Métastases hépatiques: symptômes et traitements

Le cancer du foie métastatique ou secondaire est beaucoup plus fréquent que le cancer primaire, représentant près de 90% de toutes les tumeurs malignes de cet organe. Parfois, les métastases hépatiques sont détectées plus tôt que la tumeur primaire. Cela se trouve souvent dans le mélanome, le cancer du pancréas, un peu moins souvent dans le cancer de l'estomac.

Si au moins une métastase hépatique est détectée, la tumeur primaire se voit attribuer un cancer de stade 4.

Jusqu'à récemment, on croyait que ces patients étaient «condamnés». À notre époque, il est également encore impossible de guérir complètement un tel cancer, mais la médecine moderne est déjà tout à fait capable d'améliorer le pronostic et la qualité de vie du patient..

Qu'est-ce que la métastase?

Les métastases, ainsi que la croissance incontrôlée, sont des propriétés pathologiques uniques d'une tumeur maligne..

La métastase (en abrégé - mts) est une cellule cancéreuse qui a la propriété de se déplacer dans le corps à partir du foyer principal de différentes manières, le plus souvent - hématogène ou lymphogène. Au lieu de fixation de la métastase, la croissance de la formation maligne secondaire commence.

Le plus souvent dans le foie, la croissance des métastases solitaires (uniques) est déterminée - dans 60 à 62% des cas, puis - unique dans près de 25% de tous les mts et multiple (plus de trois changements métastatiques) - dans 13 à 15%.

Comment apparaissent les métastases hépatiques?

Les cellules tumorales d'un foyer primaire situé dans un autre organe pénètrent le plus souvent dans le foie par voie hématogène (par le sang). Cela se produit généralement à travers le système de la veine porte, mais d'autres systèmes veineux de la circulation systémique peuvent également être impliqués. Les Mts peuvent pénétrer dans le foie et par voie lymphogène, à travers le péritoine et l'artère hépatique.

Environ un tiers de tous les patients cancéreux de différentes localisations ont des métastases hépatiques. Ils sont détectés chez près de 50% des patients atteints d'un cancer de l'estomac, du sein, des poumons et du gros intestin - plus souvent le sigmoïde et le caecum.

Un peu moins souvent, le cancer de l'œsophage, du pancréas et de la peau (mélanome) métastase au foie. Ainsi, le mélanome métastase au foie dans 15 à 20% des cas. Rarement, des métastases hépatiques surviennent dans le cancer pelvien (ovaire et prostate).

En fait, les cancers de pratiquement tous les organes peuvent métastaser au foie, à l'exception des tumeurs cérébrales primaires..

Mts dans le foie apparaissent également lors de la germination d'une tumeur cancéreuse des organes adjacents: vésicule biliaire, estomac, côlon.

Symptômes du cancer métastatique

Les signes cliniques de la maladie sont dus à la fois aux symptômes du cancer du foie et à la tumeur primitive. Il existe des manifestations du syndrome asthénique-végétatif, une perte de poids. Dans presque tous les cas, il y a une douleur dans le foie..

Les douleurs sont de nature différente: de mineures à aiguës, paroxystiques. Des modifications de la fonction intestinale se produisent: nausées, vomissements, selles instables.

Le foie est presque toujours hypertrophié, parfois de manière significative. La splénomégalie (hypertrophie de la rate) est également courante. La jaunisse est insignifiante, la gravité de ses symptômes survient lorsqu'une tumeur de gros canaux biliaires est obstruée. Lorsqu'il est comprimé par la formation de la veine cave inférieure, un œdème des membres inférieurs et des varices de la paroi abdominale antérieure apparaissent.

Lorsque le péritoine est impliqué dans le processus pathologique, une ascite se produit. La douleur dans l'abdomen devient diffuse. Le pronostic de cette condition s'aggrave nettement. Des symptômes de lésions du système nerveux central se produisent souvent - maux de tête, étourdissements. Lorsque le mts pénètre dans le tissu osseux, des douleurs apparaissent dans les os et les articulations.

Diagnostique

Les cellules de formation métastatique à la microscopie ressemblent aux cellules de la tumeur primaire, ce qui aide à déterminer avec précision sa localisation. Cependant, ils montrent parfois des changements qui rendent difficile l'identification.

Il arrive que la mts soit trouvée accidentellement, par exemple, sur une échographie des mois voire des années après l'ablation de la tumeur primaire. Cette complication peut être identifiée chez 28 à 30% des patients atteints d'un cancer du côlon, plus souvent du caecum ou du côlon sigmoïde..

Même avec de très grosses lésions, la fonction hépatique est généralement préservée. Les principales manifestations de métastases dans le foie avec des méthodes de diagnostic standard:

  • Des modifications non spécifiques sont notées dans le sang: leucocytose, anémie non exprimée, augmentation modérée de l'activité des transaminases hépatiques, ainsi que l'apparition de protéines spécifiques - marqueurs tumoraux.
  • Parmi les méthodes de diagnostic instrumentales, l'échographie, la tomodensitométrie et l'IRM sont largement utilisées, en particulier avec l'utilisation de produits de contraste. La valeur informative de l'échographie dans le diagnostic du cancer métastatique du foie atteint 95 à 97%. À l'échographie, les métastases ressemblent à des foyers d'échogénicité variée, le plus souvent réduits. Un «bord» hypoéchogène est vu autour de ce foyer. En outre, l'échographie peut être utilisée pendant l'opération pour identifier des foyers tumoraux supplémentaires et des changements d'organes.
  • La biopsie hépatique par ponction est la norme dans le diagnostic du cancer et il est souhaitable de la réaliser sous la supervision d'une échographie ou d'un scanner.
  • Dans les cas difficiles, la laparoscopie diagnostique est utilisée.

Traitement et pronostic

Le traitement du cancer métastatique du foie dépend de nombreux facteurs. L'un des principaux est le degré de propagation des métastases et leur taille..

Il est très important de guérir ou d'éliminer la lésion primaire avant cela..

La nutrition pour les métastases hépatiques doit être modérée. Le régime n ° 5 est généralement prescrit. En fonction des signes cliniques, le régime peut être ajusté.

Les méthodes de traitement peuvent être divisées en deux groupes conditionnels: thérapeutiques et chirurgicales. En fonction de la gravité de la maladie et de la prévalence du processus, l'une des méthodes est préférée.

Méthodes thérapeutiques

Ceux-ci comprennent la chimiothérapie, la radiothérapie et l'hormonothérapie. La chimiothérapie est généralement administrée avant et après la chirurgie. Peut-être l'introduction de la chimiothérapie par les vaisseaux hépatiques. La chimiothérapie est prescrite pour traiter les tumeurs qui y sont sensibles. Il s'agit de la localisation du cancer primaire dans le gros intestin, en particulier dans le sigmoïde ou le caecum, l'estomac, la glande mammaire, l'ovaire, etc..

Parfois, la chimiothérapie et la radiothérapie sont utilisées lorsque la chirurgie n'est pas possible. Ce type de soins est appelé soins palliatifs..

