Appendicite

L'appendicite est une inflammation de l'appendice (appendice). Cette pathologie est l'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal. Selon les statistiques, l'appendicite se développe chez 5 à 10% de tous les habitants de la planète. Les médecins ne peuvent pas prédire la probabilité de son apparition chez un patient particulier, il n'y a donc pas grand intérêt à effectuer des études de diagnostic préventif. Cette pathologie peut se développer soudainement chez une personne de tout âge et sexe (à l'exception des enfants qui n'ont pas encore atteint l'âge d'un an - ils n'ont pas d'appendicite), bien qu'elle se produise un peu plus souvent chez les femmes. La tranche d'âge la plus «vulnérable» des patients est de 5 à 40 ans. Avant 5 ans et après 40 ans, la maladie se développe beaucoup moins souvent. Jusqu'à 20 ans, la pathologie survient souvent chez les hommes et après 20 ans - chez les femmes.

L'appendicite est dangereuse car elle se développe rapidement et peut entraîner de graves complications (dans certains cas, potentiellement mortelles). Par conséquent, si vous soupçonnez cette maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin..

L'appendice est un appendice du caecum, qui est creux à l'intérieur et n'a pas de passage traversant. En moyenne, sa longueur atteint 5-15 cm, son diamètre ne dépasse généralement pas un centimètre. Mais il existe également des appendices plus courts (jusqu'à 3 cm) et longs (plus de 20 cm). L'appendice s'étend de la paroi postéro-latérale du caecum. Cependant, sa localisation par rapport aux autres organes peut être différente. Il existe les options de localisation suivantes:

  • La norme. L'appendice est situé dans la région iliaque droite (en avant de la section latérale, entre les côtes inférieures et les os pelviens). C'est la localisation la plus «réussie» du point de vue diagnostique: dans ce cas, l'appendicite est détectée rapidement et sans difficultés particulières. La localisation standard de l'appendice est observée dans 70 à 80% des cas.
  • Pelvien (descendant). Cette disposition de l'appendice est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. L'appendice est situé dans la cavité pelvienne.
  • Subhépatique (ascendant). Le sommet de l'appendice "regarde" la cavité sous-hépatique.
  • Latéral. L'appendice est situé dans le canal périocolique latéral droit.
  • Médian. L'appendice est adjacent à l'intestin grêle.
  • De face. L'appendice est situé sur la face antérieure du caecum.
  • Côté gauche. Il est observé avec une disposition en miroir des organes internes (c'est-à-dire que tous les organes qui devraient normalement être du côté droit sont du côté gauche, et vice versa) ou une forte mobilité du côlon.
  • Rétrocécal. L'appendice est situé derrière le caecum.

L'appendicite, qui se développe avec un emplacement standard de l'appendice, est appelée classique (traditionnelle). Si l'appendice a une localisation particulière, on parle d'appendicite atypique.

Rôle de l'appendice

Certains patients posent la question: si l'appendicite est une maladie assez dangereuse qui peut survenir chez n'importe quelle personne, il peut être conseillé de retirer l'appendice à des fins préventives afin d'éviter le développement d'une pathologie?

On pensait autrefois que l'appendice est un rudiment. Autrement dit, une fois que l'appendice avait un aspect légèrement différent et était un organe à part entière: les personnes qui vivaient dans les temps anciens mangeaient complètement différemment et l'appendice participait aux processus de digestion. À la suite de l'évolution, le système digestif humain a changé. L'appendice a commencé à être transmis à la progéniture à ses débuts et a cessé de remplir toutes les fonctions utiles. Au début du 20e siècle, les processus ressemblant à des vers ont même été supprimés chez les nourrissons - afin de prévenir l'appendicite. Ensuite, il s'est avéré que l'importance de l'appendice était largement sous-estimée. Les patients dont l'appendice était excisé dans l'enfance avaient une immunité considérablement réduite, ils souffraient de diverses maladies beaucoup plus souvent que d'autres. Ils avaient également des problèmes digestifs. Par conséquent, au fil du temps, les médecins ont abandonné la pratique consistant à retirer l'appendice à des fins préventives..

Les scientifiques modernes croient qu'il n'y a pas d'organes inutiles dans le corps humain, et si les rudiments continuent d'être transmis de génération en génération, cela signifie qu'ils remplissent certaines fonctions (sinon ils se seraient «éteints» il y a longtemps). S'ils ne dérangent pas le patient, il n'est pas nécessaire de les retirer à des fins préventives. Il existe plusieurs théories scientifiques concernant le rôle de l'appendice dans le corps humain moderne, dont les plus courantes sont les suivantes:

  • L'appendice fait partie du système immunitaire. La paroi de l'appendice contient une grande quantité de tissu lymphoïde qui synthétise les lymphocytes. Les lymphocytes sont des cellules sanguines qui protègent le corps des particules étrangères et des infections.
  • L'appendice aide à maintenir l'équilibre de la flore intestinale bénéfique. Les intestins sont habités par des micro-organismes impliqués dans les processus de digestion. Certains d'entre eux sont d'une utilité inconditionnelle et ne représentent en aucun cas une menace pour le corps. D'autres sont conditionnellement pathogènes, c'est-à-dire qu'ils ne deviennent dangereux que si un certain nombre de conditions sont remplies. Dans un corps sain, l'équilibre nécessaire est maintenu entre tous les micro-organismes. Avec le développement de maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal (salmonellose, giardiase, dysenterie, infection à rotavirus, etc.), cet équilibre est perturbé, à cause duquel les processus digestifs souffrent. Certains scientifiques pensent que des bactéries bénéfiques vivent également dans l'appendice, où elles sont protégées des effets des infections. En raison de maladies, des micro-organismes importants meurent dans les intestins, mais pas dans l'appendice. Cela permet à la microflore intestinale de récupérer assez rapidement. Bactéries bénéfiques qui se multiplient dans l'appendice "sortent" dans les intestins et normalisent l'équilibre. Les scientifiques sont arrivés à cette conclusion lorsqu'ils ont remarqué que les patients qui avaient subi une intervention chirurgicale pour enlever l'appendice avaient souvent des problèmes avec la microflore du tube digestif..

Le traitement de l'appendicite implique presque toujours l'ablation de l'appendice (sauf dans les cas où la chirurgie est contre-indiquée pour le patient), car ce n'est pas un organe vital. Mais cela ne signifie pas qu'à la suite d'une intervention chirurgicale, une personne aura nécessairement des problèmes de santé. Il devra juste accorder plus d'attention à son immunité. Et les médicaments modernes - probiotiques et prébiotiques - aident à éviter la dysbiose intestinale..

Types d'appendicite

L'appendicite peut être classée selon la forme et la nature du cours. La forme de la maladie est:

  • Tranchant. Il se développe rapidement, se manifeste par des symptômes prononcés. En l'absence d'assistance médicale, il continue de progresser. Dans de très rares cas, une auto-guérison se produit. Cependant, il n'est pas recommandé de se fier à cette possibilité, si elle est inactive, l'appendicite peut entraîner de graves complications..
  • Chronique. Forme assez rare. Dans la plupart des cas, il se développe à la suite d'une appendicite aiguë en l'absence de traitement. Présente les mêmes symptômes que l'appendicite aiguë, mais les symptômes sont plus lents. Comme toute autre maladie chronique, elle se caractérise par des périodes d'exacerbation et de rémission..

