, d'oligo-éléments et d'anticorps du lait maternel peut également offrir une résistance décente à diverses bactéries qui causent des maladies gastro-intestinales..

Méthodes d'enquête

La détection des maladies de l'estomac au stade initial augmente considérablement les chances de guérison et raccourcit également la durée du traitement. Même si une personne n'accepte pas les examens préventifs, lorsque les premiers symptômes de maladies gastriques apparaissent, il est impératif de consulter un gastro-entérologue.

Il est recommandé d'être examiné par un gastro-entérologue au moins une fois tous les deux ans

En plus des analyses classiques du sang, de l'urine et des matières fécales, des méthodes de diagnostic matériel peuvent être nécessaires, dont il n'y a absolument pas lieu d'avoir peur. Considérez les options les plus populaires pour examiner l'estomac, qui aideront le médecin à dresser un tableau complet de la santé d'une personne ou, au contraire, de la mauvaise santé d'une personne..

Tableau 3. Comment diagnostiquer les maladies de l'estomac?

Nom de la méthodeContre-indicationsComment ça se passe
UltrasonN'a pasLe patient est allongé sur un canapé, un gel spécial est appliqué sur l'abdomen, sur lequel le médecin fait rouler un rouleau - un capteur à ultrasons pour obtenir une image à l'écran.
FluoroscopieObstruction intestinale, grossesse, allergie aux composants, violations de l'intégrité des parois de l'estomac.Avant l'intervention, le patient boit une suspension avec un agent de contraste, puis passe sous radiographie. La suspension ivre «décrit» avec précision les parois de l'estomac, vous permettant de voir toutes les pathologies.
EGDS ou gastroscopieAVC, troubles mentaux, rythme cardiaque, insuffisance respiratoire, crises hypertensives.Le patient s'allonge sur le canapé, un cordon fin flexible avec une caméra à l'extrémité est inséré à travers la cavité buccale à travers l'œsophage, à l'aide de laquelle le médecin affiche une image détaillée sur l'écran.

Maladies intestinales chez les bébés

Les maladies intestinales aiguës des bébés appartiennent à un groupe distinct de maladies gastro-intestinales. Ce sont la salmonellose et la dysenterie, qui provoquent une intoxication, une déshydratation et divers troubles dyspeptiques. Ces symptômes sont très dangereux et nécessitent une hospitalisation immédiate. Fait intéressant, les enfants sont le plus souvent touchés par des infections intestinales. Cela est dû au fait que chez les bébés, les mécanismes de défense du corps fonctionnent toujours de manière imparfaite. Les enfants ignorent également les normes sanitaires et les caractéristiques physiologiques de leur tractus gastro-intestinal..

Les maladies infectieuses aiguës du tractus gastro-intestinal peuvent provoquer un retard du développement physique, «tuer» le système immunitaire et entraîner un certain nombre de complications graves et de conséquences irréversibles. Ils sont généralement accompagnés d'un manque total d'appétit, de fièvre, de douleurs abdominales, de diarrhée, de nausées et de vomissements. L'enfant se plaint de faiblesse et de fatigue, il est inhibé, léthargique. Un tel enfant a besoin de soins médicaux: un gastro-entérologue pédiatrique prescrit une antibiothérapie.

Complications possibles

Si le traitement des maladies du tractus gastro-intestinal n'est pas commencé rapidement, des conséquences dangereuses et parfois mortelles ne peuvent être évitées. Dans les premiers stades, les médicaments et le régime aideront à faire face à la maladie, avec les formes avancées, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Conséquences des maladies gastriques:

  1. La péritonite est la complication la plus courante, qui s'accompagne d'un syndrome douloureux sévère, d'une forte augmentation de la température, de vomissements et d'une intoxication sévère. Une atonie intestinale complète se développe, les paramètres artériels diminuent, une personne peut perdre connaissance. Sans soins médicaux en temps opportun, la probabilité de décès est élevée..
  2. Hémorragie interne - les conséquences d'un ulcère. Le sang et les matières fécales contiennent des impuretés sanguines, des symptômes d'anémie croissante apparaissent - faiblesse, sueurs froides et moites, étourdissements, perte de conscience.
  3. Dysbactériose - une violation de la microflore intestinale, peut entraîner une perte de poids brutale.
  4. Obstruction intestinale - se développe en présence de tumeurs, de polypes, de constipation prolongée, d'augmentation de la motilité intestinale.
  5. Résection de l'estomac.

L'autodiagnostic et la prise incontrôlée de médicaments sont la principale raison du développement de complications des maladies de l'estomac.

Si les maladies de l'estomac ne sont pas traitées à temps, une occlusion intestinale peut survenir.

Traitement

Tout d'abord, vous devez contacter un médecin spécialisé - un gastro-entérologue. Ce n'est qu'après avoir passé les tests et les examens nécessaires qu'il établira un diagnostic précis. Le traitement des maladies gastro-intestinales, sa durée et son intensité dépendront de la maladie spécifique, de la forme et du stade de son développement, du degré de négligence, de l'état général du patient. Habituellement, un traitement médicamenteux est utilisé, mais dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire de toute urgence.

Les tactiques sont sélectionnées individuellement. Ces médicaments sont généralement prescrits:

  • Antiacides - neutralisent le suc gastrique.
  • Alginates - normaliser l'acidité.
  • Prokinetics - stimule la motilité gastro-intestinale.
  • Antispasmodiques - soulagent les spasmes des muscles lisses.
  • Antibiotiques et probiotiques.
  • Enterosorbents - contre l'intoxication.
  • Des agents antimicrobiens.
  • Préparations digestives enzymatiques, etc..


En association avec un traitement médicamenteux, la médecine traditionnelle est également utilisée: infusions et décoctions de plantes médicinales. Par exemple, immortelle, ortie, achillée millefeuille, mélisse. Ils sont très efficaces, vous seul pouvez les prendre sous la supervision de votre médecin..

Diagnostique

Aux premiers signes de maladie de l'estomac, vous devez vous plaindre à un gastro-entérologue. Après avoir recueilli l'anamnèse et l'examen externe, des tests et des examens complémentaires sont prescrits:

  • Oesophagogastroduodénoscopie (EGDS) - la gorge du patient est traitée avec un spray de lidocaïne, une sonde est insérée par la bouche, ce qui vous permet d'examiner en détail l'œsophage et l'estomac. Vous pouvez prendre une partie de la membrane muqueuse pour l'analyse. C'est la méthode la plus informative pour diagnostiquer les maladies gastro-intestinales. Avec les polypes, EGDS est associé à une intervention chirurgicale.
  • L'échographie des organes abdominaux est un examen sûr, dans lequel des changements dans les structures de l'estomac, des tumeurs sont visibles.
  • Radiographie avec produit de contraste - réalisée en cas de suspicion de néoplasmes malins.

Régime alimentaire pour les maladies gastro-intestinales

Toutes les maladies de cette série sont si différentes que des recommandations spécifiques ne peuvent être données qu'après une étude détaillée du diagnostic. Le régime est sujet à ajustement pour chaque cas individuel. Mais il existe des exigences générales pour le régime alimentaire du patient. Tout d'abord, vous devez manger souvent - 6 fois par jour. Les portions ne doivent pas être grandes, il est préférable que le plat soit clairsemé ou écrasé. De cette façon, vous ne surchargerez pas l'estomac et les intestins. Deuxièmement, le patient doit boire 2 litres d'eau par jour..

Le régime alimentaire pour les maladies du tractus gastro-intestinal doit être doux. La préférence devrait être donnée au soufflé, à la purée de pommes de terre, aux omelettes, au poisson faible en gras et aux bouillons de viande. Frit, fumé, en conserve, mariné, salé - strictement interdit. Il faut également renoncer à diverses sauces, produits semi-finis, assaisonnements et épices. Les légumes qui provoquent la fermentation sont également mieux évités. Ce sont toutes des légumineuses, du maïs, des pois, du chou, des navets et des radis. Les autres légumes doivent être soigneusement bouillis ou cuits. Les aliments doivent être frais et faciles à digérer. Plus le régime alimentaire contient de fibres et les aliments moins raffinés, mieux le tube digestif fonctionnera.

Méthodes de traitement des maladies gastriques

Sur la base des résultats de l'étude, le médecin prescrit des médicaments, donne des recommandations sur une bonne nutrition, il existe des régimes et des normes spéciaux pour le traitement des maladies du système digestif. Médecine alternative, la thérapie par l'exercice aidera à améliorer l'effet des médicaments.

Régime

La composition d'un régime alimentaire correct, le respect du régime quotidien et la nutrition sont une composante obligatoire de la thérapie dans le traitement des maladies de l'estomac et du pancréas. Pour le traitement, utilisez le régime 1, 1a, 1b.

