Anatomie de l'œsophage humain

L'œsophage, l'œsophage, est un long tube musculaire qui se trouve entre le pharynx et l'estomac. L'œsophage commence au niveau de la vertèbre cervicale VI ou du bord inférieur du cartilage cricoïde du larynx. Le lieu de transition de l'œsophage à l'estomac (jonction œsophagogastrique) est situé au niveau de la vertèbre thoracique X-XI. La longueur de l'œsophage chez l'adulte est de 25-30 cm, chez le nouveau-né - 11-16 cm et à 2 ans, elle atteint 13-19 cm.Lors du sondage de l'estomac, il est pratiquement important de connaître la distance entre les dents et l'estomac: elle est de 40-42 cm (Fig.114).


Figure: 114. Oesophage et estomac. 1 - la partie inférieure du pharynx; 2, 4 - œsophage; 3 - arc aortique; 5 - entrée de l'estomac; 6 - une plus grande courbure de l'estomac; 7 - le corps de l'estomac; 8 - le bas de l'estomac; 9 - aorte thoracique; 10 - duodénum

Topographie de l'œsophage. Selon l'emplacement de l'œsophage, trois parties y sont distinguées: 1) cervicale, pars cervicalis, 2) thoracique, pars thoracalis, 3) abdominale, pars abdominalis.

La partie cervicale, définie de la vertèbre cervicale VI à la vertèbre thoracique II, se trouve quelque peu à gauche de la ligne médiane. Chez l'adulte, la longueur de la partie cervicale de l'œsophage est de 5 à 8 cm. Chez l'enfant, elle est relativement plus longue, ce qui est associé à la position haute du pharynx. Chez les enfants de moins de 1 an, l'œsophage commence au niveau de la vertèbre cervicale IV et à l'âge de 2 à 10 ans - au niveau de la vertèbre cervicale V..

En face, l'œsophage est adjacent à la trachée. Dans les rainures entre l'œsophage et la trachée, il y a des nerfs laryngés récurrents qui innervent le muscle vocal. Il est important de se souvenir de la topographie du nerf lors des opérations dans cette zone, car les lésions du nerf laryngé récurrent s'accompagnent d'une perte de voix (aphonie). Les surfaces latérales de l'œsophage sont en contact avec les lobes de la glande thyroïde. Dans la partie inférieure, à gauche, le canal lymphatique thoracique est proche de l'œsophage. Derrière, l'œsophage est en contact avec la plaque pariétale fasciae endothoracicae, derrière laquelle se trouvent les corps vertébraux et le long muscle gauche du cou. Derrière l'œsophage se trouve l'espace cellulaire post-œsophagien, qui est une continuation de l'espace cellulaire rétropharyngé. Ces deux espaces constituent un seul espace fibreux de l'organe postérieur du cou, le spatium retroviscerale, qui communique avec le tissu du médiastin postérieur.

La partie thoracique de l'œsophage, s'étendant de la vertèbre thoracique II à l'ouverture œsophagienne du diaphragme, est située dans le médiastin postérieur. Sa longueur chez l'adulte est en moyenne de 15 à 18 cm.Du point de vue pratique, la partie thoracique de l'œsophage est subdivisée en tiers: la partie supérieure, jusqu'à l'arc aortique, celle du milieu, correspondant à l'arc aortique et à la bifurcation trachéale, et la partie inférieure, de la bifurcation trachéale à l'ouverture du diaphragme..

Le nerf laryngé récurrent gauche, les branches du nerf vague gauche sont adjacentes à la surface antérieure de l'œsophage thoracique,

La partie abdominale de l'œsophage, la plus courte, s'étend entre l'ouverture œsophagienne du diaphragme au niveau du cartilage costal gauche ou de la vertèbre thoracique et l'entrée de l'estomac. La longueur de cette partie est de 1 à 7 cm, en moyenne 2,5 cm L'œsophage est recouvert de péritoine à l'avant et sur les côtés, et il est séparé de l'aorte par la jambe gauche du diaphragme; à l'avant et à droite, le lobe gauche du foie est adjacent à l'œsophage et à gauche le pôle supérieur de la rate.

Du pharynx à l'estomac, l'œsophage forme une série de coudes, a trois constrictions et deux expansions. Initialement, l'œsophage est situé sur le cou à gauche de la ligne médiane, restant dans cette position jusqu'à la vertèbre thoracique IV. Au niveau de la vertèbre thoracique V, l'œsophage se situe le long de la ligne médiane, puis jusqu'à la vertèbre thoracique VIII, il se plie vers la droite, et en dessous de nouveau vers la gauche. Dans le plan sagittal, l'œsophage suit le coude de la colonne vertébrale. Le rétrécissement de l'œsophage est situé: le premier - à l'endroit de la transition du pharynx dans l'œsophage, le second - au site de son intersection avec l'arc aortique, le troisième - dans l'ouverture œsophagienne du diaphragme. L'expansion de l'œsophage se forme entre ses constrictions.

L'œsophage est fixé aux organes adjacents. Ainsi, entre la trachée et l'œsophage, des ponts fibreux les relient. Des ponts similaires vont à l'œsophage depuis la colonne vertébrale, la bronche gauche, le péricarde. Ils sont appelés ligaments œsophagiens. De plus, entre l'œsophage et les organes adjacents, il y a des faisceaux musculaires qui les relient: le muscle pleuro-oesophagien, m. pleuroesophageus, commençant par la plèvre médiastinale et allant aux muscles de l'oesophage et du muscle broncho-oesophagien, m. bronchoesophage s'étendant de la surface postérieure de l'isthme de la bronche gauche à la surface gauche de l'œsophage.

formant ici le plexus nerveux œsophagien, l'artère carotide commune gauche, la bifurcation trachéale et la bronche gauche, et en dessous - l'artère pulmonaire droite et le péricarde. À gauche de l'œsophage se trouvent l'artère sous-clavière gauche, le nerf vague gauche, le canal lymphatique thoracique, l'arc aortique et sous l'aorte thoracique et la plèvre médiastinale gauche (dans le tiers supérieur et inférieur). Sur la droite sont v. azygos, branches du nerf vague droit menant au plexus œsophagien et à la plèvre médiastinale droite (dans le tiers supérieur et inférieur). Derrière la partie thoracique de l'œsophage dans le tiers supérieur est adjacent à mm. longus colli et corps vertébraux. Dans le tiers moyen et inférieur derrière l'œsophage se trouvent le canal lymphatique thoracique, la veine semi-non appariée, les artères intercostales postérieures droites et l'aorte thoracique.

La structure de l'œsophage. La paroi de l'œsophage se compose de trois membranes: 1) membrane muqueuse avec une sous-muqueuse, 2) musculaire et 3) adventice.

En raison de la présence de sa propre plaque musculaire, la membrane muqueuse est pliée (7 à 10 plis longitudinaux). Il se redresse lorsque le morceau de nourriture passe. La membrane muqueuse non étirée dans la section transversale de l'œsophage a un contour en forme d'étoile. La membrane muqueuse est constituée d'un épithélium squameux stratifié non kératinisant, de la couche elle-même et de la plaque musculaire. Il contient des glandes muqueuses et cardiaques, ainsi que des nodules lymphoïdes individuels. Chez une personne vivante, la membrane muqueuse peut être examinée avec un œsophagoscope. Pendant l'œsophagoscopie, des plis, des rétrécissements, la surface, la couleur de la membrane muqueuse dans les lieux d'expansion sont visibles.