De par la nature du cours, une maladie aiguë (selon la classification chirurgicale la plus courante) n'est pas compliquée et compliquée. Les types de pathologie non compliquée comprennent:

  • Appendicite catarrhale (simple, superficielle). Seule la membrane muqueuse de l'appendice devient enflammée.
  • Appendicite destructrice (avec destruction tissulaire). Il a deux formes - phlegmoneuse (les couches les plus profondes des tissus de l'appendice sont affectées) et gangréneuse (une nécrose de la paroi de l'appendice se produit).

Les complications de l'appendicite aiguë comprennent:

  • Perforation (rupture) de la paroi de l'appendice.
  • Formation d'un infiltrat appendiculaire (une tumeur inflammatoire autour de l'appendice).
  • Péritonite (inflammation du péritoine).
  • Développement d'abcès (abcès).
  • Sepsis (empoisonnement du sang).
  • Pyléphlébite (un processus inflammatoire purulent, entraînant une thrombose de la veine porte - un gros vaisseau qui achemine le sang des organes abdominaux vers le foie pour sa neutralisation).

L'appendicite chronique est subdivisée en:

  • Résiduel (résiduel). C'est une conséquence de l'appendicite aiguë reportée, qui s'est terminée par une auto-guérison. Manifesté par des douleurs sourdes et douloureuses dans la région iliaque droite. L'appendicite résiduelle est souvent associée à des adhérences.
  • Récurrent. Se produit dans le contexte d'une appendicite aiguë. A un caractère paroxystique: de temps en temps, il y a des exacerbations, suivies d'une rémission.
  • Chronique primaire. Se développe indépendamment, sans le précurseur de l'appendicite aiguë.

Les causes de l'appendicite

Les causes exactes du développement de la maladie n'ont pas encore été établies. Il existe plusieurs hypothèses dont les plus courantes sont:

  • Théorie infectieuse. Cette hypothèse associe le développement d'une appendicite aiguë à un déséquilibre de la microflore à l'intérieur de l'appendice, à la suite de quoi des bactéries, qui sont sans danger dans des conditions normales, deviennent virulentes (toxiques) pour des raisons inconnues, envahissent la membrane muqueuse de l'appendice et provoquent une inflammation. La théorie a été proposée en 1908 par le pathologiste allemand Aschoff, et certains scientifiques modernes y adhèrent..
  • Théorie angioneurotique. Ses partisans pensent qu'en raison de troubles psychogènes (troubles neuropsychiatriques, par exemple, névroses), un spasme vasculaire se produit dans l'appendice, ce qui nuit considérablement à la nutrition des tissus. Certaines zones de tissu meurent puis deviennent des foyers d'infection. En conséquence, une inflammation se développe..
  • Théorie de la stagnation. Les partisans de cette hypothèse pensent que l'appendicite est due à la stagnation dans les intestins des matières fécales, à la suite de laquelle des calculs fécaux (matières fécales durcies) tombent dans l'appendice.

Les médecins modernes arrivent à la conclusion qu'il n'y a pas de raison unique pour le développement de l'appendicite, ce qui est pertinent pour tous les cas de la maladie. Chaque situation particulière peut avoir ses propres raisons. Les facteurs de risque comprennent:

  • Obstruction de la lumière de l'appendice par un corps étranger, des helminthes, des tumeurs (bénignes et malignes).
  • Infections. Les agents responsables de la fièvre typhoïde, de la tuberculose et d'autres maladies peuvent provoquer une inflammation de l'appendice.
  • Blessures à l'abdomen qui peuvent faire bouger ou plier l'appendice et provoquer un blocage supplémentaire.
  • Vascularite systémique (inflammation des parois vasculaires);
  • Trop manger;
  • Constipation fréquente;
  • Manque d'aliments végétaux dans l'alimentation.

Les parois de l'appendice deviennent plus vulnérables aux facteurs négatifs lorsque le système immunitaire échoue.

Symptômes de l'appendicite

Les symptômes de l'appendicite aiguë sont:

  • Douleur incessante dans l'abdomen. Il apparaît soudainement, le plus souvent le matin ou la nuit. Au début, la douleur est localisée dans le haut de l'abdomen, non loin du nombril (ou «se propage» sur tout l'abdomen), mais après quelques heures, elle se déplace vers le côté droit - la région iliaque (juste au-dessus de la cuisse). Ce mouvement s'appelle le symptôme de Kocher-Volkovich et est considéré comme le signe le plus caractéristique de l'appendicite. Au début, la douleur est sourde et douloureuse, puis elle devient pulsatile. La douleur est soulagée si vous vous allongez sur le côté droit ou pliez les genoux contre le ventre. Se retourner, tousser, rire et respirer profondément deviennent plus intenses. Si l'abdomen dans la région iliaque est pressé avec la paume de la main puis relâché brusquement, le patient subira une vive attaque de douleur. Avec une localisation atypique de l'appendice, la localisation de la douleur peut être différente: dans l'abdomen gauche, dans la région lombaire, pelvis, pubis. La paroi abdominale avec appendicite est tendue. Dans certains cas, les douleurs peuvent disparaître d'elles-mêmes, mais cela n'indique pas une guérison, mais une nécrose (mort) des tissus de l'appendice. Il est impératif de consulter un médecin, car l'inaction peut provoquer le développement d'une péritonite.
  • Troubles récurrents des selles (diarrhée ou constipation).
  • Nausées et vomissements qui n'apportent pas de soulagement.
  • La pression artérielle baisse (elle augmente, puis diminue).
  • Rythme cardiaque augmenté.
  • Une augmentation de la température corporelle: d'abord jusqu'à 37-38 degrés, puis, avec la progression de la maladie, jusqu'à 39-40. Dans l'intervalle entre ces deux étapes, la température peut revenir à la normale..
  • Bouche sèche.

Chez les personnes âgées, les symptômes d'appendicite peuvent être moins prononcés: douleur mineure, nausées légères. Une température et une tension élevées de la paroi abdominale ne sont pas observées dans tous les cas. Dans le même temps, l'appendicite chez les personnes âgées est souvent caractérisée par une évolution sévère et le développement de complications. Par conséquent, au moindre soupçon d'appendicite chez un patient âgé, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Chez les enfants de moins de 5 ans, les symptômes de l'appendicite ne sont pas aussi prononcés que chez les adultes. Les douleurs ne sont souvent pas clairement localisées. Vous pouvez reconnaître l'appendicite chez un petit enfant par une augmentation de la température corporelle, de la diarrhée et de la plaque sur la langue. Malgré le fait que de tels symptômes peuvent avoir d'autres maladies, beaucoup moins dangereuses, le jeune patient doit être montré au médecin..

