Duodénite atrophique

La duodénite atrophique est un processus inflammatoire chronique dans la membrane muqueuse du duodénum, ​​qui s'accompagne de ses modifications - amincissement et détérioration de l'apport sanguin et, par conséquent, développement d'une défaillance d'organe.

Le plus souvent, la population masculine souffre de duodénite, environ dans un rapport de 2-3: 1. Et dans la structure des maladies gastro-intestinales, l'inflammation chronique du duodénum peut atteindre 20-25%.

Classification et raisons

Il existe deux types de duodénite - primaire et secondaire.

  • Le premier est caractérisé par le développement d'autres organes digestifs sans pathologie articulaire. Ce type de maladie survient chez un quart des patients. Il est infectieux, alimentaire (avec l'abus de malbouffe et d'alcool, de café, etc.), immunitaire, allergique, idiopathique (sans raison apparente), héréditaire, toxique-chimique, endocrinien.
  • Mais le plus souvent, la cause fondamentale est l'une ou l'autre pathologie du tractus gastro-intestinal, moins souvent d'autres systèmes du corps: maladies des canaux biliaires et hépatiques, des canaux pancréatiques, ulcère duodénal, gastrite, infection à Helicobacter pylori, maladies du foie, du cœur et des vaisseaux sanguins, du tissu conjonctif, des reins. Ces maladies provoquent la survenue d'une duodénite secondaire et une violation prédominante de la conductivité de la masse alimentaire dans l'intestin.

Comme d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, la duodénite survient lorsque les facteurs de protection (cellules de la membrane muqueuse et circulation sanguine dans la paroi) et de l'agression (enzymes et acides gastriques) dans le duodénum ne correspondent pas. Ces derniers endommagent la muqueuse intestinale, provoquant une dégénérescence de ses structures..

Types de duodénite selon la prévalence de l'inflammation:

  • diffus (le duodénum entier est impliqué ou la majeure partie de celui-ci);
  • limitée (l'un des services est la duodénite ou la papillite proximale et distale (inflammation de la papille duodénale)). Le bulbe du duodénum souffre plus souvent, c'est-à-dire qu'il y a une duodénite proximale ou une bulbitis, car la section de l'intestin la plus proche de l'estomac.

Les formes rarement rencontrées de la maladie sont:

  • duodénite tuberculeuse;
  • avec la maladie de Crohn et Whipple;
  • fongique;
  • immunodéficient;
  • duodénite dans le contexte de l'amylose.

La duodénite est souvent accompagnée d'une gastrite ou d'une entérite, d'une duodénostase (violation de l'évacuation des aliments par le duodénum) ou d'une inflammation séparée du gros mamelon duodénal ou d'un diverticule dans la zone OBD.

Tableau clinique, symptômes de la duodénite atrophique

Selon le complexe de symptômes prédominant, les variantes suivantes de la maladie peuvent être distinguées.

  • La variante neuro-végétative est caractérisée par l'apparition de tremblements des membres, de palpitations, de diarrhée, d'essoufflement, de transpiration, de faiblesse après avoir mangé. Tout ce qui précède, en règle générale, est associé à un dysfonctionnement hormonal du duodénum et prévaut dans la population féminine.
  • La variante ulcéreuse accompagne la duodénite aiguë avec des érosions et des ulcères du duodénum. Non pertinent pour la duodénite atrophique.
  • Le type de duodénite le plus courant est la gastrite. Avec cette forme de la maladie, les douleurs qui surviennent sont localisées dans l'épigastre (dans la région épigastrique) et dans l'hypochondre droit, des nausées et une lourdeur dans l'estomac, des éructations et d'autres signes de perméabilité altérée du duodénum, ​​des flatulences et de la diarrhée, une perte de poids du patient n'est pas rare.
  • En outre, les cas fréquents de duodénite, similaires dans le tableau clinique à une inflammation des voies biliaires et du pancréas, sont cholécystoïdes et pancréatiques. Avec eux, les symptômes de lésions du foie, des voies biliaires et du pancréas seront mis en évidence. Il s'agit de l'amertume dans la bouche, des coliques hépatiques, des vomissements avec un mélange de bile, des nausées, des douleurs dans le foie ou le pancréas, des flatulences, des ballonnements, une alternance de divers troubles de la défécation, un jaunissement de la peau et une décoloration des matières fécales. Tous les symptômes ici sont associés au jet de nourriture dans les voies biliaires, à une altération de l'écoulement des sucs et de la bile, au spasme du sphincter d'Oddi.
  • Avec une combinaison de duodénite et d'entérite, les symptômes intestinaux auront un avantage, c'est-à-dire dyspepsie, selles altérées et duodénostase (ballonnements et douleur dans l'hypochondre droit, rétention de gaz).

De ce qui précède, il s'ensuit que le tableau clinique de la duodénite atrophique n'est pas spécifique et présente de nombreuses manifestations, souvent sous le couvert d'autres maladies. Par conséquent, les formes mixtes et latentes de la maladie sont toujours distinguées, lorsqu'il est impossible d'isoler un certain complexe de symptômes ou que le tableau clinique est extrêmement rare.

Diagnostique

Les examens suivants seront obligatoires pour établir un diagnostic fiable:

  • tests sanguins, tests d'urine, coprocytogramme;
  • test sanguin biochimique pour les fractions protéiques, les aminotransférases et les enzymes hépatiques, les sucres, les électrolytes, les enzymes pancréatiques;
  • recherche sur Helicobacter pylori;
  • fibrogastroduodénoscopie avec biopsie au forceps obligatoire de la membrane muqueuse et examen histologique complémentaire;
  • Etude de contraste aux rayons X du tractus gastro-intestinal;
  • Échographie abdominale pour examiner le foie et le pancréas.

Un examen histologique sera d'une importance décisive, dans lequel, avec une duodénite atrophique dans les préparations muqueuses, l'histologue verra un motif vasculaire appauvri, une pâleur et une teinte terne mate des tissus, une diminution du nombre de structures glandulaires du duodénum, ​​un raccourcissement des villosités et un lissage presque complet du relief.

Différencier les symptômes de la duodénite devrait être avec des maladies du pancréas, des voies biliaires, du foie, de l'estomac, des intestins.

Traitement de la duodénite atrophique

Fondamentalement, ces patients sont traités en ambulatoire, à l'exception des cas graves. La base du traitement sera la nutrition diététique et l'élimination de la cause de la maladie..

Les aliments atteints de duodénite atrophique doivent être aussi doux que possible, de consistance semblable à une purée, modérément chauds, non acides, non épicés, sans coutures, marinades, viandes fumées, alcool, café et thé fort. La nourriture est consommée en petites portions 5 à 6 fois par jour, pendant 1 à 2 semaines. Il est recommandé de manger des céréales à l'eau, des plats cuits à la vapeur et bouillis (escalopes, légumes, omelettes), des casseroles, des produits laitiers, des viandes faibles en gras. Il est conseillé de ne pas utiliser de cornichons, pâtisseries fraîches, crêpes, légumineuses, millet, orge, viandes et poissons gras, produits laitiers riches en matières grasses, spiritueux et boissons gazeuses.

Le traitement médicamenteux est prescrit par un gastro-entérologue, principalement symptomatique avec l'utilisation de médicaments antispasmodiques et enveloppants, de vitamines A, E, groupe B, de procinétiques (médicaments qui améliorent le péristaltisme - chlorhydrate d'itopride, sulpiride), d'acide ursodésoxycholique. Lorsqu'un agent infectieux est identifié, y compris Helicobacter pylori, l'antibiothérapie est largement utilisée conformément à l'Accord de Maastricht. En dehors de l'exacerbation du processus, le traitement peut être complété par de la physiothérapie (thérapie UHF, ozokérite, paraffine).

Ivanova Irina Nikolaevna

Cette page vous a été utile? Partagez-le sur votre réseau social préféré!

Duodénite: symptômes, traitement, régime alimentaire, remèdes populaires


La duodénite est une inflammation de la couche muqueuse du duodénum. La prévalence générale de la pathologie dans la population est de 5 à 10%, 2 fois plus souvent la maladie se retrouve chez les hommes, ce qui est associé à une plus grande adhésion aux addictions.

Il existe des formes aiguës et chroniques de la maladie. La duodénite aiguë survient souvent avec une intoxication et la consommation d'aliments épicés, se manifestant par une inflammation de la membrane muqueuse, le développement d'érosions (un défaut superficiel de l'épithélium qui guérit sans cicatrices), moins souvent - des cavités phlegmoneuses remplies de pus. La maladie se manifeste par des troubles digestifs, un syndrome douloureux. Si vous suivez le régime et la prescription du médecin, vous pouvez être guéri en 1-2 semaines. Quand le P. duodénite le risque de chronicité est de 90%.

La duodénite chronique se développe dans le contexte d'une pathologie chronique du tube digestif (gastrite, ulcères d'estomac, pancréatite), avec une perturbation prolongée de l'alimentation. L'atrophie de la membrane muqueuse (duodénite atrophique) ou son érosion (duodénite érosive) se développe progressivement. Sous l'action de facteurs provoquants, la maladie s'aggrave. Le traitement est plus long que sous la forme aiguë.