Pendant le traitement, tous les aliments nocifs et lourds susceptibles de provoquer une irritation de la muqueuse gastrique doivent être exclus du menu. Le régime ne doit pas contenir de légumes et de fruits à forte acidité, d'aliments épicés, salés, frits et gras, de conserves, de produits semi-finis. Vous devez abandonner la restauration rapide, les boissons gazeuses, les bonbons, minimiser la consommation de thé et de café, de légumineuses, de chou, de champignons.

Que pouvez-vous manger pour les maladies de l'estomac:

  • le menu doit comprendre des soupes en purée, des soupes au lait et des céréales liquides;
  • légumes et fruits de saison à faible acidité - carottes, courgettes, betteraves, citrouille;
  • viande et poisson maigres;
  • pain blanc hier;
  • les huiles végétales;
  • œufs durs, omelette à la vapeur;
  • produits laitiers fermentés à teneur moyenne en matière grasse.

En cas de problèmes d'estomac, il est permis d'utiliser des produits laitiers peu gras

→ Une bonne nutrition pour les ulcères d'estomac et duodénaux

Tous les aliments doivent être bouillis, cuits au four, à la vapeur, vous devez manger des aliments en petites portions à intervalles réguliers, ils doivent être à une température confortable. Il est nécessaire d'observer le régime de consommation - buvez au moins 2 litres de liquide par jour, cela peut être de l'eau plate ou alcaline, de la gelée, une décoction d'églantier, des tisanes.

→ Détails sur le régime alimentaire pour la pancréatite

Médicaments

Dans le traitement des maladies de l'estomac et du duodénum, ​​des médicaments sont utilisés pour aider à éliminer la douleur, l'inflammation, les nausées et à normaliser les selles.

Les principaux groupes de médicaments:

  • antispasmodiques - No-shpa, Papaverine, les comprimés éliminent les spasmes, ont un léger effet analgésique;
  • médicaments de liaison - Imodium, Lopéramide, aident à faire face à la diarrhée;
  • antiémétiques - Cerucal, Ondansetron;
  • agents gastroprotecteurs - Rennie, Fosfalugel, neutralisent l'acide chlorhydrique et éliminent la sensation de brûlure dans l'œsophage;
  • alginates - Gaviscon, Laminal, neutralisent la pepsine dans l'estomac, aident à renforcer le système immunitaire;
  • agents carminatifs - Espumisan, aident à éliminer les ballonnements;
  • antihistaminiques - Cetrin, Fexofenadine;
  • antibiotiques - Ceftriaxone, Amoxicilline;
  • médicaments anthelminthiques - Vermox, Nemozol;
  • enzymes pour améliorer la digestion - Creon, Festal;
  • antienzymes - Gordox, Ingitril.

Creon améliore le processus de digestion

La plupart des médicaments pour le traitement des maladies de l'estomac sont bien tolérés, il y a parfois un changement de couleur de la langue, de la couleur de l'urine et des selles, des étourdissements, les enfants peuvent avoir des problèmes de sommeil, une irritabilité accrue. Après la fin du traitement, il est nécessaire de boire des complexes vitaminiques, des préparations pour restaurer la microflore intestinale - Linex, Bifiform.

Remèdes populaires

Le traitement alternatif des problèmes d'estomac et d'intestin implique l'utilisation d'herbes, de moyens improvisés et de produits qui aident à éliminer rapidement la douleur et l'inflammation, ont un effet enveloppant et aident à resserrer les érosions et les ulcères.

Que peut-on utiliser en thérapie:

  • jus de pomme de terre, bouillon d'avoine, graines de lin - ils normalisent l'acidité, enveloppent la membrane muqueuse, soulagent la douleur et l'inflammation;
  • chaga - un remède efficace pour le traitement des ulcères, accélère le processus de guérison, a un effet anti-inflammatoire;
  • Millepertuis, camomille, plantain. aloès - les plantes ont un effet astringent et cicatrisant, éliminent les foyers d'inflammation;
  • mumiyo - rétablit l'immunité, soulage rapidement la douleur, les spasmes, a un effet antibactérien, accélère les processus de régénération;
  • miel, propolis - les produits de la ruche ont un effet antimicrobien, cicatrisant et anti-inflammatoire prononcé;
  • graisse de blaireau - enveloppe les parois de l'estomac, empêche les éructations, les ballonnements.

Les méthodes de traitement non traditionnelles doivent être raisonnablement associées à la pharmacothérapie; en utilisant uniquement la médecine traditionnelle, il est impossible de se débarrasser des pathologies gastro-intestinales graves.

Mumiyo élimine les bactéries et renforce le système immunitaire

La prévention

Tout d'abord, c'est la même alimentation équilibrée et appropriée. La prévention des maladies gastro-intestinales comprend les mesures suivantes: le respect des règles de cuisson sanitaire et d'hygiène personnelle. De cette façon, vous vous protégez, vous et votre famille, des infections intestinales. Ne mangez que des aliments sains: légumes, fruits, herbes, produits laitiers faibles en gras, poisson et viande. Essayez d'avoir le bon ratio de protéines, de graisses et de glucides dans votre alimentation quotidienne.


Les maladies du tractus gastro-intestinal sont très «friandes» des personnes passives. Par conséquent, essayez de bouger plus, faites du sport, passez beaucoup de temps à l'air frais. La natation, le jogging, l'aérobic et même la marche sont d'excellentes options. Abandonnez les mauvaises habitudes - elles provoquent des perturbations dans le travail des intestins et de l'estomac. Essayez de vous protéger du stress, ne soyez pas trop nerveux, prenez des sédatifs naturels: valériane ou agripaume. Si les premiers symptômes alarmants apparaissent, consultez immédiatement un médecin - vous éviterez ainsi la progression de la maladie et empêcherez sa transition vers une forme chronique et, bien sûr, vous obtiendrez un rétablissement complet..

Remèdes populaires pour les maladies de l'estomac

Les décoctions et les teintures à base de plantes soulagent la douleur, améliorent la digestion. En cas d'ulcère, ils restaurent les cellules de la membrane muqueuse, la protègent de nouveaux dommages. En médecine traditionnelle, la camomille, l'écorce de chêne, le lin, le plantain sont populaires. Ils éliminent l'inflammation du tractus gastro-intestinal, guérissent les tissus. Les recettes folkloriques ne sont utilisées que dans les thérapies complexes. Remèdes connus:

  • Pour la gastrite, versez 2 cuillères à soupe. l. écorce de bouleau avec un litre d'eau chaude (60–70 ° С). Après 3 heures, filtrer et boire 100 ml avant les repas 3 fois par jour. Traiter pendant 3-4 semaines.
  • Pour l'ulcère gastroduodénal, combinez la camomille, le millepertuis et l'achillée millefeuille. Versez 2 cuillères à soupe. l. recueillir 500 ml d'eau bouillante, laisser reposer une heure. Boire 50 ml avant les repas 3 fois par jour pendant 3 semaines.
  • Pour les maux d'estomac, broyer 500 g de feuilles de plantain, presser le jus. Laisser mijoter 500 ml de miel à feu doux pendant une demi-heure. Prenez 1 cuillère à café. fonds 15 minutes avant les repas. La durée du traitement est de 2 semaines. Avec une acidité accrue du suc gastrique, l'agent ne doit pas être utilisé.

Quand voir un médecin

Si des troubles du tube digestif apparaissent, il est recommandé de ne pas reporter la visite chez le médecin. Ces maladies sont traitées par un gastro-entérologue, mais en l'absence d'un spécialiste aussi étroit dans le village, un thérapeute est impliqué dans le traitement.

Si le patient présente des signes de saignement gastro-intestinal, vous devez immédiatement appeler une ambulance, qui emmènera le patient à l'hôpital du service chirurgical. Ne pas reporter une visite chez un spécialiste, même en l'absence de symptômes aigus de la maladie.

Comment la maladie intestinale est-elle diagnostiquée??

Un patient qui a des douleurs intestinales doit immédiatement subir un examen médical complet afin de commencer le traitement de la maladie développée dès que possible. Des techniques endoscopiques sont utilisées pour examiner les intestins:

  • Sigmoïdoscopie flexible, qui permet d'évaluer l'état de toutes les parties du côlon à l'aide d'un sigmoïdoscope.
  • Endoscopie supérieure. Au cours de cette procédure, à l'aide d'un appareil spécial - un endoscope équipé d'un éclairage et de fibres optiques, un spécialiste examine les tissus du tube œsophagien, de l'estomac et de l'intestin grêle.
  • L'irrigoscopie est une technique de radiographie impliquant l'introduction d'une substance radio-opaque dans la cavité de l'organe étudié. Lors de l'examen de l'intestin grêle, le patient doit avaler une suspension de sulfate de baryum. Lors de l'examen du côlon, le médicament est administré par le canal anal.
  • Coloscopie.
  • L'endoscopie par capsule est une technique moderne qui permet d'examiner l'état du tractus gastro-intestinal sur toute sa longueur. Après avoir avalé un minuscule récipient équipé d'une caméra vidéo, d'un émetteur, de LED et d'une batterie, le patient peut se livrer sereinement à ses activités habituelles, tandis que l'appareil, fixé sur son corps, enregistrera les informations entrantes pendant 24 heures. Ayant terminé sa mission, la capsule elle-même sort par l'anus. L'enregistrement réalisé lors de l'intervention est analysé par le médecin traitant.
  • Fibrogastroendoscopie.

