Comment comprendre que vous avez une appendicite?

L'appendice est un petit processus, d'une taille de 5 à 10 cm, situé dans la partie inférieure droite de l'abdomen entre le petit et le gros intestin. Lorsqu'il devient enflammé, une ablation chirurgicale est nécessaire pour éviter la rupture, l'infection de la cavité abdominale. Par conséquent, il est important de connaître les manifestations de l'appendicite..

Caractéristiques et incidence

L'appendicite est une inflammation de l'appendice, l'appendice qui sort du caecum. Une extrémité est fermée, l'autre se termine dans le gros intestin. Sa longueur est d'environ 10 cm, sa largeur est de 1 cm. C'est un "vestige" du développement du corps humain, situé dans le bas-ventre, à droite, et n'a pas d'importance pour l'activité digestive. L'appendice est considéré comme un organe lymphatique dont le corps peut facilement se passer.

Dans les pays développés, environ 7% de la population souffre d'appendicite au cours de sa vie. La maladie est rare dans certaines régions d'Afrique et d'Asie, probablement en raison de la teneur élevée en fibres de l'alimentation. En termes d'âge, la tranche d'âge la plus touchée est celle des 10-19 ans. La mortalité par appendicite est restée pratiquement inchangée depuis le milieu du siècle dernier (0,1-0,2%). Les progrès récents en matière de soins préopératoires et postopératoires ont réduit la mortalité par maladie avec perforation à 2 à 5%, mais des infections postopératoires surviennent encore dans 30% de ces formes.

Formes de la maladie

L'inflammation de l'appendice peut être de nature double. Elle peut être aiguë, dont les symptômes se développent sur plusieurs jours, et chronique, caractérisée par des douleurs abdominales prolongées, alternant avec des périodes asymptomatiques..

    La forme aiguë de la maladie se développe rapidement. Les symptômes apparaissent en quelques heures, seul leur développement prend 2-3 jours. L'inflammation affecte les parois de l'appendice. En l'absence de chirurgie opportune, une perforation de l'appendice se produit, suivie de la formation d'une péritonite. Dans des cas exceptionnels, l'inflammation disparaît spontanément, la maladie recule.

La forme chronique est moins courante que la forme aiguë. Mais cela ne peut pas être sous-estimé. Malgré la nature séduisante des manifestations, cela peut entraîner le développement de complications. Par conséquent, lorsque des signes typiques apparaissent, un traitement chirurgical est nécessaire..

Symptômes généraux objectifs

En règle générale, la maladie débute par un vague inconfort au milieu de l'abdomen supérieur, suivi d'autres manifestations, en particulier: nausées, perte d'appétit, dyspepsie. En quelques heures, la douleur se déplace vers le bas-ventre droit, est limitée, entraînant des difficultés de mouvement, de marche et de toux. En cas de vomissements, ils se développent tôt, plusieurs heures après le début de la douleur abdominale initiale.

L'apparition de vomissements avant le développement de la douleur jette un doute sur le diagnostic d'appendicite aiguë.

Les premiers symptômes qui manifestent une appendicite chez les enfants et les adultes sont un changement de l'état général du patient avec une réaction douloureuse à tout mouvement. Un symptôme de l'appendicite aiguë est une accélération de la fréquence cardiaque qui ne correspond pas à la température corporelle. L'évaluation de la fréquence respiratoire et de la température n'aidera pas à poser un diagnostic (seule une température supérieure à 39-40 ° C indique principalement contre la maladie).

Symptômes et manifestations de l'appendicite chez l'adulte

L'emplacement de l'appendice n'est pas le même chez toutes les personnes. Les cartes anatomiques décrivent 6 endroits différents où l'appendice peut être situé. Par conséquent, les symptômes de la maladie varient souvent..

La manifestation la plus typique, indiquant le développement de l'appendicite, est une douleur dans le nombril, se déplaçant lentement vers la droite dans le bas de l'abdomen. La plupart de la douleur est localisée entre le nombril et la saillie de l'os pelvien. C'est le point McBurney, du nom du chirurgien américain qui l'a décrit le premier.

Les manifestations concomitantes chez les femmes et les hommes adultes comprennent:

  • la nausée;
  • vomissement;
  • température d'environ 37,5 ° C;
  • cardiopalmus;
  • constipation;

Parfois, une légère diarrhée peut survenir. La douleur s'intensifie lors de la marche, des éternuements et autres «tremblements». Le patient cherche une position de soulagement, principalement couché sur le dos avec les genoux pliés.

Avec une inflammation à un stade tardif, qui commence à irriter la paroi abdominale, une injection douloureuse se produit après un affaiblissement brutal des doigts lors de la compression précédente.

En plus de ces signes typiques, la maladie chez les hommes et les femmes adultes peut se manifester sous diverses variantes, imitant d'autres troubles abdominaux. L'appendicite imite souvent les coliques rénales, l'inflammation de la vésicule biliaire, les maladies gynécologiques.

Manifestations d'appendicite chez les enfants

Un autre problème est l'appendicite chez les enfants - les symptômes de 5 à 7 ans sont difficiles à reconnaître par eux-mêmes et un jeune enfant n'est pas capable de décrire des foyers douloureux. De plus, les enfants se plaignent souvent de symptômes très non spécifiques. Les douleurs abdominales autour du nombril sont souvent accompagnées de vomissements, de diarrhée ou de constipation. Chez les plus jeunes enfants, un ventre gonflé et sensible au toucher peut prédominer sur les symptômes associés. Une légère fièvre accompagnant l'inflammation n'est pas exclue. La douleur s'aggrave avec d'autres signes.

Avec l'appendicite, les symptômes mentionnés ci-dessus chez les enfants de 10 ans et moins sont les plus courants. Mais la maladie peut être atypique, avec ou sans certaines des manifestations décrites. Dans ces cas, il est reconnu tardivement, au stade de la perforation de l'appendice..

La raison pour laquelle il peut être difficile d'identifier la maladie est la localisation atypique de l'appendice. Les symptômes ci-dessus se produisent dans un certain nombre d'autres troubles. Il est important de prêter attention aux circonstances précédant leur apparition..

Symptômes de l'appendicite aiguë chez les enfants

Les signes d'appendicite chez un enfant de 11 à 12 ans diffèrent des symptômes de la maladie chez les enfants de 2 ans. Jusqu'à l'âge de 2 ans, il est rare en raison de la large jonction de l'appendice avec le caecum. Cela évite la stagnation du contenu de l'appendice. Mais cette condition est dangereuse en raison de la capacité réduite à limiter l'inflammation (faible résistance immunitaire du corps, faible capacité du péritoine à produire des adhérences, épiploon court). Aux premiers stades, la maladie se manifeste par une somnolence, une irritation, des larmes, une perte d'appétit. Avec sa progression, des vomissements, de la fièvre, des douleurs s'ajoutent.

Il peut y avoir une envie de déféquer avec une petite quantité de selles molles, de la constipation, des brûlures pendant la miction.

Chez les enfants de plus de 2 ans, le tableau clinique ne diffère pas significativement des manifestations chez un adolescent et un adulte, mais leur examen est compliqué par une mauvaise coopération avec un médecin.

Vous pouvez vérifier l'appendicite à la maison par comportement: l'enfant prend une position «facilitatrice» - mi-assis avec les jambes partiellement pliées. Des difficultés importantes sont créées, notamment, en descendant les escaliers. La température n'augmente pas de manière significative (généralement jusqu'à 38 ° C). Nausées, parfois des vomissements peuvent également être présents.

