Régime et traitement de l'ulcère de l'estomac

Lorsque plusieurs facteurs défavorables s'additionnent, des défauts apparaissent dans la paroi de l'estomac. C'est ainsi qu'une maladie chronique telle qu'un ulcère d'estomac se forme..
Au cours de la maladie, d'autres organes du système digestif peuvent être affectés: souvent, des ulcères se forment non seulement dans l'estomac lui-même, mais également dans le duodénum. Certaines études suggèrent que les ulcères duodénaux sont quatre fois plus fréquents que les ulcères d'estomac. La propagation des ulcères d'estomac peut entraîner des complications potentiellement mortelles. En règle générale, avec un ulcère, les périodes d'exacerbation alternent avec des périodes de rémission..

Les ulcères d'estomac et duodénaux sont similaires à bien des égards en termes d'apparence et de symptômes. Par conséquent, les experts combinent souvent ces maladies et parlent d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal. En savoir plus sur cette maladie et les causes de son apparition dans le document "Ulcère de l'estomac: causes et principaux symptômes".

Règles diététiques de base pour les ulcères d'estomac

Bien entendu, la nutrition diététique ne résoudra pas tous les problèmes liés au traitement des maladies. Cependant, une bonne nutrition peut aider énormément lorsqu'elle est combinée avec des médicaments et une thérapie physique. Pour cela, il est nécessaire de prendre en compte un certain nombre d'exigences..

Tout d'abord, le patient doit être nourri par petites portions, de manière fractionnée. Les repas doivent être pris plus souvent que d'habitude - 6 à 7 fois par jour, strictement selon l'horaire, sans longues pauses et suralimentation ultérieure.

Parmi les produits alimentaires, vous devez choisir ceux qui n'affectent pas l'activité de sécrétion, ont un effet «trempant» sur l'acidité de l'estomac. Les irritants alimentaires sont strictement interdits. Tous les aliments qui augmentent fortement l'acidité (contenant des extraits), difficiles à digérer (avec des fibres) doivent être exclus de l'alimentation du patient.

Symptômes de l'ulcère de l'estomac, schémas thérapeutiques, médicaments

Un ulcère de l'estomac est une pathologie chronique, souvent récurrente, dont le principal symptôme est la formation d'un défaut ulcéreux dans la paroi de l'estomac, pénétrant dans la sous-muqueuse. Cette pathologie se déroule avec des périodes alternées d'exacerbation et de rémission..

Dans les pays développés, l'incidence de la maladie est d'environ 10 à 15% parmi la population, et ce sont de très grands nombres. Il existe également une tendance à la croissance de la pathologie chez les femmes, bien que l'on croyait auparavant qu'un ulcère de l'estomac est une maladie à prédominance masculine. La plupart des personnes âgées de 30 à 50 ans souffrent de cette pathologie..

Pourquoi et comment l'ulcère se développe?

Infection à Helicobacter pylori (Helicobacter pylori)La principale raison du développement de la maladie. Cette bactérie enroulée cause 45 à 75% de tous les ulcères d'estomac. La source de l'infection est une personne malade ou un porteur de bactéries. Le microbe peut être transmis par:
  • salive (avec un baiser)
  • vaisselle sale
  • eau contaminée par les aliments
  • instruments médicaux mal stérilisés (par exemple, un fibrogastroscope)
  • de la mère au fœtus
En raison de la prise de médicamentsLa deuxième cause la plus fréquente de l'apparition de la pathologie. Ces médicaments comprennent:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens non sélectifs - acide acétylsalicylique (aspirine), diclofénac, indométacine, ibuprofène, kétoprofène, butadione;
  • corticostéroïdes - prednisolone, dexaméthasone, bétaméthasone, méthylprednisolone;
  • cytostatiques - imuran, azathioprine, fluorouracile;
  • préparations de potassium - chlorure de potassium, panangin, asparkam;
  • antihypertenseurs à action centrale - réserpine.
En tant que complication de diverses maladies chroniques
  • hyperparathyroïdie
  • tuberculose
  • la maladie de Crohn
  • l'insuffisance rénale chronique
  • Diabète
  • sarcoïdose
  • cancer des poumons
  • hépatite virale chronique
  • cirrhose du foie
  • pancréatite
  • Bronchite chronique
  • maladie cœliaque
  • syphilis
À la suite de maladies et d'affections aiguës (appelées «ulcères de stress»)
  • toutes sortes de chocs
  • brûlures étendues
  • gelure
  • état septique
  • insuffisance rénale et hépatique aiguë
  • traumatisme
Raisons sociales
  • émotions négatives
  • stress constant
  • erreurs grossières en nutrition
  • abus d'alcool et de cigarettes
  • bien-être financier

Quels sont les types d'ulcères d'estomac?

La localisation distingue:Par le nombre de lésions ulcéreuses:Par taille de défaut:Par étapes de développement:
  • partie cardiaque
  • partie sous-cardiale
  • le corps de l'estomac (le long de la courbure plus ou moins grande)
  • antrum
  • pylorique
  • Célibataire
  • plusieurs
  • petit - jusqu'à 0,5 cm
  • moyen - 0,6-1,9 cm de diamètre
  • grand - 2-2,9 cm
  • géant - plus de 3 cm
  • stade actif
  • stade de guérison
  • stade cicatriciel (cicatrice rouge ou blanche)
  • stade de rémission

Symptômes de l'ulcère de l'estomac

Les signes de pathologie peuvent être assez variés, ils dépendent de la taille et de la localisation du défaut, de la sensibilité individuelle à la douleur, de la phase de la maladie (exacerbation ou rémission), de la présence de complications, de l'âge du patient et de la pathologie concomitante.

La douleur est le principal symptôme d'un ulcère d'estomac. Le syndrome de la douleur a certaines caractéristiques:

  • la douleur peut être précoce (dans les deux premières heures après avoir mangé, si le défaut est localisé dans le corps ou le cardia de l'estomac), tardive (plus de deux heures, généralement avec localisation dans le pylore), à ​​jeun ou faim (perturbée avant les repas) et la nuit (apparaît généralement pendant seconde moitié de la nuit);
  • la douleur peut apparaître et disparaître, en fonction de l'activité du processus inflammatoire;
  • la douleur a tendance à s'aggraver au printemps et à l'automne;
  • par nature, il peut être tranchant, coupant, tirant, poignardant, terne et ainsi de suite;
  • la douleur disparaît après la prise de médicaments antisécrétoires et d'antiacides;
  • son intensité est différente, du léger malaise aux sensations insupportables;
  • ressent généralement une douleur dans l'épigastre, le côté gauche de la poitrine, derrière le sternum, le bras gauche ou dans le dos. La localisation atypique de la douleur est l'hypochondre droit, la région lombaire, le petit bassin.

Il faut se rappeler qu'environ 20% des patients ne ressentent pas de douleur. Cela se produit généralement à un âge avancé, avec un diabète sucré, en prenant des AINS.

Autres signes d'ulcère gastroduodénal:

  • les brûlures d'estomac sont une sensation de brûlure dans la région épigastrique. La raison de son apparition est la pénétration de contenu gastrique acide agressif dans la lumière de l'œsophage;
  • nausées et vomissements - causés par une motilité gastrique anormale. Les vomissements surviennent quelques heures après avoir mangé et procurent un soulagement;
  • éructations - un jet involontaire soudain d'une petite quantité de suc gastrique dans la cavité buccale. Il se caractérise par une sensation aigre ou amère dans la bouche. Les éructations se produisent en raison d'une perturbation du sphincter cardiaque.
  • diminution de l'appétit - apparaît en raison d'une violation de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal, ou une personne refuse délibérément de manger en raison de la peur de la douleur;
  • constipation - retard des selles pendant plus de 2 jours. Se lever en raison d'une sécrétion accrue d'acide chlorhydrique et de la rétention de produits dans l'estomac;
  • une sensation de lourdeur dans l'abdomen qui survient après avoir mangé;
  • saturation rapide;
  • sensation de ballonnement.

Complications

Comme beaucoup d'autres maladies, les ulcères d'estomac peuvent entraîner des complications, parfois assez dangereuses. Ceux-ci inclus:

Pénétration

La pénétration est la destruction de la paroi de l'estomac, tandis que le bas de l'ulcère devient l'organe situé à proximité. Il s'agit généralement du pancréas. L'acide chlorhydrique et la pepsine détruisent sa structure, provoquant une pancréatite destructrice aiguë. Les premiers symptômes de pénétration sont des douleurs abdominales sévères, de la fièvre et une augmentation de l'alpha-amylase sanguine.

Perforation

La perforation est la destruction de la paroi de l'organe et l'entrée de son contenu dans la cavité abdominale ou l'espace rétropéritonéal. Elle survient dans 7 à 8% des cas. La violation de l'intégrité du mur peut provoquer de lourdes charges, un travail physique pénible, l'utilisation d'aliments gras et épicés et la consommation d'alcool. Le tableau clinique est caractérisé par tous les signes de péritonite diffuse (faiblesse générale, douleur dans l'abdomen partout, intoxication et autres).

Une radiographie abdominale verticale permet de diagnostiquer la perforation gastrique! Sur elle, vous pouvez voir l'illumination en forme de disque (gaz) sous le dôme du diaphragme..