Diagnostic de l'appendicite

Le chirurgien est responsable du diagnostic de l'appendicite. Tout d'abord, une anamnèse est prise et le patient est interrogé, ainsi qu'un examen visuel avec palpation de l'abdomen. L'examen révèle des symptômes clairs indiquant la présence de la maladie. Les études suivantes sont également réalisées (pas nécessairement tout de la liste - cela dépend du cas spécifique):

  • tests sanguins et urinaires généraux (une attention particulière est portée au niveau de leucocytes dans le sang - avec l'appendicite, il est augmenté);
  • chimie sanguine;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • CT scan;
  • imagerie par résonance magnétique.

Des études supplémentaires peuvent également être prescrites:

  • analyse des matières fécales (pour la présence de sang occulte ou d'œufs de vers);
  • coprogramme (analyse complexe des matières fécales);
  • irrigoscopie (examen aux rayons X des intestins);
  • examen laparoscopique à travers la paroi abdominale.

Traitement de l'appendicite

L'appendicite aiguë est presque toujours traitée par chirurgie. Le traitement conservateur n'est effectué que si le patient a des contre-indications à la chirurgie. Dans l'appendicite chronique, un traitement médicamenteux peut être prescrit non seulement s'il y a des contre-indications à la chirurgie, mais également si la maladie est lente, avec des exacerbations rares et implicites.

La chirurgie (appendicectomie) implique l'ablation de l'appendice enflammé. Cela peut être fait de deux manières:

  • Traditionnel (classique). L'appendice est retiré par une incision dans la paroi abdominale antérieure. Ensuite, l'incision est suturée.
  • Laparoscopique. Une telle opération est beaucoup moins traumatisante et a une période de rééducation plus courte. L'intervention chirurgicale est réalisée à l'aide d'un instrument laparoscope fin équipé d'une caméra vidéo à travers une petite ponction dans la paroi abdominale antérieure.

Les antibiotiques sont prescrits avant et après l'opération. La méthode d'intervention chirurgicale est choisie par le médecin en fonction de la complexité du cas et de la présence / absence de complications.

Prévention de l'appendicite

Il n'y a pas de prévention spécifique de l'appendicite. Un mode de vie sain sera bénéfique (abandonner les mauvaises habitudes, une bonne alimentation, une activité physique modérée). En outre, les mesures préventives comprennent le traitement rapide de toutes les maladies infectieuses et inflammatoires, les pathologies gastro-intestinales et les invasions helminthiques..

Pourquoi Dieu a fait un appendice humain

Pourquoi le corps a-t-il besoin d'un petit appendice dans les intestins, que les scientifiques ont jadis reconnu comme inutile? Pourquoi stocker quelque chose qui s'enflamme si facilement et amène une personne en salle d'opération? Peut-être est-il plus facile de supprimer l'appendice tout de suite? Pour clarifier, nous nous sommes tournés vers la thérapeute Alexandra Viktorovna Kosova, qui a préparé cet article pour l'ABC de la Santé.

Pourquoi une personne a-t-elle besoin d'une annexe?

L'appendice (synonyme - l'appendice) est un appendice du caecum s'étendant de sa paroi postéro-latérale.

Figure: 1. Gros intestin avec appendice.

L'appendice a une forme cylindrique, la longueur est en moyenne de 8 à 10 cm, bien qu'il soit raccourci à 3 cm, parfois il augmente jusqu'à 20 cm L'absence d'appendice vermiforme est très rare. Diamètre de l'entrée de l'appendice 1-2 mm.

La position de l'appendice peut être différente (voir Fig.2), mais le lieu de décharge du caecum reste constant.

Fig. 2. Positions de l'appendice par rapport au caecum.

L'appendice n'est présent que chez les mammifères, mais pas du tout. Par exemple, les moutons, les chevaux, les lapins en ont. Et les vaches, les chiens et les chats n'en ont pas. Et s'il n'y a pas d'appendice, il n'y a pas d'appendicite (inflammation de l'appendice). Chez le cheval, l'appendice est très volumineux (voir Fig. 3), c'est un maillon important du système digestif: en lui, les parties rugueuses des plantes (écorce, tiges dures) sont soigneusement digérées..

Figure: 3. L'appendice chez un cheval.

Supprimer l'appendice pour... la prévention de l'appendicite

Bien qu'un petit appendice chez l'homme fasse partie du tractus gastro-intestinal, il ne participe pas au processus de digestion. Et le risque de développer une appendicite demeure. L'appendicite aiguë a toujours été et reste l'une des maladies chirurgicales les plus courantes de la cavité abdominale. C'est pourquoi les scientifiques du siècle dernier sont arrivés à la conclusion: il est nécessaire de retirer l'appendice à des fins prophylactiques.

En général, les conclusions des scientifiques des XIXe et XXe siècles ont été si rapides et, si je puis dire, superficielles, que ces organes qu'ils n'ont pas trouvé d'utilisation dans le corps humain ont été déclarés rudimentaires et ont dû être prélevés. «Rudimentum» du latin signifie un organe résiduel sous-développé, qui en cours d'évolution a perdu sa fonction originelle, mais dans son état embryonnaire passe d'ancêtres en descendants. Cette direction de la pensée scientifique a été largement facilitée par la théorie évolutionniste de Charles Darwin (1809-1882), selon laquelle la variabilité, comme raison des différences entre ancêtres et descendants, est due à l'influence de l'environnement extérieur et aux caractéristiques des organismes eux-mêmes. En d'autres termes, l'appendice ne remplit plus sa fonction digestive, car sur l'échelle de l'évolution, l'homme s'est élevé d'un cran plus haut que ses prédécesseurs - les animaux (selon la théorie de Charles Darwin, l'homme est descendu d'un animal), et le système digestif humain a commencé à différer de celui des animaux. Par conséquent, l'appendice a commencé à être considéré comme un rudiment dangereux pouvant provoquer une maladie redoutable - l'appendicite.

Dans de nombreux pays, diverses méthodes de prévention de l'appendicite ont été mises en pratique. Par exemple, en Allemagne dans les années 30 du siècle dernier, à titre préventif, les bébés ont décidé de se faire retirer leur appendice. Mais cela a été rapidement abandonné, car on a remarqué que ces enfants avaient une immunité diminuée, augmenté le nombre de maladies et, par conséquent, une mortalité accrue..

Une triste expérience similaire s'est produite aux États-Unis. Les Américains ont commencé à retirer l'appendice des bébés. Après l'opération, ces enfants étaient incapables de digérer le lait maternel et accusaient un retard de développement mental et physique. Il a été conclu que ces troubles sont associés à une digestion altérée, un facteur déterminant de la croissance et du développement normaux. Par conséquent, les Américains ont abandonné cette méthode de prévention de l'appendicite..

