Causes, symptômes et traitement de la hernie hiatale axiale

Le diaphragme est une large plaque de muscle et de tissu conjonctif qui sépare la poitrine des organes abdominaux. L'œsophage passe par son ouverture physiologique, qui entre ainsi de la cavité thoracique dans l'abdomen.

Avec une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme (en abrégé HH) - les organes normalement situés dans la cavité abdominale pénètrent dans la poitrine par l'ouverture diaphragmatique œsophagienne.

Il existe 3 types de HPOD:

Avec une hernie axiale de l'ouverture œsophagienne du diaphragme, non seulement l'estomac, mais aussi la partie abdominale de l'œsophage se trouve à l'intérieur de la poitrine.

Avec une hernie para-œsophagienne, une partie ou la totalité de l'estomac pénètre dans la cavité thoracique de manière isolée, mais l'emplacement anatomique de l'œsophage ne change pas.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir

Les hernies du diaphragme dans la moitié des cas n'apportent pas d'inconfort aux patients, dans l'autre moitié, elles ne dérangent la personne qu'avec des symptômes désagréables. Mais en même temps, sans traitement, ils peuvent entraîner de graves complications: hémorragie interne, dégénérescence maligne des parois de l'œsophage, etc..

Heureusement, avec l'aide de méthodes modernes de traitement, ces hernies peuvent être traitées dans 99% des cas; la récupération est possible sans chirurgie.

Trois causes principales de pathologie

Force insuffisante de l'appareil ligamentaire, maintenant normalement la partie abdominale de l'œsophage sous le niveau du diaphragme.

Augmentation de la pression intra-abdominale, ce qui aide à pousser l'œsophage abdominal et l'estomac à travers le POD dans la cavité thoracique.

Dyskinésie œsophagienne et gastrique: lorsque le tractus gastro-intestinal effectue des mouvements péristaltiques (c'est-à-dire des contractions des parois de l'estomac et des intestins, dans lesquelles leur contenu se déplace) dans la direction opposée, des conditions favorables sont créées pour la pénétration du système digestif à travers le POD.

Nous analyserons chaque raison en détail.

1. Force insuffisante de l'appareil ligamentaire

Normalement, l'œsophage inférieur ne pénètre pas dans l'ouverture, mais est maintenu sous le diaphragme par des ligaments et des muscles, et également en raison de la présence d'un «oreiller» de graisse sous-cutanée. Avec l'affaiblissement de l'un des mécanismes de fixation de l'œsophage, il existe un risque de formation de hernie axiale.

  • L'affaiblissement des ligaments se produit en raison du vieillissement naturel du corps, et il se produit partout dans le corps.
  • Chez les jeunes, une faiblesse des ligaments est généralement observée en présence d'une prédisposition génétique, qui peut être indirectement jugée par la présence de pieds plats, ainsi que de maladies spécifiques telles que le syndrome de Marfan ou la diverticulose intestinale.
  • Les personnes de taille mince souffrent plus souvent que les autres de ces hernies. Cela peut aussi être dû à l'amincissement du coussinet adipeux.
  • Les personnes non entraînées sont également à risque, chez qui la formation d'une hernie du diaphragme est associée à une diminution du tonus général des muscles et à un affaiblissement de l'appareil ligamentaire..

Les personnes non formées avec des ligaments faibles sont à risque de contracter la maladie

2. Augmentation de la pression intra-abdominale

Une augmentation de la pression dans la cavité abdominale est notée à chaque fois avec effort. Par conséquent, chez les personnes souffrant de maladies pulmonaires, accompagnées d'une toux hachée, une hernie axiale du diaphragme se développe dans la moitié des cas. Constipation, difficulté à uriner avec adénome de la prostate, travail associé à la levée de poids - augmentent souvent le risque de développer des hernies diaphragmatiques.

3. Dyskinésie de l'œsophage et de l'estomac

La violation du péristaltisme du tractus gastro-intestinal (ci-après - le tractus gastro-intestinal), qui se développe dans des maladies du système digestif, devient un facteur de risque sérieux de formation d'une hernie axiale.

La violation du péristaltisme du tube digestif entraîne le rejet du contenu des parties inférieures du tube digestif dans l'œsophage et sa brûlure. Un traumatisme permanent provoque des cicatrices sur les parois de l'œsophage - l'œsophage devient plus court et «tire» l'estomac dans la cavité thoracique par l'ouverture diaphragmatique.

Mais même avant la cicatrisation, un spasme œsophagien survient en réponse à une brûlure chimique. La longueur du tube musculaire est réduite, ce qui fait que les organes abdominaux sont tirés à travers l'ouverture du diaphragme dans la cavité thoracique.

Symptômes typiques

Chez 40 à 50% des patients, la hernie du diaphragme ne se manifeste d'aucune façon et devient une découverte lors de l'examen diagnostique pour d'autres raisons. Dans d'autres cas, les signes peuvent être les suivants:

(si le tableau n'est pas entièrement visible, faites défiler vers la droite)

À propos de la hernie hiatale glissante

Une hernie de l'œsophage est une affection pathologique de nature chronique du cours, dans laquelle une section du tube œsophagien, la partie cardiaque de la cavité gastrique et parfois les boucles de l'intestin grêle se déplacent dans le sternum (à travers l'ouverture œsophagienne dans le diaphragme). Cette maladie est assez courante et les patients du groupe d'âge moyen et plus avancé en souffrent plus souvent. Il est à noter que chez les femmes, il est détecté plus souvent que chez les hommes. Une hernie de l'œsophage a plusieurs degrés de développement, qui sont subdivisés en fonction des organes déplacés dans la cavité thoracique.

  • 1er degré
  • 2e degré
  • 3e année

Chez de nombreuses personnes, aux premiers stades de la progression de la maladie (1 à 2 degrés), les symptômes de la pathologie peuvent ne pas apparaître du tout, de sorte qu'elles ne prennent aucune mesure pour traiter la maladie. C'est là que réside le danger de HHOD - il est asymptomatique, mais à tout moment il peut se faire sentir avec un tableau clinique vif et des complications (le plus défavorable est l'atteinte à la nécrose). Il est important, lors de l'expression des premiers symptômes par lesquels une telle condition pathologique peut être suspectée, de contacter immédiatement un gastro-entérologue qualifié. Ce n'est qu'après avoir effectué des mesures de diagnostic qu'il pourra identifier - 1, 2 ou 3 degrés de HHP progressent chez une personne et prescrire un traitement complexe.

Au total, les cliniciens distinguent trois degrés de HHP. Il n'y a aucun moyen de déterminer indépendamment leur capacité. Les diagnostics nécessiteront des méthodes de diagnostic instrumentales. Chaque diplôme a son propre tableau clinique et certaines caractéristiques du cours.

Caractéristiques du développement de la pathologie

La maladie est dangereuse car lorsqu'elle pénètre dans la cavité thoracique de l'estomac ou des intestins, elle est comprimée, ce qui empêche le cœur et les poumons de fonctionner normalement. De plus, la nouvelle position des organes digestifs affecte négativement leur travail. Les organes peuvent être ressentis dans l'anneau musculaire du diaphragme, à travers lequel la région thoracique est entrée.

La pathologie est chronique et aiguë. La pathologie chronique peut rester au repos pendant une longue période et ne causer aucun inconvénient au patient. Ce n'est qu'après un certain temps que des symptômes négatifs peuvent apparaître (en même temps, ils sont des signes d'une hernie diaphragmatique aiguë). Les principales manifestations comprennent des brûlures d'estomac, des éructations, une respiration difficile, une sensation de brûlure dans le sternum. Une telle manifestation de la maladie peut livrer aux patients de nombreuses minutes désagréables et compliquer considérablement la vie..

La maladie peut être de différents types et elle survient assez souvent. Selon les statistiques, un jeune sur dix et une personne d'âge moyen peuvent souffrir de cette maladie..

Après 50 ans, la pathologie est diagnostiquée chez presque un patient sur deux.

Le traitement de la hernie diaphragmatique est effectué de plusieurs manières, mais la plus efficace reste l'intervention chirurgicale.

Les médicaments ne peuvent pas éliminer la pathologie, cependant, ils peuvent sauver le patient de symptômes désagréables et peuvent prévenir l'apparition de complications.

Activités de guérison

Une hernie axiale est réparée à la fois chirurgicalement et de manière conservatrice. Le choix d'une stratégie de traitement particulière dépend de nombreux facteurs. En présence de hernies axiales non compliquées, un traitement thérapeutique est effectué. Pendant toute la durée du traitement, vous devez abandonner les mauvaises habitudes, le cas échéant, normaliser votre routine quotidienne, suivre un régime spécialement élaboré par votre médecin.

Médicaments prescrits aux patients:

  • agents qui réduisent la sécrétion d'acide chlorhydrique;
  • des moyens pour réduire la production de suc gastrique;
  • médicaments pour normaliser le fonctionnement du tube digestif.

Si une hernie survient, mais en même temps elle ne se traduit par aucun symptôme, son traitement n'est pas effectué. Il est seulement important d'observer régulièrement votre médecin, qui pourra surveiller l'état du patient et, si nécessaire, lui prescrire un traitement..

Le traitement chirurgical est effectué uniquement en présence d'une hernie axiale compliquée, qui ne peut être éliminée par des méthodes conservatrices.

Classification de la pathologie

Classiquement, tous les types de hernie diaphragmatique peuvent être divisés en deux grands groupes: traumatiques et non traumatiques. Chacun des groupes, à son tour, a deux autres sous-espèces de pathologies, qui à leur tour incluent également plusieurs formes de néoplasmes. Pour obtenir une image complète de la classification des hernies du diaphragme, vous devez étudier le tableau.

Hernie diaphragmatique
Traumatique - résultant d'une intervention chirurgicale ou d'une blessure mécanique.Non traumatique - formé naturellement.
Faux - n'ont pas de sac herniaire. Les organes du tractus gastro-intestinal pénètrent simplement par l'ouverture du diaphragme..Vrai - avec un sac herniaire, peut être altéréFaux (par analogie avec les pathologies traumatiques)Vrai (par analogie avec les pathologies traumatiques)Congénitale - diagnostiquée même pendant la gestationHernies d'ouvertures naturelles - vues dans l'aorte, l'œsophage ou la veine cave.Neuropathique - apparaît lorsque le contrôle nerveux d'une certaine partie du diaphragme est altéré, ce qui l'affaiblit.

En général, les symptômes de chaque type de hernie sont classiques, par conséquent, avant de prescrire le traitement nécessaire pour tout type de hernie diaphragmatique, le patient doit subir un diagnostic complet.

Prévention des hernies

La prévention consiste en une thérapie par l'exercice, un traitement rapide des pathologies gastro-intestinales, une gymnastique spéciale et l'élimination de la constipation. Et il est également recommandé de contrôler le poids et le régime alimentaire - manger souvent, en petites portions et uniquement des aliments approuvés par le médecin.