Malignité

La malignité est la dégénérescence d'un ulcère en cancer de l'estomac. Cette complication survient rarement, chez environ 2-3% des patients. Il est à noter que les ulcères duodénaux ne se transforment jamais en tumeur maligne. Avec le développement du cancer, les patients commencent à perdre du poids, ils ont une aversion pour la viande et leur appétit est réduit. Au fil du temps, des symptômes d'intoxication cancéreuse apparaissent (fièvre, nausées, vomissements), pâleur de la peau. Une personne peut perdre du poids jusqu'à la cachexie (épuisement complet du corps).

Sténose du portier

La sténose pylorique survient si le défaut ulcéreux est localisé dans la région pylorique. Le gardien est la partie la plus étroite de l'estomac. Des rechutes fréquentes entraînent des cicatrices de la muqueuse et un rétrécissement de la région pylorique. Cela conduit à une perturbation du passage des aliments dans les intestins et à sa stagnation dans l'estomac..

Il y a 3 étapes de sténose pylorique:

  • compensé - le patient a une sensation de lourdeur et de plénitude dans la région épigastrique, les éructations fréquentes sont aigres, mais l'état général reste satisfaisant;
  • sous-compensé - les patients se plaignent que même un petit repas provoque une sensation de satiété et de lourdeur dans l'abdomen. Les vomissements sont courants et procurent un soulagement temporaire. Les patients perdent du poids, ont peur de manger;
  • décompensé - l'état général est grave ou extrêmement difficile. La nourriture consommée ne passe plus dans les intestins en raison de la constriction complète du gardien. Des vomissements abondants, répétés, surviennent immédiatement après avoir mangé de la nourriture. Les patients sont déshydratés, ils subissent une perte de poids, un déséquilibre électrolytique et pH, des crampes musculaires.

Saignement

Les saignements gastro-intestinaux se produisent en raison de la destruction de la paroi vasculaire au bas de l'ulcère (voir les causes des saignements de l'anus). Cette complication est assez fréquente (environ 15% des patients). Cliniquement, il se manifeste par des vomissements de «marc de café», de craie et des signes généraux de perte de sang..

Les vomissements de "marc de café" tirent leur nom du fait que le sang pénétrant dans la lumière de l'estomac entre dans une réaction chimique avec l'acide chlorhydrique. Et en apparence il devient brun-noir avec de petits grains.

Melena est des selles goudronneuses ou noires (voir les causes des selles noires). La couleur des selles est également due à l'interaction du sang avec le suc gastrique. Cependant, il faut se rappeler que certains médicaments (suppléments de fer, charbon actif) et baies (mûres, myrtilles, cassis) peuvent noircir les selles.

Les signes courants de perte de sang comprennent une pâleur générale, une diminution de la pression artérielle, une tachycardie et un essoufflement. La peau se couvre de sueur moite. Si le saignement n'est pas contrôlé, la personne peut perdre trop de sang et mourir..

Comment identifier une maladie?

Pour suspecter un ulcère gastro-duodénal, le médecin est aidé par les plaintes du patient et les antécédents de la maladie. Cependant, afin de diagnostiquer avec précision la maladie, les thérapeutes prescrivent un certain nombre de procédures spéciales..

Méthodes de détection des ulcères d'estomac:

  • Hémogramme complet - Réduction du nombre d'érythrocytes et d'hémoglobine (anémie), augmentation de la VS
  • Fibroesophagogastroduodénoscopie (FEGDS) - À l'aide d'un tube en caoutchouc spécial avec une caméra (fibrogastroscope), le médecin peut voir de ses propres yeux l'état de la membrane muqueuse du tube digestif. En outre, cette méthode vous permet de biopsier la paroi de l'organe, c'est-à-dire d'en pincer un petit morceau.
  • Radiographie de l'estomac avec contraste - La technique est aujourd'hui quelque peu dépassée. Son essence est la suivante: le patient boit un mélange de baryum contrasté. Ensuite, le radiologue prend une série de photos qui montrent comment le contraste se déplace le long de la membrane muqueuse. Le modèle d'ulcère est généralement décrit comme un «symptôme de niche».
  • Mesure du pH et surveillance quotidienne du pH de l'acide gastrique - Il s'agit d'une technique invasive et douloureuse qui vous permet d'évaluer l'agressivité du suc gastrique par rapport à la membrane muqueuse.

Méthodes de détection d'Helicobacter:

  • Sérologique - Détection d'anticorps sanguins dirigés contre H. pylori
  • Test respiratoire à l'uréase aux radionucléides - Basé sur l'excrétion de l'urée par le microbe, qui est libérée avec l'air. La technique est sûre, pour détecter Helicobacter, il vous suffit de respirer dans un récipient spécial.
  • Test fécal - Détection de l'antigène Helicobacter dans les selles, utilisé pour déterminer l'efficacité du traitement
  • Test rapide d'uréase - Effectué après fibrogastroscopie. Le morceau de membrane muqueuse qui en résulte est testé avec un indicateur spécial qui détecte H.pylori

Traitement de l'ulcère de l'estomac

Le traitement de cette maladie est multi-composants. L'éradication (destruction) d'Helicobacter pylori, la réduction de l'acidité du suc gastrique, l'élimination des symptômes désagréables (brûlures d'estomac, nausées) et la prévention des complications sont obligatoires.

Thérapie antibiotique

Lorsque la connexion de l'ulcère peptique à Helicobacter pyloris a été prouvée, le traitement n'est pas complet sans antibiotiques. Auparavant, on pensait que le traitement devait durer jusqu'à la disparition complète du microbe, ce qui a été confirmé par:

  • test sanguin pour les anticorps
  • semis
  • test d'uréase pour FGDS

Ensuite, il s'est avéré que toutes les espèces d'Helicobacter ne causaient pas la maladie et que leur destruction complète ne pouvait pas être réalisée, car lorsqu'ils meurent dans le duodénum et l'estomac, ils se déplacent plus bas dans les intestins, entraînant une inflammation et une dysbiose sévère. Une réinfection est également possible lors de l'utilisation d'ustensiles courants et pendant la procédure EGD, qui ne doit être effectuée que sur des indications strictes.

À ce jour, il est conseillé d'effectuer 1 ou 2 traitements antibiotiques, si après le premier traitement la bactérie n'est pas morte, un autre schéma thérapeutique est choisi, les médicaments suivants sont utilisés:

  • Macrolides (clarithromycine)
  • Pénicillines semi-synthétiques (Amoxicilline)
  • Tétracycline
  • Dérivés du nitroimidazole (métronidazole) en cas d'infection avérée par Helicobacter

Médicaments antisécrétoires

  • Antiacides - Almagel, maalox, sucralfat, keal. Ils enveloppent la membrane muqueuse, neutralisent également l'acide chlorhydrique et ont un effet anti-inflammatoire..
  • Bloqueurs des récepteurs H2-histamine - Ranitidine, rhinite, famotidine, quamatel. Les bloqueurs des récepteurs de l'histamine interfèrent avec l'action de l'histamine, interagissent avec les cellules pariétales de la membrane muqueuse et améliorent la sécrétion du suc gastrique. Mais ils ont pratiquement cessé d'être utilisés car ils provoquent des symptômes de sevrage (lorsque les symptômes réapparaissent après l'arrêt du traitement).
  • Bloqueurs de la pompe à protons - Omeprazole, Omez, Pantoprazole, Rabeprazole, Esoméprazole, Lansoprazole, Controllers, Rabelok, Nexium (voir une liste plus complète des ulcères duodénaux). Bloquer H + / K + -ATPase ou la pompe à protons, empêchant ainsi la formation d'acide chlorhydrique.
  • Analogues synthétiques de la prostaglandine E 1 Misoprostol SiteTech. Inhibe la sécrétion d'acide chlorhydrique, augmente la formation de mucus et de bicarbonates.
  • Les bloqueurs sélectifs des récepteurs M-cholinergiques (pirentsipine, gastrocépine) réduisent la production d'acide chlorhydrique et de pepsine. Utilisé comme traitement adjuvant pour la douleur intense, parmi les effets secondaires de la bouche sèche et des palpitations.

Moyens qui augmentent la protection de la membrane muqueuse

  • Sucralfate (Venter) - crée un revêtement protecteur au bas de l'ulcère
  • La carbénoxolone sodique (biogastron, ventroxol, caved-s) aide à accélérer la récupération de la membrane muqueuse.
  • Subcinate de bismuth colloïdal - De-nol. Forme un film peptide-bismuth qui tapisse la paroi de l'estomac. De plus, l'ion bismuth a un effet bactéricide contre Helicobacter.
  • Les prostaglandines synthétiques (enprostil) stimulent la régénération cellulaire et la production de mucus.

Autres drogues

  • Sédatifs (Tenoten, Valériane), antidépresseurs (amitriptyline). tranquillisants (seduxen, elenium, tazepam).
  • Prokinetics - dompéridone, motilium, métoclopramide, cérucal, itopride, apprêt. Améliore la motilité du tube digestif, facilitant le passage des aliments dans les intestins.
  • Antispasmodiques - Mebeverin (duspatalin), drotavérine, no-shpa. Éliminer les spasmes des cellules musculaires de la paroi de l'estomac, réduire le syndrome douloureux.
  • Probiotiques - Enterojermina, bifiform, linex (voir liste des probiotiques). Prescrit pour une antibiothérapie.

