Douleur de la vésicule biliaire: symptômes et traitement

Si la vésicule biliaire fait mal, la personne sait par la localisation caractéristique de la douleur où se trouve sa place anatomique. Toutes les personnes ne sont pas correctement orientées et familiarisées avec le système biliaire, qui comprend la vésicule biliaire et les conduits..

Ce petit organe stocke la bile synthétisée dans le foie, la sécrète dans les intestins et participe ainsi à la digestion. La douleur de la vésicule biliaire est anormale. Le symptôme indique la pathologie causée par diverses maladies. Pour savoir pourquoi la vésicule biliaire fait mal, vous devez vous rappeler sa structure et ses tâches.

  1. Caractéristiques de la structure et du fonctionnement
  2. Les principales causes de la pathologie de la vessie
  3. Quelles maladies du système biliaire sont accompagnées de douleur?
  4. Caractéristiques de la douleur causée par la pathologie de la vésicule biliaire
  5. Douleur dans la région de la vésicule biliaire dans un contexte de diverses maladies
  6. Cholécystite
  7. Dyskinésie des voies biliaires
  8. Cholangite
  9. Cholélithiase
  10. Tumeurs malignes
  11. Comment éliminer la douleur de la vésicule biliaire?
  12. Conseils populaires

Caractéristiques de la structure et du fonctionnement

Les canaux biliaires primaires sont situés au centre des lobules hépatiques avec les vaisseaux. Ils collectent la bile synthétisée dans un lieu de stockage - une formation creuse en forme de poire, une bulle (se trouve sous la surface inférieure du foie). L'organe peut contenir jusqu'à 70 ml de sécrétion.

La paroi à bulles est plutôt mince, mais comporte des couches:

  • muqueux - des cellules épithéliales;
  • musculaire - formé par des fibres musculaires circulaires;
  • séreux - le plus extérieur pour la protection externe.

Il est projeté dans la région de la paroi abdominale antérieure sur l'hypochondre droit. La doublure intérieure contient des glandes. Leur fonction est la production de mucus, l'hormone anticholécystokinine, l'absorption d'eau, de sels, d'acides aminés de la bile.

Dans la vessie, la bile est non seulement stockée, mais également amenée à l'état requis en termes de viscosité et de composition. En plus de l'eau, il contient du mucus, des acides biliaires, des protéines et des acides aminés, de la bilirubine, des substances inorganiques, du cholestérol, des phospholipides, des vitamines.

Le canal biliaire transporte la bile dans le duodénum. Il s'ouvre à côté du canal pancréatique à un site appelé le sphincter d'Oddi. La contraction de la vessie et la libération de son contenu se produisent simultanément avec la sécrétion pancréatique lorsque la nourriture pénètre dans l'intestin.

La bile a des fonctions importantes:

  • neutralise l'acidité du suc gastrique;
  • protège la muqueuse intestinale de la multiplication des microorganismes pathogènes;
  • stimule le travail des systèmes enzymatiques nécessaires à une bonne digestion;
  • active le péristaltisme;
  • aide à éliminer les toxines et les substances toxiques.

Les principales causes de la pathologie de la vessie

Chez l'homme, les principaux problèmes de douleur dans la vésicule biliaire sont déterminés par l'infection et la congestion du contenu avec un étirement excessif des parois. Ces raisons sont aggravées et forment un cercle vicieux: lors de la stagnation de la bile, des conditions favorables sont créées pour les micro-organismes pathogènes et l'inflammation modifie la composition, la viscosité de la bile et contribue à la stagnation.

  • directement de l'intestin (parasites, souche pathogène d'E. coli, helminthes);
  • du foie - avec hépatite, abcès, échinococcose;
  • avec du sang lors de la propagation de l'infection à partir de foyers chroniques non traités (plus souvent chez les hommes - prostatite, sinusite, chez les femmes - annexite, amygdalite).


L'obésité et la faible activité physique sont les principales causes de dommages au système biliaire chez la femme

Les facteurs prédisposants comprennent:

  • obésité - perturbe la composition de la bile, provoquant une augmentation de la concentration de cholestérol;
  • troubles hormonaux - il a été constaté que les hormones sexuelles affectent l'excrétion du cholestérol, une diminution de l'activité pendant la ménopause contribue à la maladie de la vésicule biliaire.

Au cours du dernier trimestre de la grossesse, le mécanisme de compression et de stagnation fonctionne.

Les raisons de provoquer peuvent être:

  • repas irréguliers avec de longues pauses, suivies de suralimentation;
  • utiliser des régimes alimentaires pour perdre du poids;
  • taux de cholestérol sanguin élevé chez les personnes âgées;
  • anomalies structurelles (déformation, plis, courbure);
  • troubles métaboliques dans le diabète sucré;
  • maladies du pancréas et du foie;
  • troubles fonctionnels de la coordination des contractions dans les maladies du système nerveux.

Une grande importance est attachée à: contact professionnel avec des substances toxiques dans les entreprises de l'industrie chimique, faible activité physique d'une personne, atonie intestinale chronique, stress, utilisation prolongée de certains médicaments (octréotide, clofibrate, ceftriaxone), médicaments à effet diurétique, statines, contraceptifs oraux.

Quelles maladies du système biliaire sont accompagnées de douleur?

La douleur dans la vésicule biliaire est causée par:

  • processus inflammatoire avec cholécystite et cholangite;
  • dyskinésie des voies biliaires (altération de la contractilité);
  • cholélithiase (l'orthographe «calculs biliaires» est erronée, ce qui peut être vérifié selon la classification internationale);
  • tumeurs malignes.

Toutes ces maladies perturbent la fonction de transport de la bile, provoquent une défaillance du processus digestif. Cela s'accompagne de symptômes similaires, ne différant que par l'intensité et le cours.


L'inflammation affecte la membrane muqueuse interne, provoquant une circulation sanguine et des globules blancs

Caractéristiques de la douleur causée par la pathologie de la vésicule biliaire

Comment la vésicule biliaire fait mal, le médecin apprend par ses traits distinctifs caractéristiques. Selon la nature et l'intensité du syndrome douloureux, le traitement optimal est choisi et le ton des voies d'excrétion est jugé. Dans l'inflammation chronique, la dyskinésie hypotonique, la vésicule biliaire fait constamment mal.