Que faire si vous soupçonnez une appendicite?

Pour comprendre que l'appendicite est enflammée, pour fournir une assistance rapide, pour éviter les complications, prenez les mesures suivantes:

  • Résumez la période de pré-apparition en mettant l'accent sur l'apport alimentaire, la fréquence des selles.
  • Arrêtez de manger si vous avez mal à l'estomac.
  • Buvez du thé sucré ou de l'eau minérale à petites doses à intervalles fréquents et évitez les boissons gazeuses - un tel régime temporaire évitera les ballonnements qui aggravent les symptômes.
  • Ne prenez pas de médicaments contre la douleur (risque de masquer les symptômes).
  • Ne mettez pas de glace sur le ventre de votre bébé!

L'appendicite présente souvent un ensemble typique de symptômes, mais avec une variabilité significative. L'enfant se plaint de douleurs autour du nombril. Après quelques heures, la douleur passe dans le bas-ventre droit, est colique ou persistante. Une palpation douloureuse et des tapotements sur l'abdomen droit et gauche sont typiques.

Diagnostic de l'appendicite

Si la maladie ne présente pas de symptômes typiques, le diagnostic peut être difficile. Le diagnostic comprend l'anamnèse, la palpation, la mesure du pouls, la température.

Il est également nécessaire de faire un test sanguin pour les leucocytes, autres signes d'inflammation. Les recommandations diagnostiques (en fonction de la complexité du diagnostic) comprennent:

  • méthodes d'imagerie (échographie);
  • CT;
  • examen endoscopique;

Pour les femmes adultes, un examen gynécologique est recommandé pour exclure les maladies de la région génitale (l'estomac fait également mal avec des maladies de l'utérus, des trompes de Fallope, des ovaires). Similaire à la façon dont l'estomac fait mal avec une appendicite, des nœuds fibreux, des kystes, des tumeurs ovariennes, une inflammation dans le petit bassin apparaît.

Dans le cadre du diagnostic, il est important de reconnaître le type d'appendicite:

Type de maladieManifestations typiques
CatarrhalL'inflammation affecte la membrane muqueuse, l'appendice est enflé
PhlegmoneuxInflammation du tissu musculaire, appendice purulent, vert
GangreneuxAppendice noir, épaissi, fragile

En cas de rupture, un échantillon est prélevé pour la culture, la cavité est rincée. Le patient est traité en unité de soins intensifs avec une sonde nasogastrique. Il est libéré dans les 3-7 jours après l'opération. Il peut aller travailler 10 jours après le retrait de l'appendice, faire du sport - après 6 semaines.

Appendicite chronique

L'appendicite chronique diffère de la forme aiguë de la maladie par une variété de symptômes, la complexité de l'examen, l'approche chirurgicale, la durée de l'hospitalisation et le rétablissement. Il se déroule lentement ou à intervalles, les périodes symptomatiques alternent avec asymptomatiques.

L'inflammation est souvent associée à des maladies des voies urinaires et à des troubles gynécologiques. Son diagnostic est complexe; d'autres maladies similaires à l'appendicite chronique doivent être exclues. L'opération peut être effectuée dans les délais.

L'avantage de retirer un appendice enflammé de façon chronique est la technique laparoscopique. Le médecin travaille avec une caméra et 2-3 instruments insérés dans la cavité abdominale par de petites incisions. L'avantage de cette technique est la possibilité d'un meilleur examen de la cavité abdominale qu'avec la chirurgie classique. L'effet esthétique positif après la chirurgie laparoscopique (cicatrices plus petites), une hospitalisation plus courte, une période de récupération est également important..

Formes spéciales d'inflammation

Le tableau clinique de l'appendicite dépend de la position atypique de l'appendice, des changements dans la réponse du patient en raison de l'âge, de la grossesse et des médicaments. Il est impossible de reconnaître un formulaire spécial par vous-même - un examen spécialisé est nécessaire.

Forme d'inflammationImage clinique
Appendicite rétrocéculaireDouleur, contraction musculaire, extension douloureuse des membres de la hanche lors de l'examen du patient du côté gauche
Appendicite laterocecalDouleur du côté droit de l'abdomen (en raison de la contraction musculaire, une douleur peut être donnée à la région lombaire)
Appendicite pelvienneLocalisation de la douleur près de la symphyse, ligament inguinal, rotation douloureuse de la hanche, problèmes dysuriques, diarrhée
Appendicite mésocellialeDouleur autour du nombril, souvent sans contraction musculaire
Appendicite du côté gaucheDouleur, contraction musculaire dans l'hypogastre gauche, imitant cliniquement une diverticulite. Il est souvent possible de comprendre que c'est l'appendice qui ne s'enflamme qu'en examinant l'abdomen avec des méthodes d'imagerie.
Appendicite sénileAbsence possible de symptômes classiques, en particulier de contraction musculaire; douleur inexpressive. L'évolution de la maladie est plus grave, les complications purulentes, les perforations sont fréquentes

La vérification de l'inflammation chez les personnes âgées est difficile en raison de la capacité réduite du corps à y répondre. Chez les enfants, le problème est une description inappropriée des symptômes.

Complications de l'appendicite aiguë

Les complications courantes chez les adultes et les enfants comprennent:

  • perforation de l'appendice;
  • péritonite;
  • abcès périapendique;
  • adhésion post-inflammatoire;
  • pyléphlébite.

Les premiers signes de perforation sont une fièvre et une douleur plus élevées qu'avec l'appendicite «simple». La perforation peut entraîner une péritonite généralisée. La péritonite entraîne une augmentation de la douleur, une contraction de la paroi abdominale. Le patient a une forte fièvre, des signes de toxémie sévère.

Une infiltration périapendiculaire peut se développer sur une période de plusieurs jours. L'épiploon et les anses intestinales environnantes sont progressivement collés ensemble par la fibrine de l'exsudat. Un œdème douloureux et palpable se forme dans l'hypogastre droit.

Un abcès périapendiculaire est caractérisé par la présence de pus dans une cavité délimitée par un épiploon et des anses intestinales. Les symptômes s'aggravent de jour en jour. Dans l'hypogastre droit, une tumeur douloureuse palpable, clairement définie, de consistance molle se développe. Le diagnostic est confirmé par échographie ou CT.

Les adhérences post-inflammatoires peuvent entraîner une iléose ou une infertilité récurrente chez la femme.

La pyléphlébite purulente est une thrombophlébite du système veineux porte. Il se caractérise par des frissons, une forte fièvre, plus tard - des abcès hépatiques. Il s'agit d'une complication rare mais grave, voire mortelle..

Les complications nécessitent une thérapie spécialisée immédiate, les tentatives pour les soulager à la maison, les conditions non professionnelles sont inacceptables.

Que retenir des informations reçues?

L'appendicite est une maladie courante, incl. chez les enfants. Il est important de découvrir les signes d'inflammation en temps opportun, de l'opérer à temps. Cela aidera à prévenir le développement de complications. Pour identifier la maladie, il est important de savoir de quel côté de l'appendicite se trouve un enfant et un adulte et où cela fait mal. Chez la plupart des patients, une appendicite aiguë survient avec un tableau clinique typique, son diagnostic n'est pas difficile. Mais il existe des cas avec une évolution clinique différente, dans lesquels le diagnostic n'est confirmé ou exclu que pendant la chirurgie.

Partage avec tes amis

Faites quelque chose d'utile, cela ne prendra pas longtemps

Comment reconnaître l'appendicite à la maison?

Où se trouve l'appendice?