La membrane musculaire est composée des couches externes - longitudinales et internes - circulaires. Dans la partie cervicale de l'œsophage, les muscles sont striés, dans la partie supérieure de la partie thoracique, ils sont de type mixte (certains sont striés, certains sont lisses) et dans le tiers inférieur ils ne sont que lisses. Dans la couche interne, certains des faisceaux sont disposés en spirale, ce qui facilite le passage du bol alimentaire.

La membrane de l'adventice entoure l'œsophage de l'extérieur et, d'une part, sert à fixer l'œsophage aux organes environnants, et d'autre part, elle permet à l'œsophage de changer facilement la lumière.

Anatomie radiographique de l'œsophage. Lorsqu'une masse de contraste est injectée sur un écran à rayons X ou sur une radiographie, l'œsophage ressemble à une ombre longitudinale claire, bien définie sur le fond d'un champ pulmonaire léger. Le rétrécissement et l'élargissement de l'œsophage sont également visibles. Après le transfert de la masse de contraste dans l'estomac, vous pouvez voir les contours des parois de l'œsophage, ses plis longitudinaux.

L'apport sanguin à l'œsophage est assuré par les artères œsophagiennes, qui proviennent de diverses sources: pour la partie cervicale - de la thyroïde inférieure, pour la partie thoracique - directement de l'aorte thoracique et des artères bronchiques, pour l'abdomen - des artères phréniques inférieures et gastriques gauche. Dans les parois de l'œsophage, en particulier dans sa moitié inférieure, il y a des réseaux veineux. Le réseau veineux le plus puissant, qui a le caractère d'un plexus, est situé dans la couche sous-muqueuse. L'écoulement veineux se produit dans les veines du même nom, qui s'écoulent dans: dans la partie cervicale en v. brachiocephalica dans la poitrine - dans v. azygos et v. hemiazygos dans la partie abdominale - dans la veine gastrique gauche. Les anastomoses Port-Cav sont situées dans la paroi de la partie abdominale de l'œsophage.

Le réseau capillaire lymphatique, présent dans toutes les couches de l'œsophage, forme les vaisseaux lymphatiques sortants qui se connectent aux collecteurs de sortie. L'écoulement de la lymphe de la partie cervicale de l'œsophage se produit dans les ganglions cervicaux profonds, du thoracique au médiastinal trachéal, trachéo-bronchique et postérieur, et aussi partiellement aux ganglions cœliaque, de l'abdomen aux ganglions gastriques et pancréas-spléniques gauches.

L'innervation de l'œsophage est réalisée par les branches du plexus nerveux œsophagien, dans la formation desquelles les nerfs vagues et sympathiques sont impliqués. Dans la paroi de l'œsophage, se forment un certain nombre de plexus nerveux qui se trouvent dans l'adventice externe (plexus adventitiel), entre les couches musculaires (intermusculaire) et dans la sous-muqueuse (plexus sous-muqueux). Les plexus nerveux sont composés de faisceaux de fibres nerveuses qui se connectent les uns aux autres et de grappes de cellules nerveuses autonomes.

Œsophage

Caractéristiques générales de l'œsophage

L'œsophage appartient aux sections principales du tube digestif. Reliant le pharynx à l'estomac, il participe à avaler les aliments. Ce processus permet de réaliser les muscles péristaltiques de l'œsophage qui, en se contractant, poussent les aliments vers l'estomac..

La longueur de cet organe chez un adulte est de l'ordre de 23 à 30 cm, tandis que l'épaisseur n'est que de 4 à 6 mm.

L'œsophage se compose de trois parties:

  • Partie du cou. Sa longueur est d'environ 5-6 cm, il est situé entre la colonne vertébrale et la trachée;
  • La partie thoracique, qui mesure environ 17 à 19 cm de long, est située le long du médiastin postérieur. Il passe également entre la colonne vertébrale et la trachée, en dessous il est situé entre l'aorte et le cœur;
  • La partie abdominale est située entre la partie cardiaque de l'estomac et le diaphragme. Sa longueur est de 2 à 4 cm.

La largeur de l'œsophage est inégale, il se rétrécit à la jonction de l'œsophage et du pharynx, puis dans la zone où il est adjacent à la bronche gauche, et, enfin, il y a un rétrécissement à l'endroit où l'œsophage passe à travers le diaphragme.

La structure de l'œsophage

L'œsophage est un tube creux dont la paroi se compose de plusieurs couches:

  • La membrane muqueuse tapisse la cavité œsophagienne. Il se compose de glandes muqueuses qui sécrètent un secret qui facilite le mouvement des aliments lors de la déglutition;
  • La couche musculaire est située en deux couches: la couche externe longitudinale et circulaire intérieure. Ils fonctionnent sur le principe des antagonistes: le premier élargit l'œsophage, le second le rétrécit. La partie inférieure de la membrane musculaire forme le soi-disant sphincter œsophagien inférieur - une formation musculaire dense qui sépare l'œsophage de l'estomac;
  • La couche fortuite de tissu conjonctif tapisse la surface externe de l'organe. Grâce à lui, l'œsophage est connecté aux organes environnants. En raison du relâchement de la coquille, l'œsophage est capable de changer de taille: étirer, étroit, etc..

Fonctions de l'œsophage

La tâche principale de l'organe est de livrer le morceau de nourriture à l'estomac, sinon cette fonction est appelée transport ou moteur.

En outre, la tâche de l'œsophage est de lubrifier les aliments qui le traversent. Le matériau de lubrification est produit par les glandes sécrétoires de la membrane muqueuse tapissant la cavité de l'organe.

Enfin, l'œsophage est conçu pour protéger contre la pénétration des aliments par le dos de l'estomac, c'est-à-dire qu'il favorise le mouvement des aliments dans une seule direction..

Maladies de l'œsophage

L'organe est sensible à toute une gamme de maladies différentes. Le manque de traitement adéquat de l'œsophage entraîne non seulement des douleurs, mais peut également perturber l'ensemble du travail du système digestif. Les maladies les plus courantes sont décrites ci-dessous:

  • Le cardiospasme appartient au groupe des maladies neuromusculaires. Il se traduit par une violation de l'ouverture réflexe du sphincter, à la suite de laquelle la nourriture ne peut pas pénétrer dans l'estomac. Les causes de la maladie ne sont pas entièrement comprises. Dans le contexte du cardiospasme, diverses complications surviennent en raison de la rétention de nourriture dans l'œsophage. Chez l'adulte, elle peut entraîner le développement d'un cancer de l'œsophage et de l'estomac, diverses inflammations. Chez les enfants - aux abcès pulmonaires, bronchopneumonie, etc.
  • Hernie de l'œsophage en tant que type de hernie diaphragmatique. La maladie est de nature congénitale, traumatique ou acquise. Elle se caractérise par le déplacement d'une partie de l'estomac, la zone abdominale de l'œsophage dans la cavité thoracique par l'ouverture œsophagienne du diaphragme. Avec une hernie de l'œsophage, des plaintes d'éructations, des douleurs dans la poitrine et la partie supérieure de l'estomac, des brûlures d'estomac se produisent. Le plus souvent, ces symptômes sont observés après un repas copieux. Dans certains cas, des vomissements peuvent survenir;
  • Néoplasmes bénins. Leur développement est lent et rarement accompagné de symptômes. En règle générale, ils sont découverts par hasard, lorsqu'un patient se plaint de troubles de la déglutition, qu'il observe depuis plusieurs années;
  • Le cancer de l'œsophage présente des symptômes graves. Dans les premiers stades, le patient peut ressentir une gêne au sternum, une dysphagie, une perte de poids et une salivation accrue. Plus tard, une douleur intense dans l'œsophage se développe. Actuellement, le cancer de l'œsophage est l'une des maladies des organes les plus courantes (60 à 80% du nombre total de maladies diagnostiquées). En règle générale, il se développe chez les patients âgés d'environ 50 à 60 ans, est plus souvent observé chez les fumeurs et les alcooliques;
  • L'érosion de l'œsophage s'accompagne généralement d'une sensation de brûlures d'estomac et de douleur, qui deviennent plus prononcées lors de la consommation d'aliments durs et secs. Le matin, des nausées peuvent survenir en raison de la pénétration de suc gastrique dans l'œsophage. En conséquence, une irritation de la membrane muqueuse se développe, se transformant en inflammation puis en érosion de l'œsophage. Cette maladie ne peut être détectée que lors d'un examen gastroscopique. Le traitement de l'œsophage dans ce cas doit être immédiat, car il existe une forte probabilité de saignement et de cicatrisation. En règle générale, avec l'érosion de l'œsophage, un régime spécial est prescrit, y compris des aliments qui n'affectent pas la libération d'acide chlorhydrique;
  • Un corps étranger dans l'œsophage, bien que n'étant pas directement lié à des maladies, est une raison courante de consulter un médecin. En règle générale, des morceaux de nourriture, des objets avalés accidentellement, etc. peuvent rester coincés dans l'œsophage. Le plus souvent, dans de telles situations, une douleur dans l'œsophage est ressentie, une difficulté à avaler est notée et, si la cause n'est pas éliminée à temps, l'état général s'aggrave..