Douleur douloureuse dans l'hypochondre droit

Les symptômes sont aggravés par l'alcool, les aliments gras et frits, l'effort physique. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit, elle peut prendre un caractère éclatant. Non supprimé par les antispasmodiques.

Si l'inflammation est aiguë (cholécystite) ou si la douleur est causée par le mouvement de la pierre, les symptômes de la douleur de la vésicule biliaire se manifestent par un caractère coupant soudain et intense avec irradiation de l'hypochondre droit vers le côté, le dos, jusqu'à la clavicule et l'épaule.

Le diagnostic est compliqué par la capacité de la douleur à devenir plus forte à l'inspiration, ainsi que par une irradiation atypique de la région du cœur. Parfois, au lieu de la douleur, les patients ressentent une sensation de brûlure dans le côté droit..
L'électrocardiographie aide à distinguer si la douleur peut être causée par un spasme des vaisseaux coronaires et non par la vésicule biliaire.

Le syndrome "solaire" avec inflammation du plexus solaire se produit avec une douleur brûlante sévère dans l'épigastre, autour du nombril, avec irradiation vers le dos. À la palpation, la tension musculaire locale dans l'hypochondre à droite est déterminée. En cas de douleur intense, les patients essaient de prendre une position pliée avec les genoux pressés contre la poitrine.


Il faut garder à l'esprit qu'une inflammation prolongée implique le plexus solaire

En plus du syndrome douloureux, lors du diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte les symptômes généraux et les troubles digestifs qui accompagnent la pathologie de la vésicule biliaire. Les patients peuvent:

  • forte fièvre avec frissons (avec cholécystite aiguë), augmentation modérée de l'évolution chronique;
  • nausées, éructations, vomissements amers;
  • troubles intestinaux (diarrhée ou constipation);
  • ballonnements désagréables;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids modérée;
  • sécheresse et amertume en bouche;
  • la peau qui gratte;
  • insomnie et irritabilité accrue.

Douleur dans la région de la vésicule biliaire dans un contexte de diverses maladies

Où et comment la vésicule biliaire fait mal avec une pathologie spécifique, nous considérerons l'exemple des maladies les plus courantes.

Cholécystite

La maladie se développe sous forme aiguë et chronique, sur fond de calculs dans la vessie (cholécystite calculeuse) et sans eux. L'association avec les calculs est plus typique chez les femmes obèses d'âge moyen, et la forme sans pierre est plus souvent observée chez les hommes.

Lorsqu'ils sont examinés dans la bile, ils trouvent:

  • staphylocoques,
  • streptocoques,
  • colibacillus,
  • entérocoques,
  • Pseudomonas aeruginosa,
  • Proteus,
  • Lamblia,
  • ascaris.

La cholécystite aiguë se produit avec la fièvre typhoïde et paratyphoïde. Une douleur intense dans l'hypochondre droit avec des frissons et de la fièvre indique une inflammation de la paroi interne de la vessie. Avec un traitement réussi, la douleur disparaît. Une transition vers un cours chronique est possible.

Cela provoque une douleur sourde et constante, aggravée après une erreur de nutrition, un effort physique. Peu à peu, la paroi devient plus mince, remplacée par du tissu cicatriciel et perd la capacité de se contracter. Des conditions favorables sont créées pour la formation de calculs, les escarres peuvent traverser le mur et pénétrer dans la cavité abdominale.

La nature pulsante de la douleur et une température élevée constante indiquent une gangrène possible de la vessie, suivie d'une nécrose et d'une péritonite. Combien la vésicule biliaire peut faire mal avant la transition probable vers la gangrène et les complications dépend de l'immunité d'une personne en particulier.

Dyskinésie des voies biliaires

La maladie est caractéristique des personnes de nature neurasthénique, des enfants. Les douleurs sont associées à une modification du tonus musculaire de la vésicule biliaire et des canaux de sortie. Au lieu de la contraction et de l'élimination nécessaires de la bile dans les intestins, une relaxation se produit (forme hypokinétique), une augmentation de volume, une douleur éclatante.

A l'inverse, le spasme interrompt brutalement la relaxation nécessaire (variante hyperkinétique). Dans le premier cas, en plus d'une douleur sourde, le patient développe une constipation, des nausées, des vomissements. Dans le second, le principal symptôme est des crampes à droite dans l'hypocondre. Le type de trouble doit être pris en compte dans le traitement.

Cholangite

L'inflammation isolée des voies biliaires est rarement sans cholécystite. Le plus souvent observé comme une complication de la chirurgie après l'ablation de la vésicule biliaire remplie de calculs.

Les types de cholangite sont déterminés par les raisons:

  • obstructif - causé par une pierre ou un autre obstacle mécanique;
  • bactérien - il existe une dépendance claire à l'inflammation;
  • récurrent - parcours vallonné avec des exacerbations fréquentes;
  • sclérosant - comme une complication de l'inflammation.

Cholélithiase

La base de l'origine des calculs dans la vésicule biliaire et les conduits est l'altération de l'échange de cholestérol et de sels de bilirubine. Une augmentation de la densité de la composition biliaire, la stagnation provoquent la précipitation des sels, l'adhérence dans les structures pierreuses. Les concrétions peuvent être situées à l'intérieur de la vessie et dans les conduits.


Les concrétions ne sont pas de la même taille, peuvent être simples ou obstruer tout le volume de la vessie

La douleur est causée par la stagnation de la bile avec étirement des muscles ou mouvement d'une pierre. L'attaque est très intense, des douleurs coupantes, irradiant vers le dos, l'omoplate droite, l'épaule, la clavicule, la moitié de l'abdomen. Il provoque une attaque de conduite dans les transports, sur un vélo, des tremblements, de la consommation d'alcool, des aliments gras.

Si le flux de la bile dans l'intestin est perturbé, ses composants pénètrent dans la circulation sanguine. L'écoulement de bilirubine se manifeste par des symptômes de jaunisse obstructive: l'urine devient sombre, les matières fécales se décolorent, semblent grises, une jaunisse se trouve sur la sclérotique et la peau.