L'appendice est un petit processus qui s'étend du caecum. Le caecum est une partie du gros intestin. La taille et la forme de cet appendice sont sujettes à diverses variations. Sa longueur moyenne est de 8 à 10 cm, mais des cas d'appendices très longs ou courts sont décrits. Le plus souvent, il est situé dans la région iliaque droite, moins souvent dans la région sous-hépatique ou pelvienne. L'appendice peut être situé derrière le caecum ou situé par voie extra-péritonéale.

Cette variabilité de forme et d'emplacement est la raison de la localisation différente de la douleur et de la variété des symptômes de l'appendicite. C'est pourquoi l'appendice est considéré comme un «caméléon de la cavité abdominale», et son inflammation est définie comme une «maladie à multiples facettes»..

Pourquoi s'enflamme-t-il?

L'appendicite aiguë est une maladie polyétiologique. La principale cause de la maladie est la flore bactérienne. Le plus souvent, il s'agit de bactéries (Escherichia coli, pseudomonas, staphylocoques et streptocoques, fusobactéries, etc.), qui se trouvent normalement en petites quantités dans l'intestin humain.

Lorsque des facteurs défavorables apparaissent (allergies, vers, plis et corps étrangers de l'appendice, perturbation de la microcirculation, etc.), cette microflore commence à montrer des propriétés pathogènes, provoquant le développement d'un processus inflammatoire. De plus, la maladie peut être causée par des bactéries spécifiques de la tuberculose, de la dysenterie, de la fièvre typhoïde ou des protozoaires: amibes, trichomonas et autres.

Comment identifier l'appendicite?

Bien que la maladie présente divers symptômes, il existe des signes généraux de la maladie, en présence desquels une appendicite peut être reconnue:

1. Syndrome de la douleur. Cela se produit toujours. Elle s'exprime à des degrés divers: d'un léger inconfort (tiraillement, douleur dans l'hypochondre droit) à une douleur vive. Principales caractéristiques d'une telle douleur:

  • l'apparition de la douleur n'est pas associée à un traumatisme, à la prise de nourriture ou à d'autres raisons;
  • fait souvent mal d'abord dans l'abdomen, puis la douleur est déplacée vers la zone de l'appendice;
  • lors de la toux, des éternuements et de l'effort physique, les sensations de douleur augmentent;
  • douleur constante;
  • avec un emplacement typique de l'appendice, la douleur ne rayonne nulle part;
  • il y a deux périodes d'augmentation de la douleur: la première - avec une lésion destructrice de l'appendice et la seconde - avec le passage de l'inflammation au péritoine.

2. Symptômes d'inflammation. Manifesté par une élévation de la température à des valeurs subfébriles ou élevées. Les changements inflammatoires sont déterminés dans un test sanguin général (ESR augmentée, leucocytose, etc.). Chez les patients affaiblis et ceux dont l'immunité est réduite, ces signes peuvent être absents..
3. Manifestations dyspeptiques. Un patient souffrant d'appendicite peut être dérangé par des nausées, des vomissements, des selles et une rétention de gaz, moins souvent de diarrhée. Ces manifestations ne se produisent pas toujours.
4. Signes de péritonite. Avec la transition du processus inflammatoire vers le péritoine, les symptômes suivants commencent à apparaître:

  • tension des muscles abdominaux à la palpation;
  • la paroi latérale antérieure de l'abdomen cesse de participer à l'acte de respiration;
  • des symptômes spécifiques d'irritation péritonéale se produisent, par exemple, le symptôme de Shchetkin-Blumberg: en appuyant avec la paume de la main sur l'abdomen et en relâchant brusquement, la douleur s'intensifie.

Autres symptômes spécifiques de l'appendicite

Il existe plus d'une douzaine de symptômes différents qui peuvent indiquer le développement d'une appendicite. Certains d'entre eux sont plus courants, d'autres moins courants. Il est préférable de confier l'interprétation des symptômes à un spécialiste, car le médecin peut vérifier le nombre maximal de signes pour un diagnostic et les évaluer correctement. Énumérons certains d'entre eux.

  • Symptôme "chemise": en tenant la paume du processus xiphoïde du sternum à l'abdomen, la douleur dans la région du processus augmente. Comparez le symptôme à droite et à gauche: à droite - la douleur s'intensifie, à gauche - non.
  • Symptôme de Sitkovsky: la douleur dans la région de l'appendice augmente avec un virage serré vers le côté gauche.
  • Symptôme Bartholomew-Michelson: le patient est allongé sur le côté gauche, lorsqu'il sent la région iliaque droite, la douleur augmente.

Ce qu'il faut retenir lors de l'autodiagnostic de l'appendicite

Si le patient décide de découvrir par lui-même la présence d'appendicite chez lui-même ou chez un être cher, il faut se souvenir de certaines nuances. Il existe des catégories de personnes dont les symptômes de la maladie sont atypiques et peuvent ne pas être reconnus en temps opportun:

  1. Enfants de 1 à 2 ans et bébés. Il est très difficile de reconnaître la maladie en raison du fait que l'enfant ne peut pas décrire la plainte. Le péritoine chez les enfants de cet âge est très plastique, de sorte que les symptômes typiques de l'appendicite sont absents. Les signes généraux d'inflammation prédominent: faiblesse, perte d'appétit, forte fièvre, etc..
  2. Personnes âgées et séniles. Les symptômes de la maladie sont effacés, la réaction inflammatoire est faible au début de la maladie.
  3. Femmes enceintes. Au deuxième trimestre, l'appendice change de position et monte. Chez la femme enceinte, il est impossible de détecter une tension dans les muscles abdominaux, car ils sont surchargés. La nature de la douleur peut être facilement confondue avec une pathologie gynécologique ou une fausse couche naissante.
  4. La maladie est atypique chez les patients atteints de diabète sucré, de problèmes neurologiques et de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal.
  5. Pré-prise d'analgésiques, les antibiotiques peuvent changer le tableau clinique de la maladie.

Est-il possible de déterminer l'appendicite par échographie?

Pour diagnostiquer l'appendicite, le médecin doit se renseigner sur les antécédents du patient, la pathologie concomitante et procéder à un examen objectif.
Les tests aident à identifier la maladie, indiquant un processus inflammatoire, mais ils ne suffisent pas pour un diagnostic précis. L'échographie est utilisée dans le diagnostic de l'appendicite. La détection de certains signes échographiques, tels que l'épaississement de la paroi de l'appendice, l'augmentation de l'échogénicité et l'augmentation du diamètre, permet de suspecter un processus inflammatoire.

Un excès de poids, une formation accrue de gaz et une localisation atypique de l'appendice peuvent interférer avec l'échographie, cette méthode est donc auxiliaire, mais pas la principale dans le diagnostic de l'appendicite.

L'inflammation de l'appendice est une pathologie désagréable qui peut conduire à une triste issue. La vigilance et l'orientation rapide vers un spécialiste aideront à éviter les problèmes et à revenir à une vie normale.

Comment identifier l'appendicite?

Toute condition aiguë nécessite une attention médicale urgente. Souvent, dans de telles situations, chaque heure ou même chaque minute compte. Parmi les maladies nécessitant un appel d'ambulance se trouve l'appendicite aiguë. Cette pathologie se manifeste en quelques heures, moins souvent - 2-3 jours. L'appendicite est une inflammation de l'appendice du côté droit de l'abdomen. Un retard dans le diagnostic et le traitement peut avoir des conséquences tragiques, alors que l'opération elle-même ne prend généralement pas plus de 15 minutes et est classée comme poumon.

Symptômes: comment reconnaître?