Que faire si vous devez établir le type de sécrétion gastrique?

Pour diagnostiquer une violation de la sécrétion gastrique, la méthode la plus précise est le pH-mètre. L'analyse fractionnelle du suc gastrique est maintenant reconnue comme imprécise et également difficile pour les patients.

La pH-métrie est réalisée comme une étude indépendante ou simultanément à l'endoscopie. Le plus important est la surveillance quotidienne, elle permet de suivre les fluctuations de sécrétion, d'évaluer l'efficacité des mesures thérapeutiques. La technique est importante dans le diagnostic du reflux gastro-œsophagien.

Pour identifier les changements pathologiques, le degré de lésion gastrique, l'œsophagogastroduodénoscopie est nécessaire. Une étude aux rayons X avec une suspension de baryum n'a pas perdu de son importance jusqu'à présent.

Une biopsie du matériel est examinée pour la cytologie, une coloration spéciale est effectuée pour identifier les cellules cancéreuses telles qu'une tumeur. Considérez les caractéristiques des maladies de l'estomac les plus courantes.

La constipation en tant que symptôme d'une mauvaise digestion et traitement du trouble

La constipation est un dysfonctionnement des intestins, qui se traduit par une augmentation des intervalles entre les selles par rapport à la norme individuelle ou par une vidange insuffisante systématique des intestins. La constipation est considérée comme un retard chronique de la vidange intestinale de plus de 48 heures, accompagné d'une difficulté dans l'acte de défécation, une sensation de vidange incomplète avec une petite quantité (moins de 100 grammes) de matières fécales de dureté accrue.

La constipation fonctionnelle en tant que principaux symptômes des maladies gastro-intestinales survient en cas d'apport insuffisant de fibres, d'eau et d'activité physique insuffisante, y compris chez les patients postopératoires, après un infarctus du myocarde, avec un mode de vie principalement sédentaire. Les dommages organiques à l'intestin provoquent la constipation lorsque la lumière du côlon et du rectum est bloquée. Par exemple, ce signe de maladies gastro-intestinales peut indiquer un rétrécissement de l'intestin par une tumeur, des cicatrices, une compression mécanique du rectum de l'extérieur, un syndrome du côlon irritable, des problèmes de défécation (fissures anales, etc.).

Cette maladie du tractus gastro-intestinal se manifeste sous la forme d'un long retard dans l'acte de défécation. La défécation est réalisée avec une grande difficulté, très douloureuse; en raison de déchirures de la membrane muqueuse du canal anal, des stries de sang frais peuvent apparaître à la surface des selles.

Dans le syndrome du côlon irritable, les excréments prennent la forme d'excréments de mouton. Ces signes d'affections gastriques sont souvent accompagnés de flatulences, de sensation de pression, d'élargissement et de crampes abdominales. La constipation prolongée s'accompagne souvent de fatigue, de léthargie, de diminution des performances, de maux de tête, d'irritabilité, de perte d'appétit, de palpitations, de transpiration. Le manque de selles pendant plusieurs jours est défini comme une constipation aiguë.

La cause de la constipation aiguë peut être une obstruction intestinale - mécanique (par exemple, due à une tumeur en développement) ou dynamique (à la suite d'un processus inflammatoire dans la cavité abdominale). Une constipation aiguë peut survenir à la suite d'effets secondaires des médicaments, avec des lésions cérébrales traumatiques, avec un alitement prolongé.

Lorsque ce symptôme d'une maladie du système digestif se produit, il est nécessaire de déterminer si la constipation est chronique ou aiguë. En outre, les soi-disant «critères romains» sont appliqués..

Selon eux, un patient peut être diagnostiqué avec une constipation chronique si ses manifestations surviennent pendant au moins six mois et au cours des trois derniers mois, le patient a eu au moins deux des six situations suivantes:

  • forte tension plus souvent qu'à tous les quatre selles;
  • Selles grumeleuses ou dures plus souvent qu'une selle sur quatre
  • moins de trois selles par semaine;
  • sensation de vidange incomplète des intestins avec plus d'un quart des selles;
  • une sensation de blocage dans la région anorectale avec au moins un quart des selles;
  • aide à la défécation en manipulant les doigts dans l'anus.

Lorsque ce signe de maladies gastro-intestinales se produit, un examen général du patient est effectué: percussion, palpation de l'intestin, palpation de l'anus pour déterminer la présence d'hémorroïdes, fissures dans l'anus, tumeurs, prolapsus, écoulement sanglant, étude du tonus des sphincters anaux, détermination de la mobilité rectale. Analyses de laboratoire: formule sanguine complète, analyse d'urine générale, bilirubine sanguine totale, ACT, ALT, phosphatase alcaline,

GGTP, coprogramme, nadysbactériose du chat, test sanguin occulte fécal.

En tant que premiers secours dans le traitement de ce symptôme de maladies du tractus gastro-intestinal, ils sont utilisés en interne:

Anthrasennine, atropine, bromhydrate d'homatropine;

Laxatifs d'origine végétale: racines de rhubarbe, kafiol, écorce de nerprun, laminaride, feuilles de jusquiame, feuilles de datura, feuilles de foin, puces, senadexine;

Laxatifs synthétiques - isafénine, phénolphtaléine, bisacodyl, guttalax;

Laxatifs salins - sulfate de sodium, sulfate de magnésium, sel laxatif de Morshyn,

No-shpa, allochol;

Adoucisseurs de selles - huile de ricin, huile d'amande, norgalax;

Agents carminatifs - fruits de fenouil, fruits d'aneth parfumé: 1 cuillère à soupe. l. les fruits sont versés avec deux verres d'eau bouillante, insisté pendant 2-3 heures dans un récipient scellé. Prendre 1/2 tasse à jeun 2-3 fois par jour.

La constipation dans les infections aiguës peut être évitée en prenant une quantité suffisante de liquide, y compris des légumes en purée, des fruits, des compotes, des jus de fruits et des produits laitiers fermentés dans l'alimentation. Apprendre aux enfants à déféquer à une certaine heure, de préférence le matin, est d'une grande importance pour prévenir la constipation habituelle causée par la perte du réflexe naturel de déféquer. L'habitude d'utiliser les toilettes en même temps chez l'adulte empêche ce type de constipation. Une activité physique adéquate, des exercices matinaux, des promenades, une éducation physique, des procédures aquatiques sont des facteurs importants dans la prévention de la constipation, en particulier chez les travailleurs du savoir.

Le traitement en temps opportun de diverses maladies qui contribuent à l'apparition de la constipation est la mesure la plus importante pour leur prévention. Tout d'abord, cela s'applique aux maladies du rectum.

Traiter les problèmes d'estomac

La thérapie doit être lue avec l'organisation du régime. Soupes riches et grasses, viandes frites et grasses, toute restauration rapide, épicée, chaude est interdite.

Vous devez manger des aliments bouillis, cuits à la vapeur, cuits à la vapeur, des plats laitiers, des légumes et des fruits (après traitement thermique), du poisson, du fromage cottage, des céréales. Vous devriez arrêter de fumer, de l'alcool.

Parmi les médicaments utilisés:

  • les agents antisécrétoires (Omez, Nolpaza);
  • antiacides (Almagel, Maalox);
  • médicaments pour améliorer la motilité (Trimedat);
  • antispasmodiques (Buscopan).

Beaucoup ont également besoin d'enzymes (pancréatine) et d'anti-nausées (Motilium), ainsi que de probiotiques, de prébiotiques. Une approche intégrée vous permettra de récupérer rapidement et un mode de vie correct évitera les exacerbations.

Gastroparésie

Il s'agit d'une maladie gastrique rare associée à une altération de la contractilité de l'organe. La nourriture est retenue dans l'estomac, n'est pas digérée, avec son entrée ultérieure, les parois de l'estomac s'étirent.
Les patients se plaignent d'un débordement d'estomac, de ballonnements. Mais le symptôme le plus frappant et le plus obligatoire de la gastroparésie est le vomissement après avoir mangé, provoqué par la stagnation des aliments..