Ceci est fait pour réduire l'intensité de la douleur et, éventuellement, pour arrêter quelque peu la croissance de la tumeur. Dans de tels cas, l'état du patient s'améliore, mais le cancer ne peut pas être guéri..

Malheureusement, les cellules métastatiques se révèlent souvent insensibles à la chimiothérapie, et d'autres moyens doivent être trouvés pour soulager l'état du patient..

En outre, les patients recourent parfois indépendamment à un traitement avec des remèdes populaires. Certains remèdes populaires peuvent traiter ou soulager les symptômes désagréables du cancer. Il faut se rappeler qu'il est impossible de guérir le cancer avec des remèdes populaires. Vous devriez toujours consulter votre médecin avant d'utiliser tout remède..

Chirurgie

L'intervention chirurgicale est indiquée pour les patients qui n'ont pas plus de quatre formations dans l'organe. Une résection est effectuée - ablation d'une partie du foie, où des changements pathologiques sont détectés. Les meilleurs résultats ont été obtenus chez des patients atteints de cancer de l'intestin, en particulier de cancer du côlon. Dans ce cas, une espérance de vie de cinq ans ou plus est observée chez 40% des patients.

Autres traitements

Il existe des méthodes modernes de traitement du cancer métastatique - ablation par radiofréquence, cryochirurgie, etc. En règle générale, elles sont utilisées en combinaison avec d'autres méthodes et peuvent arrêter la croissance tumorale, améliorer le bien-être du patient, mais ne peuvent pas non plus guérir complètement le cancer.

La transplantation hépatique est un traitement inefficace. Mais dans certaines situations, ils y recourent encore.

Il existe des cas connus de transplantation hépatique réussie chez des patients atteints d'un cancer endocrinien du pancréas.

Cette procédure est très dangereuse pour le corps affaibli du patient. Mais parfois, une transplantation hépatique est la seule chance de guérison. Des scientifiques du monde entier sont impliqués dans la transplantation et la transplantation d'organes.

Prévoir

Il est encore impossible de guérir complètement le cancer métastatique, mais il est tout à fait possible d'arrêter la croissance tumorale et d'augmenter l'espérance de vie.

Les patients présentant des modifications métastatiques du foie vivent généralement de 12 à 18 mois.

Le pronostic du taux de survie à cinq ans pour le cancer gastrique est le plus favorable et est de 18 à 20%, pour le mélanome - 8 à 10%, pour le cancer de l'intestin - moins de 5%. Si un traitement palliatif est effectué, ces indicateurs du cancer gastrique augmentent à 40–45%, dans le cancer du côlon - jusqu'à 35–40% et le mélanome - jusqu'à 20–25%.

MTS dans le foie

Les métastases dans le foie se développent à la suite de lésions de l'organe par les cellules cancéreuses, qui se propagent dans tout le corps à partir de la tumeur maligne primaire. La détection précoce des métastases améliore le pronostic de survie. S'il y a beaucoup de MTS, il ne sera pas possible de guérir l'oncologie, les patients ne vivent pas longtemps, car le corps consomme rapidement des ressources et s'épuise et les organes internes cessent de fonctionner normalement.

Causes et mécanismes de formation

Des lésions hépatiques métastatiques sont souvent observées si le foyer oncologique principal se situe dans les tissus pulmonaires, l'estomac, le côlon et le rectum, l'œsophage, la mammaire et le pancréas. Le mécanisme de distribution de MTS est simple. Le foie est un organe massif qui remplit de nombreuses fonctions. Y compris le fer est impliqué dans la circulation sanguine, entraînant à travers lui-même une moyenne de 1,5 litre de sang par minute. C'est cette caractéristique qui est la principale raison pour laquelle les cellules mutées affectent rapidement cet organe..

Classification

Les MTS dans le foie appartiennent aux variétés suivantes:

  • Loin. Pénètre à partir des foyers primaires loin de la glande.
  • Hématogène. Se propager dans tout le corps par la circulation sanguine.
  • Lymphogène. Transporteur de métastases - lymphe.
  • Implantation. Se produire en raison d'un transfert accidentel de cellules tumorales vers des structures saines.
  • Ortrograde. Propagation par le sang ou la lymphe dans le sens de l'écoulement naturel du liquide du foyer pathologique vers le foie.
  • Rétrograde. Propagation inverse de la lymphe normale ou du flux sanguin.
Les manifestations de métastases indiquent que la maladie est avancée et qu'il devient plus difficile de la traiter.

Le MTS du foie de tout type est extrêmement dangereux, car si la tumeur primaire commence à métastaser, cela signifie que l'oncologie progresse et que le cancer est à un stade avancé. Il n'est pas facile de traiter une telle complication. Malgré le fait que la médecine moderne soit équipée de nouvelles technologies et méthodes de lutte contre la pathologie, il est impossible de promettre une garantie de survie à 100%, même avec une détection rapide..

Quels symptômes sont troublants?

Il est presque impossible de déterminer la propagation précoce des métastases, car la manifestation de la pathologie n'est pas exprimée et un léger inconfort peut être confondu avec une autre maladie. Mais à mesure que l'oncologie progresse, les signes deviennent plus perceptibles, une personne ressent des symptômes de métastases hépatiques tels que:

  • diminution des performances;
  • faiblesse, somnolence, irritabilité;
  • détérioration de l'appétit, dans le contexte de laquelle le poids est rapidement perdu et le corps est épuisé;
  • intoxication, accompagnée de nausées, de vomissements, de maux de tête;
  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux;
  • douleur sous la côte droite;
  • inconfort après avoir mangé, sensation de lourdeur et de distension, à cause de laquelle l'estomac devient volumineux;
  • la formation d'un réseau veineux bombé sur la paroi abdominale antérieure;
  • augmentation de la température corporelle;
  • problèmes digestifs;
  • tachycardie.

Les néoplasmes dans le foie provoquent une hémorragie interne, à la suite de laquelle le patient ressent une douleur constante.

De multiples métastases dans le foie provoquent des hémorragies internes, à la suite desquelles l'anémie ferriprive progresse. Les selles du patient deviennent noires, des inclusions de sang sont présentes dans le vomi. Une personne s'inquiète des douleurs atroces qui ne disparaissent ni jour ni nuit..

Comment est diagnostiqué?

Pour que le traitement des métastases hépatiques soit correctement prescrit, il est important d'établir d'abord un diagnostic précis et d'identifier la principale source de métastases. Par conséquent, après l'examen initial et la collecte de l'anamnèse, le médecin donne des instructions pour l'adoption de mesures de diagnostic telles que:

  • Procédure d'échographie. Les métastases hépatiques à l'échographie ne sont pas toujours visibles, cette méthode est donc plus souvent utilisée pour le dépistage.
  • Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique. Sur CT et IRM, vous pouvez déterminer la taille, la quantité, l'emplacement et le modèle de croissance du MTS. Par l'apparence des tissus adjacents, le médecin sera en mesure d'évaluer l'étendue de la propagation de l'oncologie.
  • Biopsie. Si des métastases hépatiques sont suspectées, le médecin vous prescrira une biopsie par aspiration à l'aiguille fine, au cours de laquelle le fragment pathologique est prélevé et examiné pour la présence de cellules cancéreuses.
Retour à la table des matières

Quel est le traitement?