Méthodes de recherche de l'œsophage

Le médecin ne peut prescrire un traitement adéquat de l'œsophage que si le diagnostic est correctement posé. À cette fin, différentes méthodes d'examen sont utilisées en médecine:

  • L'étude de contraste aux rayons X vous permet de détecter les changements de position de l'œsophage, de révéler la présence de rétrécissement, de compression, ainsi que d'autres violations. Cette méthode est efficace pour poser des diagnostics tels qu'une hernie de l'œsophage, des modifications du relief de la membrane interne (muqueuse) de l'œsophage et un certain nombre d'autres;
  • Avec l'œsophagoscopie, il est possible d'examiner en détail la paroi interne de l'œsophage, de clarifier son état et, si nécessaire, d'effectuer une biopsie. Cette méthode est souvent utilisée dans le diagnostic des processus inflammatoires et tumoraux dans l'œsophage;
  • L'oesophagotonographie et l'oesophagokymographie sont utilisées pour enregistrer les contractions, le tonus et la pression dans la paroi de l'œsophage;
  • Le dysfonctionnement du sphincter cardiaque évalue le pH de l'œsophage.

Anatomie de l'œsophage humain

L'œsophage, l'œsophage, est un tube actif étroit et long inséré entre le pharynx et l'estomac pour aider à déplacer la nourriture dans l'estomac. Il commence au niveau de la vertèbre cervicale VI, qui correspond au bord inférieur du cartilage cricoïde du larynx, et se termine au niveau de la vertèbre thoracique XI.

Étant donné que l'œsophage, partant de la région du cou, passe plus loin dans la cavité thoracique et, perçant le diaphragme, pénètre dans la cavité abdominale, des parties y sont distinguées: partes cervicalis, thoracica et abdominalis.

La longueur de l'œsophage est de 23 à 25 cm La longueur totale du trajet depuis les dents de devant, y compris la cavité buccale, le pharynx et l'œsophage, est de 40 à 42 cm (à cette distance des dents, en ajoutant 3,5 cm, il est nécessaire d'avancer la sonde en caoutchouc gastrique dans l'œsophage pour prendre suc gastrique pour la recherche).

Topographie œsophagienne

La partie cervicale de l'œsophage est projetée de la vertèbre cervicale VI à la vertèbre thoracique II. En face se trouve la trachée, sur le côté il y a des nerfs récurrents et des artères carotides communes.

La syntopie de la partie thoracique de l'œsophage est différente à différents niveaux de celui-ci: le tiers supérieur de l'œsophage thoracique se trouve en arrière et à gauche de la trachée, le nerf récurrent gauche et le nerf gauche a lui sont adjacents en avant. carotis communis, derrière - colonne vertébrale, à droite - plèvre médiastinale.

Dans le tiers médian, l'arc aortique est adjacent à l'œsophage en avant et à gauche au niveau de la vertèbre thoracique IV, un peu plus bas (V vertèbre thoracique) se trouve la bifurcation trachéale et la bronche gauche; derrière l'œsophage se trouve le canal thoracique; à gauche et un peu en arrière, la partie descendante de l'aorte jouxte l'œsophage, à droite - le nerf vague droit, à droite et en arrière - v. azygos.

Dans le tiers inférieur de l'œsophage thoracique, derrière et à droite de celui-ci se trouve l'aorte, en avant - le péricarde et le nerf vague gauche, à droite - le nerf vague droit, qui est déplacé en dessous vers la surface postérieure; légèrement derrière se trouve v. azygos; gauche - plèvre médiastinale gauche.

La partie abdominale de l'œsophage est recouverte à l'avant et sur les côtés par le péritoine; à l'avant et à droite, le lobe gauche du foie lui est adjacent, à gauche le pôle supérieur de la rate, un groupe de ganglions lymphatiques est situé à la jonction de l'œsophage dans l'estomac.

La structure de l'œsophage

Sur une coupe transversale, la lumière de l'œsophage apparaît comme une fente transversale dans la partie cervicale (en raison de la pression de la trachée), dans la partie thoracique, la lumière a une forme arrondie ou étoilée.

La paroi de l'œsophage se compose des couches suivantes: la plus interne est la membrane muqueuse, la tunique muqueuse, celle du milieu est la tunica muscularis et la couche externe est de nature de tissu conjonctif, tunica adventitia. La muqueuse de la tunique contient des glandes muqueuses qui facilitent le glissement des aliments lorsqu'ils sont avalés. En plus des glandes muqueuses, de petites glandes se trouvent également dans la partie inférieure et, moins souvent, dans la partie supérieure de l'œsophage, de structure similaire à celle des glandes cardiaques de l'estomac.

À l'état non étiré, la membrane muqueuse est recueillie dans des plis longitudinaux. Le pliage longitudinal est un dispositif fonctionnel de l'œsophage qui favorise le mouvement des fluides le long de l'œsophage le long des rainures entre les plis et étire l'œsophage lorsque des morceaux denses de nourriture passent. Ceci est facilité par une tela sous-muqueuse lâche, grâce à laquelle la membrane muqueuse acquiert une grande mobilité, et ses plis apparaissent facilement puis se lissent.

Dans la formation de ces plis, une couche de fibres non marquées de la membrane muqueuse elle-même, lamina muscularis mucosae, est également impliquée. Il y a des follicules lymphatiques dans la sous-muqueuse.

Tunica muscularis, correspondant à la forme tubulaire de l'œsophage, qui, lorsqu'elle remplit sa fonction de transport de nourriture, doit se dilater et se contracter, est située en deux couches - externe, longitudinale (œsophage en expansion) et interne, circulaire (rétrécissement). Dans le tiers supérieur de l'œsophage, les deux couches sont constituées de fibres striées, en dessous elles sont progressivement remplacées par des myocytes non marqués, de sorte que les couches musculaires de la moitié inférieure de l'œsophage sont presque exclusivement constituées de muscles involontaires.

Tunica adventitia, qui entoure l'œsophage de l'extérieur, se compose de tissu conjonctif lâche qui relie l'œsophage aux organes environnants. Le relâchement de cette coquille permet à l'œsophage de changer la valeur de son diamètre transversal lors du passage des aliments. Oesophage Pars abdomi-nalis recouvert de péritoine.