Structure

Après le pylore de l'estomac, le 12 intestin suit. Elle, comme un fer à cheval, se penche autour de la tête du pancréas (PJ), continuant dans le jéjunum. Sa longueur est de 25 à 30 cm La fixation aux parois de la cavité abdominale est réalisée grâce aux fibres du tissu conjonctif. Le duodénum est situé dans la projection de la XII thoracique - III vertèbres lombaires.

Divisions: supérieure (bulbe ou ampoule), descendante, horizontale, ascendante. Le bulbe muqueux est pourvu de plis longitudinaux, le reste des sections est transversal. Lorsqu'ils sont réduits, le morceau de nourriture se déplace dans le jéjunum..

Un gros mamelon ou Vater s'ouvre dans la cavité duodénale. Il est formé par la fusion du canal principal du pancréas et du canal cholédoque. La papille Vater a un sphincter, qui régule l'écoulement de la bile et du suc pancréatique dans l'intestin. Il y a un petit mamelon dans la zone de sortie du canal pancréatique supplémentaire.

Les fonctions

Le duodénum a plusieurs fonctions:

  1. Neutralisation du contenu gastrique acide. Un morceau de nourriture mélangé à du suc gastrique acide est neutralisé dans un environnement alcalin. Pour cette raison, il n'y a pas d'irritation de l'épithélium intestinal..
  2. Régulation de la formation des enzymes digestives, de la bile, du suc pancréatique. Dans le duodénum, ​​le contenu est analysé et la commande appropriée est transmise aux glandes digestives.
  3. Interaction avec l'estomac: le duodénum assure l'ouverture et la fermeture du pylore de l'estomac, l'entrée d'une nouvelle portion du morceau de nourriture dans l'intestin grêle. Cela se produit lorsque la prochaine quantité de contenu gastrique dans la cavité duodénale est neutralisée.

Quelles sont les causes de la duodénite aiguë

Les raisons qui ont conduit au développement du P. duodénite:

  1. Nourriture sèche, prise alimentaire qui a un effet irritant sur l'épithélium du tube digestif: café, viandes fumées, frites, grasses, épicées. Pour le traitement de ces aliments, une quantité accrue d'acide chlorhydrique se forme dans l'estomac, ce qui réduit les propriétés protectrices de l'épithélium duodénum..
  2. Toxicoinfections alimentaires causées par la bactérie Helicobacter pylori (qui est à l'origine des ulcères), les staphylocoques, les entérocoques, les clostridies, ainsi que la giardiase, les helminthiases. Les bactéries pathogènes entraînent le développement d'une inflammation de la muqueuse duodénale, des lésions des cellules épithéliales et leur mort. Une grande quantité de liquide sort dans la lumière intestinale, ce qui se manifeste par une diarrhée.
  3. Maladies du système digestif: colite, hépatite, cirrhose, pancréatite, ulcères, gastrite. L'inflammation des organes voisins entraîne la transition du processus inflammatoire et le développement d'une duodénite (pancréatite-duodénite, gastrite-duodénite). Un autre mécanisme qui provoque une inflammation du duodénum est une violation de la production de bile et de suc pancréatique, sans laquelle le fonctionnement normal de cet organe est impossible..
  4. Reflux ou reflux du contenu des segments intestinaux sous-jacents dans le duodénum. Cela peut être dû à un spasme ou une obstruction (due à une tumeur ou à d'autres causes) du jéjunum. Les bactéries des parties inférieures de l'intestin grêle pénètrent dans le duodénum, ​​provoquant une duodénite par reflux.
  5. Consommation d'alcool.
  6. Ingestion de produits chimiques (acides, alcalis, composés contenant du chlore), entraînant des brûlures de l'épithélium intestinal.
  7. Dommages mécaniques de la muqueuse duodénale dus à l'ingestion de corps étrangers.

Quelles sont les causes de la duodénite chronique

Les raisons menant à l'apparition d'une duodénite chronique:

  1. Pathologie intestinale entraînant une détérioration du péristaltisme, une stagnation du contenu intestinal, un étirement des parois et une atrophie de la muqueuse duodénale: constipation prolongée, adhérences intestinales, altération de l'apport sanguin et régulation nerveuse de l'intestin.
  2. La gastrite chronique à forte acidité provoque des lésions acides de l'épithélium intestinal avec le développement progressif de son atrophie. Une gastrite-duodénite se forme.
  3. Une anomalie du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas entraîne une perturbation de la libération d'enzymes dans la lumière du duodénum, ​​ce qui altère son fonctionnement.
  4. Violation régulière du régime et du régime.
  5. Allergie alimentaire.
  6. Stress prolongé.
  7. Prendre beaucoup de drogues.
  8. La présence de mauvaises habitudes (consommation d'alcool, tabagisme, toxicomanie).

Clinique

Les manifestations de la duodénite dépendent de la cause de son apparition et de la présence d'une pathologie concomitante. Souvent, la maladie est cachée sous le couvert d'autres affections: ulcères d'estomac, gastrite, cholécystite.

Symptômes de la duodénite chez l'adulte:

  • Sensations douloureuses dans la région épigastrique, aggravées par la palpation (sensation) de l'abdomen. La douleur a ses propres caractéristiques dans diverses formes de duodénite:
    • sous forme chronique - constante, douloureuse, aggravée à jeun et 1 à 2 heures après avoir mangé;
    • avec duodénite causée par une altération de la perméabilité intestinale, une douleur éclatante, paroxystique, survient lorsque l'intestin est débordé;
    • avec gastrite-duodénite à forte acidité - il se développe 10 à 20 minutes après avoir mangé, ce qui s'explique par l'apport de contenu gastrique acide dans l'intestin;
    • pour la forme ulcéreuse causée par Helicobacter pylori, les douleurs de jeûne sont caractéristiques;
    • avec une inflammation locale autour du mamelon de Vater, l'écoulement de la bile de la vésicule biliaire est perturbé, une clinique similaire à une crise de colique hépatique apparaît: douleur dans l'hypochondre droit.
  • Augmentation de la fatigue, de la faiblesse. Cela est dû à l'action de substances toxiques formées lors de l'inflammation..
  • Peut-être une légère augmentation de la température corporelle (jusqu'à 37-38 0).
  • Indigestion (dyspepsie):
    • la nausée;
    • diminution de l'appétit;
    • augmentation de la formation de gaz (flatulences);
    • éructations, vomissements avec un goût amer (en raison de l'ingestion de bile) - rejet de la nourriture dans l'estomac;
    • trouble des selles (diarrhée ou constipation).
  • Jaunissement de la peau et des muqueuses. L'œdème de la papille de Vater entraîne une diminution de la lumière du canal biliaire, une stagnation de la bile et son entrée dans le sang.
  • Syndrome de dumping. Se produit après un repas copieux. Avec un débordement du duodénum, ​​une redistribution de la circulation sanguine se produit (flux sanguin vers les organes digestifs, sortie de la tête). Manifesté par des étourdissements, de la somnolence, une sensation de satiété dans l'estomac, de la fièvre dans le haut du corps.

Avec une évolution asymptomatique de la maladie, les plaintes peuvent être absentes, la détection de la pathologie est une découverte accidentelle lors de la gastroduodénoscopie.

Diagnostique

Le diagnostic de duodénite est posé en présence d'un ensemble de données:

  1. La présence des plaintes typiques décrites ci-dessus.
  2. Inspection. À la palpation (sensation) de l'abdomen, il y a une douleur dans la projection du 12-colon.
  3. Données d'examen instrumental:
  • FGDS (fibrogastroduodénoscopie) - examen scopique de la cavité gastrique, duodénum. En présence de duodénite, des signes caractéristiques sont déterminés: (gonflement de la membrane muqueuse, rougeur). Chaque forme de duodénite a ses propres caractéristiques de FGDS - images:
    • a) avec duodénite catarrhale (ou superficielle) - rougeur uniforme de l'épithélium;
    • b) la présence d'érosion - avec une forme érosive;
    • c) la douceur des plis indique une diminution du tonus intestinal;
    • d) nodules sur la membrane muqueuse - à propos de la forme nodulaire;
    • e) hémorragies - à propos hémorragiques;
    • f) atrophie de l'épithélium - environ atrophique.
  • Étude de contraste aux rayons X - réalisation d'une radioscopie ou d'une graphie après que le patient a consommé un agent de contraste (sulfate de baryum). Avec une telle étude, il est possible de révéler des violations flagrantes de la structure et du travail de l'organe, le réarrangement de la membrane muqueuse de cette manière ne peut pas être détecté. Avec la pathologie, le duodénum révèle un certain nombre de signes:
    • a) les zones de rétrécissement indiquent une tumeur, un processus adhésif, des anomalies du développement;
    • b) les zones d'élargissement indiquent une diminution du tonus, un blocage de l'intestin inférieur, une violation du passage de la nourriture, une régulation nerveuse;
    • c) un symptôme d'une niche est observé avec érosion, ulcères;
    • d) en cas d'obstruction mécanique, une accumulation de gaz est détectée;
    • e) douceur des plis - avec œdème, inflammation;
    • f) reflux - le rejet du contenu du duodénum dans l'estomac.
  1. Données de laboratoire:
  • dans un test sanguin général, une augmentation de l'ESR peut être déterminée, indiquant une inflammation et une anémie, en tant que signe d'hémorragie interne;
  • test sanguin biochimique: aux stades initiaux de la duodénite, il y aura une augmentation des enzymes (étherokinase et phosphatase alcaline), plus leur activité diminuera;
  • test sanguin occulte fécal (sera positif en présence de saignement, peut être sous forme érosive).