Une hernie du diaphragme menace le développement d'une inflammation de l'œsophage, des maladies respiratoires. Les hémorragies internes à long terme provoquent souvent une anémie. Si, après avoir clarifié le diagnostic pendant plus de 5 ans, ne traitez pas une hernie du diaphragme, le risque de cancer de l'œsophage et de l'estomac augmente de 280%.

Causes de la maladie

Une maladie telle qu'une hernie du diaphragme peut être diagnostiquée chez des personnes d'âges différents. Les signes d'une hernie diaphragmatique et les causes du développement d'une pathologie peuvent également être différents. Il existe deux groupes de facteurs qui déterminent l'apparition d'une hernie à l'avenir:

  • prédisposant;
  • provoquant.

Le premier groupe comprend des moments favorables au développement d'une hernie diaphragmatique. Les principaux sont:

  1. Blessure au diaphragme.
  2. Tissu conjonctif faible (les hernies acquises surviennent le plus souvent pour cette raison même).
  3. Dystrophie des muscles et des ligaments.
  4. Changements d'âge.

Les groupes de facteurs provoquants comprennent les points suivants:

  1. Exercices sportifs, caractérisés par l'haltérophilie.
  2. Grossesse ou accouchement prolongé.
  3. Constipation chronique.
  4. Trouble de l'alimentation (obésité et suralimentation régulière).
  5. Maladies de fond (du tube digestif et des poumons).
  6. Consommation d'alcool, brûlures chimiques, cicatrices de l'œsophage.

Le concept et les types de hernie glissante

Une hernie en dessous est formée de telle sorte que l'une de ses parois est un organe partiellement recouvert par la cavité abdominale. On peut dire que ce type de hernie est un défaut du tissu bloquant entre le péritoine et la poitrine. Le principal constituant de ce tissu est constitué des muscles, qui deviennent moins élastiques et résilients avec le temps. De tels changements sont attribués à l'âge, de sorte que la maladie est typique des personnes âgées..
Une condition préalable importante à la formation d'une hernie de l'œsophage peut servir de pression basse, par rapport à la cavité abdominale, dans le sternum. En raison de ce facteur, avec une grande activité physique, en cas de toux prolongée et dans d'autres circonstances similaires qui augmentent la charge intra-utérine, une hernie glissante peut survenir (apparence hiatale).

En médecine, il existe les types de hernies suivants.

Classification par domaine d'études:

  • Hernie hiatale axiale, qui survient dans plus de 98% des cas et se divise en:
  • Cardiaque, représentant près de 96% de tous les cas.
  • Cardiofundal - 2,3%.
  • Sous-total - la probabilité de son apparition est de 0,4% à 2%.
  • Paraesophagien, dont l'incidence peut atteindre environ 1,4% de tous les cas.
  • Hernie, appelée œsophage court congénital - 0,3%.

Classification par la taille de l'estomac pénétrant dans le sternum:

  1. Hernie glissante de l'ouverture oesophagienne du diaphragme du 1er degré, qui se caractérise par l'emplacement d'une partie de l'œsophage au-dessus de la zone diaphragmatique, l'emplacement du cardia dans la région de la zone diaphragmatique, la butée de l'estomac sur l'organe diaphragmatique lui-même.
  2. HHOD grade 2 - une petite partie de l'œsophage liée au péritoine est située dans la région du sternum et une certaine partie de l'estomac est située dans la zone d'ouverture.
  3. Une hernie glissante sous le 3ème degré - la partie de l'œsophage liée au péritoine, ainsi que presque tout l'estomac (parfois il est même possible d'inclure l'antre), le cardia est situé au-dessus de la zone diaphragmatique.

Les symptômes de la maladie

Les symptômes d'une hernie diaphragmatique et le traitement ultérieur dépendent en grande partie du type de pathologie. Il convient de noter que les signes d'une hernie aiguë peuvent être les suivants:

  • douleur dans la poitrine, qui s'intensifie lors de la toux;
  • brûlures d'estomac et chaleur constante derrière la partie inférieure du sternum, pire en position couchée;
  • éructations fréquentes d'air ou quelque chose d'aigre, qui se produit même dans un rêve;
  • difficulté à avaler, une boule dans la poitrine, surtout en mangeant;
  • ballonnements;
  • toux persistante;
  • difficulté à respirer et palpitations cardiaques;
  • parfois il y a un grondement et un «gargouillis» dans la région de la poitrine.

Des symptômes tels qu'une perte d'appétit, des nausées et des problèmes de gaz peuvent être observés avec une hernie diaphragmatique étranglée..

Symptômes typiques

Chez 40 à 50% des patients, la hernie du diaphragme ne se manifeste d'aucune façon et devient une découverte lors de l'examen diagnostique pour d'autres raisons. Dans d'autres cas, les signes peuvent être les suivants:

(si le tableau n'est pas entièrement visible, faites défiler vers la droite)

Symptômes typiquesQuand sont-ils le plus souvent
  • Brûlures d'estomac;
  • douleur douleur répétitive prolongée dans la poitrine (derrière le sternum, entre les omoplates);
  • éructations d'air, aigre, régurgitation de nourriture;
  • une sensation d'amertume dans la bouche.
  • Après un déjeuner copieux,
  • en se penchant en avant ou en position couchée,
  • avec augmentation de la production de gaz ou après déformation.

Diagnostic et traitement de la pathologie

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de diagnostiquer avec précision, ce qui ne peut être fait qu'après un examen complet. Pour obtenir les résultats souhaités, il est important que le patient subisse l'examen suivant: faire une radiographie de la poitrine et de la cavité abdominale, subir une fibrogastroscopie, mesurer l'acidité dans l'estomac et prélever un échantillon de la muqueuse œsophagienne pour une biopsie. Après avoir reçu les données finales, il sera possible de faire un diagnostic précis.

Une guérison complète de cette maladie ne peut survenir qu'à la suite d'une intervention chirurgicale. Si le patient n'accepte pas l'opération, une thérapie conservatrice est pratiquée. Cette méthode de traitement implique le respect du régime, du régime et des médicaments. En tant que médicaments, il convient de noter des moyens tels que:

MédicamentProcédure
L'atropine
Platyphylline
Diminue la quantité de suc gastrique produit
Non-shpa
Riabal

Réduit la douleur, élimine l'hypertonicité des muscles de l'estomac et des intestins
Ranitidine
Famotidine

La synthèse d'acide chlorhydrique dans la composition du suc gastrique diminue
De-Nol
Vikair
Protège les cellules de l'estomac et de l'œsophage des effets négatifs de l'acide chlorhydrique
Almagel
Phosphalugel

Élimine l'excès d'acidité dans l'estomac

Chaque médicament a un ordre d'utilisation spécial et des méthodes d'exposition spécifiques.

C'est pour cette raison qu'il est recommandé de consulter d'abord un spécialiste et de procéder ensuite seulement au traitement de la pathologie.

Diagnostique

Pour le diagnostic de la pathologie, un entretien approfondi du patient est important. Un examen supplémentaire prévoit:

  • œsophagogastroscopie;
  • Radiographie de la poitrine, de l'œsophage, de l'estomac;
  • œsophagomanométrie (mesure de la pression dans la cavité œsophagienne);
  • impédance-pH-métrie (détermination de l'acidité de l'œsophage et de la résistance électrique de son contenu).

La biopsie ciblée réalisée en même temps que l'endoscopie exclut les tumeurs malignes.


L'oesophagogastroscopie vous permet d'établir le diagnostic de manière fiable

Traitement chirurgical de la maladie

Comme nous l'avons déjà noté, une hernie diaphragmatique ne peut être complètement éliminée que par chirurgie. Malgré le fait que la probabilité de guérison soit élevée, les spécialistes utilisent rarement cette méthode. Cela est dû au fait que dans 2 à 15% des cas, le patient peut avoir une rechute.

Cependant, il existe des situations où la chirurgie est la seule option pour le traitement de la hernie diaphragmatique. Par exemple, pour les ulcères de l'œsophage, la chirurgie est considérée comme nécessaire car elle peut rétrécir l'organe ou provoquer des saignements. Les chirurgiens chargés de l'élimination de cette pathologie distinguent trois types d'opérations:

  • la suture de «l'orifice herniaire» (le trou existant) est réalisée, à travers laquelle les organes pénètrent dans la cavité thoracique. Pendant l'opération, des sutures spéciales sont appliquées, ensuite renforcées avec un treillis spécial en polypropylène;
  • l'estomac est fixé dans la paroi antérieure de la cavité abdominale pour le placer dans une position naturelle;
  • le bas de l'estomac est suturé à la paroi de l'œsophage.

En général, chacune de ces opérations est assez simple et courante, cependant, il est très important que seul un spécialiste expérimenté la réalise..

Une hernie diaphragmatique peut se développer à tout âge et devenir un problème grave pour une personne. Afin d'exclure les complications et la détérioration de l'état du patient, il est extrêmement important de consulter un spécialiste en temps opportun et de respecter tous les conseils de traitement qui lui ont été donnés. Seule une telle approche peut donner des résultats positifs et soulager le patient des sensations désagréables..

Méthodes de traitement de la hernie

Il est possible de guérir complètement une hernie diaphragmatique uniquement à l'aide d'une opération, surtout si la hernie est vraie et peut être étranglée à tout moment. Mais dans 4 cas sur 10 après un tel traitement, la hernie réapparaît, par conséquent, la méthode chirurgicale est rarement utilisée (2-15% des cas).

Le plus souvent, un traitement conservateur est effectué (par exemple, en raison de contre-indications ou du désaccord du patient avec l'opération).

  1. pour réduire le degré de reflux du contenu gastrique dans l'œsophage et du contenu intestinal dans l'estomac;
  2. réduire l'acidité du suc gastrique;
  3. guérir la gastrite, les ulcères;
  4. déclencher la direction normale du péristaltisme (selles qui déplacent la nourriture).

Le traitement conservateur implique le respect du régime quotidien, du régime alimentaire et des médicaments.

Le traitement de la hernie diaphragmatique commence par des mesures conservatrices. Étant donné que les symptômes du reflux gastro-œsophagien se manifestent en clinique pour les hernies hiatales, le traitement conservateur vise principalement à les éliminer..

Sur la base des mécanismes pathogéniques et des symptômes cliniques de l'ouverture œsophagienne, les principaux objectifs suivants de son traitement conservateur peuvent être formulés:

  1. réduire les propriétés agressives du suc gastrique et, surtout, la teneur en acide chlorhydrique r iici:
  2. prévenir et limiter le reflux gastro-œsophagien;
  3. effet médicinal local sur la membrane muqueuse enflammée de l'œsophage, la partie herniaire de l'estomac,
  4. réduction ou élimination de la dyskinésie œsophagienne et gastrique:
  5. prévention et limitation des traumatismes dans l'orifice herniaire du segment abdominal de l'œsophage et de la partie prolapsus de l'estomac.