Méthodes chirurgicales

L'ablation d'une tumeur secondaire n'est prescrite que dans le cas d'une manifestation unique de métastases et d'une fonction hépatique normale. Pendant la chirurgie, le médecin excise la tumeur et une partie d'un fragment d'organe sain. Pour éviter les récidives, l'artère principale, qui alimente le foie en sang, est ligaturée. Si le cancer du foie est superficiel, la chirurgie laparoscopique aidera à éliminer les métastases, ce qui est économe et plus sûr.

Parfois, une intervention chirurgicale ne donne pas de résultats, car en raison de complications possibles, elle aggrave le pronostic pour la vie. Pour soulager les symptômes avant la mort, le médecin prescrit des soins palliatifs, dans lesquels le patient reçoit une assistance physique et psychologique.

Chimiothérapie

Le traitement de chimiothérapie aide à éliminer les métastases uniques et à arrêter leur augmentation de taille. Au cours de la procédure, des médicaments toxiques sont administrés par voie orale, intramusculaire ou intraveineuse dans le corps, qui, s'accumulant dans les cellules cancéreuses, inhibent leurs fonctions vitales et arrêtent la progression du cancer.

Radiothérapie

Dans les premiers stades de MTS, le foie est traité par rayonnement radiologique. La dose de rayonnement et la durée du traitement sont déterminées par le médecin strictement individuellement, en tenant compte de l'état général du corps et du degré de progression du cancer. La chimiothérapie et la radiothérapie sont souvent combinées pour renforcer l'effet, ce qui améliore le pronostic de guérison.

Caractéristiques de puissance

Étant donné qu'une douleur constante accompagnée de métastases dans le foie affecte négativement l'état général du patient, entraînant un épuisement et une carence en vitamines, il est important de suivre un régime spécial, qui est nécessairement inclus dans le schéma thérapeutique complet des métastases hépatiques. La nutrition doit être complète, enrichie et équilibrée. La liste des aliments et des menus est convenue avec la diététiste. L'alcool, les aliments gras, épicés et frits, les bonbons sont exclus de l'alimentation.

Remèdes populaires

Les médicaments naturels faits maison, qui ne sont utilisés qu'avec l'autorisation d'un médecin, aideront à renforcer l'effet du traitement des métastases hépatiques. Les adeptes de méthodes non conventionnelles affirment que le foie MTS est guérissable lorsqu'il est pris quotidiennement avec des teintures préparées avec des herbes telles que:

  • ciguë;
  • chélidoine;
  • cocklebur;
  • consoude.
Retour à la table des matières

Complications possibles et pronostic

Un diagnostic précoce de la pathologie et un schéma thérapeutique correctement sélectionné aideront à améliorer le pronostic et à affecter positivement l'espérance de vie du patient. Avec des métastases dans le foie, les patients peuvent vivre en moyenne jusqu'à 18 mois. Mais si les métastases sont multiples et que d'autres organes sont touchés, l'espérance de vie est beaucoup plus courte. Les complications courantes de la pathologie sont des saignements internes importants, une ascite, une encéphalopathie hépatique, une compression de la veine cave porte et inférieure, une intoxication, une jaunisse progressive, un coma, la mort. Ces conséquences font souvent obstacle au traitement chirurgical, à la chimiothérapie et à la radiothérapie..

Pronostic de vie pour les métastases hépatiques

Les métastases hépatiques sont un signal alarmant indiquant la circulation des cellules cancéreuses dans tout le corps, de sorte que la question de l'espérance de vie d'une personne est mise en avant. En règle générale, le foyer de la tumeur maligne primaire n'est pas dans le tissu hépatique, mais dans d'autres organes internes. En raison du fait que le foie a un apport sanguin important (en raison de sa fonction principale - se débarrasser des substances toxiques) et un grand réseau vasculaire, il comprend de nombreux vaisseaux sanguins. C'est par la circulation sanguine (moins souvent - la lymphe) que les métastases sont transportées dans tout le corps et, dans la plupart des cas, pénètrent dans le tissu hépatique, où se forme un nouveau foyer oncologique..

Symptômes de métastases

Les métastases dans le foie ont une caractéristique insidieuse - elles ne se manifestent pratiquement d'aucune manière, ce qui ne provoque pas de peur chez le patient et est détectée à des stades ultérieurs. L'absence de manifestations cliniques aggrave considérablement le diagnostic de la maladie et éloigne également le patient de la guérison tant attendue. Certaines personnes vivent avec des métastases, ignorent leur existence et la progression de la maladie, et certaines d'entre elles éprouvent:

  • Malaise général, faiblesse, léthargie, diminution des performances, somnolence;
  • Perte de poids dramatique et déraisonnable;
  • Syndrome d'œdème (un ou plusieurs œdèmes dans tout le corps);
  • Perturbation du fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal: nausées, vomissements, selles dérangées;
  • L'apparition de douleur ou d'inconfort dans l'abdomen droit (en règle générale, la douleur a un caractère tirant);
  • Difficulté à respirer (parfois les métastases dans le foie augmentent sensiblement sa taille, ce qui provoque une compression des organes environnants);
  • Ascite (l'apparition de liquide libre dans la cavité abdominale, indique souvent l'apparition d'un saignement interne);
  • Décoloration de la peau (du jaune au foncé);
  • La sclère jaunit;
  • L'apparition de varicosités sur le corps (principalement sur le visage);
  • Expansion des parois antérieures de l'abdomen;
  • Tendresse à la palpation.

Diagnostique

Il est presque impossible d'établir la durée de vie des personnes atteintes de métastases hépatiques sans diagnostic détaillé. La médecine moderne propose une variété d'examens diagnostiques pour établir la présence, la taille, l'emplacement et la forme des ganglions cancéreux secondaires. En règle générale, pour confirmer ce diagnostic, les éléments suivants sont prescrits:

  • Les tests de laboratoire (analyse générale et biochimique du sang, marqueurs et protéines oncologiques, ALT, AST et bien plus) ne sont pas le diagnostic principal, mais auxiliaire, qui permet de confirmer la présence d'un néoplasme malin. Cependant, dans certains cas cliniques, ce sont les changements sanguins qui peuvent amener le médecin à soupçonner, ce qui devient une raison pour d'autres études de santé et le début du traitement en temps opportun..
  • Examen échographique - L'échographie est une méthode de diagnostic sûre, totalement indolore et informative. Sa mise en œuvre permet d'évaluer la structure du tissu hépatique lors des métastases au foie, ainsi que d'établir la localisation, le nombre et la taille des métastases.
  • Tomodensitométrie - La tomodensitométrie est considérée comme la méthode la plus informative et est utilisée dans presque 100% des cas. Il vous permet d'étudier la structure en couches du foie et de révéler la présence même de petits changements cancéreux dans la structure de l'organe. Un autre avantage important de cette technologie est la possibilité de ponction simultanée pour la collecte de tissu hépatique. La ponction permet d'envoyer une partie du tissu pour un examen microscopique supplémentaire, ce qui donne une réponse garantie. Sous un millième de grossissement, il est possible d'envisager même des dégénérations mineures de cellules saines en cellules oncologiques, ce qui indique la pénétration de métastases dans l'organe.