Il existe deux types de maladies: aiguës et chroniques. Dans le premier cas, les symptômes se manifesteront très clairement et l'injection des symptômes progresse sur plusieurs heures. Avec le deuxième sous-type, il y a une détérioration progressive du bien-être, qui peut durer plusieurs semaines. Les deux types nécessitent une intervention chirurgicale immédiate. Pour obtenir une aide médicale à temps, vous devez savoir comment déterminer vous-même l'appendicite. Les principaux symptômes dans ce cas sont une douleur intense et une détérioration générale du bien-être. Les signes d'inflammation de l'appendice comprennent:

  • douleur dans la région péritonéale, qui est d'abord localisée au centre, mais se déplace progressivement vers la droite, n'atteignant pas le bord des os pelviens;
  • à la moindre pression sur le côté droit de l'abdomen, les sensations sont considérablement aggravées;
  • les muscles abdominaux se durcissent, vous pouvez le sentir au toucher;
  • la douleur diminue si vous vous allongez sur le côté droit, en tirant vos jambes vers votre poitrine;
  • augmentation de la température jusqu'à 39-40 degrés;
  • diarrhée ou constipation;
  • nausée et vomissements.

Si vous suspectez une appendicite, vous ne devez en aucun cas prendre des analgésiques ou des médicaments pour faire travailler les intestins. Il est également interdit d'appliquer un coussin chauffant sur l'estomac, ou vice versa - des objets rafraîchissants. Il faut se rappeler que tout le monde n'a pas les mêmes symptômes. Il existe des catégories de personnes qui développeront la maladie de manière modifiée. Ceux-ci inclus:

  • les enfants;
  • personnes âgées;
  • les femmes enceintes à 7-9 mois;
  • des patients atteints du cancer;
  • souffrant d'une infection par le VIH;
  • les personnes ayant des organes transplantés;
  • avez un ulcère ou une colite.

Comment vérifier l'appendicite dans ces cas est plus difficile à dire. La nature et la localisation de la douleur peuvent différer, les vomissements et la fièvre seront exprimés à des degrés divers. Cependant, la totalité des symptômes reste à peu près la même..

Comment identifier l'appendicite

Un estomac douloureux apparaît pour diverses raisons. Un intestin bouleversé et des ballonnements peuvent créer des douleurs dans la région abdominale. Cependant, la cause de la maladie inconfortable peut également être une cause plus grave - l'appendicite. Pour distinguer d'autres maladies, il convient de regarder les symptômes qui l'accompagnent.

L'appendicite est une condition de l'appendice du caecum appelé l'appendice. Les processus inflammatoires se déroulant à l'intérieur de l'organe conduisent à son œdème et à une augmentation de taille. En l'absence du traitement nécessaire, la maladie passe d'un stade simple à une forme aiguë avec des complications ultérieures..

Il est souvent possible de confondre l'inflammation de l'appendice avec une violation du processus digestif. Par conséquent, il est important de savoir quels symptômes indiquent le développement d'une appendicite afin d'avoir le temps d'appeler une ambulance avant le début de la péritonite..

Symptômes

Souvent, les douleurs abdominales sont confondues avec une indisposition du système digestif, mais il existe des signes distinctifs qui permettent de reconnaître l'inflammation alléguée:

  • Douleur dans l'abdomen. Ce n'est qu'au début du processus inflammatoire que l'inconfort est ressenti près du nombril, avec un mouvement progressif vers la droite, vers le coin inférieur, où se trouve le processus. L'attaque et la douleur surviennent soudainement, il est impossible de respirer profondément. Le syndrome de la douleur augmente plusieurs fois lorsqu'une personne commence à tousser ou à rire.
  • Position du corps. Lorsque l'appendice devient enflammé, le corps humain prend involontairement une certaine position dans laquelle la douleur n'est pas si forte. La personne marche dans un état plié. En décubitus dorsal, l'adulte et l'enfant sont allongés sur le côté avec les jambes tendues.
  • Des nausées, des nausées se développent. Les processus inflammatoires se produisant à l'intérieur, ont un effet sur les intestins, provoquant une sensation de nausée et des vomissements réguliers, qui n'apportent pas un état de soulagement. Dans de rares cas, les vomissements dérangent 1 à 2 fois, la plupart des patients se plaignent d'un inconfort persistant. Les écoliers et les adolescents souffrent plus souvent d'appendicite, car les vomissements surviennent plus souvent pendant cette période. Les vomissements sont beaucoup moins fréquents chez les adultes. Si la maladie se développe chez une personne âgée, il n'y a pas de tels symptômes..
  • Température corporelle. Lorsque le corps essaie de faire face à une inflammation, la température globale augmente. En règle générale, un thermomètre affiche 37,5 à 38 degrés. Dans le corps d'un enfant, la température peut atteindre 40. Une augmentation du thermomètre indique une augmentation du processus inflammatoire et la progression de la maladie.
  • Trouble de la défécation. Un symptôme intestinal dérangé est rare. Ce n'est que si l'emplacement de l'appendice lui-même est atypique, il y aura peut-être un manque de selles ou de diarrhée. Il convient de noter l'état d'une personne après une selle liquide. Si après le processus il y a un soulagement temporaire, il y a un empoisonnement, si le soulagement ne vient pas, c'est une appendicite.
  • Sensation de bouche sèche et de plaque. L'apparition de ces signes indique clairement le développement de processus inflammatoires dans l'appendice du caecum..

Dans de rares cas, des douleurs pendant la miction peuvent survenir. Cela est dû à la présence de l'appendice à côté de la vessie et à la pression exercée dessus (on pense parfois que le rein fait mal). La douleur peut apparaître dans la colonne lombaire ou l'aine. Tout dépend de la position spécifique de l'appendice dans le corps humain. Parfois, un nez qui coule et une toux froide chez les enfants rendent difficile le diagnostic de la maladie.

Instruction pour la détermination chez un adulte

La procédure doit impliquer deux personnes, il est difficile de déterminer indépendamment la maladie. Il est possible de déterminer l'appendicite à la maison en utilisant les méthodes suivantes:

  1. Prenez une position horizontale. Il est permis de s'allonger sur un lit ou sur le sol, l'essentiel est que la surface soit plane. Les mains tombent le long du corps. Écartez légèrement vos jambes sur les côtés, essayez de les plier. En pliant les jambes, l'autre personne appuie sur le coin inférieur droit de l'abdomen et retire brusquement les bras. Au moment du retrait, la douleur doit apparaître - l'aide d'un médecin est nécessaire, il s'agit d'une appendicite. Peut-être que le syndrome de la douleur sera dans la région génitale, à gauche ou près du nombril.
  2. Couché sur le sol, les bras étendus le long du corps, les jambes droites. Vous devez élever votre jambe droite à un niveau de 50 degrés. L'assistant doit frapper le talon de la jambe tendue avec le bord de la paume. Répétez la même procédure avec la jambe gauche. La manifestation du syndrome douloureux à droite - il y a une appendicite.
  3. L'autodiagnostic de l'appendicite est possible en toussant. La douleur s'intensifie et réagit du côté droit.
  4. La marche est considérée comme un signe important d'un processus inflammatoire en cours. Chaque étape commencera à répondre par la douleur et l'inconfort, localisés à droite..
  5. Avec une palpation indépendante du péritoine, il est possible de tâtonner des muscles tendus et un processus difficile, ce qui indique le développement de la maladie. Chez une personne en bonne santé, lors de la sensation, les muscles sont détendus, l'abdomen est doux, sans douleur.