Caractéristiques chez les enfants

La cause de la duodénite chez les enfants est le plus souvent une alimentation sèche, une violation du régime alimentaire, ainsi que des réactions allergiques, une prédisposition héréditaire (la présence d'une maladie chez les parents), diverses infections toxiques, des maladies parasitaires (helminthiases, giardiase), des rhumes.

Les jeunes enfants ne peuvent pas localiser correctement la douleur, ils se contentent le plus souvent d'indiquer l'estomac et de dire que ça fait mal. Parmi les symptômes, les plus courants sont le malaise, la faiblesse, les douleurs abdominales, les nausées, les éructations, les brûlures d'estomac et la constipation. L'exacerbation de la duodénite est plus fréquente en automne et au printemps. Chez les enfants plus âgés (à partir de 10 ans ou plus), le tableau clinique ne diffère pas significativement de celui des adultes.

Traitement complexe. Si les helminthiases sont devenues la cause de la duodénite, le vermifuge est un élément obligatoire..

Traitement

Les principales tâches dans le traitement de la duodénite:

  • élimination de l'inflammation;
  • prévention de la chronisation du processus;
  • normalisation du duodénum;
  • restauration de la digestion normale.

Le plus souvent, le traitement est effectué à la clinique. Pour la récupération, un certain nombre de conditions doivent être remplies:

  • s'en tenir à un régime;
  • observer le régime de travail et de repos;
  • éviter le stress;
  • abandonner les mauvaises habitudes (tabagisme, alcool).

Indications du traitement hospitalier:

  • exacerbation de la maladie;
  • suspicion de formation de tumeur;
  • le risque de saignement (avec une forme érosive);
  • état général grave.
  • nourriture saine;
  • remèdes populaires;
  • médicaments;
  • physiothérapie;
  • utilisation des eaux minérales.

Nutrition

Le menu de la duodénite joue un rôle primordial dans la thérapie. Si vous n'ajustez pas la nutrition, la maladie rechutera encore et encore..

Avec une exacerbation d'une forme chronique ou environ. duodénite les 3-5 premiers jours, vous devez suivre le tableau 1a selon Pevzner. Le même régime est utilisé pour traiter un ulcère de l'estomac exacerbé. Il est permis de manger des décoctions de céréales visqueuses (riz, flocons d'avoine), des soupes en purée, des céréales liquides dans la moitié du lait (d'abord, les céréales sont bouillies dans de l'eau, donc elles gonflent plus vite et deviennent plus muqueuses, puis nous ajoutons du lait, le rapport eau / lait est de 1/1).

  • la nourriture doit être: frottée, pas chaude, cuite à la vapeur
  • repas fréquents - 6 fois par jour, en petites portions
  • exclure la suralimentation et les longues pauses dans les repas

Par exemple, prenons un régime 1a, prévu pour un jour.

En mangeantRepas recommandés
1er petit déjeunerBouillie de sarrasin cuit dans la moitié du lait (sarrasin - 50, lait et eau - ½ tasse chacun, beurre - 10), lait - 1 tasse
2ème petit déjeunerLait - 1 verre
Le déjeunerSoupe de céréales au lait (flocons d'avoine - 40, lait - ¾ tasse, œufs - ¼ pcs, beurre - 10, sucre 2, eau - 1¾ tasse), purée de viande (boeuf maigre bouilli - 100, lait - 1/4 tasse, beurre - 10), compote de pommes séchées (eau - 200, pommes séchées - 20, sucre - 15)
Goûter de l'après-midiLait - 1 verre, œuf à la coque
DînerBouillie de riz cuit dans la moitié du lait (riz - 50, lait et eau - ½ tasse chacun, beurre - 10), œuf "dans un sac", lait - 1 tasse.
2ème dînerLait - 1 verre

Ensuite, le régime est progressivement élargi.

Conformément à la forme de duodénite, il est recommandé:

  • forme ulcéreuse - tableau numéro 1;
1er petit déjeunerBouillie de riz au lait, compote sucrée
2ème petit déjeunerYaourt
Le déjeunerSoupe de nouilles, zrazy, salade de betteraves, pain, gelée.
Goûter de l'après-midiCompote de poire
DînerNouilles au lait
2ème dînerLait - 1 verre
  • option de type gastrite - tableau numéro 2;
1er petit déjeunerFromage caillé, 1 verre de lait
2ème petit déjeunerCitrouille cuite
Le déjeunerSoupe de légumes, boulettes de viande avec purée de pommes de terre, compote de fruits secs.
Goûter de l'après-midiBiscottes, bouillon de rowan
DînerGoberge ragoût aux légumes
2ème dîner1 verre de lait
  • pancréatite et cholécystis - une forme similaire - tableau numéro 5.
1er petit déjeunerVinaigrette, une tranche de pain d'hier, thé au lait
2ème petit déjeunerJus de carotte
Le déjeunerSoupe de légumes assaisonnée de crème sure faible en gras, purée de pommes de terre au poisson bouilli, compote d'abricots séchés
Goûter de l'après-midiLait 1 verre
DînerCasserole de fromage cottage, thé faible avec du sucre
2ème dînerKissel 1 verre

Produits recommandés:

  • viande maigre bouillie, roulée dans un hachoir à viande ou hachée avec un mélangeur;
  • produits laitiers et lactiques (lait, kéfir, lait cuit fermenté, yaourt);
  • légumes bouillis ou cuits au four, pelés, purée de légumes;
  • œufs, bouillis à la coque ou cuits sous forme d'omelette;
  • graisses (beurre, huile végétale);
  • jus de fruits;
  • pain et craquelins d'hier (plus faciles à digérer que les produits de boulangerie frais);
  • bonbons naturels (miel, mousse, gelée).

Aliments interdits qui stimulent la sécrétion gastrique, contenant des fibres non digestibles:

  • fruits et légumes crus;
  • aliments en conserve, viandes fumées;
  • plats épicés, épices, oignons, ail;
  • poisson saturé, viande, bouillons de champignons;
  • viandes et poissons gras (canard, porc, carpe, maquereau);
  • crème glacée;
  • boissons gazeuses;
  • alcool.

Conseils généraux sur la nutrition pour la duodénite:

  1. Vous devez manger de manière fractionnée, en petites portions, 4 à 6 fois par jour. Vous ne devez pas attendre l'apparition de la faim pour manger, sinon vous pourriez ressentir des «douleurs de la faim».
  2. Les aliments doivent être chauds, mais ni chauds ni froids.
  3. Une méthode de préparation douce est préférable pour éliminer l'irritation de la muqueuse duodénale. Ce sont des soupes, des céréales, des plats cuits à la vapeur.
  4. Éliminer la suralimentation, manger la nuit.

Méthodes traditionnelles

Le traitement avec des remèdes populaires est d'importance secondaire. L'objectif principal est de supprimer les effets agressifs de l'acide chlorhydrique, de protéger l'épithélium duodénum.

A cet effet, les plantes médicinales conviennent: tussilage, sauge, ortie, millepertuis, menthe poivrée, origan, plantain, feuilles de fraisier, inflorescences de camomille, graines de fenouil, églantier, feuilles d'eucalyptus.

Pendant la période de rémission, les frais suivants sont utilisés: feuilles d'airelles, millepertuis, racine de réglisse, graines de lin, origan, ortie, racine de camomille.

Recettes pour la préparation de potions de guérison pour la duodénite:

  • 2 cuillères à soupe. des cuillères de millepertuis cru sont versées avec 200 ml d'eau bouillante, chauffées au bain-marie pendant 0,5 heure, infusées pendant 15 minutes, filtrées, bues 1/3 de tasse 3 fois par jour 0,5 heure avant les repas;
  • 3 cuillères à soupe cuillères à soupe de jus de plantain sont mélangées avec 1 cuillère à café de miel, prenez 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour avant les repas;
  • 50 g de propolis sont versés avec 2 verres d'alcool, le mélange résultant est placé dans un endroit sombre pendant 3 semaines pour infuser, pris sans exacerbation, avant de manger, 1 cuillère à soupe. cuillère, pré-mélange avec 1 c. une cuillerée de lait;
  • 2 cuillères à soupe. des cuillères d'Hercule sont bouillies dans 2 litres d'eau, filtrées, ¼ de tasse de jus d'aloès est ajouté au bouillon. Boire ½ tasse 3 fois par jour;
  • 1 cuillère à café de graines de lin est versée avec 1 verre d'eau bouillante, infusée pendant 15 minutes, consommée à jeun pendant un mois.
  • 0,5 kg d'argousier est moulu, versé avec de l'huile de tournesol non raffinée et insisté pendant une semaine dans un bocal en verre, prenez 1 cuillère à soupe. cuillère à jeun.