Médicaments pour HHH

Votre médecin peut vous prescrire les médicaments suivants:

  • antiacides pour neutraliser l'acide gastrique
  • bloqueurs des récepteurs H2-histamine, qui réduisent la production d'acide
  • inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) - médicaments antisécrétoires pour le traitement des maladies gastriques acido-dépendantes.
  • Médicaments - inhibiteurs de la pompe à protons et inhibiteurs de l'histamine (omez, oméprazole, gastrazole, ranitidine, pantoprazole).
  • Prokinetics pour améliorer l'état de la muqueuse gastrique, de l'œsophage, optimiser leur motilité, se débarrasser des nausées, des douleurs (motilac, motilium, métoclopramide, ganaton, itomed, trimébutine).
  • Vitamines B pour accélérer la régénération des tissus de l'estomac.

En règle générale, le traitement d'une hernie du diaphragme sans chirurgie est identique à 99% aux tactiques de traitement de l'oesophagite par reflux. En fait, toutes les actions visent uniquement à éliminer les symptômes. Le patient peut prendre les médicaments prescrits par le médecin, suivre un régime spécial et respecter toutes les prescriptions du médecin.

Actuellement, la chirurgie est le seul moyen radical et le plus efficace de traiter la hernie hiatale. Il est également indiqué en l'absence de résultat de la pharmacothérapie..

Une opération sur le diaphragme pour une hernie de l'ouverture hiatale est généralement prévue, effectuée après un examen et une préparation approfondis. Les opérations d'urgence sont rarement effectuées pour des hernies compliquées (atteinte, perforation ou saignement d'un organe comprimé).

Les opérations avec hernie hiatale sont effectuées de différentes manières. La fundoplicature Nissen gagne en popularité. Avec une telle opération, un brassard est fabriqué à partir d'une partie de la paroi de l'estomac, qui est fixée autour de l'ouverture où le diaphragme s'est dilaté.

Les médecins opèrent de deux manières, telles que:

  • retrait avec une incision abdominale ouverte;
  • laparoscopie avec plusieurs petites incisions et l'utilisation d'un endoscope avec une caméra et des optiques.

Contre-indications pour la chirurgie:

  • Maladies infectieuses aiguës.
  • Exacerbations des maladies chroniques.
  • Maladie cardiaque décompensée.
  • Maladie pulmonaire sévère avec insuffisance respiratoire.
  • Diabète sucré non compensé.
  • Troubles sanguins avec troubles de la coagulation.
  • Insuffisance rénale et hépatique.
  • Grossesse.
  • Maladies oncologiques.
  • Récemment subi une chirurgie abdominale.

En période postopératoire, des antibiotiques, des analgésiques sont prescrits, en cas d'altération de la motilité du tractus gastro-intestinal - procinétique (cerucal, motilium). Les points de suture sont retirés le 7ème jour, après quoi le patient sort de l'hôpital sous la supervision d'un gastro-entérologue.

Les complications les plus courantes après une chirurgie pour enlever une hernie de l'ouverture de l'œsophage sont:

  • rechute de la maladie;
  • glissement du brassard;
  • une sensation d'inconfort dans la région de la poitrine;
  • douleur;
  • difficulté à avaler;
  • processus inflammatoires;
  • divergence de couture.

Le régime après la chirurgie doit être liquide - vous devrez le suivre pendant environ 3 à 5 jours. Les liquides clairs se composent de bouillon, d'eau ou de jus. Si après 3 à 5 jours, le liquide est bien toléré, le régime passera à un régime doux..

Un régime fade consiste en des aliments faciles à mâcher et à avaler, tels que les aliments ramollis ou la purée de pommes de terre, les fruits et légumes mous en conserve ou cuits, ou les viandes tendres, le poisson et la volaille. Si un régime doux est toléré pendant trois semaines et qu'un régime régulier peut être changé.

La plupart des patients n'ont pas besoin de chirurgie, par conséquent, après avoir consulté un chirurgien abdominal, ils retournent chez un gastro-entérologue, qui est également traité pour HH. Les principaux objectifs de la thérapie sont:

  1. Prévention du développement de l'oesophagite par reflux, complication la plus courante;
  2. Soulagement des symptômes de l'inflammation de la muqueuse œsophagienne;
  3. Prévention de la progression du degré de hernie;
  4. Élimination des symptômes désagréables et douloureux.

Les principes de base d'une thérapie correcte sont le respect du régime, un régime alimentaire correct et des médicaments..

Régime alimentaire pour une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme

L'essentiel en nutrition médicale est de réduire les portions entrant dans l'œsophage et de fournir un repos thermique, physique, mécanique et chimique à la paroi de l'œsophage et de l'estomac. Vous devez avaler par petites portions, sans vous précipiter. Les aliments ne doivent pas être épicés, chauds, froids ou rugueux..

Ils restreignent également les graisses animales, les conserves, les saucisses, les viandes fumées, les légumes et les fruits avec des fibres grossières, les boissons gazeuses et gazeuses. Pour ne pas entrer dans les détails, on peut dire que le régime pour une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme et pour l'ulcère gastrique est presque le même.

Lors de l'observation du régime, il est important de faire attention aux points suivants:

  • Ne vous couchez pas et ne prenez pas une position horizontale du corps plus tôt que 3 heures après avoir mangé, soulevez la tête du lit;
  • Essayez de ne pas provoquer d'augmentation de la pression intra-abdominale. En plus de limiter délibérément l'activité physique, par exemple, un laxatif est prescrit pour faciliter les selles;
  • Cesser de mauvaises habitudes - fumer et boire de l'alcool.

Thérapie médicamenteuse et médicaments

Dans le traitement, des antispasmodiques sont utilisés pour soulager la douleur, des médicaments antiulcéreux, des inhibiteurs de la pompe à protons. En cas de gastrite érosive concomitante, des substances enveloppantes, des antiacides sont prescrits, si nécessaire, l'infection à Helicobacter pylori est éradiquée selon les schémas existants.

En cas d'insuffisance digestive concomitante, on utilise des procinétiques, des préparations enzymatiques qui facilitent le travail du pancréas.

Méthodes de correction chirurgicale

Dans le cas où le traitement conservateur n'a pas donné l'effet escompté, la hernie hiatale est supprimée. En outre, les indications de la chirurgie sont des complications sous forme de saignement, la formation d'un ulcère géant, l'apparition de structures cicatricielles avec une clinique d'obstruction.

Par exemple, l'oesophage transthoracique de laundoplication est populaire. Au cours de cette opération, l'estomac est abaissé, un angle aigu constant entre le cardia et le fornix de l'estomac est rétabli, après quoi les organes sont fixés avec des sutures spéciales au diaphragme.

Avec les techniques modernes, le taux de récidive ne dépasse généralement pas 10%, puis avec une observance insuffisante du régime en période postopératoire.

  • Le traitement chirurgical de l'HH est efficace aux deuxième et troisième stades de la maladie.

Il a déjà été noté que la complication la plus courante est l'oesophagite par reflux avec HH, qui est traitée dans tous les cas à des fins prophylactiques. Les autres complications moins courantes sont:

  • L'apparition d'ulcères de l'œsophage et de l'estomac;
  • Rétrécissement ou sténose cicatricielle;
  • Saignement, à la fois aigu, nécessitant une intervention chirurgicale pour des indications urgentes et chronique
  • Éversion de la muqueuse de l'estomac dans l'œsophage (invagination).

Une perforation de la paroi œsophagienne peut également se produire, avec un défaut ulcéreux étendu, ainsi qu'une atteinte et une nécrose d'une partie de l'estomac. Ces complications conduisent au développement d'une péritonite et d'une médiastinite, avec un taux de mortalité élevé avec une recherche tardive de l'aide médicale..

Dans la plupart des cas, si la hernie axiale n'est pas exprimée, n'est pas accompagnée de complications (par exemple, violation, ulcération des parois de l'œsophage et leur déformation cicatricielle) - le traitement est effectué avec des médicaments.

  • médicaments qui neutralisent l'acide chlorhydrique - antiacides (almagel, maalox et autres);
  • médicaments qui suppriment la sécrétion du suc gastrique ou de ses composants: bloqueurs de la pompe à protons (oméprazole et autres), bloqueurs des récepteurs H2-histamine (ranitidine, famotidine, etc.).

La deuxième tâche importante du traitement médicamenteux est la normalisation du péristaltisme du système digestif. Pour cela, des médicaments procinétiques sont utilisés, par exemple la dompéridone.

Pour éviter le rejet de bile dans la lumière de l'œsophage, Ursofalk est prescrit.

Comment traiter une hernie hiatale axiale

La hernie axiale de l'ouverture alimentaire du diaphragme (AGPOD) est l'une des pathologies les plus courantes du tractus gastro-intestinal (GIT).

L'essence de la maladie

Le diaphragme est le principal muscle respiratoire qui crée une barrière entre l'abdomen et la poitrine. Ce muscle de division a une ouverture pour l'œsophage. Normalement, l'œsophage doit descendre à travers la région de la poitrine, puis traverser le diaphragme et déjà dans le péritoine entrer en contact avec l'estomac. Cependant, il arrive parfois que, pour diverses raisons, l'estomac et la partie inférieure de l'œsophage par l'ouverture œsophagienne du diaphragme pénètrent dans la poitrine. Un phénomène similaire est appelé HHP axial..

Les causes de la maladie peuvent être à la fois des facteurs congénitaux et acquis:

    Anatomiquement formé dans l'utérus des caractéristiques de la mère - sous-développement du diaphragme et présence de poches herniaires, un œsophage court ou une pathologie appelée estomac «thoracique». Manque d'élasticité et de résistance des tissus conjonctifs dû à un certain nombre de maladies: hémorroïdes, varices, diverticulose intestinale, pieds plats, syndrome de Marfan. Augmentation de la pression intra-abdominale due à la présence de telles conditions: ballonnements, vomissements prolongés, rétention de selles, hydropisie abdominale, levage de charges lourdes, gourmandise, formations ressemblant à des tumeurs ou blessures dans la cavité abdominale, grossesse. Changements corporels liés à l'âge. Réduction de la longueur de l'œsophage due à une œsophagite par reflux ou à une gastrite par reflux. Dyskinésie du tractus gastro-intestinal. Inflammation et maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, du duodénum, ​​du foie et du pancréas. Maladies chroniques du système respiratoire, accompagnées d'une toux constante. Grossesse et complications lors de l'accouchement. Les dernières étapes de l'obésité. Avoir de mauvaises habitudes. Complications après la chirurgie. Inflammation des organes internes affectant le diaphragme.

Symptômes

Dans la plupart des cas, l'AGPOD ne trahit en aucun cas sa présence. Il est possible de détecter une hernie chez les patients uniquement par hasard dans le processus de diagnostic d'une autre maladie.

