L'estomac fait mal à droite

La localisation est la partie la plus importante du tableau clinique. Localisation de la douleur - l'endroit où ça fait mal.

Le patient peut dire au médecin où il fait mal, le médecin, connaissant les caractéristiques anatomiques, corrèle le lieu de la douleur avec les organes et les structures qui s'y trouvent.

Habituellement, dans la pratique médicale, il est habituel de diviser l'abdomen en neuf zones..

En conséquence, la moitié droite de l'abdomen est:

Les causes possibles de douleur dans l'abdomen à droite, en règle générale, sont associées à des maladies et à des dommages aux structures qui tombent dans cette zone..

Si vous projetez les organes abdominaux sur la paroi abdominale antérieure, la moitié droite de l'abdomen reçoit:

  • foie, vésicule biliaire
  • côlon
  • glande surrénale droite
  • rein droit
  • uretère droit
  • partie de l'estomac
  • boucles de l'intestin grêle
  • fait partie du KDP
  • appendice
  • partie de la vessie
  • utérus partiellement avec appendices (pendant la grossesse)
  • tissus mous de la paroi abdominale antérieure

Les maladies intestinales sont susceptibles de provoquer des douleurs dans le bas-ventre inférieur droit:

  • appendicite
  • tumeurs de la moitié droite du gros intestin
  • diverticulite
  • la maladie de Crohn
  • mésentère

Maladie du rein:

  • pyélonéphrite
  • colique rénale
  • lithiase urinaire avec écoulement de pierre
  • rarement - tumeurs rénales

Maladies des organes génitaux féminins:

  • annexite aiguë
  • salpingite aiguë
  • grossesse extra-utérine
  • torsion du kyste ovarien pédiculaire
  • l'endométriose
  • reflux utérin-tubaire
  • douleur ovulatoire

Dans cette zone, les hernies peuvent provoquer des douleurs:

  • Hernie inguinale
  • Hernie fémorale

La cause de la douleur dans l'abdomen supérieur droit (sous les côtes) peut être une maladie du foie:

  • cholécystite aiguë et chronique
  • hépatite de toute origine (toxique, alcoolique, virale)
  • hépatomégalie (de toute origine)
  • tumeurs hépatiques
  • cholédocholithiase
  • dyskinésie biliaire

Maladies des organes thoraciques:

  • pneumonie
  • pleurésie
  • irradiation possible de la douleur avec angine de poitrine et infarctus du myocarde

Maladies de l'estomac et du duodénum:

  • gastrite
  • duodénite
  • ulcère gastro-duodénal et ulcère duodénal

Maladies pancréatiques:

  • tumeurs pancréatiques
  • pancréatite

En plus des organes situés dans la cavité abdominale, des douleurs dans le côté droit de l'abdomen peuvent être causées par des maladies et des blessures de la paroi abdominale, des tissus mous, des os et des articulations..

Les maladies de la colonne vertébrale peuvent être accompagnées de douleurs abdominales:

  • hernie discale
  • ostéochondrose

Les maladies inflammatoires de la peau et des tissus mous de la paroi abdominale peuvent provoquer des douleurs dans cette zone:

  • furoncle
  • anthrax
  • phlegmon de la paroi abdominale antérieure et de l'aine.

La douleur dans l'articulation de la hanche peut irradier vers cette zone:

  • coxarthrose
  • arthrite de l'articulation de la hanche droite.

Causes externes provoquant des douleurs dans le côté droit de l'abdomen:

  • La douleur abdominale à droite après un levage lourd et une activité physique intense est associée à des lésions des muscles de la paroi abdominale antérieure
  • La douleur dans l'abdomen à droite après avoir mangé, en particulier après une erreur de régime, est généralement associée à des symptômes de cholécystite et de pancréatite aiguës ou chroniques.
  • La douleur dans le côté droit de l'abdomen après avoir bu de l'alcool est le plus souvent associée à une gastrite aiguë ou à une hépatite alcoolique.
  • La douleur dans le côté droit de l'abdomen après un traumatisme contondant peut être causée à la fois par des lésions des organes internes et par des lésions isolées de la paroi abdominale.

Si l'estomac à droite fait très mal

Une douleur intense et insupportable dans le côté droit de l'abdomen peut être le signe d'une maladie grave potentiellement mortelle, nécessitant des soins médicaux immédiats.

Maladies dans lesquelles les douleurs abdominales peuvent être sévères, intolérables:

  • Appendicite: douleurs douloureuses de forte intensité, d'abord dans l'ombilical, puis dans la région iliaque droite. L'intensité de la douleur augmente progressivement. Il peut y avoir de la fièvre. La douleur peut augmenter avec les mouvements et les mouvements du corps dans l'espace, peut être donnée à la jambe.
  • Cholécystite aiguë: douleurs de forte intensité sous les côtes, parfois crampes. L'intensité de la douleur peut varier. La douleur peut être accompagnée de fièvre, de vomissements.
  • Obstruction intestinale: douleurs de nature spastique, leur intensité augmente constamment.
  • La violation de la hernie de la paroi abdominale antérieure est le plus souvent associée au stress. Dans ce cas, en règle générale, une hernie existait auparavant, qui cesse d'être ajustée.
  • Colique rénale. Les douleurs commencent soudainement, elles peuvent passer soudainement. L'intensité de la douleur est extrêmement élevée. La douleur irradie dans la région lombaire.
  • Estomac perforé ou ulcère duodénal: les douleurs apparaissent soudainement, très vives, la douleur est si intense qu'une personne est agitée, ne peut pas trouver de place pour elle-même, hurle.
  • Pancréatite aiguë: douleur intense dans la région épigastrique. Les douleurs peuvent irradier vers les omoplates ou être des bardeaux. Vomissements répétés possibles.

Quelles pathologies peuvent causer des douleurs dans les muscles abdominaux

La douleur musculaire est une condition normale après l'exercice. Mais il arrive que le muscle droit ou oblique interne de l'abdomen fasse mal sans raison apparente. Et si vous regardez de près, vous pouvez trouver des symptômes supplémentaires d'une condition désagréable, indiquant le développement de certaines maladies..

Causes courantes de douleurs musculaires abdominales

La situation la plus courante est la douleur dans les muscles abdominaux associée à des raisons physiologiques naturelles: surmenage, sport, étirements brusques. Cependant, il existe également des facteurs pathologiques conduisant à une gêne:

  • Étirer les parois des organes. La douleur dans cette zone peut résulter d'une augmentation de la taille de l'estomac, des intestins et des artères. Ces processus se produisent non pas à cause de la suralimentation, mais à cause de processus pathologiques dangereux, ainsi que pendant la grossesse chez la femme. Les symptômes lors de l'étirement des organes n'affectent que les muscles lisses et la douleur est appelée viscérale.
  • Dommages mécaniques aux tissus musculaires. S'il y a eu un coup violent contre quelque chose ou si une personne a été percée avec un objet pointu, le tissu musculaire se brise, gonfle, une douleur apparaît.
  • Désordres psychologiques. Chez certaines personnes, les muscles commencent à faire mal à cause du stress et du surmenage..
  • Dysbactériose. L'une des raisons de l'augmentation de la taille intestinale. Avec la dysbiose, l'organe est fortement étiré, des symptômes tels que la constipation ou la diarrhée apparaissent, la température augmente et des nausées se produisent.

En présence de maladies chroniques, leur exacerbation peut être suspectée avec l'apparition de douleurs dans les muscles droits ou obliques de l'abdomen.

Pathologies provoquant la myalgie

La myalgie est une douleur dans les tissus musculaires qui s'accompagne de spasmes. Parmi les maladies les plus courantes qui provoquent la myalgie des muscles droits et obliques de l'abdomen, on trouve:

  • pathologies associées au métabolisme - diabète, goutte, syndrome métabolique;
  • infections virales - pour de nombreuses personnes, les douleurs musculaires sont considérées comme l'un des premiers symptômes de la grippe;
  • troubles vasculaires, y compris anévrisme de l'aorte.