Les médecins recommandent de faire un petit test d'appendicite à la maison:

  1. Le patient est allongé sur le côté droit. Vous devez effectuer des mouvements avec soin afin de ne pas provoquer de dommages mécaniques.
  2. Ensuite, la personne prend la pose de l'embryon: les jambes pliées sont progressivement remontées vers la poitrine.
  1. Découvrez les sentiments du patient. Si le syndrome douloureux disparaît, il s'agit d'une appendicite..
  2. Dans cette position, le patient est retardé de trois minutes.
  3. Après cela, la personne doit tourner sur son côté gauche et se dégourdir les jambes.
  4. Découvrez les sentiments dans cette position. Une forte augmentation de l'état d'inconfort vous permet de reconnaître le développement du processus inflammatoire dans l'appendice.

La différence entre les symptômes chez un enfant et pendant la grossesse

Avec l'inflammation de l'appendice chez une femme enceinte, le syndrome douloureux est quelque peu déplacé sur le côté. Pendant la période de croissance fœtale, tous les organes internes ont subi un changement de localisation. L'inconfort de la grossesse est plus élevé.

L'enfant ne peut pas toujours dire que l'estomac fait mal, montrer où ça fait mal et décrire correctement la nature de la douleur. Les adultes doivent s'auto-vérifier et découvrir la gravité des symptômes qui se sont produits. Si l'enfant s'accroupit constamment sur ses hanches, il pleure fréquemment sans raison apparente - cela indique une inflammation de l'épididyme. Des ballonnements et des vomissements réguliers sont également parfois notés. Un signe supplémentaire du développement d'un processus inflammatoire dans le corps de l'enfant est le refus de manger, un état léthargique.

Identifier l'inflammation est la tâche principale, mais il convient de souligner ce qui ne peut absolument pas être fait si l'autodiagnostic a confirmé l'appendicite:

  1. Vous ne devez pas attendre le développement de complications avec l'apparition d'une température, accompagnée de douleurs dans l'abdomen. Consultez immédiatement un médecin.
  2. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques ou des laxatifs. Leur réception lubrifie la manifestation des symptômes et ne permet pas un diagnostic correct, ce qui signifie qu'ils peuvent fournir une assistance qualifiée à temps..
  3. Il vaut également la peine de refuser de prendre des médicaments gastriques ou intestinaux. Les composés chimiques qu'ils contiennent sont capables de réagir avec le contenu du processus enflammé, ce qui entraînera sa rupture et le développement d'une péritonite, souvent mortelle.
  4. Avant l'arrivée de l'équipe d'ambulance, il n'est pas souhaitable de manger et de boire. Le seul traitement de l'appendicite est la chirurgie, c.-à-d. supprimera le processus enflammé. L'estomac et les intestins doivent être exempts de débris alimentaires. La digestion des aliments s'accompagne d'une irritation des parois du tractus intestinal, ce qui entraîne une douleur accrue.

Le besoin d'une ambulance

Une personne a des vomissements sévères, des douleurs abdominales - c'est un signal pour appeler une ambulance pour une hospitalisation immédiate. Le patient doit décrire au médecin en détail ses propres sentiments et symptômes. Essayez d'indiquer votre état le plus en détail possible, le délai décrit est de 2 à 3 jours, à partir du moment où les premiers signes apparaissent.

Actions du médecin: effectuer un examen, ressentir la place de la douleur, des tests et un examen instrumental.

Diagnostic hospitalier

Après avoir livré le patient, les médecins auront besoin d'un test d'urine et de sang. En règle générale, à l'hôpital, des tests sont effectués pour exclure d'autres maladies potentielles qui provoquent des symptômes similaires..

Vérifiez l'état de la région abdominale par échographie. L'analyse par ultrasons permet de déterminer avec précision l'évolution des processus inflammatoires à l'intérieur du corps humain. À l'aide d'une enquête, l'emplacement de l'organe est également déterminé.

Si l'examen précédent n'a pas permis de diagnostiquer la maladie, il n'est pas possible de faire un diagnostic clinique, une étude complémentaire est réalisée à l'aide d'un scanner. La difficulté survient lorsque le patient est en surpoids. La présence d'une grande quantité de graisse ne permet pas de voir l'image exacte de ce qui se passe dans l'abdomen à l'échographie.

Comment reconnaître l'appendicite

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum (appendice). Dans la plupart des cas, le patient a besoin d'un traitement chirurgical: une appendicectomie est pratiquée sur la personne (suppression du processus enflammé). En l'absence de soins médicaux adéquats, le développement de complications graves est possible. Pour déterminer l'appendicite et prévenir la formation de complications graves, il est nécessaire de connaître les symptômes caractéristiques d'une attaque.

Principales caractéristiques

Pour comprendre que c'est l'appendicite qui fait mal, la connaissance des principaux symptômes de la pathologie aidera. Ceux-ci inclus:

  • Zone de localisation de la douleur. Au départ, une personne ne peut pas indiquer la zone exacte dans laquelle elle ressent de la douleur. Au cours des heures suivantes, la douleur «descend» dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen. Ceci est un signe d'implication dans le processus pathologique du péritoine pariétal. La douleur s'aggrave avec les respirations profondes, le rire ou la toux.
  • Incapacité à prendre une position verticale. Lorsque la douleur devient trop intense, la personne ne peut pas garder le dos droit à tout moment. Il est possible de reconnaître une appendicite à la demande du patient de prendre la position d'un embryon: il se couche sur le côté et ramène ses jambes vers son ventre. Dans cette position, les coupes deviennent plus calmes.
  • Nausée se terminant par des vomissements. Ce symptôme est typique d'une intoxication alimentaire. Mais l'inflammation de l'appendice sera indiquée par des nausées incessantes: vider l'estomac n'apportera pas de soulagement. Il est important de se rappeler qu'un enfant peut avoir plusieurs vomissements, mais pas un patient âgé. Vous pouvez en savoir plus sur la façon de déterminer l'inflammation de l'appendice chez un enfant dans cet article..
  • Une augmentation de la température corporelle globale. L'inflammation de l'appendice s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle jusqu'à 38 degrés. Chez les bébés, cet indicateur peut atteindre 40 degrés. Si une augmentation significative de la température est observée chez les patients adultes, le risque de rupture intestinale et de développement d'une péritonite est élevé..
  • Changement de selles. Chez les adultes, la composition des matières fécales ne subit pas de changements caractéristiques, mais chez les enfants, le développement de la diarrhée est possible. Il est possible de distinguer l'appendicite de l'intoxication alimentaire: avec une inflammation de l'appendice après la libération des intestins, la douleur ne disparaît pas.
  • Sécheresse de la muqueuse buccale. Avec l'exacerbation de l'appendicite chronique et sa forme aiguë, c'est l'un des principaux symptômes.
  • Miction douloureuse. La maladie peut être identifiée par le développement de sensations désagréables accompagnant la libération de la vessie. De plus, une personne peut ressentir une gêne dans la région de l'aine.

Si une personne présente simultanément plusieurs symptômes à la fois, une équipe d'ambulances doit être appelée. Il est interdit de prendre des analgésiques, car cela entraîne un «étalement» des symptômes et complique un diagnostic préliminaire. Pour confirmer ou nier avec précision la présence d'une pathologie, le patient se voit attribuer un test sanguin et d'autres tests.

Instructions pour déterminer l'appendicite

Pour identifier l'inflammation de l'appendice, vous pouvez utiliser les instructions suivantes. La personne se tient sur une surface plane et commence à marcher sur place, en levant les genoux aussi haut que possible. Si la douleur commence à s'intensifier, la probabilité de développer une appendicite est assez élevée..