La durée du traitement des ulcères d'estomac est de 2 à 6 semaines, en fonction de l'état général et de la taille du défaut.

Schémas thérapeutiques

La destruction de H. pylori favorise une meilleure cicatrisation de l'ulcère. C'est la première étape du traitement de l'ulcère gastro-duodénal. Il existe deux schémas thérapeutiques antibiotiques principaux. Ils sont prescrits étape par étape, c'est-à-dire que les médicaments de la première ligne n'ont pas fonctionné, puis ils essaient le deuxième schéma.

1ère ligne d'éradication (dans un délai d'une semaine):

  • Inhibiteurs de la pompe à protons 20 mg deux fois par jour.
  • Pénicillines semi-synthétiques (amoxicilline) 1000 mg deux fois par jour ou dérivés nitroimidazole (métronidazole) 500 mg également deux fois par jour.
  • Macrodides (clarithromycine) 500 mg deux fois par jour.

En cas d'échec, la 2ème ligne d'éradication est proposée (1 semaine):

  • Inhibiteurs de la pompe à protons 20 mg deux fois par jour.
  • Dérivés de nitroimidazole (métronidazole) 500 mg également trois fois par jour.
  • Sous-citrate de bismuth (De-nol) 120 mg 4 fois par jour.
  • Tétracyclines (tétracycline) 0,5 g 4 fois par jour.

Actuellement, les médecins développent de nouvelles méthodes de traitement de la pathologie. Un vaccin contre Helicobacter est déjà en cours de test. Pour une meilleure cicatrisation du défaut muqueux, des cytokines, des peptides de tréfoyle et des facteurs de croissance sont utilisés.

Nutrition des patients

Il y a deux exigences principales pour la nourriture: elle doit être complète et préserver la membrane muqueuse des dommages chimiques et physiques. Il est recommandé de manger 5 à 6 fois par jour, en petites portions. Les plats doivent être finement hachés ou liquides, ni chauds ni froids, bouillis ou cuits à la vapeur (voir l'article détaillé sur la nutrition - ce que vous pouvez manger pour les ulcères et la gastrite).

Que pouvez-vous manger?

Ce qui doit être catégoriquement exclu?

  • soupes de céréales visqueuses (avoine, semoule, riz)
  • viandes maigres (dinde, poulet, veau) sans peau ni fascia, poisson
  • bouillie de purée liquide
  • crème, fromage cottage
  • œufs à la coque, omelette à la vapeur
  • beurre
  • gelée, purée de pommes de terre, mousses, compotes de fruits et baies
  • mon chéri
  • pain et pâtisseries
  • certains légumes et fruits - chou, légumineuses, tomates, radis, groseilles à maquereau, dattes, agrumes, etc.
  • sauces, épices
  • nourriture en boîte
  • thé, cacao, café
  • bouillons de viande
  • de l'alcool
  • frit, fumé, salé, épicé

Traitement avec des remèdes populaires

Le lait frais, le soda, la décoction de racine de calamus, tous les types de noix, la poudre de pois et le jus de carotte aideront à soulager les brûlures d'estomac (voir médicaments contre les brûlures d'estomac). Le jus de pomme de terre frais est utilisé pour neutraliser l'acide chlorhydrique dans le suc gastrique. Pour ce faire, vous devez râper les racines et filtrer la masse résultante à travers une étamine. Prendre un demi-verre de jus de pomme de terre une heure avant le petit déjeuner pendant une semaine.

Promouvoir la guérison et les traitements à base de plantes. Les médecins recommandent des infusions d'épilobe, d'achillée millefeuille, d'épilobe des marais, de feuilles de fraise et de pomme, de graines de lin, de bourgeons de tremble, de champignon de bouleau chaga.

Les propriétés curatives sont également possédées par une collection spéciale de fines herbes, qui inclut le rhizome d'élecampane, les fleurs de camomille, l'achillée millefeuille, la chélidoine, l'herbe sèche des marais, les graines de lin, la racine de réglisse, les cynorrhodons. Toutes les herbes doivent être bien lavées, séchées et couvertes d'eau bouillante. Il est conseillé de prendre une cuillère à soupe 10 minutes avant les repas. Un résultat positif ne vous fera pas attendre.

Régime alimentaire pour ulcère d'estomac

Règles générales

Les lésions de la membrane muqueuse de l'estomac ou du duodénum avec formation d'ulcères sont associées à la prédominance de facteurs agressifs (pepsine, acide chlorhydrique, acides biliaires) sur les facteurs de protection de la membrane muqueuse elle-même. Helicobacter pylori joue un rôle important à cet égard, provoquant une inflammation de la membrane muqueuse et détruisant les facteurs de défense locaux.

Les symptômes les plus courants de l'ulcère gastro-duodénal sont des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen à jeun (le matin, entre les repas et la nuit). Les symptômes d'un ulcère affamé font que le patient mange plus souvent, y compris la nuit, la douleur disparaît 30 minutes après avoir mangé. Moins spécifiques pour l'ulcère gastroduodénal sont la perte d'appétit, les nausées, les vomissements, l'estomac plein, les brûlures d'estomac et la perte de poids..

Un patient souffrant d'un ulcère gastro-duodénal doit être conscient des complications potentiellement mortelles.

  • Perforation ulcéreuse - formation d'un défaut traversant dans la paroi de l'estomac ou du duodénum. Un ulcère perforé est l'une des complications les plus dangereuses, car le contenu de l'estomac pénètre dans la cavité abdominale et provoque une péritonite diffuse.
  • Saignement - se manifeste par une coloration noire des selles.
  • Malignité.

La violation du régime alimentaire et l'utilisation d'aliments irritants pour la muqueuse gastrique sont à l'origine de l'ulcère gastroduodénal et de ses exacerbations, ainsi que de la consommation d'alcool, du tabagisme et de la tension nerveuse. Par conséquent, la thérapie nutritionnelle et le régime font partie intégrante du traitement de cette maladie..

Le but du régime thérapeutique est de créer les conditions pour éliminer la douleur, les symptômes dyspeptiques et la guérison des ulcères. Le régime peut réduire l'activité du facteur acide de l'estomac, réduire son excitabilité et stimuler les processus de régénération. L'écriture de réception en même temps et en petites portions affecte doucement la membrane muqueuse et aide à éliminer l'inflammation.

Il est difficile de répondre sans équivoque à la question de savoir quel type de régime alimentaire est nécessaire pour les ulcères d'estomac, car il diffère à différentes périodes de la maladie. Dans le traitement de l'ulcère gastroduodénal à forte acidité, différentes tables de traitement sont attribuées séquentiellement:

  • N ° 1A - avec la restriction maximale de divers types d'effets (mécaniques, chimiques et température) sur l'estomac, pendant une période de 6 à 10 jours;
  • №1B - avec une limitation floue de tous les types d'agressions sur l'estomac, la durée moyenne du traitement peut aller jusqu'à deux semaines;
  • N ° 1 - avec un estomac modéré, jusqu'à six mois.

La bouillie de riz est rapidement digérée et digérée par l'estomac

Cependant, on peut affirmer avec certitude qu'un régime thérapeutique pour l'ulcère gastrique à tout stade de la maladie prévoit l'exclusion (à un degré ou à un autre) des stimulants puissants de la sécrétion gastrique et des irritants de la membrane muqueuse. La préférence est donnée aux aliments qui quittent rapidement l'estomac (aliments pâteux et liquides).

Un régime économe est facilité par une nutrition régulière et fractionnée - elle facilite la digestion et l'assimilation des aliments. La nomination cohérente de régimes thérapeutiques avec une extension progressive de la liste des produits autorisés et des méthodes de leur traitement, consolide le résultat thérapeutique obtenu, prépare progressivement les organes du tube digestif et prévient les exacerbations à l'avenir.

Une bonne nutrition pour les ulcères d'estomac crée des conditions pour éliminer l'inflammation et la réparation de la membrane muqueuse. Il devrait exclure les irritants muqueux.

L'irritation mécanique de la muqueuse gastrique est causée par:

  • une grande quantité de nourriture à la fois;
  • ingestion de grandes quantités de fibres grossières contenues dans les radis, les navets, les haricots, les groseilles à maquereau, les raisins, les groseilles, les raisins secs, les dattes, le pain au son;
  • manger de la viande maigre, du cartilage et de la peau de volaille.

L'irritation chimique de la membrane muqueuse est causée par des produits:

  • avoir un environnement acide (aliments acides, fruits aigres non mûrs);
  • stimulant la sécrétion gastrique: bouillons, navars forts de légumes, épices, aliments frits, conserves, viande fumée et produits à base de poisson, sauce tomate, légumes marinés et marinés, viande et poisson cuits dans leur propre jus, œufs durs, produits laitiers; pain de seigle, pâte cuite, lactosérum de lait, graisses comestibles surchauffées; lait écrémé, thé fort, café, alcool, sodas, crudités, fruits aigres et baies.