Effectuer un diagnostic et obtenir ses résultats vous permet d'évaluer le degré de lésion du tissu hépatique, ce qui permet de prédire approximativement l'espérance de vie du patient.

L'efficacité du traitement

Il est presque impossible de répondre sans équivoque si un traitement est nécessaire pour les métastases hépatiques. Le résultat obtenu de la thérapie dépend directement de l'emplacement, du nombre et de la taille des ganglions cancéreux secondaires. Cependant, on peut affirmer sans ambiguïté que la thérapie améliorera considérablement le pronostic de la vie du patient et augmentera sa qualité. Le traitement correctement sélectionné et le plus rapide possible aide à soulager le patient des sensations douloureuses et des souffrances quotidiennes, grâce auxquelles il peut revenir à son mode de vie habituel.

Chacune des méthodes de traitement a ses propres avantages et inconvénients, elle est donc sélectionnée purement individuellement. Pour le cancer du foie, des méthodes conservatrices et chirurgicales sont utilisées. Les plus efficaces sont:

  • Médicaments antinéoplasiques - la prise de médicaments spéciaux a un effet inhibiteur sur la croissance de nouveaux néoplasmes malins et détruit également les tumeurs déjà formées. Cependant, leur action est insuffisante pour supprimer complètement le processus oncologique, par conséquent, ils sont le plus souvent utilisés en combinaison avec des méthodes plus fortes (radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie, etc.). Les médicaments sont très efficaces et fournissent le résultat souhaité uniquement dans les premiers stades de la maladie..
  • La chimiothérapie inhibe également la prolifération des cellules cancéreuses et vous permet de détruire les petites métastases. Cependant, il est inefficace dans les métastases multiples ou dans la formation de grands néoplasmes malins..
  • L'intervention chirurgicale est la technique la plus efficace et la plus cardinale. L'opération implique l'ablation d'une partie, d'un lobe ou même de la moitié du foie (en fonction de la propagation du processus oncologique et du degré de lésion de l'organe). L'espérance de vie avec métastases est considérablement augmentée précisément après la chirurgie, car cela permet de retirer une partie du foie affecté ainsi que des cellules cancéreuses. La résection arrête la croissance et le développement des métastases, et empêche également leur propagation. Le tissu hépatique a une meilleure capacité de régénération, grâce à laquelle il peut restaurer l'intégrité de sa structure même à partir d'une petite zone de l'organe préservé. Cette fonction vous permet de supprimer des zones importantes avec des foyers oncologiques. Cependant, l'opération peut être contre-indiquée chez les personnes présentant de multiples métastases aux organes internes..

Espérance de vie des patients

Il est impossible de prédire avec précision l'espérance de vie d'une personne ayant des métastases hépatiques. Cela est dû à la fois aux caractéristiques individuelles de l'organisme et à l'efficacité du traitement. Comme le montrent les statistiques médicales, le taux de survie des personnes qui souffrent de métastases hépatiques, mais qui ont refusé une aide médicale qualifiée, ne dépasse pas 4 mois. Une thérapie et une chimiothérapie correctement sélectionnées peuvent porter cette période à au moins un an..

La réalisation d'une intervention chirurgicale de haute qualité peut augmenter la durée de vie pendant la durée maximale. La résection de 50% du foie promet 5 ans. 3 ans supplémentaires peuvent être ajoutés à cette période si le patient subit une greffe aux premiers stades de la maladie. En plus du traitement, l'identification du foyer malin principal permet de déterminer combien vivent avec des métastases dans le foie. Si le cancer se développe dans l'estomac, l'espérance de vie moyenne est de 1 an, si dans l'intestin - 2 ans. Une contribution tout aussi importante à l'augmentation de cette période apporte l'humeur émotionnelle du patient. Si le patient n'a pas accepté la maladie mortelle et est prêt à la combattre, ses chances augmentent considérablement.

De plus, la nature agressive des métastases a une forte influence. En soi, la présence de métastases dans un organe affecté n'est pas une condamnation à mort garantie, car personne ne peut prédire leur comportement ultérieur et leur propagation. Les cellules cancéreuses agressives se divisent, se propagent, augmentent en taille et en nombre, ce qui raccourcit considérablement la durée de vie d'une personne. Il est important de comprendre que le traitement ne peut être une garantie de salut ou une augmentation de la durée de vie. Personne ne peut prédire la réponse du corps à la thérapie. Il existe une forte probabilité de rechute de la maladie, c'est-à-dire de réapparition d'un néoplasme malin dans un nouvel endroit ou sur le site de son élimination. Dans le même temps, la durée de vie estimée du patient est considérablement réduite, même malgré un traitement répété..

Combien vivent avec des métastases hépatiques - pronostic général de l'espérance de vie

Il est problématique de dire exactement combien de personnes vivent avec des métastases dans le foie - le pronostic dépend de leur nombre et du type de cancer, ainsi que de l'efficacité de la méthode choisie pour les traiter. En moyenne, les experts parlent de durées allant de 4 mois à plusieurs années, ce qui est également dû aux propriétés régénératrices du foie. Dans ce cas, il est important de traiter correctement la maladie..

Que sont les métastases

Les métastases sont des formations malignes qui se développent à partir d'une tumeur maternelle cancéreuse. En règle générale, les cellules cancéreuses se propagent de deux manières: par le sang et la lymphe. Ils peuvent provenir non seulement des organes internes, mais également des zones malignes de la peau (mélanome). Les cellules pathogènes pénètrent dans le foie principalement par le sang, car la veine porte est la principale artère d'alimentation de l'organe..

Tableau clinique - types, symptômes

Le pronostic des métastases dans le foie n'est pas sans ambiguïté, car elles ne sont souvent pas détectées immédiatement. Les nœuds secondaires sont divisés selon la méthode de pénétration dans l'organe en types:

  1. Éloigné. Les cellules malades se développent loin de l'épicentre de la maladie (estomac, cavité abdominale, etc.).
  2. Implantation. Se produit lorsque des cellules malignes pénètrent involontairement dans un organe sain.
  3. Hématogène. Se développe lorsque les cellules malignes se déplacent dans les vaisseaux sanguins.
  4. Lymphogène. Les cellules pathologiques pénètrent dans les zones saines des tissus avec la lymphe.
  5. Rétrograde. Il survient lorsque les cancers se déplacent dans la direction opposée à la direction naturelle du mouvement de la lymphe ou du sang.

Il est difficile de dire combien de personnes vivent avec un cancer et des métastases dans le foie, car les symptômes de la maladie peuvent apparaître assez tardivement. Avec des dommages importants aux organes, vous pouvez trouver des signes tels que:

  • Perte de poids.
  • Hypertrophie du foie.
  • Douleur d'organe.
  • Une sensation de lourdeur, localisée dans l'hypochondre droit.
  • Fièvre.
  • Diminution de l'appétit.
  • Faiblesse et malaise.
  • Changer le ton de la peau en "terreux".
  • Goût amer dans la bouche.
  • Dysfonctionnement intestinal.
  • Couleur d'urine plus foncée.
  • Démangeaisons et éruptions cutanées.
  • Jaunisse.
  • Tabouret léger.
  • Sensations douloureuses dans la poitrine et le pancréas avec une respiration profonde.

