Pourquoi un kyste hépatique est-il dangereux et comment s'en débarrasser

Un kyste hépatique est une tumeur bénigne. Malgré sa qualité bénigne, la maladie est considérée comme mortelle. Le problème réside dans l'absence de symptômes aux premiers stades. En conséquence, le kyste se développe, avalant littéralement des tissus sains. Il est détecté plus souvent lors d'examens de routine avec une échographie de l'organe. Avec un diagnostic rapide, dans la plupart des cas, les médecins sauvent une personne des néoplasmes sans conséquences graves..

  1. Qu'est-ce qu'un kyste sur le foie
  2. Types de néoplasmes
  3. Les principales causes des kystes hépatiques
  4. Comment le diagnostic est-il réalisé?
  5. Symptômes
  6. Comment traiter les kystes hépatiques
  7. Observation dynamique
  8. Thérapie médicamenteuse
  9. Principes de nutrition
  10. Chirurgie
  11. Remèdes populaires
  12. Qu'est-ce qu'un néoplasme dangereux
  13. La prévention

Qu'est-ce qu'un kyste sur le foie

Un kyste dans le foie est une tumeur creuse dont l'espace interne est rempli d'une substance gélatineuse de couleur vert foncé ou d'un liquide transparent. La couleur dépend de la densité du contenu.

Une formation bénigne est formée à partir des cellules du parenchyme. La taille d'une petite tumeur est de plusieurs millimètres, une grande - jusqu'à 20 cm Dans ce cas, une grande taille n'indique pas nécessairement une maladie à long terme.

Souvent, le kyste se développe rapidement, atteignant un volume impressionnant en quelques semaines ou quelques mois seulement..

La taille dépend également de l'emplacement de la tumeur. Si la formation se manifeste à la surface du foie, elle se développera beaucoup plus intensément qu'avec l'emplacement interne.

Types de néoplasmes

Les oncologues adhèrent à une certaine qualification des tumeurs kystiques. Tout d'abord, ils se démarquent:

  1. Vrai. Diffère par son caractère congénital et la présence d'une «doublure» spécifique à l'intérieur de la couche épithéliale.
  2. Faux. Il apparaît sous l'influence de facteurs externes - lésion hépatique, chirurgie, inflammation. Dans ce cas, les tissus mous de l'organe subissent des modifications, ce qui devient un provocateur d'une formation bénigne..

En fonction de la structure, il est diagnostiqué:

  • Kyste hépatique simple - tumeur solitaire.
  • Multi-chambre - l'espace interne est divisé par des cloisons.
  • Polykystique - petites formations kystiques affectant une zone ou différents segments.

La classification la plus générale divise toutes les formations kystiques en:

  • parasitaire (échinocoque, alvéocoque);
  • non parasitaire.
Lorsque le foie est endommagé par les helminthes et la formation de cavités spécifiques, il est important de prévenir la propagation des parasites avec le flux sanguin vers d'autres organes.

Les principales causes des kystes hépatiques

Chez un enfant, la formation d'un kyste est souvent associée à des problèmes de développement intra-utérin, une violation de la formation d'un organe. Cependant, ce sont souvent les enfants qui sont confrontés à la forme parasitaire causée par une infection du foie par des ténias..

Cependant, la cause exacte de la formation de cavités kystiques n'est pas connue de la médecine moderne. Les médecins et les scientifiques ne peuvent pas expliquer le fait que le kyste est plus souvent déterminé chez la femme. Mais des provocateurs de divers types de formations bénignes dans le foie ont été identifiés:

  1. Un vrai kyste se développe à la suite d'une hyperplasie des voies biliaires. Chez l'embryon, les canaux intralobulaires n'ont pas accès au système général des voies biliaires, ce qui provoque le développement du kyste biliaire. Le foie produit de la bile, qui ne trouve pas de sortie et s'accumule, formant des cavités fermées.
  2. Les cellules épithéliales produisent du liquide, ce qui conduit à son accumulation et à la formation d'une cavité fermée. Dans ce cas, la forme hydratée est diagnostiquée.
  3. Parfois, les médicaments hormonaux, en particulier les contraceptifs oraux, sont appelés provocateurs. Mais un lien direct entre la prise d'agents pharmacologiques et les lésions hépatiques n'a pas été trouvé..
  4. Parasites introduits dans le parenchyme hépatique avec circulation sanguine.
  5. Blessure à un organe.

Il est important de déterminer quel facteur a conduit à la modification du tissu hépatique, car le traitement dépend largement de la cause. Par conséquent, si vous soupçonnez une formation kystique, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic détaillé..

Comment le diagnostic est-il réalisé?

Les méthodes suivantes sont utilisées pour examiner le foie:

  • Procédure d'échographie. À l'échographie, la formation dans le foie est clairement visible, mais uniquement avec une taille suffisamment grande. Un petit kyste situé à l'intérieur du parenchyme, l'appareil peut ne pas remarquer.
  • CT et IRM. Permet d'identifier les caractéristiques structurelles, de déterminer si un kyste du lobe gauche du foie est présent ou situé dans le lobe droit. Le diagnostic matériel spécifie la taille de la tumeur. Même les petites formations sont détectées à l'aide de la tomodensitométrie, car un balayage couche par couche est effectué, ce qui permet d'obtenir des images de sections minces du foie.
  • Un test sanguin pour l'étude des enzymes hépatiques. Lorsque les cellules hépatiques sont détruites, une augmentation des enzymes ALT et AST est détectée.
  • Biopsie du foie. Les tissus sont envoyés pour examen histologique au laboratoire. Ceci est fait afin non seulement de confirmer la présence d'un kyste, mais également de réfuter la malignité du processus. Pour cela, du sang est également donné pour les marqueurs tumoraux..

Lors du diagnostic, il est souvent révélé qu'il est impossible d'appliquer un traitement chirurgical. Dans ce cas, ils ont recours à la pharmacothérapie..

Si le kyste se rompt avec saignement, la chirurgie ne peut être évitée.

Symptômes

Les formations kystiques dans le foie sont rarement accompagnées d'un tableau clinique prononcé. De nombreux patients, dont l'éducation ne grandit pas, vivent toute leur vie avec une tumeur bénigne, sans même connaître sa présence. Habituellement, le problème n'est révélé que lors de l'examen pour une autre raison..

Mais si le kyste se développe activement, des signes caractéristiques apparaissent souvent:

  • Douleur dans l'abdomen supérieur droit. Si vous ne recevez pas d'aide médicale à ce stade, la douleur prendra le caractère de spasmes..
  • Diminution de l'appétit et perte de poids associée.
  • Manifestations de jaunisse obstructive. L'accumulation de bilirubine dans le sang provoque une teinte caractéristique de la peau et de la sclérotique oculaire.
  • Sur la partie du tractus gastro-intestinal, les symptômes apparaissent sous forme d'éructations, de nausées et de diarrhée, de flatulences.
  • L'essoufflement est noté même avec peu d'exercice.
  • Une personne ressent une faiblesse musculaire, se fatigue facilement.
  • La température corporelle augmente sans raison apparente.

Le syndrome de la douleur est considérablement augmenté lors de la conduite sur des routes inégales, pendant le travail physique.

Un kyste de taille importante provoque une hypertrophie asymétrique de l'abdomen.

Dans ce cas, un appel urgent aux médecins est nécessaire. En se développant rapidement, le kyste détruit les tissus sains et une fonction hépatique insuffisante est la cause du décès. Les symptômes graves signifient que les formations kystiques ont affecté environ 20% du volume du foie ou qu'il y a une seule tumeur dont la taille atteint 7 cm.

Parfois, un kyste se fait sentir comme un symptôme non spécifique - transpiration abondante. Une formation située dans le foie près des voies biliaires provoque un assombrissement de l'urine et une décoloration des matières fécales. Avec un gros kyste, la taille du foie augmente, ce qui est déterminé par palpation ordinaire lorsqu'il est examiné par un médecin.

Retarder le traitement d'un kyste progressif entraîne parfois une rupture du tissu hépatique. Dans ce cas:

  • Il y a une vive douleur à court terme.
  • Le soulagement suit suivi d'un affaiblissement musculaire.
  • La sueur froide entre.
  • Le bruit se fait entendre dans mes oreilles, les mouches clignotent devant mes yeux.
  • Souvent, une personne perd connaissance.

En présence d'un tel tableau clinique, une aide urgente est nécessaire. Ils font appel à une équipe de médecins qui transportent la personne vers l'unité d'hospitalisation. Un retard peut être fatal.

Comment traiter les kystes hépatiques

Le traitement d'un kyste dans le foie dépend de l'état général du patient et du degré de développement de la tumeur. Parmi les principales directions - un régime alimentaire compétent, une pharmacothérapie et une chirurgie.

Observation dynamique

Si le kyste n'est pas sujet à la croissance, l'observation dynamique est pratiquée. Périodiquement, une personne subit des examens qui permettent de détecter en temps opportun les changements dans la taille du néoplasme.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement symptomatique soulage la douleur, les vomissements, la diarrhée. Mais des médicaments sont utilisés et en fonction de la cause de la pathologie.