La maladie se développe dans le diabète sucré, le lupus érythémateux, la sclérodermie, la maladie de Parkinson. En outre, une gastroparésie peut survenir dans le contexte d'une utilisation prolongée de certains médicaments et après des opérations de l'estomac. Des formes idiopathiques surviennent dans 20% des cas. La maladie est sévère, difficile à traiter.

Le hoquet en tant que symptôme d'une maladie du système digestif: causes et élimination des problèmes gastro-intestinaux

Le hoquet est une inhalation réflexe, répétée périodiquement, courte et intense, causée par des contractions soudaines du diaphragme avec contraction simultanée des muscles du larynx et visant à éliminer la nourriture ou les gaz de l'estomac.

Les causes les plus probables sont l'aérophagie, le tabagisme, la suralimentation ou l'intoxication alcoolique, psychogènes, maladies du tractus gastro-intestinal, complications postopératoires - expansion aiguë de l'estomac, irritation du nerf phrénique.

Chaque acte de hoquet est accompagné d'une saillie impulsive de l'abdomen et d'un son caractéristique. Le hoquet est de nature épisodique et observé chez des personnes en bonne santé sert rarement de raison de consulter un médecin.

Cependant, un hoquet persistant, prolongé et souvent récurrent peut être un symptôme de lésions du tractus gastro-intestinal, de tumeurs du cerveau et de l'œsophage, d'un abcès sous-cyphrénique, d'un infarctus du myocarde et de lésions du système nerveux central. Le hoquet pathologique est caractérisé par des répétitions fréquentes, d'une durée de plusieurs heures à plusieurs mois, voire des années. Dans ce cas, un examen approfondi du patient et, surtout, de son système nerveux est nécessaire..

Le hoquet n'étant pas un symptôme spécifique à une maladie particulière, sa valeur diagnostique est faible, bien qu'elle vise le médecin à exclure les foyers pathologiques dans les zones innervées par le nerf phrénique..

Le hoquet épisodique ne nécessite pas de traitement, il disparaît d'eux-mêmes, est souvent arrêté avec deux ou trois gorgées d'eau ou plusieurs respirations profondes, vous pouvez respirer dans un sac en papier ou dans les mains croisées ou retenir votre souffle. Vous pouvez également mettre un glaçon dans votre bouche ou appuyer doucement vos doigts sur vos globes oculaires..

En cas de hoquet prolongé, si le diagnostic de la maladie n'a pas encore été établi ou si le traitement étiotrope est généralement impossible, un traitement symptomatique est utilisé. Pour le traitement du hoquet, qui est un symptôme de maladies gastro-intestinales, dans certains cas, l'administration intraveineuse de 10 ml d'une solution à 10% de chlorure de calcium est efficace.

En cas de hoquet central et surtout psychogène, des sédatifs (préparations de valériane), des tranquillisants (diazépam) sont indiqués,

Moins fréquemment, les antipsychotiques (chlorpromazine, dropéridol),

L'hypnothérapie peut parfois être recommandée.

Avec le hoquet d'origines diverses, le métoclopramide (raglan, cerucal) est souvent efficace

Thiéthylpérazine (torécan).

Le jus de millefeuille (de la plante à fleurs entière) est également recommandé, 1 cuillère à soupe. l. 3 fois par jour après les repas, jus de valériane (à partir de racines fraîches), 1 cuillère à soupe. l. 2 fois par jour avant les repas.

En outre, pour traiter ce symptôme de maladies du tractus gastro-intestinal, une infusion aqueuse de plantes médicinales est prise: une partie d'herbe et de rhizome d'agripaume et de racine de valériane. 1 cuillère à soupe du mélange est brassée dans 1 verre d'eau bouillante, infusée pendant 1 heure, filtrée. Prendre sous forme chaude 1/2 tasse 3 fois par jour, la dernière prise la nuit.

Avec le hoquet persistant, vous devriez demander l'aide d'un médecin qualifié pour exclure les maladies organiques.

Causes des maladies de l'estomac

De nombreux facteurs peuvent devenir une impulsion pour le développement de maladies de l'estomac et du duodénum.

Parmi eux, les principaux:

  1. Infection à Helicobacter pylori. La bactérie infecte la membrane muqueuse de l'organe et est capable de vivre et de se multiplier longtemps dans un environnement acide. Il provoque le développement de diverses formes de gastrite, d'ulcères.
  2. Lors de la prise de certains médicaments, surtout si cela dure longtemps, une lésion érosive de l'organe muqueux se forme. Un grand soin doit être pris lors de la prise d'aspirine, d'ibuprofène, d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  3. Empoisonnement. Les personnes qui effectuent des travaux dangereux, qui ont subi un accident et qui utilisent accidentellement ou intentionnellement une substance toxique sont susceptibles de subir des dommages toxiques à l'estomac. En savoir plus sur l'intoxication alimentaire →
  4. Neuropsychologique. Il a été prouvé que le stress a un effet destructeur sur le corps humain et, en particulier, sur la membrane muqueuse de l'organe digestif. Les troubles de l'estomac provoquent des pensées négatives, une colère incontrôlable, de la culpabilité, une anxiété excessive.
  5. La psychosomatique de la digestion affecte fortement la formation de lésions ulcéreuses de l'estomac et du duodénum. Les gens vivent des situations stressantes de différentes manières, les aspects psychologiques, en tant que causes du développement de la maladie, sont reconnus depuis longtemps.

On pense que les maladies de l'estomac peuvent être provoquées en mangeant de la nourriture sèche, des troubles de l'alimentation, des aliments épicés et gras. Oui, mais cela peut aggraver un processus pathologique déjà commencé ou exacerber l'évolution chronique de la maladie. Tout comme l'alcool et le tabagisme sur un organe sain n'ont pas un effet aussi néfaste qu'on le croit. Ils commencent à agir de manière destructive lorsqu'au moins une des raisons principales est présente. Pour déterminer les raisons pour lesquelles l'estomac fait mal, quels sont les signes associés de la maladie, vous aurez besoin d'une aide médicale. Les symptômes de la pathologie et les études réalisées fournissent la base du diagnostic.

Flatulence avec problèmes digestifs et traitement d'un symptôme d'inflammation gastro-intestinale

La flatulence est une accumulation excessive de gaz dans les intestins à la suite d'une formation accrue et d'une perturbation de leur libération. Elle se manifeste par une sensation de plénitude et de lourdeur, des grondements et des crampes dans l'abdomen, passant après la décharge des gaz. Une décharge abondante («explosive») d'une grande quantité de gaz digestifs (flatulences) est possible. Les flatulences en tant que signe de maladies gastro-intestinales peuvent être associées au hoquet, aux éructations, aux maux de tête.

La cause des flatulences est l'aérophagie - une augmentation de la déglutition de l'air pendant les repas hâtifs, la déglutition d'aliments mal mâchés, ainsi que le tabagisme fréquent, le nez qui coule et la gomme à mâcher.

Les flatulences peuvent survenir chez une personne en parfaite santé après avoir mangé des légumineuses, du pain noir, du chou, des pommes de terre, du lait entier, du kvas, de la bière, etc..

La flatulence peut être un symptôme de maladies gastro-intestinales telles que la pathologie du foie et des voies biliaires, du pancréas, une carence en enzymes intestinales, des processus putréfactifs et fermentatifs dans l'intestin lorsque la microflore normale change.

Il existe deux options pour la manifestation de ce problème digestif: l'abdomen est considérablement agrandi en raison d'une distension intestinale, tandis que le passage de gaz ne se produit pas en raison d'un spasme du côlon. Les principales sensations sont l'inconfort, la distension de l'abdomen, la douleur. Dans la deuxième option, il existe un flux constant et rapide de gaz provenant des intestins, ce qui limite considérablement la qualité de vie et le maintien dans la société. Dans ce cas, le syndrome douloureux est mal exprimé, les plaintes de «grondement» et de «transfusion» dans l'abdomen prévalent. En cas de flatulences, des symptômes extra-intestinaux du système cardiovasculaire peuvent apparaître (brûlure dans le cœur, rythme perturbé, troubles de l'humeur, troubles du sommeil, faiblesse générale).

Le traitement vise à éliminer la cause de l'augmentation de la formation de gaz et comprend les étapes suivantes: correction du régime alimentaire, traitement de l'inflammation à l'origine de ce symptôme de maladies gastro-intestinales

L'utilisation de préparations d'argile blanche, polyphepan, diméthicone, polysorb, pepsine, pancréatine, suc gastrique naturel.