L'homme est allongé sur le dos. Les muscles du corps sont complètement détendus. Il est nécessaire de sonder doucement l'abdomen dans la zone de projection de l'appendicite. S'il y a une inflammation, les muscles du péritoine seront très tendus et les manipulations entraîneront une douleur accrue.

Vérification du symptôme de Shchetkin-Blumber. Le patient est allongé sur le dos. Il faut appuyer avec la paume de la main dans le nombril et arracher brusquement la main. Il est possible de diagnostiquer au préalable l'appendicite par l'apparition d'une douleur vive qui irradie directement vers le nombril.

Symptômes du droit d'auteur

Il existe un certain nombre de symptômes avérés qui indiquent clairement à la maison qu'une personne a développé une appendicite..

  • Symptôme de Kocher-Volchkovsky. Le chemin de la propagation de la douleur devient un signe caractéristique de l'inflammation. Initialement, ils sont notés dans la zone épigastrique, puis descendent vers le nombril et finalement migrent vers la partie inférieure droite de l'abdomen.
  • Symptôme de Shchetkin-Blumberg. Si vous exercez une pression lente sur la zone de projection de l'appendice, la douleur n'est pratiquement pas ressentie. Mais avec une séparation nette des doigts, un fort syndrome douloureux se forme. Le symptôme peut indiquer une inflammation du péritoine ou l'apparition d'une péritonite. N'apparaît pas avec une localisation atypique de l'appendice.
  • Le symptôme de Rovzing. Lorsque vous appuyez simultanément sur le côlon descendant et la zone située au-dessus, puis en présence d'appendicite, le patient ressentira une douleur. Elle est causée par les gaz intestinaux entrant dans le processus enflammé..
  • Symptôme de résurrection. Vous devez tracer nettement une ligne avec vos doigts de l'hypochondre droit à la partie inférieure droite de l'abdomen. S'il y a une inflammation, à la fin du mouvement, le patient ressentira de la douleur.
  • Le symptôme d'Obraztsov. Si le patient soulève sa jambe droite et appuie ses doigts sur la région iliaque du côté droit, la personne ressentira une douleur intense..

La palpation de la cavité abdominale lors de l'identification des symptômes du droit d'auteur doit être effectuée aussi soigneusement que possible. Sinon, des dommages à l'intégrité de l'appendice enflammé et la sortie de son contenu dans la cavité abdominale sont possibles. Lors du diagnostic de l'appendicite, le patient est chargé de supprimer le processus enflammé. Le traitement de la pathologie à domicile est inacceptable, car il peut entraîner la mort d'une personne.

Localisation de la douleur en fonction de la localisation de l'appendice

Avec la localisation classique de l'appendice, la douleur devient le principal signe de la pathologie. Elle est décrite comme piquante / douloureuse. L'attaque commence soudainement, sans aucun prérequis, dans la seconde moitié de la journée (le plus souvent). Au départ, une sensation d'inconfort se forme dans la zone épigastrique. Plus tard, à mesure que le processus inflammatoire progresse, les caractéristiques de la douleur changent. Ils deviennent plus prononcés, intenses et descendent dans l'abdomen iliaque droit.

À ce stade du développement de l'inflammation, une personne est hantée par certaines sensations: la douleur augmente non seulement en marchant, mais également en riant, en éternuant, en toussant. Pour remédier à la situation, il est obligé de prendre la pose d'un embryon: les jambes en position sur le côté droit sont repliées dans l'estomac. Sinon, l'état de santé se détériore considérablement.

Avec une localisation atypique de l'appendice enflammé - rétrocirculaire ou pelvien - les douleurs se déplacent de la zone épigastrique vers l'aine, le lombaire ou l'hypochondre. Cela dépend de la position du processus enflammé. La douleur reste constante, mais les symptômes de l'inflammation augmentent lentement.

Avec la position pelvienne de l'appendice, lorsqu'il est transformé dans la région pelvienne basse, une douleur est ressentie dans l'espace suprapubien. De par sa nature, il ressemble à la cystite. Si le syndrome de la douleur disparaît soudainement, c'est l'un des signes de nécrose des tissus enflammés. La rupture des parois de l'appendice peut survenir à tout moment, ce qui entraînera le développement d'une péritonite et d'autres complications plus graves, pouvant aller jusqu'au décès.

Diagnostique

Pour savoir s'il y a inflammation ou non, le patient subit un test sanguin. La présence d'une pathologie est confirmée par une augmentation du taux de leucocytes (normalement il est de 8-9 * 10 9 / l). La leucocytose est particulièrement prononcée avec le développement d'un processus purulent. À mesure que la condition s'aggrave, la formule leucocytaire se déplace vers la gauche, ce qui s'accompagne de l'apparition de myélocytes coup de couteau.

Il y a une augmentation de l'indicateur ESR - la vitesse de sédimentation des érythrocytes. L'analyse d'urine est utilisée comme technique de diagnostic différentiel. Aide à séparer la pathologie du système génito-urinaire du processus inflammatoire dans l'appendice. Avec le développement de la colique rénale, les érythrocytes seront déterminés dans l'urine.

De plus, des méthodes de recherche instrumentale sont assignées:

  • Ultrason;
  • CT scan;
  • IRM.

Les méthodes ont leurs propres contre-indications. Le diagnostic différentiel vous permet de séparer l'inflammation de l'appendice des autres maladies qui surviennent avec des symptômes similaires.

TempératureDouleur abdominaleNausée et vomissementsBouche sècheConstipation / Pono SMictions fréquentes / difficiles
Gastrite++++
Gastro-entérite++++
Ulcère de l'estomac++
Ulcère duodénal perforé+++
Pancréatite++++
Diverticulite de Meckel++++
Annexite (inflammation des appendices utérins)+++
Apoplexie (ovaire rompu)++++
Colite+++
Tuberculose intestinale++++
Cystite+++
Inflammation rénale+++
Cholécystite++++

L'inflammation de l'appendicite est une pathologie grave qui nécessite une attention médicale urgente. C'est pourquoi, lorsque des symptômes caractéristiques apparaissent, il est nécessaire d'obtenir des conseils qualifiés..

7 symptômes qui peuvent identifier l'appendicite

Aujourd'hui, nous allons parler de la façon de déterminer l'appendicite à la maison, avant de contacter un médecin. Il s'agit de la maladie abdominale la plus courante, qui se termine dans la plupart des cas par une intervention chirurgicale. Dans cet article, nous allons parler de ce qu'est la maladie, donner les 7 premiers symptômes de l'appendicite et vous dire quelle est l'essence de son traitement..

Pourquoi l'appendicite se produit-elle?

L'inflammation de l'appendice (appendice) du caecum est appelée appendicite. Le degré d'intensité du processus inflammatoire sera différent pour tout le monde: quelqu'un s'effondre à cause d'une douleur aiguë soudaine et ne peut même pas bouger, et quelqu'un souffrira d'inconfort dans le bas-ventre droit, comme on dit, sur les jambes.

C'est l'appendice

Il a été remarqué que l'appendicite survient le plus souvent à un jeune âge (jusqu'à 25-30 ans), mais les personnes matures ne doivent pas non plus se détendre. Parmi les patients atteints de cette maladie, les femmes prédominent (deux fois plus souvent). Cependant, on ne sait pas avec certitude pourquoi cela se développe chez quelqu'un et non chez quelqu'un d'autre - il n'y a que des hypothèses. Il existe une hypothèse sur une cause infectieuse d'inflammation de l'appendice..