Cependant, des facteurs banals comme un séjour prolongé dans une position inconfortable peuvent également provoquer une myalgie..

Il est possible de distinguer la myalgie d'une simple tension par un signe tel qu'une persistance prolongée de la douleur. Les symptômes dans ce cas ne disparaissent pas après le repos, car ils sont associés à des processus plus graves. Avec la myalgie, il y a souvent une sensation de brûlure, des nausées, des frissons.

Myosite comme forme de myalgie

La myosite est une inflammation qui survient dans le muscle squelettique. L'une des formes les plus graves de myalgie, qui peut être associée à des maladies graves du système musculo-squelettique. Mais dans certains cas, une myosite se développe en cas d'ARVI, d'amygdalite, avec un effort physique excessif.

On pense que certaines formes de myosite se développent en raison de l'exposition aux bactéries et aux toxines. Cette condition peut être causée par l'abus d'alcool, de cocaïne, de certains médicaments (statines, interférons, colchicine).

Avec la myosite, un processus purulent commence dans les muscles, associé à des infections chroniques dans la cavité abdominale. Les symptômes n'affectent rarement que l'abdomen: non seulement le muscle oblique externe fait mal, mais également les fibres du cou, du bas du dos, de la jambe et de la poitrine. La myosite est accompagnée d'enflure, de fièvre, de fièvre et de maux de tête.

Non-myosite provoque des douleurs musculaires

Une tension musculaire aiguë peut survenir dans les conditions suivantes lorsque la paroi abdominale devient dure:

  • inflammation de l'appendice - la douleur est généralement située à droite dans la région iliaque;
  • obstruction intestinale - associée à des symptômes d'intoxication aiguë, accompagnée d'une constipation prolongée et d'une forte augmentation de la taille de l'abdomen;
  • perforation de l'ulcère - une douleur aiguë au poignard est associée à un saignement gastrique, il y a du sang dans le vomi et les selles;
  • accidents vasculaires - crises cardiaques des intestins et d'autres organes, thrombose;
  • cholécystite aiguë - la douleur est située à droite dans l'hypochondre, nécessite une intervention chirurgicale immédiate;
  • pancréatite aiguë - les symptômes sont similaires à la cholécystite, mais la douleur peut être localisée à gauche;
  • rupture de la trompe de Fallope pendant une grossesse extra-utérine - le bien-être de la femme se détériore rapidement;
  • rupture d'un anévrisme de l'aorte abdominale - une personne ressent une douleur diffuse aiguë;
  • inflammation des ovaires ou de l'utérus - endométrite, annexite, ainsi qu'une hémorragie dans l'ovaire.

Toutes ces pathologies nécessitent des soins chirurgicaux immédiats - lorsque les premiers signes apparaissent, vous devez consulter un médecin. Ces symptômes se distinguent généralement par une douleur insupportable, une pâleur, des vomissements et des nausées, des évanouissements et des écoulements sanglants chez les femmes..

Parmi les autres conditions dans lesquelles la douleur dans les muscles droits de l'abdomen est prononcée, il y a: atteinte d'une hernie ombilicale ou inguinale, étirement aigu des muscles de la paroi abdominale antérieure à la suite de soulever des objets lourds ou de blessures. Des symptômes similaires peuvent être observés chez les personnes atteintes de maladies de la colonne vertébrale: tuberculose, spondylolisthésis, ostéochondrose, traumatisme.

Caractéristiques de la douleur pendant la grossesse

Chez les femmes en position, des douleurs constantes des muscles obliques ou droits de l'abdomen peuvent être associées à certaines anomalies graves:

  • Rupture du placenta. La douleur est sévère, localisée en dessous, souvent associée à des saignements et des écoulements aqueux. Risque élevé de mort fœtale en raison d'une hypoxie.
  • Risque de fausse couche. La douleur est combinée à de petites impuretés de sang, il y a une sensation de tiraillement dans le bas du dos.
  • Grossesse extra-utérine. La douleur est très intense, irradie vers l'aine et le dos, localisation des symptômes sur le côté gauche ou droit - selon l'endroit où l'œuf est fixé.
  • Troubles du système digestif. En raison de la compression des intestins et de l'estomac par le fœtus en croissance, une constipation, des flatulences et des ballonnements apparaissent souvent.
  • Étirement des muscles abdominaux. C'est un processus normal qui s'intensifie au 3ème trimestre..

En outre, chez les femmes pendant la grossesse, les maladies chroniques sont exacerbées, des pathologies du pancréas, de la bile, des intestins apparaissent, une appendicite apparaît.

Méthodes de diagnostic et de traitement des douleurs musculaires

Le diagnostic de la douleur dans les muscles abdominaux se déroule en plusieurs étapes. Le premier est la palpation. Le médecin détermine l'état de la paroi abdominale. Ensuite, ils font des analyses de sang et d'urine et font également une échographie. Dans certains cas, des radiographies et des ECG sont nécessaires.

Les thérapies dépendent du type de maladie. Les troubles gynécologiques sont traités par un gynécologue, pour les maladies gastro-intestinales, la thérapie est prescrite par un gastro-entérologue. Dans les conditions aiguës, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire, suivie d'une antibiothérapie: ablation de la rupture de l'ovaire et de la trompe de Fallope, élimination de l'appendice enflammé.

Le traitement symptomatique comprend la prise d'antispasmodiques, d'AINS, de probiotiques et d'anti-inflammatoires en cas de besoin. Assurez-vous de prescrire un régime modéré pour éliminer le stress excessif sur les organes internes..

Pour éviter les sensations douloureuses, il est important de surveiller votre santé et de traiter les maladies chroniques à temps. Ne vous surmenez pas lorsque vous faites du sport, vous devez toujours faire un échauffement avant l'entraînement. Pour éviter la douleur, vous devez entraîner différents groupes musculaires à des jours différents..

Pourquoi l'estomac droit fait-il mal: maladies possibles et leur traitement

Procédure pour la douleur

De nombreux organes sont concentrés dans la cavité abdominale. Certains d'entre eux sont creux, d'autres ont une structure parenchymateuse. Des modifications des organes creux peuvent entraîner une perforation de leurs parois. Dans le même temps, l'effusion de leur contenu dans la cavité abdominale est lourde d'un processus inflammatoire étendu (péritonite, empoisonnement du sang et mort).

Déterminez où il est localisé

Pour faciliter le diagnostic, les médecins divisent conditionnellement la région abdominale en 4 quadrants. La douleur peut être localisée dans le quadrant supérieur droit ou inférieur.

Si la douleur est concentrée par le haut, il y a lieu de supposer une pathologie des poumons, du diaphragme, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas et de l'estomac. Lorsque l'inconfort est localisé par le bas, une inflammation de l'appendice, des reins et des voies urinaires, des organes du système reproducteur est suspectée. La cause de la douleur dans l'espace adjacent est le plus souvent le petit et le gros intestin..

Quelle est la nature de la douleur

Seul le patient lui-même peut décrire la nature de la douleur, ce qui est important pour le diagnostic. Lorsque vous parlez avec un médecin, il est nécessaire de caractériser le plus précisément possible les sensations désagréables..

Des douleurs périodiques faibles, tiraillantes ou douloureuses indiquent les premiers stades du développement de la maladie. Cet inconfort passe souvent inaperçu jusqu'à ce que l'inconfort devienne plus intense. La cause de la douleur légère est les processus inflammatoires, l'apparition de troubles fonctionnels dans l'organe, la dégénérescence cellulaire, la formation et la croissance de structures atypiques.

Des douleurs ou spasmes intenses accompagnent les maladies des organes musculaires lisses. La cause de leur apparition est des troubles fonctionnels, le développement d'une inflammation, une augmentation de la pression dans la cavité de l'organe..

Des douleurs intenses de nature coupante ou coupante apparaissent lorsque les terminaisons nerveuses sont endommagées ou enflammées, lorsque l'intégrité du parenchyme ou des membranes des organes internes est perturbée. La cause est souvent un processus inflammatoire actif. Une autre option est l'ischémie tissulaire aiguë à la suite de troubles circulatoires.