Avec les flatulences, certains remèdes à base de plantes ont un effet carminatif:

  • égoutter 4-7 gouttes d'aneth ou d'huile d'anis sur un morceau de sucre et manger;
  • infuser 1 tasse d'eau bouillante 2 cuillères à café de graines d'aneth et laisser reposer 1 heure. Prendre 1/3 verres 3-4 fois par jour;
  • thé carminatif: mélangez 100 g de fleurs de camomille, 100 g d'herbe d'origan. Infuser avec 1 tasse d'eau bouillante 2 cuillères à café du mélange, laisser mijoter à feu doux pendant 10 minutes, insister jusqu'à ce qu'il refroidisse, égoutter. Boire 1 verre matin et soir;
  • thé carminatif: mélanger 120 g de fleurs de camomille, 80 g de racine de valériane, 20 g de graines de carvi. Infuser avec 1 verre d'eau bouillante 1 cuillère à soupe du mélange, laisser reposer 20 minutes, égoutter. Boire 1/4 tasse le matin et le soir;
  • dissoudre le jus d'un demi citron dans 1 verre d'eau bouillie, ajouter 1/3 cuillère à café de bicarbonate de soude et boire par petites gorgées.

Dans le processus de traitement de ce symptôme d'indigestion, il est nécessaire d'organiser une alimentation équilibrée en excluant les aliments contenant des fibres grossières (chou, oseille, raisins, groseilles à maquereau), les légumineuses et les produits qui provoquent des réactions de fermentation (kvas, bière, eau gazeuse). Produits laitiers fermentés, céréales friables (sarrasin, millet), légumes et fruits bouillis (carottes, betteraves), viande uniquement bouillie, pain de blé à base de farine complète avec son sont recommandés.

Traitement des maladies

Les symptômes et le traitement des maladies de l'estomac sont directement liés à leur type, stade de développement et catégorie d'âge du patient. Il consiste en les méthodes suivantes:

  • Respect d'un régime strict et normalisation du régime.

Il est très important de surveiller votre alimentation et de vous en tenir à votre alimentation.

  • Thérapie médicale à l'aide de médicaments pour éliminer le processus inflammatoire, établir la microflore, guérir les blessures qui en résultent et normaliser l'état psychologique, qui devient souvent le coupable du développement de la maladie.
  • Des opérations sont effectuées pour éliminer un néoplasme, si l'intégrité des parois gastriques est brisée, des saignements se produisent, qui ne s'arrêtent pas pendant le traitement conservateur, ainsi que dans d'autres conditions aiguës.

Seul un gastro-entérologue expérimenté peut prescrire les médicaments, le régime alimentaire ou la chirurgie nécessaires, afin d'éviter des complications graves, l'automédication est strictement interdite.

Consultez un gastro-entérologue pour diagnostiquer

Causes des maladies infectieuses

La raison de l'apparition de tels processus est la microflore pathogène, qui comprend les virus, les bactéries, les protozoaires.

Botulisme: comment la maladie se manifeste et ce qui contribue à l'infection?

La source de l'infection peut être une personne ou un animal. Les facteurs de transmission sont divers aliments. La survenue d'infections intestinales est facilitée par:

  • non-respect des règles d'hygiène;
  • conserver les aliments sans réfrigérateur (voir comment conserver correctement différents types d'aliments);
  • boire de l'eau brute;
  • température ambiante élevée.

L'exécution de compétences sanitaires et hygiéniques simples réduit considérablement la probabilité d'infections intestinales.

Anatomie

Dans sa structure anatomique, on distingue deux intestins: le grand et le petit. L'intestin grêle, qui occupe une position intermédiaire entre l'estomac et le gros intestin, tire son nom du plus petit (par rapport au grand) diamètre de la lumière interne et de la plus petite épaisseur et résistance des parois..

L'intestin grêle est composé de trois intestins:

Le gros intestin, qui est la partie inférieure du tube digestif, a également trois intestins:

  • Aveugle avec un appendice vermiforme.
  • Colon, dont les divisions sont représentées par le côlon ascendant, le côlon transverse, le côlon descendant et le côlon sigmoïde.
  • Droit, dans la structure dont ils distinguent: l'ampoule et le canal anal se rétrécissant progressivement, se terminant dans l'anus.

Dyspepsie ou syndrome dyspeptique

La dyspepsie est une combinaison de symptômes associés à des fonctions digestives altérées. Les symptômes sont des nausées, des ballonnements, une satiété rapide, une sensation de lourdeur et de plénitude dans l'estomac. En fait, la dyspepsie est un complexe de symptômes, non confirmé par les études morphologiques..

Distinguer:

  • la dyspepsie organique associée à l'ulcère gastroduodénal, le RGO, la pancréatite ou la maladie des calculs biliaires;
  • dyspepsie fonctionnelle, non due à la présence de maladies chroniques.

Comment les intestins sont examinés: échographie et techniques supplémentaires

L'intestin a trois sections: le gros intestin, l'intestin grêle et le rectum, et l'étude de chacune d'elles a ses propres caractéristiques et nuances.

  • Échographie du côlon
    aide à identifier l'oncologie au stade le plus précoce. Pour être sûr, le patient se voit prescrire une radiographie de contraste et une coloscopie. Irrigoscopie - un examen aux rayons X utilisant un liquide de contraste sera également très efficace. La méthode vous permet de «voir» les zones invisibles pour la coloscopie et difficiles à voir pour l'échographie, par exemple les zones de plis ou d'accumulation de mucus.
  • Échographie de l'intestin grêle
    complique la tortuosité et l'enterrement profond, ainsi que l'accumulation de gaz qui déforment l'image sur le moniteur. Un transducteur incurvé spécial et les derniers équipements de haute précision aident à examiner l'intestin grêle. L'échographie évalue l'épaisseur de la paroi, la visualisation des couches, la perméabilité, l'expansion de la paroi, le péristaltisme.
  • Échographie duodénale
    réalisée avec l'étude de l'estomac. Permet de diagnostiquer à 100% ulcère d'estomac, cancer, gastroduodénite.

Selon le service examiné, le médecin utilise un capteur présentant certaines caractéristiques..

Causes des maladies du tractus gastro-intestinal

Les causes des maladies gastro-intestinales sont variées. Toutes les maladies du système digestif peuvent être grossièrement divisées en deux groupes: infectieuses et non infectieuses. Les causes suivantes de maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal sont possibles:

  • infection bactérienne;
  • infections parasitaires;
  • infections virales et fongiques.

Contrairement aux maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal, qui, en règle générale, commencent de manière aiguë et présentent des symptômes prononcés, le groupe non infectieux se caractérise par des symptômes lissés (sauf pour la pathologie chirurgicale aiguë).

Les maladies peuvent être chroniques, avec des exacerbations et des rémissions. Le développement de maladies non infectieuses du tractus gastro-intestinal peut entraîner:

  • mauvaise alimentation;
  • un mode de vie sédentaire, qui perturbe le péristaltisme physiologique de l'intestin grêle et du gros intestin;
  • maladies du système endocrinien;
  • impact négatif des conditions de vie environnementales et industrielles externes;
  • les situations de stress chronique et la dépression, qui réduisent fortement le niveau des propriétés protectrices du corps;
  • prédisposition génétique et malformations congénitales du tube digestif.

Pourquoi une personne a-t-elle besoin d'intestins??

Le principal processus digestif a lieu dans l'intestin grêle, qui est tapissé de l'intérieur d'un grand nombre de minuscules protubérances - les villosités, qui sont impliquées dans l'absorption de substances bénéfiques pour le corps à partir des aliments digérés..

De l'estomac (sous forme de gruau broyé et partiellement digéré), il pénètre dans le duodénum, ​​qui est connecté au foie et au pancréas. Le foie sécrète de la bile, une substance qui peut décomposer les graisses en glycérol et en acides gras.

Il s'accumule dans la vésicule biliaire attachée au foie. Simultanément à l'entrée des aliments dans le duodénum, ​​la bile est automatiquement expulsée dans la voie biliaire menant à l'intestin grêle. Le pancréas est responsable de la production de jus pancréatique pour le traitement des glucides, des protéines et des graisses.

La digestion finale des aliments a lieu dans les structures du jéjunum et de l'iléon. Ici - à travers les parois intestinales - l'absorption et l'ingestion de nutriments dans le sang sont effectuées, les délivrant à chaque cellule du corps.

Le travail du gros intestin consiste en l'absorption d'eau, la formation de matières fécales à partir de résidus non digérés de bouillie alimentaire et leur élimination du corps, accompagnée de la libération de gaz intestinaux.

L'intestin humain est un refuge pour de nombreuses bactéries: à la fois bénéfiques impliquées dans le processus digestif et pathogènes qui peuvent activer les processus de fermentation et de décomposition. Avec une carence en microflore bénéfique, une condition appelée dysbiose se produit..

Étapes et diplômes

Les maladies gastro-intestinales surviennent en plusieurs étapes, quel que soit le type d'affection. Le degré initial se caractérise par l'absence de symptômes pouvant justifier une consultation médicale. Le patient mène une vie normale, mais la membrane muqueuse a déjà été changée.