Quels médicaments sont indiqués pour un kyste:

  • Pour le traitement parasitaire, des acaricides à base d'albendazole sont recommandés - Nemozol, Zentel, Vormil, Sanoksal. Le médicament prescrit dépend du type de parasites dans le foie.
  • Si un traitement postopératoire est nécessaire, des immunostimulants et des médicaments régénératifs sont utilisés pour aider le corps à récupérer rapidement - Phosphogliv, Essentiale,
  • Pour réduire la douleur, Analgin, Ketorol sont recommandés.
  • Soulager le processus inflammatoire dans le foie avec Diclofenac, Ketoprofen.
  • Si le kyste est provoqué par la prise de médicaments hormonaux, des médicaments sont prescrits pour corriger le travail des glandes endocrines.

Le traitement médicamenteux est indiqué lorsque la taille de la formation ne dépasse pas 3 cm.

Le traitement est effectué sous contrôle constant des ultrasons. En l'absence d'effet positif ou de croissance tumorale, la chirurgie est indiquée.

Principes de nutrition

Un régime est essentiel pour améliorer la santé du foie. Un menu spécifique est également utilisé après un traitement chirurgical pour restaurer rapidement le tissu hépatique, réduire la charge sur l'organe.

Il est nécessaire d'exclure du régime tous les composants irritants - marinades, conserves, frites, grasses, épicées et salées. L'alcool et les sodas, les petits pains, les pâtisseries, le thé fort et le café sont contre-indiqués..

Il est utile d'introduire dans le menu des ingrédients riches en complexes de vitamines et de minéraux - légumes crus, fruits frais. Affichage du poisson de mer et des produits laitiers.

En moyenne, l'apport calorique quotidien pour un kyste hépatique peut atteindre 3000 kcal. Il est conseillé de consommer 120 g de protéines, 80 g de matières grasses et 450 g de glucides par jour.

Chirurgie

L'opération d'élimination du kyste est réalisée selon plusieurs méthodes:

  1. Fenestration. La chirurgie ouverte-laval consiste à ouvrir la cavité abdominale. Ensuite, la tumeur est perforée et la cavité du kyste est libérée du contenu. La capsule est excisée.
  2. Décorticage. La chirurgie laparoscopique est réalisée par plusieurs ponctions. Le kyste est libéré du liquide, alors qu'il n'y a pas de violation de l'intégrité de ses parois et que le liquide ne pénètre pas dans les tissus sains.
  3. Drainage. Un équipement est utilisé, qui est inséré à travers une petite ponction dans la cavité du kyste. L'intervention chirurgicale se déroule sous le contrôle d'une radiographie ou d'une échographie.
  4. Marsupialisation. Il est utilisé s'il est impossible d'exciser les parois du kyste. Le néoplasme est disséqué et le liquide est pompé. Les bords des parois sont suturés à l'incision péritonéale. La guérison mène à des cicatrices.
  5. Résection hépatique partielle ou complète. L'excision complète est généralement réalisée en présence d'une maladie polykystique. Dans ce cas, une transplantation hépatique est nécessaire..

La méthode d'intervention chirurgicale à utiliser est décidée en fonction du diagnostic du foie.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle a de nombreuses recommandations sur ce qu'il faut faire pour dissoudre le kyste. Mais il est préférable d'utiliser des recettes maison en combinaison avec les mesures recommandées par le médecin. L'auto-traitement peut réduire les symptômes, mais il existe des risques élevés de croissance tumorale en l'absence de thérapie professionnelle.

Quelles recettes folkloriques aideront avec un kyste du foie:

  • Les jeunes feuilles de bardane sont passées dans un presse-agrumes. Fresh est conservé au réfrigérateur et pris dans 2-3 cuillères à soupe. l. du quotidien. Le cours dure 1 mois. Répétez si nécessaire. Aide le kyste à se dissoudre.
  • 5 œufs de caille crus se boivent chaque matin. La durée du traitement est de 3 semaines. Convient pour le traitement des lésions hépatiques compliquées.
  • Le jus de chélidoine est mélangé en volumes égaux avec de la vodka. Le matin à jeun, prenez 10 gouttes mélangées au lait. Progressivement, le nombre de gouttes est augmenté de un chaque jour, porté à 20 et à nouveau réduit à 10. Le cours est répété 2 fois.
  • Les coquilles de noix de pin (100 g) sont bouillies pendant 30 minutes dans de l'eau bouillante (1 l). Buvez le bouillon tout au long de la journée.
Toutes les méthodes folkloriques sont discutées au préalable avec un médecin. Des réactions allergiques aux composants sont probables.

Qu'est-ce qu'un néoplasme dangereux

Un kyste petit et stable n'est pas une menace sérieuse, mais plusieurs kystes causent des dommages à une grande zone. Cavité kystique dangereuse et volumineuse, se développant rapidement, ce qui entraîne des symptômes graves, une perte de performance hépatique. Probablement:

  • rupture de la formation kystique;
  • inflammation;
  • propagation de parasites.

De telles complications provoquent un abcès, une intoxication sanguine, une nécrose parenchymateuse, la mort..

La prévention

Il est impossible d'empêcher le développement d'un kyste congénital. Mais il existe des mesures pour réduire les risques d'un faux:

  • Des mesures préventives doivent être suivies lors de la garde des animaux.
  • L'hygiène personnelle est importante.
  • S'il y a des risques de formation de kystes à la suite d'une blessure, vous devez suivre les recommandations du médecin et ne pas négliger le traitement prescrit.

Un kyste est une tumeur bénigne mais peut entraîner la mort. Par conséquent, lors de la détection de l'éducation, vous devez faire confiance au médecin et ne pas pratiquer l'auto-thérapie..

Kyste du foie

Visuellement, un kyste dans le foie ressemble à une cavité arrondie avec des parois denses - c'est une bulle de tissu fibreux ou épithélial altéré.

La formation est remplie d'un liquide transparent ou d'une substance gélatineuse de couleur brun-vert.

La suppuration se produit parfois dans la cavité, qui pénètre dans le sang - une telle complication constitue un danger pour la vie du patient.

La taille des kystes varie de quelques millimètres à 25 cm ou plus. L'emplacement peut être différent: en surface, à l'intérieur et dans différentes zones du foie.

Les causes de la maladie et ses types

Des variétés de lésions bénignes surviennent pour diverses raisons, mais dans la plupart des cas, l'origine des néoplasmes non parasitaires reste incertaine.

Causes et types de kystes:

Échinococcose du foie à l'échographie

  1. Un vrai kyste simple - la formation consiste en un épithélium de type biliaire - c'est la cause du développement de la dilatation des canaux isolés. La cause de ce kyste n'est pas claire, mais cela suggère une prédisposition congénitale. L'espèce est sujette à une rechute;
  2. Maladie polykystique - une maladie génétiquement déterminée qui est souvent associée à une maladie polykystique des reins, consiste en une lésion de l'organe par plusieurs formations en même temps;
  3. Les kystes tumoraux sont des formations avec mort tissulaire centrale, souvent confondues avec un vrai kyste. La cause est inconnue. Une formation semblable à une tumeur (cystadénome) est considérée comme une condition précancéreuse et présente un risque élevé de dégénérescence en formation oncologique;
  4. L'échinococcose du foie est une lésion d'organe parasite qu'une personne peut subir par contact avec des animaux domestiques, en ignorant les règles d'hygiène personnelle. Les larves d'échinocoques pénètrent dans le foie, se fixent au réseau capillaire. Autour d'eux, une capsule (hydatique) apparaît à partir des couches herménatives et chitineuses et du tissu fibreux compacté;
  5. Un abcès est un kyste bactérien (se produit lorsque les règles de désinfection pendant la chirurgie, d'obstruction des voies biliaires et de cholangite ascendante sont violées) ou amibienne (l'agent causal est une amibe de dysenterie, qui est infectée par l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés) d'origine.

L'étiologie du kyste et son type affectent largement le choix de la thérapie et le développement de complications, par conséquent la différenciation des formations est si importante au stade du diagnostic.

Pourquoi la pathologie est-elle dangereuse? Symptômes

Les signes de formation deviennent perceptibles lorsque le kyste atteint 8 cm ou plus. L'augmentation de volume perturbe le fonctionnement du foie et d'autres organes internes, la perméabilité des voies biliaires et des vaisseaux sanguins.

Symptômes d'un gros kyste hépatique:

  • jaunissement de la peau;
  • une forte diminution du poids corporel;
  • renflement dans l'hypochondre droit;
  • la nausée;
  • la diarrhée;
  • douleur sourde dans l'hypochondre droit (particulièrement importante pendant l'activité physique ou la marche);
  • faiblesse générale;
  • dyspnée;
  • perte d'appétit;
  • augmentation de la transpiration.

Un kyste qui ne cause pas d'inconfort n'a pas besoin de traitement, mais nécessite une surveillance constante. Dans certaines situations seulement, l'éducation menace la vie et la santé du patient:

  • la formation de pus dans la cavité du kyste;
  • hémorragie dans l'éducation;
  • origine parasitaire;
  • perforation et fuite du contenu dans les voies biliaires et le péritoine;
  • grande taille de la tumeur;
  • emplacement à proximité de zones importantes du foie, à savoir près des canaux et des vaisseaux sanguins, qui sont pincés à mesure que la tumeur se développe.