Un «poignard» soudain ou des douleurs insupportables indiquent souvent une perforation de la paroi de l'organe. Une localisation claire des sensations indique des dommages à un endroit spécifique. Les douleurs renversées surviennent aux stades ultérieurs du développement des pathologies et indiquent une péritonite.

Information additionnelle

Pour un médecin, les informations sur le développement de l'inconfort, le moment de son apparition et le lien avec d'autres événements sont également importantes. Pour qu'un spécialiste puisse dresser un tableau clinique complet, il est nécessaire de clarifier les points suivants:

  • lorsque la douleur est apparue (sutra, immédiatement après le réveil, la nuit, à d'autres moments de la journée), combien de temps le patient éprouve-t-il de l'inconfort, a-t-il fait mal au même endroit plus tôt;
  • comment ça fait mal (les sensations sont apparues soudainement ou ont augmenté progressivement);
  • comment l'inconfort a changé (il est devenu plus faible, plus fort, la nature de la douleur a changé);
  • symptômes supplémentaires (faiblesse, nausées, frissons, lourdeur). Le médecin doit être informé des épisodes de vomissements, des troubles des selles, de la fièvre, ainsi que de la température corporelle exacte au moment du traitement;
  • ce que faisait le patient. Pour les douleurs abdominales, la prise de tout médicament n'est pas souhaitable. Cela peut changer le tableau clinique et rendre le diagnostic difficile. Cependant, dans certains cas, il est permis de prendre des antispasmodiques et des sorbants. Le médecin doit indiquer le nom du médicament et la dose prise.

D'autres informations sont également importantes pour le diagnostic - taille, poids, présence de mauvaises habitudes, régime alimentaire, maladies chroniques, caractéristiques héréditaires d'une personne.

Quand voir un médecin

Les douleurs abdominales du côté droit sont le résultat de maladies graves des organes vitaux. S'ils sont endommagés, il existe un risque élevé de complications et de changements irréversibles. Toute douleur dans l'abdomen à droite est une raison de visiter la clinique et de subir un examen complet.

  • Des douleurs faibles et douloureuses indiquent une évolution lente de l'inflammation. Vous devez consulter un médecin à tout moment opportun. Ne tardez pas, car l'inflammation peut se propager à d'autres organes et endommager les tissus organiques.
  • Les spasmes et le «lumbago» à droite sont le résultat de lésions intestinales, ainsi que de l'accumulation de gaz à l'intérieur. Si l'inconfort est tolérable, n'a pas tendance à augmenter, le patient peut boire un antispasmodique et consulter un médecin à tout moment opportun..
  • Avec une douleur intense qui survient soudainement, vous devez être immédiatement alerte. Douleurs insupportables et lancinantes - une raison d'appeler une ambulance.

Si l'estomac fait mal pendant plus d'une demi-heure, alors que l'inconfort change de caractère ou que son intensité augmente, vous devez contacter la clinique ou appeler une ambulance en cas d'urgence..

Douleurs douloureuses à droite

Il est possible de deviner pourquoi il y avait de la douleur sur le côté par la nature des sensations et des symptômes qui les accompagnent. Cependant, ce n'est pas une raison pour s'automédiquer. Seul un médecin possédant les qualifications appropriées peut diagnostiquer une pathologie et prescrire le traitement approprié..

Maladies du système respiratoire

Une douleur dans la zone de l'hypochondre à droite peut indiquer une pathologie pulmonaire - pneumonie, abcès, cancer du poumon, thromboembolie pulmonaire du côté droit. Dans le même temps, l'inconfort est douloureux, il est constamment présent. Lorsque des caillots sanguins se produisent, la douleur est intense, lancinante. Dans le contexte de maladies pulmonaires, le patient a de la fièvre, des difficultés à respirer (violation de l'acte d'inhalation-expiration), une toux sèche ou humide. Avec le développement des oncopathologies, des symptômes non spécifiques sont présents - faiblesse, apathie, manque d'appétit, perte de poids.

Un autre provocateur de douleurs hypochondres à droite est la pleurésie dans la zone correspondante. L'inflammation des membranes du poumon s'accompagne de fièvre, signes d'intoxication. Avec une respiration profonde, la douleur sous la côte augmente brusquement, devient lancinante.

Pathologies de l'estomac

L'inflammation des parois de l'estomac (gastrite) provoque rarement une douleur unilatérale. L'inconfort est ressenti au centre de l'abdomen, juste en dessous du sternum. Les douleurs du côté droit accompagnent les lésions ulcéreuses et érosives de la paroi droite de l'organe, la formation de polypes et de tumeurs malignes. Le développement des ulcères provoque d'abord des spasmes. À mesure que le processus pathologique s'approfondit dans la paroi de l'estomac, la douleur devient constante, à la limite de la coupure. Ils dépendent directement de l'apport alimentaire. Apparaissent plus souvent quelque temps après avoir mangé. Lorsque l'ulcère se perfore, la douleur est insupportable, "poignard". Avec les oncopathologies - douloureuses, tiraillantes, constantes. Les symptômes supplémentaires comprennent la lourdeur, la nausée, les vomissements, les ballonnements, la fièvre.

Problèmes de pancréas

La pancréatite est la maladie la plus courante du pancréas. Cela peut être aigu et chronique. Malgré l'emplacement de la glande au centre de la cavité abdominale, elle peut provoquer des douleurs du côté droit. La raison en est la forme anatomique de l'organe. Le pancréas ressemble à une goutte dépliée horizontalement. Sa plus grande partie (tête) est projetée dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen. Si le processus inflammatoire de la pancréatite ou de la nécrose pancréatique est concentré ici, une douleur du côté droit se produit. Au fur et à mesure que la maladie s'aggrave, l'inconfort devient ceinture. Le pancréas est caractérisé par des douleurs coupantes soudaines et intenses. La défaite de la glande s'accompagne de troubles digestifs (nausées, vomissements, flatulences, troubles des selles), symptômes d'intoxication.

Pathologies hépatiques

Si le foie est inquiet, l'inconfort est localisé dans la zone de l'hypochondre droit. Les sensations de douleur, de pression et de traction indiquent des dommages au parenchyme. L'élargissement du foie provoque un étirement de sa capsule, ce qui provoque une gêne. Les diagnostics possibles incluent l'hépatite (elle peut être infectieuse et non infectieuse), le kyste hépatique, les formations tumorales, l'hépatose et la cirrhose.

Les douleurs de piqûre dans l'hypochondre droit après la course et la marche rapide ne sont pas liées à des pathologies. Le phénomène est causé par l'activation de l'apport sanguin à l'organe et l'étirement de sa capsule.

Des sensations de coup de couteau et de coupure paroxystiques, des spasmes et une gêne à la traction indiquent des lésions de la vésicule biliaire. L'organe le signale en cas d'inflammation de ses parois (cholécystite), de leur étirement excessif lors de la cholestase, de la formation et de l'avancement des calculs biliaires. Des douleurs constantes et pressantes parlent d'un kyste biliaire, de la formation de polypes, d'une hypersécrétion de bile, de plis de la vessie.

Le syndrome colique hépatique mérite une attention particulière. La condition est accompagnée d'une douleur «poignard» dans le haut de l'abdomen à droite. Symptômes concomitants - brûlures d'estomac, goût amer dans la bouche, éructations, vomissements avec impuretés biliaires.

D'autres maladies du foie se manifestent par des signes non spécifiques - faiblesse et fatigue accrue, humeur apathique et détérioration de la peau. Avec la progression des pathologies hépatiques, d'autres changements se produisent dans le corps. Tous les organes et systèmes souffrent en raison de leur charge accrue, de l'accumulation de radicaux libres et de la circulation de produits toxiques dans le sang.

La jaunisse indique sans aucun doute une pathologie hépatique. Si les muqueuses du patient, la sclérotique des yeux jaunissent, la peau sur tout le corps se recouvre d'une éruption hémorragique, il y a toutes les raisons de supposer une congestion dans la vésicule biliaire.