Les scientifiques des XIX-XX siècles attribuaient de nombreux organes à des rudiments dont ils ne pouvaient déterminer les fonctions: amygdales (les amygdales sont un mauvais nom, d'un point de vue médical), thymus (thymus), rate, etc. Au début du XX siècle, les scientifiques comptaient environ 180 rudimentaires Organes et structures anatomiques "inutiles" dans le corps humain. Le lauréat du prix Nobel Ilya Ilyich Mechnikov (1845-1916) estime que le système digestif humain est mal adapté à l'alimentation moderne. Il a exprimé cette idée au début du XXe siècle, lorsque l'idée d'empoisonner le corps avec les déchets de bactéries putréfactives vivant dans le gros intestin était répandue. C'est pourquoi il n'est pas surprenant que dans "Etudes sur la nature" I.I. Mechnikov a écrit: "Maintenant, il n'y a rien d'audace dans l'affirmation que non seulement le caecum avec son appendice, mais même tous les gros intestins humains sont superflus dans notre corps et que leur élimination conduirait à des résultats très souhaitables.".

Chirurgien britannique du début du XXe siècle, le baronnet Sir William Arbuthnot Lane, contrairement à I.I. Mechnikov ne s'est pas limité à des spéculations sur le rôle négatif du gros intestin dans le corps humain. Il a enlevé tout le côlon (et avec lui les bactéries putréfactives). Le chirurgien a effectué environ 1 000 opérations de ce type, «laissant un nombre incalculable de victimes», écrivent les chercheurs. Et seulement dans les années 30. XX siècle les activités de W. Lane ont commencé à être critiquées.

Et maintenant?

Actuellement, les scientifiques estiment qu'il est temps d'abolir la liste des organes "inutiles", car des années de recherche montrent que les organes auparavant appelés vestigiaux remplissent une fonction importante, et parfois plus d'une. Selon les biologistes, l'appendice persiste et évolue pendant au moins 80 millions d'années. La nature ne laisserait pas d'organe inutile. Il peut être utile de remplacer la liste des organes "inutiles" par une liste d’organes dont les fonctions ne nous sont pas encore connues?

L'appendice est un organe important du système immunitaire

Une étude plus détaillée de l'appendice a révélé dans sa paroi une abondance de tissu lymphoïde - tissu qui fournit les capacités de protection du système immunitaire. Le tissu lymphoïde représente 1% du poids corporel d'une personne. Dans le tissu lymphoïde, des lymphocytes et des plasmocytes se forment - les principales cellules qui protègent le corps humain de l'infection et la combattent si elle pénètre à l'intérieur. Le tissu lymphoïde est distribué dans le corps sous forme d'organes lymphoïdes: ganglions lymphatiques, rate, thymus (thymus), amygdales, plaques de Peyer dans le tube digestif. Un nombre particulièrement important de patchs de Peyer se trouve en annexe. Ce n'est pas pour rien que l'appendice est appelé «amygdale intestinale» (les amygdales, comme l'appendice, sont riches en tissu lymphoïde - voir fig.).

Fig. 4. Tissu lymphoïde dans le tube digestif:

1 - membrane séreuse (recouvre les intestins de l'extérieur);

2 - couche musculaire (couche intermédiaire de l'intestin);

3 - membrane muqueuse (couche interne de l'intestin);

4 - le mésentère de l'intestin grêle (structure anatomique dans laquelle les vaisseaux et les nerfs se rapprochent de l'intestin);

5 - nodules lymphoïdes solitaires;

6 - nodule lymphoïde du groupe (patch de Peyer),

7 - plis circulaires de la membrane muqueuse.

Figure: 5. Coupe transversale de l'appendice (spécimen histologique). Coloration à l'hématoxyline-éosine.

1 - de nombreuses dépressions (cryptes) dans la membrane muqueuse de l'appendice;

2 - follicules lymphatiques (plaques de Peyer);

3 - tissu lymphoïde interfolliculaire.

Figure: 6. Structure microscopique de l'amygdale:

1 - cryptes amygdales;

2 - épithélium tégumentaire;

3 - nodules lymphoïdes de l'amygdale.

En d'autres termes, l'appendice a un système lymphatique très puissant. Les cellules produites par le tissu lymphoïde de l'appendice sont impliquées dans des réactions protectrices contre les substances génétiquement étrangères, ce qui est particulièrement important lorsque l'on considère que le tube digestif est un canal par lequel des substances étrangères pénètrent constamment. Les plaques de Peyer (accumulation de tissu lymphoïde) dans l'intestin et, en particulier, dans l'appendice «se tiennent» comme des gardes à la frontière.

Ainsi, il est absolument prouvé que l'appendice est un organe très important du système immunitaire..

Annexe - un répertoire de bactéries bénéfiques

En 2007, Duke University Medical Center (Durham, Caroline du Nord, États-Unis) a publié un article déclarant que l’appendice est un référentiel de bactéries bénéfiques («L’appendice n’est pas du tout inutile: c’est un refuge pour les bonnes bactéries»).

L'intestin humain contient des micro-organismes impliqués dans la digestion. La plupart d'entre eux sont utiles (E. coli, bifidobactéries, lactobacilles), et certains sont conditionnellement pathogènes, qui ne provoquent des maladies qu'avec une immunité réduite (stress nerveux, surcharge physique, consommation d'alcool, etc.). Normalement, un équilibre est maintenu entre les micro-organismes opportunistes et bénéfiques.

Avec les maladies intestinales (par exemple, la dysenterie, la salmonellose et bien d'autres), accompagnées de diarrhée (selles molles), ainsi qu'avec l'activation de la microflore conditionnellement pathogène, le nombre de micro-organismes «utiles» diminue fortement. Mais en annexe, en tant que dépositaire des «bonnes» bactéries, elles subsistent et favorisent une nouvelle colonisation de l'intestin après récupération et arrêt de la diarrhée. Chez les personnes sans appendice, après une infection intestinale, la dysbiose se développe plus souvent (par rapport aux personnes qui ont un appendice). Cependant, cela ne signifie pas que ces personnes sont condamnées. Actuellement, il existe un groupe de prébiotiques et de probiotiques qui aident une personne à restaurer la microflore intestinale normale.

L'entrée de l'appendice, comme mentionné ci-dessus, ne fait que 1 à 2 mm de diamètre, ce qui protège l'appendice du contenu intestinal qui y pénètre, permettant à l'appendice de rester un soi-disant «incubateur», «ferme» où se multiplient les microorganismes bénéfiques. Autrement dit, la microflore normale du gros intestin est stockée dans l'appendice.

Conclusion

En résumé, il y a 2 fonctions principales de l'annexe:

1) c'est un organe important du système immunitaire;

2) c'est un site de reproduction et de stockage pour les bactéries intestinales bénéfiques.

L'appendice continue d'être étudié à ce jour, il est donc possible que dans un proche avenir, nous apprenions ses autres fonctions. Mais même maintenant, nous pouvons dire qu'il n'est pas nécessaire de supprimer l'appendice sans une bonne raison. Et cette raison est l'inflammation de l'appendice - l'appendicite aiguë. Dans ce cas, il est nécessaire de retirer l'appendice, car le risque de complications et leur gravité sont très élevés. Auparavant, lorsque les épidémies étaient fréquentes et que le marché de la drogue était relativement restreint, le rôle de l'appendice était extrêmement important. Maintenant, la microflore perturbée peut être restaurée à l'aide de médicaments. Oui, et l'appendicite aiguë affecte souvent les personnes âgées de 10 à 30 ans, et elles ont un système immunitaire plus fort que les bébés américains et allemands.