En présence de telles complications mettant la vie en danger, le médecin prescrit un traitement conservateur ou une intervention chirurgicale.

Diagnostique

La confirmation du diagnostic nécessite des tests de laboratoire, une anamnèse, des examens visuels et instrumentaux.

Kyste hépatique au scanner

Les méthodes suivantes sont utilisées pour le diagnostic:

  1. Tomodensitométrie de la cavité abdominale;
  2. Examen échographique du foie;
  3. Imagerie par résonance magnétique;
  4. Angiographie hépatique;
  5. Scan nucléaire;
  6. Analyse en laboratoire de l'urine (générale), du sang (général et biochimique);
  7. Biopsie;
  8. Analyse histologique.

Les méthodes de diagnostic avancées ne sont pas nécessaires pour établir un diagnostic. Si l'établissement médical est limité dans ses capacités, il suffit alors de procéder à une échographie du foie - une méthode de diagnostic disponible partout et donnant une quantité suffisante d'informations sur la tumeur.

Traitement

Un traitement conservateur ou chirurgical n'est effectué qu'en cas de symptômes ou de confirmation de l'origine parasitaire de la pathologie.

La pharmacothérapie, la ponction percutanée, l'aspiration, la sclérothérapie à l'éthanol ne sont pas souvent utilisées en raison du taux élevé de rechute avec un tel traitement, mais la combinaison de ponction et de durcissement est plus populaire.

Indications du traitement percutané:

  • éducation de plus de 5 cm de diamètre;
  • kystes multiples avec possibilité de perforer la membrane des tumeurs;
  • formations avec stratification des parois;
  • tumeurs infectées;
  • les enfants à partir de trois ans;
  • la grossesse de la patiente;
  • rechute après la chirurgie;
  • les patients qui refusent la chirurgie ou ont des contre-indications à la chirurgie;
  • recommandé pour les patients résistants à la chimiothérapie.

Ce type de traitement comporte également un certain nombre de contre-indications:

  • le patient est alcoolique ou toxicomane;
  • le kyste est situé de manière à ce qu'il soit difficile d'y accéder;
  • éducation adjacente aux voies biliaires;
  • un kyste calcifié ou inactif.

L'échinococcose est traitée de manière conservatrice (médicaments à base de mébendazole ou d'albendazole), mais cela ne résout pas complètement le problème et fait plutôt référence à des mesures auxiliaires. Les médicaments sont prescrits 4 jours avant la chirurgie ou le traitement percutané. Le cours du mébendazole doit durer 3 mois et le traitement par l'albendazole dure 1 mois..

Un abcès du foie peut être guéri avec une méthode conservatrice si la formation est petite et répond bien aux antiparasitaires ou aux antibiotiques.

Les opérations chirurgicales pour un kyste ou un foie polykystique sont divisées en méthodes ouvertes de retrait et laparoscopie (mini-invasive).

Chirurgie du kyste hépatique:

Laparascopie

  1. La laparascopie est une intervention chirurgicale qui ne nécessite pas une grande ouverture du péritoine. Parmi les avantages, ils notent un faible risque de complications postopératoires, une relative indolence, un effet cosmétique et une récupération rapide du patient. C'est le traitement le plus courant en médecine moderne;
  2. Résection de segment et de lobe. La méthode la plus traumatisante, pleine de saignements et d'autres complications au stade de la manipulation et en période postopératoire.

Un kyste hépatique d'origine non parasitaire ne constitue pas une menace pour la vie humaine tant qu'il n'exerce pas de pression sur les vaisseaux, les conduits et les organes voisins. Mais la maladie nécessite une surveillance constante à l'aide d'un examen échographique afin d'identifier en temps opportun les complications ou une augmentation de l'éducation à une taille critique.

Kyste du foie - cancer ou pas? Comment traiter, si une opération urgente est nécessaire?

Très souvent, avec un examen régulier par un médecin et une échographie des organes internes, le patient est informé qu'il a un néoplasme - un kyste hépatique unique ou multiple. Au premier moment, cela peut provoquer un choc, car toute tumeur de l'esprit est fortement associée au cancer..

Mais dans le cas d'un kyste sur le foie, le pronostic est presque toujours favorable - ce néoplasme devient rarement malin et parfois "se résout" par lui-même.

Description de la maladie

Un kyste hépatique est une formation bénigne, qui est un «sac» formé dans le tissu hépatique et rempli de contenu liquide. Comme beaucoup d'autres types de kystes, il peut être soit congénital - c'est-à-dire que la violation est posée même pendant le développement intra-utérin - et acquis.

Le contenu des sacs et la structure des kystes dépend du mécanisme d'occurrence. Ils peuvent contenir du sang, du pus, de la bile. Les tumeurs peuvent être petites ou assez grandes, en nombre - simples ou multiples.

Fondamentalement, les petits néoplasmes ne se manifestent en aucun cas, ne nécessitent aucun traitement et dégénèrent très rarement en tumeurs malignes. Les tumeurs volumineuses, en particulier multiples, sont souvent sujettes à une croissance soudaine, commencent à appuyer sur les tissus voisins et provoquent leur déformation et leur atrophie..

Cette maladie est détectée en moyenne chez 10 à 15% des adultes.

Les femmes tombent malades beaucoup plus souvent que les hommes. Ceci est associé à des changements hormonaux réguliers qui se produisent pendant la puberté, pendant la grossesse, après l'interruption artificielle de grossesse ou lors de fausses couches. Les kystes hépatiques surviennent souvent pendant la ménopause.

Chez les enfants, cette maladie est extrêmement rare..

Classification

Les kystes sont répartis dans les groupes suivants:

Simple - se développer dans la période intra-utérine de développement embryonnaire à partir de voies biliaires sous-développées. À l'intérieur de ces sacs, il y a un liquide qui ressemble à la bile dans sa composition et les néoplasmes eux-mêmes sont généralement petits. C'est le type de tumeur le plus courant, elles ne dégénèrent presque jamais en malignes, ne se développent pas et ne provoquent aucun symptôme prononcé..

L'échinocoque est un type infectieux spécial de kystes causé par des parasites. En règle générale, en présence de kystes dans le foie causés par cette cause, des néoplasmes se trouvent chez une personne dans d'autres organes (reins, voies biliaires).

Cystoadénosarcome - se développe à partir de cellules épithéliales, peut se manifester chez l'homme même dans l'enfance. Le mécanisme d'apparition est inconnu, mais c'est l'un des rares types de tumeurs qui dégénèrent en malignes.

La polykystose hépatique est une anomalie génétique rare. Avec cette maladie, un grand nombre de néoplasmes se forment dans le foie (dans certains cas plus de vingt), qui avec le temps augmentent de taille et provoquent une atrophie des cellules hépatiques et une compression des organes environnants.

Selon la taille des kystes dans le foie, il y a:

  • jusqu'à 1 centimètre - ils sont considérés comme petits;
  • de 1 à trois centimètres - moyen;
  • de trois à dix centimètres - grand;
  • les kystes de plus de vingt centimètres sont appelés géants.

Tous les types de kystes peuvent former plusieurs néoplasmes et se transformer en polykystes.

Si la membrane tumorale se rompt, devient enflammée et que du pus apparaît autour d'elle ou à l'intérieur, le type de kyste est considéré comme compliqué. Si le kyste se rompt, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire, un retard peut coûter la vie au patient.

Causes des kystes dans le foie

Il n'y a pas d'opinion générale parmi les médecins et les spécialistes sur les causes des kystes hépatiques. Il y en a plusieurs principaux qui se démarquent comme présomptifs:

  • La formation de néoplasmes peut être causée par une hyperplasie inflammatoire prolongée des voies biliaires..
  • De nombreux experts pensent que les kystes congénitaux sont formés à partir de voies biliaires sous-développées qui ne sont pas devenues une partie du système biliaire au cours du développement intra-utérin..

En outre, des changements hormonaux brusques peuvent provoquer le développement de kystes chez les femmes en âge de procréer..

D'autres types de kystes hépatiques sont acquis et sont divisés en ceux causés par:

  • parasites dans le corps;
  • lésions hépatiques;
  • processus inflammatoire prolongé.

Symptômes

Les petits kystes peuvent ne pas déranger le patient en aucune façon et apparaître tout à fait par accident - lors d'une échographie des organes internes. Si le néoplasme ne se développe pas, ne se manifeste d'aucune manière - il n'est pas traité, mais seulement observé.

Le problème est représenté par de multiples néoplasmes (polykystiques), qui occupent jusqu'à vingt pour cent du foie entier, ainsi que des tumeurs extrêmement volumineuses (jusqu'à huit centimètres).

Dans ce cas, la patiente peut ressentir des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen (chez les femmes, elles ressemblent à une douleur avant les règles), une douleur sourde dans le foie.