Le stade progressif s'accompagne généralement de l'apparition de symptômes sévères. Le patient s'inquiète des nausées, des vomissements et des douleurs dans l'estomac et les intestins. Peu à peu, son état s'aggrave, les symptômes deviennent plus prononcés, l'appétit s'aggrave.

À un stade avancé, le patient est émacié, déshydraté, le plus souvent en position horizontale. À ce stade de la maladie, le traitement est compliqué et dure longtemps.

Il convient de noter que dans la forme aiguë de la pathologie, tous les stades se développent rapidement, de sorte que la maladie se transforme rapidement en une forme avancée. Dans une évolution chronique, les symptômes sont légers. Mais ce type n'est pas considéré comme plus sûr, car il conduit souvent au développement de complications..

Seuls les faits

La forme la plus dangereuse de gastrite est considérée comme atrophique. Elle touche jusqu'à 5% des jeunes, 30% de la population adulte de 30 à 50 ans, jusqu'à 70% des personnes âgées. Cette maladie de l'estomac présente le plus grand risque de transformation en néoplasme malin..

85% de la population russe souffre de divers types de gastrite chronique, tandis que ¾ des cas sont associés à des lésions d'autres organes digestifs. 95% des habitants de la Fédération de Russie sont infectés par Helicobacter pylori (à titre de comparaison, 60% aux USA), 9 espèces de cette bactérie sont connues.

De 5 à 10% des adultes souffrent d'ulcère gastroduodénal dans différentes régions, la maladie «rajeunit» et se propage chaque année davantage chez les adolescents. Il occupe la deuxième place dans l'incidence globale après une ischémie myocardique.

Tous les territoires n'enregistrent pas l'incidence du reflux gastro-œsophagien. Des études spéciales montrent qu'il est fréquent chez 23% des personnes.

Polypes d'estomac

Des polypes se forment sur la muqueuse de l'estomac, principalement chez les personnes âgées.

Ils appartiennent à un néoplasme bénin et sont rarement détectés sans examen spécial. Les polypes gastriques symptomatiques ne se manifestent en aucune façon.

Si, lors de la gastroscopie, le médecin a trouvé des polypes sur la membrane muqueuse, la décision de les retirer est prise après avoir reçu les résultats d'une biopsie et d'une analyse pour Helicobacter. Les polypes adénomateux de plus d'un centimètre doivent être enlevés, mais s'il y a des formations hyperplasiques, ils s'atrophient souvent après le traitement d'éradication de l'infection à Helicobacter pylori.

Indications d'analyse

La nécessité de mener des recherches sur les marqueurs tumoraux des organes digestifs ne se pose pas toujours. Ils ne peuvent servir que de confirmation ou de réfutation des informations qui ont déjà été obtenues par un spécialiste d'un autre laboratoire, recherche matériel.

Les principales indications de prélèvement sanguin pour les marqueurs tumoraux:

  • la présence de conditions précancéreuses - par exemple, polypes de l'estomac, de la vésicule biliaire, des intestins distaux;
  • suspicion d'un néoplasme du tractus gastro-intestinal;
  • étude de dépistage de l'exhaustivité de l'excision de la tumeur pendant la chirurgie;
  • la nécessité de surveiller l'efficacité du traitement anticancéreux;
  • prédiction adéquate de l'évolution du processus oncologique;
  • identification des métastases précliniques d'un foyer tumoral.

Nourriture saine

Pour les personnes souffrant de douleurs à l'estomac, d'érosion, de brûlures d'estomac, de nausées ou de sensation de satiété, une bonne nutrition est essentielle. Les aliments légers réduiront l'irritation de l'estomac affecté car contribue à réduire la production d'acide.

Régime recommandé pour le stade aigu de la maladie:

  • Purée de pomme de terre.
  • Pommes râpées.
  • Porridge comme le gruau.
  • Biscottes.

Après quelques jours de repas avec le régime ci-dessus, commencez à manger normalement, mais essayez d'éviter le café, les aliments épicés et les aliments gras..

  • Fruits peu acides: poires, bananes, kiwis, pêches, raisins et melons.
  • Légumes: carottes, salades vertes, courgettes et pois verts.
  • Pommes de terre.
  • Riz.
  • Frit et fumé.
  • Aliments gras: viande, poisson.
  • Produits laitiers gras: lait entier, crème, fromage.
  • Pain et viennoiseries.
  • Bonbons.
  • Noix, agrumes et avocats.
  • Chou, poireaux, légumineuses, poivrons.
  • Épices épicées.

Le café, les boissons trop chaudes ou trop froides et l'alcool irritent l'estomac et peuvent provoquer une gastrite. Il est également déconseillé de boire du thé noir, des boissons lactées à haute teneur en matières grasses et des boissons gazeuses..

L'eau, le thé vert, les céréales, les jus de légumes et les boissons aux fruits dilués pas trop acides sont bien tolérés par l'estomac. Les cocktails de légumes sont également recommandés.

Article intéressant: Ulcère de l'estomac: traitement et régime

Interprétation des résultats de l'échographie intestinale

Un intestin sain a deux membranes. L'extérieur est un tissu musculaire à faible échogénicité, la membrane muqueuse interne est en contact avec le gaz, elle est donc visualisée comme une couche hyperéchogène.

Lors d'un examen échographique, les paramètres suivants sont évalués:

  • Dimensions et forme
    . L'épaisseur de la paroi est de 3 à 5 mm. L'image est déformée en cas de formation de gaz qui déforment les ultrasons et de remplissage insuffisant de l'intestin en liquide.
  • Emplacement de l'intestin
    concernant d'autres organes.
  • Structure du mur (échogénicité)
    . La couche externe est hypoéchogène, la paroi interne est hyperéchogène. Les contours sont uniformes, la lumière intestinale ne doit pas avoir d'expansion ou de contraction. Le péristaltisme est perceptible.
  • Longueur et forme des différents départements.
    La section thermique est de 5 cm, la section du milieu est de 6 à 10 cm, la section du milieu est de 11 à 15 cm.
  • Ganglions lymphatiques.
    Ne doit pas être visualisé.

Les écarts par rapport à la norme indiquent diverses pathologies:

  • Entérite (inflammation de l'intestin grêle): expansion de l'intestin, augmentation du péristaltisme, accumulation de contenus d'échogénicité variée;
  • Maladie de Hirschsprung (pathologie congénitale d'une augmentation de la taille individuelle de l'intestin): une expansion significative de la lumière, les contours sont inégaux, l'épaisseur des parois est hétérogène, les endroits d'amincissement sont perceptibles, l'absence de péristaltisme;
  • S'il est impossible de déterminer les couches de l'intestin, on peut parler de thrombose mésentérique aiguë - une conséquence de l'infarctus du myocarde, exprimée dans la thrombose de l'artère mésentérique;
  • Contours internes inégaux (à l'origine de lésions ulcéreuses de la surface muqueuse), faible échogénicité, épaississement de la paroi - tout cela indique une colite ulcéreuse;
  • Colite spastique chronique: zones de haute échogénicité sur fond de surface hypoéchogène, épaississement des parois;
  • Colite ischémique: incapacité à visualiser les couches, épaississement irrégulier, échogénicité réduite;
  • Appendicite aiguë: un appendice vermiforme de 7 mm de diamètre est visible sur l'écran du moniteur, les couches de l'appendice ne diffèrent pas, les parois de l'appendice sont épaissies de manière asymétrique, du liquide libre est visualisé, une échogénicité accrue indique un abcès
  • Diverticulite (protrusion des parois intestinales): à la place des diverticules, l'échographie "voit" un épaississement de la paroi de plus de 5 mm au-dessus de la norme, l'échogénicité indique un abcès, les contours sont inégaux;
  • Lésions mécaniques de l'intestin: en plus de la forte tension des muscles abdominaux, l'échogénicité du patient au site de l'hématome est réduite, les parois sur le site de la lésion sont épaissies;
  • Oncologie (tumeur cancéreuse ou précancéreuse): les contours externes sont inégaux, la lumière est rétrécie, le péristaltisme est perturbé au site du néoplasme, les ganglions lymphatiques d'échogénicité réduite sont visualisés.

Bien sûr, seul un médecin peut poser un diagnostic. Dans ce cas, les résultats d'autres études doivent être pris en compte, par exemple un test sanguin montrant le degré d'inflammation et la présence de parasites dans le tractus gastro-intestinal, une échographie du foie et du pancréas, etc..

Gastroduodénite

C'est aussi une inflammation de la membrane muqueuse, comme dans la gastrite chronique, mais plus fréquente. Dans la gastroduodénite chronique, le processus implique la membrane muqueuse des parties inférieures de l'estomac avec la transition vers le bulbe et la partie adjacente du duodénum.

La gastroduodénite chronique a également diverses formes, y compris atrophiques. Si la maladie est compliquée par un reflux gastroduodénal - le jet de bile du duodénum dans l'estomac, la maladie est souvent compliquée et se transforme en ulcère.