Tumeurs malignes

Le risque de cancer de la vésicule biliaire augmente chez les patients présentant une inflammation prolongée. Les types histologiques les plus courants sont: carcinome solide épidermoïde, adénocarcinome, tumeur muqueuse.
Caractérisé par un très haut degré de malignité, une propagation rapide des métastases, une tendance à germer dans les organes voisins.

Comment éliminer la douleur de la vésicule biliaire?

Pour connaître les raisons qui ont causé la douleur, il est nécessaire de subir un examen. Selon les tests sanguins, urinaires et fécaux, il est possible d'identifier une inflammation, des taux élevés de bilirubine et de cholestérol, un dysfonctionnement général du système digestif.

La méthode de cholécystographie avec un agent de contraste montre bien des anomalies structurelles, des ombres de calculs. Avant de prescrire des médicaments, votre médecin vous conseillera de suivre un régime. Pour les personnes en surpoids, des jours de jeûne hebdomadaires sont recommandés..

  • tous les aliments frits, saucisses, produits carnés gras (les plats de viande doivent être bouillis, cuits à la vapeur, cuits à l'étouffée);
  • bouillons riches en gras de viande et de poisson;
  • tous les types d'alcool;
  • boissons gazeuses;
  • assaisonnements chauds;
  • aliments en conserve, cornichons faits maison;
  • gâteaux à la crème;
  • les légumineuses.

Le régime est construit selon le schéma: 6 fois par jour, mais en petites portions. Les nutritionnistes recommandent: plats de viande et de poisson faibles en gras, céréales, boire du thé vert faible, décoction d'églantier (si jus de fruits frais, puis dilués), produits laitiers faibles en gras.

Vous ne pouvez prendre aucun médicament seul. Il existe de nombreuses contre-indications. Seul un spécialiste peut faire un choix précis. Avec la cholécystite, des antibiotiques sont nécessairement prescrits. Les meilleurs médicaments sont considérés comme à large spectre (Amoxiclav, Ceftriaxone, Moxifloxacin, Gatifloxacin).


Le diagnostic échographique déterminera les contours de la vésicule biliaire, la taille, la présence de calculs

Ils doivent être utilisés en cure de 7 à 10 jours; il n'est pas conseillé de faire des pauses. Ils contribuent au développement d'une flore durable. Si des parasites sont détectés, ils peuvent prescrire: Furazolidone, Trichopol, Chloxil, Kombantrin, Vermox, Fazizhin).

Les douleurs spastiques sont soulagées par des injections d'atropine, de platyphylline, de No-shpa. Au lieu d'injections, des suppositoires rectaux avec belladone sont recommandés. En cas de crise de calculs biliaires, des analgésiques puissants sont utilisés (Nalbufin, Ketanov, Promedol).

Avec une forme hypokinétique de dyskinésie, une cholécystocinétique est prescrite. En thérapie, il est nécessaire de respecter le schéma correct, de prendre des sédatifs d'origine végétale (teintures de valériane, agripaume, Novopassita). Le physiothérapeute sélectionnera les procédures de physiothérapie les plus efficaces - inductothermie, collier galvanique ou courants diadynamiques.

La nécessité de faire l'opération indiquera l'évolution de la maladie, la persistance du syndrome douloureux, l'efficacité du traitement. La question de l'ablation de la vésicule biliaire pour des indications d'urgence peut se poser avec la nature purulente de l'inflammation, la menace de péritonite. Les indications pour enlever les calculs avec la vessie sont régulièrement discutées.

Actuellement, la chirurgie utilise une méthode laparoscopique douce d'intervention chirurgicale..

La plupart des cliniques ont abandonné la technique de lithotritie (concassage de pierre). L'impact négatif sur les tissus environnants entraîne un grand nombre de complications. Ils essaient d'enlever une tumeur cancéreuse le plus tôt possible, souvent avec résection d'une partie du foie, des ganglions lymphatiques.

Les patients suivent un traitement par cytostatiques et radiothérapie. Le lien de la pathologie de la vésicule biliaire avec le foie et le pancréas prévoit la nomination de médicaments et d'enzymes hépatoprotecteurs.

Conseils populaires

La médecine traditionnelle suggère d'utiliser des décoctions à base de plantes pour soulager la douleur. Les herbes à effet cholérétique et anti-inflammatoire sont recommandées:

  • fleurs de calendula et de camomille;
  • soie de maïs;
  • immortelle;
  • la tanaisie;
  • menthe poivrée;
  • racines de pissenlit;
  • armoise;
  • chélidoine;
  • fruit de fenouil.


Des plantes médicinales sont des frais de cholagogue, elles peuvent être achetées toutes prêtes dans une pharmacie

La méthode du "sondage à l'aveugle" consiste à prendre à jeun une cuillerée d'huile végétale, Xylitol, Sorbitol et à maintenir la position couchée sur le côté droit pendant environ une heure. Cela aide à libérer la vessie de la bile accumulée, à éliminer la stagnation. Il y a un conseil: pour vider la vessie après avoir pris une tisane, allongez-vous sur le côté gauche et battez-vous sur l'hypocondre droit.

Le syndrome de la douleur dans les maladies des organes biliaires nécessite l'établissement d'un lien avec des calculs, un type de dyskinésie et une inflammation. Il est recommandé aux patients de reprendre le traitement des foyers infectieux chroniques. Même après avoir retiré la vessie, vous devez suivre un régime et prendre des médicaments..

Où se trouve la vésicule biliaire et comment elle fait mal dans le corps humain?

Où se trouve la vésicule biliaire et comment elle fait mal, la plupart des patients le découvrent après qu'un processus inflammatoire se développe dans l'organe. Elle peut être provoquée par une grande variété de raisons - des erreurs de nutrition aux maladies chroniques du système digestif et aux troubles métaboliques.

Il est possible d'éliminer l'inconfort uniquement après avoir clarifié le diagnostic et le déroulement d'un traitement complexe avec l'utilisation de médicaments, de méthodes de physiothérapie et d'ajustement du mode de vie et de la nutrition.