Néanmoins, AKPOD a un certain nombre de caractéristiques spécifiques:

    Brûlures d'estomac constantes. Hoquet fréquent après avoir mangé. Eructations au goût amer. Douleur sourde et douloureuse derrière le sternum, irradiant vers le dos et sous les omoplates. Violation du réflexe de déglutition lors du processus de prise d'aliments liquides. Amertume dans la bouche. Douleur de la racine de la langue. Voix rauque.

Le degré de la maladie

Les spécialistes distinguent trois degrés principaux d'ACPOD, en fonction de la taille et du pourcentage de pénétration de la saillie dans la poitrine:

1 Le premier degré est considéré comme le plus facile et le plus guérissable sans chirurgie. Ce stade de la maladie est caractérisé par le mouvement de la partie abdominale de l'œsophage dans la zone thoracique et la fixation de son sphincter inférieur au niveau du diaphragme. L'estomac dans cette situation reste dans la cavité abdominale, mais repose fermement contre l'ouverture diaphragmatique. Le premier degré d'ACPOD peut se manifester par des brûlures d'estomac et des douleurs dans la zone juste en dessous du bord médian du sternum..

2 Le deuxième degré de la maladie est caractérisé par le fait que les plis de la muqueuse gastrique passent dans l'ouverture alimentaire du diaphragme et sa partie supérieure se trouve dans la cavité thoracique. Cette étape de l'ACPOD se manifeste par des brûlures d'estomac persistantes (non liées à la prise alimentaire), des éructations, des nausées, des douleurs à l'estomac et des difficultés à avaler..

3 L'ACPOD de grade III est considérée comme critique et doit être traitée rapidement. En présence du dernier stade de la maladie, presque tout l'estomac se déplace dans la cavité thoracique. Dans le même temps, le patient ressent une douleur constante dans l'abdomen et le sternum, un essoufflement, une cyanose du triangle nasolabial, une tachycardie.

Types de HPOD

La hernie de l'ouverture alimentaire du diaphragme est généralement classée en:

    Axiaux, ils sont glissants et non fixes. Paraesophagien ou fixe. Mixte.

À leur tour, les hernies axiales sont divisées en:

    Cardiaque. Cardiofundal. Sous-total et total gastrique.

Hernies glissantes ou non fixes

Le nom même de ce type de HHP suggère qu'une telle protrusion peut pénétrer librement dans la cavité thoracique et revenir dans le péritoine. La progression de la hernie dépend de la position du corps du patient, de la pression à l'intérieur de la cavité abdominale et de l'état de l'estomac (vide ou plein). Ce type de hernie est considéré comme moins dangereux qu'une hernie fixe (paraesophagénique), mais il doit également être traité.

Hernie hiatale paraesophagénique ou fixe

Ce type de hernie est moins fréquent que le glissement, mais est considéré comme une maladie plus complexe. Avec une hernie hiatale fixe, la première partie de l'estomac, puis le reste, pénètre dans la cavité thoracique. La différence entre ce type de hernie et d'autres types est que la saillie se produit lorsque le sphincter est dans une position fixe sous le diaphragme et que les organes abdominaux ne peuvent pas revenir en arrière..

La hernie hiatale paraesophagénique conduit le plus souvent à une atteinte de la hernie, qui est considérée comme une condition plutôt dangereuse. C'est pourquoi, lors de la détection d'un type de protrusion fixe, les médecins décident d'opérer le patient.

AKPOD cardiaque et cardiofondal

Cardiac HHP doit son nom à la valve cardiaque (sphincter) qui sépare l'œsophage et l'estomac. Avec ce type de hernie, seule cette valve sort dans la cavité thoracique au-dessus du niveau du diaphragme. Cette sous-espèce de protrusion axiale est considérée comme la plus courante - elle représente jusqu'à 90% de tous les cas.

Cardiofundal ACPOD se caractérise par la pénétration à travers l'ouverture alimentaire du diaphragme non seulement du sphincter, mais également de la partie supérieure de l'estomac. Ce type de protrusion, associé aux hernies gastriques sous-totales et totales, représente les 10% restants de toutes les hernies glissantes.

Complications

En l'absence de traitement opportun pour HH, les conséquences suivantes peuvent survenir:

    Reflux gastro-oesophagien. Ulcères gastroduodénaux. Sténose cicatricielle. Violation de la saillie. Rupture de l'œsophage. Érosion, saignement dans l'œsophage.

Après un traitement radical, des complications sont également possibles:

À propos de la hernie cardiaque de l'ouverture œsophagienne du diaphragme

La hernie cardiaque de l'ouverture œsophagienne est un type de maladie gastro-entérologique chronique caractérisée par un élargissement de la zone de l'ouverture diaphragmatique de l'œsophage et un déplacement supplémentaire de l'œsophage dans les parties thoracique et supérieure de l'estomac. Dans ce cas, un étirement anormal des ligaments et un affaiblissement de la fixation de l'œsophage avec l'estomac se produisent. En conséquence, il y a un dysfonctionnement du sphincter œsophagien inférieur.

Dans les cas graves de hernie cardiaque, il est possible de faire saillie des organes situés dans la cavité abdominale, par exemple, la boucle intestinale à travers le trou. Cette maladie est observée assez souvent et occupe la 3ème position parmi les maladies du tractus gastro-intestinal en termes de prévalence. HHH est très rare chez les enfants, principalement les personnes âgées de 70 ans souffrent de cette pathologie.

Facteur étiologique

La hernie du diaphragme se produit en raison de l'expansion de l'orifice herniaire. Les facteurs provoquant l'expansion sont les suivants:

  • augmentation de la pression abdominale;
  • altération de la motilité du tube digestif à risque;
  • diminution de la fixation des ligaments principaux.

Tous ces processus sont observés au cours du vieillissement de l'organisme, à l'occasion duquel se produit le développement inverse de tous les organes et tissus. Il existe certaines pathologies dans lesquelles il existe une prédisposition d'une personne à cette maladie. C'est lorsque le tissu conjonctif est endommagé, par exemple, avec des varices des membres inférieurs, des hémorroïdes, des pieds plats.

De plus, il existe un certain nombre de facteurs qui provoquent une pression intra-abdominale:

  • violation fréquente des selles (constipation et diarrhée), flatulences, dysbiose;
  • période de grossesse;
  • néoplasmes oncologiques des organes abdominaux;
  • effort physique sur les muscles abdominaux en relation avec le sport ou un travail physique intense;
  • la présence de blessures abdominales;
  • avec maladie pulmonaire obstructive et surpoids.

Chez les enfants, cette maladie se développe même in utero en raison du développement anormal du système digestif et de l'appareil ligamentaire..

Caractéristiques anatomiques de l'œsophage

L'œsophage est un tube qui descend de la poitrine vers la cavité abdominale. La descente passe par l'ouverture de l'œsophage dans le diaphragme, qui se compose de structures musculaires. Le diamètre du trou est suffisamment large, environ 2,5 à 3 cm, pour que le morceau de nourriture le traverse librement. Les muscles de l'ouverture se contractent à l'inspiration, augmentant la courbure de l'œsophage dans la zone de transition. Dans la région abdominale, la longueur de l'œsophage est d'environ 2 cm, puis il pénètre dans l'estomac sous un angle aigu.

Les ligaments qui soutiennent l'organe et le relient à l'estomac, au diaphragme, assurent sa rétention et l'interaction de l'œsophage avec le diaphragme pendant la déglutition et la respiration.

Classification de la hernie de l'œsophage

Ces protubérances pathologiques sont classées selon différents critères. Il existe des groupes morphologiques:

  1. Hernie cardiaque non fixe de l'ouverture œsophagienne du diaphragme - dans ce cas, le sac herniaire glisse à travers l'ouverture vers l'estomac, le sphincter œsophagien inférieur et l'abdomen.
  2. Hernie cardiaque fixe de l'ouverture œsophagienne du diaphragme, qui se produit extrêmement rarement, dans ce cas, la partie supérieure de l'estomac est fixée dans une position physiologique inchangée, mais il y a un déplacement des parties inférieures vers l'ouverture diaphragmatique. Ce type de saillie conduit souvent au fait que la région gastrique est violée et que les signes cliniques correspondants apparaissent..

Avec une hernie fixe, un tableau clinique constant et clair est observé, ce qui est dangereux pour ses complications.Par conséquent, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires ici. Une protrusion non fixe, contrairement à la précédente, est une condition pathologique moins complexe. Les manifestations cliniques de ce type dépendent des mouvements de glissement du sac herniaire, de la position du corps, de la prise alimentaire et d'autres facteurs. Ce type de hernie nécessite également un traitement urgent..

Signes cliniques de hernies cardiaques

Les symptômes d'une hernie hiatale cardiaque sont associés à l'ajout d'un reflux gastrique. Les principales caractéristiques sont les suivantes:

  • passage obstrué du morceau de nourriture à travers le tube œsophagien;
  • sensation de brûlure sur la langue;
  • hoquet fréquent et prolongé;
  • certains symptômes communs aux ulcères d'estomac et à l'inflammation du pancréas.

De tels symptômes ne donnent pas une image claire pour établir un diagnostic, il faut donc recourir à un examen de laboratoire et instrumental. Le patient s'inquiète des brûlures d'estomac après avoir mangé, plus souvent la nuit lorsqu'il prend une position horizontale du corps, alors qu'il y a une douleur située derrière la poitrine et dans les hypocondries droite et gauche. Par ses manifestations, une hernie hiatale ressemble à une cardiopathie ischémique, dans laquelle la douleur peut se propager aux parties gauches du corps, localisées dans l'espace rétrosternal.

Critères diagnostiques

Pour commencer, le diagnostic de la maladie repose sur les plaintes et l'anamnèse du patient. De plus, le gastro-entérologue prescrit une série de tests pour clarifier le diagnostic. Pour cela, les méthodes d'enquête suivantes sont effectuées:

  1. Oesophagogastro-fibroscopie - à l'aide d'un fibroscope inséré dans la cavité buccale, l'œsophage est examiné avec une loupe spéciale partout et l'estomac avec la capture de l'intestin grêle. Évaluation de la membrane muqueuse des organes, son prolapsus de l'estomac dans l'œsophage.
  2. L'examen radiographique de l'œsophage et de l'estomac avec un agent de contraste, souvent avec une suspension de baryum. L'image révèle des limites claires du HH, ses volumes, les éléments de fixation et la quantité de suspension qui est retournée de l'estomac dans l'œsophage (reflux).
  3. Mesure de l'acidité quotidienne de l'œsophage et de l'estomac, qui détermine la quantité de sécrétion gastrique et de décharge de l'estomac dans l'œsophage. Le chirurgien fait attention à la présence et à la gravité de l'oesophagite par reflux pendant toute la durée avec un pH inférieur à 4 unités. Étant donné que ces chiffres et d'autres indicateurs de cette méthode aident à choisir les tactiques chirurgicales de traitement du patient.