De plus, chez les femmes, cela peut survenir en raison de maladies gynécologiques, et chez les hommes, des processus infectieux latents et de mauvaises habitudes peuvent provoquer une appendicite, et chez les enfants, cela se produit souvent en raison d'un rétrécissement congénital de la lumière caecum. En outre, les observations médicales montrent que les corps étrangers et les calculs fécaux peuvent bloquer la lumière de l'appendice. Il existe une théorie selon laquelle le développement de l'appendicite est influencé par un spasme des vaisseaux sanguins qui alimentent l'appendice..

Les symptômes de l'appendicite aiguë chez les hommes et les femmes

Alors, discutons de la façon de déterminer l'appendicite à la maison afin d'être prêt en cas de problème. Le plus souvent, les personnes reçoivent un diagnostic d'appendicite aiguë, dont les symptômes sont prononcés. À leur tour, les signes d'appendicite chronique sont «effacés» et compliquent le diagnostic.

Avec le développement aigu de la maladie, une personne éprouve:

  1. Douleur aiguë sévère dans le bas-ventre droit ou dans le nombril. Il faut se rappeler qu'au début la douleur sera diffuse, vous ne pourrez pas localiser le lieu de son apparition. Mais avec le temps, la localisation deviendra de plus en plus distincte et aidera à savoir où se situe l'inflammation. Et pour certains, une crise d'appendicite s'accompagne d'une douleur légère.De plus, certains décrivent leurs sensations non pas comme une douleur aiguë, mais comme une douleur sourde ou une coupure.
  2. En bougeant ou en essayant de changer de position, la douleur augmente.
  3. Vomissements, nausées, vertiges légers, faiblesse, frissons.
  4. Augmentation de la température à 39-40 degrés.
  5. Le processus de miction est perturbé, la couleur de l'urine peut acquérir une couleur sombre.
  6. Des flatulences, des diarrhées peuvent survenir ou, au contraire, de la constipation.
  7. Le symptôme d'Obraztsov. Si une personne soulève une jambe droite redressée, la douleur survient dans la région iliaque droite. Cela est dû au fait qu'à cause de la tension de certains muscles, les récepteurs du processus enflammé du caecum sont irrités.

Où ça fait mal avec l'appendicite

Il convient également de noter que si, avec l'appendicite, la douleur s'est soudainement atténuée pendant un certain temps, puis s'est intensifiée avec une vigueur renouvelée, cela peut indiquer le développement d'une péritonite..

Les symptômes de l'appendicite chronique chez les femmes et les hommes

L'appendicite chronique est diagnostiquée beaucoup moins fréquemment que l'appendicite aiguë. Cette forme de la maladie ne nécessite généralement pas de traitement chirurgical. Les symptômes de l'appendicite chronique sont caractéristiques de l'appendicite aiguë, mais leur particularité est qu'ils apparaissent et disparaissent.

  1. Douleur persistante ou récurrente dans le côté droit de l'abdomen par le bas ou près du nombril.
  2. Augmentation de la douleur due aux éternuements, à la toux, après l'exercice.
  3. Le symptôme d'Obraztsov.
  4. Troubles intestinaux
  5. Avec exacerbation - nausées, vomissements.
Que faire avec l'appendicite

Si vous pensez avoir une appendicite, vous ne devez pas prendre de analgésiques, mettre un coussin chauffant sur votre ventre ou faire un lavement. Vous devez immédiatement appeler une ambulance et attendre les médecins au lit, en vous abstenant de manger.

À l'hôpital, il est impératif d'informer le médecin des maladies antérieures - cela vous permettra de gagner du temps sur le diagnostic correct. Le fait est que les symptômes de certaines maladies sont très similaires à ceux de l'appendicite. Par exemple, des sensations de douleur similaires sont possibles avec une inflammation de la vésicule biliaire ou avec des pathologies gynécologiques chez la femme.

L'appendicite aiguë ne peut pas être traitée avec des pilules. Dans ce cas, une opération est effectuée de toute urgence pour retirer l'appendice enflammé, vous devez donc vous y préparer mentalement. Cependant, avec des symptômes de douleur vifs, vous demanderez vous-même aux médecins une opération précoce..

Aujourd'hui, la méthode la moins traumatisante est l'appendicectomie laparoscopique (à travers de petits trous dans le péritoine), mais dans les hôpitaux, ils continuent à pratiquer la laparotomie (lorsque la paroi abdominale est disséquée). Dans ce dernier cas, la durée de la période postopératoire augmente par rapport à la laparoscopie transférée. Après l'opération, vous aurez une petite cicatrice en mémoire.

L'appendicite peut-elle être guérie sans chirurgie?

Quant à la guérison spontanée d'une personne souffrant d'appendicite, de tels cas sont rares, mais ils se produisent. Récemment, des scientifiques britanniques ont mis au point un moyen d'éviter la chirurgie de l'appendicite. Voir la vidéo:

En notre nom propre, nous ajoutons que dans tous les cas, pour le rendez-vous de traitement, vous devez absolument consulter un médecin!

Déterminer l'appendicite à la maison en 15 secondes

Beaucoup d'entre nous ont ressenti des douleurs abdominales à plusieurs reprises. Mais comment déterminer l'appendicite ou non, quels sont les symptômes de la manifestation?

  • Comment identifier rapidement l'appendicite chez l'homme et la femme
  • Appendicite chronique
  • Appendicite chez la femme enceinte
  • Appendicite aiguë chez les personnes âgées
  • Appendicite chez un enfant
Articles Liés:
  • Symptômes et traitement de l'appendicite aiguë
  • De quel côté de l'appendicite se trouve une personne: comment le savoir?
  • Signes et symptômes de l'appendicite chez les femmes
  • Quel régime suivre après l'élimination de l'appendicite
  • Symptômes et causes de l'appendicite phlegmoneuse
  • Comme chacun sait, l'appendicite est une inflammation de l'appendice. Cela peut être à la fois aigu et chronique. À l'heure actuelle, les maladies ont commencé à recevoir beaucoup plus d'attention, car si elles ne consultent pas un médecin en temps opportun, elles peuvent se transformer en une phase plus grave - en péritonite et entraîner la mort..

    Comment identifier rapidement l'appendicite chez l'homme et la femme

    Afin de vous protéger et de protéger vos proches, vous devez connaître quelques premiers symptômes d'appendicite afin d'agir à la maison.

    Bien sûr, le premier signe qui aidera à déterminer l'appendicite chez l'adulte et à attirer l'attention sur lui-même est la douleur du côté droit. Elle peut être aiguë, persistante ou occasionnelle. En marchant, en riant, en courant, la douleur s'intensifie.

    Pour vérifier l'appendicite à la maison, un symptôme certain est la fermeté abdominale lorsque vous appuyez sur l'appendice..

    Comment déterminer que l'appendicite fait mal par vous-même, voici quelques conseils.

    1. Pour déterminer indépendamment l'inflammation de l'appendice, vous devez placer le patient sur une surface plane.
    2. N'appuyez pas trop fort avec vos doigts sur le côté droit.
    3. Lâchez vite.

    Si, après manipulation, une douleur prononcée apparaît, alors n'hésitez pas à vous rendre chez un spécialiste.