Fonction et emplacement de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est une partie importante du système digestif. Il est situé dans l'hypochondre droit, sous le foie et communique avec lui par les voies biliaires. C'est un petit orgue, mesurant 6 à 10 cm, creux à l'intérieur, en forme de poire. Son but est d'accumuler la bile produite par le foie et de la libérer dans la lumière intestinale lorsque la nourriture est ingérée. Les parois de la vésicule biliaire sont constituées de plusieurs couches, représentées par des tissus muqueux, séreux, musculaires et fibreux. La couche muqueuse contient des glandes qui produisent du mucus et les tissus musculaires sont responsables de la contraction de l'organe. En détail, vous pouvez voir la structure et la structure de la vésicule biliaire sur la photo sur Internet.

Une fois que le morceau de nourriture de l'estomac pénètre dans le duodénum, ​​la vésicule biliaire se contracte et expulse la bile qui, lorsqu'elle est mélangée avec du suc pancréatique et des enzymes digestives, favorise la dégradation et la digestion des aliments. Le volume de la vésicule biliaire est petit - environ 50 ml, tandis que le corps humain produit de 500 à 1000 ml de bile par jour.

Quel est un composant important qui affecte les processus digestifs? La bile contient:

  • les phospholipides;
  • cholestérol;
  • bilirubine;
  • les acides biliaires;
  • les protéines;
  • mucus;
  • acides aminés;
  • éléments inorganiques (calcium, chlore, sodium) et eau.

C'est la composition des acides biliaires et de leurs sels qui détermine les principales fonctions de la sécrétion digestive, qui sont les suivantes:

  • neutralisation de l'action agressive du suc gastrique;
  • activation des enzymes digestives produites par le pancréas et les intestins;
  • suppression de la croissance et du développement de la microflore pathogène;
  • amélioration de la motilité intestinale;
  • accélérer l'élimination des substances toxiques et des produits de décomposition.

La vésicule biliaire accumule non seulement la bile, mais protège également le corps de ses effets irritants et élimine également les acides biliaires en excès du processus de circulation. De plus, cet organe est réabsorbé dans le sang (résorption) de composés protéiques, d'acides aminés, de sels et une hormone spéciale est produite - l'anticholécystokinine, qui est responsable du tonus du sphincter d'Oddi et de la relaxation de la vésicule biliaire..

Alors, la vésicule biliaire peut-elle faire mal, quelles sont les causes d'un tel symptôme et comment faire face à la maladie? Pour comprendre ce problème, vous devez déterminer la source d'origine du problème..

Pourquoi la vésicule biliaire fait-elle mal??

Les causes du syndrome douloureux peuvent être très diverses. Les plus courants sont:

  • inexactitudes dans la nutrition, consommation excessive d'aliments gras, épicés et frits;
  • processus inflammatoire dans la vésicule biliaire (cholécystite);
  • troubles métaboliques entraînant une stagnation de la bile, la formation de calculs et le développement d'une maladie des calculs biliaires;
  • changements fonctionnels associés à une altération de la motilité de l'organe et à une diminution de l'activité motrice des voies biliaires (dyskinésie);
  • malformations congénitales de la vessie et des voies biliaires;
  • lésion d'organe;
  • tumeur maligne (cancer de la vésicule biliaire);
  • mauvaises habitudes (abus d'alcool, tabagisme).

Lorsqu'on lui demande où la vésicule biliaire fait mal, le patient indiquera la zone de l'hypochondre droit. Mais d'autres organes internes sont situés dans cette zone - le foie, la moitié droite du diaphragme, une partie du côlon, le rein droit et la glande surrénale. Pour déterminer correctement la source de la douleur, il est nécessaire d'interroger le patient en détail sur les symptômes caractéristiques..

Comment la vésicule biliaire fait mal - les principaux symptômes

La gravité et la durée du syndrome douloureux dépendent en grande partie de la source du problème. Les crises de douleur peuvent provoquer une inflammation déclenchée par une infection bactérienne, un mouvement de calculs, une déformation de l'organe, entraînant une obstruction de l'écoulement ou une stagnation de la bile, et d'autres changements pathologiques.

Comment la vésicule biliaire fait mal?

Les patients caractérisent la nature du syndrome douloureux comme tiraillant, douloureux ou tranchant et pointu, irradiant vers l'hypochondre droit, sous l'omoplate, vers le dos, la région lombaire. À la palpation, il y a une augmentation de la tension musculaire sous les côtes, à droite.

La gravité de la douleur dépend en grande partie du type de maladie et de son stade. Aux stades initiaux de la maladie, des coliques paroxystiques apparaissent, qui sont aggravées par des erreurs de nutrition, une activité physique élevée et un effort physique. À l'avenir, avec la progression de la maladie, la douleur s'accompagne de:

  • nausées, épisodes de vomissements;
  • manque d'appétit;
  • intolérance aux aliments gras;
  • symptômes dyspeptiques (flatulences, ballonnements);
  • troubles des selles (diarrhée, constipation);
  • perte de poids, etc..

Le syndrome douloureux s'intensifie et perturbe particulièrement le patient la nuit, provoquant des insomnies. Les derniers stades de la maladie sont caractérisés par une douleur accrue, ils deviennent constants, intenses et peuvent provoquer un choc douloureux. L'état du patient est compliqué par des nausées, des épisodes de vomissements avec bile, sans soulagement, une faiblesse grave, une transpiration excessive, de la fièvre, une augmentation du rythme cardiaque.

Ce sont des symptômes courants associés à une maladie de la vésicule biliaire. Pour déterminer la nature de la pathologie, il convient de s'attarder plus en détail sur les manifestations spécifiques qui les accompagnent.

Cholécystite

La cholécystite est un processus inflammatoire aigu ou chronique qui affecte les parois internes de la vésicule biliaire. L'inflammation peut être causée par la pénétration d'agents bactériens, des infections parasitaires, la stagnation de la bile, des erreurs nutritionnelles ou des maladies concomitantes des organes internes (foie, pancréas).

Symptômes

Les patients s'inquiètent de la sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, des nausées, des éructations «vides», de la bouche sèche. Les douleurs dans l'hypochondre droit sont aggravées par des erreurs de nutrition (consommation d'aliments gras, frits, épicés, alcool, boissons gazeuses). Il y a des signes d'irritation du péritoine, caractérisés par une tension musculaire dans la zone de l'organe malade.