Activités de guérison

Le plus souvent, le traitement consiste à éliminer les complications résultant d'une hernie, il s'agit d'une œsophagite par reflux. Le traitement avec des méthodes conservatrices, malheureusement, a un effet pendant la période de prise de médicaments et le respect d'un certain régime et régime. Mais dès que le traitement se termine, toutes les manifestations de la maladie reprennent. Le fait est que le traitement conservateur ne peut être que symptomatique..

Pour les indications d'une méthode médicale de traitement, les patients présentant une petite hernie non fixée de l'ouverture œsophagienne du diaphragme sans syndrome douloureux sévère sont inclus. De plus, ces patients doivent prendre des médicaments toute leur vie presque sans interruption. Cependant, avec un traitement continu à long terme avec des médicaments qui réduisent l'acidité de l'estomac, par exemple, l'oméprazole et ses analogues, la ranitidine ou le Kvamatel, est très dangereux. Des études ont montré qu'une telle prise de médicament conduit au développement d'un cancer de l'estomac; il a été prouvé que dans les 5 ans d'utilisation, les chances d'apparition du cancer augmentent à 350%. De plus, l'absence d'acide dans l'estomac nuit à la digestion des aliments, réduit l'apport de nutriments et de vitamines dans le corps. Et la nourriture, non digérée, pénètre dans le gros intestin et les processus de putréfaction commencent, tandis qu'une dysbiose sévère se développe.

Les tactiques de traitement sont choisies par le médecin. S'il n'y a pas de symptômes avec une hernie non fixée, elle ne doit pas être traitée avec des médicaments, toute l'attention est portée sur le respect d'un régime alimentaire spécial. Le patient doit surveiller son propre poids, car le surpoids entraîne une augmentation de la pression intra-abdominale et une aggravation de la maladie. Pour éviter que la nourriture ne soit rejetée de l'estomac, il est recommandé de dormir la tête du lit surélevée. Et si des symptômes apparaissent, les groupes de médicaments suivants sont utilisés: procinétiques (Trimedat), antiacides (Maalox, Almagel).

Médecine traditionnelle pour la protrusion œsophagienne

En médecine traditionnelle, de nombreuses recettes sont recommandées pour lutter contre cette maladie. Ils ont tous les mêmes caractéristiques que les médicaments, ils n'affectent que symptomatiquement: ils réduisent l'acidité de l'estomac. Cependant, contrairement aux médicaments, les préparations à base de plantes ne peuvent avoir un effet positif que dans 50% des cas..

Traitements chirurgicaux

Si le traitement conservateur n'est pas efficace, le tour de la méthode opératoire vient. Son but est la restauration anatomique des parois de l'œsophage et de l'estomac. Il existe un certain nombre d'indications pour cette méthode:

  • manque d'efficacité du traitement médicamenteux;
  • l'apparition de complications de la maladie;
  • la taille énorme du sac herniaire et sa fixation dans la porte;
  • l'emplacement de la hernie glissante près de l'œsophage, ce qui augmente le risque de piégeage;
  • changements dans la structure de la membrane muqueuse de l'organe: la membrane muqueuse de l'œsophage commence à ressembler à celle de l'intestin grêle.

Différents types d'opérations sont utilisés, visant à retirer le sac herniaire en suturant l'ouverture œsophagienne du diaphragme à sa taille normale et en créant un mécanisme qui empêchera la masse alimentaire de reflux. Le chirurgien, en fonction de l'état du patient, de la taille de la hernie et d'autres facteurs, choisit une méthode spécifique pour effectuer l'opération.

Complications de la maladie

En plus de l'oesophagite par reflux mentionnée ci-dessus, HHOD irrite le nerf vague, entraînant une douleur coronarienne chez le patient, conduisant à un spasme des principaux vaisseaux coronaires du cœur. Ces changements entraînent une douleur intense dans la région de l'organe, ainsi que le développement de complications du système cardiovasculaire, provoquant dans certains cas un infarctus du myocarde..

De plus, le patient développe un symptôme désagréable - éructations avec le contenu de l'air ou de l'estomac. Si des éructations de chyme surviennent la nuit, le risque de développer une pneumonie par aspiration augmente. Une telle régurgitation n'est pas précédée de nausées ou de mouvements contractiles de l'estomac, son mécanisme est associé à une contraction de l'œsophage.

Hernie axiale de l'œsophage

Articles d'experts médicaux

  • Code CIM-10
  • Épidémiologie
  • Les raisons
  • Facteurs de risque
  • Pathogénèse
  • Symptômes
  • Étapes
  • Formes
  • Complications et conséquences
  • Diagnostique
  • Diagnostic différentiel
  • Traitement
  • La prévention
  • Prévoir

Selon les définitions acceptées en gastro-entérologie, axiale est située le long de l'axe et la hernie axiale de l'œsophage signifie que la partie distale courte de l'œsophage située dans la cavité abdominale avec une partie de l'estomac se déplace vers le haut, glisse à travers l'ouverture œsophagienne du diaphragme et se termine dans la poitrine - avec eventration, c'est-à-dire saillie dans le médiastin postérieur.

La définition médicale complète de cette pathologie est la hernie hiatale axiale. Toutes les hernies diaphragmatiques selon la CIM-10 ont le code K44.

Code CIM-10

Épidémiologie

Les statistiques exactes de la hernie axiale de l'œsophage sont inconnues, car la plupart des études ne prennent en compte que les patients qui ont montré ses symptômes. Bien que sur dix hernies œsophagiennes diagnostiquées, neuf sont dues à une hernie hiatale axiale.

Près de 60% des patients sont âgés de 50 à 55 ans et plus: plus de la moitié d'entre eux ont une œsophagite par reflux ou un RGO, et 80% souffrent d'obésité.

Dans 9% des cas diagnostiqués, la hernie est due à un dysfonctionnement du sphincter œsophagien inférieur, dont chez 95% des patients l'œsophage abdominal dépasse au-dessus du diaphragme avec la partie supérieure de l'estomac.

Causes de la hernie axiale de l'œsophage

Cette pathologie a également d'autres noms: hernie hiatale axiale glissante ou simplement hernie hiatale axiale et œsophagienne glissante (hiatus œsophagien - ouverture œsophagienne), ainsi que hernie cardiaque axiale de l'ouverture œsophagienne, car la protrusion modifie la position anatomique du cardia (cardia).

Il s'agit d'une ouverture dans la partie tubulaire supérieure de l'estomac qui comporte un anneau musculaire mince appelé sphincter gastro-œsophagien, œsophagien inférieur ou cardiaque (ostium cardiacum), qui permet aux aliments avalés de se déplacer dans un sens (dans l'estomac) et l'empêche de revenir en arrière. Et le facteur décisif dans l'étiologie de la hernie axiale glissante de l'œsophage a été reconnu comme le dysfonctionnement de ce sphincter - insuffisance cardiaque.

En énumérant les causes possibles de la hernie glissante axiale de l'œsophage, les experts notent comme principales - l'expansion de l'ouverture œsophagienne du diaphragme qui se produit avec l'âge (au lieu de 1-1,5 cm à 3-4 cm), le raccourcissement de l'œsophage lui-même et l'augmentation de la pression à l'intérieur de la cavité abdominale.

Outre le fait que dans certains cas, il existe une anomalie congénitale - une diminution idiopathique de la longueur de l'œsophage, les maladies auto-immunes systémiques du tissu conjonctif, en particulier la sclérodermie de l'œsophage, ainsi qu'une forme chronique de reflux gastro-œsophagien (RGO) peuvent entraîner son raccourcissement. Dans ce dernier cas, selon les experts, le tube de l'œsophage devient un peu plus court en raison de la contraction réflexe des fibres musculaires lisses longitudinales de sa membrane sous une exposition constante à l'acide gastrique.

En outre, la raison peut être associée à une diminution du tonus musculaire général, affectant à la fois les membranes des organes viscéraux, les sphincters du tractus gastro-intestinal et le diaphragme.

Facteurs de risque

Il doit également prendre en compte ces facteurs de risque pour le développement d'une hernie axiale de l'œsophage, tels que:

  • obésité abdominale, accumulation de liquide dans la cavité abdominale, toux chronique sévère de diverses étiologies, vomissements fréquents, œsophagite, effort excessif avec constipation et levage de charges lourdes, grossesse et travail difficile (provoquant une augmentation de la pression dans la cavité abdominale);
  • âge avancé;
  • prédisposition génétique;,
  • maladies entraînant une diminution de la longueur de l'œsophage;
  • la consommation de certains produits (qui comprennent les graisses et les épices chaudes, le chocolat et le café, toutes les boissons alcoolisées);
  • utilisation à long terme d'une gamme de médicaments (p. ex., anticholinergiques contenant de la théophylline ou de la progestérone).

Pathogénèse

Avec toutes les nuances étiologiques, dans la plupart des cas, la pathogenèse de la formation d'une hernie axiale diaphragmatique s'explique par les caractéristiques anatomiques et physiologiques de ces structures du tractus gastro-intestinal et les troubles qui s'y produisent.

La partie de l'œsophage sous le diaphragme (abdominal) mesure de 20 à 40 mm de long (la longueur moyenne est de 25 mm). Mais si - en raison de caractéristiques anatomiques - il est plus court, alors après avoir mangé et augmenté la pression dans l'estomac, la probabilité de «pousser» l'œsophage abdominal à travers le hiatus dans la zone située au-dessus du diaphragme augmente plusieurs fois. La pression dans la poitrine est inférieure à celle de l'estomac et de toute la cavité abdominale, ce qui crée des conditions pour le retour du contenu gastrique dans l'œsophage (reflux).

Une hernie hiatale axiale glissante se produit également en raison de l'expansion du tunnel musculaire du hiatus lui-même et / ou en raison d'un affaiblissement du ligament phréno-œsophagien (phréno-œsophagien). La partie supérieure de ce ligament fixe l'œsophage à la surface supérieure du diaphragme et la partie inférieure maintient la partie cardiaque de l'estomac à la surface inférieure du diaphragme sur l'encoche cardiaque de l'estomac - permettant un mouvement indépendant du diaphragme et de l'œsophage pendant la respiration et la déglutition.

Tous les fascias et ligaments sont constitués de tissu conjonctif (fibroblastes, fibres de collagène et d'élastine), mais à mesure que nous vieillissons, le volume des fibres de collagène et d'élastine diminue, de sorte que la résistance et l'élasticité du ligament phrénique-oesophagien diminuent. Avec une augmentation progressive d'une hernie qui a glissé à travers l'ouverture œsophagienne au-dessus du diaphragme, le ligament s'étire, déplaçant la zone où l'œsophage passe dans l'estomac (jonction gastro-œsophagienne).