Troubles de l'intestin grêle

De l'estomac, les aliments pénètrent dans le duodénum, ​​où ils sont soumis à un traitement enzymatique, suivi de l'absorption des nutriments par les parois intestinales. Avec la défaite de la section mince, un inconfort se produit souvent dans la région ombilicale. L'inconfort migre d'un côté en présence d'un processus pathologique dans les plis de l'intestin grêle directement à droite. Les causes sont la duodénite (inflammation des parois du duodénum, ​​ulcère, obstruction intestinale, hernie). Toutes les conditions sont caractérisées par une diminution ou un manque complet d'appétit, une faiblesse. Des vomissements (souvent avec des impuretés biliaires), des ballonnements et des troubles des selles peuvent survenir. Avec les hernies, le principal symptôme est la saillie des tissus sur le plan de la peau.

Maladies du côlon

Colite ulcéreuse, maladie de Crohn, obstruction, syndrome du côlon irritable - toutes ces maladies s'accompagnent de sensations douloureuses du côté droit lorsque la partie ascendante du côlon est impliquée dans le processus.

La douleur du côté droit peut être un signe d'appendicite. Aucun traitement ne peut être prescrit tant que l'absence d'inflammation de l'appendice n'est pas confirmée par des tests ou des procédures de diagnostic.

Avec l'appendicite, la douleur apparaît dans le nombril. Au fur et à mesure que l'inflammation progresse, l'inconfort est concentré dans la région iliaque droite, augmentant progressivement. En l'absence de traitement adéquat, l'appendice se nécrose, ce qui se manifeste par une «douleur de poignard». L'appendicite lancée conduit presque toujours à une péritonite. Le seul traitement est chirurgical. Signes concomitants d'appendicite - vomissements uniques, lourdeur, manque d'appétit, diarrhée, température corporelle subfébrile.

Troubles du système urinaire

Les maladies et les troubles fonctionnels des reins se manifestent souvent par une gêne dans le bas du dos. Leur localisation du côté droit dans la région abdominale est possible, mais elle est extrêmement rare.

Avec les pathologies rénales, il s'agit d'une douleur irradiante. Cela se produit dans un contexte d'inconfort sévère dans la zone de projection des reins sur le dos. La douleur dans le quadrant inférieur de l'abdomen est plus souvent provoquée par les uretères (calculs qui ont laissé les reins en eux). En partant, les calculs rénaux griffent et irritent la membrane muqueuse sensible des voies urinaires. En conséquence, il y a des sensations douloureuses intenses coupantes, poignardées. Ils disparaissent après un certain temps après avoir uriné..

Les bétons coincés dans l'uretère provoquent des douleurs de poignard et des coliques rénales. La température corporelle du patient augmente, il y a des perturbations aiguës dans l'écoulement de l'urine, des impuretés de sang et de mucus y apparaissent. Le syndrome s'accompagne d'une douleur intense et nécessite une hospitalisation du patient.

Pathologies des organes reproducteurs

En raison des caractéristiques structurelles anatomiques du système reproducteur, il provoque rarement des douleurs abdominales chez les hommes. Les femmes sont plus susceptibles de souffrir de ces symptômes. Des douleurs douloureuses dans la région iliaque à droite (bas de l'abdomen) apparaissent sur fond d'ovaire polykystique, de kystes, de cancer. La cause la plus fréquente de douleur du côté droit est la grossesse extra-utérine (extra-utérine). Lorsque l'embryon est implanté dans la paroi de la trompe de Fallope, les sensations douloureuses sont insignifiantes (coup de couteau ou coupure), apparaissent périodiquement et disparaissent rapidement. Avec la division cellulaire active de l'embryon, la trompe de Fallope s'étire. Le manque d'aide adéquate entraîne la rupture du tuyau. Cela se manifeste par des douleurs de «poignard», une altération de la conscience, jusqu'à un évanouissement soudain, des pertes vaginales.

Comment identifier la cause de la douleur

Après avoir recueilli l'anamnèse, le médecin mettra en évidence plusieurs diagnostics différentiels. Un ensemble de mesures diagnostiques aidera à établir la maladie. Certains d'entre eux sont représentés par des tests de laboratoire de sang, d'urine et de matières fécales. Selon leurs résultats, il est possible de déterminer la présence d'un processus inflammatoire dans le corps, des troubles fonctionnels dans le travail des voies digestives et urinaires.

Les procédures matérielles sont sélectionnées sur une base individuelle. Pour évaluer l'état du système respiratoire, une fluorographie est prescrite. Pour examiner l'estomac, une gastroscopie est utilisée. L'état du foie et du pancréas est évalué par échographie. L'examen échographique est également utilisé pour les maladies des systèmes urinaire et reproducteur. En cas de doute ou de suspicion de troubles organiques multiples, une imagerie par résonance magnétique multi-coupes de la cavité abdominale est prescrite. L'étude fournit des informations complètes sur tous les organes à la fois.

Pour identifier avec précision la violation et poser le diagnostic final, des mesures de diagnostic supplémentaires peuvent être nécessaires. Par exemple, scintigraphie, examen laparoscopique, biopsie.

Comment se débarrasser de la douleur

Le moyen idéal pour éliminer l'inconfort est de commencer un traitement complet sur recommandation d'un médecin après un diagnostic complet. Si, pour une raison quelconque, la visite chez le médecin est reportée, vous pouvez utiliser des médicaments spéciaux pour soulager la douleur. Vous devez comprendre que l'automédication a des conséquences néfastes sur la santé. La récidive de la douleur est une raison de consulter un médecin sans faute.

Pour éliminer les spasmes et les douleurs abdominales paroxystiques, des antispasmodiques sont utilisés: No-Shpu, Buscopan. Si vous suspectez une maladie intestinale, il est conseillé de prendre Spasmomen, Mebsin, Mebeverin. Les douleurs d'origine inconnue, qui diffèrent des spasmes, sont soulagées à l'aide de médicaments combinés (Baralgin, Spazmalgon). En tant qu'ambulance, conviennent les comprimés approuvés pour éliminer la douleur en période postopératoire (Ketanov, Ketorol). Avec des douleurs douloureuses et tiraillantes dont l'intensité augmente, vous pouvez prendre des médicaments du groupe AINS (Diclofénac, Ibuprofène). Cependant, ces médicaments ont un effet ulcérogène - ils affectent négativement l'état de la muqueuse gastrique. Pour les pathologies chroniques de cet organe ou les douleurs à l'estomac, les AINS sont interdits..

Une douleur abdominale du côté droit peut indiquer une maladie de n'importe quel organe de la cavité abdominale situé à droite. Par conséquent, une personne souffrant de douleur de toute nature et de tout lieu devrait demander l'aide d'un médecin..

Ça fait mal dans les muscles abdominaux: après l'effort et pendant le mouvement

Habituellement, les sensations douloureuses dans la cavité abdominale sont associées à une pathologie des organes internes, avec laquelle un besoin urgent de consulter un médecin. Cependant, tout le monde sait que souvent l'inconfort est dû au fait que les muscles abdominaux font mal. Il convient de noter que ce problème est rencontré non seulement par les athlètes, mais également par des personnes ordinaires qui, en raison de certaines circonstances, doivent effectuer un travail physique. Les muscles peuvent faire mal de la même manière après un exercice sur la presse et après un long travail dans le jardin, car dans les deux cas, les mêmes mécanismes sont déclenchés.

Propagation de la douleur du muscle droit de l'abdomen

Les points de déclenchement myofasciaux situés dans les muscles abdominaux peuvent montrer une douleur réfléchie, ce qui est difficile à diagnostiquer. De fausses douleurs viscérales, manifestées par les points de déclenchement myofasciaux intégrés dans les muscles abdominaux, peuvent survenir non seulement dans le même segment de la paroi abdominale, mais peuvent également irradier vers le dos. Les sensations douloureuses causées par les points de déclenchement sont souvent accompagnées de réactions somatoviscérales sous forme de vomissements violents, de nausées, de perte d'appétit, de coliques intestinales, de selles molles, de spasmes des sphincters et de la vessie et d'irrégularités menstruelles. Ces symptômes, accompagnés de douleurs abdominales, peuvent ressembler à des maladies internes aiguës telles que la cholécystite ou l'appendicite..