En cas d'exacerbation de la cholécystite, une douleur peut être donnée sous l'omoplate, dans l'épaule droite ou la clavicule. Le stade aigu de la maladie s'accompagne d'une sensation constante de nausée, de manque d'appétit, de brûlures d'estomac, d'amertume dans la bouche, de vomissements avec de la bile. On note des troubles des selles (diarrhée), des flatulences, des ballonnements, une augmentation du syndrome douloureux, de la fièvre, un jaunissement de la peau et de la sclérotique.

Maladie des calculs biliaires (maladie des calculs biliaires)

Le développement de la pathologie s'explique par des troubles métaboliques entraînant une modification de la composition chimique de la bile et sa stagnation, des perturbations hormonales, des maladies concomitantes du système digestif, une hypodynamie. En conséquence, des calculs de cholestérol se forment dans la vésicule biliaire, qui à tout moment peuvent obstruer les voies biliaires et provoquer des coliques hépatiques. Le développement de la maladie est facilité par une prédisposition génétique, des lésions hépatiques (hépatite), une cholécystite chronique, une alimentation inadéquate et déséquilibrée.

Symptômes

Une crise de colique hépatique s'accompagne d'une douleur aiguë, obligeant le patient à prendre une certaine position (sur le côté droit, les jambes pressées contre l'estomac). À tout mouvement, la douleur s'intensifie et irradie vers l'épaule droite, sous l'omoplate, vers le dos et la clavicule. Des démangeaisons insupportables se produisent, le patient souffre de nausées, d'épisodes répétés de vomissements bilieux, qui n'apportent pas de soulagement. Une attaque de calculs biliaires s'accompagne de fièvre, d'une forte augmentation de la température à des valeurs élevées (40 ° C et plus), de sueurs, de frissons, de faiblesse. Cette condition nécessite des soins médicaux d'urgence et une hospitalisation du patient..

Dyskinésie biliaire

Ce terme cache une violation de la motilité des voies biliaires, qui peut se produire en deux versions.

Symptômes

Avec le type hypokinétique, l'activité motrice et contractile des voies biliaires est faible, en conséquence, le patient s'inquiète des douleurs sourdes et éclatantes du côté droit, de l'amertume dans la bouche le matin, du manque d'appétit, des nausées, des ballonnements.

Le type de pathologie hyperkinétique s'accompagne d'épisodes de douleur à court terme qui surviennent lorsque l'alimentation est perturbée, de l'utilisation d'aliments gras et frits et d'alcool. Des sensations désagréables peuvent survenir dans le contexte d'un effort physique excessif.

Comment la vésicule biliaire fait-elle mal chez les femmes pendant la grossesse? Après avoir mangé, nausées, tiraillements périodiques du côté droit, souvent un trouble des selles (diarrhée).

Cholestérose

Maladie de la vésicule biliaire, accompagnée d'un dépôt de graisse (lipides) sur les parois de l'organe. Elle est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes après 35 ans dans le contexte de l'athérosclérose. La pathologie est associée à des troubles métaboliques et à une augmentation du taux de cholestérol sanguin.

Symptômes

Les principales manifestations de la cholestérose sont des nausées après avoir mangé des aliments gras, des viandes fumées, une alternance de diarrhée et de constipation, une sensation d'amertume et une bouche sèche le matin. Avec la progression de la maladie, des crises de coliques biliaires se produisent avec une douleur vive, des vomissements, une faiblesse sévère, de la transpiration. Le syndrome douloureux augmente avec la marche, la course, les mouvements brusques, le travail physique.

Cholangite aiguë

La maladie provoque un processus inflammatoire dans les voies biliaires. C'est l'une des pathologies les plus difficiles en termes de diagnostic et de traitement. La cholangite se développe dans le contexte de la stagnation de la bile, à la suite de la pénétration de la microflore pathogène de l'intestin dans les voies biliaires ou en tant que complication de la cholécystite chronique, de la cholélithiase.

Symptômes

Lors des crises, une douleur insupportable survient dans le côté droit, accompagnée d'une forte baisse de la pression artérielle. Des démangeaisons de la peau apparaissent, des vomissements répétés qui n'apportent pas de soulagement, il y a de la sueur qui coule, des frissons, une augmentation de la température à 40 ° C.

Cancer de la vésicule biliaire

Une tumeur maligne peut se développer de manière asymptomatique pendant une longue période, mais au fur et à mesure que la maladie progresse, des signes alarmants se développent et se manifestent par des douleurs sourdes dans l'hypochondre droit qui ne peuvent pas être arrêtées avec des analgésiques, des nausées, une perte de poids rapide, des crises de vomissement occasionnelles, un jaunissement de la peau, une ascite.

La douleur irradie sous l'omoplate droite, l'épaule, la clavicule, tandis que le patient peut avoir une fièvre légère pendant une longue période. L'examen révèle une légère tension dans les muscles abdominaux à droite.

Si l'un des symptômes ci-dessus apparaît, il est nécessaire de consulter un thérapeute ou un gastro-entérologue et découvrir pourquoi la vésicule biliaire fait mal. Un examen complet aidera à poser le bon diagnostic.

Diagnostique

Les mesures diagnostiques comprennent un certain nombre de méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales. Parmi eux:

  • test sanguin général et biochimique avec détermination du taux de bilirubine, de cholestérol, de transaminases, de protéine C-réactive et de phosphatase alcaline;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • intubation duodénale;
  • laparoscopie avec examen bactériologique ultérieur du matériel.

Si nécessaire, ils ont également recours à la radiographie, à la cholécystographie, utilisent des méthodes de recherche modernes - CT (tomodensitométrie), IRM (imagerie par résonance magnétique) avec lesquelles vous pouvez détecter tout changement pathologique du système biliaire.

Après avoir clarifié le diagnostic, le médecin sélectionnera le schéma thérapeutique optimal et expliquera au patient comment traiter la douleur de la vésicule biliaire, comment ajuster son mode de vie et quel régime suivre pour accélérer la récupération..