L'examen aux rayons X du tube digestif est effectué en utilisant la méthode de création de contrastes artificiels, car il n'est pas visible sans l'utilisation de produits de contraste. Pour cela, le sujet reçoit un «aliment de contraste» - une suspension d'une substance à masse atomique élevée, le meilleur de tous les sulfate de baryum insoluble.

Cet aliment de contraste piège les rayons X et donne une ombre sur le film ou l'écran, correspondant à la cavité de l'organe qui en est rempli. En observant à l'aide de la radioscopie ou de la radiographie le mouvement de telles masses alimentaires contrastées, il est possible d'étudier l'image radiologique de l'ensemble du tube digestif. Avec un remplissage complet ou, comme on dit, "serré" de l'estomac et des intestins avec une masse contrastée, l'image radiographique de ces organes a le caractère d'une silhouette ou, pour ainsi dire, d'un moulage de ceux-ci; avec un petit remplissage, la masse de contraste est répartie entre les plis de la muqueuse et donne une image de son relief.

Anatomie radiographique de l'œsophage

L'œsophage est examiné en positions obliques - dans le mamelon droit ou scapulaire gauche. A l'examen radiographique, l'œsophage contenant la masse contrastante a l'apparence d'une ombre longitudinale intense, bien visible sur le fond clair du champ pulmonaire situé entre le cœur et la colonne vertébrale. Cette ombre est comme une silhouette de l'œsophage..

Si la majeure partie de la nourriture de contraste passe dans l'estomac et que l'air avalé reste dans l'œsophage, alors dans ces cas, on peut voir les contours des parois de l'œsophage, l'illumination au site de sa cavité et le relief des plis longitudinaux de la membrane muqueuse. Sur la base des données de l'examen aux rayons X, on peut noter que l'œsophage d'une personne vivante diffère de l'œsophage d'un cadavre par un certain nombre de caractéristiques en raison de la présence d'un tonus musculaire intravital vivant. Cela concerne principalement la position de l'œsophage.

Sur le cadavre, il forme des coudes: dans la partie cervicale, l'œsophage longe d'abord la ligne médiane, puis s'en écarte légèrement vers la gauche, au niveau de la vertèbre thoracique V, il revient à la ligne médiane, et en dessous il dévie à nouveau vers la gauche et en avant vers le hiatus œsophagien du diaphragme. Sur le vivant, les courbures de l'œsophage dans les régions cervicale et thoracique sont moins prononcées.

La lumière de l'œsophage présente un certain nombre de rétrécissements et d'extensions qui sont importants dans le diagnostic des processus pathologiques:
1) pharyngien (au début de l'œsophage),
2) bronchique (au niveau de la bifurcation trachéale) et
3) diaphragmatique (lorsque l'œsophage passe à travers le diaphragme). Ce sont des constrictions anatomiques qui restent sur le cadavre..
Mais il y a deux autres rétrécissements - aortique (au début de l'aorte) et cardiaque (à la transition de l'œsophage à l'estomac), qui ne s'expriment que chez une personne vivante.
Il y a deux extensions au-dessus et en dessous de la constriction phrénique. La dilatation inférieure peut être vue comme une sorte de vestibule de l'estomac..

L'examen aux rayons X de l'œsophage d'une personne vivante et des images en série prises à intervalles de 0,5 à 1 s permettent d'étudier l'acte de déglutition et le péristaltisme de l'œsophage.

A - cancer de l'oesophage sous la forme d'un polype sur une large base
B - Cancer de l'œsophage infiltrant
B - Cancer de l'oesophage polypose

Endoscopie œsophagienne

Pendant l'œsophagoscopie (c'est-à-dire lors de l'examen de l'œsophage d'une personne malade à l'aide d'un appareil spécial - un œsophagoscope), la membrane muqueuse est lisse, veloutée et humide. Les plis longitudinaux sont en plastique souple. Des vaisseaux longitudinaux avec des branches les longent..

Apport sanguin et innervation de l'œsophage. Ganglions lymphatiques et voies de drainage lymphatique de l'œsophage

L'œsophage se nourrit de plusieurs sources et les artères qui l'alimentent forment entre elles d'abondantes anastomoses. Aa. oesophageae à pars cervicalis de l'œsophage proviennent de a. thyroïdée inférieure. Pars thoracica obtient plusieurs branches directement de l'aorte thoracique, la pars abdominalis se nourrit de aa. phrenicae inferiores et gastrica sinistra. L'écoulement veineux de l'œsophage cervical se produit dans v. brachiocephalica, de la région thoracique à vv. azygos et hemiazygos, de l'abdomen aux affluents de la veine porte.

Depuis le tiers cervical et supérieur de l'œsophage thoracique, les vaisseaux lymphatiques vont aux ganglions cervicaux profonds, aux ganglions prétrachéaux et paratrachéaux, trachéobronchiques et médiastinaux postérieurs. À partir du tiers moyen de la région thoracique, les vaisseaux ascendants atteignent les nœuds nommés de la poitrine et du cou, et le descendant (à travers le hiatus œsophage) - les nœuds de la cavité abdominale: gastrique, pylorique et pancréato-duodénal. Les vaisseaux s'écoulant du reste de l'œsophage (parties supraphréniques et abdominales de celui-ci) se jettent dans les nœuds nommés.

a - La figure montre des groupes de ganglions lymphatiques dont la lésion est typique du cancer du poumon.
Leur carte de localisation a été compilée par l'Association internationale pour l'étude du cancer du poumon (IASCL).
b - Désignations des groupes de certains ganglions lymphatiques inclus dans la classification des ganglions lymphatiques (IASLC) et représentés sur la figure ci-contre.

L'œsophage est innervé à partir de n. vagus et tr. sympathicus.

Le long des branches tr. sympathicus une sensation de douleur est transmise; l'innervation sympathique réduit le péristaltisme œsophagien. L'innervation parasympathique améliore le péristaltisme et la sécrétion glandulaire.

Oesophage, fonctions, structure de l'oesophage.

L'œsophage, l'œsophage, ressemble à un tube qui relie le pharynx à l'estomac. Le lieu de transition du pharynx dans l'œsophage chez un adulte correspond au niveau VI de la vertèbre cervicale ou du bord inférieur du cartilage cricoïde, et le lieu de transition vers l'estomac est projeté au niveau de la XI vertèbre thoracique. Chez une personne vivante, ces limites peuvent changer lorsque la tête est rejetée en arrière, profondément inspirée ou que l'estomac est repoussé. Longueur de l'œsophage - jusqu'à 25 cm.

Une petite partie de l'œsophage se trouve dans le cou, puis l'œsophage descend à travers l'ouverture supérieure de la poitrine dans la cavité thoracique, puis, après avoir passé cette dernière, à travers l'ouverture œsophagienne du diaphragme, il pénètre dans la cavité abdominale, passant dans la partie cardiaque de l'estomac. À cet égard, trois parties se distinguent dans l'œsophage; partie cervicale, pars cervicale est, partie thoracique, pars thoracica et partie abdominale, pars abdominalis.

L'honneur cervical, pars cervicalis, est situé du niveau de la vertèbre cervicale VI à la poitrine I-II. Sa longueur varie de 5 à 8 cm.

La partie thoracique, pars thoracica, a la plus grande longueur - 15-18 cm et se termine au niveau des vertèbres thoraciques IX-X, c.-à-d. au point d'entrée de l'œsophage dans l'ouverture œsophagienne du diaphragme.

La partie abdominale, pars abdominalis. le plus court, sa longueur est de 1 à 3 cm.