Les signes les plus redoutables sont considérés comme des vomissements fréquents quotidiens et des selles noires. Ces symptômes indiquent une attention médicale immédiate..

Il est important de savoir! Au premier stade de la maladie, les symptômes ne se font souvent pas sentir ou ils apparaissent faiblement.

Méthodes de diagnostic

Le pronostic de la durée de vie avec des métastases dans le foie est également dû à la détection rapide du problème. Aujourd'hui, il existe plusieurs méthodes de diagnostic pour identifier la formation de foyers secondaires.

  • Etude des marqueurs tumoraux. Il est effectué pour clarifier le grossissement du néoplasme.
  • Biopsie. Un petit morceau de tissu tumoral est retiré avec une aiguille fine pour déterminer la structure de la zone maligne au niveau microscopique.
  • Un test sanguin pour déterminer le niveau d'enzymes hépatiques. Permet d'établir le degré de dysfonctionnement hépatique.
  • Angiographie et tomodensitométrie multispirale, IRM, TEP. Permet de déterminer la présence de métastases, leur nombre, taille, localisation, décomposition ou suppuration des cellules, la nature de leur croissance, propagation aux organes et tissus voisins.
  • Ultrason. Une méthode par laquelle vous pouvez voir non seulement la taille des formations pathogènes, mais également révéler leur relation avec les gros vaisseaux et les canaux hépatiques.

Le foie est soumis à un examen pour tout type d'oncologie. Il est possible d'établir un diagnostic précis et de prescrire le traitement approprié uniquement avec une analyse complète.

Méthodes de traitement

L'espérance de vie avec des métastases dans le foie est principalement due aux tactiques thérapeutiques. Elle est déterminée par un spécialiste, en fonction du tableau clinique et de facteurs tels que la taille des néoplasmes et leur nombre.

Intervention opératoire

Avec la détection précoce des métastases et de leur petit nombre dans l'organe, une intervention chirurgicale est recommandée, après quoi le taux de survie a un pourcentage élevé. L'essence de l'opération est la résection partielle du foie. À l'avenir, la régénération cellulaire se produit, l'organe est restauré dans une petite mesure.

L'opération peut être effectuée de plusieurs manières:

  • Ablation du lobe - lobectomie.
  • Élimination du site - segmentation.
  • Résection atypique - cunéiforme, transversale, plane, marginale.

Radioembolisation

La radioembolisation dans le traitement de cette maladie peut éliminer les cellules malignes chez près de 70% des patients. L'essence de la technique est la suivante:

  1. Une fine aiguille est insérée à travers les vaisseaux fémoraux directement dans l'artère hépatique, qui mène au nœud métastatique.
  2. Un radio-isotope (souvent de l'yttrium-90) fixé sur la microsphère y est introduit..
  3. La microsphère obstrue l'artère, ce qui conduit à l'arrêt du flux sanguin vers le nœud.
  4. Le radio-isotope détruit les cellules cancéreuses.

Il est important de savoir! En association avec la chimiothérapie, la radioembolisation peut améliorer considérablement la qualité de vie du patient et la prolonger. Même avec plusieurs métastases hépatiques, le pronostic après la procédure est optimiste..

Chimiothérapie

La chimiothérapie dans sa version classique pour les métastases hépatiques est considérée comme peu efficace. Aujourd'hui en médecine, la chimioembolisation est largement utilisée, ce qui est plus efficace, mais moins toxique que la «chimie».

La chimioembolisation est divisée en deux types:

  1. Chimioembolisation avec des microsphères. Une microsphère constituée d'un matériau spécial à fort effet absorbant est introduite dans la lumière de l'artère. Cela garantit un contact à long terme de la tumeur avec des médicaments cytostatiques..
  2. Chimioembolisation à l'huile. L'emboliseur, qui contient un médicament de chimiothérapie cytostatique, est injecté dans une veine, à travers laquelle il pénètre dans la tumeur et bloque ses vaisseaux. Pendant une courte période, un médicament anticancéreux est libéré de l'embole.

L'utilisation de cette technique, comme la chimiothérapie, est possible à différents stades de la maladie. Elle se manifeste le plus efficacement dans le traitement complexe de l'oncologie, qui permet de prédire son issue favorable..

Radiothérapie

L'essence de la radiothérapie est d'exposer la zone touchée aux rayonnements ionisants pour éliminer les cellules cancéreuses. Il existe plusieurs types de ce traitement:

  • Extérieur;
  • stéréotaxique;
  • conforme tridimensionnel.

Survie après avoir un pourcentage assez élevé. Mais il n'est pas recommandé d'effectuer une radiothérapie à fortes doses, car les radiations endommagent également les cellules hépatiques saines..

Thérapie ciblée

Dans le traitement des métastases hépatiques, une thérapie ciblée a donné de bons résultats. Il est réalisé à l'aide de l'un des médicaments modernes "Sorafenib" ("Nexavar"), qui est capable d'arrêter une maladie progressive. Cela est dû au fait que le médicament bloque l'entrée d'oxygène et de nutriments dans les cellules malignes..

Attention! Les médicaments ciblés peuvent également stimuler le système immunitaire et injecter des toxines dans les cellules cancéreuses, inhibant ainsi leur développement. Dans ce cas, les zones saines ne sont pas affectées..

Soins palliatifs

La thérapie palliative est une méthode qui est prescrite dans les cas où d'autres méthodes n'apportent pas l'effet souhaité. Il est utilisé non seulement pour les métastases hépatiques uniques ou multiples, mais également pour le traitement du cancer du sein, du cancer gastro-intestinal et d'autres types d'oncologie..

Ce type de thérapie peut inclure différents types:

  • radiothérapie;
  • chimiothérapie;
  • anesthésie.

Pronostic général de guérison des métastases hépatiques

La probabilité de guérison avec des métastases dans le foie dépend de nombreux facteurs, dont dépend directement le pronostic ultérieur de récupération. Très rarement, les médecins peuvent prédire avec précision l'espérance de vie probable, car il n'est pas toujours clair quelle réponse le corps donnera à l'un ou l'autre traitement..

Les principaux facteurs affectant l'efficacité du traitement:

  1. Stade de la maladie. Plus un problème est découvert tôt, plus le traitement sera efficace. Le plus dangereux est le quatrième degré, dans lequel l'organe est affecté par de nombreuses métastases, supprimant complètement son travail normal.
  2. Le taux de progression. Les cellules pathogènes se propagent dans tout le corps à des rythmes différents. Plus le diagnostic est posé tôt, plus les chances d'arrêter les métastases et leur développement sont grandes.
  3. La taille de la tumeur maligne, le nombre de foyers pathologiques, la structure histologique.
  4. Localisation par rapport aux structures vitales.
  5. Âge. Le traitement oncologique chez les personnes âgées peut avoir un certain nombre de contre-indications potentiellement mortelles. Par conséquent, toutes les méthodes de traitement ne conviennent pas à cette catégorie de personnes, ce qui entraîne un taux de mortalité élevé..
  6. La présence de maladies concomitantes. Si le patient, en plus de l'oncologie, a d'autres maladies (problèmes du système cardiovasculaire, diabète sucré, etc.), le traitement sera plus long et plus compliqué.