Méthodes de traitement

Les maladies de la vésicule biliaire sont traitées de manière globale, avec l'utilisation de médicaments, des méthodes de physiothérapie et le respect obligatoire d'un régime strict. Le spécialiste sélectionne les médicaments en tenant compte du type de maladie, de la gravité des symptômes, des caractéristiques individuelles du patient et des contre-indications possibles.

Traitement de la cholécystite
  • afin d'éliminer le processus inflammatoire, des antibiotiques d'un large spectre d'action sont prescrits (Cefazolin, Levofloxacin, Amikacin);
  • antispasmodiques myotropes Duspatalin, Mebeverin aidera à soulager les coliques biliaires;
  • pour éliminer les troubles digestifs concomitants (brûlures d'estomac, éructations, dyspepsie) médicaments Maalox, Almagel, Kvamatel;
  • pour maintenir les fonctions du pancréas, des enzymes digestives sont prescrites - Mezim, Pancreatin, Creon, Pangrol, Micrasim, Festal.

En cas d'exacerbation de la cholécystite, il est conseillé au patient de se reposer au lit. Vous devez suivre un régime strict numéro 5, excluant l'utilisation d'aliments riches en calories et gras riches en cholestérol.

Traitement de la dyskinésie
  • utiliser des antispasmodiques pour soulager le syndrome de la douleur (No-shpu, Drotaverin, Mebeverin);
  • pour améliorer l'écoulement de la bile, des agents cholérétiques sont prescrits - Holagol, Allohol, Holosas, Digestal;
  • les décoctions d'herbes (arnica, élécampane, stigmates de maïs, immortelle) aideront à éliminer la stagnation;
  • pour normaliser la motilité des voies biliaires, des procédures physiothérapeutiques sont prescrites (UHF, courants d'induction et diodynamiques);
  • avec dyskinésie de type hyperkinétique, le traitement comprend des sédatifs et des sédatifs.

Pendant le traitement, il est conseillé au patient de suivre le régime n ° 5, d'éviter les situations stressantes..

Traitement de la cholangite aiguë
  • pour éliminer les crises de douleur intolérables, des analgésiques (y compris des narcotiques) sont prescrits - Ketanov, Promedol;
  • utiliser des antibiotiques de la série pénicilline, céphalosporine ou fluoroquinolone (Ceftriaxone, Amoxiclav; Gatifloxacine);
  • prescrire des antispasmodiques (Mebeverin, No-shpu, Duspatalin);
  • préparations enzymatiques (Creon, Pangrol);
  • à haute température - antipyrétiques (Paracetamoll, Infulgan).
Traitement du cancer

Lorsqu'une tumeur maligne est détectée, la vésicule biliaire est retirée, ainsi qu'une partie du foie et des ganglions lymphatiques voisins. Le traitement chirurgical est nécessairement complété par une chimiothérapie et une radiothérapie.

Traitement de la maladie des calculs biliaires
  • en cas de crise de colique hépatique, des antispasmodiques myotropes sont utilisés pour soulager la douleur;
  • pour améliorer l'écoulement de la bile et dans le but de fendre des calculs d'un diamètre ne dépassant pas 10 mm, les médicaments Ursofalk, Ursosan, Urolesan sont prescrits;
  • pour maintenir les fonctions hépatiques, des hépatoprotecteurs sont utilisés - Heptral, Essentiale Forte;
  • prescrire un traitement antibiotique à base de fluoroquinolones ou de céphalosporines.

Avec une exacerbation de la maladie, il est recommandé au patient de se reposer au lit, de suivre un régime. Dans l'évolution aiguë des calculs biliaires, souvent des crises récurrentes de coliques hépatiques, une intervention chirurgicale est indiquée, avec ablation de la vésicule biliaire.

Chirurgie

L'opération d'ablation de la vésicule biliaire se fait de plusieurs manières:

  • chirurgie abdominale classique (cholécystectomie);
  • laparoscopie (l'accès se fait par de petites piqûres dans l'abdomen).

Ces dernières années, dans le but de concasser des pierres, la méthode de la lithotritie par ondes de choc a été utilisée, au cours de laquelle les pierres sont fendues à l'état de petites particules. À l'avenir, le sable formé quitte le corps naturellement.

Questions fréquentes que les patients posent après la chirurgie:

Pourquoi l'estomac fait-il mal après avoir retiré la vésicule biliaire? Les maladies de la vésicule biliaire sont souvent associées à d'autres lésions du système digestif (gastrite, ulcère peptique). Si, après l'opération, des douleurs à l'estomac surviennent, il est nécessaire de subir la procédure FEGDS et, si une pathologie est détectée, de prendre les médicaments prescrits par le médecin.

Pourquoi le côté droit fait-il mal après avoir retiré la vésicule biliaire? Après l'ablation de l'organe, les fonctions hépatiques sont souvent perturbées, ce qui peut entraîner le développement d'une hépatose et l'apparition de douleurs. Les calculs restant dans les voies biliaires sont une autre cause d'inconfort du côté droit. Les petits calculs peuvent sortir d'eux-mêmes, mais les gros peuvent bloquer les canaux et provoquer un abcès hépatique.

Caractéristiques de puissance

Avec les maladies de la vésicule biliaire, le patient doit adhérer au régime n ° 5. Son essence réside dans l'exclusion des aliments gras, lourds, épicés, riches en calories, des graisses animales, du refus des produits de boulangerie, de la confiserie, des conserves, des produits semi-finis, de l'alcool, du tabac, des boissons contenant de la caféine.

Les repas doivent être fractionnés (5 à 6 fois par jour), en petites portions. Les soupes de légumes et de céréales maigres, les viandes et poissons maigres, les produits laitiers (faibles en gras), les légumes bouillis et cuits à l'étouffée, les céréales visqueuses sont utiles. Du côté des boissons, la préférence est donnée aux eaux minérales alcalines (sans gaz), aux tisanes vertes et aux tisanes, au bouillon d'églantier, aux compotes, aux boissons aux fruits, aux jus dilués. Les aliments doivent être servis chauds, les repas doivent être cuits à la vapeur, bouillis, cuits ou cuits au four.

Vésicule biliaire - où se trouver et comment la traiter?