L'œsophage se trouve en face de la colonne vertébrale et présente sur son chemin 4 coudes: deux dans le plan sagittal et deux dans le plan frontal.

La partie initiale de l'œsophage est située presque strictement le long de la ligne médiane. Au niveau de la vertèbre thoracique II, l'œsophage dévie vers la gauche, occupant la position extrême gauche dans la région des vertèbres III et IV. Ensuite, au niveau de la vertèbre V, il se trouve à nouveau le long de la ligne médiane, et en dessous, il va légèrement à droite de celle-ci. Le virage à droite s'étend à la vertèbre thoracique VIII. En descendant, l'œsophage au niveau de la vertèbre VIII à X passe à nouveau vers le côté gauche. Ces deux virages se situent dans le plan frontal. L'œsophage effectue le premier virage dans le plan sagittal sous la bifurcation trachéale - ici, il dévie vers l'arrière. Le deuxième virage dans ce plan est noté au niveau des vertèbres VIII-IX, correspondant au lieu de transition de l'œsophage à travers le diaphragme - ici l'œsophage dévie vers l'avant.

Au cours de son parcours, l'œsophage jouxte un certain nombre d'organes.

La partie cervicale de l'œsophage avec sa surface postérieure se trouve sur la plaque prévertébrale et la surface antérieure est adjacente à la paroi membraneuse de la trachée. Sur les côtés, les artères carotides communes et les nerfs laryngés récurrents sont proches de l'œsophage dans cette section..

La partie thoracique de l'œsophage avec sa surface postérieure se trouve également le long de la colonne vertébrale, et le tiers supérieur de la surface antérieure est adjacent à la paroi membraneuse de la trachée. Ensuite, au niveau des vertèbres IV-V, la surface antérieure de l'œsophage est adjacente à l'arc aortique, et en dessous de ce dernier, elle jouxte la surface postérieure de la bronche gauche, se connectant avec elle à l'aide d'un muscle bronchoesophagien sous-développé, m. bronchoesophageus. Le muscle est humide, instable, est un étirement musculo-élastique qui se fixe à la surface postérieure de la bronche principale.

Dans le tiers inférieur, l'œsophage touche la zone du péricarde correspondant à l'oreillette gauche et au ventricule gauche et, en descendant, des spirales autour de l'aorte, passant dans la partie abdominale. Ce dernier est recouvert à l'avant par une partie du lobe gauche du foie. Le long de la partie inférieure de la partie thoracique de l'œsophage, le tronc vague postérieur de la paire X est adjacent à sa surface postérieure, et le tronc vague antérieur est adjacent à la partie antérieure.

La lumière de l'œsophage n'est pas la même. Tout au long de celui-ci, il est d'usage de distinguer trois contractions et deux extensions. Le premier rétrécissement est situé à l'endroit de la transition du pharynx dans l'œsophage, le second est l'endroit où l'œsophage est adjacent à l'arc aortique et le troisième est à l'endroit où le diaphragme passe à travers l'ouverture œsophagienne. Il y a deux extensions entre les restrictions indiquées.

La paroi de l'œsophage a trois membranes: muqueuse, musculaire et adventice; la partie abdominale est recouverte d'une membrane séreuse.

La membrane muqueuse, la tunique muqueuse, est recouverte d'épithélium squameux stratifié. L'épaisseur de la couche muqueuse est formée par des fibres lâches et une plaque musculaire développée de la membrane muqueuse, lamina muscularis mucosae, constituée de fibres lisses, dont le rôle est de réduire la membrane muqueuse avec une diminution de la lumière de l'œsophage.

Sur une coupe transversale, la lumière de l'œsophage a l'apparence d'un espace étoilé en raison de parois comprimées et de plis longitudinaux bien définis. La taille des plis est due au développement important de tissu conjonctif lâche qui forme la sous-muqueuse, tela sous-muqueuse. Ce dernier se situe entre les membranes muqueuses et musculaires. Dans la sous-muqueuse, il y a de nombreux vaisseaux, glandes de l'œsophage, glandulae œsophageae, dont les canaux s'ouvrent à la surface de la membrane muqueuse, et des follicules lymphatiques uniques.

La membrane musculaire, tunica muscularis, se compose de deux couches: interne - circulaire et externe - longitudinale,

Dans la couche intermusculaire, dans son tissu conjonctif lâche, les réseaux vasculaires et les plexus nerveux sont situés,

Dans le tiers supérieur de l'œsophage, les couches musculaires sont représentées par des muscles striés qui, dans le tiers moyen, deviennent lisses; le tiers inférieur de l'œsophage est composé exclusivement de fibres musculaires lisses. Les couches musculaires sont inégalement développées. Ainsi, la couche longitudinale est constituée de fibres isolées dans la partie supérieure de l'œsophage dans le tendon cricoïde-œsophagien, tendo cricoesopha-geus, appariées, qui est attachée au bord inférieur de la plaque de cartilage cricoïde du larynx. Par conséquent, dans la partie initiale de l'œsophage, il reste une section sans éléphant longitudinal. La couche circulaire de la paroi œsophagienne dans les sections supérieures est une continuation des muscles du pharynx et en dessous, elle passe dans les fibres circulaires et obliques de la paroi musculaire de l'estomac. Dans certaines zones de l'œsophage, vous pouvez voir une couche longitudinale sous-développée située vers l'intérieur à partir de la circulaire.

Au niveau de la porte des poumons, le muscle pleurœsophagien apparié s'écarte de l'œsophage, m. pleuroesophageus, composé principalement de fibres musculaires lisses. À gauche, le muscle relie l'aorte et l'œsophage à la plèvre médiastinale au niveau de la bifurcation bronchique, et à droite il part du tiers inférieur de l'œsophage thoracique et s'approche de la plèvre médiastinale droite.

La membrane adventice, tunica adventitia, est formée d'un tissu conjonctif lâche contenant une petite quantité de fibres élastiques. Grâce à cette membrane, l'œsophage est fixé à d'autres organes qui l'entourent dans le médiastin postérieur. Dans l'épaisseur de cette membrane se trouvent les principaux vaisseaux sanguins qui irriguent l'œsophage, les vaisseaux lymphatiques qui transportent la lymphe des parois de l'œsophage, ainsi que les troncs nerveux des nerfs vagues, qui forment ici des plexus.

Innervation: le plexus œsophagien (n. Vagus et truncus sympathicus) est la source de puissants plexus intramuraux du filament.

Approvisionnement en sang: partie cervicale - rr. œsophagiens d'un. thyréoïde inférieure; partie de la poitrine - rr. oesophagiens ou aorte thoracique, partie abdominale - rr. œsophagiens d'un. gastrica sinistra et a. phrenica sinistra inférieure. Le sang veineux coule de la partie cervicale vers v. thyreoidea inférieure, puis en v. brachiocephalica; de la poitrine - dans v. azygos et v. hemiazygos: de la partie abdominale - dans v. gastrica sinistra, puis dans v. portae. La lymphe coule de la partie cervicale vers les nodi lymphatici tracheobronchiales superiores et inferiores, paratracheales et paraverlebrales: de la partie thoracique - vers les nodi lymphatici tracheobronchiales inferiores et les médiastinaux postérieurs: de la partie abdominale - vers l'anulus lymphatici cardii.

Vous serez intéressé de lire ceci:

Quelles sont les caractéristiques de l'anatomie de l'œsophage?

Chaque organe a un but, joue son rôle dans le processus général de la vie. La structure d'une partie du corps dépend de la fonction exercée, elle peut changer à mesure qu'une personne grandit et se développe. Un organe important du tube digestif est l'œsophage, dont l'anatomie assure la distribution du coma alimentaire de la bouche à l'estomac.