La symptomatologie de la gastroduodénite chronique est similaire à celle de la gastrite chronique, par conséquent, la maladie ne peut être correctement diagnostiquée qu'après un examen instrumental et de laboratoire.

Symptômes typiques

Les maladies de l'estomac provoquent un dysfonctionnement de l'organe, provoquant les principaux symptômes suivants:

  • Allergie de la peau.
  • Peau pâle.
  • Plaque sur la langue. La plaque sur la langue, inhabituelle pour un corps sain, altère la perception gustative des aliments.
  • Douleur. Le centre de sa concentration est la région épigastrique. La douleur peut être sourde, douloureuse, crampe ou aiguë. L'apparition de la douleur est toujours associée à la prise alimentaire.
  • Des éructations. L'expression la plus courante du dysfonctionnement gastrique. Les éructations sont pathologiques (diminution du tonus du sphincter) et fonctionnelles (après avoir mangé). Possède diverses saveurs qui caractérisent une maladie spécifique.
  • Brûlures d'estomac. Une sensation de brûlure dans l'œsophage est causée par la pénétration de contenu gastrique dans celui-ci. Le plus souvent, les brûlures d'estomac sont un signe d'augmentation de l'acidité, mais il existe des cas de manifestation avec un niveau d'acidité bas et normal.
  • La nausée. L'état de pression sous la cuillère, qui s'accompagne d'une salivation accrue, de vertiges, d'une diminution de la pression artérielle, peut apparaître comme un phénomène indépendant ou peut être un signe avant-coureur de la phase de vomissement.
  • Vomissement. La libération involontaire de contenu interne par l'œsophage accompagne diverses maladies de l'estomac. En cas de vomissement, il est important de se rappeler l'heure de son apparition, son volume, sa couleur, son odeur, sa consistance. Souvent, les vomissements sont associés à une exacerbation de la douleur et apportent un soulagement au patient..

Syndrome de dumping

Le syndrome de dumping se développe comme une complication après une chirurgie gastrique. Il se caractérise par le mouvement rapide des aliments non digérés dans les intestins. A divers degrés de gravité et d'évolution paroxystique.

L'attaque commence après avoir mangé et dure environ 20 minutes. Le patient ressent une lourdeur dans l'épigastre, suivie de faiblesse, de transpiration, de tachycardie et de vertiges. Parfois, la faiblesse est si grave qu'elle entraîne une perte de conscience à court terme. L'attaque se termine par de la diarrhée et des grondements dans l'estomac.

Liste des marqueurs tumoraux importants et leur signification

Pour une détection précoce de l'atypie dans les cellules du pancréas, ainsi que du côlon ou du rectum, il sera nécessaire de subir une étude pour le marqueur tumoral CA 242. C'est cette glycoprotéine qui est synthétisée par les cellules du carcinome des structures digestives. Cependant, sa concentration peut également augmenter dans la circulation sanguine avec certaines pathologies inflammatoires, ainsi que des processus bénins..

L'antigène CA 19-9 est produit par des éléments du système respiratoire et des tissus des structures digestives. Ses indicateurs seront augmentés avec l'atypie du rectum, du pancréas, des tissus de l'estomac, ainsi que du gros intestin et du sac biliaire. Une légère augmentation des paramètres sera également caractéristique de la présence d'une hépatite, d'une cirrhose ou d'une pathologie des calculs biliaires, d'une pancréatite chez une personne.

Analyses et études qui complètent l'échographie intestinale

Comme mentionné ci-dessus, l'échographie de l'intestin n'est pas une confirmation à 100% d'un diagnostic particulier, bien qu'à bien des égards, la méthode soit informative et précise. En fonction du diagnostic préliminaire, en plus de l'échographie, le patient se voit prescrire:

  • Examen de la capsule
    . Le patient avale une capsule avec un capteur à l'intérieur, qui effectue une surveillance vidéo et transmet l'image à l'écran du moniteur. La méthode vous permet de voir les zones inaccessibles à l'endoscope. Les avantages significatifs incluent également l'absence de blessure (les parois intestinales ne sont pas rayées) et de rayonnement (contrairement aux rayons X).

Les inconvénients de la technique de la capsule comprennent la faible prévalence de l'examen de la capsule, car la méthode a été testée pour la première fois aux États-Unis en 2001, et aujourd'hui elle n'est toujours pas répandue. Son coût est très élevé, ce qui limite l'éventail des clients. Entre autres inconvénients - l'incapacité de mener une étude de capsule avec obstruction intestinale, infections, péritonite. La méthode a des restrictions d'âge associées à la particularité du péristaltisme.

  • Coloscopie
    . Il s'agit d'une méthode endoscopique qui vous permet d'examiner la membrane muqueuse interne pour les polypes, la colite, les tumeurs, la maladie de Crohn, l'inflammation et d'autres pathologies. L'inconvénient de cette méthode est le danger de traumatisme de l'intestin, de perforation (perforation des parois). De plus, la coloscopie ne voit pas de tumeurs entre les parois intestinales..
  • Irrigoscopie
    . Il s'agit d'une méthode spéciale visant à détecter les tumeurs cachées situées entre la paroi interne et externe de l'intestin. De plus, la méthode, contrairement à la coloscopie, voit des zones sur les plis de l'intestin et ses zones reculées.

L'irrigoscopie prévoit l'introduction par l'anus d'une solution liquide de sulfate de baryum, ce qui permet d'obtenir une image claire et contrastée au contact de l'air. Les avantages de l'irrigoscopie sont la capacité à prendre en compte les changements structurels des tissus (cicatrices, diverticules, fistules). La méthode est réalisée pour la diarrhée ou la constipation, le mucus dans les intestins, la douleur dans l'anus.

Traiter un estomac malade

Le traitement d'un patient atteint de pathologies du tube digestif et du tube digestif n'est pas une tâche facile. Le médecin examine d'abord les antécédents du patient, vérifie tous les tests de laboratoire et prescrit un traitement individuel. En raison de la relation étroite entre la maladie et l'alimentation, l'alimentation est la principale condition du traitement. De plus, des médicaments sont prescrits.

Aliments diététiques

Le but de la nutrition diététique est d'aider à restaurer la fonction des organes. La nourriture ne devrait pas être abondante. Le nombre de repas doit être augmenté jusqu'à 5 à 6 fois par jour. Le régime alimentaire devrait inclure les aliments autorisés suivants:

  • soupes de légumes ou de lait;
  • pain d'hier;
  • viande maigre ou poisson cuit à la vapeur;
  • des céréales;
  • légumes bouillis;
  • Pâtes;
  • thé, compote;
  • beurre.
  • bouillons gras;
  • produits de boulangerie frais;
  • aliments salés et fumés;
  • boissons gazeuses;
  • Chocolat;
  • alcool et nicotine.

Médicaments


Une approche intégrée du traitement des maladies implique la nomination de médicaments par un médecin:

  • les antibiotiques;
  • antiacides;
  • les alginates;
  • médicaments antisécrétoires;
  • procinétique;
  • antispasmodiques;
  • préparations enzymatiques;
  • probiotiques;
  • augmentation de l'apport en vitamines.

Méthodes traditionnelles

L'utilisation de remèdes populaires aidera à restaurer la santé de l'estomac:

  • jus de pomme de terre et de chou;
  • décoction de racine de bardane;
  • collection de fines herbes d'ortie, achillée millefeuille, séné, calendula et camomille;
  • l'argousier;
  • menthe poivrée;
  • feuilles de fenouil.

Comment identifier la maladie par ses symptômes?

L'évolution de toutes les pathologies est aiguë, chronique. Dans le premier cas, ils deviennent le résultat d'un empoisonnement ou de dommages par des particules infectieuses. La forme chronique se développe à la suite de l'influence à long terme de facteurs négatifs. Les symptômes de tous les problèmes d'estomac chroniques sont similaires, par conséquent, un diagnostic précis n'est effectué qu'après FGS, échographie des organes péritonéaux, test sanguin biochimique (gastroprofil).

Les principaux signes de maladies de l'estomac sont les suivants:

  1. Vomissement
    . Apparaît dans la gastrite aiguë, suivie immédiatement après avoir mangé. Avec un ulcère dans le vomi, il y a des stries de sang, beaucoup de mucus, avec une obstruction intestinale, les vomissements sont offensants.
  2. La nausée
    . Il accompagne presque toutes les maladies du tractus gastro-intestinal, n'est pas un symptôme spécifique.
  3. La diarrhée
    . Ceci est le résultat d'une infection intestinale aiguë, un signe de dysbiose ou d'inflammation intestinale, de colite ulcéreuse.
  4. Douleur épigastrique
    . S'ils sont douloureux, fréquents, il y a très probablement une gastrite chronique. La douleur ulcéreuse est plus intense et se développe en réaction à la prise alimentaire.