Le muscle droit de l'abdomen est attaché en dessous le long de la crête de l'os pubien, avec des fibres entrelacées au niveau de la symphyse. En haut, le muscle droit de l'abdomen est attaché au cartilage des côtes V, VI et VII. Les fibres de ce muscle interrompent trois ou quatre septa tendineux transversaux, l'un des trois septa permanents est situé près de l'apex du processus xiphoïde, l'autre est au niveau du nombril et le troisième septum est situé au milieu entre eux. Dans certains cas, un ou deux ponts sont également présents, partiellement formés et situés sous le nombril. Les fibres de la partie supérieure de l'abdomen droit peuvent parfois être chevauchées par la partie abdominale du muscle grand pectoral, ce qui peut être la cause de la douleur causée par les points de déclenchement myofasciaux dans cette zone et s'étendant vers l'avant de la poitrine.

Les fonctions des muscles abdominaux visent principalement à augmenter la pression intra-abdominale, la flexion et la rotation de la colonne vertébrale. Le muscle droit de l'abdomen est le principal moteur qui fléchit la colonne vertébrale thoracique et lombaire inférieure. Le muscle droit de l'abdomen est largement impliqué dans la tension de la paroi abdominale antérieure, provoquant ainsi une augmentation de la pression intra-abdominale.

Un seul groupe de muscles de la paroi abdominale de l'abdomen est impliqué dans la mise en œuvre d'une expiration rapide et complète lors d'une respiration rapide, aidant à conduire le sang des veines de l'abdomen vers le cœur. La relaxation de la paroi abdominale au moment de l'inhalation augmente le flux sanguin dans les veines abdominales, ce qui stimule la sortie de sang des membres inférieurs.

Lorsque vous expirez, en l'absence de pathologie des valves des veines des membres inférieurs, les muscles de la paroi abdominale se contractent et le sang se précipite vers le cœur.

Le muscle droit de l'abdomen répond pendant la marche à chaque cycle de pas pendant la marche.

Le muscle droit de l'abdomen est activement impliqué dans le saut au moment de la séparation des pieds du support, mais il n'est pas toujours actif lors de l'atterrissage.

Lorsque vous marchez en montée, vos muscles abdominaux seront plus actifs que lorsque vous marchez sur une plaine.

Les muscles droits de l'abdomen lors de la flexion et de l'extension de la colonne vertébrale sont des antagonistes du groupe musculaire paravertébral, en particulier du muscle latissimus dorsi, et - synergistes, avec le muscle iliopsoas, agissant ensemble lors de la flexion de la région lombo-sacrée.

Pourquoi le bas-ventre fait-il mal?

En raison de crampes menstruelles

Il s'agit de l'une des causes les plus courantes d'inconfort abdominal inférieur récurrent chez les femmes. L'utérus se contracte pour expulser l'œuf et l'endomètre non fécondés, entraînant parfois une douleur qui ressemble à de légères crampes.

Que faire

Le plus souvent, les douleurs menstruelles n'ont pas besoin de traitement, vous pouvez simplement les endurer. Si vous n'en avez pas envie, prenez un analgésique en vente libre avec de l'ibuprofène ou du paracétamol. Et consultez un gynécologue si les troubles menstruels empoisonnent votre vie. Le médecin vous prescrira un remède plus efficace ou des contraceptifs hormonaux appropriés.

En raison de l'endométriose et d'autres maladies de l'utérus, les kystes ovariens

Également un problème commun purement féminin. Avec de telles maladies, l'inconfort de traction dans la région pelvienne n'est pas nécessairement associé à la menstruation: ils peuvent apparaître à tout moment du cycle. La menstruation avec de tels troubles s'allonge et devient plus douloureuse..

Que faire

Si vous soupçonnez une maladie du système reproducteur, assurez-vous de consulter un gynécologue. Vous pourriez avoir besoin d'une intervention chirurgicale.

En raison d'une grossesse extra-utérine

Avec une grossesse extra-utérine, l'ovule fécondé est fixé et commence à se développer non pas dans l'utérus, comme il se doit normalement, mais dans la trompe de Fallope, le col de l'utérus ou l'ovaire. Cela ne mène à rien de bon: tôt ou tard, l'embryon en croissance brise les parois de l'organe auquel il est attaché. Le résultat est une hémorragie interne massive et mortelle..

Que faire

Au premier soupçon de grossesse, assurez-vous de contacter votre gynécologue. Surtout si, avec une augmentation du terme, vous ressentez de plus en plus clairement une douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen.

En raison de l'augmentation du gazage

Lorsque les bactéries de l'intestin grêle décomposent les aliments entrants et partiellement transformés, elles libèrent du dioxyde de carbone et d'autres gaz. S'il y a trop de gaz, la pression dans les intestins augmente. Les zones de l'intestin grêle se dilatent, appuyez sur les terminaisons nerveuses dans la cavité abdominale, cela provoque des ballonnements et des douleurs - parfois aiguës.

Que faire

En règle générale, le corps fait face seul à de telles situations: un excès de gaz s'échappe par l'anus. Si le ventre gonfle régulièrement après avoir mangé, il vaut la peine de revoir le régime alimentaire et d'abandonner les aliments qui entraînent une augmentation du travail des bactéries..

Il est également utile de consulter un gastro-entérologue - peut-être qu'il vous prescrira des prébiotiques et vous recommandera d'autres moyens de faire face au problème.

En raison de calculs ou d'une maladie rénale

La pyélonéphrite, la lithiase urinaire ou d'autres problèmes rénaux provoquent une douleur soudaine et atroce dans le bas de l'abdomen, plus près du bas du dos. Cette douleur augmente et diminue.

Que faire

Si vous soupçonnez un problème avec les reins, consultez le néphrologue dès que possible. Le médecin établira un diagnostic précis et prescrira les médicaments nécessaires. Dans certains cas, vous pouvez être hospitalisé pour une intervention chirurgicale.

En raison d'infections des voies urinaires et de la vessie

Le plus souvent, de telles violations se font ressentir par des problèmes lors de la miction: sensation de brûlure, douleurs coupantes, envie fréquente d'aller aux toilettes.

Que faire

La plupart de ces infections sont causées par des bactéries. Si rien n'est fait, ils se multiplient, ce qui peut entraîner des dommages irréversibles à la vessie. Consultez immédiatement un urologue ou un néphrologue!

En raison de douleurs musculaires

Peut-être que vous venez d'essayer trop fort de pomper vos abdominaux inférieurs. Ou des muscles abdominaux trop étendus, chantant trop activement avec votre groupe préféré lors d'un concert. La myalgie (la soi-disant douleur musculaire) peut être causée par d'autres causes qu'il n'est pas toujours possible d'établir.

Que faire

Si une douleur musculaire apparaît après un effort physique, vous pouvez simplement la supporter. Mais s'il y a des sensations désagréables, et que vous n'êtes ni somnolent ni conscient de leurs causes, allez chez le thérapeute: tout à coup, nous parlons d'inflammation musculaire..

En raison de l'appendicite

Un appendice rompu commence par une douleur tiraillante dans le nombril ou le bas-ventre droit, irradiant parfois vers la cuisse. Si, avec de tels symptômes, votre température augmente, votre appétit disparaît, des nausées et des ballonnements apparaissent, le diagnostic d'appendicite devient de plus en plus réel.

Que faire

L'appendicite est une urgence chirurgicale: une opération est nécessaire pour retirer l'organe endommagé. Sinon, le risque de péritonite mortelle est élevé. Par conséquent, si vous soupçonnez une rupture d'appendice, consultez un chirurgien ou, selon la gravité de vos symptômes, appelez une ambulance..