Les aliments trop froids ou chauds ont un effet thermique.

À cet égard, le régime doit inclure des plats chauds, grossiers et en purée avec un faible effet de sokogonny: lait, œufs, bouillie de lait, viande bouillie (en variantes). Les protéines de lait contribuent à la cicatrisation de l'ulcère et des repas fréquents à l'exception des plats grossiers provoquent une épargne mécanique de la membrane muqueuse.

Régime alimentaire pour les ulcères d'estomac lors d'une exacerbation

Pendant cette période, tous les facteurs d'effets indésirables sur la membrane muqueuse doivent être limités autant que possible. Cette option alimentaire est prescrite pendant 6-8 jours, car elle n'est pas équilibrée (la limite inférieure de la norme, les protéines et les graisses, les glucides sont considérablement limitées). Néanmoins, dans des conditions d'alitement, l'alimentation répond aux besoins physiologiques du corps..

La nutrition pendant une exacerbation a les principes suivants:

  • Six repas sont organisés et la quantité de nourriture prise en même temps est limitée. Manger des aliments épargnés en même temps peut aider à réduire l'inflammation.
  • Étant donné que les patients sont alités, la nourriture est préparée uniquement sous forme liquide (elle peut être pâteuse) et gélatineuse. Une telle nutrition aide le processus de réparation de l'ulcère, réduit l'activité du processus inflammatoire. Les bouillies sont d'abord bouillies, puis essuyées et diluées à l'état souhaité avec de l'eau ou du lait.
  • Tout agent causal de sécrétion (tous les bouillons, boissons acides, produits laitiers fermentés) et irritants de la membrane muqueuse (aliments grossiers, tous les légumes, céréales secondaires) sont exclus.
  • Exclus les aliments difficiles à digérer (champignons, viande dure avec fascia, tendons et peau chez la volaille et le poisson).
  • Tout pain n'est pas autorisé.
  • Les soupes ne sont autorisées que dans l'eau ou le lait de farine d'avoine, de semoule et de céréales de riz. Des soupes muqueuses épargnant l'estomac le plus mécaniquement possible. En fait, ce sont des décoctions obtenues lors de la cuisson prolongée des céréales. Ils sont filtrés, mais non frottés, légèrement salés et mis dans l'huile. Pour accélérer la cuisson, les soupes sont à base de farine pour bébé ou de céréales moulues..
  • Les plats de céréales (à partir de sarrasin, d'avoine, de gruau de riz) sont préparés sous forme de bouillie liquide dans du lait, frottés et ajouter du beurre au plat fini.
  • À partir de produits laitiers, le lait, le fromage cottage calciné, la gelée de lait et la crème (dans les soupes) sont autorisés. Lait entier - 4 verres par jour.
  • Les œufs à la coque ou l'omelette à la vapeur sont autorisés (jusqu'à 2 morceaux).
  • Les plats trop froids et chauds sont exclus. Les plats chauds doivent avoir une température de 50 à 55 ° C et les plats froids de 15 à 20 ° C. Les aliments froids ralentissent la régénération de la membrane muqueuse et les aliments trop chauds affectent également la membrane muqueuse.

Ainsi, cet aliment crée toutes les conditions pour réduire l'inflammation, car il ne contient pas de nourriture grossière et de produits irritant la membrane muqueuse. Une diminution du volume d'un repas unique et une nutrition fractionnée déterminent l'épargne mécanique. Une quantité adéquate de protéines est nécessaire pour que l'ulcère guérisse plus rapidement.

Nutrition pour un ulcère hémorragique

Pour les saignements ulcéreux, un régime alimentaire spécialisé est utilisé. Si indiqué, le patient peut recevoir une nutrition parentérale jusqu'à ce que le saignement cesse. Après son annulation, il est permis de prendre 200 ml de nourriture froide liquide par jour. Cela peut être du lait, de la gelée, de la gelée, de la crème, après un certain temps de la crème sure et des œufs crus, des soupes visqueuses sont ajoutées. En conséquence, le patient est transféré vers le tableau 1A avec une extension à l'option du tableau 1.

Pour lutter contre l'anémie, un régime riche en protéines (140-150 g) est prescrit, tandis que les graisses sont quelque peu limitées (60-70 g). Il est nécessaire d'enrichir l'alimentation en fer, cobalt, cuivre, manganèse, cyanocobalamine, il est donc conseillé d'introduire des plats avec du foie et de la levure. Avec un état de santé satisfaisant, après 1,5 mois, les aliments non hachés sont autorisés avec l'ajout de légumes et de fruits frais. Les prunes, les pommes, les pêches peuvent également être consommées sous forme non nettoyée.

Quel type de nutrition est montré lorsque le processus diminue et la récupération?

Il s'agit d'un aliment physiologiquement nutritif modérément épargnant dans le tableau 1. Il doit être respecté pendant une longue période (jusqu'à six mois), car l'ulcère gastroduodénal nécessite une longue alimentation. Il est également nécessaire de mener un traitement anti-rechute en parallèle..

L'absence d'irritants puissants dans les aliments à tous les stades de la maladie (viande, bouillon de champignons, oreille, thé fort, aliments frits, café, boissons gazeuses, cornichons, moutarde, alcool) crée les conditions d'un traitement réussi et d'une longue période sans rechute. L'expansion progressive du régime prépare les organes du tube digestif à la transition vers une table commune, dans laquelle il vaut toujours la peine de limiter les aliments et l'alcool trop chauds, épicés, très chauds, et de maintenir un repas régulier.

Si le patient a un ulcère gastro-duodénal et une pancréatite concomitante, la nutrition est presque la même, mais la quantité de protéines consommée augmente à 140-160 g, car les acides aminés essentiels des protéines sont nécessaires pour empêcher l'action négative de l'enzyme trypsine. La quantité de matière grasse doit être réduite à la limite inférieure (80 g), y compris l'exclusion des produits laitiers riches en matières grasses.

Habituellement, avec une bonne santé, il devient difficile pour les patients de suivre le régime n ° 1 pendant si longtemps et la période de séjour est réduite à 2-3 mois. Le régime est élargi, des aliments non polis sont introduits et des légumes et des fruits crus sont ajoutés. Ceux-ci incluent les prunes douces, les pêches, les nectarines, les pommes et parmi les légumes, les tomates. À l'avenir, lors d'un traitement anti-rechute pendant la période automne-printemps, vous devrez à nouveau passer à une alimentation parcimonieuse pendant 2 à 4 semaines (premier tableau n ° 1B, puis - n ° 1).

Il n'est pas nécessaire de faire quoi que ce soit pour perdre du poids avec un ulcère. Tout d'abord, parce que l'appétit du patient s'aggrave lors d'une exacerbation, il y a des vomissements après avoir mangé et il a peur de manger normalement. De plus, la nutrition médicale prescrite elle-même contribue à la perte de poids, car la liste des produits autorisés est très limitée (en particulier les tableaux 1A et 1B, ils ont une teneur en calories réduite) et la friture des plats à l'huile est exclue pendant une longue période.

Les sucreries et autres glucides simples sont limitants car ils augmentent l'excitabilité du système nerveux. Si vous excluez les viandes fumées, la farine, les aliments gras et l'alcool du régime alimentaire, le problème de la perte de poids disparaîtra. Il suffit de respecter les recommandations en matière de nutrition, et cela diminuera.

Il est catégoriquement impossible de mourir de faim en présence de maladies gastro-intestinales. Il est également contre-indiqué d'ajouter des épices (gingembre et cardamome) aux boissons, qui accélèrent le métabolisme. Toutes les épices sont interdites, car elles provoquent la libération d'enzymes digestives. De plus, le patient ne peut pas refuser le pain blanc au profit du pain noir, toujours recommandé pour les régimes. Comme vous pouvez le voir, le désir de perdre du poids peut exacerber.

Régime alimentaire pour ulcère gastrique en période de rémission instable:

  • Exclure autant que possible les produits qui augmentent la sécrétion (bouillons riches, aliments épicés, marinés, fumés et frits, boissons alcoolisées, café, thé, boissons gazeuses).
  • Évitez les aliments irritants (jus d'agrumes et fruits acides, canneberges, tomates, oignons, poivrons, ail, navets, radis, café, thé, gingembre, chocolat, alcool) et les aliments qui augmentent la formation de gaz.
  • Réduisez votre consommation de nourriture - une portion de la taille d'un poing à la fois.
  • Repas fréquents (5 à 6 fois par jour). Dernier rendez-vous au plus tard 3 heures avant le coucher.
  • Mangez les aliments chauds, car les aliments froids prennent beaucoup de temps à digérer et les aliments chauds irritent la membrane muqueuse.
  • Augmenter l'apport en protéines et diminuer les graisses (porc gras, oie, canard, agneau, crème, beurre, gâteaux à la crème).
  • Les principales méthodes de cuisson sont la cuisson, le ragoût, la cuisson au four, à partir de la troisième semaine d'exacerbation.
  • Ne mélangez pas les aliments qui ne se combinent pas (protéines et glucides) pour éviter la pourriture et la fermentation.
  • Inclure dans le régime les bananes, les fraises des bois, les cerises, les myrtilles, le jus de pomme de terre, le bouillon d'avoine, les pommes douces.
  • En rémission stable, la nutrition est proche de celle d'un patient en bonne santé, mais avec des restrictions sur les aliments épicés.