Thérapie médicamenteuse

Comment la duodénite est-elle traitée? Selon la forme de la maladie, diverses combinaisons de groupes de médicaments sont utilisées:

Groupe de médicamentsMécanisme d'actionReprésentantscomment s'inscrire
PPI - inhibiteurs de la pompe à protonsBloque la production d'acide chlorhydrique (HCl), réduisant ainsi l'irritation de la muqueuse duodénale.
  • Emanera 20 mg
  • Oméprazole 20 mg
  • Ultop 20 mg
  • Zulbex 20 mg
20 mg 1 à 2 fois par jour pendant 7 à 10 jours.
Antibiotiques, agents antibactériensEn cas d'infection, détection d'Helicobacter pylori.
  • Doxycilline

2 fois par jour, 7-10 jours.
  • Clarithromycine 500 mg
  • Amoxicilline 1000 mg
  • Métronidazole 500 mg
2 fois par jour, 7-14 jours.
H2 - bloqueurs de l'histamineSupprimer l'évolution du HCl.
  • Ranitidine
0,15 - 2 fois par jour, cours 1 - 1,5 mois.
  • famotidine
0,02 g - 2 fois
AntiacidesNeutralisé avec HCl. Envelopper la membrane muqueuse, avoir un effet anesthésique local.
  • Almagel
  • Maalox
  • Gastal
Pour les brûlures d'estomac, jusqu'à 3 fois par jour.
ProkineticsRégule le péristaltisme, aide à déplacer le bol alimentaire
  • Itomed
  • Ganaton
1 comprimé trois fois par jour.
Agents enzymatiquesContient des enzymes pancréatiques, aide à une meilleure digestion des aliments
  • Pancréatine
  • Créon 10000
Après chaque repas.
AntispasmodiquesÉlimine les spasmes, soulage la douleur
  • No-shpa (drotavérine)
  • Platyphylline
  • Duspatalin
1 comprimé - 3 fois.
SédatifsEffet calmantComprimés de valériane, agripaumeCours 10-14 jours.

Séparément, il vaut la peine de parler du médicament De-nol. Il associe une action antiacide, antibactérienne (dirigée contre Helicobacter pylori), anti-inflammatoire, astringente, protège la muqueuse duodénale et aide à la restaurer. Les adultes le prennent 1 comprimé 4 fois par jour (3 fois après les repas, 4ème - le soir). La préparation est lavée avec de l'eau (il est impossible de la boire avec du lait en raison de la formation de composés insolubles). Les enfants de moins de 12 ans se voient prescrire 1 comprimé 2 fois par jour. Cours de réception - jusqu'à 8 semaines.

Dans chaque cas, la combinaison de médicaments est sélectionnée individuellement. En présence d'Helicobacter pylori, des antibiotiques doivent être prescrits. Si la maladie est provoquée par une exposition au stress, des sédatifs sont utilisés. Avec une augmentation de l'acidité, vous ne pouvez pas vous passer d'antiacides, d'IPP, de bloqueurs d'histamine.

Physiothérapie

Appliquer la magnétothérapie, l'échographie, la phonophorèse.

Application des eaux minérales

Ils utilisent des eaux de réaction alcalines faiblement minéralisées qui ne contiennent pas de dioxyde de carbone: Borzhomi, Essentuki n ° 4, Smirnovskaya n ° 1, Slavyanovskaya, Luzhanskaya, Berezovskaya. Avant utilisation, l'eau minérale est légèrement réchauffée, des gaz sont libérés. Prendre 1-1,5 heures après avoir mangé.

Toutes ces méthodes de traitement aident ensemble à soulager les manifestations de l'inflammation, à obtenir une rémission stable de la duodénite.

Duodénite

La duodénite est une inflammation du duodénum, ​​souvent uniquement de la membrane muqueuse, accompagnée d'un changement de sa structure au cours d'un long processus, une maladie courante plus fréquente chez les hommes.

Si seule la membrane muqueuse du bulbe duodénal est affectée, la maladie s'appelle bulbe, la zone de la grande papille duodénale (mamelon de Vater) - sphinctérite ou oddite. La maladie est souvent associée à une inflammation de la muqueuse gastrique (gastroduodénite).

En ce qui concerne les symptômes, son expression dépend de la forme de l'évolution de la duodénite, ainsi que du trouble qui a provoqué une telle maladie. Le principal, et souvent l'un des premiers signes, est le syndrome douloureux sévère.

Ce que c'est?

La duodénite est une maladie inflammatoire de la membrane muqueuse de la paroi du duodénum (DPC).

Distinguer les formes aiguës et chroniques. La duodénite aiguë est caractérisée par des symptômes sévères d'inflammation aiguë, qui disparaissent complètement après le traitement et ne laissent pas de changements structurels notables dans la muqueuse. La duodénite chronique est une maladie à évolution récurrente prolongée, caractérisée par le développement de foyers d'inflammation dans la membrane muqueuse avec une restructuration pathologique ultérieure de sa structure.

C'est la plus courante des maladies du duodénum. 94% de tous les processus inflammatoires dans le duodénum deviennent chroniques. La duodénite chronique est plus de deux fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Classification

Dans leur travail quotidien, divers spécialistes (cliniciens, endoscopistes, pathomorphologues) utilisent différentes classifications de la duodénite. Cependant, tout le monde distingue:

  • forme aiguë - caractérisée par une manifestation soudaine et vive de symptômes qui, s'ils sont détectés à un stade précoce, peuvent être éliminés en quelques jours, souvent grâce à une thérapie diététique. La duodénite aiguë peut être causée par de mauvaises habitudes et une mauvaise alimentation;
  • forme chronique - est une conséquence d'un traitement intempestif de la forme précédente et se forme également en raison de l'évolution chronique de maladies associées à d'autres organes du tractus gastro-intestinal. La base de la thérapie est l'utilisation de médicaments et, en période de rémission, le respect d'un menu doux.

Selon l'image endoscopique, l'inflammation du duodénum est divisée en:

  • duodénite atrophique - dans laquelle il y a un amincissement ou la mort des cellules de la membrane muqueuse de l'organe affecté, ce qui provoque une violation de la sécrétion de sucs digestifs;
  • hémorragique - caractérisé par la détection d'un saignement duodénal lors du diagnostic;
  • érythémateux - exprimé par un gonflement important et une rougeur sévère de la membrane muqueuse;
  • duodénite érosive ou hypertrophique - accompagnée de l'apparition d'érosions, de quantité et de profondeur variables;
  • nodulaire;
  • duodénite hyperplasique - caractérisée par une division et une prolifération accrues des tissus muqueux. Lors de l'examen endoscopique, une surface tubéreuse de la membrane est notée;
  • duodénite par reflux - au cours de laquelle il y a un reflux inversé du contenu de l'intestin grêle dans le duodénum.

Au fur et à mesure que le processus de la maladie se propage, un tel trouble est divisé en types suivants:

  • duodénite superficielle ou catarrhale - caractérisée par une légère inflammation des couches supérieures de cet organe;
  • la duodénite proximale est tout le contraire de la forme précédente, car l'inflammation se propage aux couches plus profondes de cet organe et le bulbe duodénal est également impliqué dans le processus;
  • la duodénite distale est presque complètement similaire à la proximale, la seule différence est que le bulbe est presque inchangé;
  • total ou diffus - avec des lésions sur toute la surface de la membrane muqueuse;
  • duodénite focale ou limitée - lors du diagnostic, elle est exprimée par un ou plusieurs foyers d'inflammation dans diverses parties de la membrane duodénale;
  • papillite - cette condition est dite lorsque le processus inflammatoire affecte la grande papille du duodénum.

En outre, il existe plusieurs types d'inflammations spécifiques et les plus rares du duodénum. Ceux-ci inclus:

  • duodénite tuberculeuse;
  • immunodéficient;
  • causée par la maladie de Whipple ou de Crohn;
  • fongique;
  • duodénite folliculaire;
  • une conséquence de l'amylose intestinale.

Raisons de développement

Les principales raisons menant au développement d'un processus inflammatoire dans la membrane muqueuse du duodénum sont:

  • abus d'aliments frits, épicés, fumés et acides;
  • abus de boissons à forte teneur en caféine (boissons énergisantes, café, thé fort, cola);
  • fumeur;
  • alcoolisme.

Tous les facteurs ci-dessus contribuent à l'augmentation de la sécrétion de suc gastrique hyperacide, c'est-à-dire contenant une concentration accrue d'acide chlorhydrique. Il pénètre dans la cavité duodénale, provoquant d'abord une irritation puis une inflammation aiguë de sa membrane muqueuse. Avec la transition de la maladie vers une forme chronique, des processus atrophiques et dégénératifs se produisent dans la paroi intestinale.