Par conséquent, si des symptômes d'appendicite aiguë apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.!

Annexe: un organe supplémentaire ou un protecteur fiable?

Même les enfants savent probablement ce qu'est l'appendicite. C'est peut-être pour cela qu'ils n'ont pas particulièrement peur de lui - eh bien, ils vont couper ça et c'est tout. Mais il y a cent ans, les gens mouraient d'appendicite, et lorsque les chirurgiens ont appris à l'opérer, c'était une grande réussite de la science médicale..

«L'appendicite survient lorsqu'un organe spécial du corps humain s'enflamme - l'appendice, ou en latin, l'appendice, qui signifie« appendice », explique le chirurgien Denis Kovalev. - L'appendice est situé au tout début du caecum.

C'est un tube étroit et torsadé d'environ six centimètres de long qui, à une extrémité, s'ouvre dans la lumière du caecum et l'autre extrémité est fermée. Il s'avère que l'appendice est en effet une sorte d'appendice maladroit - qui a besoin d'un intestin qui ne mène nulle part?

Pendant longtemps, l'appendice a été traité comme un organe «supplémentaire». Le fondateur de l'immunologie I. Mechnikov pensait que le processus ne remplissait aucune fonction utile. Le scientifique a raisonné de cette façon: d'une part, l'ablation de l'appendice n'affecte pas les fonctions physiologiques d'une personne, et d'autre part, à un âge avancé, elle s'atrophie souvent complètement..

Mais aujourd'hui l'appendice est devenu de plus en plus respectueux d'elle-même. Dans la couche sous-muqueuse de ses parois, les scientifiques ont trouvé un grand nombre de follicules lymphatiques qui protègent les intestins des infections et du cancer. Pour l'abondance de tissu lymphoïde, l'appendice est même parfois appelé «amygdale intestinale».

Cette comparaison n'est pas boiteuse: si les amygdales du pharynx sont une barrière à l'infection, déchirant les voies respiratoires, alors l'appendice "inhibe" les microbes qui tentent de se multiplier dans le contenu de l'intestin. De nouvelles données ont obligé les médecins à changer d'attitude face à la suppression de l'appendice.

Notre pays a dépassé cette mode, mais il y a encore 15 ans, un rare nouveau-né américain a quitté l'hôpital, conservant son appendice: les médecins d'outre-mer pensaient que des organes «inutiles» et «dangereux» (à part l'appendice, ils incluaient le prépuce et les amygdales) vous devez vous en débarrasser le plus tôt possible...

Malheureusement, tout le monde peut avoir un appendice enflammé. La seule condition pour cela est d'être humain, car les animaux n'ont tout simplement pas un tel organe. L'âge le plus «fructueux» pour l'appendicite est de trente à quarante ans. Et encore une chose: les processus de type ver échouent les femmes deux fois plus souvent que les hommes.

Avec l'appendicite, une chirurgie opportune assure le rétablissement de presque tout le monde; les résultats tristes ne se produisent qu'avec des complications graves - pas plus de 0,02-0,4% des cas.

Les scientifiques se disputent encore sur les causes immédiates de l'appendicite. Tout le monde convient que les agents pathogènes se déposent et se multiplient activement dans l'appendice, mais il n'y a pas d'agent pathogène spécial et «spécial» pour l'appendicite.

Cependant, les observations montrent que l'appendicite est plus menaçante pour ceux qui préfèrent la viande (elle provoque une stagnation dans les intestins et favorise la pourriture et la fermentation), et chez les enfants, les vers sont capables de pousser le processus à l'inflammation..

Certains scientifiques pensent que l'appendicite peut se développer si le corps présente des foyers d'inflammation chronique (dents carieuses, amygdales enflammées). Le tissu lymphoïde de l'appendice peut également "se précipiter vers l'embrasure" de la lutte contre l'infection, ce qui se traduit par une appendicite.

Par conséquent, afin de réduire le risque d'appendicite, vous devez manger un traitement plus varié et rapide pour les parasites intestinaux et une partie opportune avec des foyers d'infection chronique dans le corps..

Et pour toute douleur abdominale prolongée (et pas forcément à gauche), vous devez vous rendre à l'hôpital. L'examen sera rapide: les médecins devront déterminer quel est le contenu des cellules inflammatoires dans le sang - les leucocytes. Si leur nombre atteint vingt mille par microlitre (à un taux de quatre à neuf mille), la probabilité d'appendicite est élevée. Si des doutes persistent, l'échographie les résoudra..

Désormais, l’appendicite est rarement opérée sous anesthésie locale: même si elle ne fait pas mal, c’est effrayant. Les médecins disent: une personne ne doit pas être présente à son opération et préfèrent donc une anesthésie générale avec un masque.

L'opération de l'appendicite - appénectomie - est bien développée et dure généralement quinze à vingt minutes. Vous ne devriez pas chercher à faire effectuer l'opération par le professeur le plus expérimenté: ici, les qualifications d'un chirurgien ordinaire suffiront. Il n'y a pas d'autre traitement que le traitement chirurgical de l'appendicite.

Habituellement, la récupération après appendicectomie se produit rapidement: les points de suture sont retirés de la peau après sept à huit jours et dix à douze jours après l'opération, les patients sont renvoyés chez eux. Cependant, il sera tôt pour se rendre au travail: à la clinique, le congé de maladie sera prolongé à trois semaines, puisqu'un certain laps de temps est nécessaire pour un rétablissement complet..

En passant, vous ne devriez pas utiliser votre congé de maladie pour faire un tas de tâches ménagères. Mieux vaut prendre des vacances loin des soucis et se faire dorloter en toute tranquillité.

A l'avenir, l'absence d'appendice ne menace aucun trouble: elle n'est pas nécessaire à la digestion, et d'autres organes du système immunitaire assumeront son rôle dans la défense immunitaire de l'organisme ».

Intégrez Pravda.Ru dans votre flux d'informations si vous souhaitez recevoir des commentaires et des actualités opérationnelles:

Ajoutez Pravda.Ru à vos sources dans Yandex.News ou News.Google

Nous serons également heureux de vous voir dans nos communautés sur VKontakte, Facebook, Twitter, Odnoklassniki.

Annexe propriétés anatomiques et physiologiques

Les gens commencent à découvrir où se trouve l'appendice lorsqu'ils soupçonnent qu'eux-mêmes ou des proches ont une inflammation (appendicite). Traduite du latin, cette formation anatomique de l'intestin s'appelle l'appendice..

Le corps humain est très harmonieux et rationnel. Il n'y a rien de superflu. Par conséquent, l'avis sur une excision spéciale de l'appendice intact à des fins de guérison sera laissé aux amateurs qui ne veulent pas connaître l'anatomie et la physiologie de leur corps. Pourquoi avons-nous besoin d'une annexe, nous essaierons de comprendre, après en avoir appris davantage sur sa structure et ses capacités.

Comment trouver votre appendice?