  1. Anatomie du tube œsophagien
  2. Topographie œsophagienne
  3. Cervical
  4. Poitrine
  5. Abdominal
  6. La structure des parois œsophagiennes
  7. Approvisionnement en sang, innervation et régulation endocrinienne de l'organe
  8. Physiologie du tube œsophagien
  9. Pathologies du canal œsophagien et méthodes de diagnostic

Anatomie du tube œsophagien

L'anatomie de l'œsophage étudie le fonctionnement d'un organe. L'œsophage est un tube musculaire creux dont les contractions péristaltiques poussent la boule de nourriture de la bouche dans l'estomac. L'eau traverse l'œsophage en 2 secondes, une masse solide en 8 secondes. Chez l'adulte, la longueur du tube œsophagien est de 30 cm chez l'homme et de 25 cm chez la femme. La longueur de l'œsophage néonatal est de 11 cm, chez un enfant de 5 ans, elle est de 15 cm. La taille de la section transversale de l'organe est de 2 à 4 cm. Dans les endroits de rétrécissement naturel, le diamètre de l'œsophage diminue à 14-19 mm. L'emplacement de l'œsophage dans le corps humain par rapport aux autres organes est appelé topographie..

Topographie œsophagienne

La transition du pharynx vers l'œsophage commence à partir du larynx ou de la 6ème vertèbre cervicale. Le tube œsophagien se termine dans la région de la 11e vertèbre thoracique. Attribuer l'œsophage cervical, thoracique et abdominal.

Cervical

La partie cervicale a une longueur de 5-8 cm du cartilage cricoïde du larynx à la 2e vertèbre thoracique. Dans la région de la 2ème vertèbre, il y a une légère courbure de l'œsophage vers la gauche. La trachée est située devant le canal œsophagien cervical; les nerfs et les vaisseaux sanguins passent par le côté. Dans la structure du larynx, il y a une valve spéciale - l'épiglotte. Il se ferme lorsqu'il est avalé, délimitant le larynx et l'œsophage, empêchant les aliments de pénétrer dans la trachée. Le sphincter œsophagien est composé de muscles striés circulaires qui empêchent le coma alimentaire de revenir dans la bouche. Le sphincter est situé entre le pharynx et le tube de l'œsophage, sert de site du rétrécissement anatomique pharyngé de l'organe.

Poitrine

Le segment thoracique de l'œsophage provient de l'encoche de la veine jugulaire dans la région de la 2e vertèbre thoracique. Devant la partie sternale de l'œsophage se trouvent la trachée et la bronche gauche, et derrière le segment thoracique chez l'homme se trouvent la colonne vertébrale et l'arc aortique. Sur les côtés se trouvent la plèvre médiastinale et le nerf vague. Dans la région de la 5ème vertèbre, le tube œsophagien se plie vers la droite, puis à la 8ème vertèbre thoracique, il dévie à nouveau vers la gauche.

Le service se termine à l'ouverture œsophagienne de la plaque musculaire dense - le diaphragme, au niveau de la 10e vertèbre thoracique. C'est le plus long fragment du tube - de 15 à 18 cm. Dans la région de l'arc aortique, il y a un rétrécissement aortique physiologique de l'organe. Au lieu de contact du canal œsophagien avec la bronche gauche, un rétrécissement anatomique bronchique se forme. La structure de l'œsophage, la disposition mutuelle des organes déterminent l'apparition de rétrécissements anatomiques. Au cours de la vie, l'œsophage humain présente des rétrécissements physiologiques, ils sont causés par le travail des systèmes corporels.

Abdominal

La partie la plus courte de l'œsophage, l'abdomen, commence à partir du foramen hiatal. Sa longueur n'est que de 3 cm et l'œsophage abdominal se termine par un sphincter cardiaque ou œsophagien inférieur. Le sphincter cardiaque (cardia) est situé entre l'œsophage et l'estomac. Le cardia est formé par les plis de la partie inférieure de l'œsophage et est un anneau musculaire qui ferme le contenu de l'estomac.

Le fragment abdominal de l'organe «coule» dans la partie fundique de l'estomac, entre en contact avec le foie, entre en contact avec le pôle supérieur de la rate à gauche. La constriction anatomique du diaphragme est située en haut de l'ouverture du diaphragme. En bas, à l'entrée de l'estomac, un rétrécissement cardiaque physiologique est déterminé. Il y a aussi un coude du tube œsophagien vers l'avant.

La structure des parois œsophagiennes

Les parois de l'œsophage sont formées par des tissus de différentes structures. Les membranes de l'œsophage ont des caractéristiques d'organisation cellulaire et remplissent certaines fonctions:

  1. La membrane muqueuse recouvre la couche interne de l'organe, l'extérieur est tapissé d'épithélium. Les cellules plates multicouches de l'épithélium reposent sur leur propre couche muqueuse, formée de fibres de collagène et de réticuline. Parmi eux se trouvent les glandes de l'œsophage, qui produisent du mucus protecteur. Les canaux excréteurs des glandes s'ouvrent dans la lumière de l'organe avec des papilles entre les cellules épithéliales. Sous l'épithélium se trouvent des vaisseaux sanguins, des fibres nerveuses et des canaux lymphatiques alimentant l'organe. Les fibres nerveuses forment des récepteurs sensoriels qui informent le cerveau sur la température, la structure, la taille du coma alimentaire et les étapes de son avancement.
  2. La structure de la paroi musculaire est divisée en 2 couches - la longitudinale externe et la circulaire interne. La couche externe forme un squelette musculaire protecteur, tandis que la couche interne fournit des contractions péristaltiques pour le mouvement des aliments. Les caractéristiques structurelles de la paroi musculaire sont que dans la région cervicale, les muscles internes sont striés. Depuis le début de la région thoracique, il y a une transition progressive vers les muscles lisses vers la région péritonéale, où les muscles sont complètement lisses.
  3. La paroi externe du tube œsophagien est appelée adventice. C'est une membrane de tissu conjonctif dense et, avec les muscles longitudinaux, soutient et protège l'organe de l'extérieur.

Les caractéristiques d'âge du canal œsophagien se manifestent par des processus atrophiques dans toutes les couches de l'organe. Le niveau de sécrétion de mucus diminue, la couche musculaire diminue et est parfois remplacée par du tissu conjonctif.

Approvisionnement en sang, innervation et régulation endocrinienne de l'organe

L'apport sanguin à l'œsophage se fait par les artères œsophagiennes qui partent de l'aorte thoracique. La décharge de sang veineux passe par les veines appariées et semi-non appariées. De la région thoracique, le sang est collecté dans le système de la veine porte. Une augmentation de la pression dans la veine porte entraîne des varices œsophagiennes avec un saignement possible.

Le système lymphatique est représenté par des ganglions trachéobronchiques, prévertébraux et gastriques gauches. L'écoulement de la lymphe monte vers le pharynx et vers le bas en direction de l'estomac.

Les plexus nerveux longent les parois de l'organe. Les branches du nerf vague, les cordons de fibres sympathiques et les processus spinaux forment des plexus. À l'intersection des nerfs vagues, une sorte de ganglions (nœuds nerveux) se forment, appelés cellules Dogel. Ils exercent un contrôle séparé de la motilité du tube œsophagien.

La régulation humorale de l'activité du canal œsophagien est réalisée par les glandes du système endocrinien. Ils sont situés dans l'estomac et les intestins. Produire des hormones gastro-intestinales (gastrine, cholécystokinine, somatostatine), qui affectent le volume de sécrétion muqueuse, la force des contractions musculaires.