La duodénite se développe souvent comme un processus secondaire dans le contexte d'un certain nombre des pathologies suivantes du système digestif:

  • ulcère gastroduodénal de l'estomac et du duodénum;
  • gastrite chronique;
  • infection de l'estomac et du duodénum par Helicobacter Pylori;
  • violation de l'approvisionnement en sang et innervation des parois du duodénum;
  • colite chronique, entérite, pancréatite, hépatite;
  • cirrhose du foie;
  • invasions helminthiques (giardiase, ascaridiose).

Symptômes de la duodénite chez l'adulte

Les manifestations de la duodénite dépendent de la cause de son apparition et de la présence d'une pathologie concomitante. Souvent, la maladie est cachée sous le couvert d'autres affections: ulcères d'estomac, gastrite, cholécystite.

Symptômes de la duodénite chez l'adulte:

  • Sensations douloureuses dans la région épigastrique, aggravées par la palpation (sensation) de l'abdomen. La douleur a ses propres caractéristiques dans diverses formes de duodénite:
    • sous forme chronique - constante, douloureuse, aggravée à jeun et 1 à 2 heures après avoir mangé;
    • avec duodénite causée par une altération de la perméabilité intestinale, une douleur éclatante, paroxystique, survient lorsque l'intestin est débordé;
    • avec gastrite-duodénite à forte acidité - il se développe 10 à 20 minutes après avoir mangé, ce qui s'explique par l'apport de contenu gastrique acide dans l'intestin;
    • pour la forme ulcéreuse causée par Helicobacter pylori, les douleurs de jeûne sont caractéristiques;
    • avec une inflammation locale autour du mamelon de Vater, l'écoulement de la bile de la vésicule biliaire est perturbé, une clinique similaire à une crise de colique hépatique apparaît: douleur dans l'hypochondre droit.
  • Augmentation de la fatigue, de la faiblesse. Cela est dû à l'action de substances toxiques formées lors de l'inflammation..
  • Peut-être une légère augmentation de la température corporelle (jusqu'à 37-38 0).
  • Indigestion (dyspepsie):
    • la nausée;
    • diminution de l'appétit;
    • augmentation de la formation de gaz (flatulences);
    • éructations, vomissements avec un goût amer (en raison de l'ingestion de bile) - rejet de la nourriture dans l'estomac;
    • trouble des selles (diarrhée ou constipation).
  • Jaunissement de la peau et des muqueuses. L'œdème de la papille de Vater entraîne une diminution de la lumière du canal biliaire, une stagnation de la bile et son entrée dans le sang.
  • Syndrome de dumping. Se produit après un repas copieux. Avec un débordement du duodénum, ​​une redistribution de la circulation sanguine se produit (flux sanguin vers les organes digestifs, sortie de la tête). Manifesté par des étourdissements, de la somnolence, une sensation de satiété dans l'estomac, de la fièvre dans le haut du corps.

Avec une évolution asymptomatique de la maladie, les plaintes peuvent être absentes, la détection de la pathologie est une découverte accidentelle lors de la gastroduodénoscopie.

Formes cliniques

  1. Ulcéreuse (douleur «nocturne» et «faim» dans l'épigastre ou dans la zone de projection du duodénum de nature tirante sans irradiation. Peut être arrêtée en mangeant et en prenant des antiacides et des gastroprotecteurs. Des brûlures d'estomac et des éructations amères sont souvent présentes.).
  2. Forme de type gastrite (douleur presque 15-20 minutes après avoir mangé, syndrome dyspeptique - nausées, vomissements, éructations, grondements dans l'abdomen, diarrhée, flatulences, manque d'appétit).
  3. Formes de type cholécyste et pancréatique (douleur aiguë, prononcée, située dans l'hypochondre droit ou gauche, sujette à l'irradiation, se déroule comme une colique biliaire, il existe des signes de cholestase, des troubles dyspeptiques).
  4. Forme neuro-végétative (les troubles asthénonévrotiques autonomes apparaissent, le syndrome de déping est une conséquence de l'insuffisance hormonale duodénale).
  5. Forme mixte (combine les signes de différentes formes cliniques de duodénite).
  6. Forme asymptomatique (généralement chez les personnes âgées - elle est détectée lors de méthodes de diagnostic fonctionnel lors de l'examen d'autres pathologies).

Complications de la maladie

Si vous ignorez les symptômes, commencez un traitement tardif ou une inflammation chronique de la membrane duodénale, il existe une possibilité de formation de complications telles que:

  1. L'obstruction intestinale est une condition dans laquelle le mouvement des aliments à travers les intestins s'arrête partiellement ou complètement. Il s'accompagne de douleurs vives dans le haut de l'abdomen, 15 minutes après avoir mangé, de vomissements répétés avec un mélange de bile. Ce phénomène peut être causé par la prolifération du tissu conjonctif et la formation d'adhérences sur le site du processus inflammatoire..
  2. Le syndrome de maldigestion / malabsorption est une violation de l'absorption des nutriments par la muqueuse intestinale en raison d'une carence en enzymes. Le développement d'un complexe de symptômes est associé à un dysfonctionnement des glandes du tube digestif. Dans les premiers stades, cette condition se manifeste par la diarrhée. À l'avenir, un épuisement apparaît, des changements dans la composition du sang - anémie, immunodéficience - une diminution de la résistance du corps aux infections. Les enfants ont un retard notable dans le développement physique.
  3. L'ulcère duodénal. Un défaut profond se forme sur la paroi du duodénum - un ulcère. Son apparence est associée à l'action de l'acide chlorhydrique et de la pepsine sur la muqueuse affaiblie. Elle se manifeste par des douleurs dans le haut de l'abdomen sur fond de longues pauses entre les repas, avec consommation d'alcool et effort physique. La digestion est également perturbée: ballonnements, alternance de diarrhée et de constipation.
  4. Les saignements intestinaux peuvent être une conséquence d'une duodénite érosive. Il se manifeste par une faiblesse, des vertiges, une baisse de pression, du sang dans les selles (l'écoulement devient noir).

Mais, malgré la forte probabilité de telles complications, le pronostic de la duodénite est favorable. Si une maladie est détectée dans les premiers stades, une guérison complète est obtenue.

Diagnostique

Un spécialiste compétent est en mesure de suspecter une duodénite après une conversation avec un patient qui est venu le voir et son examen. Mais pour la vérification finale de ce diagnostic pas trop fréquent, un examen complexe et complet est nécessaire..

Si, lors du diagnostic, le médecin soupçonne des formations malignes situées dans la zone de la membrane muqueuse, le médecin prescrira un autre examen. Dans ce cas, le biomatériau est examiné dans le laboratoire du service d'oncologie..

Le diagnostic repose sur des méthodes de recherche instrumentale:

  • fibrogastroduodénoscopie (FGDS) avec biopsie;
  • duodénoscopie;
  • pH-mètre;
  • Radiographie de l'estomac et du duodénum;
  • test sanguin biochimique;
  • examen fécal;
  • examen échographique (échographie)

Avec l'aide de la recherche, il est possible d'établir ce qui a causé la maladie, cela simplifiera par la suite le traitement et permettra de siffler pour minimiser le risque de récidive.

Comment traiter la duodénite?

Chez l'adulte, le traitement de la duodénite comprend plusieurs domaines:

  • élimination de l'inflammation aiguë
  • prévenir le passage de la maladie au stade chronique
  • restauration des fonctions du duodénum
  • normalisation de la digestion

La plupart des traitements sont effectués à domicile. Pour une récupération rapide, vous avez besoin d'un bon sommeil, de repos, d'une alimentation, de promenades, d'une activité physique légère en l'absence de douleur. Il faut éviter le stress, arrêter de fumer et de boire de l'alcool. De telles mesures aident à normaliser la circulation sanguine dans le duodénum, ​​à restaurer les propriétés protectrices de sa muqueuse.

Indications d'hospitalisation avec duodénite:

  • exacerbation de la duodénite
  • suspicion d'une tumeur dans l'intestin grêle
  • état général sévère du patient, cas avancés de la maladie
  • inflammation de la membrane séreuse du duodénum (périduodénite) et des organes voisins
  • présence ou menace de saignement (forme érosive ou ulcéreuse de duodénite).

Traitement aigu

La duodénite aiguë catarrhale et érosive-ulcéreuse ne nécessite généralement pas de traitement spécial et, si le schéma correct est observé, elle disparaît en quelques jours, mais en cas de manifestations répétées, la maladie peut se transformer en une forme chronique.

Le patient se voit prescrire le repos au lit et la faim pendant 1 à 2 jours. Parfois, il est recommandé de rincer l'estomac avec une solution faible de permanganate de potassium. Après le lavage pour nettoyer les intestins, buvez 25-30 g de sulfate de magnésium, dilué dans un verre d'eau. À partir du troisième jour, le patient se voit prescrire un régime thérapeutique n ° 1 (les aliments qui irritent les parois intestinales sont limités, les plats sont préparés essuyés, bouillis dans de l'eau ou cuits à la vapeur, les plats très froids et chauds sont exclus). Des médicaments astringents et enveloppants sont prescrits, avec douleur - antispasmodiques (No-shpa, drotavérine, papavérine).