Comment augmenter l'espérance de vie avec des métastases

Il est possible d'améliorer la qualité de vie d'un patient présentant des métastases hépatiques. Pour ce faire, vous devez suivre un certain nombre de mesures qui visent également à prolonger sa durée:

  • respect de toutes les recommandations du médecin;
  • examens réguliers;
  • exclusion des mauvaises habitudes de la vie;
  • l'adhésion à un régime;
  • attitude attentive à votre santé en général.

Si un patient sollicite une aide médicale en temps opportun, les prévisions peuvent être très optimistes. L'ablation partielle de l'organe et le foyer de la maladie, ainsi que d'autres méthodes de traitement, donnent une chance de vivre plusieurs années de plus.

Métastases cancéreuses au foie

Que sont les métastases hépatiques?

Les foyers secondaires sont appelés métastases, qui surviennent lorsque les cellules cancéreuses de la tumeur principale «mère» se détachent et migrent avec le flux sanguin ou lymphatique vers différentes parties du corps. Des métastases peuvent survenir dans différents organes. On les trouve souvent dans le foie..

Si la tumeur se développe initialement à partir du tissu hépatique, un cancer du foie primaire se produit. Le cancer métastatique est appelé secondaire - il provient toujours d'autres organes. La plupart des tumeurs malignes du foie sont des cancers secondaires.

J'ai eu des métastases dans le foie avec le foyer principal dans l'intestin. J'espérais vraiment que nous aurions le temps de guérir les intestins, mais nous n'en avions pas le temps - j'ai traîné longtemps avec des papiers dans une autre clinique. Alors, quand ils sont arrivés, j'ai naturellement perdu courage et j'ai déjà imaginé mentalement les semaines restantes. Heureusement, je crois au soulagement moderne de la douleur, mais je ne pouvais pas croire qu’il soit possible de survivre avec des lésions hépatiques. Il en aurait été ainsi si je n'avais pas rencontré le Dr Pylev. Il a trouvé une issue. Et ça m'a sauvé.

Je ne me souviens pas du nom exact de l'opération - elle est très longue, avec une sorte d'indices, mais en fait, comme Andrei Lvovich m'a expliqué sur ses doigts, pour ma chance, trois lésions se sont formées dans un lobe du foie. À mon malheur - dans celui qui est le plus, et donc le plus important. Vous ne pouvez pas simplement le prendre et le couper. La pièce restante ne résistera pas à la charge.
La solution consistait en deux opérations. Premièrement, il a en quelque sorte redirigé le flux sanguin dans le foie afin qu'une plus petite partie du foie reçoive plus de sang que la plus grande. Pour cette raison, une petite part a commencé à croître! Et cela signifie qu'elle a commencé à prendre de plus en plus de charge. Un peu moins d'un mois plus tard, elle était déjà d'une telle taille, ce qui suffit au fonctionnement presque normal du foie en tant qu'organe.
Dans une seconde opération, il a enlevé le lobe infecté. Et le petit fonctionne désormais seul, mais s'adapte aux charges.
Bien sûr, je ne pensais pas que dans ma vie je devrais découvrir tout cela, encore moins en faire l'expérience moi-même. Mais, comme l'a dit le médecin, jusqu'à récemment, de telles opérations n'étaient pas du tout effectuées. Six mois se sont déjà écoulés depuis le diagnostic initial. Je pense que je ne les aurais pas eues sans ma chance - pour avoir accès à ces médecins.
Y a-t-il assez de mots pour exprimer la gratitude de moi et des enfants? Je ne pense pas. Mais encore, grâce à eux.

Où les cellules cancéreuses se métastasent-elles vers le foie??

Le cancer métastatique du foie survient souvent dans les poumons, l'estomac, le côlon et le rectum, les glandes mammaires, l'œsophage, le pancréas.

Dans le cancer des poumons, de l'estomac et du cancer colorectal, des métastases hépatiques sont retrouvées dans 50% des cas, dans le cancer du sein, le mélanome - dans 30% des cas.

Rarement, les tumeurs malignes de l'utérus et des ovaires, du pharynx, de la bouche, de la vessie et des reins métastasent vers le foie. Les métastases hépatiques dans le cancer du cerveau ne sont pratiquement pas trouvées.

Pourquoi de nombreuses tumeurs métastasent au foie??

Le foie est l'un des plus gros organes. Il remplit des fonctions importantes: nettoie le sang des toxines, produit de la bile, produit diverses protéines, enzymes, stocke les réserves de glycogène, qui est une source d'énergie.

Une énorme quantité de sang traverse le foie - environ 1,5 litre par minute. Environ 30 à 35% du sang entre par les artères, les 70 à 75% restants par la veine porte à partir des intestins. À l'intérieur du foie, il y a des capillaires sinusoïdaux spéciaux (sinusoïdes), dans lesquels le flux sanguin ralentit, le sang artériel se mélange au sang veineux, ensemble ils reviennent au cœur par la veine cave inférieure.

Ce système spécial d'approvisionnement en sang vers le foie favorise la propagation des cellules cancéreuses..

Avant d'établir sa propre «colonie» - une tumeur métastatique - dans le foie, une cellule cancéreuse doit faire un long chemin. Il doit se détacher de la tumeur de la mère, pénétrer dans un vaisseau sanguin ou lymphatique, voyager à travers le corps et se déposer dans le tissu hépatique. Il peut mourir (et de nombreuses cellules cancéreuses meurent) à n'importe quel stade..

Jusqu'à un certain point, la tumeur maternelle et l'immunité inhibent la croissance des métastases. Les cellules cancéreuses migrées sont soit inactives, soit se multiplient très lentement. Puis leur croissance rapide commence. Les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi cela se produit. Au fur et à mesure que le nombre de cellules cancéreuses dans la métastase augmente, elles commencent à produire des facteurs de croissance qui stimulent la croissance de nouveaux vaisseaux qui alimentent la tumeur..

Comment se manifestent les métastases hépatiques du cancer? De quels symptômes avez-vous besoin pour consulter un médecin?

Aux stades précoces, comme dans de nombreuses tumeurs malignes, les métastases cancéreuses dans le foie ne se manifestent en aucune façon. Au fil du temps, les foyers s'agrandissent, commencent à interférer avec la circulation sanguine et la sortie de la bile. Le foie est perturbé, divers symptômes apparaissent:

  • Faiblesse, fatigue, diminution des performances.
  • Perte de poids à une émaciation extrême - cachexie.
  • Diminution de l'appétit jusqu'à l'anorexie.
  • Nausées Vomissements.
  • Couleur de peau pâle ou jaunisse.
  • Douleurs sourdes sous la côte droite. Sensation de lourdeur, de ballonnements, de pression.
  • Hypertrophie abdominale due à l'hydropisie (ascite).
  • Veines dilatées sous la peau de l'abdomen (la photo est souvent assez typique: les veines divergent dans toutes les directions à partir du nombril et ressemblent à la "tête d'une méduse").
  • Veines d'araignée sur la peau.
  • Rythme cardiaque augmenté.
  • Augmentation de la température.
  • La peau qui gratte.
  • Perturbation de la fonction intestinale, ballonnements.
  • Saignement dans l'œsophage.
  • Gynécomastie (augmentation mammaire et engorgement chez l'homme).