En suivant ces recommandations diététiques, à l'exclusion du tabagisme, qui augmente le risque de rechute, et de la consommation d'alcool, vous pouvez obtenir une évolution longue (plusieurs années) sans rechute de la maladie. Les patients atteints d'ulcère gastroduodénal doivent éviter de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Produits autorisés

Les premiers plats sont cuisinés avec un bouillon de pommes de terre ou un bouillon de légumes avec une purée de légumes et de céréales (semoule, sarrasin, flocons d'avoine, riz). Vous pouvez utiliser des soupes de nouilles au lait, ainsi que des soupes en purée avec l'ajout de purée de viande (poulet). Le mélange oeuf-lait est introduit dans les soupes et assaisonné de beurre.

Poulet à la vapeur

Les plats cuits à la vapeur et bouillis sont préparés à partir de viande maigre. La viande cuite au four est autorisée. Utilisez du bœuf, de l'agneau et du porc maigre, du poulet et de la dinde. Vous pouvez faire cuire des escalopes à la vapeur, des boulettes, de la purée de pommes de terre, de l'aspic, du soufflé, des boulettes de viande, du zraza, du bœuf stroganoff (uniquement à partir de viande précuite).

Le poisson maigre peut être cuit à la vapeur et cuit au four. Préparé en morceau (pré-écorché) ou sous forme hachée (boulettes de viande, escalopes, boulettes de viande, zrazy).

Du riz, de la semoule, du sarrasin ou de l'avoine, des vermicelles ou des nouilles fines sont ajoutés au plat d'accompagnement et aux soupes. La bouillie peut être bouillie dans du lait ou de l'eau, bien bouillie à un état semi-visqueux, le sarrasin doit être essuyé. Il est permis de faire des puddings à partir de céréales avec l'ajout de fromage cottage, qui peut être cuit à la vapeur et cuit au four sans croûte.

Les légumes (pommes de terre, betteraves, petits pois, carottes, chou-fleur) sont cuits à la vapeur et servis en garniture dans une purée de pommes de terre (purée de pommes de terre, soufflé). Seules la citrouille et les courgettes ne peuvent pas être frottées. De petites quantités d'aneth sont ajoutées aux soupes. Du beurre et de l'huile végétale sont ajoutés aux plats cuisinés.

Le pain de blé est autorisé rassis ou séché. Vous pouvez manger des biscuits secs ou des biscuits faibles en gras. Une fois par semaine, les tartes au four remplies de pommes, de confiture, de fromage cottage, ainsi que de viande ou de poisson sont autorisées.

Le lait et la crème, le lait caillé non acide et le kéfir, le fromage cottage frais non acide et la crème sure sont autorisés à partir des produits laitiers. Vous pouvez faire des boulettes paresseuses, des gâteaux au fromage, des puddings à partir de fromage cottage. Rarement, du fromage doux peut être introduit dans le régime (de préférence râpé), 2 œufs deux fois par semaine, qui sont cuits à la coque ou sous la forme d'une omelette.

À partir de collations (sur une table non nettoyée), vous pouvez inclure une salade de légumes bouillis hachés, de viande et de poisson bouillis, du pâté de foie, du saucisson au lait, du jambon faible en gras, du poisson en gelée (sur un bouillon de légumes), du hareng faible en gras et du caviar d'esturgeon.

Les desserts sucrés sont cuits à la vapeur à partir de purée de baies et de semoule. Cuit au four ou cuit, vous pouvez manger des baies et des fruits sucrés. De la purée de pommes de terre, de la gelée, de la gelée, de la sambuca, des compotes sont également préparées à partir d'eux. Gelée de lait, meringue, confiture non aigre, guimauve, guimauve, miel sont autorisés comme desserts. À partir de boissons - jus de fruits, bouillon d'églantier, thé au lait ou à la crème, café faible au lait.

Tableau des produits approuvés

Légumes et verts

Protéines, gGraisse, gGlucides, gCalories, kcal
Zucchini0,60,34.624
choufleur2,50,35,430
pommes de terre2.00,418,180
carotte1.30,16,932
betterave1,50,18,840
citrouille1.30,37,728

Des fruits

abricots0,90,110,841
pastèque0,60,15,825
bananes1,50,221,895
melon0,60,37.433
nectarine0,90,211,848
les pêches0,90,111,346
pommes0,40,49,847

Baies

fraise0,80,47,541
framboise0,80,58.346

Céréales et céréales

sarrasin (non moulu)12,63,362,1313
la semoule10,31.073,3328
des céréales11,97,269,3366
riz blanc6,70,778,9344

Farine et pâtes

nouilles12,03,760,1322

Produits de boulangerie

craquelins de pain blanc11.21,472,2331

Confiserie

confiture0,30,263,0263
gelée2,70,017,979
guimauve0,80,078,5304
Meringue2.620,860,5440
pâte0,50,080,8310
Biscuits Maria8,78,870,9400

Matières premières et assaisonnements

mon chéri0,80,081,5329
sucre0,00,099,7398
sauce au lait2.07,15.284

Produits laitiers

Lait3.23,64,864
kéfir3.42.04.751
crème2,820,03,7205
Crème fraîche2,820,03.2206
lait caillé2,92,54.153

Fromage et caillé

Cottage cheese17,25,01,8121

Produits carnés

boeuf bouilli25,816,80,0254
foie de boeuf17,43.10,098
langue de boeuf bouillie23,915,00,0231
veau bouilli30,70,90,0131
lapin21,08,00,0156

Oiseau

poulet bouilli25,27.40,0170
dinde19,20,70,084
oeufs de poule12,710,90,7157

Poisson et fruits de mer

caviar noir28,09.70,0203
caviar de saumon granulé32,015,00,0263

Huiles et graisses

beurre0,582,50,8748
ghee0,299,00,0892

Boissons non alcoolisées

eau minérale0,00,00,0-
café au lait et sucre0,71.011.258
thé noir au lait et sucre0,70,88,243

Jus et compotes

jus d'abricot0,90,19,038
jus de carotte1.10,16,428
Jus de citrouille0,00,09,038
* les données sont indiquées pour 100 g de produit

Produits totalement ou partiellement limités

Fournit une exclusion complète des légumes riches en fibres (radis, navets, choux, haricots, pois, rutabagas, fruits à pelures) et des produits avec du tissu conjonctif (cartilage, veines, peau).

De produits carnés interdits: porc gras, canard, agneau, oie, conserves de viande et viandes fumées. les bouillons hautement extractifs et les décoctions saturées de légumes pour soupes sont exclus. Il est nécessaire d'exclure la soupe aux choux, l'okroshka et le bortsch des premiers plats. L'oseille, l'aneth, le persil, les épinards et les oignons ne sont pas autorisés dans les légumes, car ils contiennent une grande quantité d'acides organiques ou d'huiles essentielles irritantes. Champignons interdits, comme produit difficile à digérer.

Il est interdit d'utiliser des légumes marinés et marinés, des légumes en conserve, qui provoquent une augmentation de la sécrétion. Difficile à digérer sont: le mil, l'orge perlé, l'orge et les céréales de maïs, ils sont donc exclus de l'alimentation pendant longtemps. Poissons gras et poissons en conserve interdits.

N'oubliez pas que les œufs au plat et les œufs durs sont difficiles à digérer, il n'est donc pas recommandé de les consommer sous cette forme. Ne mangez pas de sauces à la viande, sauce tomate, raifort, moutarde, poivre, irritant pour la membrane muqueuse. Les graisses animales sont également exclues de l'alimentation..

Tout pain frais, viennoiserie et pâte feuilletée, fruits secs, chocolat et glaces sont interdits. Les produits à base de lait aigre avec une acidité élevée ne doivent pas être consommés, car ils stimulent la sécrétion. Pour la même raison, les fruits acides et les baies sont exclus. Limiter la crème sure dans l'alimentation, il vaut mieux l'utiliser comme additif aux plats.

Ulcère de l'estomac

L'ulcère de l'estomac (ulcère gastro-duodénal) est l'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal.

caractérisé par la formation d'un petit défaut (jusqu'à 1 cm, rarement plus) sur la membrane muqueuse (parfois sous-muqueuse) de l'estomac, à la suite d'une action agressive sur la membrane muqueuse de certains facteurs (acide chlorhydrique, bile, pepsine). C'est une maladie chronique, elle alterne donc avec des périodes d'exacerbations (le plus souvent au printemps et / ou en automne) et des rémissions (atténuation des symptômes). Un ulcère de l'estomac est une maladie irréversible, car une cicatrice se forme sur la zone de la muqueuse gastrique touchée par un ulcère, et elle n'a pas de capacité fonctionnelle (sécrétion de suc gastrique), même après traitement.

L'ulcère de l'estomac est malade, environ 10 à 12% de la population adulte, environ 400 à 500 cas de la maladie, pour 100 000 habitants. Dans les pays de la CEI, il y a environ 12 cas, pour 10 000 habitants. Le plus souvent, la maladie survient parmi la population urbaine, peut-être est-ce dû au facteur psycho-émotionnel et à la nutrition. Les hommes souffrent d'ulcère gastroduodénal plus souvent que les femmes. Les femmes sont plus susceptibles de tomber malades à l'âge moyen (pendant la ménopause), associées à des changements hormonaux dans le corps.