En raison d'une maladie inflammatoire de l'intestin

Divers facteurs peuvent entraîner une inflammation de la muqueuse intestinale:

  • infections bactériennes ou virales (eau de lac avalée ou produit périmé);
  • intoxication alimentaire et alcoolique;
  • l'influence des parasites - les mêmes vers helminthes;
  • abus d'antibiotiques;
  • maladies du tractus gastro-intestinal - gastrite, pancréatite, cholécystite, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, hépatite.

En règle générale, les lésions inflammatoires de l'intestin s'accompagnent de diarrhée ou de constipation, de ballonnements, de nausées, de fièvre.

Que faire

Consultez un médecin ou un gastro-entérologue. Le médecin établira un diagnostic précis, le traitement en dépendra. Dans certains cas, il suffit de s'allonger et d'observer le régime de consommation d'alcool. D'autres nécessiteront des antibiotiques et d'autres médicaments.

Cancer de l'intestin

Cette maladie mortelle au stade initial ne se fait presque pas sentir. Il ne se manifeste que par un certain inconfort, une légère douleur dans l'abdomen et des symptômes - souvent peu prononcés - des troubles digestifs.

Que faire

Si une gêne dans le bas de l'abdomen vous dérange régulièrement, assurez-vous de consulter un médecin ou un gastro-entérologue. Le médecin vous posera des questions en détail sur les symptômes, vous prescrira des tests et, en fonction de leurs résultats, établira un diagnostic. Peut-être que l'alarme sera fausse. Mais c'est le cas même lorsqu'il vaut mieux négliger.

Innervation du muscle droit de l'abdomen

Le muscle droit de l'abdomen est innervé par 7 à 12 nerfs intercostaux provenant des nerfs spinaux correspondants. Les fibres musculaires entre différents ponts tendineux sont innervées par des nerfs de différents segments, en particulier dans la moitié supérieure de ce muscle.

À l'intérieur du muscle droit de l'abdomen ou dans son vagin transverse, une compression de la branche antérieure du nerf rachidien peut se produire, provoquant ainsi un véritable syndrome du muscle droit de l'abdomen, qui se caractérise par des douleurs dans le bas de l'abdomen ou dans la région pelvienne, simulant une maladie gynécologique chez la femme.

Quel est le risque d'étirement des muscles abdominaux

Une entorse des muscles abdominaux est une blessure qui affecte leur structure interne. Avec ce diagnostic, le patient a des déchirures ou un étirement du tissu musculaire. Dans la grande majorité des cas, de telles blessures peuvent provoquer une gêne..

Dans une telle situation, l'étirement des muscles abdominaux est une lésion des fibres musculaires des muscles latéraux, antérieurs ou postérieurs du péritoine, qui occupent la zone située entre la partie supérieure du bassin et le contour inférieur de la partie du corps délimitée par les côtes.

Étirement abdominal

Diagramme musculaire abdominal

Les experts distinguent 3 degrés d'étirement des muscles de la paroi abdominale:

  1. Modéré, lorsque les sensations douloureuses légères disparaissent en quelques jours.
  2. Degré moyen. Les symptômes disparaissent en quelques semaines. Dans ce cas, les patients nécessitent des soins médicaux qualifiés. Le rétablissement de ces patients peut être observé après 3-6 semaines..
  3. Déchirure des muscles abdominaux. Dans cette situation, le patient éprouve des sensations douloureuses excessives du côté gauche ou droit de l'abdomen. Dans ce cas, le muscle étiré ne peut plus se contracter. De telles lésions se produisent en raison d'une très forte pression sur les muscles droits de la paroi abdominale. Habituellement, la rupture se produit dans le sautoir des muscles qui composent la paroi abdominale. Dans certaines circonstances, en cas de rupture de la paroi abdominale avec déplacement des organes internes, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Le traitement de ces patients peut prendre en moyenne 3 mois..

Torsion abdominale: causes possibles

Faites de l'exercice sans réchauffer les muscles au préalable

Selon les experts, il existe un certain nombre de facteurs provoquants qui augmentent la probabilité de ce type de blessure (étirement des muscles abdominaux).

Celles-ci incluent un surmenage ou un étirement pas très bon des fibres musculaires, des muscles faibles, un état de fatigue, ainsi que des exercices sportifs par temps froid..

Si nous parlons des principales raisons de ce problème, elles comprennent:

  • activité physique excessivement intense;
  • forts mouvements de torsion du corps;
  • effectuer des exercices physiques sans échauffement préalable des muscles;
  • soulever des objets excessivement lourds;
  • mauvaise technique d'exercice;
  • corset musculaire insuffisamment développé;
  • grossesse.

Signes de dommages

Souvent, les symptômes qui apparaissent avec ces types de blessures peuvent indiquer un autre problème de santé. Seul le médecin traitant peut poser un diagnostic final. Les symptômes suivants de fatigue musculaire abdominale sont distingués:

  • sensations douloureuses dans la paroi abdominale;
  • une sensation d'inconfort dans les tissus de la cavité abdominale qui peut se contracter;
  • douleur au contact des tissus musculaires, lorsqu'ils sont tendus ou plient le corps;
  • spasmes musculaires;
  • la formation d'hématomes;
  • gonflement du côté droit ou gauche de la paroi abdominale, selon les muscles abdominaux blessés.

Douleur abdominale lors de l'étirement des muscles abdominaux

Traitement des traumatismes

Si l'un des muscles du péritoine est étiré, le traitement dépendra directement de l'intensité des symptômes de la maladie et du degré de la blessure subie. Ainsi, la mesure dans laquelle les muscles abdominaux sont étirés déterminera la durée du traitement..

Le point clé pour ces patients est le repos complet des muscles du péritoine et l'absence du moindre stress. Dans un environnement domestique, le patient doit exclure le levage de charges lourdes et les mouvements brusques, dans lesquels le tonus musculaire augmente. Ceci est particulièrement important pendant les deux premiers jours suivant la blessure..

Si le patient a subi des entorses moyennes et fortes, dans ce cas, les experts recommandent une exposition à la blessure au froid, ce qui doit être fait en séances, dont la durée est de 15 à 20 minutes. Après leur expiration, vous devriez faire une pause.

Afin de traiter les blessures causées par le froid, vous pouvez utiliser des glaçons enveloppés de cellophane et une serviette. Il n'est pas recommandé de les appliquer directement sur une zone du corps nu..

Étirer les muscles abdominaux: conseils

Afin de soulager une douleur insupportable, le médecin traitant peut prescrire des anti-inflammatoires et des analgésiques sous forme de comprimés, d'injections ou de pommades. Cela améliorera considérablement l'état du patient et améliorera son bien-être..

Afin de se remettre en forme après une blessure, le patient devra faire des efforts..

N'oubliez pas qu'en cas de sensations douloureuses aiguës résultant de la levée d'objets lourds ou de la réalisation d'exercices sportifs, vous devez immédiatement arrêter la charge sur le corps.

Vous devez limiter ou même suspendre l'activité physique. Cela dépendra de la gravité de la blessure..

Dans le même temps, pendant la période de traitement et de rétablissement de la santé, il est recommandé de se reposer régulièrement, d'appliquer des compresses froides pendant 1 à 2 jours après la blessure, de ne pas refuser de prendre des analgésiques, d'étirer progressivement les muscles du péritoine lorsque la douleur commence à reculer.

Prévention de l'étirement des muscles du péritoine

Pour éviter de telles blessures, les experts recommandent de respecter certaines règles:

  1. Il est impératif de faire un échauffement avant de commencer l'exercice physique..
  2. Ne vous fatiguez pas lorsque vous faites des exercices.
  3. Ne soulevez pas brusquement d'objets lourds.
  4. Arrêtez de faire de l'exercice si vous êtes fatigué.
  5. Il est nécessaire de renforcer les muscles abdominaux en effectuant des exercices spéciaux.

Il existe également un certain nombre d'exercices qui peuvent aider à renforcer les muscles abdominaux, ce qui évitera d'étirer et de déchirer les muscles abdominaux à l'avenir..

Les tensions abdominales peuvent être des blessures assez graves. Dans le même temps, si le corps humain est préparé et physiquement fort, ce qui peut être obtenu par des sports réguliers, la probabilité d'une telle blessure est pratiquement absente..