Ces troubles ne se retrouvent pas uniquement dans le cancer du foie. Bien sûr, il n'y a aucune raison de paniquer si, dans cette liste, vous ne vous inquiétez que de faiblesse, de fièvre et de ballonnements..

Les symptômes les plus redoutables qui devraient être la raison d'une visite immédiate chez le médecin: vomissements persistants: plus d'un jour, plus de 2 fois par jour, vomissements de sang, perte de poids rapide inexpliquée, selles noires, hypertrophie abdominale sévère, jaunisse.

Les métastases dans n'importe quel organe, y compris le foie, peuvent causer une douleur atroce constante.

Comment les métastases hépatiques sont-elles diagnostiquées??

L'enquête peut inclure diverses études et analyses:

  • L'échographie du foie est une méthode de diagnostic simple et abordable; elle est souvent utilisée pour le dépistage. Mais cela n'aide pas toujours à trouver des métastases et à obtenir les informations nécessaires à leur sujet..
  • Méthodes d'imagerie: tomodensitométrie multispirale, IRM, TEP, angiographie (étude au cours de laquelle un agent de contraste est injecté dans les vaisseaux). Ils aident non seulement à détecter les métastases dans le foie, mais également à évaluer leur taille, leur nombre, leur emplacement, leur schéma de croissance, à détecter la suppuration et la carie, se propager aux tissus et organes voisins..
  • Souvent, pour prescrire un traitement efficace, le médecin a besoin de savoir quelle est la structure du tissu tumoral au niveau microscopique, à quel point les cellules cancéreuses diffèrent des cellules normales. Pour ce faire, une biopsie est réalisée: un fragment de tissu tumoral est obtenu à l'aide d'une aiguille (biopsie par aspiration à l'aiguille fine) ou d'un instrument spécial - la tréphine (biopsie au trocart, trépanobiopsie). La procédure est réalisée sous contrôle échographique.
  • Les tests sanguins, en particulier pour le niveau des enzymes hépatiques, aident à comprendre à quel point le foie est altéré..

«Lors d'une biopsie, une aiguille est insérée dans la tumeur. Les cellules cancéreuses peuvent-elles se rompre et métastaser à cause de cela? "
C'est un mythe. La biopsie n'augmente pas le risque de métastases.

Souvent, lors de l'examen, des métastases dans le foie sont d'abord détectées, puis elles commencent à rechercher la tumeur primaire. La tâche est facilitée par une biopsie: sachant à quoi ressemblent les cellules cancéreuses au microscope, le médecin peut comprendre de quel organe elles proviennent.

Comment les métastases hépatiques sont-elles traitées??

Les tactiques de traitement dépendront de plusieurs facteurs:

  • Nombre de métastases: qu'elles soient uniques ou multiples.
  • Type de cancer.
  • La gravité des violations du foie et d'autres organes.

Les principales méthodes de traitement sont les mêmes que pour les autres maladies oncologiques. Des métastases uniques (ou plusieurs petites) peuvent être enlevées par chirurgie. Résection lobaire, segmentaire, atypique (ablation d'une partie d'un organe).

Prescrire des cours de chimiothérapie, de radiothérapie.

Les médecins de la clinique européenne d'oncologie utilisent une méthode moderne de traitement du cancer métastatique du foie, souvent pratiquée dans des cliniques étrangères - l'ablation transhépatique par radiofréquence (RFA) percutanée.

Résultats du traitement

3A - métastases du cancer du foie
3B - réduction tumorale après chimioembolisation

3C - Réduction des métastases après ablation par radiofréquence (RFA)

3D - résultat du traitement après 6 mois

Pendant la procédure, une aiguille-électrode spéciale est insérée dans la métastase et des ondes radio y sont transmises, ce qui détruit les cellules cancéreuses. Le résultat est une nécrose aseptique contrôlée de la tumeur sans endommager les tissus sains environnants. Cela peut améliorer considérablement la survie et réduire le risque de récidive..

La RFA est unique en ce qu'elle peut être réutilisée si de nouvelles métastases hépatiques sont détectées. La technique est utilisée avec succès dans le cancer primitif du foie, lorsqu'il existe simultanément une cirrhose et un risque élevé d'insuffisance hépatique.

Par exemple, nous avons pu obtenir une rémission durable et éventuellement une guérison complète chez une patiente qui a reçu un diagnostic de cancer du sein avec des métastases hépatiques solitaires. Des médecins de la Clinique européenne du cancer ont pratiqué une mastectomie radicale et une résection hépatique lobaire, qui ont été complétées par une chimiothérapie.

Un bon résultat a également été obtenu chez un patient atteint d'un cancer du côlon et de cinq petites métastases dans différents lobes du foie. Nous avons effectué une résection (partie enlevée de l'intestin), effectué une cure de chimiothérapie et une ablation par radiofréquence du foie.

Le traitement des métastases cancéreuses du foie présente certaines difficultés. Par exemple, le cancer métastatique ne répond souvent pas aux médicaments qui ont agi contre la tumeur primaire. Nous devons sélectionner la thérapie optimale, combiner différents types de traitement. Les métastases hépatiques et la chimie systémique réagissent mal. Le meilleur effet est donné par l'introduction de médicaments dans l'artère hépatique..

Les médicaments de chimiothérapie aident à ralentir la croissance des métastases, à réduire leur nombre, à prolonger la vie du patient et à soulager les symptômes douloureux. Dans les premiers stades, la chimiothérapie réduit le risque de métastases. Dans les cas où cela est nécessaire, les médecins de la clinique européenne du cancer utilisent des systèmes de port veineux et artériel implantables, une perfusion intra-artérielle régionale de médicaments de chimiothérapie.

La radiothérapie des métastases du cancer du foie aide à soulager la douleur, mais n'augmente pas l'espérance de vie.

La thérapie ciblée implique l'utilisation de médicaments qui ont une «cible» spécifique - une molécule spécifique nécessaire à la croissance et à la survie des cellules cancéreuses. Pour le cancer métastatique du foie, le seul médicament ciblé à l'efficacité prouvée, le sorafénib, est utilisé. Il est enregistré dans plus de 60 pays à travers le monde pour le traitement du cancer du foie primitif et métastatique.

L'embolisation est une méthode prometteuse pour traiter les métastases hépatiques et autres tumeurs malignes, qui est utilisée dans le département d'oncologie interventionnelle et de chirurgie endovasculaire de la clinique européenne du cancer. L'essence de la méthode est qu'un médicament spécial est injecté dans le vaisseau alimentant la tumeur, ce qui perturbe le flux sanguin..