    Ces signes sont basiques, mais aussi trompeurs, car la douleur dans la région abdominale peut parler de maladies complètement différentes. Par conséquent, vous devez faire attention aux petits détails tels que:

    1. Augmentation de la température. Si une température élevée persiste pendant une longue période, toutes les autres causes de l'apparition sont exclues, le symptôme indique une appendicite. Chez les enfants, la température peut monter jusqu'à 40 °.
    2. Nausée et vomissements. Ces signes se manifestent chez presque tous les patients. En cas de maladie, les vomissements sont de nature réflexe. En règle générale, chez les plus jeunes enfants présentant une exacerbation de l'appendicite, les nausées surviennent beaucoup plus souvent que chez les adultes..
    3. La diarrhée ou la constipation sont rares mais peuvent être des symptômes d'une inflammation de l'appendice. En règle générale, ces signes sont souvent les conséquences d'une intoxication alimentaire courante..

    Pour comprendre que l'appendicite a éclaté, de nombreux symptômes ne sont pas nécessaires - une douleur aiguë, une perte de conscience, de graves épisodes de vomissements sont possibles. C'est dangereux car cela peut provoquer une péritonite et un empoisonnement de tout le corps, si l'opération n'est pas effectuée dans une demi-heure, elle est lourde de mort.

    Appendicite chronique

    En fait, il s'agit d'une maladie assez rare qui survient principalement chez les adultes. Les symptômes sont presque les mêmes que dans l'appendicite aiguë, cependant, ils peuvent ne pas être aussi prononcés, sans augmentation de la température. La douleur a tendance à être constante, mais pas aussi intense.

    Signes typiques du comportement humain avec appendicite:

    • en raison d'une douleur intense dans la région abdominale, la personne est incapable de bouger. Pour soulager la douleur, se couche sur le côté droit, recroquevillé;
    • manque d'appétit dû à des vomissements constants, après quoi il n'y a pas de soulagement.

    Que ne pas faire si vous soupçonnez une appendicite:

    1. Vous ne pouvez pas recourir à des analgésiques, cela ne fera qu'aggraver la situation.
    2. N'appliquez pas de coussin chauffant sur l'abdomen, cela peut augmenter le processus inflammatoire.
    3. Ne prenez pas de laxatifs pour la constipation, exercez une pression sur l'appendice, peut se rompre.
    4. Vous ne pouvez pas reporter l'appel du médecin, car les tristes conséquences ne vous feront pas attendre.

    La rupture de l'appendice et la pénétration de pus dans la région abdominale entraîneront certainement une péritonite, ce qui peut conduire à une pire issue si le patient n'est pas opéré pendant plusieurs heures.

    Comment les médecins définissent l'appendicite:

    1. La première chose est qu'il est impératif que le médecin indique avec précision les symptômes observés.
    2. Très probablement, vous devrez faire une échographie de la cavité abdominale et faire un don de sang pour un diagnostic précis, afin que le médecin puisse diagnostiquer avec précision.

    Mais les symptômes ci-dessus n'apparaissent pas dans des groupes de personnes tels que:

    • les diabétiques;
    • femmes enceintes;
    • personnes âgées;
    • des patients atteints du cancer;
    • Infecté par le VIH;
    • petits enfants.

    Appendicite chez la femme enceinte

    Avec l'appendicite, le pouls d'une femme, la respiration devient plus fréquente, la température corporelle augmente, des nausées et des vomissements apparaissent, ce qui peut être confondu avec une toxicose.

    La douleur, en fonction de la durée de la grossesse, peut être basée sur différentes parties de la région abdominale. Son emplacement dépend du degré de pression de l'utérus sur l'appendice: plus la période est longue, plus l'utérus appuie sur l'appendice et plus il s'élève, ce qui change le lieu de la douleur.

    Bien sûr, plus la grossesse est longue, plus il y a de chances que l'appendicite puisse nuire au fœtus. La complication la plus dangereuse et la plus fréquente après l'appendicite est l'avortement. Autres conséquences - décollement placentaire, insuffisance intestinale aiguë, péritonite.

    Si une femme présente ces symptômes pendant la grossesse, il est préférable de ne pas hésiter et de consulter un médecin, car cela peut nuire non seulement à la femme, mais aussi au bébé à naître..

    Appendicite aiguë chez les personnes âgées

    Chez les personnes âgées, l'appendicite est plus difficile à reconnaître que chez les jeunes. En relation avec une augmentation du seuil de sensibilité à la douleur, les patients ne font souvent pas attention à l'apparition de sensations désagréables dans la région iliaque.

    Il y a une particularité - l'apparition d'une petite tumeur à l'endroit où se trouve l'appendice, après plusieurs jours de douleur légère dans cette zone.

    La température corporelle reste souvent normale ou peut augmenter légèrement, les nausées et les vomissements surviennent beaucoup plus souvent que chez les personnes d'âge moyen. Lorsque les processus physiques dans le corps sont ralentis, la rétention des selles ne joue pas un rôle important dans la détermination de l'inflammation de l'appendice..

    Appendicite chez un enfant

    La chose la plus difficile à identifier est l'appendicite chez les jeunes enfants. Si un enfant se plaint de douleur, ne tardez pas à appeler une ambulance..

    Chez les enfants de moins de 2 ans, cette maladie est extrêmement rare en raison de l'immaturité du système digestif. Selon les statistiques, les patients souffrant d'appendicite sont plus fréquents à l'adolescence. Si l'enfant a plus de 7 ans, les symptômes d'inflammation de l'appendice seront similaires à ceux des adultes..

    La difficulté à déterminer le diagnostic est due au fait que l'enfant commence à pleurer, est capricieux, ne peut pas exprimer clairement ce qui fait mal, comment cela fait mal. Mais il existe plusieurs signes distinctifs du comportement d'un enfant avec une inflammation de l'appendice du caecum. Il s'assoit sur ses hanches, s'accroche à son ventre ou se couche sur le côté droit en boule et ne lui permet pas de toucher le ventre.

    La première nuit, après l'apparition de la douleur, l'enfant dormira de manière agitée, se réveillant constamment. Souvent, les enfants ont une température élevée, atteignant 40 °. La douleur augmente lors de la flexion vers la droite et lors de la mise en place.

    Les nausées et les vomissements ne sont pas des symptômes rares d'appendicite chez les enfants. L'état de l'enfant se détériore. Léthargie, faiblesse apparaissent, l'appétit disparaît. En touchant accidentellement le ventre, l'enfant commence à pleurer, crier.

    Il faut se rappeler que les conséquences d'une opération pour enlever un appendice chez les enfants peuvent être bien pires que chez les adultes, vous ne devez donc pas hésiter à appeler un médecin et à subir une intervention chirurgicale..

    Pour prévenir l'inflammation de l'appendice vermiforme chez un enfant, vous devez connaître plusieurs raisons de blocage de l'appendice:

    1. Faible immunité. Les rhumes fréquents, le SRAS, la grippe entraînent une diminution de l'immunité due à la prise de divers antibiotiques. En conséquence, le corps de l'enfant est incapable de faire face aux bactéries nocives, à diverses infections, et elles pénètrent dans l'appendice et provoquent une inflammation.
    2. Objets étrangers et vers. De plus, l'enfant avale souvent la peau des graines, des graines avec des baies, de petits os de poisson, ce qui entraîne un blocage de l'appendice (appendicite).
    3. Un excès d'aliments protéinés dans l'alimentation, la suralimentation, l'obésité (ces raisons peuvent également s'appliquer aux adultes).

    En aucun cas, ne tardez pas à appeler une ambulance!

    Donc, si vous trouvez une combinaison de plusieurs des symptômes ci-dessus, il y a un grand risque que ce soit une appendicite. Mais après un examen indépendant, il faut examiner le chirurgien, qui ne doit pas hésiter, car c'est lui qui fera un diagnostic précis.