Par conséquent, il est très important de faire du sport dès le plus jeune âge. Et ici, nous ne parlons d'aucune activité physique sérieuse. Ce sera tout à fait suffisant si au moins pour effectuer certains exercices à la maison..

Diagnostique

Le diagnostic différentiel des maladies causées par des points de déclenchement dans la paroi musculaire de l'abdomen doit prendre en compte des maladies telles que:

  • maladies articulaires,
  • fibromyalgie,
  • appendicite,
  • ulcère de l'estomac,
  • maladie de calculs biliaires avec coliques,
  • colite,
  • maladies du système urinaire,
  • violation du cycle menstruel,
  • douleur pelvienne chronique
  • et autres maladies.

Lors de l'examen d'un patient, il est très important de porter une attention particulière à la posture du patient lors de la marche et en position debout et assise..

Les données anamnestiques peuvent aider à identifier la cause des douleurs. Le médecin fait un diagramme précis de la distribution de la douleur en fonction du patient.

Les points de déclenchement myofasciaux du muscle droit de l'abdomen agissent de manière déprimante sur sa fonction de soutien. S'ils sont présents dans le muscle droit de l'abdomen du patient, l'abdomen s'affaisse en position debout. Un cordon serré est ressenti dans tout l'abdomen, associé à un point de déclenchement actif, raccourcissant un seul segment musculaire entre les ponts tendineux transversaux, dans lesquels il se trouve.

Le point de déclenchement myofascial actif inhibe la contraction des segments adjacents du muscle droit de l'abdomen. La contraction aiderait à soulager la tension dans les fibres musculaires affectées, à allonger et non à raccourcir tout le muscle dans son ensemble. Avec des respirations profondes, le patient révèle une respiration paradoxale. Alors qu'avec une respiration calme, l'expiration est effectuée en raison de l'élasticité des poumons et que moins d'aide des muscles est nécessaire, le patient retiendra inconsciemment la contraction normale du diaphragme pendant l'inhalation, en raison de la peur de la douleur lors de l'étirement du muscle droit de l'abdomen. Il s'agit d'une oppression réflexive des muscles - le diaphragme et le muscle droit de l'abdomen.

Et au moment où le patient, effectuant une respiration profonde avec la participation du diaphragme et provoquant ainsi la saillie de l'abdomen, la douleur reflétée par les points de déclenchement s'aggrave fortement.

En présence de points de déclenchement dans le muscle droit de l'abdomen, la douleur réfléchie peut se propager des deux côtés de la colonne vertébrale, dans le bas du dos. En cas de respiration profonde, la douleur augmente toujours, en particulier lorsque le dos est étendu en présence d'une lordose lombaire prononcée, ce qui provoque par la suite un étirement du muscle droit de l'abdomen. Le mal de dos causé par les points de déclenchement des muscles paravertébraux n'affecte pas toujours l'acte de respiration. Une formation de hernie dans la cavité abdominale est détectée en position debout du patient.

Temps de récupération et prévention

Le moment du rétablissement final du patient après une blessure dépend directement de la gravité du processus pathologique, de sa nature, de l'âge de la victime, ainsi que de la présence d'un certain nombre de maladies chroniques et de complications..

En général, ils peuvent varier comme suit:

  • Entorses légères. En moyenne, plusieurs semaines sont traitées;
  • Larmes de gravité modérée. La période de récupération varie de 4 semaines à 2 mois;
  • Ruptures complètes des tissus mous avec développement de complications. La récupération peut prendre jusqu'à 4 mois.

Pour réduire les risques de développer une rechute du processus pathologique, les mesures suivantes sont utilisées:

  • Mise en œuvre obligatoire du bon échauffement avant l'activité physique;
  • Respect des précautions de sécurité, à la fois lors de la pratique d'un sport et lors du travail avec des poids;
  • Activité physique modérée régulière visant à renforcer les structures musculaires de l'abdomen.

Symptômes causés par des points de déclenchement situés dans les muscles abdominaux

Des douleurs abdominales difficiles à expliquer peuvent souvent entraîner une confusion diagnostique.

La douleur réfléchie causée par les points de déclenchement myofasciaux situés dans les muscles abdominaux et les effets somato-viscéraux peuvent imiter les maladies des organes et des systèmes internes.

Dans un autre cas, au contraire, avec des maladies des organes et des systèmes internes, un effet profond sur le système somatique sensible de l'activité réflexe se produit. Dans le même temps, les points de déclenchement myofasciaux actifs sont exacerbés, ce qui entraîne la persistance de la douleur et d'autres symptômes pendant une longue période, même après que le patient se soit remis de la maladie initiale.

Les points de déclenchement myofasciaux actifs situés dans les muscles abdominaux, par exemple, dans le muscle droit, peuvent provoquer des conditions telles que: contraction musculaire difficile, avec incapacité à «tirer» l'abdomen, relaxation et ballonnements. Il est important de différencier cette condition de l'ascite..

La douleur réfléchie dans le quadrant supérieur droit peut être causée par des points de déclenchement situés le long du bord externe du muscle droit de l'abdomen. Ils peuvent imiter la douleur associée à la maladie de la vésicule biliaire.

La douleur réfléchie imitant l'appendicite peut être projetée à partir de points de déclenchement situés dans le bord latéral du muscle droit de l'abdomen et dans le quadrant inférieur droit..

Méthodes de traitement des douleurs musculaires chez les femmes enceintes

Il est très important qu'une femme enceinte prête attention à l'état de son système nerveux, elle peut souvent être exposée à un stress grave et cela affecte négativement les muscles abdominaux.

Ainsi, une femme enceinte doit surveiller de près sa santé. Toute sensation inhabituelle doit être alarmante, car elle peut menacer votre bébé. Il est recommandé de consulter constamment votre médecin, de ne pas lui cacher ce qui se passe dans votre corps. Le gynécologue obstétricien vous dira quoi faire ensuite.

Ainsi, une femme enceinte doit surveiller de près sa santé. Chaque sensation inhabituelle doit être alarmante, car elle peut menacer votre bébé..

Il est recommandé de consulter constamment votre médecin, de ne pas lui cacher ce qui se passe dans votre corps. Le gynécologue obstétricien vous dira quoi faire ensuite. Il répondra également à la question de savoir comment vous pouvez prévenir l'apparition de douleurs musculaires.

Activation et existence à long terme des points de déclenchement myofasciaux

La raison de la longue existence des points de déclenchement myofasciaux peut être des facteurs structurels et systémiques, ainsi que la posture et l'activité physique qui ne sont pas corrigées en temps opportun..

Les muscles soumis à une surcharge aiguë ou chronique peuvent être à l'origine de points de déclenchement. Les traumatismes graves, les maladies des organes internes, le stress émotionnel, ainsi que les stress mécaniques et toxiques peuvent provoquer le développement de points de déclenchement myofasciaux.

L'emplacement des points de déclenchement myofasciaux actifs du muscle droit de l'abdomen est généralement l'angle entre le processus xiphoïde et l'arc costal ou entre l'ombilic et le processus xiphoïde. De plus, les points de déclenchement peuvent être situés dans la partie médiane ou inférieure du muscle droit de l'abdomen, le long de son bord latéral et dans la zone d'attachement musculaire à l'os pubien..

Soulagement des points de déclenchement myafasciaux

La relaxation post-isométrique, les méthodes de contraction et de relaxation, les méthodes de refroidissement et d'étirement des muscles abdominaux contribuent à la libération des points de déclenchement myafasciaux. La méthode de libération utilisant la pression du bout du doigt sur le point de déclenchement douloureux n'est applicable qu'au muscle droit superficiel de l'abdomen. Pour le traitement des points de déclenchement myofasciaux au niveau des points d'attache des muscles abdominaux, il devient nécessaire de désactiver le point de déclenchement central qui les provoque.