L'appendice s'étend de la partie inférieure du caecum 2 à 3 cm sous la confluence des trois faisceaux musculaires longitudinaux (rubans). L'appendice ressemble normalement à une bande rose et brillante. Il a une structure tubulaire. La longueur de l'appendice varie de 2 cm à 25 cm et l'épaisseur est de 0,4 à 0,8 cm.

Types de décharge du caecum:

  • l'intestin se rétrécit en forme d'entonnoir et passe en douceur dans l'appendice;
  • l'intestin se rétrécit et se plie brusquement avant la transition;
  • le processus part du dôme de l'intestin, bien que sa base soit déplacée vers l'arrière;
  • recule et descend de la confluence de l'iléon.

Distinguer la base, le corps et l'apex du processus. De forme, l'appendice peut être:

  • germinal - la continuation du caecum est soulignée;
  • en forme de tige - a la même épaisseur sur toute sa longueur;
  • conique - le diamètre à la base est plus large qu'au sommet.

La plus grande difficulté à diagnostiquer l'appendicite est liée à la disposition variée du corps et du sommet de l'appendice. Cette caractéristique provoque des erreurs de diagnostic, permet à l'inflammation de se déguiser en symptômes d'autres maladies des organes voisins..


En plus du point McBurney, il existe de nombreuses recommandations de différents auteurs que les chirurgiens peuvent utiliser.

Pour les médecins, le point McBurney sert de point de référence sur l'abdomen d'une personne. Il peut être déterminé en traçant mentalement une ligne droite du nombril au processus supérieur de l'ilion à droite (ou à gauche avec une caractéristique rare - une image miroir des organes). De plus, la distance doit être divisée en 3 parties égales.

Le point de projection souhaité de la base de l'appendice se trouve à la jonction des parties extérieure et médiane. Ceci n'est qu'un exemple unique de projection en annexe..

Classification

La classification suppose une division non seulement par la localisation de l'appendicite rétrocécale, mais également par le stade de développement du processus pathologique:

  1. Catarrhal. Durée - 10-12 heures, les symptômes sont variés, souvent déguisés en d'autres maladies existantes. La douleur commence près du nombril, descendant progressivement vers le côté droit du péritoine, est permanente.
  2. Phlegmoneux. L'inflammation se propage dans tout l'appendice, l'organe gonfle, augmente de taille, le pus fond littéralement les membranes de l'appendice. L'état du patient s'aggrave, mais la douleur peut s'atténuer. Le principal danger est la percée de l'exsudat purulent et le développement d'une péritonite.
  3. Gangreneux. Le stade de la mort des tissus de l'appendice se développe déjà le troisième jour du processus pathologique. La maladie progresse en raison de l'absence de traitement, et le taux de développement du stade gangréneux peut être dû à l'âge du patient. Les symptômes comprennent des nausées, des vomissements, une faiblesse, une tachycardie et un manque de fièvre..
  4. Infiltration appendiculaire. Une forme compliquée, caractérisée par l'accumulation d'exsudat inflammatoire autour de l'appendice. La maladie est plus souvent diagnostiquée chez les adolescents, la douleur aiguë disparaît progressivement et l'intoxication persiste.

Toute forme de maladie nécessite une intervention chirurgicale, cependant, parfois avec une évolution stable du processus inflammatoire et une dynamique positive dans son traitement, il est possible de prescrire une antibiothérapie.

Ce qui est dangereux

Le danger de l'appendicite rétrocecale est la survenue de complications potentiellement mortelles:

  • péritonite;
  • empoisonnement du sang;
  • rupture des tissus et libération de pus vers l'extérieur;
  • défaillance d'organes multiples associée à une septicémie.

Le danger persiste même après l'ablation de l'appendicite en cas de non-respect des recommandations médicales, absence de traitement antiseptique de la surface de la plaie, divergence des coutures.

Emplacement de l'appendice

L'étude de l'anatomie topographique oblige les médecins à savoir non seulement de quel côté de l'appendice se trouve, mais aussi à proposer des options pour sa localisation normale.

Il y a 8 positions principales de l'annexe:

  • pelvien ou descendant (la moitié des cas selon la fréquence de détection) - l'extrémité librement suspendue atteint les organes pelviens, chez la femme elle peut «souder» à l'ovaire droit, chez l'homme elle touche l'uretère (64%);
  • ascendant (sous-hépatique) - rare;
  • la partie antérieure de la fosse iliaque de droite est rare;
  • médiane (0,5%) - l'apex est tiré dans le sacrum;
  • latéral (1%) - à l'extérieur du caecum;
  • intrapéritonéal ou rétropéritonéal - le processus est situé en arrière du caecum (un autre nom est rétrocecal, observé dans 32% des cas);
  • extra-péritonéal ou rétropéritonéal (2%);
  • intramurale - le processus est fusionné avec la paroi arrière du caecum, peut être situé dans ses couches.

Ainsi, aux questions «de quel côté est l'appendice» et «de quel côté chercher l'appendice», nous répondrons avec un degré élevé de probabilité - à droite. Parce que la position du côté gauche de l'appendice est très rare.

La mobilité et le mouvement de l'extrémité libre s'accompagnent de douleurs de nature différente avec appendicite. Dans 70% des cas, l'appendice est exempt d'adhérences sur toute sa longueur. Mais chez 30% des gens, il est fixé par des adhérences différentes..


Les positions sont déterminées par la déviation du corps de l'appendice

Symptômes

Un symptôme commun à toutes les formes et types d'appendicite est la douleur abdominale. Avec l'appendicite rétrocécale, le foyer principal de la douleur est situé près du nombril, puis la douleur se propage dans tout l'espace abdominal, irradiant vers le bas du dos, les membres inférieurs, le bassin. Lors de douleurs spastiques aiguës, des nausées peuvent s'enrouler, ce qui se termine souvent par des vomissements.

Les autres manifestations sont:

  • détérioration de la santé, malaise;
  • violation du rythme cardiaque;
  • irradiation de la douleur vers presque tous les organes internes, il est donc difficile d'identifier le véritable foyer.

Remarque! Une température élevée ne survient que chez les enfants, cependant, avec une appendicite catarrhale rétrocæcale avancée et le développement d'une septicémie, une condition fébrile persistante est observée.

Comment fonctionne l'appendice?

L'appendice a son propre mésentère en forme de triangle entre le caecum et l'iléon. Il contient du tissu adipeux, des vaisseaux, des branches nerveuses passent. À la base du processus, le péritoine forme des poches pliées. Ils sont importants pour limiter le processus inflammatoire..

La paroi de l'appendice est formée de trois couches ou coques:

  • séreux - représentant la continuation d'une seule feuille du péritoine avec l'iléon et le caecum;
  • sous-séreux - se compose de tissu adipeux, il contient un plexus nerveux;
  • musclé;
  • muqueux.

La couche musculaire, à son tour, se compose de:

  • depuis la couche extérieure avec la direction longitudinale des fibres;
  • interne - les muscles vont de manière circulaire.

La couche sous-muqueuse est formée de fibres élastiques et de collagène cruciformes et de follicules lymphatiques. Chez un adulte, il y a jusqu'à 80 follicules avec un diamètre de 0,5 à 1,5 mm par cm2 de surface. La membrane muqueuse forme des plis et des excroissances (cryptes).