Pathogénèse

Le fonctionnement normal de la muqueuse gastrique se produit dans des conditions d'exposition à la muqueuse de deux groupes de facteurs:

  • facteurs de protection;
  • facteurs agressifs et destructeurs.

Les facteurs du 1er groupe comprennent: le mucus produit par la muqueuse gastrique, ce mucus empêche la diffusion inverse des protons vers la membrane muqueuse.

Les facteurs du 2ème groupe comprennent: le suc gastrique (contenant de l'acide chlorhydrique et de la pepsine - une enzyme qui digère les composés protéiques), qui est un agent agressif pour les cellules et un facteur infectieux - le microbe Helicobacter - Helicobacter pylori (en cas d'infection). L'apparition d'un ulcère gastro-duodénal se produit lorsque l'effet destructeur sur la muqueuse gastrique de facteurs agressifs commence à prévaloir sur l'action de facteurs protecteurs.

Un nombre notable d'ulcères gastriques est associé à une infection par le micro-organisme Helicobacter pylori, une bactérie acidophile en spirale qui vit dans le contenu acide de l'estomac et de sa membrane muqueuse. Cependant, seul un petit nombre de porteurs infectés d'Helicobacter pylori développent un ulcère gastrique ou duodénal cliniquement significatif ou une gastrite avec une acidité élevée. Les raisons pour lesquelles une minorité de personnes infectées par ce microorganisme tombent malades ne sont pas claires: apparemment, l'état d'immunité générale et locale, les facteurs de protection non spécifiques de la muqueuse gastrique (sécrétion de bicarbonates, mucus protecteur), l'acidité initiale (avant infection) et l'activité enzymatique du contenu gastrique sont importants. etc.

Selon les dernières données mises à jour, 38% des ulcères d'estomac dans le monde sont associés à une infection à H. pylori. La deuxième raison courante de la formation d'ulcères d'estomac est la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les causes plus rares incluent: adénocarcinome, carcinoïde, pénétration de la tumeur dans les organes voisins, sarcome, léiomyome, corps étrangers, diabète sucré, maladie de Crohn, lymphome, syphilis, tuberculose, infection par le VIH.

L'émergence d'ulcères d'estomac peut également être poussée par le tabagisme, l'abus d'alcool (en particulier les boissons alcoolisées fortes), le café et autres boissons contenant de la caféine, le stress neuropsychique, le stress, la dépression, l'anxiété, lorsqu'une augmentation du tonus du nerf vague entraîne une augmentation de la sécrétion de suc gastrique (donc appelé «ulcère de stress»), douleur aiguë lors de blessures graves, brûlures, accompagnées du développement d'un choc traumatique (le soi-disant «ulcère de choc»), alimentation au hasard, nourriture sèche, abus de produits semi-finis et concentrés, épices, aigre, épicé, poivre, salé, fumé, frits, trop chauds, trop froids ou autrement irritants thermiquement, chimiquement ou mécaniquement, boissons gazeuses.

Chez certains patients, une exacerbation des symptômes est également causée par l'utilisation de grandes quantités de produits sucrés ou de boulangerie, apparemment en raison d'une augmentation de la sécrétion d'insuline et d'une augmentation concomitante de l'acidité et de la sécrétion de pepsine..

Classification

Par emplacement, ils distinguent séparément:

  • département cardiaque;
  • ulcère corporel de l'estomac;
  • antrum;
  • le canal pylorique;

ulcères duodénaux (localisés dans le duodénum):

  • ulcère du bulbe;
  • ulcère bulbeux;

ulcères combinés (affectant simultanément l'estomac et le duodénum).

  • Aigu - se développe rapidement et affecte de grandes parties.
  • Chronique - se forme progressivement, la rémission peut durer très longtemps.
  • Petit (moins de 5 mm)
  • Moyen (5-10 mm)
  • Grand (11-30 mm)
  • Géant (plus de 30 mm).
  • Latent (atypique) - changements neurovégétatifs prononcés (souvent observés à l'adolescence)
  • Légère (rarement récurrente) - très légère avec peu de douleur (surtout chez les jeunes femmes)
  • Gravité modérée - se reproduit 1 à 2 fois par an
  • Sévère - rechute continue, qui se traduit par une perte de poids, des troubles métaboliques et diverses complications

Symptômes de l'ulcère de l'estomac

L'ulcère gastroduodénal a des manifestations cliniques assez caractéristiques. Par conséquent, un spécialiste expérimenté peut souvent soupçonner cette maladie en raison de plaintes d'un patient venu au rendez-vous..

En règle générale, les patients s'inquiètent pour:

  1. Douleurs douloureuses constantes ou paroxystiques dans la région épigastrique (épigastrique) ou localisées immédiatement en dessous du processus xiphoïde du sternum, associées directement à l'utilisation de nourriture (lorsqu'un ulcère est situé dans la partie cardiaque, elles apparaissent ou s'intensifient littéralement en quelques minutes, avec des lésions au corps de l'estomac, la douleur commence dans une demi-heure ou 1, 5 heures, et en cas de localisation duodénale, ils se développent à jeun et sont arrêtés par la nourriture);
  2. Douleurs "nocturnes" (sont la prérogative des ulcères duodénaux et des défauts ulcéreux formés dans la région gastrique de sortie);
  3. Irradiation ou propagation de la douleur apparaissant dans le dos, l'hypochondre ou la zone ombilicale (symptôme intermittent);
  4. Sensation de lourdeur, de brûlure, de plénitude et d'inconfort dans l'estomac à jeun ou après avoir mangé;
  5. Nausées, qui peuvent être remplacées par des vomissements abondants qui surviennent au pic de la digestion (environ une demi-heure ou 1,5 heure après avoir mangé) et entraînant un soulagement marqué (disparition à la fois des nausées et de la douleur), le vomi contient des aliments consommés, parfois en eux la bile est visualisée;
  6. Troubles des selles (plus souvent, il y a une tendance à la constipation réflexe lors d'une exacerbation);
  7. Augmentation de l'appétit (en raison d'une augmentation de la sécrétion gastrique);
  8. Perte de poids (certains patients commencent à réduire la quantité de nourriture consommée et la fréquence de son utilisation en raison de la peur de la récidive de la douleur);
  9. Troubles psycho-émotionnels (humeur basse, anxiété excessive, agressivité, fatigue, pensées suicidaires, tension interne, troubles du sommeil).

La maladie se développe généralement progressivement. Cependant, on observe parfois une évolution complètement asymptomatique de la maladie. Dans de tels cas cliniques, la maladie débute avec l'apparition de complications ou les cicatrices post-ulcéreuses de longue date deviennent une découverte inattendue lors de l'examen endoscopique.

Signes d'exacerbation

Signes d'exacerbation de l'ulcère gastro-duodénal:

  • une douleur de nature sourde, coupante ou coupante, localisée dans la partie supérieure centrale de l'abdomen, peut irradier sous les côtes du côté gauche;
  • le syndrome douloureux survient 30 à 60 minutes après avoir mangé, s'arrête après avoir vidé l'estomac;
  • en cas de violation de l'intégrité de la membrane muqueuse, le suc gastrique acide pénètre dans l'œsophage inférieur, ce qui entraîne l'apparition de brûlures d'estomac;
  • nausées et vomissements - après des vomissements, une personne se sent mieux;
  • une augmentation de l'acidité gastrique entraîne de la constipation, des éructations acides et moisies.

Manifestation de l'ulcère gastroduodénal à différents stades

stade initial.Douleur paroxystique dans le nombril. Ils peuvent augmenter à jeun ou la nuit. Lors d'une exacerbation, une personne ne peut même pas bouger. La pression baisse brusquement, le visage pâlit, la sueur froide sort, les lèvres deviennent bleues. Lorsque vous palpez la région de l'estomac avec vos doigts, une douleur intense et intense apparaît.
Deuxième étape.Avec ce degré de dommage, les sensations douloureuses disparaissent brusquement. La température commence à monter rapidement. Le rythme cardiaque devient plus fréquent, la constipation se produit et la sécheresse apparaît dans la bouche. De plus, des ballonnements apparaissent.
Troisième étape.se heurte à la survenue d'une perforation de l'ulcère. Si vous ne prenez aucune mesure d'urgence, une péritonite peut apparaître. Une toxicité intense est observée, l'état de santé se détériore rapidement.

Dans la plupart des cas, la pathologie se développe dans le contexte d'autres maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, érosion de la paroi), une personne doit donc faire très attention aux signaux que le corps envoie. Vous devez prendre rendez-vous si vous ressentez les symptômes suivants:

  • diminution de l'appétit;
  • augmentation du gazage;
  • vomissements, éructations, nausées;
  • perte de poids;
  • lourdeur après avoir mangé, sensation de surpeuplement;
  • constipation;
  • maux d'estomac;
  • enduit blanchâtre sur la langue;
  • transpiration excessive.