Avec la duodénite phlegmoneuse, traitement chirurgical, un traitement antibiotique est indiqué. Complications possibles - saignements intestinaux, perforation de la paroi intestinale, pancréatite aiguë.

Traitement de la duodénite chronique

Pendant les périodes d'exacerbation, la duodénite chronique est traitée dans un hôpital. Le traitement est prescrit en fonction de la cause qui a provoqué la maladie..

  • En présence de giardiase et d'helminthiase, une chimiothérapie appropriée est prescrite (flagil, furazolidone, chloxine).
  • Lorsqu'une infection à Helicobacter pylori est détectée, des antibiotiques sont utilisés.
  • Avec une acidité accrue - médicaments qui réduisent la sécrétion d'acide chlorhydrique (oméprazole, ranitidine) et antiacides qui neutralisent l'acidité du suc gastrique (almagel, maalox, phosphalugel).
  • Pour protéger la membrane muqueuse, des préparations enveloppantes (dé-nol, sulfacrate) sont prescrites. À des fins anti-inflammatoires, il est recommandé d'utiliser des décoctions de camomille et d'achillée millefeuille. Pour restaurer la digestion, des préparations enzymatiques sont prescrites.

Si la cause de la duodénite était une violation de la motilité du duodénum (duodénostase), par exemple une obstruction, il est nécessaire d'en établir la cause. S'il est associé à une violation de l'une des fonctions du système digestif, le traitement de la duodénite est conservateur. Montre une alimentation fréquente en petites portions, des médicaments qui lient la bile et favorisent sa sécrétion (cholérétique). Intubation duodénale efficace avec lavage duodénal.

En présence d'adhérences, de barrières mécaniques et d'autres types d'obstruction ne répondant pas au traitement thérapeutique, un traitement chirurgical de la duodénite est indiqué..

Avec la duodénite secondaire, le traitement de la maladie sous-jacente est nécessaire.

Nutrition avec duodénite

Lors du diagnostic de la duodénite, le médecin prescrit un régime. Il est entendu que dans la forme aiguë de la maladie, le patient recevra les instructions suivantes:

  • limiter la consommation de cacao, de chocolat et de café noir;
  • exclure du régime les boissons alcoolisées, les aliments marinés et salés, le fumage et la conservation, le bacon et les produits de boulangerie frais, l'oseille et les épinards, les viandes et poissons gras, la moutarde et autres assaisonnements;
  • autorisé à manger des soupes, de la purée, de la semoule / du sarrasin / de l'avoine, du fromage cottage, des œufs, du thé faible et du pain de blé des produits de boulangerie d'hier.

Un tel régime doit être respecté non seulement pendant la période de l'évolution immédiate de la duodénite aiguë, mais également dans le mois suivant la fin du traitement principal - cela aidera les intestins à récupérer et à fonctionner normalement..

Si le patient reçoit un diagnostic de duodénite chronique, les instructions du nutritionniste seront quelque peu différentes:

  • il est strictement interdit de manger de l'oseille, des épinards, du poisson et de la viande gras, de la moutarde, des produits de boulangerie frais, non seulement pendant les périodes d'exacerbation de la maladie, mais aussi pendant la rémission;
  • il est permis d'entrer dans les céréales, les soupes, les bouillons faibles, le beurre et les huiles végétales, le lait et les produits laitiers, le poisson et la viande bouillis et cuits au four faibles en gras, les fruits et légumes, les compotes, la gelée, le thé et le café faibles.

Remèdes populaires

Le traitement de la duodénite avec des remèdes populaires est montré avec le traitement principal, qui a été prescrit par le médecin après le diagnostic. Les fonds suivants sont considérés comme efficaces:

  1. Jus de plantain et miel. Pour préparer la composition, vous devez prendre 3 grandes cuillères à soupe de jus de plantain et 1 petite cuillerée de miel. Mélangez le tout et prenez 3 grandes cuillères 3 fois par jour. Ce remède est particulièrement efficace pour la duodénite érosive..
  2. Bouillon d'avoine et d'orties. Pour préparer cette composition folklorique, vous devez prendre un verre d'avoine non pelée et y ajouter 5 verres d'eau froide. Mettez l'avoine à feu doux et faites cuire jusqu'à ce qu'un bouillon visqueux apparaisse dans le récipient. Après cela, vous devez le refroidir et le filtrer soigneusement à travers une étamine. Vous devez également préparer une décoction d'ortie. Il est préparé très simplement: prenez un verre de feuilles d'ortie séchées et versez 750 ml d'eau bouillante. Ensuite, vous devez attendre 40 minutes jusqu'à ce que le bouillon soit infusé et filtré. La recette présentée implique l'utilisation des deux feuilles et d'une décoction. L'infusion peut être prise sous forme de thé et les feuilles sont finement hachées et ajoutées au bouillon d'avoine. Prendre ½ tasse avant les repas.

La prévention

Le principal facteur de prévention est une alimentation bien équilibrée et la modération des mauvaises habitudes. Contribuer à la prévention de la maladie - examen et traitement en temps opportun des processus pathologiques dans le système du tractus gastro-intestinal, utilisation de médicaments uniquement selon les instructions.

La prévention des rechutes n'est possible qu'avec un examen régulier et une surveillance de la maladie par un médecin.

Duodénite - symptômes, causes, types et traitement de la duodénite

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous examinerons avec vous une maladie du tractus gastro-intestinal telle que la duodénite, ainsi que ses symptômes, causes, types, diagnostic, traitement, remèdes populaires, ainsi que la prévention de la duodénite. Alors…

Qu'est-ce que la duodénite?

La duodénite est une maladie inflammatoire du duodénum, ​​principalement de sa membrane muqueuse.

Le danger de duodénite est que le duodénum (duodénum latin) est l'un des organes les plus importants du système digestif, qui suit immédiatement l'estomac et constitue la partie initiale de l'intestin grêle. La nourriture dans le duodénum est traitée avec du jus pancréatique et préparée pour l'absorption. De plus, le duodénum est impliqué dans la production d'hormones qui régulent le fonctionnement normal du système digestif et du métabolisme. La maladie du duodénum entraîne un certain nombre de troubles de tout le système digestif, y compris des maladies mortelles, par exemple une tumeur maligne.

Certains médecins classent la «duodénite» comme un groupe de maladies unies par le nom - «entérite».

Les principaux symptômes de la duodénite sont des douleurs dans le côté droit de l'abdomen, des ballonnements, des grondements dans l'abdomen, des nausées, un manque d'appétit.

Les principales causes de duodénite dans la plupart des cas sont - la bactérie Helicobacter Pylori (Helicobacter pylori), un mauvais emplacement de l'organe et une altération de la production d'hormones intestinales.

En termes de forme, ils distinguent les duodénites aiguës et chroniques, qui à leur tour sont également subdivisées en différents types de maladies. Mais la chose la plus dangereuse est précisément la duodénite chronique, car avec le temps, si vous ne prenez pas les mesures nécessaires pour traiter cette maladie, cela contribue à des changements destructeurs de la structure et, par conséquent, de la fonctionnalité du duodénum.

Développement de la duodénite

Le développement de processus inflammatoires est dû à deux facteurs: le premier est la pathologie de l'intestin ou son affaiblissement dû à divers processus pathologiques (alcool, nourriture malsaine, stress, etc.), le second est l'effet sur la place affaiblie de l'intestin d'un facteur irritant ou infectieux (suc gastrique, bactéries, etc.).

Ainsi, lorsque le duodénum est affaibli, il est plus sensible aux effets négatifs du suc gastrique acide, des bactéries et d'autres facteurs qui, dans l'état normal de cet organe, ne peuvent pas lui nuire. L'intégrité de la membrane muqueuse est violée, le même suc gastrique, qui, de par sa nature, a une acidité élevée pour digérer les aliments, commence à «ronger» la couche muqueuse de l'intestin. Les toxines produites par la bactérie Helicobacter Pylori peuvent également augmenter la quantité d'acide dans l'intestin..

La combinaison de ces processus, s'ils ne sont pas arrêtés à ce stade, contribuent aux complications de la duodénite, qui peuvent se traduire par des modifications dystrophiques de la structure des parois de cet organe, un ulcère duodénal, puis de l'estomac, une perforation des parois intestinales, des saignements internes, etc..

Statistiques

Selon les statistiques, il est à noter que le plus souvent, une maladie inflammatoire du duodénum, ​​la duodénite, est observée chez l'homme et se développe dans de nombreux cas dans l'enfance. De plus, comme le montre la pratique, les processus inflammatoires aigus du duodénum dans 94% des cas acquièrent une forme chronique du cours.