Dans les profondeurs se trouvent les cellules sécrétrices de Kulchitsky, qui produisent de la sérotonine. L'épithélium a une structure prismatique à une rangée. Les cellules de gobelet qui sécrètent du mucus sont situées entre elles..

L'appendice communique avec la lumière du caecum avec son orifice. Ici, il est recouvert par la propre valve de Gerlach, formée par un pli de membrane muqueuse. Il ne s'exprime bien qu'à l'âge de neuf ans.

Aiguë avec hyperthermie

Lorsqu'une personne développe une appendicite aiguë, la température monte le plus souvent à 38 ° C. Plus tard, ce sera plus élevé. Cela signifie que des complications sont apparues:

  • perforation dans l'appendice;
  • abcès péri-appendiculaire;
  • péritonite généralisée.

Il y a des moments où la température est immédiatement inférieure à 40 ° C et plus, et une personne a des frissons. Parfois, une intoxication purulente se produit. Ses signes:

  • tachycardie;
  • leucocytose élevée;
  • langue sèche et enduite.

Caractéristiques de l'approvisionnement en sang et de l'innervation

L'apport sanguin à l'appendice est possible de quatre manières:

  • la seule artère qui n'alimente que l'appendice (sans la partie adjacente du caecum) se produit dans la moitié des cas;
  • plus d'un navire est observé chez ¼ de personne;
  • le processus et le caecum adjacent reçoivent du sang ensemble de l'artère postérieure, trouvé chez les patients обнаруж;
  • la branche artérielle vient en boucle - rarement.

L'importance pratique de l'étude de l'apport sanguin se voit dans l'exemple de l'imposition de ligatures (sutures) lors du retrait de l'appendice. Un enregistrement incorrect de l'approvisionnement en sang articulaire peut provoquer une nécrose de la partie adjacente du caecum et une défaillance des sutures.


Une photo de l'appendice enlevé est une preuve assez éloquente de son inflammation

L'écoulement du sang veineux passe par la veine mésentérique supérieure dans la veine porte. Une attention particulière doit être portée aux connexions collatérales avec les veines rénales, la vascularisation urétérale et rétropéritonéale.

Les capillaires lymphatiques s'étendent de la base de la crypte et se connectent aux vaisseaux sous-muqueux. Pénètre à travers la membrane musculaire dans les nœuds du mésentère. Les vaisseaux du caecum, de l'estomac, du duodénum et du rein droit sont reliés par des connexions particulièrement étroites. Ceci est important dans la propagation de complications purulentes sous forme de thrombophlébite, d'abcès, de phlegmon.

Les fibres nerveuses de l'appendice proviennent du plexus mésentérique supérieur et solaire. Par conséquent, la douleur associée à l'appendicite peut être courante..

Méthodes de diagnostic

La première étape du diagnostic est l'examen du patient et sa palpation. Pendant l'examen, le médecin doit être vigilant si:

  • il y a une douleur dans la région iliaque droite et au début du processus pathologique, une douleur survient parfois dans la zone du plexus solaire;
  • abdomen "en forme de planche", tendu;
  • Le symptôme positif d'Obraztsov - lever la jambe en position couchée sur le dos provoquera une augmentation de la douleur dans la fosse iliaque droite.

Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de réaliser une échographie, une IRM et.

Les méthodes de recherche en laboratoire sont également obligatoires - une analyse générale du sang et de l'urine. Dans le sang, une leucocytose peut être trouvée avec un déplacement de la formule leucocytaire vers la gauche. Si l'image de la maladie ressemble à d'autres processus pathologiques, il est nécessaire de procéder à une laparoscopie à des fins de diagnostic différentiel. L'appendicite aiguë est une urgence médicale et nécessite un traitement chirurgical rapide. Si une pathologie est détectée, un retrait de l'appendice, une révision de la cavité abdominale est indiqué.

Poursuivant le sujet, assurez-vous de lire:

  1. Typhlite (inflammation du caecum): symptômes et traitements
  2. Les principaux symptômes de l'appendicite
  3. En détail sur l'intestin: structure, départements et fonctions de l'organe
  4. Le caecum: emplacement, structure et fonction
  5. Gros intestin: emplacement, structure et fonction
  6. Maladies du caecum: symptômes, traitement et prévention
  7. Colite de l'intestin: symptômes et traitement chez l'adulte
  8. Détails sur la maladie de Crohn: symptômes et méthodes de traitement de la pathologie
  9. Proctite: symptômes et traitements (régime, médicaments, chirurgie)
  10. Colite ulcéreuse: causes, symptômes et traitements

À quoi sert l'annexe??

Les fonctions de l'annexe sont bien comprises. Dans le corps humain, l'appendice est engagé dans:

  • par la production de mucus, de sérotonine, de certaines enzymes, de 3 à 5 ml de sécrétion alcaline contenant des substances bioactives se forment dans la cavité appendiculaire par jour;
  • la synthèse d'immunoglobulines et d'anticorps, le contrôle des propriétés antigéniques des produits alimentaires avec rétroaction vers les centres supérieurs, participe à la réaction de rejet d'organe lors d'une transplantation incompatible;
  • la production de bactéries intestinales bénéfiques, inhibe les bactéries de décomposition, détruit les toxines;
  • la production de lymphocytes (maximum dans la période de 11 à 16 ans), certains scientifiques ont même suggéré d'appeler le processus «amygdale», et l'appendicite - «mal de gorge», il est assimilé à un organe de réserve, qui dans des conditions extrêmes peut prendre en charge la production de cellules sanguines protectrices;
  • participation à la digestion due à la digestion des fibres, à la décomposition de l'amidon, le terme «deuxième salivaire et pancréas» est utilisé;
  • effectuer une fonction de valve supplémentaire dans le coin iléocecal;
  • renforcement de la motilité intestinale par son secret, prévention de la coprostase.


Lymphocytes - cellules tueuses dans la réaction antigène-anticorps

Le rôle de l'appendice humain dans la formation de l'immunité et de la réaction protectrice a été déterminé. Il a été prouvé que les personnes sans appendice sont plus susceptibles de souffrir d'infections, plus sensibles aux tumeurs cancéreuses.

La couche musculaire aide à nettoyer l'intérieur de l'appendice du contenu stagnant (calculs fécaux, corps étrangers, vers). Si l'appendice n'a pas de cavité en raison d'un chevauchement avec un processus adhésif, alors l'accumulation du contenu est lourde de suppuration et de rupture.

Les fonctions

  • Protecteur. L'appendice contient une grande quantité de tissu lymphoïde, qui est activement impliqué dans la réponse immunitaire.
  • Restaurateur. Participe à la normalisation de la microflore intestinale.
  • «Stockage» pour les bactéries bénéfiques. Dans l'appendice, en règle générale, il n'y a pas de projection de matières fécales, ce qui a un effet bénéfique sur le microclimat de l'appendice et favorise la reproduction active de micro-organismes positifs. L'appendice est un réservoir pour E. coli. Il préserve la microflore d'origine du gros intestin.
  • Influence sur la croissance et le développement humains. La littérature médicale indique que la préservation de l'appendice dans l'enfance a un effet bénéfique sur le développement physique et intellectuel de l'enfant..