Diagnostique

Pour le diagnostic de l'ulcère gastrique, il est très important de collecter soigneusement l'anamnèse (plaintes du patient, apparition de douleurs liées à l'alimentation, prédisposition héréditaire, saisonnalité).

Lors d'un examen objectif du patient - palpation de l'abdomen, il y a une tension dans la paroi abdominale dans la région épigastrique et dans l'hypochondre gauche.

Pour une confirmation précise de l'ulcère gastrique, les méthodes de recherche instrumentales suivantes sont utilisées:

  1. Test sanguin pour le contenu des anticorps Helicobacter Pylori qu'il contient.
  2. Détermination de l'acidité gastrique (PH - métrie), à ​​l'aide d'une sonde insérée dans l'estomac, une partie du suc gastrique est prélevée et son acidité est examinée, qui dépend de la teneur en acide chlorhydrique.
  3. L'examen radiographique de l'estomac révèle les signes suivants caractéristiques d'un ulcère de l'estomac:
  • symptôme de niche - un retard de l'agent de contraste dans la zone du défaut de la muqueuse gastrique;
  • tige ulcéreuse - caractérise la zone d'inflammation autour de l'ulcère;
  • déformation ulcéreuse cicatricielle de la paroi gastrique, caractérisée par la direction des plis de la membrane muqueuse autour de l'ulcère, en forme d'étoile
  • un symptôme de l'index, caractérisé par une rétraction de la muqueuse gastrique du côté opposé, par rapport à l'ulcère;
  • le pylorospasme, le sphincter pylorique spasmodique ne passe pas l'agent de contraste;
  • évacuation accélérée et retardée de l'agent de contraste de l'estomac;
  • Révèle la présence de complications possibles (perforation ulcéreuse, pénétration, sténose ulcéreuse).
  1. Examen endoscopique (fibrogastroduodénoscopie), cette méthode consiste à examiner la muqueuse gastrique à l'aide d'un fibrogastroduodénoscope. Cette méthode de recherche détermine la localisation de l'ulcère, sa taille exacte, les complications possibles (y compris le saignement de l'ulcère).
  2. Examen microscopique d'un échantillon de biopsie de la muqueuse gastrique prélevé au cours de la fibrogastroduodénoscopie pour la présence d'Helicobacter Pylori dedans.

Ulcère de l'estomac: photo

Comment traiter les ulcères d'estomac?

Il est impossible de guérir cette maladie avec un seul médicament spécifique pour les ulcères d'estomac. L'approche doit être globale et, tout d'abord, la bactérie Helicobacter pylori doit être neutralisée. Ensuite, il est nécessaire de réduire l'acidité du suc gastrique, ce qui éliminera de nombreux symptômes désagréables (en particulier, éructations, brûlures d'estomac et nausées) et préviendra le développement de complications.

Lorsque des bactéries étaient détectées, on pensait auparavant qu'elles devaient être complètement éliminées du corps, pour lesquelles une antibiothérapie était utilisée.

Sa disparition du corps a été vérifiée à l'aide:

  • Semis;
  • Test d'uréase pendant le FGDS;
  • Méthode sérologique.

Cependant, après avoir découvert qu'il ne serait pas possible d'éliminer complètement Helicobacter pylori, certaines espèces de ce microbe ont la capacité de descendre dans l'intestin, ce qui provoque le développement de la dysbiose et le processus inflammatoire. De plus, le risque de réinfection est élevé, compte tenu de la facilité de transmission du microbe d'une personne à une autre..

Les antibiotiques

Lorsque la connexion de l'ulcère peptique à Helicobacter pylori a été prouvée, le traitement n'est pas complet sans antibiotiques. Auparavant, on pensait que le traitement devait durer jusqu'à la disparition complète du microbe, ce qui a été confirmé par:

  • test sanguin pour les anticorps
  • semis
  • test d'uréase pour FGDS

Ensuite, il s'est avéré que toutes les espèces d'Helicobacter ne causaient pas la maladie et que leur destruction complète ne pouvait pas être réalisée, car lorsqu'ils meurent dans le duodénum et l'estomac, ils se déplacent plus bas dans les intestins, entraînant une inflammation et une dysbiose sévère. Une réinfection est également possible lors de l'utilisation d'ustensiles courants et pendant la procédure EGD, qui ne doit être effectuée que sur des indications strictes.

À ce jour, il est conseillé d'effectuer 1 ou 2 traitements antibiotiques, si après le premier traitement la bactérie n'est pas morte, un autre schéma thérapeutique est choisi, les médicaments suivants sont utilisés:

  • Macrolides (clarithromycine)
  • Pénicillines semi-synthétiques (Amoxicilline)
  • Tétracycline
  • Dérivés du nitroimidazole (métronidazole) en cas d'infection avérée par Helicobacter

Moyens qui augmentent la protection de la membrane muqueuse

Les patients souffrant d'ulcères doivent augmenter la protection de la membrane muqueuse tapissant l'estomac.

Pour cela, les médecins prescrivent les médicaments suivants:

  • Sucralfat est prescrit pour former un revêtement protecteur au bas de l'ulcération;
  • Pour accélérer les processus de régénération de la muqueuse gastrique, la carbénoxolone sodique est utilisée, en particulier - Caved-s, Biogastron, Ventroxol;
  • Pour la formation d'un film sur la paroi de l'estomac, ainsi que pour la destruction des hélicobactéries, un sous-citrate de bismuth colloïdal est utilisé, à savoir le médicament De-nol;
  • Pour stimuler les processus de réparation des cellules endommagées, ainsi que pour améliorer la production de mucus, il est conseillé de prendre Enprostil.

Médicaments antisécrétoires

  • Antiacides - Almagel, maalox, sucralfat, keal. Ils enveloppent la membrane muqueuse, neutralisent également l'acide chlorhydrique et ont un effet anti-inflammatoire..
  • Bloqueurs des récepteurs H2-histamine - Ranitidine, rhinite, famotidine, quamatel. Les bloqueurs des récepteurs de l'histamine interfèrent avec l'action de l'histamine, interagissent avec les cellules pariétales de la membrane muqueuse et améliorent la sécrétion du suc gastrique. Mais ils ont pratiquement cessé d'être utilisés car ils provoquent des symptômes de sevrage (lorsque les symptômes réapparaissent après l'arrêt du traitement).
  • Bloqueurs de la pompe à protons - Omeprazole, Omez, Pantoprazole, Rabeprazole, Esoméprazole, Lansoprazole, Controllers, Rabelok, Nexium (voir une liste plus complète des ulcères duodénaux). Bloquer H + / K + -ATPase ou la pompe à protons, empêchant ainsi la formation d'acide chlorhydrique.
  • Analogues synthétiques de la prostaglandine E1 Misoprostol SiteTech. Inhibe la sécrétion d'acide chlorhydrique, augmente la formation de mucus et de bicarbonates.
  • Les bloqueurs sélectifs des récepteurs M-cholinergiques (pirentsipine, gastrocépine) réduisent la production d'acide chlorhydrique et de pepsine. Utilisé comme traitement adjuvant pour la douleur intense, parmi les effets secondaires de la bouche sèche et des palpitations.

Autres drogues

  • Sédatifs (Tenoten, Valériane), antidépresseurs (amitriptyline). tranquillisants (seduxen, elenium, tazepam).
  • Prokinetics - dompéridone, motilium, métoclopramide, cérucal, itopride, apprêt. Améliore la motilité du tube digestif, facilitant le passage des aliments dans les intestins.
  • Antispasmodiques - Mebeverin (duspatalin), drotavérine, no-shpa. Éliminer les spasmes des cellules musculaires de la paroi de l'estomac, réduire le syndrome douloureux.
  • Probiotiques - Enterojermina, bifiform, linex (voir liste des probiotiques). Prescrit pour une antibiothérapie.

La durée du traitement des ulcères d'estomac est de 2 à 6 semaines, en fonction de l'état général et de la taille du défaut.

Schémas thérapeutiques

La destruction d'Helicobacter pylori contribue à améliorer la cicatrisation du foyer ulcéreux. Ce processus est la première étape du traitement de l'ulcère gastroduodénal. L'antibiothérapie peut être réalisée de deux manières. Il est prescrit étape par étape, c'est-à-dire que si les médicaments de la première option ne fonctionnent pas, ils passent au deuxième schéma.

Première ligne de destruction (durée - 1 semaine):

  • macrodides ("Clarithromycine") deux fois par jour, 500 mg;
  • pénicillines semi-synthétiques - 1000 mg deux fois par jour, dérivés de nitroimidazole - 500 mg deux fois par jour;
  • inhibiteurs de la pompe à protons - 20 mg deux fois par jour.

Si le traitement échoue, passez à la deuxième variante de destruction (durée - 1 semaine):

  • tétracyclines - 4 fois par jour, 0,5 g;
  • Sous-citrate de bismuth ("De-nol") - 4 fois par jour, 120 mg;
  • dérivés de nitroimidazole - 500 mg trois fois par jour;
  • inhibiteurs de la pompe à protons - deux fois par jour, 20 mg.

Actuellement, les médecins développent de nouvelles méthodes de traitement de la pathologie. Un vaccin contre Helicobacter est déjà en cours de test. Pour une meilleure cicatrisation du défaut muqueux, des cytokines, des peptides de tréfoyle et des facteurs de croissance sont utilisés.