La dysplasie du tissu conjonctif indifférenciée est liée à l'expansion de l'ouverture œsophagienne du diaphragme. À ce jour, les manifestations cliniques de cette pathologie comprennent les hernies externes et internes, les reflux (gastro-œsophagiens et duodénogastriques), la ptose (prolapsus) des organes internes, la dyskinésie biliaire, etc..

En outre, la pathogenèse de ce type de hernie est également associée à une violation de la position de la membrane dite diaphragmatique-œsophagienne, qui est un pli de l'épithélium muqueux gastrique qui recouvre le site de la jonction gastro-œsophagienne. Lorsque ce pli membranaire est localisé trop près de la frontière entre l'œsophage et l'estomac, le sphincter cardiaque reste ouvert, ce qui est diagnostiqué comme l'insuffisance cardiaque déjà mentionnée.

Chaque organe de notre corps a sa propre place. Et les violations de la localisation des organes entraînent souvent une détérioration de leur fonctionnalité, ce qui ne peut qu'affecter le bien-être d'une personne. Cela se produit également avec une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme..

Axial ou Hiatal?

Une hernie de l'œsophage est une pathologie caractérisée par la migration du tube digestif à travers l'ouverture œsophagienne du diaphragme dans le sternum. Le changement d'organe peut se faire de deux manières:

  • le long de l'axe de l'œsophage, c'est-à-dire l'extrémité inférieure du tube œsophagien et la partie supérieure (partie cardiale de l'estomac), à laquelle elle est adjacente, sont déplacées en même temps, puis elles parlent d'une hernie axiale (les médecins l'appellent hiatale),
  • pénétration dans l'ouverture du corps de l'estomac et du pylore (parfois avec une partie de l'intestin appelée duodénum), tandis que l'extrémité inférieure de l'œsophage et la partie initiale de l'estomac restent en place, ce qui correspond à une hernie para-œsophagienne.

Dans certains cas, une situation non standard peut être observée lorsque l'œsophage et l'estomac sont déplacés de manière axiale, mais les anses intestinales pénètrent également dans l'ouverture. Il s'agit d'un type mixte de pathologie assez rare..

L'ouverture du diaphragme, qui permet à l'œsophage de la région thoracique de descendre dans l'abdomen, ce que les autres organes du haut du corps ne peuvent pas, est de taille limitée. Son diamètre est légèrement supérieur à 2,5 cm, la taille du trou est suffisante pour que l'œsophage y pénètre librement, et les aliments préalablement écrasés dans la cavité buccale pourraient se déplacer librement dans la lumière de l'organe. Si l'ouverture diaphragmatique pour une raison quelconque est agrandie, avec une augmentation de la pression intra-abdominale, non seulement le tube œsophagien peut y glisser, mais aussi l'estomac ou une partie de celui-ci.

La hernie axiale ou hiatale de l'œsophage est le résultat d'un affaiblissement ou d'une faiblesse congénitale du ligament qui maintient l'œsophage dans sa position normale et se situe à proximité immédiate de l'œsophage (ligament de Morozov-Savvin), et d'une diminution du tonus des muscles du diaphragme dans la zone de l'écart. Ce sont des situations interdépendantes, plus caractéristiques des changements liés à l'âge dans le corps humain, lorsque le métabolisme ralentit et que les muscles et les tissus conjonctifs perdent leur force et leur capacité à résister au stress.

L'affaiblissement des muscles du diaphragme et de l'appareil ligamentaire est également facilité par de mauvaises habitudes, notamment l'habitude de trop manger constamment, un excès de poids, des lésions de la plaque musculaire séparant la poitrine et la cavité abdominale, une inactivité physique conduisant à une atrophie de l'appareil ligamento-musculaire. L'affaiblissement du ligament entraîne une augmentation du diamètre de l'ouverture, ce qui permet à l'œsophage et à l'estomac de se déplacer vers le haut par rapport à celui-ci.

Mais les moments décrits ci-dessus ne sont que des facteurs prédisposants au développement de la maladie, qui se rappelle avec une augmentation de la pression intra-abdominale, qui, pour ainsi dire, pousse les organes abdominaux en dehors de l'ouverture diaphragmatique. Les situations sont particulièrement dangereuses lorsqu'une pression accrue dans le péritoine est notée de manière continue ou que la situation se répète régulièrement.

Cela est possible avec des maladies de l'estomac et des intestins, accompagnées d'une production accrue de gaz et d'une constipation chronique, de soulever et de porter de lourdes charges, d'un effort physique élevé, d'une toux tendue prolongée, typique, par exemple, d'une obstruction bronchique. Avec une augmentation de la pression intra-abdominale due à la croissance de l'utérus, les femmes enceintes rencontrent également, développant une hernie de l'œsophage au cours des 2-3 trimestres, ce qui ne surprend même pas les médecins. Une situation identique est également observée lors des efforts lors de l'accouchement, alors que la pression dans le péritoine peut augmenter plusieurs fois.

Le déplacement de l'œsophage et de l'estomac par rapport à l'ouverture du diaphragme peut également être déclenché par des anomalies de leur structure ou des processus pathologiques se produisant à l'intérieur. Par exemple, une personne peut avoir un œsophage raccourci dès la naissance, mais une diminution de sa taille peut également être causée par un processus inflammatoire dans les tissus de l'organe ou un spasme chronique des parois de l'œsophage..

L'inflammation peut être déclenchée par la maladie de reflux, lorsque, en raison d'une faiblesse ou d'une fermeture incomplète du sphincter œsophagien inférieur, des aliments de l'estomac sont régulièrement jetés dans l'œsophage, mélangés à des enzymes digestives caustiques qui irritent les parois du tube œsophagien, qui n'ont pas une protection suffisante. Et parfois, le processus inflammatoire se propage à l'œsophage à partir des organes voisins du système digestif: estomac, intestins, pancréas, foie, car ils sont tous interconnectés. Par conséquent, la présence de toute maladie du tractus gastro-intestinal associée à un processus inflammatoire ou à une violation de leur motilité peut être considérée comme un facteur de risque de développement d'une hernie axiale de l'œsophage..

L'inflammation à long terme dans l'œsophage est lourde de remplacement des zones touchées par un tissu fibreux inélastique, qui, pour ainsi dire, resserre l'organe et réduit ainsi sa longueur, ce qui entraîne un déplacement progressif de la jonction œsophagienne-gastrique vers le haut, entraînant la partie cardiaque de l'estomac avec elle..

Comme vous pouvez le constater, toutes ces situations sont assez courantes, il n'est donc pas surprenant que la hernie de l'œsophage dans sa popularité se rapproche progressivement de la gastrite, des ulcères d'estomac et de la cholécystite, leaders reconnus parmi les maladies gastro-intestinales. De plus, parmi les 2 types de hernie de l'œsophage, la hernie axiale occupe la première place. Seulement environ 10% des patients avec un diagnostic de hernie de l'œsophage ont une forme para-œsophagienne ou mixte. Les 90% restants sont dus à une hernie hiatale.

Symptômes de la hernie axiale de l'œsophage

Avec une petite hernie axiale de l'œsophage, il peut n'y avoir aucun symptôme. Et les premiers signes d'une hernie axiale glissante au stade initial du développement de la pathologie peuvent se manifester par des sensations d'estomac plein et de lourdeur dans l'hypochondre de l'abdomen, ainsi que des brûlures d'estomac fréquentes.

Ils notent également des crachats d'acide (régurgitation), de la toux, des crises d'essoufflement de type asthme, un enrouement, des difficultés à avaler (aphagie, moins souvent dysphagie).

Avec les brûlures d'estomac, des douleurs thoraciques surviennent souvent (juste au-dessus du diaphragme), qui se caractérisent par une irradiation à l'omoplate et à l'épaule gauches, c'est pourquoi les patients les perçoivent comme une douleur au cœur. Mais, contrairement à ce dernier, la douleur avec une hernie axiale devient plus intense après avoir mangé et avec une position horizontale du corps, ce qui prouve que l'inflammation de la muqueuse œsophagienne se développe - œsophagite par reflux ou RGO (si le patient ne l'a pas eu avant la hernie ).

Les grades de hernie glissante axiale se distinguent par les structures anatomiques qui se déplacent dans la cavité thoracique à partir de la cavité abdominale. S'il ne s'agit que de la partie distale (abdominale) de l'œsophage (avec l'estomac tiré près du diaphragme), une hernie axiale de l'œsophage du 1er degré est diagnostiquée. Lorsque le sphincter œsophagien inférieur glisse à travers le hiatus et que la jonction gastro-œsophagienne y est localisée, une hernie axiale de l'œsophage du 2e degré est déterminée, et lors du déplacement et en saillie dans le médiastin, le fond ou les parties cardiaques de l'estomac sont également déterminés par une hernie axiale de l'œsophage du 3e degré.

Il est clair que plus le degré de hernie est élevé, plus les patients se plaignent - de l'inconfort dans la cavité abdominale supérieure, des brûlures d'estomac et de l'essoufflement jusqu'à une douleur épigastrique sévère et une fréquence cardiaque rapide - en raison d'une irritation du nerf vague (nervus vagus) passant par l'ouverture de l'œsophage. diaphragme.

Étapes

Normalement, la jonction œsophagienne-gastrique (la jonction de l'extrémité inférieure de l'œsophage et du cardia de l'estomac) est de 2 à 3 cm sous l'ouverture du diaphragme, et le corps de l'estomac est situé à gauche de l'axe imaginaire et repose contre le dôme gauche du diaphragme. Avec hernie axiale de l'œsophage, à la fois le bord inférieur de l'œsophage et des parties successivement différentes de l'estomac, en commençant par le cœur.

La plus grande partie de l'estomac est déplacée dans la cavité thoracique, plus la hernie résultante est importante, qui est également représentée par elle. Et avec une augmentation de la taille de la hernie, la gravité des symptômes de la maladie augmente également.

La hernie axiale de l'œsophage est une maladie progressive dans laquelle il y a un affaiblissement progressif du ligament œsophagien-diaphragmatique, son amincissement et son étirement avec une augmentation progressive du diamètre de la fente œsophagienne dans le diaphragme. Et plus l'ouverture devient grande, plus une partie de l'estomac peut y glisser. Dans la zone de l'ouverture, l'organe est quelque peu comprimé, formant une sorte de sac plus ou moins grand au-dessus du diaphragme. C'est ce sac dans la région thoracique qui s'appelle une hernie..

En pathologie progressive, plusieurs degrés ou stades de développement sont généralement distingués. Une hernie axiale en a trois. Essayons de comprendre en quoi ils diffèrent, quels symptômes sont caractérisés et quel danger ils présentent.

Hernie axiale de l'œsophage 1 degré - il s'agit en fait du stade initial de la pathologie, lorsque seule la partie inférieure de l'œsophage peut se déplacer vers le sternum et que la jonction gastro-œsophagienne est située à égalité avec l'ouverture du diaphragme. La partie cardiaque de l'estomac, qui est normalement à quelques centimètres sous l'ouverture, repose maintenant contre le diaphragme.