Certains patients atteints de tumeurs multiples ou uniques peuvent présenter les symptômes suivants:

  • manque d'appétit et de soif, saturation avec une très petite quantité de nourriture, à la suite de laquelle - une perte de poids brutale;
  • éructations amères constantes;
  • vomissements déraisonnables, surtout le matin;
  • tiraillement ou douleur sourde dans le côté droit, qui s'intensifie en marchant ou en courant;
  • fatigabilité très rapide;
  • transpiration sévère et transpiration acquiert une odeur extrêmement désagréable et piquante;
  • essoufflement en marchant;
  • problèmes de selles;
  • en appuyant sur la peau dans la région du foie, on sent que l'organe est agrandi;
  • dans certains cas - une augmentation de la température corporelle jusqu'à 37 degrés le soir.

Dans certains cas, les patients peuvent se plaindre d'une amertume persistante dans la bouche, d'une augmentation de la production de gaz et d'une sensation régulière de ballonnements.

Les symptômes les plus frappants sont ressentis par les patients atteints de kystes de type échinococcique. Chez les patients présentant la présence de parasites dans le corps, une fièvre sévère, une irritation et une rougeur de la peau peuvent se manifester brutalement, provoquant des démangeaisons insupportables, une toux non associée à un rhume, une douleur sèche et douloureuse, prononcée dans le foie, un jaunissement soudain de la peau et du blanc des yeux, une perte de poids par contexte de régime normal, inchangé, diarrhée ou constipation.

La rupture du kyste et le développement d'une péritonite provoquent une douleur aiguë, une intoxication sévère et, en l'absence d'aide, peuvent entraîner la mort.

Un kyste éclatant provoque de graves étourdissements, une perte de conscience, une pâleur, une forte baisse de pression.

Dans certains cas, la suppuration de la cavité kystique est causée par une infection des tissus externes du kyste par des bactéries introduites avec le sang. Dans ce cas, il peut y avoir une augmentation de la température corporelle et des frissons généraux, des vomissements, des étourdissements..

Diagnostique

Le plus souvent, les petits kystes ne dérangent en aucun cas le patient et sont détectés de manière inattendue, lors d'une échographie du foie prévue. Si les néoplasmes sont multiples et volumineux, le médecin peut soupçonner leur présence par palpation dans la région du foie, car il détectera son augmentation.

Avec une détection garantie des néoplasmes, le patient se verra certainement assigner des examens supplémentaires qui révéleront:

  • dans quelle mesure la fonction hépatique est altérée (ALAT, AST);
  • si l'écoulement de la bile n'est pas perturbé et, dans l'affirmative, dans quelle mesure (analyse de la bilirubine);
  • tests de présence de parasites.

Le patient est examiné pour l'hépatite et les maladies infectieuses. De plus, pour comprendre l'étendue de la lésion, une IRM peut être prescrite.

Traitement du kyste hépatique

Le traitement médical des néoplasmes eux-mêmes n'est pas effectué directement, car son efficacité est extrêmement faible.

Pour les petits kystes dans le foie, le patient sera invité à des contrôles réguliers pour surveiller une éventuelle croissance tumorale. S'il n'augmente pas en taille, aucun traitement n'est nécessaire et, dans de nombreux cas, au fil du temps, le néoplasme «se résout» par lui-même.

Si le kyste est volumineux, il existe des symptômes prononcés (douleur, fièvre, perte de poids soudaine) - un traitement chirurgical peut être proposé.

Une ponction hépatique est effectuée pour éliminer le liquide de l'intérieur de la tumeur, à la suite de quoi il perd sa forme et peut se dissoudre.

Mais dans certains cas, lorsque le néoplasme est causé par une infection parasitaire ou des perturbations hormonales constantes, l'effet du traitement sera faible - après un certain temps, le sac sera à nouveau rempli de contenu liquide. Les ponctions périodiques sont inutiles sans traitement de la maladie sous-jacente..

Si le kyste est situé dans la couche supérieure du foie, une laparoscopie peut être proposée, c'est-à-dire une ablation chirurgicale de la tumeur. L'opération est prescrite s'il existe un risque d'endommagement des parois du néoplasme ou si le kyste a déjà éclaté et nécessite son élimination immédiate.

Chez les patients atteints de kystes de type échinococcique, tout d'abord, un traitement antiparasitaire est prescrit, puis le corps prendra du temps pour se débarrasser des toxines. Les patients se voient prescrire un régime de boisson amélioré et un régime qui exclut les aliments frits et épicés. Les boissons caféinées sont limitées.

En cas de perturbations hormonales, les femmes se voient prescrire des médicaments hormonaux (par exemple, Duphaston) ou des plantes médicinales - des plantes telles qu'un pinceau rouge et un utérus au bore se boivent en cours, avec un manque d'œstrogène - sauge.

Ce qui est dangereux, prévoir

Célibataires, non sujettes à la croissance, les tumeurs dégénèrent rarement en tumeurs malignes. Même la maladie polykystique, dans sa forme avancée, ne constitue pas une menace pour la vie.

Le seul kyste qui a tendance à dégénérer en cancer est le cystadénome. Par conséquent, lorsqu'un kyste est détecté, l'histologie est nécessaire pour exclure ce type de tumeur. Si ce type de néoplasme est détecté, le patient peut se voir proposer une laparoscopie.

Après le traitement de la maladie sous-jacente qui a provoqué la formation du kyste, le néoplasme est surveillé pendant un certain temps. Si la tumeur a commencé à diminuer de taille ou même après un court laps de temps "résolu" - grand. Pour un contrôle supplémentaire, il sera nécessaire de faire une échographie du foie et une prise de sang une fois par an.

Si le kyste reste de la même taille, ne se développe pas et ne diminue pas, l'examen devra être effectué une fois tous les six mois.

Si la tumeur continue de croître, une ponction pour éliminer le liquide ou une laparoscopie peut être prescrite. Vous ne devez pas abandonner l'opération, car la poursuite de la croissance du néoplasme peut provoquer des symptômes douloureux ou provoquer des lésions de la paroi externe de la tumeur. Dans ce cas, l'opération devra être effectuée de toute urgence..

Ainsi, un kyste hépatique est une formation bénigne qui, dans la plupart des cas, ne provoque aucun symptôme et ne nécessite aucun traitement. Si une tumeur est détectée, il est nécessaire de subir toutes les études prescrites, si nécessaire, de traiter les maladies concomitantes et de surveiller le développement du néoplasme, en subissant régulièrement une échographie.

Vidéo utile

Kyste du foie: causes, symptômes et traitement dans la vidéo ci-dessous:

Kyste du foie

La description

Un kyste hépatique est un néoplasme bénin localisé à l'intérieur ou à la surface du foie. Il s'agit d'une maladie grave qui peut être lourde de conséquences complexes pour le corps. Le plus grand danger est que souvent, avec de petits néoplasmes, il est complètement asymptomatique et peut être laissé sans attention et traitement pendant de nombreuses années. Souvent, un kyste sur le foie est découvert par hasard: à la suite d'une échographie de la région abdominale, réalisée pour une raison complètement différente. Il y a souvent des cas où des néoplasmes bénins sur le foie ne peuvent être détectés à la suite d'une autopsie qu'après le décès d'une personne, car au cours de la vie, il n'a montré aucun symptôme. Dans ce cas, le kyste n'est le plus souvent pas la cause du décès..

Un kyste est une formation creuse, constituée de tissus mous à l'extérieur, et à l'intérieur, elle est remplie d'une masse épaisse liquide ou gélatineuse. La couleur du contenu peut aller du vert clair au vert foncé. L'intensité de la couleur est généralement directement proportionnelle à la densité du contenu.

La taille de la formation peut varier de quelques millimètres à 20 centimètres de diamètre. La taille du kyste dépend d'un certain nombre de raisons. Premièrement, l'âge du kyste est très important. Lors de sa première formation, sa taille peut être minuscule. Mais en progressant sous l'influence de divers facteurs, avec le temps, il peut atteindre une très grande taille. Deuxièmement, le mécanisme de formation joue un rôle énorme, car certains types de kystes peuvent immédiatement se développer à des tailles assez grandes en quelques semaines seulement. Le troisième facteur, mais non moins important, dans le développement d'un kyste sur le foie humain est sa localisation. Le fait est que différentes parties du foie, dans une plus ou moins grande mesure, contribuent à la croissance et au développement du kyste. Par exemple, un kyste qui se forme à la surface du foie se développera plus rapidement et plus intensément qu'un kyste interne.

En soi, un petit kyste ne présente pas un grand danger au cours de sa vie normale. Une personne peut vivre toute sa vie avec un kyste hépatique, inconsciente de sa présence, car les symptômes ne se sont en aucun cas manifestés. Cependant, le diagnostic rapide d'un kyste est extrêmement important, car il peut aider à éviter les conséquences indésirables et les complications. Si un kyste est détecté en temps opportun, en présence de certains facteurs positifs, vous pouvez vous en débarrasser grâce à un traitement médicamenteux. Les kystes hépatiques chez les enfants sont également plus souvent traités avec des médicaments. Dans d'autres cas, une intervention chirurgicale et une élimination complète du kyste ont lieu. L'opération est généralement effectuée lorsque le kyste est à la surface du foie, si le kyste est à l'intérieur, alors le traitement médicamenteux est principalement prescrit.