Indications de la chirurgie

Parfois, un ulcère ne peut être éliminé avec un traitement conservateur. Dans ce cas, le patient voit une opération. L'intervention du chirurgien ne peut être réalisée qu'en présence d'indications spécifiques. En particulier, si le traitement médicamenteux ne donne pas les résultats escomptés, ainsi que s'il existe un risque élevé de complications lors de la prise de médicaments.

Parmi les indications absolues figurent:

  • Perforation de l'ulcère;
  • Développement de saignements;
  • Sténose au troisième degré;
  • Transformation du processus ulcéreux en un processus cancéreux.

Les médecins se réfèrent aux indications relatives:

  • Processus de pénétration;
  • Déformation de l'estomac par les cicatrices formées;
  • Augmentation des cas de rechute de la maladie;
  • Sténose au deuxième degré;
  • Ulcère calleux;
  • Non-guérison des ulcères pendant une longue période.

S'il y a des indications pour une intervention chirurgicale, ne l'évitez pas et ne la retardez pas. Gardez à l'esprit que toute intervention chirurgicale planifiée comporte moins de risques qu'une intervention d'urgence. De plus, l'intervention d'urgence n'est pas toujours efficace et les complications constituent clairement une menace pour la vie et la santé du patient. Par conséquent, si le médecin parle de la nécessité d'une intervention chirurgicale, vous ne devez pas poursuivre le traitement avec des moyens conservateurs..

Complications des ulcères d'estomac

Comme beaucoup d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, l'ulcère de l'estomac peut parfois entraîner des complications très dangereuses. Parmi lesquels:

  1. Rechute. Étant donné que l'ulcère agit comme une maladie chronique, cela caractérise sa forte tendance à la rechute, c'est-à-dire à des épisodes répétés d'exacerbation. Les facteurs aggravants comprennent la consommation d'alcool, le tabagisme et la prise de médicaments tels que l'aspirine et d'autres AINS.
  2. Perforation ulcéreuse (perforation). Avec une augmentation significative de la profondeur, un ulcère peut provoquer une percée de la paroi affectée de l'estomac ou du duodénum dans la région péritonéale. La perforation est caractérisée par un «poignard» et des douleurs abdominales très sévères, et étant donné la gravité de la situation dans laquelle ce phénomène se produit, la condition nécessite une hospitalisation obligatoire et urgente et une intervention chirurgicale urgente. Après la perforation de l'ulcère, une péritonite commence, c'est-à-dire une inflammation de la cavité abdominale.
  3. Saignement. Cette complication est la plus dangereuse et, en même temps, la plus courante dans l'ulcère gastroduodénal. Le développement de saignements se produit en raison de l'érosion du suc gastrique des parois des artères, concentré dans la zone du bas de l'ulcère. De par la nature de la manifestation, les saignements peuvent être cachés (c'est-à-dire légers) ou abondants. Une hémorragie gastrique sévère due à un ulcère entraîne des vomissements de sang. Dans ce cas, le sang a une couleur sombre, rappelant le marc de café. Dans les situations où le sang atteint les intestins, une selle noire goudronneuse est notée chez le patient. Le développement d'un saignement ulcéreux dans le duodénum est noté jusqu'à cinq fois plus souvent qu'un saignement qui s'ouvre par un ulcère d'estomac.
  4. Obstruction (sténose, blocage) survenant dans la sortie gastrique. Les parties constituantes de l'estomac sont le fond, le corps de l'estomac, l'antre (qui est la sortie de l'estomac). Lorsqu'un ulcère est situé dans la zone de l'antre, sa déformation ou inflammation, respectivement, conduit au chevauchement de cette sortie, ce qui exclut la possibilité de mouvement du contenu gastrique dans l'intestin. La condition est également définie comme une sténose pylorique, dont les symptômes sont une augmentation progressive des nausées et des vomissements après la prise de nourriture, des ballonnements et une sensation de satiété. Ces cas nécessitent également une intervention chirurgicale (prévue).
  5. Cancer duodénal, cancer de l'estomac. Helicobacter sécrète un certain type de substance (carcinogènes), qui déclenchent le mécanisme de développement de la tumeur de la zone qui a subi des lésions ulcéreuses, en conséquence une dégénérescence en cancer de l'ulcère de l'estomac se produit. La transformation d'un ulcère duodénal en cancer ne se produit presque jamais. Souvent, en tant que l'un des symptômes de cancer initialement manifestés dans le contexte d'un ulcère de l'estomac, il y a un changement de goût ou d'odeur, en plus de cela, une aversion pour certains aliments (généralement des produits carnés) peut également se former..

Traitement alternatif des ulcères d'estomac

Certaines recettes populaires pour traiter les ulcères d'estomac sont présentées ci-dessous:

  1. Recette avec du jus de pomme de terre. Râpez les pommes de terre, pressez la pulpe et obtenez le jus, diluez avec la même quantité d'eau bouillie. Prendre le matin, à jeun, une demi-heure ou une heure avant le petit déjeuner. Après quelques jours, vous pouvez vous débarrasser de la douleur et éventuellement guérir.
  2. Jus de chou. Obtenez du jus de feuilles de chou fraîches. Prendre 3-4 verres par jour.
  3. Huile d'argousier. Prenez de l'huile d'argousier une heure avant les repas pendant 2-3 semaines.
  4. La recette du traitement au kéfir et à l'huile de tournesol. Ajouter 1c.l. à un verre de kéfir. huile de tournesol, prenez le mélange la nuit.
  5. Traitement plantain. Le plantain a un effet curatif remarquable. Préparez les feuilles et utilisez la composition à la place du thé. Ajoutez du miel pour améliorer le goût.
  6. Comment traiter les ulcères d'estomac avec du miel. Dissoudre 1c l. miel dans un verre d'eau tiède, prendre deux heures avant les repas. Buvez le liquide par petites gorgées. L'eau ne peut être que tiède, l'eau bouillante détruit tout ce qui est utile dans le miel.
  7. Traitement des ulcères à la propolis. Préparez une composition à raison de 5 g de propolis pour 100 g de beurre. Laisser mijoter au bain-marie pendant 45 minutes. Passer le produit fini dans une étamine, conserver au réfrigérateur. Prendre 1 cuillère à café sur un estomac vide. avec du miel deux fois par jour. Certaines personnes, pour améliorer l'effet thérapeutique, prennent d'abord une cuillère à soupe d'alcool ou de vodka, puis la saisissent avec la composition préparée. L'alcool tue les bactéries et la propolis et le beurre favorisent la guérison des ulcères.

Régime

Il existe des exigences particulières pour la nourriture. Il doit épargner la membrane muqueuse des dommages mécaniques et chimiques et en même temps être complet. Les repas doivent être fractionnés 5 à 6 fois par jour. Tous les plats doivent être hachés ou consommés sous forme liquide, cuits à la vapeur ou bouillis, ni froids ni chauds.

Quels aliments peuvent être consommés avec des ulcères d'estomac et lesquels ne peuvent pas: énumérer

Les aliments que vous pouvez mangerProduits à exclure
  • mon chéri;
  • compotes de fruits et baies, mousses, purée de pommes de terre, gelée;
  • beurre;
  • omelette à la vapeur, œufs à la coque;
  • fromage cottage, crème;
  • bouillie liquide sous forme de purée;
  • variétés de poissons faibles en gras, viande sans fascia de peau (veau, poulet, dinde)
  • épicé, salé, fumé, frit;
  • bouillons de viande;
  • café, cacao, thé;
  • nourriture en boîte;
  • épices, sauces;
  • certains fruits et légumes - agrumes, dattes, groseilles à maquereau, radis, tomates, légumineuses, chou;
  • produits de boulangerie et pain

La prévention

Pour ne jamais contracter cette maladie, vous devez mener une vie saine et suivre un régime..

  1. Dormez au moins 6 heures, de préférence 8-10 heures.
  2. Ne mangez pas d'aliments frits, fumés et gras. La nourriture à la vapeur, elle ne sera pas trop grasse, mais elle retiendra les nutriments.
  3. Si vous ressentez des douleurs dans la région de l'estomac, consultez le médecin. On vous prescrira immédiatement un régime strict pour améliorer votre état de l'estomac, il contiendra certainement des aliments cuits à la vapeur, des plats de viande et de légumes..
  4. Mâchez bien les aliments pour que l'estomac ne soit pas trop chargé pendant la digestion.
  5. Ne soyez pas nerveux si vous êtes stressé - détendez-vous, trouvez un moyen de soulager le stress.
  6. Ne mangez pas d'aliments chauds ou froids, ce n'est pas le meilleur moyen pour l'estomac.
  7. Oubliez le tabagisme et l'alcool, sinon la nourriture ne sera pas absorbée et la muqueuse de l'estomac irritera.
  8. Débarrassez-vous d'autres maladies qui, d'une manière ou d'une autre, affectent la vitesse de digestion et d'absorption des aliments.

Prévoir

Les ulcères d'estomac non compliqués peuvent être guéris en toute sécurité grâce à une détection rapide et un traitement adéquat. Mauvais pronostic avec développement de complications.