Au premier stade de la pathologie, aucune anomalie du travail de l'estomac associée à sa compression n'est observée. Le patient peut ne ressentir qu'un léger inconfort lorsqu'il prend une profonde inspiration, il est donc peu probable qu'il se précipite chez le médecin pour un examen. La maladie peut être découverte par hasard lors de diagnostics instrumentaux (généralement échographie ou FGDS) en relation avec d'autres maladies du système digestif. Et nous avons déjà mentionné qu'une hernie survient très souvent dans le contexte de pathologies inflammatoires déjà existantes du tractus gastro-intestinal ou d'une altération de la motilité de l'estomac et des intestins, à la suite de laquelle une maladie de reflux se développe.

Le reflux avec ses symptômes caractéristiques ne se développe pas à ce stade de la pathologie (sauf s'il était initialement présent en raison d'une contraction inadéquate des parois de l'estomac et d'une faiblesse du sphincter œsophagien inférieur).

Hernie axiale de l'œsophage 2 degrés est toujours considérée comme une forme bénigne de la maladie, bien qu'en raison de l'expansion de l'ouverture œsophagienne du diaphragme, l'œsophage distal et l'estomac cardiaque (cardia et partie supérieure de l'organe) puissent déjà y pénétrer. Néanmoins, la compression de l'estomac dans l'ouverture diaphragmatique commence déjà à affecter ses performances.Par conséquent, le problème ne se limite pas à un inconfort dans la région épigastrique..

Le patient développe des douleurs douloureuses derrière le sternum, rappelant quelque peu cardiaque et irradiant vers le dos entre les omoplates, les brûlures d'estomac commencent à tourmenter (il y a une sensation de brûlure le long de l'œsophage), des éructations (plus souvent avec de l'air, mais avec une tension des muscles abdominaux ou une inclinaison, il est possible de régurgiter la nourriture). Un goût aigre ou amer peut apparaître dans la bouche, qui disparaît à peine après avoir bu de l'eau ou avoir mangé du sucré.

La nausée avec hernie axiale apparaît rarement, contrairement au reflux, provoqué par une compression de l'estomac et une altération de la motilité. L'ingestion d'aliments partiellement digérés avec des enzymes gastriques dans l'œsophage provoque une inflammation des parois. Et si au début la douleur ne se produisait que lors de l'effort, de la levée de poids et de la suralimentation, elles peuvent maintenant apparaître inclinées et en position horizontale du corps, et à l'avenir et sans raison particulière.

La motilité gastrique altérée au stade 2 de la maladie est lourde de troubles digestifs, lorsque la diarrhée et la constipation alternent. Les selles problématiques provoquent une tension et une tension régulières des muscles abdominaux avec une pression accrue dans la cavité abdominale. Tout cela aggrave la situation et contribue à la croissance de la hernie. La situation est aggravée par le développement d'une inflammation de l'œsophage causée par un reflux, bien qu'il n'y ait pas encore de complications graves..

Hernie axiale de l'œsophage 3 degrés - le stade le plus dangereux de la maladie, dans lequel le risque de complications diverses est maximal. Maintenant, dans l'ouverture du diaphragme peut être l'une des parties de l'estomac, et dans certains cas même son pylore et le duodénum.

Puisque ce stade de la maladie a été précédé de 2 autres, qui ont apporté leur contribution indésirable à l'état et au fonctionnement de l'estomac et de l'œsophage, les symptômes de la maladie non seulement ne disparaissent pas, mais deviennent encore plus prononcés. Pour le 3ème degré de pathologie, tout le complexe de symptômes d'une hernie de l'œsophage est caractéristique: brûlures d'estomac, provoquées par un reflux (et à ce stade presque tous les patients s'en plaignent), éructations, douleurs dans la poitrine et dans la cavité abdominale, hoquet, dysphagie.

Le reflux du contenu gastrique provoque une sensation de brûlure le long du tube œsophagien, associée à une irritation de ses parois par les enzymes digestives. Plus la nourriture est jetée longtemps et régulièrement dans l'œsophage, plus la probabilité de développement de changements inflammatoires et dégénératifs dans l'organe est grande, entraînant le remplacement de la muqueuse par un tissu fibreux inélastique, qui, sous stress, peut éclater avec la formation d'ulcères et d'hémorragies. Cette condition pathologique est appelée œsophagite par reflux, qui est considérée comme une complication courante de la hernie de l'œsophage..

Les cicatrices sur les parois de l'œsophage réduisent la lumière, provoquant une sténose de l'organe, qui est considérée comme une maladie chronique contrairement au spasme musculaire de l'œsophage et constitue un problème pour que les aliments passent dans le tube œsophagien. Le patient est obligé de manger de la nourriture par petites gorgées, de réduire son volume unique, de privilégier les plats liquides, ce qui entraîne une perte de poids brutale, une carence en vitamines et en minéraux. En plus des saignements, cela provoque le développement d'une anémie ferriprive, d'une carence en vitamines, d'un épuisement.

Lorsque le contenu gastrique est jeté dans la cavité buccale, les parois non seulement de l'œsophage, mais aussi du pharynx deviennent enflammées, ce qui change la voix du patient, devient moins exprimée, enrouée, sourde.

Le hoquet, qui avec une hernie hiatale de l'œsophage se distingue par une durée et une intensité enviables, est provoqué par la compression du nerf phrénique par la hernie croissante. L'irritation des terminaisons nerveuses provoque des contractions incontrôlées du diaphragme avec l'expulsion d'air et de sons spécifiques. En plus des sensations désagréables, ce symptôme ne présente aucun danger, mais dans certaines situations, il peut provoquer un inconfort psychologique..

Le déplacement de l'ouverture diaphragmatique de l'œsophage, de l'estomac et des intestins s'accompagne de sensations douloureuses, qui passent progressivement de la douleur à la brûlure. La hernie axiale de l'œsophage a un autre nom - glissante, car avec un changement de position du corps, une augmentation ou une diminution de la pression intra-abdominale, elle peut monter ou descendre. Son mouvement s'accompagne précisément d'une augmentation de la douleur, et parfois, si cela s'est produit après un repas copieux, et d'une régurgitation de la nourriture. Certains patients notent l'apparition de douleurs spastiques non seulement dans l'estomac, mais également dans les intestins..

La douleur peut altérer considérablement la qualité de vie des patients. Leur renforcement est noté en position horizontale, ce qui ne permet pas aux patients de se reposer normalement la nuit, devient la cause de réveils fréquents et de problèmes d'endormissement. Le manque de repos nocturne et la douleur chronique affectent négativement l'état psycho-émotionnel des patients, les capacités de communication et la capacité de travail.

Une augmentation de la pression intragastrique avec une hernie de l'œsophage à la suite de sa compression par l'ouverture diaphragmatique et les organes de la poitrine stimule une forte libération d'air avalé pendant un repas. Ce processus est appelé éructations. Chez une personne en bonne santé, l'air sort lentement et progressivement, et avec une pression accrue dans l'estomac - de manière brusque, avec effort et est accompagné d'un son fort et désagréable.

Si le patient a une acidité accrue du suc gastrique, il se plaindra de l'apparition d'éructations acides, qui est un facteur supplémentaire d'irritation des parois de l'œsophage. Dans les maladies du pancréas et du foie, ainsi que lorsque les anses intestinales pénètrent dans la cavité abdominale, les éructations peuvent devenir amères, ce qui indique la présence de bile et d'enzymes pancréatiques dans l'estomac.

Chez les patients présentant une hernie de l'œsophage de grade 3, la régurgitation survient plus souvent, c.-à-d. régurgitation de la nourriture sans apparition préalable d'une envie émétique. Lorsque vous changez la position du corps ou pendant un effort physique après avoir mangé, la nourriture peut retourner dans l'œsophage et même dans la bouche. La gravité élevée de ce symptôme oblige une personne à porter des sacs spéciaux pour cracher le «retour». De l'extérieur, cela semble déprimant et peut causer un inconfort psychologique déjà fort, un isolement, une diminution de l'estime de soi et une restriction des activités sociales.

Un autre problème inhérent à la hernie axiale de l'œsophage est la dysphagie œsophagienne ou une violation du processus de déglutition dans la région du sphincter œsophagien inférieur. Un symptôme similaire peut être déclenché par une maladie de reflux à long terme, une irritation et des sténoses de l'œsophage ou un spasme musculaire de l'organe à la suite de la même irritation, mais déjà les terminaisons nerveuses responsables des mouvements contractiles du tube œsophagien.

Plus les manifestations de sténose sont prononcées, plus il est difficile pour le patient de manger. Tout d'abord, des problèmes surviennent lors de la consommation d'aliments solides, puis les difficultés commencent avec la prise d'aliments semi-liquides et liquides. Et tout peut se terminer par l'impossibilité de boire de l'eau ou d'avaler de la salive en raison d'une sténose sévère, qui nécessite une intervention chirurgicale et la restauration de la communication entre l'œsophage et l'estomac.

Avec la dysphagie, les plaintes du patient se réduisent à une sensation de boule dans la gorge et à une gêne dans la région médiastinale. Boire des liquides ne résout pas le problème. À mesure que la lumière se rétrécit, il est nécessaire de modifier le régime alimentaire, le régime alimentaire et les portions du patient, qui sont considérés comme des mesures auxiliaires. Si rien n'est fait, la lumière de l'œsophage diminuera en raison d'une inflammation chronique, ce qui conduit indirectement à l'épuisement du patient et même à sa mort.

Une hernie axiale ou glissante de l'œsophage, malgré tous ses symptômes désagréables, est considérée comme une pathologie moins dangereuse que sa variété para-oesophagienne. Et en raison de la mobilité des organes à l'intérieur de l'ouverture diaphragmatique, les symptômes peuvent disparaître ou réapparaître avec un effort physique et un changement de position du corps. Mais il n'est pas nécessaire de compter sur le fait que les organes reviendront indépendamment à leur position normale et y resteront pour toujours.Par conséquent, lorsque les premiers signes de pathologie du tractus gastro-intestinal apparaissent, vous devez contacter un gastro-entérologue pour obtenir des conseils, des diagnostics et la prescription d'un traitement correspondant au degré de développement existant de la maladie..

Formes

En l'absence de classification unifiée, de telles formes ou types de hernie axiale de l'œsophage sont distinguées, telles que congénitales (résultant d'une taille initialement augmentée du hiatus ou de l'œsophage court) et acquises; non fixe (ajusté spontanément lorsque le corps est debout) et fixe (dans de rares cas).

Sur la base de la partie de l'estomac dépassant au-dessus du diaphragme, les éléments suivants sont également déterminés: hernie cardiaque axiale de l'ouverture œsophagienne du diaphragme, cardiaque-fundique, sous-total et gastrique total.