Types de kystes hépatiques

Les kystes hépatiques ont une classification complexe. La méthode de séparation la plus importante est l'isolement des kystes faux et vrais. Les vrais kystes sont de nature congénitale et diffèrent également par la présence d'une doublure à l'intérieur de l'épithélium. À leur tour, les vrais kystes sont divisés en plusieurs variétés en fonction des caractéristiques morphologiques de la structure: rétention, simple, dermoïde, multi-chambre.

De faux kystes peuvent être acquis par une personne en cours de vie. Les raisons de l'apparition de tels kystes peuvent être des opérations antérieures, ainsi que des traumatismes et une inflammation. Ils entraînent des modifications du tissu hépatique et contribuent à la formation de kystes liquides du foie.

Les kystes peuvent avoir un nombre différent de cavités. En fonction de cela, des kystes hépatiques à une ou plusieurs chambres sont isolés. Il existe également une maladie telle que la maladie polykystique. Il est diagnostiqué lorsqu'il y a des kystes dans divers segments du foie..

Par la façon dont ils interagissent avec le foie, les kystes sont divisés en kystes hépatiques parasites et kystes hépatiques non parasites. L'apparition de kystes parasites est appelée échinococcose hépatique dans la pratique médicale, car elle est causée par des kystes échinococciques du foie. Il existe également une variété de kystes alvéococciques. Ils sont formés à la suite de dommages aux kystes par les helminthes. Il existe également des kystes biliaires du foie et des kystes cholangiogéniques du foie..

Raisons de l'apparition de kystes hépatiques

Les médecins n'ont pas d'option sans ambiguïté, à partir de laquelle un kyste du foie apparaît dans le corps humain. On ne sait pas non plus sans ambiguïté pourquoi les femmes dans la majorité souffrent de kystes hépatiques. Les raisons qui conduisent le plus souvent à la formation de kystes hépatiques peuvent être différentes: selon le type de kyste apparu.

L'hyperplasie biliaire inflammatoire accompagnée d'une obstruction se traduit souvent par un véritable kyste. Dans ce cas, le développement de l'embryon ne s'accompagne pas de la connexion des flux intralobulaires au système général des voies de sécrétion biliaire et un kyste biliaire du foie se produit. L'épithélium continue à sécréter du fluide en continu, cependant, du fait que la cavité est fermée, le fluide s'y accumule. Ainsi, si ce processus est perturbé, un kyste hydraté du foie peut se former. Cette théorie a une forte probabilité d'être vraie, car la teneur en bile n'est pas trouvée dans le kyste. En conséquence, ses voies n'ont pas de points de contact avec les voies biliaires, qui fonctionnent normalement. Un kyste hépatique solitaire peut contenir un liquide clair s'il s'est formé très récemment et du mucus vert se forme plus souvent dans les kystes chroniques localisés dans la région du foie pendant plusieurs années.

De plus, la prise de médicaments hormonaux entraîne souvent une réaction indésirable telle que l'apparition d'un kyste hépatique. Cependant, tous les fabricants d'hormones synthétiques n'en parlent pas, car aucun lien direct n'a été établi. Il existe également un certain nombre de cas de faux kystes survenant lors de la prise de contraceptifs oraux. Ainsi, un kyste sur le foie peut avoir diverses causes..

Les conséquences d'un kyste

Un petit kyste sous-capsulaire du foie peut être situé à la surface ou à l'intérieur du foie et ne même pas se manifester ni causer d'inconfort à son propriétaire. Cependant, lorsqu'elle atteint une taille plus grande, une personne peut ressentir des douleurs dans la région du foie, ainsi qu'une sensation de pression, des nausées et des vomissements, de la constipation ou de la diarrhée. Un kyste hépatique peut entraîner une invalidité d'une personne pendant une certaine période. Provoque une cholécystite à kyste hépatique. Cela entraîne une faiblesse constante, une perte d'appétit, de la somnolence et un essoufflement. Lors du traitement d'un kyste, il est impératif de suivre un régime et de suivre les recommandations du médecin.

À quel point un kyste du foie est-il dangereux? Cela peut également entraîner de graves complications:

  • Inflammation;
  • Rupture d'un kyste hépatique;
  • Propagation des helminthes.

Le processus inflammatoire s'accompagne généralement de douleurs aiguës mais supportables et d'une forte fièvre. Cela peut conduire à une hépatomégalie. Le kyste du foie grossit également dans ce cas. Habituellement, pendant l'hospitalisation et lors de l'examen initial, le médecin peut utiliser la méthode d'analyse tactile pour sentir la présence d'un sceau dans la zone touchée et l'envoyer à une échographie, qui révélera un kyste enflammé. Il doit être retiré de toute urgence et un traitement anti-inflammatoire doit être effectué avant l'opération. Si un kyste hépatique bénin enflammé n'est pas traité, cela peut entraîner une intoxication sanguine, un abcès et une nécrose tissulaire, qui entraîne la mort..

La rupture du kyste survient le plus souvent en raison d'un traumatisme ou d'un autre impact physique brutal sur le kyste. En outre, un kyste du hile du foie peut éclater en raison d'un amincissement des parois dû à un remplissage excessif de liquide, ce qui est extrêmement rare. En cas de rupture, le contenu du kyste est versé directement dans la cavité abdominale, et afin de sauver la vie du patient, il est nécessaire de procéder à une chirurgie abdominale d'urgence pour éliminer les restes du kyste et son contenu de la cavité abdominale.

La propagation des helminthes peut se produire si le kyste du parenchyme hépatique a été causé par une voie parasitaire et présente une fausse spécificité. En l'absence de traitement, les helminthes poursuivent leur reproduction et sont localisés sur d'autres organes. Les helminthes peuvent provoquer diverses maladies dangereuses. L'infection du corps par des helminthes conduit à des helminthiases. Lorsqu'elle se propage dans plusieurs organes internes, elle est très difficile à traiter et nécessite un traitement médicamenteux à long terme. Les helminthes drainent le corps et peuvent être mortels. De telles conséquences d'un kyste hépatique sont très dangereuses..

Dangereux est un kyste hépatique chez le fœtus pendant la grossesse. Étant donné que son traitement est problématique, et en cas de complications, un accouchement artificiel devra être appelé, sinon il y a un risque de mort foetale. Ils développent souvent des kystes parenchymateux du foie.

Ainsi, le kyste du foie lui-même peut rester dans le corps humain pendant de nombreuses années et ne se manifester d'aucune façon. Si le kyste augmente de taille avec le temps ou immédiatement après son apparition, un certain tableau clinique apparaît, ce qui permet de diagnostiquer la maladie à temps et de se débarrasser du kyste par chirurgie ou médicament, grâce à laquelle le kyste hépatique se résout. Dans ce cas, les contre-indications doivent être prises en compte lors de la prescription d'un traitement. Par exemple, un kyste hépatique et des allergies peuvent représenter un certain nombre de contre-indications à la prise de certains médicaments. Cependant, en cas de traitement intempestif ou inefficace, le kyste peut entraîner des conséquences néfastes: telles qu'une inflammation, une rupture ou la propagation d'agents pathogènes. Le défaut de fournir une assistance peut entraîner la mort du patient, et dans certains cas, c'est le cas..

Symptômes

Les signes d'un kyste hépatique sont les manifestations suivantes dans le corps humain:

  • nausée prolongée;
  • éructations fréquentes;
  • diarrhée prolongée;
  • douleur sourde localisée dans l'hypochondre droit, mais pouvant irradier vers le nombril, le bras gauche et l'omoplate;
  • essoufflement sévère avec peu d'effort physique;
  • faiblesse musculaire;
  • fatigue accrue;
  • augmentation du syndrome de la douleur pendant l'exercice;
  • l'apparition d'un grand inconfort dans l'hypochondre droit lors d'un voyage en transport, surtout s'il y a une forte secousse;
  • une certaine diminution de l'appétit;
  • transpiration excessive;
  • déformation asymétrique de l'abdomen. Dans ce cas, on voit clairement que le foie est fortement hypertrophié;
  • perte de poids drastique sans raison apparente;
  • augmentation de la température corporelle.

Les raisons du développement d'un kyste hépatique ne sont pas entièrement déterminées. Cela peut être causé par des malformations au cours de l'embryogenèse ou par d'autres facteurs apparus au cours de la vie d'une personne. Le traitement de cette maladie implique l'utilisation de méthodes conservatrices et radicales, en fonction du degré de croissance du néoplasme et de son type. Les remèdes populaires sont également largement utilisés contre les kystes hépatiques, s'ils ne présentent pas déjà un danger grave pour la vie et la santé humaines..

Un kyste dans le foie - les premiers symptômes de la maladie

Dans la plupart des cas, un kyste dans le foie peut n'apparaître d'aucune façon. Cela est particulièrement vrai dans les cas où il n'y a qu'un seul néoplasme ou plusieurs petits. En outre, une personne qui a des kystes dans différentes parties du foie se plaint rarement de symptômes désagréables. Par conséquent, cette maladie ne peut souvent être détectée que lors du diagnostic par ultrasons, qui a été prescrit lors d'un examen de routine. En outre, un kyste hépatique peut être associé à d'autres problèmes plus prononcés. Le développement ultérieur des premiers symptômes est influencé par la nature des néoplasmes, leur emplacement, leur forme, leur taille et l'état général de la santé humaine..