Physiologie du tube œsophagien

La physiologie de l'œsophage étudie le fonctionnement d'un organe, quel est son but, grâce auquel il joue son rôle. La fonction principale de l'œsophage est l'avancement constant du coma alimentaire de la cavité buccale vers l'estomac pour une digestion plus poussée..

le canal oesophagien assure l'exécution de sa fonction - l'acte de déglutition, dans lequel il y a trois étapes:

  • pousser un coma alimentaire de la bouche dans la gorge;
  • déglutition réflexe, créant un effet de giclement;
  • mouvement de la bosse vers l'estomac.

Le processus de déglutition est facilité par la gravité, la pression alimentaire, le glissement des sécrétions muqueuses, la contraction des muscles œsophagiens. La physiologie de l'œsophage, des systèmes nerveux et endocrinien est régulée. Le tube de l'œsophage fait partie intégrante de la structure du système digestif.

Pathologies du canal œsophagien et méthodes de diagnostic

Le reflux acide chronique est le plus dangereux pour la muqueuse œsophagienne. L'effet irritant constant de l'acide chlorhydrique de l'estomac conduit à une inflammation des organes - œsophagite. Le symptôme dominant de l'oesophagite est des brûlures d'estomac atroces, qui s'aggravent après avoir mangé, couché ou penché. Un rôle déterminant dans la survenue du reflux est joué par une diminution de la fonction de blocage du sphincter cardiaque.

L'étirement de l'appareil ligamentaire du tube œsophagien et du diaphragme provoque le prolapsus de la partie abdominale de l'organe dans la cavité thoracique. Il y a une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme. La violation de l'anatomie du canal œsophagien entraîne un dysfonctionnement des fonctions physiologiques de l'organe.

Négliger les principes d'une alimentation saine, fumer, boire de l'alcool, brûler des boissons conduit au cancer de l'œsophage. Trouble de la déglutition - dysphagie, observée après un accident vasculaire cérébral, en présence d'une tumeur, blocage mécanique de la lumière de l'organe, atrophie de la couche musculaire.

Le diagnostic des maladies de l'œsophage comprend les points suivants:

  • examen externe par un médecin, prenant une anamnèse;
  • tests sanguins généraux et biochimiques, ainsi que tests urinaires généraux, coprogrammes;
  • examen du canal œsophagien à l'aide du tube œsophazoscopique inclus dans le kit du bronchoesophasoscope Mezrin. Endoscope à fibre flexible avec embouts en plastique pour protéger contre les dommages accidentels;
  • radiographie avec un agent de contraste - examen de la protrusion herniaire, présence d'une tumeur, diverticule;
  • manométrie - mesure de la pression à l'intérieur du tube œsophagien;
  • pH-métrie quotidienne;
  • examen de biopsie, qui comprend la microscopie de la structure cellulaire du médicament.

La détection précoce des pathologies du canal œsophagien vous permet de guérir la maladie avec des conséquences minimes sur la santé, de préserver l'intégrité anatomique et physiologique de l'organe.

Anatomiquement, le tube œsophagien est divisé en trois sections. Il part du larynx et se termine au sphincter cardiaque. Le but de l'organe est d'avaler la nourriture et de la livrer à l'estomac. Les méthodes de recherche modernes reconnaissent les anomalies des organes à un stade précoce, lorsque le traitement apporte un effet positif rapide.

Les informations sur notre site Web sont fournies par des médecins qualifiés et sont à titre informatif uniquement. Ne vous soignez pas! Assurez-vous de contacter un spécialiste!

Auteur: Rumyantsev V.G. Experience 34 ans.

Gastro-entérologue, professeur, docteur en sciences médicales. Nomme le diagnostic et le traitement. Expert du groupe sur les maladies inflammatoires. Auteur de plus de 300 articles scientifiques.

Œsophage humain

Beaucoup pensent que l'œsophage n'a rien à voir avec le processus de digestion.De plus, certains ne suggèrent même pas qu'il existe des maladies de l'œsophage jusqu'à ce qu'ils le rencontrent personnellement. En fait, l'anatomie de l'œsophage et ses fonctions sont très importantes..

L'œsophage est un tube musculaire étroit d'environ 25 centimètres de long. Il est situé au niveau de la sixième vertèbre cervicale à la onzième vertèbre thoracique. En d'autres termes, l'œsophage est la section qui relie le pharynx et l'estomac, et par conséquent est directement impliqué dans le passage des aliments à travers le tractus gastro-intestinal. Dans l'œsophage, trois parties sont distinguées, cervicale, thoracique et abdominale, et il y a également 3 rétrécissements: supérieur, moyen et inférieur.

  • 1 Anatomie
  • 2 Fonctions principales
  • 3 Troubles fonctionnels
  • 4 Achalasie du cardia oesophagien humain
  • 5 Reflux gastro-œsophagien
  • 6 Oesophagite diverses
  • 7 Spasme oesophagien diffus ou œsophagospasme
  • 8 Dyskinésie de l'œsophage
  • 9 Prévention des maladies de l'œsophage

Anatomie

La paroi de l'œsophage se compose d'une membrane muqueuse (recouverte d'épithélium stratifié), d'une sous-muqueuse (dans laquelle les glandes productrices de mucus sont dispersées), d'une membrane musculaire (constituée d'une couche interne et externe) et d'une membrane de tissu conjonctif.

D'une part, la structure de cet organe n'est pas si complexe et complexe, mais ce n'est pas tant la structure qui est importante que les fonctions que remplit l'œsophage..

Fonctions principales

L'œsophage remplit les fonctions suivantes: évacuation motrice, assurant le mouvement des aliments à travers l'œsophage en raison de la contraction musculaire, du péristaltisme, de la gravité et des changements de pression. La fonction suivante est la sécrétion - les parois de l'œsophage sécrètent du mucus, ce qui sature le morceau de nourriture, ce qui facilite son mouvement dans l'estomac. Et, bien sûr, n'oubliez pas la fonction de barrière protectrice, qui est réalisée grâce à des sphincters qui empêchent le reflux du contenu de l'estomac dans l'œsophage, le pharynx, les voies respiratoires, dans la cavité buccale..

Symptômes fréquents de maladies:

  • éructations;
  • brûlures d'estomac;
  • violation du passage de la nourriture dans l'œsophage;
  • douleur en mangeant dans l'œsophage;
  • sensation de boule dans la gorge;
  • vomissement;
  • hoquet;
  • douleur dans la région épigastrique.

Les symptômes des maladies de l'œsophage ne sont souvent pas prononcés, cependant, des problèmes d'œsophage peuvent entraîner des conséquences graves, à la suite desquelles vous devez faire attention même aux symptômes mineurs, et s'il y a des conditions préalables, il est préférable d'aller immédiatement chez le médecin pour un examen.

Troubles fonctionnels

À première vue, l'anatomie de l'œsophage est assez simple, mais en réalité tout est beaucoup plus compliqué. La structure de l'œsophage présente de nombreuses nuances; aujourd'hui, un grand nombre d'anomalies acquises et congénitales ont été étudiées. L'une des malformations les plus courantes est une anatomie anormale du sphincter qui relie l'œsophage à l'estomac. Un défaut courant est également le rétrécissement de l'œsophage, ce qui le rend difficile à avaler. Il existe d'autres troubles de la structure de l'œsophage humain, mais nous allons maintenant considérer les maladies acquises.