Duodénite - ICD

CIM-10: K29.8
CIM-9: 535.6

Symptômes de la duodénite

Les principaux symptômes de la duodénite sont:

  • douleur sourde et constante dans la région épigastrique de l'abdomen ou dans l'hypochondre droit, qui s'intensifie la nuit, avec un estomac vide ou une palpation;
  • manque d'appétit;
  • sensation de plénitude dans l'abdomen, surtout après avoir mangé;
  • ballonnements (flatulences);
  • éructations amères;
  • brûlures d'estomac;
  • nausées, parfois accompagnées de vomissements;
  • constipation;
  • faiblesse, malaise général;
  • augmentation de la température corporelle;
  • dyspepsie.

Important! Chez les personnes âgées, la duodénite survient souvent sous une forme latente, c'est-à-dire asymptomatique, donc il fait tout le même mal à la santé humaine.

Complications de la duodénite

Les complications de la duodénite peuvent être accompagnées des symptômes suivants:

  • perforation de la paroi duodénale;
  • saignement intestinal;
  • pancréatite aiguë;
  • jaunissement de la peau;
  • dystrophie du duodénum;
  • troubles des systèmes nerveux autonome et central.

Raisons de la duodénite

Les causes de la duodénite peuvent être:

  • Emplacement incorrect du duodénum dans le corps;
  • Faiblesse de l'appareil hormonal du duodénum;
  • Violation de la fonction motrice du duodénum (duodénostase);
  • Infection d'un organe par la bactérie Helicobacter Pylori;
  • Violation du régime;
  • Manger des aliments épicés, aigres, frits, gras et fumés;
  • Abus de boissons alcoolisées et contenant de la caféine, tabagisme;
  • Prise incontrôlée de certains médicaments, tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS - «Aspirine», «Ibuprofène»), les antibiotiques;
  • Gastrite;
  • L'ulcère duodénal;
  • Perturbations de la fonctionnalité de l'intestin: perturbations de son apport sanguin, trophisme, respiration tissulaire;
  • Autres maladies du tractus gastro-intestinal - foie (hépatite, cirrhose), pancréas (pancréatite), intestins (colite), vésicule biliaire, mésentère.

Types de duodénite

La duodénite est classée comme suit...

Par formulaire

Duodénite aiguë. Il se déroule généralement sous une forme aiguë, avec des crises de douleur aiguës, en particulier avec une longue période entre les repas, ainsi qu'avec l'utilisation d'épices, aigres, frites, fumées. Elle s'accompagne souvent de processus inflammatoires dans l'estomac et les intestins. Se termine souvent par l'auto-guérison, mais avec des attaques répétées, cela devient généralement chronique.

Duodénite chronique. Une forme très diversifiée de la maladie, à la fois en étiologie et en symptomatologie. Le principal symptôme est une douleur sourde et sourde qui suit le patient tout au long de la période des processus inflammatoires, s'intensifiant parfois. Tous les types de duodénite ci-dessous caractériseront plus précisément la forme chronique de cette maladie..

Selon l'image endoscopique:

Duodénite atrophique. Il est caractérisé par la suppression de l'activité, incl. motilité du duodénum dont la membrane muqueuse, sous cette forme de maladie, s'amincit.

Duodénite hémorragique. Elle se caractérise par l'apparition de saignements dans l'intestin, qui peuvent ensuite être excrétés par le corps avec des excréments ou des vomissements. On considère que les principales raisons du développement de la maladie sont l'utilisation de substances très irritantes pour la muqueuse intestinale - drogues, alcool, acides.

Duodénite interstitielle. Il se caractérise par l'absence de processus d'atrophie de la partie glandulaire de l'intestin.

Duodénite catarrhale. Elle se caractérise par une douleur aiguë sévère dans l'abdomen, des nausées et des vomissements, une faiblesse générale et des étourdissements. La raison principale est considérée comme une lésion de la muqueuse intestinale causée par des aliments rugueux ou irritants à l'organe - alcool, épicé, salé, frit, aigre, fumant. Le traitement se résume généralement à une alimentation douce..

Duodénite superficielle. Les processus inflammatoires se développent principalement sur les couches superficielles de la muqueuse duodénale.

Duodénite phlegmoneuse. Elle se caractérise par une lésion purulente aiguë de la partie inférieure du duodénum, ​​dans la zone de la papille Vater (grande), sur fond d'un organisme affaibli.

Duodénite érythémateuse. Il se caractérise par une faiblesse générale, des douleurs paroxystiques dans l'abdomen, des maux de tête, parfois le travail des systèmes respiratoire et cardiovasculaire est inhibé. Se développe généralement dans le contexte d'une inflammation prolongée de la muqueuse intestinale et d'autres organes du tractus gastro-intestinal.

Duodénite érosive et ulcéreuse. Il se caractérise par l'apparition sur la membrane muqueuse de l'organe de formations ulcéreuses et érosives.

Par manifestations cliniques:

Duodénite bulbaire chronique avec genèse acidopeptique. Elle se caractérise par des lésions de la membrane muqueuse du bulbe duodénal. Souvent accompagné d'un ulcère gastrique et de 12 ulcères duodénaux. La douleur est généralement paroxystique, aggravée à jeun ou après avoir mangé de la malbouffe (épicée, fumée, etc.), la nuit, ainsi qu'à la palpation de la région épigastrique de l'abdomen.

Duodénite chronique, se développant dans le contexte d'une violation de l'obstruction intestinale (duodénostase). Elle se caractérise par une douleur paroxystique sévère de torsion, des éructations, des flatulences, des grondements dans l'abdomen, des nausées et, dans certains cas, des vomissements avec la bile;

Duodénite chronique, accompagnée d'une forme atrophique de gastrite et d'entérite. Elle se caractérise principalement par des troubles du système digestif - dyspepsie, douleur après avoir pris des aliments épicés ou fumés, nausées, brûlures d'estomac.

Duodénite neuro-végétative. Caractérisé par une prédominance de symptômes, principalement des troubles du système nerveux.

Duodénite locale (diffuse), accompagnée du développement d'une diverticulite parapapillaire et / ou d'une papillite. Cette forme de la maladie s'accompagne généralement d'une violation de l'écoulement de la bile, qui se traduit par un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse). Les selles sont allégées, dans les cas graves presque blanches. Il y a aussi des douleurs dans la région épigastrique, avec un retour vers l'hypocondre droit ou gauche.

Forme mixte. La maladie est accompagnée de toutes les manifestations cliniques.

Cours asymptomatique. Habituellement, les manifestations cliniques sont bénignes ou presque invisibles. Se produit principalement chez les personnes âgées lors des examens médicaux de routine.

Par origine:

Primaire. La cause de cette forme de maladie est généralement une violation de l'activité de l'organe en raison d'une alimentation et d'un mode de vie inappropriés.

Secondaire. Le développement de la maladie se produit dans le contexte d'autres maladies du tube digestif - ulcère de l'estomac et duodénal, gastrite, pancréatite, cholécystite, hépatite, infection par la bactérie Helicobacter pylori et autres.

Diagnostic de la duodénite

Le diagnostic de la duodénite comprend les méthodes d'examen suivantes:

  • Gastroscopie;
  • Radiographie de l'estomac et du duodénum;
  • Prêt duodénal;
  • Etude biochimique et pH du suc gastrique;
  • Chimie sanguine;
  • Analyse des selles (coprogramme).

Traitement de la duodénite

Comment la duodénite est-elle traitée? Le traitement de la duodénite dépend de la cause et du tableau clinique de cette maladie..

Le traitement de la duodénite comprend les points clés suivants de la thérapie:

1. Traitement médicamenteux
1.1. Thérapie antibactérienne;
1.2. Élimination des helminthiases et de la giardiase;
1.3. Normalisation du pH dans le duodénum et l'estomac;
1.4. Protection de la muqueuse intestinale contre l'acide chlorhydrique et les facteurs pathogènes;
1.5. Restauration de la membrane muqueuse et de ses parois;
1.6. Élimination des symptômes et amélioration de l'activité du tube digestif;
1.7. Élimination de l'obstruction intestinale.
2. Régime alimentaire;
3. Traitement des maladies concomitantes.
4. Intervention chirurgicale (si nécessaire).

Important! Si le patient présente des signes de complication de la maladie, il est soumis à une hospitalisation urgente.

1. Traitement médicamenteux de la duodénite (médicaments contre la duodénite)

Important! Avant d'utiliser des médicaments, assurez-vous de consulter votre médecin.!

1.1. Thérapie antibactérienne

Les antibiotiques sont prescrits par un médecin lorsqu'une bactérie pathogène Helicobacter Pylori (Helicobacterium) est détectée dans le corps.

Antibiotiques contre Helicobacter pylori: pénicillines («amoxicilline»), macrolides («clarithromycine»), tétracyclines («tétracycline»).

1.2. Élimination des helminthiases et de la giardiase

L'élimination des micro-organismes pathogènes tels que les lamblia ou les helminthes (vers) peut être effectuée avec les médicaments suivants:

Préparations pour lamblia (giardia) - "Métronidazole", "Tinidazole", "Furazolidone", "Chloxine";

Préparations contre les helminthes (vers) - mébendazole ("Vermox"), lévamisole ("Dekaris"), "diéthylcarbamazine".