La vésicule biliaire est un organe digestif important dans lequel la bile est collectée, libérée progressivement dans la lumière du duodénum.

De tels processus contribuent à l'activation des enzymes nécessaires à l'émulsification des graisses, à la résorption des molécules protéiques. Souvent, la douleur dans la vésicule biliaire après avoir mangé est le seul symptôme de modifications pathologiques de l'organe digestif. Cependant, de nombreux patients ne prêtent pas suffisamment attention à ce symptôme..

Par conséquent, vous devez savoir exactement où se trouve la vésicule biliaire et comment elle fait mal..

Où est la vésicule biliaire?

Cet organe, ressemblant à une poire, est situé sur la surface inférieure du foie, dans laquelle la bile est produite, qui pénètre ensuite dans la vessie. En outre, le liquide pénètre dans le duodénum, ​​où il est impliqué dans le processus de digestion. Il a un fort effet destructeur, par conséquent, dans l'état normal du corps, il n'entre en contact ni avec les intestins ni avec le pancréas..

Le rôle principal de l'organe est de stocker la bile jusqu'au moment où la nourriture commence à pénétrer dans l'estomac. Ce liquide remplit une fonction antibactérienne, empêchant les processus de putréfaction dans les intestins, aide à décomposer les graisses et améliore l'absorption des protéines et des glucides. Il améliore les fonctions motrices et sécrétoires de l'intestin grêle, réduit l'acidité accrue du suc gastrique, a un effet bactériostatique.

Où la vésicule biliaire fait mal?

Sur le côté droit sous les côtes, mais la douleur peut aller vers le dos, vers la zone derrière la clavicule droite, sous l'omoplate, vers le bas du dos.

Comment la vésicule biliaire fait mal?

Le principal symptôme de toute maladie est caractérisé par la différence dans la manifestation des conditions du patient. Les principaux provocateurs du syndrome douloureux sont les anomalies suivantes:

  • troubles métaboliques dans le corps;
  • la présence de maladies chroniques nouvellement acquises;
  • processus inflammatoires localisés dans la vessie et les canaux;
  • se blesser;
  • la présence de pathologies de nature congénitale.

Comment la vésicule biliaire fait-elle mal? En savoir plus sur les syndromes douloureux ci-dessous.

Cholélithiase

Le développement de la maladie est facilité par des perturbations métaboliques dans le corps, une modification de la consistance de la bile, une nutrition déséquilibrée, une activité physique insuffisante, une augmentation du poids corporel, un déséquilibre hormonal. L'intensité du syndrome douloureux dépend directement du nombre, de l'échelle des calculs dans la vessie et du lieu de localisation. Les stades initiaux de la maladie sont caractérisés par une symptomatologie actuelle lente, qui augmente ensuite considérablement.

Dans ce cas, les signes suivants de maladie de calculs biliaires apparaissent:

  • légères sensations de coupure dans le côté droit de l'hypochondre, irradiant vers la région scapulaire, l'articulation de l'épaule, le bras;
  • envie de vomir;
  • sensation de plénitude dans l'abdomen, augmentation de la production de gaz;
  • goût amer dans la bouche.

Lors du chevauchement des voies biliaires par des substances caillouteuses, une sensation douloureuse aiguë et insupportable survient, qui s'intensifie lors d'un soupir, un changement de position du corps. Très souvent, cette condition s'accompagne de nausées, de vomissements. Un effort physique excessif, des tremblements en roulant dans les transports en commun, des virages brusques du corps peuvent provoquer des symptômes désagréables.

Cholécystite, cholestérose

Un processus inflammatoire qui se forme dans la membrane muqueuse d'un organe. Les principales causes de pathologie sont la malnutrition, les maladies des voies biliaires (présence de calculs dans la vessie), les processus inflammatoires qui se développent dans les organes adjacents.

Avec le développement aigu de la cholécystite, les conditions suivantes sont présentes:

  • sensations coupantes dans le foie;
  • hyperthermie (jusqu'à 39-40 degrés);
  • changements pathologiques du travail du système digestif (nausées, vomissements, éructations, troubles des selles);
  • dessèchement de la muqueuse buccale;
  • états fébriles;
  • fatigue accrue.

Au stade chronique de la maladie, il y a des rémissions, des rechutes. Au stade initial de la maladie, il n'y a pratiquement pas d'inconfort, des crises périodiques de nausée, de faiblesse, une douleur sourde dans l'hypochondre droit sont possibles.

Vésicule biliaire pliée

Le pli de la vésicule biliaire indique une diminution des capacités fonctionnelles de l'organe. Les pathologies suivantes contribuent à la flexion:

  • anomalies congénitales de la structure anatomique;
  • déformation, déplacement des organes adjacents à la suite d'un effort physique excessif;
  • hypertrophie pathologique du foie.

La pathologie est accompagnée de conditions telles que:

  • crampes dans le bas de l'abdomen;
  • envie de vomir;
  • intoxication générale du corps, accompagnée de nausées, de faiblesse;
  • augmentation de la transpiration;
  • flatulences dans les intestins.

L'apparition de la pathologie provoque le développement de la pancréatite, de l'ulcère gastrique, la formation d'érosions sur les muqueuses de l'estomac, la maladie des calculs biliaires. La maladie est dangereuse avec le risque de fissures qui peuvent libérer du liquide sécrétoire dans la cavité abdominale.

Dyskinésie

La dyskinésie des voies biliaires est une violation de la décharge de liquide sécrétoire en raison d'un dysfonctionnement des voies biliaires, l'organe lui-même. La maladie est provoquée par des situations stressantes fréquentes dans lesquelles se trouve le patient, un travail physique difficile, un manque de régime.

Le stade initial de la maladie n'est pas caractérisé par des symptômes particulièrement prononcés. Le développement ultérieur se manifeste par les conditions suivantes:

  • douleur de caractère tiraillant et douloureux, localisée dans l'hypochondre droit;
  • perte d'appétit persistante;
  • la présence d'éructations, accompagnées d'un goût amer;
  • conditions nauséabondes;
  • ballonnements.

Tumeur

Les symptômes caractéristiques des excroissances cancéreuses se manifestent en fonction de la gravité de la pathologie. Aux premiers stades des maladies oncologiques, la douleur est absente.