Complications et conséquences

De nombreux gastro-entérologues affirment qu'il n'y a pas de complication telle que la violation d'une hernie axiale coulissante de l'œsophage, puisque son orifice herniaire est une ouverture anatomique naturelle pathologiquement élargie du diaphragme.

Mais dans de rares cas, cela est possible: avec des défauts de posture ou de courbure de la colonne vertébrale. Cela est dû à une augmentation de la concavité antérieure naturelle de l'œsophage thoracique dans le plan sagittal.

Les conséquences et les complications les plus probables se manifestent par: l'érosion de l'œsophage et l'œsophagite ulcéreuse (avec douleur et sensation de brûlure derrière le sternum et menace de perforation de l'œsophage); prolapsus (prolapsus) dans l'œsophage d'une partie de la muqueuse gastrique; saignement caché (conduisant à une anémie); cardialgie réflexe (vagale).

La complication la plus dangereuse est l'œsophage de Barrett - avec des processus métaplasiques dans l'épithélium de la muqueuse œsophagienne et le risque d'oncologie.,

Diagnostic de la hernie axiale de l'œsophage

En plus de l'anamnèse et de la palpation de la région abdominale, le diagnostic implique un test sanguin clinique général, si nécessaire, la détermination du pH du suc gastrique.

Le diagnostic instrumental est réalisé par: fluoroscopie (avec baryum) et échographie de l'œsophage et de l'estomac, leur examen endoscopique et manométrie œsophagienne (œsophagienne), CT. Avec cardialgie, un ECG doit être fait.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel, tenant compte de la similitude des symptômes, vise à ne pas être confondu avec une hernie axiale glissante: gastrite superficielle, inflammation de la muqueuse duodénale - duodénite, diverticule œsophagien et dilatation de ses veines, expansion supraphrénique de l'ampoule œsophagienne, coronaropathie, angine de poitrine, etc..

Traitement de la hernie axiale de l'œsophage

Il ne vaut pas la peine d'insister une fois de plus sur le fait que toute maladie nécessite un traitement adéquat, et plus tôt elle commence, plus il est facile de vaincre la maladie. On nous en a parlé à plusieurs reprises, et une hernie de l'œsophage en est une excellente confirmation. Les prescriptions du médecin pour cette maladie dépendent strictement du stade de développement de la pathologie. Leur volume augmente d'une modification du régime alimentaire au stade initial de la maladie, à une intervention chirurgicale à cette dernière, lorsque le risque de complications menaçant la santé et la vie du patient est élevé..

Pour le traitement des hernies axiales de l'œsophage du 1er degré, dans lesquelles il n'y a pas de symptômes de malaise ou ils sont légèrement exprimés, il suffit généralement de corriger le mode de vie du patient. Il est conseillé au patient d'éviter les courbures brusques du corps, de soulever des poids, de se reposer davantage, de pratiquer une activité physique dosée, ce qui aidera à normaliser le travail du tractus gastro-intestinal, à prévenir la constipation et à améliorer le métabolisme.

L'inactivité physique associée à cette pathologie ne fera que compliquer l'évolution de la maladie, vous devez donc chaque jour marcher, faire du vélo et faire du jogging. Les possibilités d'entraînement sportif doivent être discutées avec un médecin, mais les sports lourds avec une hernie de l'œsophage sont définitivement contre-indiqués.

Une attention particulière doit être portée à la nutrition du patient. Un régime avec hernie axiale de l'œsophage signifie limiter l'utilisation d'aliments lourds et aigus qui irritent la muqueuse gastro-intestinale, y compris l'alcool et les sodas. Ce dernier, associé aux aliments gras difficiles à digérer, provoque des flatulences et une augmentation de la pression intra-abdominale, ce qui est très indésirable pour cette maladie..

La nutrition doit être complète, riche en vitamines et en micro-éléments, mais en même temps légère, ce qui aidera à décharger les organes digestifs et à vider rapidement et sans problème les intestins sans forcer. Un repas fractionné avec une fréquence de repas jusqu'à 6 fois par jour est recommandé. Les portions devraient être suffisantes pour vous rassasier, mais pas trop manger. Si vous êtes en surpoids, vous devrez le combattre en pratiquant une activité physique modérée et en réduisant les portions de calories..

Le traitement médicamenteux en l'absence de symptômes de reflux et de douleur intense n'est pas effectué. Certes, si le patient souffre de constipation ou s'il a des problèmes digestifs causés par des maladies concomitantes, il devra boire régulièrement des laxatifs, des préparations enzymatiques et d'autres médicaments nécessaires qui rendront la digestion confortable..

En cas de reflux, des médicaments contre les brûlures d'estomac seront nécessaires. ceux qui réduisent l'acidité du suc gastrique et, par conséquent, son effet irritant sur les parois de l'œsophage, ont un effet enveloppant et analgésique:

  • antiacides ("Fosfalugel", "Almagel", "Rennie", "Maalox", "Gastal"),
  • bloqueurs des sédiments de protons («Omez», «Omeprazole», «Pantoprazole», «Nexicum»),
  • inhibiteurs des récepteurs de l'histamine utilisés en gastro-entérologie («Ranitidine», «Famotidine», «Rhinit», «Quatemal», «Famatel»).

Pour normaliser la motilité de l'estomac et des intestins, ce qui contribue à réduire la fréquence des épisodes de reflux, des médicaments de la catégorie des procinétiques sont prescrits: dompéridone, méoclopramide, Cerucal, Motillium, Primer, etc. Ces médicaments contribuent à l'avancement efficace de la masse alimentaire le long la chaîne digestive et la vidange rapide des intestins, ce qui permet d'arrêter de prendre des laxatifs.

Avec la maladie de reflux, toutes les exigences de style de vie ci-dessus sont particulièrement pertinentes. Et du complexe de thérapie par l'exercice, ces patients doivent accorder une attention particulière au partage d'exercices de respiration qui entraînent en toute sécurité et efficacement les muscles du diaphragme et des organes situés dans les régions thoracique et abdominale..

Dans le traitement de la hernie axiale de l'œsophage du 2e degré, lorsque les symptômes du reflux se manifestent à un degré ou à un autre, l'utilisation de médicaments qui améliorent le fonctionnement du système digestif, réduisent l'acidité du suc gastrique et réduisent sa sécrétion, devient encore plus pertinente.

Les exigences du régime alimentaire sont également de plus en plus strictes, à partir desquelles tous les aliments et plats qui stimulent la synthèse d'enzymes digestives qui augmentent la production de suc gastrique et son acidité doivent être exclus. En général, le régime alimentaire à 1 et 2 degrés de pathologie est pratiquement le même.

Le médicament est le même que pour le reflux. Il s'agit de prendre des médicaments qui corrigent l'acidité de l'estomac et la production d'enzymes digestives caustiques, de procinétiques et de préparations enzymatiques qui optimisent la digestion et, si nécessaire, d'antispasmodiques (indiqués pour les spasmes œsophagiens ou leur prédisposition).

Tant dans le premier que dans le deuxième degré de hernie axiale de l'œsophage, l'utilisation de recettes folkloriques avec le mécanisme d'action approprié est autorisée, mais les possibilités et la sécurité de leur utilisation doivent être discutées avec le médecin sans faute.

L'activité physique du patient reste au même niveau. Soulever des poids devient extrêmement indésirable, ainsi que toute tension excessive des muscles abdominaux, provoquant une augmentation de la pression intra-abdominale. Les exercices de thérapie par l'exercice doivent être effectués régulièrement et de préférence sous la supervision d'un spécialiste (au moins pour la première fois).

Une hernie axiale de l'œsophage de grade 3 avant le développement de complications est traitée par analogie avec la seconde. Mais si le traitement ne donne pas de bons résultats et que la hernie est compliquée par un fort raccourcissement de l'œsophage, une violation de sa perméabilité lors d'une sténose, une œsophagite par reflux, le développement ou la progression d'un ulcère gastrique et d'un ulcère duodénal, des saignements du tractus gastro-intestinal, des troubles cardiaques, un syndrome phrénopylorique, etc., sont prescrits traitement chirurgical combinant chirurgie laparoscopique et chirurgie plastique des tissus de l'orifice diaphragmatique.

Quel que soit le type d'opération effectuée, le patient se voit prescrire un régime, des médicaments, une correction du mode de vie, une thérapie par l'exercice. La probabilité d'une rechute de la maladie en dépend, car une hernie axiale de l'œsophage à un degré sévère implique un certain nombre de troubles graves du système digestif et de l'appareil ligamentaire, pour la correction desquels la chirurgie seule ne suffit pas.

Pas besoin de traiter une hernie hiatale axiale asymptomatique (détectée accidentellement).

Dans la plupart des plaintes des patients, le traitement de la hernie axiale de l'œsophage est symptomatique.

Le soulagement des symptômes de la pathologie est donné par des médicaments tels que les antiacides - Almagel, Fosfalugegel, Gastal, etc. antagonistes des récepteurs de l'histamine H2 (gastrosidine, famotidine, ranitidine).

Pour la posologie, les contre-indications et les effets secondaires, voir Comprimés contre les brûlures d'estomac

Des médicaments tels que le pantoprazole, l'oméprazole, la rabifine, etc., sont reconnus comme plus efficaces pour réduire la sécrétion d'acide dans l'estomac, mais ils doivent être utilisés pendant une longue période, ce qui augmente le risque d'effets secondaires (fragilité accrue des os et altération de la fonction rénale).

Si l'état ne s'améliore pas après un traitement médicamenteux, un traitement chirurgical est effectué sous la forme d'opérations telles que la gastrocardiopexie (selon la méthode de Hill) et la fundoplicature laparoscopique (selon la méthode de Nissen). Détails dans la publication - Hernie diaphragmatique

Cependant, une intervention chirurgicale ne garantit pas la survenue de rechutes, dont la fréquence augmente avec les hernies importantes et la présence d'obésité chez les patients..

Le médecin traitant recommande l'exclusion des produits qui augmentent l'acidité de l'alimentation et prescrit un régime pour la hernie axiale. Les changements nutritionnels nécessaires sont pris en compte autant que possible Régime alimentaire pour les brûlures d'estomac, ainsi que Régime alimentaire pour l'oesophagite

La prévention

Afin de prévenir cette pathologie, tout facteur pouvant augmenter la pression intra-abdominale doit être évité, en premier lieu, normaliser le poids corporel et établir des selles régulières.

Il est également recommandé d'ajuster vos habitudes alimentaires (y compris de ne pas manger trois heures avant le coucher) et d'arrêter de boire et de fumer..

Prévoir

Une guérison complète est-elle possible avec une hernie axiale de l'œsophage? Malheureusement, il s'agit d'une maladie chronique récurrente. Le pronostic global de la vie est positif; le traitement symptomatique et la chirurgie soulagent la plupart des patients, bien que certains des symptômes persistent.