1.3. Normalisation du pH dans le duodénum et l'estomac

Le rétablissement de l'équilibre acido-basique dans le duodénum et l'estomac est une mesure nécessaire pour arrêter les processus inflammatoires pathologiques dans les organes digestifs. Cela est dû au fait que l'une des raisons de la violation de l'intégrité de la muqueuse intestinale est l'augmentation du niveau d'acide chlorhydrique qu'elles contiennent. Les niveaux d'acide sont généralement élevés par H. pylori.

Pour normaliser l'équilibre acido-basique, des médicaments antisécrétoires sont utilisés, après l'utilisation desquels les symptômes tels que les éructations, les ballonnements, les brûlures d'estomac, les nausées sont également supprimés, le développement des complications de la maladie est minimisé.

Antiacides: "Almagel", "Maalox", "Keal", "Phosphalugel". Ce groupe de médicaments neutralise l'augmentation de l'acidité du suc gastrique, prévenant ainsi ses effets néfastes sur les parois intestinales affaiblies.

Bloqueurs de la pompe à protons et des récepteurs M-cholinergiques: "Omez", "Nexium", "Rabelok", "Gastrocepin", "Pirenzepin". Ces groupes de médicaments bloquent la pompe à protons et aident également à réduire le niveau de production et de concentration dans les organes digestifs de l'acide chlorhydrique.

1.4. Protection de la muqueuse intestinale contre l'acide chlorhydrique et les facteurs pathogènes

La protection de la membrane muqueuse du duodénum est une mesure nécessaire pour prévenir le développement de complications de la duodénite, ainsi que pour accélérer la récupération de cet organe. Les gastroprotecteurs sont utilisés pour protéger la muqueuse.

Préparations enveloppant la muqueuse intestinale: "De-nol", "Sucralfat". Ce groupe de médicaments crée un film protecteur sur la membrane muqueuse qui protège l'organe de l'infection et de l'augmentation de l'acidité du suc gastrique.

Analogues synthétiques de la prostaglandine E1: "Misoprostol", "Cytotec". Ce groupe de médicaments aide à augmenter la production de mucus par les organes digestifs, qui forment la membrane muqueuse, et le protège également contre les infections et une acidité élevée. De plus, ils contribuent à la normalisation de l'équilibre acido-basique (pH) dans l'organisme..

1.5. Restauration de la membrane muqueuse et de ses parois

Médicaments qui accélèrent la restauration de la membrane muqueuse du duodénum: "Biogastron", "Ventroxol", "Kaved-S".

Préparations qui favorisent la restauration des murs endommagés du duodénum: "Entrostil".

1.6. Élimination des symptômes et amélioration de l'activité du tube digestif

Antispasmodiques. Ils sont utilisés pour soulager la douleur et les spasmes du système digestif - "Drotaverin", "No-shpa";

Prokinetics. Contribue à l'amélioration du tube digestif - "Itoprid", "Motilium", "Cerucal".

Probiotiques. Ils sont utilisés en combinaison avec des médicaments antibactériens, visant à préserver la microflore utile dans l'intestin, nécessaire au fonctionnement normal du système digestif - "Linex", "Bifiform".

Sédatifs. Prescrit pour les troubles du système nerveux - "Valerian", "Tenoten".

1.7. Élimination de l'obstruction intestinale

Avec la duodénite dans le contexte d'une obstruction duodénale, le traitement vise à éliminer l'obstruction du duodénum. Pour cela, un sondage de l'intestin est périodiquement prescrit avec son rinçage à l'eau minérale tiède..

Dans ce cas, des médicaments qui lient la bile («Cholestyramine»), des antiseptiques («Intestopan», «Enterosediv») et des procinétiques «Motilium», «Cerucal» sont prescrits.

2. Régime alimentaire avec duodénite

Avec la duodénite, le patient se voit prescrire un régime alimentaire, généralement le régime n ° 1 (selon Pevzner), qui exclut l'utilisation de la muqueuse gastrique irritante et des ulcères duodénaux. Après la disparition de l'exacerbation de la duodénite, le patient est transféré au régime n ° 2 ou n ° 5, et en cas de tolérance réduite aux produits laitiers, au régime n ° 4, après quoi il est transféré au régime 4B. Pendant la période de rémission, vous pouvez appliquer le régime numéro 15.

Que pouvez-vous manger avec la duodénite? Les repas pour la duodénite comprennent: des soupes douces à base de céréales, de préférence avec l'ajout de lait ou de crème, des céréales liquides, des viandes et du poisson faibles en gras finement hachés (poulet, dinde), des produits laitiers faibles en gras (fromage cottage, crème sure, kéfir, yogourt, lait, beurre beurre), œufs (à la coque), pain blanc, légumes bouillis, compote, gelée, jus de fruits riches en vitamine C, thé (notamment à base d'herbes médicinales).

Il est préférable de manger la nourriture chaude. La méthode de cuisson est la cuisson à la vapeur ou l'ébullition. Nombre de repas - 5, en petites portions.

Qu'est-ce qui ne peut pas être mangé avec les ulcères d'estomac? Boissons alcoolisées et faiblement alcoolisées, boissons contenant de la caféine, thé fort, épicé (moutarde, poivre), aliments salés, gras et frits, viandes fumées, saucisses, conserves, légumes et fruits crus (légumineuses, chou, ail, oignons, tomates, radis, agrumes), épices, ketchups, mayonnaise, sauces, glaces, miel, bonbons. Assurez-vous d'arrêter de fumer.

3. Traitement des maladies concomitantes.

La maladie inflammatoire de la duodénite duodénale se développe souvent dans le contexte d'autres maladies du système digestif - gastrite, colite, ulcères peptiques et autres, par conséquent, leur traitement est un point de traitement obligatoire.

4. Intervention chirurgicale (opération) avec duodénite

Le traitement chirurgical de la duodénite n'est indiqué que dans certains cas, par exemple:

  • Le traitement médicamenteux n'a pas produit les résultats escomptés;
  • Pathologie découverte de la structure du duodénum;
  • Il existe des complications de la duodénite: perforation de la paroi, saignement

Traitement de la duodénite avec des remèdes populaires

Important! Avant d'utiliser des remèdes populaires pour la duodénite, assurez-vous de consulter votre médecin!

Millepertuis. Versez 2 cuillères à soupe. à soupe d'herbes hachées à sec Millepertuis 250 ml d'eau, mettez-le au bain-marie pendant 30 minutes, puis laissez refroidir, filtrez et prenez 1/3 de tasse du produit 30 minutes avant les repas, 3 fois par jour.

Orties et avoine. Ajouter 200 g d'avoine non pelée dans une casserole et verser 1 litre d'eau dessus, mettre à feu doux et cuire jusqu'à formation d'un bouillon visqueux. Ensuite, le bouillon est refroidi et filtré. À ce stade, versez un verre de feuilles d'ortie avec 3 tasses d'eau bouillante, couvrez le récipient à infusion et laissez reposer pendant 40 minutes, après quoi l'infusion est également filtrée. Des feuilles d'ortie filtrées sont ajoutées au bouillon d'avoine et prennent 100 ml 3 fois par jour, avant les repas. Une décoction d'ortie se boit sous forme de thé pendant la journée.

Banane plantain. Mélangez 1 cuillère à café de miel avec 1 cuillère à café de jus de plantain. Vous devez prendre le remède contre la forme érosive de la duodénite, 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour, avant les repas.

Rose musquée. Rose musquée kissel peut être utilisé pour traiter la duodénite superficielle et érosive. Pour le préparer, vous devez mettre 200 g de rose sauvage dans une casserole et verser 800 ml d'eau bouillante dessus, puis couvrir le récipient avec un couvercle et laisser infuser pendant une heure. Après cela, l'agent est filtré, le liquide est versé dans un autre récipient et les cynorrhodons sont soigneusement écrasés et laissés dans une casserole. Ensuite, le gruau d'églantier est versé avec 500 ml d'eau et mis au feu pendant 15 minutes, après quoi le récipient contenant le produit est retiré du feu et mélangé avec un bouillon d'églantier préalablement filtré. De plus, 200 g supplémentaires d'églantier râpé sont ajoutés ici, tout est mélangé. À ce moment, faites un mélange d'amidon et ajoutez-le au mélange d'églantier. Prenez ce remède 3 fois par jour..

Prévention de la duodénite

La prévention de la duodénite comprend les mesures préventives suivantes:

- Manger correctement et équilibré, avec une prédominance d'aliments enrichis en vitamines et micro-éléments;

- abandonner les boissons alcoolisées, fumer, ne pas abuser des boissons contenant de la caféine;

- Ne laissez pas les maladies gastro-intestinales au hasard;

- Essayez de ne pas prendre de médicaments sans prescription médicale. beaucoup d'entre eux non seulement irritent la membrane muqueuse du système digestif, mais suppriment également les fonctions protectrices du système immunitaire;

- Pour éviter les rechutes, essayez de passer vos vacances dans des sanatoriums et centres de villégiature à thème;

- Observer les règles d'hygiène personnelle pour prévenir l'infection par Helicobacter pylori, les helminthes et autres microflores pathogènes;