La chimioembolisation est plus efficace lorsque des microsphères sont injectées dans le vaisseau, qui libèrent un médicament de chimiothérapie. La chimioembolisation est actuellement le «gold standard» du traitement dans les cas où l'ablation chirurgicale de la tumeur ou la transplantation échoue.

Lors de la chimioembolisation, un double effet est obtenu. Les microsphères bloquent la circulation sanguine, privant la tumeur de substances essentielles, et le médicament de chimiothérapie libéré attaque les cellules tumorales.

Tous les médicaments existants pour la chimioembolisation sont disponibles à la clinique européenne du cancer.

À propos des possibilités de la médecine moderne de haute technologie dans le traitement des tumeurs du foie dans le programme Health Kitchen sur la chaîne de télévision Dozhd.

Restauration du foie après élimination des métastases

Si, après un traitement chirurgical des métastases hépatiques au stade 4 du cancer, les cellules cancéreuses ne sont plus retrouvées dans l'organe, le médecin recommandera de prendre des photos (échographie, tomodensitométrie ou IRM) et de faire des tests (pour le niveau d'alpha-foetoprotéine, substances qui caractérisent la fonction hépatique) une fois à 3–6 mois pendant les deux premières années, puis tous les 6–12 mois. Cela aide à détecter les rechutes ou les effets secondaires possibles du traitement à temps.

Une alimentation saine, une activité physique conforme aux recommandations d'un médecin contribue à accélérer la récupération du foie et de tout le corps.

Quelles complications peuvent survenir? Lorsqu'une action urgente est nécessaire?

Une tumeur du foie peut comprimer la veine porte, la veine cave inférieure et les voies biliaires. Dans ce dernier cas, l'écoulement de la bile est perturbé. Le produit de dégradation toxique de l'hémoglobine qu'il contient - la bilirubine - commence à pénétrer dans la circulation sanguine. La peau, la sclérotique et les muqueuses jaunissent - une jaunisse obstructive se produit. Cette condition est dangereuse car la bilirubine est toxique pour le cerveau et d'autres organes; une forte augmentation de son niveau peut entraîner la mort. De plus, en raison de la jaunisse obstructive, il est impossible d'effectuer une opération et de suivre une chimiothérapie..

L'écoulement de la bile est restauré chirurgicalement, sous le contrôle de l'échographie (cholangiographie par ponction) ou de la télévision à rayons X. Il existe deux types de drainage:

  1. Externe - la bile est excrétée.
  2. Externe-interne: une partie de la bile est excrétée à l'extérieur, une partie - dans la lumière intestinale.

Si la tumeur comprime plusieurs voies biliaires dans différentes parties du foie, plusieurs drains sont installés. Les médecins de la clinique européenne d'oncologie utilisent une méthode moderne de pose de stent simultanée. Dans le même temps, le drainage externe n'est laissé que 1-2 jours, ou vous pouvez vous en passer du tout.

Quel est le pronostic des métastases hépatiques?

Les patients admis à la Clinique Oncologique Européenne avec un tel diagnostic sont principalement concernés par la question: "Est-il possible de guérir les métastases hépatiques dans un cancer de stade 4?" L'efficacité du traitement dépendra du type de cancer, de ses caractéristiques génétiques moléculaires, de l'emplacement et du grade de la tumeur. La plupart des patients vivent de 6 à 18 mois après avoir développé des métastases hépatiques. Avec un cancer du côlon et du rectum, après des opérations cytoréductives majeures, le pronostic est plus favorable.

Si des métastases sont présentes non seulement dans le foie, mais également dans d'autres parties du corps, par exemple des métastases dans le foie et les os, le pronostic s'aggrave. Mais même avec cela, un traitement chirurgical est possible.

Les médecins de la clinique européenne ont une vaste expérience dans le traitement combiné des métastases hépatiques. Grâce à cela, nous pouvons prolonger considérablement la vie des patients. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le cancer du côlon métastase au foie. Nous avons développé des critères clairs, guidés par lesquels, parfois nous pouvons nous abstenir de tout traitement chirurgical si des lésions se trouvent dans les deux lobes du foie. Dans de tels cas, le traitement commence par une chimiothérapie..

Si des métastases hépatiques se sont produites avec une tumeur du poumon, du pancréas, de l'estomac, etc., l'ablation d'une partie du foie en tant que méthode de traitement indépendante est inefficace, mais elle peut bien fonctionner en association avec une chimiothérapie.

S'il y a simultanément des métastases dans le foie et les ganglions lymphatiques, cela aggrave considérablement le pronostic. Le taux de survie à cinq ans est divisé par deux environ. Mais même dans ce cas, le traitement est toujours possible.

Où traiter les métastases hépatiques en Russie?

De nombreux patients russes, confrontés à ce terrible diagnostic - "cancer avec métastases" - pensent qu'il s'agit d'une phrase, et que rien ne peut être fait, ou que vous pouvez obtenir une aide efficace, mais uniquement à l'étranger. En fait, en Russie, à Moscou, toutes les technologies et médicaments modernes sont disponibles. Une assistance qualifiée moderne peut être obtenue à la clinique européenne du cancer.

Nous pensons que vous pouvez toujours aider, c'est pourquoi nous prenons en charge le traitement des patients atteints de cancer à n'importe quel stade. Nos médecins sont très expérimentés, réalisent des procédures invasives complexes et des interventions chirurgicales, de la chimiothérapie selon des protocoles internationaux. Nous savons comment vous aider.

Liste de références:

[1] La valeur pronostique de la circulation sanguine des cellules tumorales après une chirurgie hépatique pour des lésions cancéreuses - Patiutko IuI, Tupitsyn NN, Sagaĭdak IV, Podluzhnyĭ DV, Pylev AL, Zabezhinskiĭ DA. - Khirurgiia (Mosk). 2011; (6): 22–6.

[2] Traitement chirurgical et combiné de l'affection métastatique multiple et bilobaire du foie. - Patiutko IuI, Sagaĭdak IV, Pylev AL, Podluzhnyĭ DV. - Khirurgiia (Mosk). 2005; (6): 15-9.

[3] Approches modernes du traitement des métastases du cancer colorectal dans le foie - A. L. Pylev, I. V. Sagaidak, A. G. Kotelnikov, D. V. Podluzhny, A. N. Polyakov, Patyutko Yu.I. - Bulletin de gastroentérologie chirurgicale - Numéro: 4 Année: 2008 Pages: 14–28.

[4] Taux de survie à dix ans des patients atteints de tumeurs hépatiques malignes après traitement chirurgical - Yu. I. Patyutko, A. L. Pylev, I. V. Sagaidak, A. G. Kotelnikov, D. V. Podluzhny, M. G. Agafonova. - Annales d'hépatologie chirurgicale 2010.

[5] Traitement chirurgical et combiné des patients atteints d'une invasion métastatique du foie et des ganglions lymphatiques par cancer colorectal - Patiutko IuI, Pylev AL, Sagaĭdak IV, Poliakov AN, Chuchuev ES, Abgarian MG, Shishkina NA. - Khirurgiia (Mosk). 2010; (7): 49–54.