À partir des fonctions ci-dessus, on peut conclure que l'appendice joue sans aucun doute un rôle important dans la vie humaine. Cependant, après son retrait opératoire, la condition humaine ne se détériore pas - le corps est toujours capable de donner une réponse immunitaire, le développement de la dysbiose ne se produit pas. Cela peut s'expliquer par l'adaptation humaine à l'environnement. Une bonne nutrition, un mode de vie sain, l'utilisation de produits laitiers et de préparations contenant des bifidobactéries et des lactobacilles équilibrent le rapport entre la microflore opportuniste et bénéfique. Il vaut la peine de considérer le fait que certaines personnes peuvent ne pas avoir d'appendice dès la naissance, ce qui n'aura pas d'effet significatif sur leur immunité..

Complications de l'appendicite

La première et, en même temps, une complication très redoutable de l'appendicite est la perforation du processus douloureusement altéré. Le plus souvent, cela se produit le deuxième ou le troisième jour de la maladie. Il se manifeste par une douleur soudaine et intense, une augmentation de la fréquence cardiaque et une augmentation de l'intensité des symptômes résultant d'une irritation du péritoine.

Dans le cas où l'appendice perforé est situé dans les adhérences à l'intérieur de la cavité abdominale, une infiltration péri-processus se forme. À son tour, la perforation de la cavité abdominale provoque une péritonite diffuse. Il se manifeste par la douleur de toute la surface des revêtements de l'abdomen..

Avec l'évolution naturelle de la maladie, en une semaine, les symptômes tels que l'ascite, l'hyperémie et l'œdème disparaissent. Cependant, le formé reste.

Une autre complication possible est l'apparition d'abcès périprocessus. Un abcès est une collection de pus et de bactéries, partiellement ou complètement séparée des structures tissulaires endommagées. Un abcès se forme avec une infiltration. Elle s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle à 39-40 ° C, d'une augmentation significative du pouls, d'une leucocytose (15 mille / mm3).

3 étapes de l'appendicite que vous devez être capable de reconnaître

Les gars, nous mettons notre cœur et notre âme dans Bright Side. Merci pour ça,
que vous découvrez cette beauté. Merci pour l'inspiration et la chair de poule.
Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, dont la tâche principale est censée protéger l'intestin grêle des bactéries qui peuplent le caecum. Il existe des microbes pathogènes dans l'appendice qui, en cas de dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, provoquent le développement d'une microflore nocive, créant ainsi des conditions idéales pour l'inflammation de l'appendicite.

L'ennemi n'est pas si terrible quand on le connaît de vue. Sympa vous aidera à reconnaître les signes d'une maladie insidieuse chez vous et vos proches.

Quelles sont les causes de l'appendicite

Les médecins ont récemment nié les informations selon lesquelles une appendicite peut survenir en mangeant des graines de tournesol, il s'agit donc d'un mythe à 100% démystifié. Alors de quoi cela peut-il découler? La réponse exacte à la question de savoir pourquoi certains souffrent d'appendicite, tandis que d'autres n'en ont pas, n'existe pas encore. Mais les médecins suggèrent que l'inflammation peut être précédée par: un stress, une flexion de l'appendice due à un traumatisme ou des anomalies du développement, un blocage par un corps étranger, un système immunitaire affaibli (surtout au printemps), des infections, une modification brutale du système alimentaire (par exemple, vous mangez tout le temps. droite et a soudainement commencé à manger "tout" - cela se produit généralement en vacances). L'inflammation de l'appendice se produit en raison de l'ingestion de débris alimentaires (ingestion systématique de cosses et similaires) ou de bactéries de l'intestin dans l'appendice. Ci-dessous, nous listons les 3 stades de cette maladie, de sorte que lorsque vous avez des douleurs abdominales, vous pouvez facilement déterminer si vous avez une appendicite ou non..

1er stade de l'appendicite

Il y a une douleur douloureuse qui couvre soudainement tout l'abdomen, parfois ça fait un peu plus mal au plexus solaire et à l'estomac. La douleur peut reculer, c'est-à-dire qu'elle se produit périodiquement. Les gens perçoivent souvent cette douleur comme un problème du tractus gastro-intestinal et préfèrent «l'endurer».

2ème stade de l'appendicite

Après 6-7 heures, la douleur s'intensifie et se localise progressivement dans le nombril, mais dans l'estomac elle peut aussi faire un peu mal. Cela s'accompagne d'une faiblesse générale et d'un manque d'appétit. Le patient se sent mieux en position fœtale sur le côté droit. Si une personne est allongée sur le côté gauche avec les jambes redressées, la douleur s'intensifie et, en position couchée, il est difficile pour le patient de lever ou de redresser la jambe droite. À ce stade, les gens commencent généralement à prendre des analgésiques. En règle générale, avec de telles douleurs, elles n'aident pas ou ne soulagent que temporairement la douleur. Si vous prenez plusieurs comprimés à un certain intervalle de temps et que la douleur ne disparaît toujours pas et que tous les symptômes énumérés sont présents, cela peut indiquer une appendicite. La douleur ne doit pas être tolérée - à ce stade, vous devez immédiatement consulter un médecin.

3e stade de l'appendicite

La douleur se déplace vers le bas-ventre droit, sous le nombril et juste au-dessus de la cuisse. Il y a une augmentation de la température, de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, des ballonnements, une incapacité à marcher normalement (seulement dans un état à moitié plié), ainsi qu'une douleur vive lors du sondage du côté droit de l'abdomen. Très probablement, cela indique une péritonite (une forme sévère du processus inflammatoire). Ici, vous devez agir très rapidement et consulter immédiatement un médecin, appeler une ambulance. Il est important que votre appendice enflammé n'éclate pas, car cela compliquera l'opération et la récupération ultérieure..

3 règles: diagnostic, solution, prévention

Examen médical par palpation (sondage), prise de sang, échographie de la cavité abdominale. En fonction des symptômes, la meilleure option de traitement sera sélectionnée pour vous. Dans les premiers stades, la laparoscopie est possible. Avec la péritonite, seule une chirurgie abdominale est effectuée, car il est possible que l'appendice enflammé éclate lors de l'utilisation de la méthode de laparoscopie. Après la chirurgie, le médecin prescrit des antibiotiques et le patient se rétablit assez rapidement s'il n'y a pas eu de complications pendant l'opération. Il n'y a pas de pilule magique ou de panacée pour l'appendicite. Cependant, vous pouvez minimiser le risque en incluant plus de fibres dans votre alimentation et en mangeant des fruits et légumes frais..

Annexe Statistiques sur l'inflammation par âge

L'appendice peut devenir enflammé à tout âge et l'appendicite est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Le plus dangereux à cet égard est l'âge de 8 à 14 ans, en général, dans les statistiques mondiales, on distingue l'âge jusqu'à 40 ans..