La douleur associée à un kyste hépatique est l'un des premiers symptômes de la maladie. Ils sont localisés dans la région de l'hypochondre droit, parfois ils peuvent irradier vers la partie centrale de l'abdomen, vers le côté gauche, le bras ou même l'omoplate. Dans la plupart des cas, la douleur est de nature sourde et se manifeste après un effort physique important ou après avoir mangé. Au fur et à mesure que la maladie progresse, un inconfort important dans la zone de placement du foie est observé même dans un état calme. De plus, la douleur se manifeste lors d'un voyage en transport, lorsqu'une personne commence à trembler.

Lorsque le kyste atteint un diamètre de 70 mm ou que plusieurs néoplasmes apparaissent et affectent plus de 20% du foie, d'autres symptômes se développent. Ceux-ci inclus:

  • éructations, qui se produisent très souvent;
  • une personne se sent rassasiée après avoir mangé une petite quantité de nourriture;
  • à la palpation ou à l'examen visuel de routine, une augmentation significative du foie est observée;
  • la personne ressent constamment des nausées;
  • des flatulences apparaissent;
  • le patient souffre de diarrhée qui dure longtemps.

Symptômes non spécifiques d'un kyste du foie

Chez certains patients, des signes non spécifiques de cette maladie sont observés, ce qui, uniquement avec une approche globale du diagnostic, peut indiquer le développement de kystes hépatiques. Ces symptômes comprennent:

  • augmentation de la transpiration;
  • l'apparition d'une fièvre légère: surtout le soir;
  • essoufflement;
  • fatigue et fatigue constantes;
  • perte d'appétit.

Complications avec l'apparition d'un kyste hépatique

Ce néoplasme est très dangereux pour la vie et la santé humaines, car il peut entraîner un grand nombre de complications, qui s'accompagnent de symptômes prononcés..

Dans le cas du développement d'un processus inflammatoire, tout d'abord, avec un kyste du foie, l'estomac fait mal dans la région de l'hypochondre droit. Dans le même temps, ces sensations peuvent se propager aux parties voisines du corps, ce qui apporte encore plus de souffrance au patient. Parallèlement à ce symptôme, de la fièvre, des frissons et une faiblesse musculaire apparaissent. Une personne se sent fatiguée, ses performances diminuent, elle ne dort pas bien et refuse la nourriture. Dans le contexte de cette condition, le patient peut perdre du poids..

Si le kyste est situé près des voies biliaires, il peut provoquer une jaunisse obstructive, qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleur sourde intense dans le côté droit, qui augmente progressivement;
  • l'urine devient sombre;
  • les matières fécales deviennent presque blanches;
  • la peau, la sclérotique et les muqueuses des yeux acquièrent une teinte jaune. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la peau se transforme en une teinte terreuse;
  • nausée et vomissements;
  • une personne ressent des démangeaisons insupportables sur la peau;
  • une diminution significative de l'appétit, ce qui entraîne une perte de poids;
  • augmentation de la température corporelle;
  • hypertrophie du foie.

Si une personne ne va pas chez le médecin et ne prend aucune mesure, la douleur devient spasmodique. Ils deviennent durs et causent beaucoup de souffrance à la personne malade. Dans le même temps, les signes externes de ce problème n'apparaissent que 24 à 48 heures après le développement du syndrome douloureux.

Symptômes du kyste échinococcique du foie

Lorsqu'un kyste échinococcique apparaît, une personne ne ressent aucun inconfort ni inconfort. Cette maladie se développe sans symptômes prononcés pendant plusieurs années. Au premier stade de développement d'un kyste échinococcique, ses manifestations sont possibles:

  • fatiguabilité rapide;
  • perte de performance;
  • faiblesse musculaire;
  • l'apparition d'une réaction allergique de diverses manifestations;
  • élévation de température, qui a un caractère brusque.

À mesure que le kyste grossit, d'autres symptômes apparaissent. Tout d'abord, une personne ressent une douleur sourde et prononcée du côté droit, qui augmente avec l'effort physique ou après avoir mangé. À l'examen, il y a une augmentation de la taille de l'abdomen du côté droit. A la palpation, on sent que le foie est devenu plus gros, durci. En appuyant sur le ventre, une personne ne ressent pas de douleur.

En outre, le patient s'inquiète des troubles digestifs, qui se traduisent par les symptômes suivants - nausées, vomissements, modifications des selles normales (elles deviennent trop liquides, la défécation est très rare).

Avec une augmentation significative de la taille des kystes, un syndrome douloureux prononcé est observé, qui s'accompagne d'une température élevée. Dans ce cas, le patient développe des frissons, il ressent de la faiblesse et de la fatigue..

Rupture du kyste hépatique - symptômes

S'il y a une augmentation significative de la taille du kyste hépatique lors d'une action mécanique, il peut se rompre, ce qui est très dangereux pour la vie humaine. Dans ce cas, ce qui suit se produit:

  • le patient ressent une vive douleur insupportable;
  • après quelques secondes, la personne ressent un soulagement, qui s'accompagne d'une faiblesse musculaire;
  • une personne a des sueurs froides;
  • il y a du bruit dans les oreilles et des «mouches» devant les yeux;
  • une personne malade perd connaissance.

Si vous observez le développement de tels symptômes chez votre proche, vous devez appeler une ambulance. Il est très important de faire un traitement urgent, car cette condition est très dangereuse pour une personne malade. Dans certains cas, cela peut même entraîner la mort..

Diagnostique

Un kyste hépatique survient très souvent sans aucun symptôme grave. Par conséquent, dans la pratique médicale, il existe souvent une situation où un kyste est détecté lors d'un examen dispensaire d'un patient ou d'une échographie de la cavité abdominale pour une raison complètement différente, par exemple, lors du diagnostic d'une maladie du tractus gastro-intestinal, car les signes d'un kyste hépatique peuvent être confondus avec d'autres maladies de certains soit d'organes situés dans cette partie de la cavité abdominale.

Lors du diagnostic d'un kyste hépatique, il est très important de déterminer le type de kyste du patient et sa quantité dans le foie. C'est-à-dire: y a-t-il d'autres kystes en plus de celui détecté. En outre, vous devez mesurer la taille du kyste, la présence de processus inflammatoires et fixer l'emplacement du kyste hépatique. Le diagnostic implique les types de recherche suivants:

  • IRM;
  • CT;
  • Ultrason;
  • Ponction du kyste du foie.

À l'aide d'études telles que l'IRM et la tomodensitométrie, le kyste hépatique est différencié d'autres maladies similaires. Par exemple, hémangiome ou diverses tumeurs des organes abdominaux. L'IRM est l'étude la plus utile d'un point de vue informatif. Selon ses résultats, le tableau général de la maladie sera visible. Il est effectué dans un hôpital à l'aide d'un appareil spécial - un tomographe. En conséquence, vous pouvez obtenir une image 3D de n'importe quel organe et étudier toutes les déviations.

La tomodensitométrie, par contre, aide à étudier un organe de l'intérieur, grâce à laquelle l'étude est unique. La tomodensitométrie vous permet d'obtenir des images couche par couche qui indiquent la structure de l'organe affecté et du néoplasme. Ce test est conçu pour identifier les plus petits kystes à la surface et à l'intérieur du foie. La tomodensitométrie peut détecter les kystes aux premiers stades de leur apparition et détecter la maladie polykystique. Si un grand nombre de kystes sont détectés à l'aide de la tomodensitométrie, un nombre fini d'entre eux peut être détecté au moment de l'examen. La tomodensitométrie de l'abdomen pour les kystes hépatiques est effectuée par un produit de contraste intraveineux. Alors que la tomodensitométrie, l'examen d'autres organes abdominaux, se fait par administration orale du médicament.

Pour toutes les études morphologiques classiques du kyste, une échographie du foie est réalisée. Le kyste dans ce cas est considéré en termes de taille et de type d'éducation. L'échographie est la méthode la plus simple et la plus courante d'examen des organes abdominaux. Cela est dû à la présence de machines à ultrasons dans presque toutes les lames: privées et publiques. Ceci est nécessaire pour décider quel sera le traitement: médicament ou radical.

De plus, vous devez effectuer une ponction pour déterminer la présence de marqueurs tumoraux dans un kyste hépatique. Les marqueurs tumoraux peuvent aider à déterminer si une tumeur est bénigne. Avec un résultat négatif, des cellules cancéreuses apparaissent dans la région du foie et un diagnostic complètement différent est posé. En conséquence, l'analyse des marqueurs tumoraux est utilisée dans le diagnostic différentiel des kystes hépatiques du cancer..

S'il est révélé qu'un kyste a un caractère parasitaire, il est impératif de procéder à des analyses de sang et de déterminer la localisation des parasites dans d'autres organes. Dans ce cas, un traitement sera effectué non seulement pour éliminer le kyste, mais également pour se débarrasser des helminthes qui l'ont causé, afin de prévenir une rechute de la maladie et les conséquences néfastes des helminthiases.

Un diagnostic opportun et correct de la maladie aide à prévenir ses conséquences négatives. Ceci est très important, car dans un certain nombre de cas de kystes hépatiques, cette maladie est traitée avec un médicament..