Achalasie du cardia oesophagien humain

Il s'agit d'une maladie chronique, caractérisée par une relaxation réflexe insuffisante du sphincter œsophagien ou par son absence, à la suite de laquelle il existe des symptômes intermittents d'obstruction de l'œsophage, causée par le rétrécissement de sa section. La maladie peut se développer à tout âge.

Les symptômes de la maladie

La dysphagie est le symptôme le plus précoce et le plus persistant qui a ses propres caractéristiques, par exemple, la difficulté à passer la nourriture n'apparaît pas immédiatement, mais 2 à 4 secondes après le début de la déglutition;
le retard dans la boule de nourriture est ressenti par le patient non pas dans la gorge ou le cou, mais dans la poitrine;
La dysphagie dans la cardia achalasie survient lors de la consommation d'aliments solides et liquides. Dans la plupart des cas, avec l'achalasie du cardia, les manifestations de la dysphagie œsophagienne augmentent progressivement, bien que ce processus puisse être étiré pendant une période suffisamment longue..

Régurgitation - le reflux d'aliments non digérés dans la cavité buccale, sinon ce symptôme peut être appelé régurgitation.
Douleur thoracique - affecte 60% des personnes atteintes de cette maladie.

Perte de poids - les patients ont une perte de poids brutale.

  • radiographie;
  • manométrie;
  • endoscopie - dans ce cas, ils regardent à quoi ressemble la partie inférieure de l'œsophage et de l'estomac, quel est le diamètre du sphincter.

Le traitement de cette maladie est effectué avec des médicaments, mais pour le moment, des recherches sont en cours sur les derniers développements dans le domaine de l'intervention chirurgicale..

Reflux gastro-œsophagien

Cette maladie est causée par la libération spontanée régulière de liquide duodénal et d'aliments non digérés dans l'œsophage. Le mode de vie, l'alimentation, le travail, les facteurs de stress, le tabagisme, la grossesse, les médicaments, etc. jouent un rôle important dans le développement de cette maladie..

Soit dit en passant, en ce qui concerne les médicaments, ils doivent être pris avec précaution, car en plus de traiter une maladie, nous pouvons endommager d'autres organes, ce qui entraînera de graves problèmes. En ce qui concerne un organe tel que l'œsophage, dans ce cas, nous pouvons endommager la membrane muqueuse avec divers produits chimiques ou analgésiques. Les principaux symptômes sont des brûlures d'estomac et des éructations après avoir mangé, ainsi que des douleurs nocturnes irradiant vers l'omoplate, le cou et le sternum. Le diagnostic de la maladie comprend toutes les méthodes d'examen permettant d'identifier la pathologie acquise de l'anatomie de l'œsophage humain. Par exemple, une radiographie peut révéler la présence d'une hernie, d'un ulcère, d'une érosion et diagnostiquer en conséquence la maladie. Le traitement est principalement médicamenteux, mais dans les cas particulièrement difficiles, ils ont recours à une intervention chirurgicale.

Divers œsophagite

Il s'agit d'une inflammation de la muqueuse de l'œsophage humain, dont la cause la plus fréquente est des brûlures œsophagiennes ou des dommages physiques. Il existe une œsophagite aiguë et chronique. Diagnostiquer par examen aux rayons X, œsophagoscopie, surveiller la pH-métrie, œsophagomanométrie. Le traitement est conservateur, cependant, en cas d'échec du traitement, ils ont recours à une intervention chirurgicale..

Spasme oesophagien diffus ou œsophagospasme

Il s'agit d'un spasme de l'œsophage, en raison duquel son diamètre diminue dans certaines zones. Les principales méthodes d'examen sont utilisées pour le diagnostic. Traitement conservateur, moins souvent chirurgical.

Dyskinésie de l'œsophage

Il s'agit d'une violation de la fonction motrice de l'œsophage en l'absence de lésions physiques et chimiques..

Classification

  • Péristaltisme altéré de l'œsophage thoracique.
  • Hypermoteur: œsophagospasme diffus, troubles du mouvement non spécifiques, œsophagospasme segmentaire.
  • Hypomoteur: cardiospasme, reflux gastro-œsophagien, trouble du sphincter supérieur.

Les principales causes d'occurrence

  1. Primaire: hystérie, situations stressantes chroniques et aiguës, anomalies héréditaires du développement, changements liés à l'âge et alcoolisme chronique.
  2. Secondaire: autres maladies du tractus gastro-intestinal, maladies d'autres systèmes, prise de médicaments.

Traitement médicamenteux, pendant le traitement, le patient doit être à l'hôpital.

Prévention des maladies de l'œsophage

La chose la plus importante dans la prévention des maladies de l'œsophage est une alimentation et un mode de vie corrects. En premier lieu, une alimentation équilibrée - manger au moins trois fois par jour, avec l'apport obligatoire du premier, des légumes et des fruits. Le régime hydrique est également important, qui joue un rôle important dans le fonctionnement normal de tout l'organisme dans son ensemble..

Un point important est le passage en temps opportun des examens préventifs, car la maladie ne peut être diagnostiquée qu'après l'examen, et cela peut également être fait par une personne compétente en la matière, c'est-à-dire un gastro-entérologue ou un médecin de famille..

À propos, une bonne prévention et une incitation à des examens médicaux réguliers sont des photos sur Internet, que vous pouvez trouver sur de nombreux sites, à savoir une photo de l'œsophage touché par un ulcère, ou une photo d'un cancer de l'œsophage, après avoir vu cela, vous courez immédiatement à la clinique la plus proche pour un examen chez le médecin. ainsi que pour le diagnostic, si nécessaire, vous subirez un traitement, voire consentirez à une opération.

Soit dit en passant, si vous présentez l'un des signes et symptômes décrits ci-dessus, vous n'avez pas besoin de vous soigner vous-même en achetant des médicaments à la pharmacie que vous avez appris auprès de vos amis ou sur Internet. En effet, pour élaborer le programme de récupération correct, il est nécessaire de collecter l'historique complet, ainsi que de s'informer sur les maladies concomitantes. Dans certains cas, la prise de certains médicaments est contre-indiquée et vous pouvez aggraver la situation avec votre auto-médication. On peut en dire autant de la médecine traditionnelle, car toutes les herbes ne conviennent pas à telle ou telle personne et, par conséquent, vous pouvez causer des dommages irréparables à votre santé..

En répondant aux questions ci-dessous, vous pouvez identifier si vous êtes à risque. N'oubliez pas qu'il n'est jamais trop tard pour vérifier l'état du corps et la santé en général..

  • 45 ans et plus.
  • Fumer plus de dix cigarettes par jour pendant plusieurs années ou plus.
  • en surpoids.
  • Hypertension artérielle.
  • Hérédité (présence de parents atteints de tumeurs du tractus gastro-intestinal - le tractus gastro-intestinal).
  • Douleurs abdominales constantes, lourdeur à l'estomac, brûlures d'estomac, nausées.
  • La présence de gastrite et d'ulcères d'estomac.
  • La présence de polypes intestinaux.
  • Repas copieux et restauration rapide.


Plus les indicateurs énumérés sont typiques pour vous, plus vous avez d'indications pour un examen médical approfondi. Bien sûr, c'est à vous de décider, mais considérez que la prévention est beaucoup moins chère et plus facile que la guérison. Prenons, par exemple, une voiture - un bon propriétaire de voiture fait toujours la prophylaxie de sa voiture à temps, car les réparations sont beaucoup plus chères, de plus, cela prend beaucoup plus de temps et donc de stress. Imaginez maintenant que votre corps est la même voiture qui a désespérément besoin de la prévention de diverses maladies, car elle peut également échouer, mais le plus souvent avec des conséquences plus graves..