Mesures correctives

La préservation de l'activité du point de déclenchement myofascial pendant une longue période après l'apparition d'une maladie aiguë d'un organe interne est facilitée par le fait que la cause initiale, c'est-à-dire la maladie sous-jacente - une tumeur, un ulcère de l'estomac, une parésie intestinale - n'a pas été éliminée. Par conséquent, le traitement visant à se débarrasser des points de déclenchement myofasciaux aura un effet temporaire et partiel. Pour une guérison complète, il est nécessaire d'éliminer le facteur causal - une maladie des organes internes.

Avec un séjour prolongé d'un muscle dans un état stressant, tel que: stress émotionnel, maladie virale, distorsion mécanique, mauvaise posture, courbure, il est également important d'éliminer la cause qui ne contribue pas à la guérison.

Le patient doit mettre un petit oreiller sur la chaise pour soutenir le bas du dos et s'asseoir en se penchant en arrière dans la chaise. Dans cette position, une augmentation de la lordose lombaire se produit, la poitrine est légèrement surélevée et les fibres musculaires longitudinales de la paroi abdominale sont étirées.

Un refus de porter une ceinture serrée est nécessaire afin d'améliorer la circulation sanguine dans les muscles.

Exercices physique

Il est important d'effectuer régulièrement des exercices spéciaux pendant une longue période pour maintenir un tonus musculaire normal et former le stéréotype correct des mouvements.

Le patient doit effectuer des exercices thérapeutiques, consistant en des exercices pour renforcer les muscles abdominaux, visant à développer la respiration diaphragmatique et à éliminer l'inclinaison du bassin.

Tous droits réservés par la loi sur les droits d'auteur. Aucune partie du contenu du site ne peut être utilisée, reproduite, transmise par quelque moyen électronique, copie ou autre sans l'autorisation écrite préalable du détenteur des droits d'auteur..

Comment se débarrasser de la douleur?

Si le bas de l'abdomen tire en début ou en fin de grossesse (jusqu'à 41 semaines), il ne s'agit pas d'une maladie indépendante, mais d'un signe d'une pathologie probable. Un traitement est nécessaire si, lors de l'examen d'une femme, des menaces de grossesse sont identifiées.

La thérapie sera comme ceci:

  • En cas de fausse couche menaçante, le patient peut se voir prescrire des sédatifs (agripaume, valériane) et des médicaments antispasmodiques (No-shpa, papavérine), ainsi que des vitamines. Si la raison est associée à un déséquilibre hormonal, une femme peut se voir prescrire un analogue de la progestérone (Duphaston, Utrozhestan). À partir de la 14e semaine de grossesse, si le bas de l'abdomen tire, le médecin exclut le risque d'insuffisance isthmique-cervicale. Si disponible, un anneau spécial est installé sur le col de l'utérus.
  • Si l'examen a montré que le bas de l'abdomen tire dans les premières semaines en raison d'une grossesse extra-utérine, un retrait urgent de l'embryon est nécessaire jusqu'à la rupture de la trompe de Fallope. Dans ce cas, les capacités reproductives de la femme peuvent être préservées..
  • Au stade initial du décollement placentaire, on montre à une femme un repos complet et un repos au lit. Des médicaments, des médicaments antispasmodiques (No-shpa), hémostatiques (Vikasol), contenant du fer (Ferrum Lek) sont prescrits.
  • Pour résoudre les problèmes du travail des intestins, il est recommandé de suivre un régime à l'exclusion des aliments qui augmentent la production de gaz (pois, chou, etc.), et les principes de la nutrition fractionnée.
  • Les processus infectieux et inflammatoires du système génito-urinaire sont éliminés à l'aide d'antibiotiques (Sumamed, Zitrolide), d'antispasmodiques (Papaverine, Drotaverin) et d'urantiseptiques (Furadonin, Palin).

Que faire si vous ressentez une telle douleur?

Si votre bas-ventre tire avant vos règles ou au milieu du cycle, la douleur est modérée et n'est accompagnée d'aucun symptôme alarmant - il n'y a probablement rien à craindre. Mais si vous avez des doutes, prenez rendez-vous avec un gynécologue et assurez-vous personnellement de cela.

Dans tous les autres cas, en particulier si vous attendez un bébé, la douleur est très intense ou prolongée et / ou, en plus d'elles, vous observez une augmentation ou une diminution de la température corporelle, une détérioration générale de votre état, un écoulement inhabituel de l'urètre ou du vagin - consultez un obstétricien-gynécologue dès que possible et le thérapeute!

Ne vous soignez pas! L'utilisation non autorisée d'analgésiques complique le diagnostic et peut entraîner de tristes conséquences. Une visite opportune chez un médecin vous aidera à déterminer rapidement le diagnostic correct, à accélérer le traitement et à prévenir les complications indésirables.

Que peut indiquer la gravité du bas-ventre pendant la grossesse??

Les femmes enceintes doivent absolument écouter les douleurs abdominales de nature inconnue, car elles peuvent nuire à deux vies à la fois. En plus des flatulences et des troubles des selles relativement inoffensifs, que nous avons décrits ci-dessus, la lourdeur de l'abdomen peut s'accompagner de contractions et de pathologies graves de la grossesse.

Menace de décollement placentaire

Une réelle menace pour la vie du fœtus est le décollement prématuré du placenta, une pathologie qui se manifeste le plus souvent au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse. Le placenta remplit une fonction protectrice, fournissant au bébé dans l'utérus tout le nécessaire. S'il se détache complètement, le fœtus peut mourir..

Les symptômes classiques de cette complication sont:

  • saignement interne ou externe,
  • douleur intense et sourde dans la région de l'aine,
  • hypertonicité de l'utérus;
  • troubles du rythme cardiaque fœtal.

Pendant la grossesse, un traumatisme abdominal ou la présence de la mère peuvent provoquer un décollement placentaire prématuré pendant la grossesse:

  • mauvaises habitudes (tabagisme, alcool, drogues);
  • déficience en fer;
  • maladies auto-immunes;
  • allergies à certains types de médicaments;
  • modifications de l'épithélium utérin (se produit chez les femmes qui ont subi un grand nombre de naissances);
  • changements soudains de la pression artérielle.

Contractions d'entraînement

À la fin du deuxième trimestre, les femmes en position peuvent ressentir des crampes et des tensions dans l'abdomen plusieurs fois par jour, dans lesquelles l'utérus devient, pour ainsi dire, une «pierre». Ce sont des contractions d'entraînement qui préparent le corps à un futur accouchement..

Vous ne devriez pas avoir peur d'eux, mais si l'intensité de la douleur s'intensifie, il est préférable de consulter un gynécologue afin d'exclure la menace de fausse couche ou de naissance prématurée.

Au cours des dernières semaines de grossesse, les douleurs au début du travail peuvent provoquer des sensations similaires..

Divergence des os pelviens

La douleur dans la région pubienne, aine ou pelvienne chez une femme enceinte, aggravée par la marche et le changement de position du corps, indique souvent un écart entre les os de l'articulation pubienne - symphysite. Cette pathologie se manifeste généralement au troisième trimestre et nécessite une surveillance étroite par un médecin jusqu'à la naissance même. Dans certains cas, la femme enceinte nécessite même une hospitalisation.

Diastase

La diastase apparaît lorsque la ligne blanche diverge (la jonction des larges muscles). Les raisons sont la grossesse et l'accouchement, l'hérédité ou l'obésité. La diastase des muscles droits peut apparaître chez les hommes et les enfants.

Pendant la grossesse, le tissu conjonctif entre les muscles larges se détache de sorte que l'abdomen peut s'agrandir. Après l'accouchement, le tissu lui-même se renforce et la forme de l'abdomen est restaurée en un an. Mais si une femme secoue vigoureusement la presse ou soulève des poids, le tissu ne se contracte pas.

La pathologie apparaît avec l'obésité ou une perte de poids brutale, lorsque le tissu conjonctif n'a pas le temps de se contracter, ce qui conduit à son «excès». La divergence musculaire provoque également une augmentation de la pression intra-abdominale, par exemple, toux hachée, soulever des poids, constipation, faire du sport.