Si le diagnostic est effectué en temps opportun, mais que le kyste ne peut pas être guéri avec des médicaments, une laparoscopie du kyste hépatique peut être effectuée et elle sera éliminée de la manière la plus simple. Cependant, si l'état du patient entraîne des complications et que le kyste se rompt soudainement ou qu'une hémorragie dans la cavité abdominale se produit, une opération abdominale sera nécessaire pour éliminer les restes du kyste et nettoyer la cavité abdominale de son contenu..

Ainsi, il est important non seulement d'établir la présence de néoplasmes dans la région du foie à temps. Le diagnostic d'un kyste consiste à établir le nombre, la taille et la nature des kystes. Il est nécessaire de déterminer la raison de ce néoplasme afin d'éviter la récidive de la maladie, ainsi que de mener une étude complète des kystes détectés pour déterminer le schéma de traitement correct. Un diagnostic opportun et correct peut non seulement aider le patient à survivre à un traitement plus facile et plus conservateur, mais également lui sauver la vie, car l'apparition soudaine de complications est lourde de conséquences très graves..

Traitement

Comment traiter un kyste hépatique s'il est détecté lors d'un examen par un médecin ou lors d'un diagnostic par échographie:

  • vous devez adhérer à un régime strict;
  • une partie du foie est réséquée;
  • ablation complète possible du foie avec transplantation ultérieure;
  • énucléation ou exfoliation du kyste avec une méthode chirurgicale;
  • excision des parois du néoplasme par laparoscopie avec fenestration;
  • l'utilisation de méthodes palliatives d'intervention chirurgicale - drainage, marsupialisation;
  • traitement d'entretien médicamenteux après la chirurgie.

Les raisons de l'apparition de kystes hépatiques bénins ne sont pas entièrement comprises. Ceci est influencé à la fois par les caractéristiques du développement embryonnaire et par le mode de vie d'une personne. Cette maladie peut également être traitée avec des remèdes populaires, surtout si elle a été détectée dans la phase initiale..

Si vous trouvez des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous devez contacter un gastro-entérologue. Il doit effectuer un diagnostic complet, déterminer ou réfuter la présence de kystes, leur type, la nature des néoplasmes. Ce n'est qu'après cela qu'un médicament ou un traitement chirurgical est prescrit, ce qui sera efficace dans ce cas..

Kyste du foie - que faire avec ce diagnostic?

Avec un kyste du foie, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire qui aidera à améliorer l'état de la personne malade et, dans certains cas, à prévenir la chirurgie. De plus, certaines règles nutritionnelles doivent être respectées après l'ablation chirurgicale des néoplasmes. Cela empêche les kystes de se développer et répare les tissus hépatiques.

Tout d'abord, vous devez exclure du régime:

  • friture;
  • repas cuisinés avec beaucoup de matières grasses;
  • viandes fumées;
  • aliments en conserve et marinés;
  • nourriture riche en sel;
  • boissons sucrées et gazeuses;
  • produits de confiserie et de boulangerie;
  • café et thé fort;
  • sauces chaudes, assaisonnements, épices.

Une bonne nutrition en présence d'un kyste hépatique doit inclure la consommation quotidienne d'aliments riches en vitamines, minéraux et autres substances bénéfiques. Ceux-ci incluent les légumes et les fruits crus, cuits, bouillis ou cuits au four. Vous devriez essayer de manger du chou, des carottes, du topinambour, des poivrons, des fraises, des panais, du persil et d'autres aliments également riches en fibres. Il est également recommandé d'inclure dans votre alimentation du poisson, des viandes faibles en gras, du lait, du kéfir, du fromage cottage, du yaourt.

L'apport calorique moyen d'un homme adulte ne doit pas dépasser 3000 kcal par jour. Dans le même temps, il est nécessaire de fournir une nutrition adéquate, qui contiendra quotidiennement environ 120 g de protéines pures, 450 g de glucides et 80 g de graisses végétales et animales..

Kyste sur le foie - une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Si, lors du diagnostic, un kyste d'un diamètre ne dépassant pas 3 cm a été trouvé, il n'est pas nécessaire de le retirer. Dans ce cas, vous ne pouvez subir qu'une étude périodique par un gastro-entérologue. Vous devez également adhérer à un régime strict qui aidera à améliorer l'état de la personne malade et à exclure la chirurgie..

Les indications pour l'élimination d'un kyste sur le foie sont:

  • détection d'un néoplasme de plus de 3 cm de diamètre;
  • une indication absolue de la chirurgie est une augmentation du kyste jusqu'à 10 cm, peu importe dans quelle partie du foie il se trouve;
  • si un kyste isolé est trouvé;
  • lorsqu'un néoplasme de toute taille est localisé dans la partie centrale du foie;
  • récidive de la formation de kystes sur le foie après l'utilisation de méthodes de traitement par ponction;
  • le développement d'une maladie avec des symptômes prononcés qui causent beaucoup de souffrance à une personne.

Fenestration du kyste hépatique

La fenestration est l'une des méthodes d'élimination laparoscopique des kystes hépatiques. Il est utilisé en présence de néoplasmes de toute taille, type et emplacement.

Cette technique comprend les étapes suivantes:

  • une petite incision est faite dans la cavité abdominale, ce qui ouvre l'accès au néoplasme dans le foie;
  • à travers une petite ponction dans le kyste, il est vidé;
  • les parois restantes du néoplasme sont excisées chirurgicalement;
  • après l'ablation du kyste hépatique, la cavité résultante est traitée par coagulation.

Énucléation ou exfoliation du kyste

L'énucléation ou le pelage d'un kyste est une méthode chirurgicale qui implique l'élimination complète du néoplasme. Dans le même temps, les tissus d'organes sains ne sont pas affectés. Cette méthode est utilisée si le kyste est de taille petite à moyenne.

L'opération peut être réalisée à travers plusieurs petits trous (méthode laparoscopique) ou à travers une large incision dans la cavité abdominale (méthode laparotomique). Dans ce cas, le kyste est exfolié sans endommager ses parois. De cette manière, il est possible d'empêcher la pénétration de liquide du néoplasme sur les tissus sains..

Drainage des kystes hépatiques

Elle est réalisée à l'aide d'un équipement spécial, qui est inséré à travers la peau dans la cavité abdominale par une petite ponction. L'opération se déroule sous la surveillance de l'échographie. Le guidage aux rayons X de l'instrument de ponction peut également être utilisé.

Pour effectuer cette manipulation, une personne est allongée sur le côté gauche. À ce moment, le médecin insère l'aiguille dans l'espace intercostal exactement à l'intérieur du néoplasme dans le foie. Une ficelle spéciale est insérée à travers une aiguille de ponction, à l'aide de laquelle le contenu du kyste est drainé. De plus, la cavité est lavée avec des solutions antiseptiques..

Marsupialisation du kyste hépatique

Cette méthode de traitement chirurgical des kystes hépatiques n'implique pas leur élimination complète. Il peut être utilisé lorsque la localisation du néoplasme ne permet pas une excision efficace de ses parois. De plus, la méthode de marsupialisation est indiquée lorsqu'il n'est pas possible d'éliminer complètement le kyste lorsqu'il est fusionné avec d'autres organes..

Pendant la chirurgie, le néoplasme est disséqué et son contenu est pompé. Après cela, les parois du kyste sont cousues aux bords de l'incision de la paroi abdominale. Par la suite, le néoplasme guérit avec granulation et cicatrisation.

Résection hépatique

Cette procédure est une intervention chirurgicale au cours de laquelle le tissu hépatique anormal est retiré avec le néoplasme. Il est souvent utilisé en présence d'un kyste solidaire. La résection est divisée en types, chacun étant utilisé pour un type spécifique de néoplasme hépatique:

  • en forme de coin;
  • transversal;
  • marginal;
  • segment;
  • partager;
  • résection du lobe droit ou gauche.

Avec une maladie polykystique étendue, lorsqu'un grand nombre de kystes a frappé le foie, une décision peut être prise pour retirer l'organe lors de sa transplantation ultérieure..

Traitement médical

Lorsque des kystes hépatiques se produisent, ils ont recours à un traitement symptomatique, qui élimine les principaux signes de la maladie - douleur, nausées, vomissements et autres. Si le problème est causé par des parasites, des antihistaminiques sont utilisés..

Après la chirurgie, un traitement de soutien est prescrit, qui comprend la prise de médicaments ayant des effets immunostimulants et régénérants..

Médicaments

Le kyste du foie est une maladie assez courante dans la population mondiale. Le plus souvent, des kystes sur le foie se forment chez les femmes. Les raisons de ce phénomène n'ont pas été entièrement identifiées, cependant, on pense que des perturbations dans le travail du système endocrinien peuvent affecter la formation de kystes. Un kyste hépatique est assez facile à traiter, et le plus important est de le détecter à temps et de prendre des mesures pour l'éliminer..

Le traitement des kystes hépatiques peut être effectué à la fois médicalement et radicalement. La décision sur une méthode de traitement particulière repose sur les épaules d'un gastro-entérologue, qui supervisera l'évolution de la maladie..