Les étapes suivantes sont caractérisées par les symptômes suivants:

  • sensations de douleur prononcées qui ne peuvent être arrêtées par la prise de médicaments antispasmodiques;
  • perturbation du tractus gastro-intestinal, accompagnée de troubles intestinaux;
  • jaunissement de la peau;
  • perte de poids soudaine;
  • accumulation de liquide libre dans la cavité abdominale, accompagnée d'une forte détérioration de l'état général du patient.

Complications

Les problèmes biliaires peuvent avoir de graves conséquences:

  1. Phlegmon - une violation du flux sanguin vers l'organe malade, ce qui entraîne la mort des parois et le risque de rupture.
  2. La jaunisse se produit lorsqu'il y a une quantité excessive de pigment de bilirubine dans le corps causée par des obstructions dans les conduits. Conduit au jaunissement de la peau et du blanc des yeux.
  3. La pancréatite est une inflammation du pancréas. Dans de nombreux cas, ce sont les pierres qui en deviennent la cause, heureusement, cette forme de pathologie est loin d'être la plus dangereuse. Avec la pancréatite, le haut de l'abdomen peut faire mal au milieu ou à gauche.
  4. La septicémie est une infection générale du corps par des microbes. Cela se produit en raison de la pénétration de bactéries pathogènes des canaux dans le sang. Ses symptômes sont une forte fièvre, une pression artérielle basse, des frissons, une augmentation du nombre de leucocytes..
  5. Une occlusion intestinale peut être causée par une grosse pierre pénétrant dans l'intestin grêle.
  6. Les fistules sont des ouvertures entre les organes creux adjacents. Ils apparaissent lorsque la pierre endommage les tissus mous du conduit, de l'intestin grêle ou de l'estomac. Si l'intégrité du péritoine est violée, cela conduit à une péritonite..

Diagnostique

La principale méthode de recherche est l'échographie. La vésicule biliaire, le foie et d'autres organes abdominaux sont examinés. La technique vous permet d'identifier une augmentation de taille, une structure anormale, la présence de néoplasmes, un compactage, des processus stagnants. Pour clarifier l'image, un examen supplémentaire de l'IRM, un scanner peut être prescrit. En cas de suspicion de cancer, une biopsie et une laparoscopie sont effectuées. De plus, une fluoroscopie est prescrite si nécessaire..

Assurez-vous de prendre du sang, de l'urine et des matières fécales pour analyse. Un test sanguin général permet de déterminer la présence d'un processus inflammatoire. Le travail du pancréas, du foie, la présence d'anticorps contre les parasites, les micro-organismes nocifs et bien plus encore sont évalués par biochimie. En analysant l'urine, le fonctionnement des organes urinaires est déterminé. L'analyse des selles permet d'évaluer le travail du tube digestif.

Que faire si la vésicule biliaire fait mal: premiers soins

Il existe plusieurs méthodes que de soulager la douleur de la vésicule biliaire en l'absence de médicaments. Pour soulager le bien-être et éliminer les coliques biliaires chez une personne, cela aidera:

  1. Repos au lit - vous devez vous allonger sur le côté droit, vous pouvez replier vos genoux sous vous.
  2. Bain chaud - prenez 15 minutes, puis appliquez une compresse froide sur la zone douloureuse. La chaleur se détend et le froid soulage l'inflammation.
  3. Compresse chaude avec de l'huile de ricin - saturer le tissu, appliquer sur le point sensible, envelopper le dessus avec du papier d'aluminium. Gardez 30 minutes.
  4. Thé au curcuma - infuser la racine de la plante dans 1 litre d'eau, boire la décoction 3 fois par jour, 250 ml. Le curcuma nettoiera rapidement la vessie de l'excès de bile, de sorte que la douleur disparaîtra.

Traitement

Vous trouverez ci-dessous les médicaments que le médecin prescrit généralement pour diverses maladies du système biliaire.

  1. Pour la cholélithiase - médicaments pour améliorer l'écoulement de la bile, tels que Ursofalk et Choludexan. Il vaut la peine de respecter le repos au lit et le régime alimentaire. En outre, les experts prescrivent souvent des médicaments pour normaliser le tonus du système digestif. Des analgésiques, on vous prescrira une ordonnance pour des médicaments puissants - cétans, promedol ou autres.
  2. Pour la cholécystite chronique - médicaments antibactériens à large spectre, antispasmodiques (mébévérine), enzymes pour améliorer le fonctionnement du système digestif (Creon, Penzital, Mezim). Restez au repos pendant la première semaine de traitement.
  3. Avec dyskinésie des voies biliaires - sédatifs, médicaments pour normaliser le tonus du système digestif (Nosh pa, drotavérine), certaines herbes (arnica, immortelle) et agents d'excrétion de la bile (Sorbitol, Digestal).
  4. Dans la cholangite aiguë, les antibiotiques à large spectre, les antispasmodiques (Duspatalin), les enzymes digestives, les antipyrétiques (paracétamol, Nurofen) et les analgésiques puissants.

Si les méthodes de thérapie moderne ne peuvent pas surmonter la maladie et que l'état du patient ne s'est pas amélioré de manière significative, la seule issue est la chirurgie. L'ablation de la vésicule biliaire peut également être réalisée avec un diagnostic de cholécystite calculeuse. Il existe deux modes d'excision de la vésicule biliaire: une incision abdominale ou une procédure de laparoscopie moins traumatique.

Nutrition

Le régime est prescrit pour décharger le tractus gastro-intestinal et prévenir les complications. Sans cela, il est très difficile de guérir une vessie enflammée. Le régime numéro 5 est considéré comme idéal:

  1. Boire abondante, régulière et fréquente - au moins 1,5 litre par jour pour un adulte.
  2. Rejet complet des aliments gras, des épices, des conserves, des saucisses et de la farine.
  3. 5 repas par jour. La nourriture doit être prise en petites portions. Le volume pour une dose équivaut à une poignée.
  4. Exclusion du régime des boissons alcoolisées.
  5. La base du menu est constituée de céréales, de bouillons de légumes, de salades, de fruits, de jus de fruits naturels, de lait faible en gras.