Quand il y a des douleurs dans le nombril, ce sont des coliques intestinales, la douleur dans l'hypochondre gauche est un signe de pancréatite. La douleur à droite est inhérente à l'inflammation et à d'autres maladies du foie..

Maladie de Menetrie


Cette pathologie est associée à la formation de plis géants dans l'estomac à la suite du surdéveloppement de la membrane muqueuse.
Le deuxième nom de la pathologie est la gastrite hypertrophique polyadénomateuse. Avec le développement de la maladie, des kystes et des adénomes se forment dans l'estomac..

Les causes de la pathologie n'ont pas été suffisamment étudiées, elles se révèlent plus souvent dans la population adulte ayant franchi la ligne des 30 ans. Les symptômes typiques sont une perte de poids importante, des vomissements intermittents, de la diarrhée, des saignements gastriques modérés.

La maladie de Menetrie peut être asymptomatique ou s'accompagner de symptômes dyspeptiques sévères. Certains experts considèrent la pathologie comme un signe avant-coureur de l'oncologie.

Les principaux symptômes des maladies du système digestif nausées et vomissements: causes et traitement des troubles

L'un des principaux symptômes des maladies du système digestif est la nausée et les vomissements..

La nausée est une sensation désagréable dans la région épigastrique associée à une sensation de pression. Souvent précédé de vomissements. Ce symptôme de problèmes avec le tractus gastro-intestinal se produit avec une suralimentation, un empoisonnement, des maladies de la cavité abdominale, du système nerveux central, une grossesse, le mal des transports, etc. Dans certaines maladies accompagnées d'une perte de poids (cancer, sida), les nausées peuvent être constantes et donc, menacent la vie du patient.

Le vomissement est un acte réflexe complexe associé à l'excitation du centre de vomissement du cerveau, qui se produit avec divers changements de l'environnement extérieur (mal des transports, odeur désagréable), avec des infections, des intoxications. Les vomissements ne sont pas seulement un symptôme d'indigestion, mais aussi une maladie du tractus gastro-intestinal.

Les vomissements ne sont pas un symptôme spécifique de lésions du tractus gastro-intestinal. Le réflexe nauséeux est causé par de nombreux facteurs: maladies organiques du cerveau et de ses membranes, accident vasculaire cérébral, irritation ou lésion de l'appareil vestibulaire, états fébriles, irritation des muqueuses de l'estomac, des intestins, du foie, de la vésicule biliaire, du péritoine, ainsi qu'irritation de la racine de la langue, de la gorge. Dans la plupart des cas, ce symptôme d'infections du tractus gastro-intestinal est précédé de nausées, d'une salivation accrue..

À l'extérieur, le vomissement est l'éjection incontrôlée du contenu de l'estomac par la bouche et, dans certains cas, par le nez. Dans les infections intestinales aiguës, les vomissements, dans la plupart des cas, s'accompagnent de symptômes d'intoxication: faiblesse, fièvre, douleurs articulaires et musculaires. Dans de nombreux cas, les vomissements précèdent la diarrhée ou ces symptômes surviennent en même temps. Dans de tels cas, les vomissements apportent au patient une sensation de soulagement. Ces maladies comprennent: l'infection par toxicité alimentaire, la salmonellose, le choléra, la yersiniose. De plus, des vomissements peuvent être présents avec des invasions helminthiques..

Le contenu du vomi est un facteur important pour déterminer les causes de ce symptôme de maladies gastriques. Par exemple, si du sang rouge y est constamment présent, cela indique la présence de saignements de l'estomac supérieur (syndrome de Mallory-Weiss), de l'œsophage ou des vaisseaux pharyngés. Le sang qui a réagi avec le suc gastrique sera de couleur marron («marc de café»). S'il y a un mélange d'un tel sang dans le vomi, cela indique la présence d'un saignement de l'estomac ou, dans de plus rares cas, du duodénum. Les impuretés de mousse dans le vomi avec du sang sont dans la plupart des cas un signe de saignement pulmonaire..

Si le vomi est jaune ou vert et a un goût amer, on peut dire que c'est de la bile. La présence de bile dans le vomi peut indiquer deux faits: soit il a été simplement jeté dans l'estomac, soit on parle d'une obstruction du duodénum. Seulement dans un petit pourcentage de cas, les helminthes, le pus (phlegmon gastrique), les corps d'origine étrangère peuvent être mélangés à des vomissements.

Les vomissements le matin surviennent chez les femmes enceintes, avec une gastrite alcoolique et des maladies du cerveau. Si des vomissements surviennent dans l'après-midi, ils peuvent être associés à des maladies accompagnées d'une mauvaise évacuation du contenu gastrique. Avec l'ulcère peptique et la gastrite, des vomissements surviennent après avoir mangé.

Par l'odeur du vomi, on peut juger des processus qui se déroulent dans le tractus gastro-intestinal. Par exemple, l'odeur aigre du vomissement peut indiquer un ulcère peptique ou d'autres processus avec une production d'acide accrue. Lorsque la nourriture stagne dans l'estomac, une odeur pourrie de vomi sera observée. En cas d'obstruction intestinale, l'odeur des matières fécales est caractéristique du vomi. Lors de l'utilisation d'alcool de substitution ou de liquides techniques, le vomi aura une odeur caractéristique de produits chimiques. En cas d'insuffisance rénale, les vomissements sentent l'ammoniaque et dans le diabète sucré, cela sent l'acétone.

Pour le diagnostic, le patient est interrogé, méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire: une prise de sang clinique pour déterminer la nature de la maladie (qu'elle soit infectieuse ou autre), prise de sang biochimique, fibrogastroduodénoscopie, radiographie des organes abdominaux avec contraste, méthodes de diagnostic supplémentaires: tomodensitométrie, ECG, échographie.

Si ce symptôme d'une infection du tractus gastro-intestinal survient, il est conseillé de consulter un médecin, en particulier si des vomissements surviennent chez des patients atteints de diabète ou d'autres maladies chroniques.

En cas de vomissements incontrôlables, placez un coussin chauffant avec de la glace sur votre ventre avant d'appeler un médecin. Il n'y a pas de traitement spécifique pour les vomissements. Il doit cibler la maladie sous-jacente. Des mesures doivent être prises pour arrêter ou au moins réduire les vomissements s'ils persistent et affectent négativement l'état général d'une personne. Avec un traitement symptomatique, le plus grand effet est donné par le cérucal, le métoclopramide, le cisapride. Pour les vomissements causés par la chimiothérapie pour le cancer, Granisetron, Ondansetron, Tropisetron sont utilisés.

Pour éviter la déshydratation et le déséquilibre électrolytique avec des vomissements fréquents, des solutions salines sont utilisées: à usage interne - réhydron, pour administration intraveineuse - solution de Ringer. Pour traiter ce symptôme, qui caractérise l'inflammation du tractus gastro-intestinal lors d'une intoxication alimentaire, laver l'estomac avec une solution de bicarbonate de sodium à 2% ou une solution de permanganate de potassium à 1%, verser une solution de chlorure de sodium isotonique.

Pour supprimer les impulsions réflexogènes pouvant provenir de l'estomac, l'anesthésine est prescrite par voie orale 0,25-0,5 g 3 fois par jour ou les suppositoires Papaverini hydrochlorici 0,04, Anaesthesini 0,2, ButyriCacao 2,0; 1 bougie 2-3 fois par jour. En outre, pour le traitement de ce symptôme de maladies gastro-intestinales, la solution de Novocaïne à 0,25 ou à 0,5% est utilisée par voie orale, 20 ml, plusieurs fois par jour..

Si des vomissements persistants ou des vomissements avec diverses impuretés (par exemple, du sang) apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Pour éliminer ce symptôme accompagnant l'inflammation du tractus gastro-intestinal, une bonne nutrition est nécessaire (se laver les mains avant de manger, laver les légumes et les fruits avant de manger, une attention particulière à la qualité des aliments - il est nécessaire de vérifier sa date de péremption, son apparence, son odeur).

Quel traitement est prescrit?


Les antibiotiques sont inclus dans le cours de la pharmacothérapie pour lutter contre les bactéries nocives.
Tout d'abord, le patient reçoit un régime. La liste des produits autorisés et interdits est convenue avec le médecin. Un traitement médicamenteux est également prescrit. La liste des groupes de médicaments est à peu près la suivante:

  • les antibiotiques;
  • cicatrisation des plaies;
  • antisécrétoire;
  • anti-douleurs;
  • probiotiques.

La médecine alternative est impuissante pour de telles maladies, il est donc strictement interdit de s'automédiquer ou de prendre des médicaments à sa discrétion. La situation va donc empirer et peut se terminer par la mort..