En règle générale, la taille du kyste est le principal critère du traitement médicamenteux classique. Il ne doit pas atteindre plus de 3 cm. De plus, le kyste ne doit pas être soumis à un processus inflammatoire et doit conserver son intégrité. Sinon, le kyste est enlevé chirurgicalement.

Les techniques chirurgicales peuvent inclure la laparoscopie ou la chirurgie abdominale. Habituellement, les médecins décident en faveur de la première méthode de traitement, car ce type de chirurgie est plus sûr. Et la période de rééducation après elle est moins longue. Cependant, la deuxième méthode de traitement a également lieu dans les cas où le contenu du sang, du pus ou du kyste est libéré dans la cavité abdominale..

Après la résection du kyste hépatique, il est également nécessaire d'effectuer une thérapie complexe pour restaurer le corps du patient dans la période postopératoire.

Il existe également une méthode que les médecins ont commencé à utiliser relativement récemment dans le domaine de la chirurgie: la perforation d'un kyste. À l'aide d'un appareil à ultrasons sous anesthésie locale, une solution spéciale est injectée dans les kystes, ce qui les détruit.

Les médicaments utilisés dans le traitement des kystes doivent être combinés dans leur action et interagir efficacement pour éliminer la maladie de manière fiable. Certains médicaments reproduisent les propriétés des médicaments avec une direction d'action complètement différente. Par exemple, les médicaments anti-inflammatoires peuvent souvent agir comme analgésiques, bien qu'ils n'appartiennent pas à ce groupe. Par conséquent, lors de la prise d'un tel anti-inflammatoire, il convient de garder à l'esprit que des analgésiques supplémentaires ne sont indiqués que si le médicament anti-inflammatoire en pratique ne résout pas le syndrome de la douleur et que le patient a besoin d'un blocage supplémentaire des récepteurs de la douleur..

Lors du choix d'un ensemble de médicaments pour le traitement d'un kyste et la récupération après sa résection, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques du corps du patient et sa tolérance individuelle à certains médicaments. Dans le schéma thérapeutique classique, les médicaments suivants peuvent être utilisés avec les fonctions suivantes:

  • Récupération du foie.
    • Essentiale Forte. Avec un kyste hépatique, il est très important de restaurer les cellules affectées de cet organe. Cette préparation se compose principalement de composants naturels contenant des phospholipides - un matériau de construction pour les tissus hépatiques. Il restaure le foie et aide à faire face aux symptômes de la maladie. Il est recommandé de prendre une capsule du médicament une à deux fois par jour, en fonction de la prescription du médecin traitant.
    • Phosphogliv. Un médicament à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides essentiels. Non seulement restaure les cellules du foie, mais soulage également les processus inflammatoires lents. Phosphogliv est pris 2 gélules 3 fois par jour après les repas.
  • Anesthésie.
    • Analgin. Réduit la transmission des impulsions de douleur à travers le système nerveux central et réduit également son excitabilité. Il est recommandé de prendre Analgin 2 fois par jour avec un intervalle entre les doses d'au moins 6 heures. Si le médicament est pris par voie orale, cela doit être fait immédiatement après un repas, car les composants du médicament, agissant à jeun, peuvent entraîner des effets indésirables affectant le travail du tractus gastro-intestinal..
    • Ketorol. Bloque le travail des récepteurs de la douleur, soulageant ainsi complètement le syndrome de la douleur pendant jusqu'à 6 heures. Efficace en période postopératoire. Il est recommandé de prendre Ketorol toutes les 4 à 6 heures jusqu'à ce que le syndrome douloureux cesse. Comme tous les analgésiques en comprimés, Ketorol ne doit pas être pris à jeun..
  • Élimination de l'inflammation.
    • Le diclofénac est un anti-inflammatoire non stéroïdien produit à base d'acide phénylacétique. Son utilisation sous forme de sel de sodium donne non seulement un effet anti-inflammatoire, mais également un effet analgésique sur le corps. Le diclofénac est utilisé en injection intramusculaire de 2 ml.
    • Le kétoprofène est composé d'énantiomères. Son effet anti-inflammatoire ne commence pas immédiatement, mais 7 jours après la prise des médicaments, car il a un effet cumulatif. Le kétoprofène est utilisé comme analogue du diclofénac de manière identique.
  • Stimuler l'immunité.
    • Immunal. Le médicament est fabriqué à base de plantes, son principal ingrédient actif est l'extrait d'échinacée. Il stimule efficacement le système immunitaire pour lutter contre divers types de maladies. Immunal peut être pris en gouttes ou en capsules. Pour prendre la capsule, vous devez boire un morceau par voie orale 2 fois par jour. Les gouttes sont divisées par 10 gouttes en trois doses pendant la journée..

De plus, s'il est établi qu'un kyste est survenu dans le contexte d'une défaillance hormonale, il est nécessaire de rechercher: une augmentation ou une diminution de la saturation de quelle hormone a conduit à cette maladie et de la corriger. Très souvent, avec des kystes sur le foie chez les femmes, Duphaston est utilisé. Il normalise le fond hormonal d'une femme, optimisant la combinaison d'hormones dans son corps, principalement la progestérone. Dans la pratique médicale, il y a eu des cas de diminution de la taille des kystes et même de leur disparition complète dans le contexte d'une amélioration du fond hormonal. Duphaston stimule les glandes endocrines afin qu'elles produisent une quantité suffisante des hormones nécessaires. La posologie du médicament est prescrite sur la base d'un test sanguin pour les niveaux d'hormones.

Le traitement d'un kyste avec les groupes de médicaments énumérés conduit à un résultat positif de la maladie. Il est important d'effectuer toute thérapie sous la supervision directe d'un médecin afin de surveiller l'efficacité de la prise de médicaments, et si l'état du patient ne s'améliore pas, mais même s'aggrave, il est nécessaire de modifier le schéma thérapeutique après avoir vérifié les tests du patient..

Ainsi, le traitement d'un kyste est un processus simple si la maladie a été diagnostiquée en temps opportun. Les médicaments pour le traitement des kystes sont utilisés en thérapie complexe, ainsi qu'en période postopératoire, afin de prévenir le développement de maladies récurrentes et de réduire le temps de rééducation du patient. La prise de médicaments après une ponction ou après une laparoscopie est courte et prend généralement de deux semaines à deux mois. Le temps de prise des médicaments après une chirurgie abdominale est déterminé individuellement sous la supervision d'un médecin. Le complexe de médicaments doit également être sélectionné par le médecin et surveiller l'efficacité de leur action jusqu'à ce que le patient récupère..

Remèdes populaires

Actuellement, la médecine moderne a beaucoup progressé et résout presque tous les problèmes associés à diverses maladies: cela est également vrai pour les kystes hépatiques. Mais cela ne signifie pas que vous devez oublier la médecine traditionnelle, d'autant plus qu'en combinaison avec un traitement traditionnel, l'effet sera plus élevé.

Cependant, avant d'appliquer vous-même toute méthode de traitement, il est nécessaire de consulter et de consulter un médecin, il vous dira comment agir correctement lors du traitement d'un kyste du foie avec des remèdes populaires.

Les recettes pour le traitement des kystes hépatiques aideront le patient à se remettre de la maladie et à l'oublier pour toujours.

L'une des plantes médicinales les plus efficaces est la bardane; vous devez prendre les feuilles d'une jeune bardane et la presser dans un presse-agrumes. Ensuite, vous devez mettre le jus obtenu au réfrigérateur et boire 2 à 3 cuillères à soupe par jour (dans les 30 jours). Si, après cette période, le kyste ne s'est pas résolu, le cours doit être répété.

La recette suivante utilise des œufs de caille pour traiter les kystes du foie, c'est une autre méthode efficace. Chaque matin, cassez cinq œufs dans un verre et buvez en une gorgée, le cours est effectué pendant vingt jours, les experts recommandent un tel remède même pour traiter les kystes avec complications.

En outre, la chélidoine peut être utilisée pour traiter les kystes avec des remèdes populaires, il est nécessaire de presser le jus de cette plante médicinale et de le mélanger avec de la vodka ou de l'alcool dans des proportions égales. Il est nécessaire de prendre le produit le matin à jeun: une heure avant le petit-déjeuner, après l'avoir dilué avec du lait. Vous pouvez commencer avec dix gouttes par verre de produit laitier et porter progressivement à vingt gouttes, puis la dose doit être progressivement réduite et à nouveau portée à dix gouttes par verre, répétez ce cercle deux fois, par conséquent, le cours durera quarante jours.

En plus des herbes dans le traitement des kystes du foie, les médecins recommandent d'utiliser des pignons de pin, ou plutôt leurs coquilles. Vous devez prendre 100 g de cosses de cèdre et les verser avec de l'eau fraîche, puis faire bouillir une demi-heure à feu moyen et boire le bouillon obtenu pendant une journée. Vous pouvez utiliser ce shell 2-3 fois, puis vous devez en prendre un nouveau.

Bien sûr, les moyens de la médecine alternative ont leur place dans le système de traitement de diverses maladies, mais il ne faut pas oublier que l'automédication peut nuire davantage à la santé, afin d'éviter une telle situation, toute étape de la méthode de traitement doit être discutée avec des spécialistes..